Urbanbike

Recherche | mode avancée

les Beati Paoli | 7

Le roman de Luigi Natoli dessiné par…

dans ailleurs | lire | signé lukino | voir
par Lukino

reduc-450

le 12/07/2016 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Lukino | Partager…?

les Beati Paoli | 6

Le roman de Luigi Natoli dessiné par…

dans ailleurs | lire | signé lukino | voir
par Lukino

reduc-450

le 11/07/2016 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Lukino | Partager…?

Vos photos à la manière de… avec Prisma…! 3

Heisenberg mode…

dans dans mon bocal | grospod | iOS | outils | photographie
par Jean-Christophe Courte

Exploration de cette application…

reduc-450

Dans la série des traitements, je retiens particulièrement le mode Heisenberg qui m’a permis de bien me (re)découvrir ces derniers jours (…oui, je ne vous livre pas mes expérimentations, ma fille s’est bien marrée…)

reduc-450

L’erreur est de penser que cela ne fonctionne que pour les trombines… erreur, erreur  !!!

Les images sont exportées en 1080 par 1080 pixels…

je me répète : l’une des applications de filtrage les plus époustouflantes que je connaisse à ce jour… Chapeau !

le 10/07/2016 à 10:40 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Le clavier Stylus de retour sur mon iPad

J’avais bien écrit “temporairement”…!

dans écrire | groummphh | iOS | outils | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Une épatante révolution est en cours mais qui s’en soucie…? Après le “grosPod” puis markdown, quitte à vous saouler, autant que ce soit pour une “bonne cause”, celle de l’écriture avec un grand ou un petit “e”…! En tous cas, vous inciter à essayer d’employer votre main en lieu et place de vos petits doigts de vos deux mains pour saisir du texte via un clavier…!

Dans mon précédent billet1, j’avais temporairement retiré Stylus de la liste des claviers disponibles. L’objectif était de me concentrer sur Smart Note.

24 heures à peine s’écoulèrent avant de réinstaller, fissa, Stylus !

C’est ballot de le dire mais on s’habitue très (très…!) vite à reprendre l’habitude d’écrire naturellement. Pas besoin d’apprentissage : vous savez écrire ? Alors écrivez !

Plus besoin de changer l’affichage du clavier pour entrer des chiffres ou tel caractère accentué, calligraphiez naturellement !

En me relisant, je n’hésite pas à ajouter l’expression “à nouveau”. Voire ironiser en vous rappelant que c’est le seul clavier qui ne vous demandera quasiment jamais de potasser son manuel ni de chercher pendant trois plombes une touche donnée…

Le retour du crayon, c’est magique !

Plus amusant, cet exercice de calligraphie, un poil barbant, voire limite chiant au départ car m’obligeant à “retravailler” ma graphie, s’avère constructif : remplir un chèque, laisser une note manuscrite ou consigner quelques remarques dans un carnet sont des opérations bien moins “gonflantes” qu’au début de mois dernier ! j’arrive à me relire sans peine, c’est dire !

Bref, je reprends du “plaisir” à écrire, à former des lettres sur la surface dévolue à calligraphier sur ce “clavier” Stylus. Et même à m’assurer d’être bien compris par ce dernier !

Autre point pratique en cette période de canicule, pas besoin d’être collé à son iPad, j’écris en mode paresseux, la main détachée …et Stylus a le bon ton de corriger au passage mes fautes même si je peux opter pour une autre orthographe. Mieux : plus cette calligraphie est ample, plus le pourcentage de reconnaissance est élevé !

Autre sujet, mon agacement vis-à-vis du Apple Pencil a totalement disparu2. Sa glisse me convient au quotidien, je le tiens plus fermement, je commets moins d’erreurs, de celles qui amenaient Stylus à réagir. Cela ne m’empêche nullement de revenir au Wacom Bamboo pour apprécier son silence !

À ce propos, une remarque. Perfide, bien entendu !

Je suis surpris, en lisant la presse informatique, ici ou ailleurs, du peu de résonance, de billets, compte-rendus, articles dans ces excellents supports d’information sur cette possibilité — désormais accessible à tous — de rentrer du contenu sur nos tablettes via ces dispositifs de reconnaissance de notre écriture manuscrite.

En même temps, je comprends : la réalité augmentée est un truc réellement nouveau contrairement à la possibilité — littéralement — d’écrire sur la surface de son écran et de retrouver, transformé en caractères d’imprimerie, notre graphie.

Oui, je galèje…! Pour des raisons que les fidèles lecteurs d’urbarbike connaissent, il y a peu de chances que je parle de ces casques3.

Pourquoi j’insiste (et sûrement bêtement) ?

J’ai un iPad Pro à disposition depuis peu de temps (merci Bob…!), c’est une tablette qui dispose de capacités de calcul assez puissantes et je ne pense pas être le seul utilisateur de Stylus ou d’applications de ce type.

Pourquoi de vrais journalistes n’évoquent pas ces outils ? Cela ne laisse perplexe (mèreplexe …ajoute ma fille…).

Tout se passe comme s’il était nécessaire, à chaque fois, de laisser s’écouler une longue période de temps pour accepter, assimiler ces nouveaux usages.

De plus, contrairement au mode Dictée, remarquable également mais nettement moins facile à mettre en œuvre, je n’ai aucune difficulté à continuer. À toute heure du jour et de la nuit, en toutes occasions !

Retour au couple Drafts et Stylus

Je vais revenir 5 secondes sur mes propres usages, à ma première intuition4, celle d’utiliser Drafts 4 avec un mode nuit, Stylus avec un mode sombre. J’ai ajouté dans la barre additionnelle de Drafts 4 une touche pour entrer le caractère d’un simple appui du stylet.

Je n’hésite pas à basculer sur un autre clavier quand Stylus se met à refuser ce que j’écris. Puis revenir. Bref, je fais avec.

À ce propos, j’ai contacté les développeurs et, malheureusement, pas de version 2 de Stylus avant un bout de temps. Par contre, une sortie sous Androïd prochainement est envisagée. L’occasion de tester la version de iA Writer qui fonctionne sur cet OS ?!

En conclusion…

Oui.

Encore un billet pour vous inciter à essayer. Stylus est gratuit (ce qui me semble assez délirant, vu la qualité du produit), prenez le temps d’essayer même au doigt, Il est clair que c’est nettement plus évident avec un stylet tout simple, un Bamboo Wacom, pour démarrer.

reduc-450

Attention : gros risque d’accoutumance vu que vous n’avez que votre main à utiliser, à écrire comme avec une craie sur un tableau.

Comme je le disais lors d’une de nos dernières balades à ma fille, je n’ai jamais autant écrit ces derniers temps…! Et dans de nouvelles conditions de confort !

Drafts 4 mais aussi Editorial, Ulysses, ia Writer, Byword mais aussi Messages, Mail, Apple Notes… enfin tout ce qui nécessite généralement un clavier.

Note de fin : et Apple dans tout ça ça ? Depuis le Newton, comme un vide !

Bonnes vacances…!


  1. urbanbike | Smart Note à l’usage 

  2. urbanbike | À l’usage : Pencil et Stylus 

  3. l’auteur de ces lignes ne dispose pas d’une vue stéréo, cela m’a posé pas mal de problèmes dans certains jeux collectifs. le plus troublant est de jouer au ping-pong, comme quoi, même avec une vue 2D, le cerveau est capable de compenser. 

  4. urbanbike | Prise de notes manuscrites : Drafts 4 ou Smart Note ? 

le 10/07/2016 à 10:15 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

les Beati Paoli | 5

Le roman de Luigi Natoli dessiné par…

dans ailleurs | lire | signé lukino | voir
par Lukino

reduc-450

le 10/07/2016 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Lukino | Partager…?

les Beati Paoli | 4

Le roman de Luigi Natoli dessiné par…

dans ailleurs | lire | signé lukino | voir
par Lukino

reduc-450

le 09/07/2016 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Lukino | Partager…?

Smart Note à l’usage

Une application plutôt que le clavier ?

dans dans mon bocal | écrire | iOS | vieillir
par Jean-Christophe Courte

J’ai fini par supprimer temporairement Stylus de la liste de mes claviers et ne conserve à portée de doigts que Smart Note.

Pourquoi ? Par les raisons exprimées dans un billet précédent, à savoir je préfère la conversion de ma calligraphie après avoir pris le temps d’écrire… à la main.

Du coup, je consigne sans m’arrêter mes notes puis vérifie en une seule fois si tout est correctement reconnu. Ou non !

Le gain de temps est impressionnant car il n’y a plus aucune attente, j’écris tout simplement, corrige éventuellement sur le champ si je décèle que ma calligraphie est incompréhensible car les lettres sont mal formées.

Du coup, j’écris de plus en plus au Pencil. L’usage de Drafts 4 est reporté à la seconde étape, tant par corriger mes fautes de saisie (ça s’améliore !) que pour redécouvrir ce que j’ai noté et le remettre en musique. Et, bien entendu, le baliser en Markdown.

Alors oui ! Je gagne du temps, je me remets à écrire de plus en plus à la main mais pas que sur l’iPad vu que mon écriture elle-même bénéficie de cet exercice ! Qui a rigolé ?

Et comme j’écris de mieux en mieux (si ! si !), je fais moins de bourdes calligraphiques. Encore une fois, je ne veux convaincre personne, la seule à essayer de changer de méthode était l’auteur de ces lignes (…et le terme n’est pas usurpé).

reduc-450

Mais c’est intéressant de tester cette manière de fonctionner, d’écrire, loin du sempiternel clavier à touches. Il me reste encore des progrès à réaliser et je m’y emploie à chaque nouveau billet.

Certes, Smart Note est également perfectible mais ça va dans la bonne direction. Côté vitesse d’écriture, comme je suis dégagé du clavier, de la recherche des caractères spéciaux, ma pensée est plus fluide, moins hachée par les accidents de saisie qui ont toujours ponctué l’écriture de mes billets, point qui est certainement inconnu pour tous les maîtres du clavier aux yeux rivés sur leur écran, individus que j’envie depuis des décennies !

reduc-450

Aucune incitation ? C’est ce que j’écrivais en préambule. Néanmoins je recommande de profiter des vacances pour essayer quelques heures car l’exercice est tout simplement épatant.

Sur un article comme celui-ci, il y a bien évidemment de mauvaises reconnaissances souvent dues â la forme des lettres mais aussi au manque d’espacement des mots ! Et puis c’est lors de la relecture sous Drafts 4 que je remets en forme la première mouture de mes notes… Et une ultime fois sur mon Mac et dans Byword ou iA Writer avant de publier ces notes et en insérant mes copies d’écran…

À suivre !

Note de fin saisie au clavier : il faut s’armer de patience si votre écriture manuscrite est aussi abomifreuse que la mienne ! Mais ne perdez pas espoir. D’ailleurs, il me faut plus de temps pour saisir cette conclusion au clavier avec mes maladoigts que de l’écrire avec Smart Note… Mais je ne parle que pour mon usage

Bon, note aux développeurs : une version améliorée avec mode nuit et SplitView, s’il vous plaît…!

Hop, ping-pong…

le 08/07/2016 à 09:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?