Urbanbike

Recherche | mode avancée

Avec ou sans soubresauts ?!

Repartir …ou pas ? Je me questionne…

dans vieillir
par Jean-Christophe Courte

Hormis un billet ces derniers jours, urbanbike s’approche de sa date anniversaire1 sans le rythme de croisière des saisons précédentes . Serais-je à la veille d’un arrêt définitif de cet espace ?!

Je me souviens d’une chanson2 aux paroles serinant un « t’es plus dans l’coup, papa, t’es plus dans l’coup…! ». Et je crains que ce soit, entre autres, l’une des principales raisons.

Il y a assurément une part de lassitude à nourrir ce blog, à avoir la douloureuse impression de radoter, à remonter le rocher sur la pente, à décortiquer parfois les mêmes applications.

L’aspect positif, sur ce plan au moins, c’est la preuve que certain de mes choix étaient pertinents…!

Une nouvelle saison autour des outils texte ?

Mais avez-vous envie que je revienne sur Drafts, Day One, Ulysses ou ia Writer ? Que je prône avec force l’usage du balisage markdown, revienne sur la nécessité de l’écriture manuscrite (…réservée désormais au iPad avec Nebo depuis l’abandon de Stylus) pour fluidifier la pensée, teste de nouveau le mode Dictée ?!

Des billets sur ces apps ou sujets sont légion sur ce blog. Pourquoi rajouter une couche…?!

En même temps, comme le dit …Manu 1er, tout évolue, ma propre manière de les employer se transforme du fait de certaines pépites ajoutées.

Notez que je vais me résoudre à n’évoquer qu’un faible nombre d’outils texte, ayant tiré un trait quasi définitif sur des produits en arrêt prolongé ou dont je n’ai plus l’usage.

Si j’emploie encore Editorial pour suivre ma liste de courses (alors que je pourrais basculer sur Drafts ou Notes), si je regarde de loin en loin les évolutions de Bear, il est clair aussi que j’ai vieilli. Bref, que je n’ai plus l’énergie3, la fougue d’antan.

Mes écrans datent également et je n’ai pas (!!) le culot, toupet, effronterie de lancer une souscription pour les renouveler comme j’ai pu l’observer — sidéré par la médiocrité4 de l’argumentaire — peu de temps après la Keynote…

Mais peut-être ai-je tort ! Mais… t’es plus dans l’coup, papa, t’es plus dans l’coup…!

Aujourd’hui, je capitalise sur des apps que ma fille ou moi-même employions quotidiennement. Nous sommes passés aux abonnements malgré ma réserve.

Si je reste accro à mon outil de prise de notes préféré, Drafts, j’ai démarré ce billet sur la version 5.1 de ia Writer sur mon iPhone 7+. Avant de revenir à Drafts 5 plus adapté pour ajouter des notes de bas de page comme je les affectionne.

Quel angle pour me motiver ?

Je l’ai écrit plus haut, il y a pléthore de billets sur les versions précédentes dans urbanbike. Et une forte odeur de naphtaline5 flotte désormais dans ce blog démarré en 2003.

Peut-être suis-je arrivé au terme de mes capacités et devrais-je me résoudre à laisser cet espace en plan…

Bref, je m’interroge : poursuivre et faire la tournée/saison de trop. Ou tirer le rideau. Ou poursuivre en me foutant des regards obliques…

En tapotant avec mes deux pouces (…mon iPhone reste figé en mode portrait depuis des semestres), en relisant ce qui a été saisi depuis le début de cet articulet, les copains qui me suivent depuis des années anticipent la conclusion.…!

Oui, je suis foutrement incapable de mettre un point final à cette aventure nazbrokologique avant mon dernier souffle…

Oui, j’ai encore ce besoin imbécile de partager quelques lignes avec le lecteur de passage, briser la limite des 280 caractères de Twitter, m’étendre à nouveau sur un sujet mille fois ressassé, grogner, m’agacer, faire des vannes nulles à la …Libellule alors même que je ressemble de plus en plus à l’inspecteur Croûton.

Oui, le rythme de parution restera hautement sporadique vu que je deviens nettement versatile en déclinant du bulbe…!

Bon, je ne sais pas encore comment et sous quel angle mais mais je vais bien finir par écrire un billet ce trimestre ! Ou pas…

Note de fin : il n’y a aucune obligation à supporter ma prose, à me lire. Aussi, comme pour une radio, vous pouvez changer de fréquence à tout moment. Si vous poursuivez sur ce site, interrogez-vous en premier lieu sur la forme de masochisme qui vous caractérise avant de me vouer aux Gémonies !

reduc-450

Rien à voir : mise à jour de Evernote sous iOS que j’ai failli dégager sans réfléchir. Et puis, par curiosité, je l’ouvre et retrouve tous mes enregistrements de Moves (désormais hors service), exportés sur cet espace via MovesNote. Et cela me remet en mémoire des moments pénibles mais étonnamment précis. J’appréciais cette app pour cet aspect enregistreur de mes parcours…


  1. Certes, ce n’est pas la première fois que je réfléchis, réaction assez saine, je n’aime pas septembre qui précède mon propre calendrier… 

  2. J’ai vérifié : Sheila en 1963 ! 

  3. Et plus envie de casser ma tirelire pour m’offrir une app improbable à décortiquer. 

  4. C’est à Audiard que l’on prête cette formule… les cons osent tout, c’est à ça qu’on les reconnaît… 

  5. Non, pas encore le… sapin ! Quoi que… 

le 17/09/2018 à 12:40 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Quand l’iPhone se mue en …GrosPod

Le XS Max détrônera-t-il l’iPad à l'usage…

dans dans mon bocal | grospod | usages | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Apple va annoncer ce 12 septembre un gros …iPhone (XS Max) avec un écran nettement plus grand que mon fidèle iPhone 7+ et une capacité mémoire qui devrait avoisiner les 512 Go dans sa version la plus onéreuse.

Depuis l’arrivée du iPhone 7+ dans ma poche, je reconsidère peu-à-peu tous mes usages, tant côté Mac (…certes, j’emploie un antique MacBook Pro 17 pouces un poil dépassé mais bien alerte après quasi dix ans d’usage1) que iPad Pro grand format.

Or, ces derniers mois, j’utilise à plus de 90 %, voir 95 %, l’iPhone. Que ce soit pour écrire (…tant sur Day One que Drafts), écouter des podcasts, prendre des clichés, etc. J’ai dû évoquer ceci naguère sur urbanbike et ne souhaite pas vous saouler à nouveau…!

Aussi, même si l’électrocardiogramme de mes finances reste ultra plat, je ne vous cache pas que je suis attentif à ces annonces avec l’objectif de remplacer — à terme — tous mes écrans2 pour un unique objet.

Comme l’iPhone annoncé coche quasiment toutes les cases de mes besoins3 …qui sont de plus en plus restreints, n’avoir qu’un seul écran à tout faire, mobile, autonome avec une batterie me permettant de tenir une bonne journée en déplacement me semble être un excellent compromis.

La large taille de l’écran me convient : ayant démarré avec un iPhone 6s+ puis poursuivant avec un iPhone 7+, je suis curieux de regarder/lire les retours d’expérience sur ce encore plus grand écran.

Le format du iPhone 7+ est, certes, idéal mais une version un poil plus large en conservant le même clavier que je tapote à deux pouces serait parfait4. Ça rentre dans une poche mais j’attendra de pouvoir en tester un physiquement dans un AppleStore.

Il ne s’agit pas de s’afficher avec le dernier né (!!) de chez Apple mais bien de répondre — avec un confort accru — à mes usages quotidiens d’utilisateur cacochyme. Bref, un seul écran de qualité, un large volume de stockage pour conserver textes5, photos6 et fichiers audio comme ePub. Et roule…!

Et ne plus à attendre que les synchros7 s’effectuent pour retrouver sur le iPad un texte démarré sur le iPhone comme j’ai pu encore le vivre en zone blanche ces derniers mois.

Voilà ! Ce petit billet pour repasser une tête8 dans urbanbike.

reduc-450

Oui, je suis rentré de mon île… Mais mes pensées y sont toujours…


  1. obsolescence ?! Tout dépend aussi de la manière dont on traite nos objets. 

  2. bon, en conservant néanmoins le vieux MacBook pour explorer le contenu de mes disques durs. 

  3. attention : je ne suis pas représentatif ! J’approche de ma date de péremption ! 

  4. je ne vais pas pour autant me précipiter, CQFD. 

  5. ce ne sont pas les fichiers markdown qui consomment de l’espace. 

  6. format HEIC égale gain de placé 

  7. sur une île sans réseau, c’est un véritable problème. Du coup, vu que l’on ne change plus d’écran, une partie des entraves quotidiennes disparaît. 

  8. François et quelques copains s’inquiètent : non, non, pas encore mort. Juste en plein bouleversements avec une date charnière début décembre. 

le 12/09/2018 à 15:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Day One sous iOS en approche | Ergonomie nettement plus judicieuse…!

…quelques copies d’écran pour apprécier

dans ailleurs | dans mon bocal | écrire | grospod | mémoire | outils | usages
par Jean-Christophe Courte

Je ne vais pas revenir dans les détails sur Day One journal + mémoire qui m’est, avec Drafts 5: Capture ‣‣ Act et Castro Podcasts, indispensable sur mon iPhone…!

reduc-450

La prochaine version cherche à résoudre élégamment des points ergonomiques et c’est très plaisant d’employer cette nouvelle mouture.

reduc-450

Les notes vocales ont été améliorées, ce qui permet d’enregistrer des ambiances mais aussi de dicter des bouts de texte qui seront transformés en texte.

reduc-450

Les options pour chaque note sont identiques, tout est bien pensé…

reduc-450

Mais c’est au nouveau de la saisie de notes que la révolution est la plus visible. A priori, rien de nouveau…?

reduc-450

Que nenni ! Plus besoin d’appuyer sur l’option modifier, un seul appui dans la note ouvre l’éditeur. Et là, grosses améliorations…! Je vous laisse apprécier…

reduc-450

Cela permet de modifier chaque item séparément et sans effort…

À suivre. Oui, je fais court(e)…

Ça va aussi bouger sur la version macOS prochainement de Day One

le 26/07/2018 à 19:45 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Twitter | Exportez ou importez une liste de comptes bloqués

via le navigateur

dans dans mon bocal | groummphh | usages
par Jean-Christophe Courte

Rappel : je l’ai écrit maintes fois, je suis partisan d’une avancée de Twitter avec deux options : - avec abonnement et sans publicités - sans abonnement et avec publicités

Jusqu’à présent, j’utilisais sous iOS Tweetbot 4 for Twitter, Echofon Pro for Twitter ou Twitterrific 5 for Twitter.

En reprenant la main sur ses API, on sent bien que Twitter va peu à peu se facebookiser et qu’il va falloir passer par le client iOS de Twitter.

Bref, passer sous les fourches caudines et supporter les innombrables publicités qui aident ce service à dégager des bénéfices comme à fonctionner.

Je ne parle pas des avancées de l’app dont les moments que j’ai testé avant de découvrir — grâce aux copains qui me suivent — qu’elles étaient infestées de pubs, merci pour ce moment qui fut bref…!

En revanche, j’aime bien les signets qui permettent de conserver les tweets sans les RT ni les liker.

Et la pub ?

Bon, c’est l’aspect groummmmphhhh. Pendant quelques temps, je masquais.

Puis je me suis résolu à bloquer.

C’est pas gagné mais au moins, avec déjà plus de 666 (!!) comptes bloqués, c’est un poil plus calme. Je continue régulièrement à ajouter de nouveaux comptes dans cette liste d’indésirables mais, et c’est l’objet de ce billet, cette liste peut servir pour un autre compte Twitter, celui de vos enfants par exemple…

En moins de dix copies d’écran, comment procéder via le navigateur (ici sous macOS).

reduc-450

Pour mémoire, l’accès aux préférences se cachent sous votre avatar…

reduc-450

Se rendre ensuite dans la bonne entrée…

reduc-450

Puis allez dans options avancées…

reduc-450

Exporter ou Importer…?

reduc-450

Vous pouvez choisir de tout expédier ou simplement quelques comptes…

reduc-450

Ce qui est intéressant, une fois le fichier exporté, c’est de le partager avec un autre compte comme ci-dessous…

reduc-450

Et donc de charger de nouveaux comptes…

reduc-450

Bon, ce n’est pas immédiat, cela prend parfois du temps et même vous obligera à doubler l’opération… Mais ça fonctionne…!

reduc-450

L’export où l’import de la liste se fait en .csv (Twitter se fout de savoir si vous vous nommez @urbanbike ou @photager, nous sommes des numéros !)

Voilà !

Bref, @jack, à quand une option abonnement sans publicité…?

le 19/07/2018 à 21:25 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Humeur | Pourquoi TextExpander m’est encore indispensable ?

Même s’il date, il les calcule, lui…!

dans écrire | grospod | outils | usages
par Jean-Christophe Courte

Bien entendu, il y a l’option Remplacement de texte1 dans Général/Clavier offert par Apple dans iOS mais avec ses soucis de synchronisation et, surtout, une jolie simplicité.

Sauf qu’il est impossible de faire un calcul de date ou de glisser le contenu d’un presse-papiers à un endroit précis dans une chaîne.

Ces petites choses, TextExpander2 sait le faire. Sauf que mes besoins sont légers et je n’ai pas envie de m’offrir un abonnement pour les quelques raccourcis dont j’ai parfois besoin.

J’emploie sur macOS la version 5.1.53 et de vieilles versions de TextExpander (Legacy) sous iOS.

Et me voilà paré pour l’usage de quelques formats date et un snippet4 en usage pour urbanbike.

reduc-450

  • Il suffit de dupliquer un vieux set, le renommer, l’activer puis ne conserver que l’essentiel…

reduc-450

  • Et ne pas oublier de mettre à jour ces éléments dans les applications qui supportent encore Textexpander…!

Du coup, j’ai peu à peu basculé une petite partie de mes forêts de snippets dans Remplacement de texte (le dispositif améliorable d’Apple) et conservé TextExpander pour ces quatre actions…

La synchronisation se fait automatiquement via iCloud Drive sous iOS mais, vu mon ancien macOS, doit être conduite manuellement pour ce dernier.

Bref, je n’ai pas été voir le coût de l’abonnement actuel chez l’éditeur mais je me souviens que, malheureusement, peu d’apps sous iOS le déploient.

Et aucune d’Apple.

Note de fin

Rien à voir mais ne vous étonnez pas de me voir disparaître de Instagram après avoir supprimé définitivement FaceBook il y a quelques mois. Pourquoi…?

reduc-450

Juste que Instagram se FaceBookise ces derniers temps et que j’ai du mal avec ces injonctions…!

Pour échanger quelques photos5, je préfère Eyeem… Et, plus étonnant, parfois ces clichés se vendent (si, si…) à une personne qui en a besoin (…certes pour une somme minime partagée entre Eyeem et nous).

Et Bravo à Guillaume qui peut fièrement afficher 20 ans6 de bons et loyaux services sur son blog…


  1. Il me semble que cela se nommait Raccourcis un temps. 

  2. Pourquoi Apple ne s’offre pas ce fabuleux service ? 

  3. Merci pour la mise à jour… 

  4. Je n’utiliserais que Drafts 5: Capture ‣‣ Act sous iOS (ou Editorial) avec quelques snippets locaux pour l’horodatage, je pourrais m’en passer… Sauf que j’emploie toujours mon vieux MacBook Pro de 2009… 

  5. iPhone ou Canon, peu importe… 

  6. Rendez-vous en septembre 2023 pour urbanbike (je ne compte pas la période MacDigit) mais pas certain de tenir…! 

le 17/07/2018 à 17:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Usages | Pourquoi je me sers toujours de Day One

Avec Drafts, CQFD !

dans ailleurs | dans mon bocal | écrire | grospod | mémoire | usages
par Jean-Christophe Courte

Ce qui suit n’est pas un billet technique sur les astuces ou options de Day One, juste un niéme radotage…!

Day One fait partie, avec Drafts 5: Capture ‣‣ Act, de ces outils qui me sont indispensables. Nombre de produits depuis les dix ans de l’App Store se sont littéralement volatilisés1.

Or je continue à employer Day One journal + mémoire depuis octobre 2011.

Il faut que je relise mes vieux billets pour me souvenir pourquoi, un jour, j’ai basculé sur cette app, n’hésitant pas alors à m’offrir d’emblée ses déclinaisons iOS et macOS. Et, assurément, c’était alors la perspective de pouvoir baliser mon texte en Markdown qui a été le moteur, l’élément déclencheur.

Ce que je sais, en revanche, c’est pourquoi je m’en sers tous les jours…!

Je n’avais vu naguère que l’aspect traitement de texte Markdown avant d’en comprendre l’organisation chronologique (horodatage) astucieuse liée à une option de localisation puis aux ajouts pratiques comme le rappel de la météo du moment capturé, la température, l’affichage d’une carte…

Mémoire et notes

C’est essentiellement sous iOS — vu que je puise dans l’album du iPhone 7+ les clichés d’un moment partagé, d’un lieu visité — que j’emploie Day One, quitte à compléter par la suite les notes ouvertes sur mon Mac ou sous iPad, notes généralement associées à un cliché qui me sert de juge de paix… Une photo prise avec l’iPhone qui va permettre à chaque note d’être fixée dans le temps…

Dans mon usage, cela va de simples réflexions que je distribue dans mes journaux thématiques ouverts dans l’application. Du pic épeiche perché sur le tamaris du jardin (d’abord entendu — du fait de sa frappe caractéristique du tronc — puis enfin vu dans le feuillage)… au compte rendu succinct d’une balade, compte rendu de plus en plus ponctué, remplacé par des clichés (une image vaut mille mots…!).

reduc-450

reduc-450

reduc-450

Certains journaux se remplissent plus vite que d’autres. Mais le plus intéressant (…d’où l’abonnement), est cette synchronisation, entre tous mes écrans, de toute cette mémoire textes et images qui vient m’assister…

Et, désormais, les photos qui, en nombre, approchent globalement mes plus de 5700 entrées… Et là, le stockage se fait naturellement sur le cloud géré par Day One.

Il y a pas mal de fonctionnalités que je n’exploite pas encore, dont la prise de vue avec Day One. Je préfère employer Camera+ 2 qui me permet de procéder à un peu de post-traitement de l’image…

Si j’écris les notes succinctes dans Day One, dès que j’ai besoin de plus de place (…et de plus de Markdown, de notes de bas de page, etc.), c’est Drafts qui prend naturellement le relais. Le texte saisi dans ce dernier fini tranquillement dans Day One via une simple action employant x-callback-url. C’est transparent et instantané…

C’est pourquoi je conseille aux utilisateurs d’iPhone de s’essayer à conserver les bribes de leur vie, existence, activités via cette application qui ne leur demandera jamais d’entrer un titre…!

On crée juste une nouvelle note, on la nourrit de quelques pensées, d’une photo et cette note va se ranger chronologiquement dans le flux. Pas besoin de se demander à quelle heure ou l’endroit, Day One va chercher ces infos et hop…!

Mais je me répète… Relire ceci ou cela…!

Bonnes vacances avec Day One journal + mémoire


  1. J’ai même perdu la mémoire de leurs noms, c’est dire. 

le 11/07/2018 à 13:15 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Usages | Se concentrer pour écrire avec Drafts et… MyNoise sous iOS

Se retirer du monde en choisissant l'ambiance sonore ad hoc…

dans ailleurs | dans mon bocal | écouter | écrire | usages
par Jean-Christophe Courte

Je l’ai déjà écrit moult fois, mes deux écrans sous iOS sont mes machines à écrire1. Mais écrire, c’est aussi se soustraire aux environnements bruyants ou se plonger dans une atmosphère propice…!

Contrairement à de grands auteurs, aller m’installer dans un café n’est pas mon truc. Je préfère rester sous ma couette…!

Mais, parfois2, j’ai droit aux discussions tardives et/ou à la musique répétitive du voisinage3. Comment y échapper ?

Je teste, depuis plus d’un mois, myNoise et j’ai rapidement opté pour la formule illimitée qui est fréquemment mise à jour avec de nouveaux sons. J’ai évoqué cette app sur Twitter mais autant en parler ici…

Côté écoute ? Avec un Bose Quietcontrol 30 sans fil… Relire urbanbike | À l’usage : sans fil, atténuation des bruits ambiants et Bose Quietcontrol 30.

reduc-450

Je privilégie les sons dédiés au casque… Dont ce petit dernier découvert il y a peu…

reduc-450

Que j’ai rapidement placé dans mes préférés…

reduc-450

Vous pouvez changer quelques paramètres…

reduc-450

Mais également combiner deux sources… Ici, un peu de pluie en sus…

reduc-450

Bien entendu, il est facile de changer d’atmosphère sonore à tout moment… Mais aussi conserver ce son en arrière-plan même en écoutant un podcast, les deux sources sont alors mélangées…

Pour finir, pour écrire sous Drafts 5: Capture ‣‣ Act ou autre, myNoise est exactement ce qu’il me faut pour rester concentré sans aucune pollution sonore… Bref, j’alterne entre bord de mer, orage, marche en forêt ou canoë sur un lac, grenouilles comprises…!

C’est tout…


  1. iPhone et iPad. Mais pas que… faudrait que je réactualise mon billet sur les voyages 

  2. Les fins de semaines ou les suites de matchs…! 

  3. Ainsi qu’aux odeurs et fumées de leurs barbecues 

le 08/07/2018 à 11:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?