Urbanbike

Recherche | mode avancée

À la une…

Sept billets parmi d’autres…

dans groummphh
par Jean-Christophe Courte

reduc-450

Sommaire général | Index depuis 2003 | …À propos

le 15/05/2020 à 09:45 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

2021-11-26 | neuf petites brèves

Paul-Eu-Gazette

dans voir
par Jean-Christophe Courte

Quelques articles qui m’ont interpellé…

En Angleterre, le fléau des eaux usées rejetées en mer : “On trempe dans la crotte”

Mais quand il tombe sur un nouveau dépotoir alors qu’il se détend sur la plage, il ne peut contenir sa colère. Parfois, quand il sort sa planche, il est assailli par une odeur écœurante. D’autres jours, quand il fait beau, un panache de pollution s’élève de l’embouchure du fleuve. “Les sociétés de traitement de l’eau prétendent essayer de filtrer les plus gros déchets, mais elles ne parviennent pas à intercepter toutes les serviettes hygiéniques ou les applicateurs de tampons, que la rivière vomit ensuite sur le littoral, accuse-t-il. Il ne leur viendrait pourtant jamais à l’idée de déverser ces trucs dans les parcs ou sur les aires de jeux.”

Il y a peu, son association a réalisé une enquête intitulée Beach Bums [“Les popotins des plages”]. “C’était assez intrusif, se souvient-il. Nous avons dû effectuer des prélèvements rectaux.” Les échantillons fournis par les surfeurs et les nageurs ont ensuite été comparés à ceux d’une population de référence. Conclusion : le système digestif des baigneurs réguliers contient trois fois plus de bactéries résistantes aux antibiotiques que la moyenne. “C’est une nouvelle menace sanitaire”, conclut Hugo Tagholm.

reduc-450

  • quand je tombe sur des armoires de brassage ouvertes, je suis décontenancé…

« Être antimoderne n’a pas grand sens », une conversation avec Johann Chapoutot - Le Grand Continent

C’est en cela que le nazisme est, de fait, de notre temps et de notre lieu. C’est une chose sur laquelle j’insiste car on traite le nazisme, surtout médiatiquement ou publiquement, sous le prisme de l’aberration, de l’exception ou de l’anomalie. Je le comprends et c’est du reste comme cela que j’ai commencé à travailler sur le sujet, comme tout le monde. Mais lorsque nous nous penchons sur le nazisme, nous nous rendons compte que tout ce qui est dit et affirmé est d’une grande banalité. Ce qui est rêvé et planifié l’est moins cependant. Ajoutons que, géographiquement et temporellement, le nazisme n’est pas la Papouasie du XIIIe siècle ou l’Inde du XVIIe siècle mais bien l’Europe du XXème siècle. De fait, c’est notre temps et notre lieu, et il est issu de cette matrice que vous évoquiez : l’Europe capitaliste et colonialiste de la seconde moitié du XIXe siècle.

El potencial del bambú y la madera en masa para la industria de la construcción: una entrevista con Pablo van der Lugt | Plataforma Arquitectura

Como el bambú es en realidad una especie de hierba gigante; la planta está interconectada a través de las raíces y cada año brotan nuevos tallos. Después de 4-5 años, los tallos están listos para la cosecha. A medida que crecen nuevos tallos cada año, esto significa que los bosques de producción de bambú se cosechan como un cultivo agrícola; cada año se cosechan alrededor del 20-25% de los tallos maduros, lo que acelera el crecimiento de la planta madre. Esto significa que el bambú por defecto no es susceptible a la deforestación (la tala significaría que la planta muere = no hay ingresos fijos para el agricultor).

Zug-Direktverbindungen

  • 2021-11-24 | Zug-Direktverbindungen
  • urbanbike : super lien pour découvrir quels sont les liens ferroviaires possibles depuis une gare en Europe

Débat : Métavers, taxis volants et autres armes de destruction massive de la planète

Le raisonnement vaut pour la 8K et les métavers, que l’on pourrait décrire sur un plan conceptuel comme une variante améliorée de Second Life, univers numérique persistant mis en service en 2003. À l’époque, le spécialiste de la technologie Nicholas Carr avait fait remarquer qu’un avatar sur ce réseau consommait plus d’énergie qu’un Brésilien moyen.

Des œuvres de fiction comme Virtual Revolution (2016) esquissent un monde dans lequel les métavers absorberaient l’essentiel de nos interactions sociales, de même que les réseaux sociaux sont aujourd’hui un véhicule majeur des conversations quotidiennes.

La quantité d’information qu’il sera nécessaire de produire et de traiter est facile à anticiper, par comparaison avec ce qui existe déjà. L’entreprise informatique Cisco prévient : ces univers pourraient facilement devenir la première source de trafic sur Internet.

Il faudra beaucoup plus d’immigration à l’avenir

D’après les experts, cités par Der Spiegel, l’Allemagne aura besoin de 400 000 immigrés par an très rapidement, car les entreprises du pays manqueront de bras de façon chronique à partir de 2035, en raison du vieillissement de la population et du manque de femmes sur le marché du travail. De surcroît, l’immigration intracommunautaire, c’est-à-dire la mobilité à l’intérieur des frontières de l’Union européenne, est en baisse. Les chercheurs de l’Agence fédérale pour l’emploi (BA) tablent plutôt sur une immigration nette de 100 000 personnes par an : “À long terme, nous considérons cette valeur comme réaliste.” Avec un tel objectif, et à condition d’augmenter la présence des femmes et des seniors sur le marché du travail, la pénurie de main-d’œuvre pourrait représenter 3 millions de personnes en 2035 et 6,1 millions de personnes en 2060.

Le Struthof, camp de concentration passé sous les radars de l’histoire

Incarner la mémoire du KL Natzweiler est un défi. Or, l’enfer d’Alsace demeure peu connu, c’est un handicap supplémentaire. Même s’il fut le premier camp découvert dans l’ouest de l’Europe, le Struthof n’a pas frappé les esprits comme l’ont fait Auschwitz-Birkenau ou Treblinka, impitoyables usines de la mort. Son emplacement n’aide pas, évidemment. « Dans la région, l’abcès de l’annexion n’est pas percé, estime Robert Steegmann. La culpabilité reste présente, qu’il s’agisse du Struthof ou des “malgré nous”, ces Alsaciens enrôlés de force par le IIIe Reich. » Amnésie collective ? « C’est vrai qu’après la guerre le Struthof est devenu un objet mémoriel embarrassant, confirme Arnaud Robinet, vice-président de la région Grand-Est. Le trouble est d’autant plus fort que, fin 1944, le site a servi de centre d’internement pour l’épuration, et qu’entre 1945 et 1948 il a été transformé en prison. Les Alsaciens ont du mal à parler de tout cela. »

Dans le Nevada, un projet de mine géante de lithium menace toute une région

Planté sur sa terre, dans un décor dont il décrit chaque pic et chaque ruisseau, Ed Bartell fait la liste des dangers potentiels. Pour séparer le lithium de l’argile, Lithium Americas a prévu d’utiliser une solution d’acide sulfurique, un procédé qui n’est employé nulle part ailleurs. La production nécessitera 5 800 tonnes d’acide sulfurique par jour. Le soufre sera acheté aux raffineries de pétrole de la région et transformé sur place. « Ce soufre qu’on ne met même pas dans le carburant de nos voitures à cause de la pollution, s’exclame l’exploitant. Ils vont le mélanger à l’eau et le transformer en acide. En plein désert ! »

Le soufre sera lui-même amené par camion : 75 semi-remorques emprunteront chaque jour la Highway 293. « Et ça n’est qu’un aller simple ! », s’insurge Ed Bartell. Les rejets d’acide sulfurique seront ensevelis sur place. Un vaste dépôt de produits chimiques va recouvrir ce qui est aujourd’hui une zone où vivent des espèces rares comme le tétras des armoises (sage grouse) et le lapin pygmée.

reduc-450

  • quand le bâti est de faible profondeur…

Des chercheurs percent les secrets du tombeau du “Prince Noir” - Sciences et Avenir

Ce sont aussi, et surtout, des preuve que l’art du Moyen-Âge était bien loin de l’art archaïque de “l’âge des ténèbres”, comme il est de coutume de qualifier cette longue période de notre histoire qui précède la Renaissance et ses avancées scientifiques et artistiques. “Cette sculpture montre à quel point la société du XIVe siècle était extrêmement sophistiquée sur le plan technologique. Les artisans qui l’ont réalisée possédaient la science, l’ingénierie et l’art nécessaires pour maîtriser la métallurgie et la dorure au feu à grande échelle, pour concevoir une figure qui est complexe tout en dissimulant sa complexité, et pour créer un objet suffisamment solide pour être encore dans un état quasi-parfait six siècles plus tard”, conclut Emily Pegues.

À suivre…

le 26/11/2021 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Blog, vieux billets et RSS

Mémoire partagée

dans dans mon bocal | mémoire | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Avec près de 6500 billets1 depuis 20032, il est clair que nombre d’entre-eux sont dépassés, obsolètes, caducs…

Quel intérêt de conserver des posts qui évoquent des applications oubliées, des machines disparues, des OS anciens ?!
A priori aucun…

reduc-450

Régulièrement, je convoque une réunion de travail au sein de la rédaction d’urbanbike… pour lancer une palpitante séance de brainstorming avec mes derniers neurones.

L’ordre du jour ne varie pas :

  • faut-il (ou non) dégraisser ce blog de ses (trop nombreux) posts antédiluviens ?!
  • faut-il corriger, retaper les billets qui ont mal vécu la transition entre pMachine et ExpressionEngine, le passage au balisage markdown après des années de BBCode et d’Html ?
  • n’est-il pas urgent de suspendre les chroniques sur des thématiques dépassées comme… l’écriture manuscrite ; le grospod ; le choix de l’iPhone comme appareil photo ; le télétravail (maintenant que Rouxbezix3, le chef des medeg, casse du sucre sur la tribu des glandux…) ; travailler avec un iPad, etc.
  • virer celles qui traitaient de sujets qui n’ont rien à voir avec l’informatique comme : que faire après la disparition de nos aînés ; mes chroniques autour de la fin d’une entreprise ; les réflexions autour de la conservation de sa vieille bagnole ; vivre sous des températures fraîches…
  • quid des contributions des copains…!
  • quid des chroniques de bouquins ?

reduc-450

Non, non et non !

Suite à ces âpres réflexions, qu’est-ce qui fait que rien ne bouge ?!

  • Mon abyssale paresse certes !
  • Sans oublier que Urbanbike est une large de ma mémoire.

J’ai égaré nombre d’articles de mes expériences de presse écrite (01 informatique, Golden, Micro à micro, l’OI, Décision informatique…) puis mes articulets pour macdigit, tumblr, macplus, cuk, etc. Je n’évoque pas les tapuscrits de ma douzaine d’ouvrages techniques que j’ai littéralement perdus !

reduc-450

Aussi ne suis-je pas pressé de réduire cette dernière source4 !

Il est clair qu’un jour urbanbike disparaîtra (…avant ou après ma pomme, that is the question…), que cet événement ne changera rien à votre quotidien. Pour l’heure, comme je suis le seul5 à me balader dans ces archives, ça reste en l’état…

C’est tout…

Comme j’ai ajouté RSS dans le titre, souvenez-vous que vous pouvez — sans vous fouler — laisser les derniers billets d’urbanbike venir à vous inextenso (pas juste les premiers paragraphes) en utilisant les fils ATOM ou RSS via des outils comme Reeder.

NB : trois clichés allégoriques…!


  1. 6480 au 24 novembre 2021 

  2. 23 septembre 2003, billet sur le futur de FrameMaker alors récemment absorbé par Adobe 

  3. « Pour certains salariés qui ne peuvent pas télétravailler, l’image du télétravail, c’est un peu la glande ! ». Et toc, prenez ça dans la tronche, misérables télétravailleurs…! 

  4. enfin, ce n’est pas vrai : l’app Day One est une autre manière garder le souvenir d’événements mais avec un angle personnel. 

  5. on sent l’autodérision du gars coincé par l’hiver qui approche ! 

le 25/11/2021 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

2021-11-24 | quinze petites brèves

Paul-Eu-Gazette style

dans voir
par Jean-Christophe Courte

Toujours pas de titre putàclic pour attirer le lecteur…?

reduc-450

  • Sinon, juste migré le MacBook Pro 16 pouces vers macOS 12.1 (pas rencontré de problème, PopClic me réclame de réinstaller quelques actions)

Nord : De la housse de siège au porte-carte grise… Ouikeep ou le bon sens du recyclage

En 2020, la France a produit un peu plus d’un million de voitures. Sitôt sortis des usines, une partie de ces véhicules sont transformés par des entreprises spécialisées qui les destinent, par exemple, aux personnes à mobilité réduite. Ils sont désossés de toutes les parties inutiles (banquettes et plages arrières, ceintures de sécurité, etc.) et dotés de matériel spécifique.

Parfois, ces pièces, neuves, sont revendues, souvent, elles sont entreposées avant d’être jetées alors qu’elles sont en parfait état. « Un gâchis », estime Alexandre Mas qui a lancé Ouikeep il y a un an et récupère désormais une partie de ces éléments auprès d’une dizaine de partenaires carrossiers en France.

Le métavers, un univers de pixels pour une pollution bien réelle

Toutefois, peut-être que voir la barrière de corail en pixels éviterait les tonnes de CO2 rejetées par avion pour la voir en vrai ? Là encore, les experts sont plutôt pessimistes. « On se dit depuis une bonne décennie que les possibilités en ligne devraient réduire les déplacements physiques. En réalité, il y a ajout et non substitution », balaie Hugues Ferreboeuf, chef de projet numérique au laboratoire d’idées The Shift Project.

Mexique : Christophe Colomb est mort, vive la jeune femme d’Amayac !

Le retrait du monument à Colomb n’est qu’une action parmi d’autres qui forment un véritable programme de commémoration-décommémoration.

Le jour de la Race a été transformé en journée de la Nation Pluriculturelle ; l’Arbre de la Nuit triste sous lequel Cortés aurait pleuré la perte de ses soldats face à la vigueur d’une attaque aztèque en 1520 a été rebaptisé Arbre de la Nuit Victorieuse ; la station de métro de la place centrale où se trouvent la cathédrale, le Palais présidentiel et le Templo mayor s’appelle désormais Zocalo-Tenochtitlan. Parmi les 15 dates retenues par le gouvernement pour les commémorations du bicentenaire de l’Indépendance en 2021, seront célébrés les sept siècles de fondation de Tenochtitlan et les cinq cents ans de « résistance indigène », un slogan porté par les contre-manifestants de 1992.

reduc-450

Le futur du travail ? Travailler moins

Quand aux États-Unis des politiques vantent la dignité du travail, comme quand ils défendent qu’il faut avoir un emploi pour prétendre à des aides sociales, ils sous-entendent généralement que l’individu ne compte qu’à la condition qu’il exerce un travail rémunéré.

Or la pandémie a révélé au grand jour à quel point cette conception des choses est erronée. Des millions de personnes ont perdu leur emploi, du jour au lendemain. Elles n’ont pas perdu leur dignité. Le Congrès, qui l’a bien compris, a mis en place des aides sociales sans précédent – certains, sans travail, ont ainsi reçu un revenu.

  • 2021-11-21 | Le futur du travail ? Travailler moins
  • urbanbike : si seulement ça pouvait réellement faire bouger les lignes… Ah non, GRB déclare tranquillement « Le télétravail, on ne va pas se mentir, c‘est un peu l’image de la glande ! » Je ne vais pas commenter à chaud…

L’Espagne testera la semaine de quatre jours en 2022

La société de logiciels DelSol a mis en place la semaine de quatre jours dès le 1er janvier 2020. Elle a dû accroître ses effectifs de 15 %. Résultat : l’absentéisme a diminué de 28 % par rapport à 2019 et le chiffre d’affaires est en hausse de 20 %, malgré la pandémie. Le taux de rotation du personnel est tombé à 0 %, s’accompagnant d’une meilleure fidélisation des salariés. “En outre, les enquêtes sur la satisfaction des clients et sur le climat professionnel montrent une nette amélioration”, souligne la responsable des ressources humaines, Ana Arroyo. Le tout sans rogner les salaires, mais bien en les augmentant, ainsi que le prévoit la convention collective.

Sur Facebook, la génération Z trolle la culture « start-up » et le monde de l’entreprise

Sauf que les administrateurs de NdFlex ne sont pas anonymes. Leurs employeurs actuels n’ignorent pas leur implication dans un groupe qui s’amuse à parodier ou contredire les discours séduisants sur l’entreprise comme lieu d’épanouissement. « Ma boss a un peu râlé », concède Adrien Delarue. « Le mien s’en amuse : dès qu’il devient un peu autoritaire, il me demande s’il ne va pas se retrouver sur NdFlex. C’est devenu un running gag, mais la question peut se poser en filigrane : n’est-ce pas risqué d’embaucher un guignol qui tourne tout en dérision ? », s’interroge Eloi Courau.

Le Français qui a vu naître Google

Ca m’excite aussi parce que je serais très curieux de savoir comment ça s’est passé. Quelle était l’ambiance à Stanford ? Comment étaient Sergueï Brin et Larry Page, les créateurs de Google ? Quel a été leur génie ?

Enfin, je serais évidemment curieux de savoir ce que Serge pense de ce qu’est devenu Google aujourd’hui. Depuis l’invention du moteur de recherche et de la première version de PageRank - l’algorithme de base de ce moteur -, il s’en est passé des choses. Et pas toujours à la gloire de Google . La grande chercheuse Shoshana Zuboff fait même de Google le pionnier du capitalisme de surveillance. Avoir installé un modèle économique qui repose sur l’exploitation des données personnelles, c’est une responsabilité politique gigantesque… 

reduc-450

Hydroxychloroquine, Lyme, Artemisia… Les égarements du si médiatique professeur Perronne - L’Express

Nathan Peiffer-Smadja craint les conséquences de la radicalisation de Perronne et Raoult pour défendre leur hydroxychloroquine. “Leur discours devient de plus en plus fou. Plus on constate que l’hydroxychloroquine ne fonctionne pas, plus ils sont obligés de nier la réalité pour dire qu’ils ont raison. Pour affirmer que l’hydroxychloroquine serait efficace, il faut aujourd’hui dire que l’OMS ment, que les sociétés savantes mentent et finalement que tous les médecins et scientifiques en dehors d’eux mentent. Derrière, nous allons payer les pots cassés en matière de confiance médicale, notamment pour les vaccins. Les conséquences seront énormes. Ils sont prêts à tout détruire plutôt que de reconnaître qu’ils ont eu tort, et j’ai peur que beaucoup de personnes les suivent en se disant que tout est pourri dans le milieu médical.” Derrière Christian Perronne, 65 ans, et Didier Raoult, 68 ans, la terre brûlée… 

Vaccin contre le Covid, faut-il une troisième dose pour tous ?

Des bienfaits déjà constatés sur les tranches d’âge actuellement concernées par le rappel vaccinal en France. Cette troisième piqûre agit comme un « booster », qui apporte « une grosse plus-value contre les risques d’infection », explique Yannick Simonin, virologiste à l’université de Montpellier. Concrètement, après la deuxième dose, le taux de protection contre les risques d’infection atteint 80 %. Six mois après, ce taux retombe à 50 %.

Avec la troisième dose, « le vacciné retrouve un niveau de protection entre 80 et 90 % » poursuit le spécialiste. Autre avantage, ce bouclier immunitaire se déploie « très rapidement » : à partir de 48 heures, contre une semaine auparavant. Il reste aussi « très efficace » pour limiter la transmission du virus entre vaccinés. De quoi contribuer à« casser la circulation du virus, donc la dynamique épidémique et par ricochet, le nombre des hospitalisations et des décès éventuels », résume le spécialiste.

Quand Instagram sert de vitrines aux chirurgiens esthétiques

Citons encore cette chirurgienne qui pose en « selfie », sourire aux lèvres et seringue dans la main. « Prêt pour une injection d’acide hyaluronique ? », lance-t-elle en légende. Sachez qu’elle propose tout un tas d’autres prestations, de l’implantation mammaire en « dual plan » – « une opération qui donne une entière satisfaction à la majorité des patientes », promet-elle –, aux séances d’injections de botox « en 15 minutes. À vos agendas ! »

Ce genre de publications n’est pas seulement discutable d’un point de vue éthique, elle est aussi illégale.

reduc-450

  • nouveau phénomène urbain et hyper écologique, les écrans animés aux stations de bus…

Le taux de natalité au plus bas depuis la fondation de République populaire de Chine

Pourquoi les jeunes Chinois ont-ils moins d’enfants ? “L’étude qualitative sur les éléments déterminants des décisions en matière de fécondité dans la région de Shanghai”, une étude collective de chercheurs shanghaïens, décortique ce malaise social : un coût du logement élevé, la concurrence féroce dans l’éducation, les longues heures de travail, l’absence de père en raison du travail et de la tradition idéologique (patriarcale), l’impact de la maternité sur la carrière des femmes, telles sont les raisons pour lesquelles de nombreuses Chinoises ne souhaitent pas avoir d’enfants, ou souhaitent en avoir moins.

Et si la pénurie de main-d’œuvre était une chance pour les travailleurs ?

Certains appellent cette révolte la “grande démission”, d’autres la surnomment “Striketober” [contraction de strike, “grève”, et d’October]. L’idée, c’est que cette pénurie de main-d’œuvre a provoqué un basculement du pouvoir, qui est passé aux mains des travailleurs, effaçant quarante années de domination croissante du patronat.

“On n’avait jamais connu un tel niveau de mécontentement professionnel”, constate Toby Higbie, qui enseigne l’histoire et les sciences sociales du travail à l’université de Californie à Los Angeles.

Beaucoup d’Américains ne supportent plus leur employeur – ou au moins se sentent désormais libres de l’exprimer –, mais ce n’est pas la seule raison qui retient les chômeurs de reprendre le chemin de l’usine, de la caisse du supermarché ou de l’open space. L’un des facteurs est la pandémie elle-même, qui en a dissuadé plus d’un de retourner au travail. D’autres ont profité de cette période pour repenser leur vie professionnelle et privilégier une nouvelle carrière ou même d’autres objectifs – consacrer plus de temps à leur famille, par exemple. Enfin, il y a une inadéquation entre les emplois que les travailleurs occupaient, qui n’existent plus, et les postes que les employeurs proposent aujourd’hui.

Vittel, Contrexéville : Nestlé Waters accusé de piller la nappe phréatique

Selon le bureau de recherche et de géologie minière BRGM, au-delà de 2050 la nappe profonde est fichue Bernard Schmitt explique : “La nappe est remplie d’eau, qui viendra par un mécanisme de surverse saliniser cette eau qui ne sera plus potable pour les populations. Donc c’est maintenant ou jamais qu’il faut stopper la surexploitation de cette nappe phréatique afin qu’elle commence à se recharger. Elle devait être à l’équilibre en 2015, ça a été reporté en 2021 et maintenant reporté en 2027. Je dis que c’est criminel”.  

Les mathématiques de la soutenabilité architecturale sont aveugles

L’architecture dans tout ça ? Est-ce vraiment ainsi qu’il faille envisager l’avenir de notre société ?

N’y a-t-il réellement que les valeurs rentrant en équation dans un tableau Excel pour qualifier la construction d’un bâtiment ?

« Voici notre dernier bâtiment, ces logements sont banals, insipides à vivre… mais les baies sont orientées exactement comme il se doit pour obtenir exactement les apports solaires nécessaires pour ne pas avoir à chauffer l’habitat le jour du solstice d’hiver à 12h… s’il n’y a pas de nuage ! »

Est-ce vraiment cela qu’il nous faut léguer aux générations futures : des environnements aseptisés uniformisés déprimants… mais bas carbone ?

« Nous vivons tous avec Henry de Monfreid »

« Mon arrière-grand-père était écrivain et aventurier. Il a parcouru le monde à une époque où cela était très rare, sillonné la mer Rouge sur un boutre, a été trafiquant d’armes et écrivain. Je fais partie des rares cousins de ma génération à disposer d’une photo de moi avec lui. Cela me donne une sorte de privilège. Je porte aussi son nom, ce qui est un autre point commun. Je crois cependant que nous vivons tous avec Henry de Monfreid, sans que ce soit volontaire. Pour ma part, je pense à lui parce qu’il m’offre un miroir dans lequel je me reconnais. Nous partageons certains traits de caractère, dont l’esprit d’indépendance, l’anticonformisme et un vrai problème avec l’autorité.

reduc-450

  • Le mode Macro du 13 m’épate…

À suivre…

le 24/11/2021 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Paul-Eu-Gazette, mode d’emploi | 3

Autocomplete sous Drafts

dans écrire | grospod | mémoire | pratique
par Jean-Christophe Courte

Avertissement : comme pour les épisodes précédents, ce billet n’intéressera que des utilisateurs de l’application Drafts (…au maximum qu’un pour-cent), outil de prise de notes qui tourne sous iOS et macOS.
Ceux qui attendaient — Alors, cette série sur Drafts ? — savent que je suis parfois long à la détente…
Ici, j’ai prétexté la réalisation de mes Paul-Eu-Gazette pour cette série :

Aussi, vous pouvez interrompre votre lecture ici !

C’est rébarbatif si l’on en a pas l’usage…
Je continue à rédiger ces notices pratiques :
- pour ma pomme1 en premier lieu (…cela m’oblige à creuser un peu plus le sujet à chaque fois).
- et pour le/un lecteur occasionnel…

Automatiser les trucs répétitifs…

Quand j’ai découvert — via une petite animation dans Twitter — que Greg insérait cette fonction Autocomplete, j’étais intéressé d’emblée et l’ai adoptée dès qu’elle fut disponible…

Rappel : Si vous utilisez TextExpander2, cela ne vous parlera peut-être pas, d’autant que Autocomplete ne sait pas faire de calcul sur les dates.

De plus, si vous avez enfin3 pris le temps de constituer une copieuse liste de substitutions pour la fonction Remplacement (disponible universellement pour toutes les applications dans les préférences iOS ou macOS), cela fait carrément double emploi…

Non, c’est un chouïa différent si vous avez fait de Drafts votre outil de production de notes…

Un exemple basique…

En tous cas, Greg ajoute une fonction que certains contributeurs avaient tenté de créer, dont ce shortcuts que j’ai employé quelques temps avant de laisser tomber…

L’intérêt que j’y vois est un gain de temps et la mise en place de routines…
Exemple :

reduc-450

  • Les deux premières lignes de cette note comprennent du Markdown, un emoji, une date (celle de la création de la note) et un peu de texte…

Au lieu de saisir à chaque fois deux premières lignes, Drafts me propose une automatisation…

La première objection est de se dire que Remplacement ou TextExpander peuvent arriver, grosso modo, à un résultat semblable.

Sauf qu’ici, tout est géré dans Drafts avec un dispositif d’appel unique…

reduc-450

  • !! pour appeler une liste de raccourcis draftesques… L’appel peut être personnalisé, CQFD.

Oui mais…!

Reprenons : si vous êtes un utilisateur de Drafts, vous avez certainement découvert que vous pouviez changer de syntaxe, que vous disposez de thèmes (ambiances de travail avec coloration syntaxique pour identifier les balises), etc.

reduc-450

  • Le tout en passant par les options de Editing qui est un accès à une série de panneaux, Editing, Syntaxes et Themes

reduc-450

  • Et peut être importé quelques thèmes en plus de ceux par défaut ; voire bricolé vos propres4 thèmes…!

Autocomplete, le dernier ajout

La nouveauté est ce panneau Autocomplete

reduc-450

  • Je ne me souviens plus des suggestions initiales que j’ai remplacé par mes propres routines, dont…

reduc-450

  • …ce qui est l’objet de ce billet : comment automatiser certaines opérations répétitives…

reduc-450

  • …en employant dans ces Autocomplete des [[Tags]] propres à Drafts. La notion de [[Tags]] n’est pas encore exploitée à fond pour l’instant mais ça peut changer assez vite…!

Pour comprendre ce dispositif, consultez… Autocomplete Suggestions et Templates pour savoir quoi mettre dedans…!

Souvenez-vous que, contrairement à des tas d’applications, Drafts ne cesse d’évoluer d’autant que la communauté d’utilisateurs apporte idées, suggestions mais aussi nourrit Drafts Directory. Bien entendu, si Drafts est gratuit, l’accès à ces fonctions peut nécessiter un abonnement PRO.

Bonne découverte…!


  1. cela me sert d’aide-mémoire, de m’adresser à un lecteur imaginaire…! 

  2. app que je conserve dans son ultime version payante sans abonnement pour deux ou trois trucs… lire Humeur | Pourquoi TextExpander m’est encore indispensable ? ou Revisiter nos raccourcis TextExpander… billet de 2015 pour ce dernier. 

  3. j’ai eu pas mal de déboires avec Raccourcis (désormais nommé Remplacement)… Lire, entre autres, ce billet de 2013 avant de batailler avec d’autres soucis… Du bon usage des Raccourcis en lieu et place de TextExpander ou iOS 9, raccourcis et écran d’iPad en 2015. Oui, j’aime me souvenir que tout n’a pas été aussi simple, Raccourcis et iOS 8.3… | le feuilleton continue | 2, ces derniers réapparaissant, tel le sparadrap du Capitaine Haddock, pour mémoire : Raccourcis et iOS 8.3… | le feuilleton continue ! 

  4. Le nom des quatre derniers thèmes sont explicites… 

le 23/11/2021 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

2021-11-22 | brèves

Paul-Eu-Gazette style

dans voir
par Jean-Christophe Courte

J’ai résumé comment je procédais techniquement pour réaliser ces brèves dans ce billet et cet autre.

Retour à l’âge de glace : une expérience audacieuse en Sibérie - Sciences et Avenir

Sergueï Zimov est un géophysicien russe, spécialiste de la toundra, qui a fondé en 1977 la station scientifique du Nord-Est, non loin de Tcherski. Cette station, qui accueille toute l’année des scientifiques du monde entier, est dédiée à l’étude de la toundra, et notamment du pergélisol. Celui-ci a enregistré ces dernières années des taux de fonte atteignant 3,3 mètres de profondeur l’été ! Et les mesures montrent que “les températures des sols ont augmenté en flèche en quelques décennies”, souligne Nikita Zimov dans le documentaire. Selon le sixième rapport du GIEC, le pergélisol circumpolaire stockerait ainsi 1700 milliards de tonnes de carbone, qui serait rejeté dans l’atmosphère si les températures globales continuent à augmenter.

reduc-450

Pourquoi certains Français disent “hop”, et d’autres “toc”

L’arrivée de “hop” et de “toc” est à mon avis relativement récente. Ces deux petits mots sont particulièrement omniprésents chez les serveurs, les vendeuses, les coiffeurs et les soignantes. L’autre jour, j’ai acheté deux bouteilles de vin à un homme qui utilisait tour à tour l’un et l’autre. C’était la première fois que j’observais un cas de bilinguisme hop-toc.

Interior Secretary Deb Haaland moves to ban the word ’squaw’ from federal lands

The origin of the word “squaw” has been traced to the Algonquian language, in which it meant simply “woman.” But its meaning was skewed by centuries of use by white people, including colonists in the 1600s.

“The term has historically been used as an offensive ethnic, racial, and sexist slur, particularly for Indigenous women,” the Interior Department said.

The new federal action is one of the largest steps yet in the push to strip hurtful words from place names. In recent decades, several states from Maine to Oregon have dropped the term “squaw” from place names. And earlier this year, a famous Lake Tahoe ski resort dropped its long-running name of Squaw Valley, saying it was racist and sexist.

Haaland is the first Native American to serve in the Cabinet in U.S. history. She is a member of New Mexico’s Laguna Pueblo.

  • 2021-11-20 | Interior Secretary Deb Haaland moves to ban the word ’squaw’ from federal lands
  • urbanbike : je crains que le remède soit pire que le mal. Mieux vaut expliquer que supprimer ces mots ou expressions. De l’importance de fournir à tous un… dictionnaire (!) avec les explications et arguments, un dictionnaire historique comme l’épatant dictionnaire historique Le Robert. C’est par la culture que l’on changera les mentalités.

Dialogue sur la forêt : entretien croisé entre Francis Hallé et Stéphane Hallaire | Reforest’Action

Francis Hallé : De mon point de vue, la dénomination « forêt » s’applique à un écosystème spontané, entièrement naturel. Cela va à l’encontre des croyances de la plupart de nos contemporains, qui ne pensent qu’à intervenir sur la nature pour augmenter ses performances. C’est d’ailleurs ce qui est à la source de nos problématiques écologiques actuelles… Selon moi, une plantation ne peut pas être considérée comme une forêt à proprement parler, sauf si on laisse l’écosystème évoluer naturellement dans le temps et se changer peu à peu en forêt.

Lobbying contre le Nutri-score : « Une fois de plus, la santé publique est confrontée à des intérêts économiques et politiques »

Mais qui se cache derrière ces produits perçus comme traditionnels et s’oppose aujourd’hui à Nutri-score ? On trouve, en fait, de puissantes multinationales comme Lactalis (numéro un mondial des produits laitiers) et Savencia (cinquième groupe mondial). Lactalis détient à lui seul 70 % de la production de roquefort et de nombreux autres fromages, contrôle la moitié des AOP françaises de fromages et commercialise également des crèmes dessert, du beurre, de la crème fraîche… des produits tous classés D et E par le Nutri-score. Savencia, à côté de sa large gamme de fromages – dont plusieurs AOP (maroilles, roquefort, époisses) –, produit aussi de la charcuterie et du chocolat (également D et E).

Cerveau multitâche : une illusion ? - Regarder le documentaire complet | ARTE

Si leurs points de vue divergent, les spécialistes interrogés s’accordent sur un point : cette manie occasionne pour le cerveau humain une forme de stress qui, à terme, peut endommager certaines des zones cérébrales de façon mesurable – dont les fameuses cellules grises, qui reçoivent les influx nerveux. On découvre aussi que le multitâche peut causer d’étonnants ravages dans le milieu industriel : dans certaines entreprises, il serait à l’origine de pertes pouvant atteindre 25 % du chiffre d’affaires. Comment dès lors identifier ces processus contre-productifs et échapper aux spirales infernales ?

En Afrique du Sud, du cannabis pour dépolluer les mines ?

L’aptitude du cannabis à dépolluer les sols est un phénomène connu depuis longtemps. Dans les années 1990, il est utilisé dans la zone de Tchernobyl contaminée par des rejets radioactifs. Un institut d’étude ukrainien qui a analysé les résultats de l’expérience conclut alors que le cannabis a de “très hautes capacités” à absorber les métaux lourds tels que le plomb, le nickel ou le zinc, rappelle le Mail & Guardian.

Plus récemment, le cannabis a été utilisé par des agriculteurs italiens à proximité de la plus grande usine d’acier d’Europe, afin de nettoyer des dioxines présentes dans les sols qui rendaient leur production impropre à la consommation.

reduc-450

L’acquittement de Kyle Rittenhouse divise les États-Unis

« Qu’un adolescent puisse (…) tirer sur trois personnes, en tuant deux, sans aucune conséquence pénale est un déni de justice », s’est insurgée Shannon Watts, la fondatrice du groupe Moms Demand Action. « C’est aussi l’Amérique que la NRA a créée », a-t-elle ajouté, faisant référence au puissant lobby des armes National Rifle Association qui milite pour un droit illimité au port d’arme.

Tesla : des conducteurs en panne d’app et une fiabilité aux fraises | MacGeneration

Un coup d’œil sur DownDetector indique effectivement qu’il y a eu des soucis ce vendredi, aux alentours de 17h. Il existe plusieurs manières d’ouvrir et de mettre en marche un véhicule Tesla, mais la plus commune est d’utiliser l’application mobile. Autre souci pour le constructeur : l’organisation de consommateurs US Consumer Reports a placé Tesla en 27e place dans son classement des marques automobiles les plus fiables — sur un total de… 28. « En termes de fiabilité, la catégorie des SUV électriques représente le plus bas absolu », a déclaré Jake Fisher, le directeur des essais de CR.

Le Japon en passe d’accorder un titre de séjour illimité aux travailleurs étrangers qualifiés

Le titre de séjour en question, connu sous le nom “Specified Skilled Worker Visa” (“visa pour les travailleurs qualifiés”), concerne à ce stade 350 000 ressortissants étrangers employés dans quatorze secteurs souffrant d’un manque criant de main-d’œuvre, tel que l’agriculture, la pêche et l’hôtellerie. Ceux qui travaillent dans le BTP et sur les chantiers navals bénéficiaient déjà d’une dérogation.

Bolloré et Rewold, nettoyeur de cadavres médiatiques – Authueil

Je ne remets pas en cause la bonne foi et la volonté de bien faire de la majorité des journalistes. Mais il s’avère que le résultat final de leur travail ne répond pas à aux attentes et aux promesses. La plupart des titres de presse ne sont plus fédérateurs, mais se replient sur des communautés, dont ils flattent les certitudes et les travers. Trop souvent, ils privilégient, sans s’en rendre toujours compte, leur point de vue parisiano-centré dans le choix des sujets et les angles de traitement, privilégiant le récit anglé, sur l’information pure.

Tuluá: Un evento “pedagógico” de la policía de Colombia termina con esvásticas y uniformes nazis | Internacional | EL PAÍS

Tanto los militares como los policías colombianos han estado rodeados por la controversia durante la Administración Duque, en medio de un clima de deterioro de la seguridad que incluye el incesante asesinato de líderes sociales, ambientalistas y excombatientes de las FARC que firmaron un acuerdo de paz hace cinco años, así como el aumento de las masacres y repetidos episodios de brutalidad policial, muchos en medio de las oleadas de protestas contra el Gobierno. Una larga cadena de escándalos que ha afectado la imagen de los uniformados incluye el fantasma del regreso de las ejecuciones extrajudiciales de civiles, el espionaje de opositores políticos y periodistas o la violación de niñas indígenas por parte de militares, lo que ha provocado diversos cuestionamientos con relación a la formación y la doctrina de las fuerzas seguridad colombianas.

reduc-450

Le tic-tac de l’horloge biologique hante aussi les hommes

Les bébés nés de pères de plus de 45 ans présentent un risque plus élevé de naissance prématurée, de convulsions, de poids faible à la naissance et d’admission en soins intensifs néonatals. Certaines données établissent également un lien avec un risque accru d’autisme chez les enfants nés de pères âgés, même si ces données ne constituent pas un lien de causalité avéré. La fertilité masculine décroît avec l’âge. Les hommes ne connaissent pas une phase de ménopause comme les femmes, mais les chercheurs identifient la période allant de 35 à 40 ans comme le tournant après lequel le nombre de spermatozoïdes tend à diminuer.

Comment les halles sont redevenues tendance - Bretagne - Le Télégramme

Qu’elle paraît loin l’époque où les populations n’en voulaient plus. Celle où Paris détruisait les pavillons Baltard et déplaçait son « ventre » vers Rungis. Les halles étaient alors davantage synonymes d’hygiène douteuse que de convivialité. Les temps ont bien changé. « Comme d’habitude, on revient en arrière. Avec un goût pour les halles à l’ancienne, sur bâti existant ou reconstruites à l’identique », constate Pierrick Vilboux. Très en phase avec « la passion pour le commerce de proximité qu’on s’est découvert avec la covid », analyse-t-il.

Microbiote intestinal : ces bactéries qui nous veulent du bien - Sciences et Avenir

Les aliments fermentés, ça ne vous met pas l’eau à la bouche. Pourtant, le microbiote en raffole. La fermentation, ce mode de conservation ancestral, permet la multiplication des probiotiques, ces micro-organismes vivants qui réensemencent la flore intestinale. Des bactéries aux innombrables vertus : elles améliorent la digestion - notamment celle du lactose -, facilitent l’assimilation des vitamines et autres sels minéraux, et préviendraient les diarrhées liées à la prise d’antibiotiques.

Roumanie : le pays des non-vaccinés est au bord du gouffre

“On ne peut pas s’opposer à la volonté de dieu”

Et dire que l’an dernier, au même moment, le patriarche s’est trouvé hospitalisé trois semaines à cause du Covid ! Or, aujourd’hui, il ne rechigne pas à endosser le rôle (non officiel) que l’Église orthodoxe a choisi de jouer dans cette pandémie : prêcher la parole antivax. Surprenant dans cette partie du pays, où tous les villages vous accueillent avec des inscriptions “Nu vaccin” ou “vaccin = iad” [“pas de vaccin” ou “vaccin = poison”] sur les murs.

“Les personnes qui se vaccinent finissent en enfer, elles sont punies, elles attrapent toutes le cancer et meurent, nous raconte, convaincue, une vieille dame devant la cathédrale de la Dormition. On ne peut pas s’opposer à la volonté de Dieu. Et puis, le Covid, ça se soigne comme une grippe.”

reduc-450

À suivre (…ou pas, c’est pas grave)…

le 22/11/2021 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Paul-Eu-Gazette, mode d’emploi | 2

Une unique note sous Drafts

dans écrire | grospod | mémoire | pratique
par Jean-Christophe Courte

Lors du premier épisode, j’ai montré la capacité à créer de multiples notes qui seront ultérieurement regroupées en une seule note dans Drafts.
La souplesse de cette façon de procéder est de pouvoir agir en partie ou sur la totalité des notes capturées mais, essentiellement, dans l’ordre souhaité.

Cf. urbanbike | Paul-Eu-Gazette, mode d’emploi | 1

Cette méthode peut sembler fastidieuse même si elle reste la plus souple.

Autre méthode (…qui n’exclut pas l’usage de la précédente…!), le choix de ne réaliser qu’une seule note qui empilera dans l’ordre souhaité (chronologique généralement pour plus de confort) les infos glanées au cours de vos lectures.

Conseil : pensez simplement à bien identifier la note réceptrice !

Je ne reviens pas sur la matrice de récupération des informations sur le web — Share & Action Extension dans Settings —, elle est identique au billet précédent.

reduc-450

  • Au lieu d’appuyer sur Save, c’est le signe > qui doit attirer votre attention (j’espère que Greg lui donnera plus de poids dans une prochaine version de Drafts…)

reduc-450

  • Soit vous créez une nouvelle note (mais en ce cas, Save suffisant amplement)
  • Soit vous sélectionnez une note existante (Select Draft)
  • Soit vous cliquez dans la liste sur le titre d’une note existante… (dans cette démonstration, non…! Je poursuis…)

reduc-450

  • En effet, je cherche à ajouter cette nouvelle note à un ensemble existant en cherchant dans la liste affichée par Drafts de toutes mes notes…
  • …et j’introduis discrètement l’objet d’un prochain billet que j’avais annoncé à la fin de mon précédent billet, les Autocomplete…! En effet, pour me faciliter la vie, j’ajoute un emoji devant chaque fiche en cours d’écriture…

reduc-450

  • Et maintenant, je peux ajouter le note affiche au début (Start of) ou à la fin (End of) de la note — identifiée avec un emoji puzzle, subtile attention de ma part — et donc utiliser Save à bon escient…!

reduc-450

  • Vérification : cette note a bien été ajoutée à la fin de mon empilage de notes…

reduc-450

  • La fois suivante, Drafts ajoute dans la liste des fichiers susceptibles de recevoir avoir une nouvelle info la fameuse note qui les regroupe… Gain de temps.

reduc-450

  • Plus besoin d’aller nettoyer de temps à autre la corbeille vu que l’on concatene instantanément chaque nouvelle note aux précédentes… et, qu’à la fin, je n’ai plus qu’à (…façon de parler)… publier comme par exemple ce billet récent : urbanbike | 2021-11-20 | brèves

Bon, et ces Autocomplete…??!
Ça vient…!

À suivre…

le 21/11/2021 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?