Urbanbike

Recherche | mode avancée

Avant de pleurer sur la désertification des campagnes, agir…!

Quelques photos et anecdotes en passant…

dans ailleurs | dans mon bocal | mémoire | vieillir | voir
par Jean-Christophe Courte

Histoire de marquer gaiement la fin des années scolaires de notre fille, nous sommes partis une semaine dans le sud, dans cette région de France que l’on peut nommer “Toscane provençale”, terme non usurpé quand on connait bien le Gard et sa référence italienne…!

Vallonnements, cyprès et couleur de la pierre contribuent à cette similarité. Nous n’étions pas revenus depuis plus de 35 ans, depuis nos études d’archi et notre mémoire réalisé, à l’époque, en vidéo1.

reduc-450

Cette région est toujours aussi belle, nombre de maisons qui menaçaient ruine ont été sauvées. Il suffit de passer dans quelques villages autour de Lussan, Castillon-du-Gard ou de Rochegude pour s’en convaincre.

reduc-450

Et prendre le temps de circuler dans tout les sens, emprunter tous les voies, crapahuter sur les marches de pierre, aller et revenir. Si possible aux heures fraiches même si les rues étroites protègent bien du soleil.

Mais ce qui nous a surpris, c’est le nombre de biens désormais en vente dans pratiquement chaque village, et pas des plus moches !

reduc-450

Un début d’explication tient dans le peu de commerces disponibles. Vivre dans certains de ces lieux tient parfois de l’exploit, oublier son pain peut vous conduire à refaire 30 Kilomètres aller et retour.

Ensuite, c’est souvent une population qui souhaite vivre dans ces charmants village avec un seul mot d’ordre : au calme sans subir des flots de touristes.

reduc-450

Tout est parfois fait pour décourager ces derniers (…souvent avec raison, l’attitude du touriste est également en cause…!), entre le parking en plein soleil à 200 mètres ou l’absence d’un simple estaminet pour se rafraîchir. Dans le village auquel je pense, un restaurant2 s’est monté pendant que trois autres ont fini par fermer3.

Certains maires agissent comme s’ils étaient les nouveaux châtelains, à croire que vivre dans ces anciennes bâtisses nobles devenues mairies leur avait conféré des droits seigneuriaux !

Je reviens sur ces panneaux de mise en vente qui prolifèrent : le silence, c’est sympa mais cela n’aide pas pour les courses au quotidien ! Or à plus de 60 ans, ces habitants se découvrent de nouveaux besoins malheureusement indisponibles dans ces villages si calmes.

Il existe d’autres solutions pour conserver un minimum de vie dans ces villages. Les habitants d’un autre village ont été confrontés à un autre problème, celui de la station service qui périclitait et menaçait de fermer. Une association s’est mise en place pour pallier les problèmes immédiats mais, surtout, la discussion entre villageois a pris un tour assez logique.

reduc-450

Pour revitaliser le village, ses commerces et sa pompe à essence, soit les gens continuaient à faire 30 bornes pour se rendre à la ville suivante au gros Supermarché ; soit ils acceptaient de dépenser un peu plus mais “localement”.

Chacun ayant compris que la solution “village” était la plus intelligente pour tous et l’emploi local : tout le monde se fournit sur place sauf pour les très grosses courses, ce qui a sauvé la pompe à essence, les trois boulangeries et la supérette ! Mieux, c’est également du temps de moins sur la route dans une géographie que l’on peut qualifier de tourmentée ! Et de l’énergie fossile économisée.

Bref, réduire les petits égoïsmes est profitable pour tous.

Se transformer en village de vieux me semble être une énorme bévue à terme. Au moment de mettre en vente, essayer de le faire dans un village “sans” commerces n’est pas forcement un atout, loin de là ! Fallait y penser avant au lieu de suivre le discours en faveur de sa réélection du dernier… châtelain.

reduc-450

D’autres villages ont également investi dans la réfection des rues et de l’assainissement. Cela leur a pris 2 ou 3 ans mais ces villages ont changé avec un tout à l’égout et des passages de câble idoines.

reduc-450

Ainsi, dans les Cévennes, un œil dans le village de Sauve. Idem pour celui de Saint-Siffret, plus proche du Pont du Gard.

Point hébergement pour finir…

Comme d’habitude, le plus pratique pour un court séjour est de trouver une chambre d’hôte. A ce propos, force est de placer à part cet établissement4 découvert sur le net un peu par hasard et remarquable…

À suivre…


  1. le matériel pesait le poids d’un âne mort et était composé de deux éléments reliés par un câble assez rigide, une lourde caméra et un magnétoscope non moins pesant et volumineux. Béatrice filmait pendant que je portais le boitier d’enregistrement en évitant de me retrouver dans son champ de vision. Pas question de se planter, nous n’avions que 20 minutes d’autonomie quotidienne qui nous obligeait à filmer à blanc et à répéter nos déplacements dans l’espace avant de filmer pour de bon. Pas de possibilité de monter non plus, ce qui nous demandait de préparer à l’avance le story-board sur papier et tourner en enchaînant chaque plan… 

  2. Délirant, histoire de mettre des bâtons dans les roues, le camion apportant sièges et tables du dernier arrivant fut empêché de décharger devant l’estaminet… pour ne pas troubler la tranquillité de ses habitants… Et les chaises montées à dos d’homme, une à une…! 

  3. …dont celui que nous connaissions naguère, idéalement situé sur une belle place mais désormais à l’abandon. 

  4. Après une précédente chambre d’hôte tenue par un couple charmant (…je n’en dirais pas plus car ils ont décidé de prendre une retraite méritée, juste dire qu’il est rare de partager autant de sujets de discussion… accompagné, il est vrai, de quelques apéritifs. Merci à Dame Gilou et à Axel !), pas mal de kilomètres plus loin et un petit chemin raide à flan de coteau doté de deux virages traîtres pour atteindre ce Mas. Accueil sympathique, informations pratiques délivrées pour la chambre et les habitudes du lieu, le reste étant consigné dans un gros manuel avec des suggestions de balade (…propriétaires férus de randonnée), de restauration proche à divers niveaux de prix… Le reste est à découvrir sur leur site… 

le 23/07/2016 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Bientôt ! Mode machine à écrire sur Ulysses

Une option confortable en voyage

dans ailleurs | bosser n’importe où | dans mon bocal | écrire | groummphh | iOS | pratique
par Jean-Christophe Courte

Dans la prochaine version de Ulysses, une fonction machine à écrire revisitée. Cette option existe dans d’autres traitements de texte Markdown comme iA Writer pour n’en citer qu’un seul.

En effet, rien n’est plus pénible de croiser par inadvertance le regard oblique d’un compagnon de voyage sur le texte que vous êtes en train de saisir alors que vous êtes en déplacement !

reduc-450

Avec ce dispositif, seule la ligne en cours de saisie, la phrase ou le paragraphe est affiché lisiblement. Le reste se fondant dans la couleur du fond.

Pour ma part, j’ai opté pour la ligne seule et sans une option supplémentaire astucieuse qui signale la ligne dans laquelle se situe le curseur.

reduc-450

Pourquoi je suis client de cette fonction

En effet, si vous utilisez un mode sombre dans un style précis, c’est une bonne solution pour se garder de la curiosité envahissante, voire maladive, de certains voisins…! Encore fait l’expérience de cette insasiable curiosité en revenant hier d’Avignon…

Conversion en RTF

Cette prochaine version embarque également un mode de conversion des balises Markdown en RTF. Pas inutile pour expédier un courriel !

reduc-450

Bien entendu il est possible de saisir votre texte mais aussi de le dicter. Ou de l’écrire tout simplement ! Comment ça, je radote ?!

le 22/07/2016 à 16:50 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

De belles lignes dans Transit 3.12 sur iPhone…

Chouette relooking !!

dans ailleurs | dans mon bocal | iOS | outils | pratique
par Jean-Christophe Courte

Ahhhhh, les lignes de transport apparaissent…
Chouette !!!!!

reduc-450

reduc-450

Tu as de beaux ajouts, tu sais…!

le 22/07/2016 à 14:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Facebook songe au Markdown

Tiens donc !

dans dans mon bocal | écrire | groummphh | mémoire
par Jean-Christophe Courte

Je me souviens de ma découverte enthousiaste du balisage Markdown en juin 2011 et du tas de billets publié dans urbanbike. Je me souviens des commentaires acerbes laissés sur d’autres blogs à mon endroit, de ces ricanements à propos de ce balisage cosmétique truffé d’astérisques inutiles.

Aussi, lire ceci m’a juste amusé (merci à Twitter pour l’info), avec le recul des années.

Ne jamais avoir raison trop tôt…

le 19/07/2016 à 20:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Sous iOS, Drafts 4, la tour de contrôle de mes notes

iPad et iPhone

dans bosser n’importe où | dans mon bocal | écrire | grospod | iOS | outils
par Jean-Christophe Courte

Les billets vont se réduire sur urbanbike pendant la période estivale. Certes, je n’en suis absolument pas certain mais autant anticiper1 La baisse de régime est patente sur tous les sites Web avec, bien entendu, son lot d’exceptions.
Ainsi un très bon billet, par exemple, sur l’usage des iPads dans les postes des conducteurs de train à la SNCF2.

Bref, avant de baisser (ou non !) les jalousies3, je souhaite mettre de nouveau l’accent sur une application qui m’accompagne quotidiennement, celle qui a un rôle substantiel dans le cours de mon écriture4, que ce soit pour rédiger les billets de ce blog, mes divers ébauches au long cours comme de simples notes personnelles qui atterrissent dans Day One.

De plus, avec Stylus et l’écriture manuscrite, son rôle s’est renforcé.

Il s’agit bien entendu de Drafts 4 ⚑, une app de prise de notes qui occupe la toute première place sur mes iPhone et iPad, qui synchronise les brouillons entre ces écrans et conserve leurs diverses variantes via iCloud.

J’apprécie de pouvoir personnaliser les actions comme sa barre additionnelle, d’ajouter de petits scripts qui me permettent, une fois mon texte écrit à la main (…non, je ne vais pas en remettre une couche !), une fois balisé en Markdown, les liens (URL) en place, les notes de bas de page insérées… de “dispatcher” ce fragment soit vers Mail (en créant un courriel enrichi et structuré), soit vers un “vrai” traitement de texte pour ciseler, dans un autre environnement, ce premier jet.

Dans la série des outils de suite, vous retrouvez tant Editorial que iA Writer, Ulysses ou Day One 2.

Bref, une idée, une note, tout s’amorce, en ce qui me concerne, dans cette application rustique et efficace qui supporte de plus SplitView.

Je ne vais pas lister les articles que j’ai consacré aux divers aspects pratiques de ce produit …dont je suis loin d’avoir fait le tour (…quelques recherches ici-même5 vous conduiront vers Mac Plus → Slice42, supports d’actualité auxquels j’ai contribué naguère…).

Profitez de ce moment de calme, des heures chaudes de la journée (!) pour vous mettre à Drafts 4, apprenez markdown et testez même… Stylus ! Zut, ça m’a échappé !

Ajoutez quelques actions pour personnaliser, compléter cette application et le tout devrait vous offrir, à la rentrée, un produit affûté6 à votre main !

Quant à moi, je me laisse toute latitude, tout dépend des connexions ci et là. En vérifiant si ce que j’ai écrit en mai7 est toujours d’actualité !


  1. cf Le Petit Robert :
    ÉTYM. xvie ◊ latin anticipare prendre par avance, prendre les devants, de ante avant et capere prendre 

  2. La SNCF a équipé tous ses conducteurs d’un iPad | iGeneration 

  3. Dans le sens de… fermer les volets, cf Le Petit Robert : (1549 ◊ italien gelosia) VIEUX Treillis de bois ou de métal au travers duquel on peut voir sans être vu. D’où Baisser, lever une jalousie

  4. …de petites notes, 

  5. un exemple ici, urbanbike | En pratique | Drafts 4 et visualisation de votre texte. Ou encore, urbanbike | Slice42 sur grosPod, une occasion de découvrir ce site et le contenu de feu MacPlus… Sinon, au passage, urbanbike | Sous iOS, Drafts 4 intègre le mode nuit …entre autres…!, urbanbike | Sous iOS, Drafts 4 intègre box.net …entre autres…!, urbanbike | Pratique | Gérer ses brouillons et drafts avec Ulysses, urbanbike | Pourquoi il est astucieux d’ajuster Drafts 4 à nos doigts…!, >urbanbike | Pratique : empiler des notes avec Drafts 4 sous iOS avec Append | 2, urbanbike | Pratique : gestion des versions dans Drafts 4, urbanbike | En pratique | Drafts 4 et visualisation de votre texte… 

  6. Fin août (voire avant), je pense pouvoir évoquer une application qui fonctionne avec SplitView, un produit épatant pour un rédacteur… 

  7. urbanbike | iOS et sac à dos… 

le 16/07/2016 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

les Beati Paoli | 10

Le roman de Luigi Natoli dessiné par…

dans ailleurs | lire | signé lukino | voir
par Lukino

reduc-450

Dernière planche de cette série de 10 pages…

SI vous êtes éditeur, avez un ami éditeur intéressé, le projet est entièrement maquetté et ne demande qu’à se poursuivre… Bonnes vacances…!

le 15/07/2016 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Lukino | Partager…?

les Beati Paoli | 9

les Beati Paoli | 9

dans ailleurs | lire | signé lukino | voir
par Lukino

reduc-450

le 14/07/2016 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Lukino | Partager…?