Urbanbike

Recherche | mode avancée

Zone blanche en campagne, gîte, exploitation et internet

Service clignotant, au mieux…

dans ailleurs | bosser n’importe où | dans mon bocal | groummphh | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Quelques jours au bout du bout de la Champagne, chez un couple de vignerons1 qui propose trois gites2… L’endroit est tranquille, isolé, silencieux. L’espace que nous occupons mérite sans discussion aucune cinq étoiles.
L’accueil est direct, sans effets de manches, authentique.
Par contre, la connexion internet …capricieuse.

reduc-450

Certes l’exploitation est à 5 kilomètres du DSLAM mais tout repose entre les mains de notre opérateur national qui semble un poil dépassé par ce réseau filaire qu’il faudra un jour cesser de bricoler en remplaçant, ci et là, des bouts de câbles…

Alors, oui, c’est malheureusement (!) un hameau au bout d’un chemin avec rien derrière (enfin, si : des vignes…) mais c’est avant tout un exploitant en zone blanche qui commercialise toute sa récolte et des gîtes qu’il faut bien joindre pour réserver.

Comment travailler désormais sans internet ? Impossible…

Il n’y a pas à ergoter : comme on dématérialise tout, de la gestion des employés aux commandes clients, en passant par les informations administratives pour les transporteurs, on fait comment…?… Bref, internet et l’usage de l’ordinateur sont obligatoires pour travailler au quotidien.

Or, comment fait-on quand il est manifestement impossible de se connecter ? Parfois même en téléphonie…! Durant notre séjour, la connexion basculait en edge alors qu’elle affichait encore deux maigres barres en 3G une minute avant… Bon, ça passait ! Cela m’a remis en mémoire nos propres problèmes3 sur notre île.

Attention : sur place, l’installation en bout de ligne est correcte. Dans l’exploitation, des répéteurs de dernière génération… Mais cela ne sert à rien si cela foire entre ce domaine et le DESLAM situé dans le village. Et que l’on ne vienne pas nous/leur seriner que la vue est belle et — du coup — qu’internet n’est pas si indispensable…!

reduc-450

Oui, il faut mailler le territoire jusqu’à la dernière ferme

Bref, cela reste tendu pour les populations hors des villes ! Or le programme du gouvernement est bien de pousser les opérateurs à désenclaver les territoires pour permettre aux habitants de travailler, justement…

Même si cela agace quelques nostalgiques du bon vieux temps, pour rester sur ces territoires, y vivre et y travailler, le virage numérique amène tous les acteurs locaux à se connecter.

En tous cas, pour ma tribu, ce fût déconnexion totale et cela n’était pas non plus un bouleversement, juste la révision de nos habitudes. Voire des consultations à effectuer, des podcasts à charger ailleurs, sur Reims ou Châlons, quand le réseau est couvert en 3 ou 4G.

Au risque de me répéter, comme l’eau ou l’électricité, désormais le lien numérique est essentiel4.

Enfin, en permettant à des actifs de rester en compagne au lieu de migrer vers les villes, c’est également la possibilité de ralentir la désertification et, bien mieux, de faire revenir du monde avec de nouveaux projets.

Voire aux enfants d’exploitants de trouver des partenaires qui resteront sur place. Et ça aussi c’est urgent…

reduc-450

La connexion est restée en rade durant notre séjour, en pleine toussaint, CQFD.


  1. champagne pur meunier brut nature méthodes alternatives Si le site web de Christophe Mignon s’affiche en mode 1.0, ce qui est dans la bouteille est strictement à l’opposé, un épatant haut de gamme (je pèse mes mots). Sans ironie aucune (…quoi que…), à l’inverse de nombreux sites connus qui déploient des trésors de communication et de marketing (pas de noms…!) pour nous vendre du rêve et de la bulle pas trop naturelle. À la question (légitime car interloquée…!) de savoir s’ils vendent avec ça ?, apprenez que plus de 85 % de la production est exportée au Japon et en Scandinavie. Quasiment pas de foires, aucune pub,aucune com. Et moi, pas mal à la tête au bout d’une coupe, comprend qui peut… 

  2. La Boulonne, trois gîtes de tailles différentes. On a apprécié le poêle à pellets à extinction et allumage automatique. 

  3. Cf. urbanbike | Abonnement ou pas, la vraie question reste la connexion à internet 

  4. C’est le seul point sur le quel je suis en désaccord avec l’auteur des Chemins noirs, cf. urbanbike | Sur les chemins noirs | Sylvain Tesson 

le 05/11/2017 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Halide, une app photo sur iOS fort ergonomique

Découverte express par temps pluvieux…!

dans dans mon bocal | grospod | photographie | voir
par Jean-Christophe Courte

D’emblée, avant même de vous interroger sur le choix de l’app à ajouter à votre iPhone, souvenez-vous que Apple sait également faire de chouettes applications. Commencez par maîtriser a minima celle nommée Appareil Photo avant d’ajouter une ribambelle d’icônes sur l’écran principal de votre précieux.

Pour ma part, malgré de belles mises à jour, je conserve peu d’apps sur mon premier écran, celui sur lequel je me rends pour attendre immédiatement les apps dont j’use et j’abuse…!

Néanmoins, prenant à contrepied le dicton populaire (ou précepte dix mille fois entendu dans mon enfance), je suis curieux et cela me semble être, encore et toujours, une excellente attitude…

Bref, à défaut de pouvoir m’offrir1 ou me faire prêter2 un iPhone X, je peux encore acquérir une app pas trop ruineuse car en promotion ce week-end.

J’ai donc acquis Halide qui fonctionne fort bien sur mon iPhone mais démarre avec la série 6 et le 6 SE.

Je ne vais pas écrire3 un test complet mais juste livrer au lecteur de passage les quelques points que j’ai apprécié.

Déjà, sachez que les copies d’écran sont réalisées sur un iPhone 7 plus et que la disposition des commandes varie astucieusement sur un X et ses deux petites zones de part et d’autre de l’encoche noire.

  1. J’ai bien apprécié la nette séparation entre mise au point fine et gestion de l’exposition. Cela permet de ne pas se retrouver par erreur à changer une composante en pensant agir sur l’autre.
  2. J’ai particulièrement apprécié la possibilité de mettre à ses doigts l’affichage des deux éléments fixes en haut d’écran… Le masquage/affichage des autres points n’étant pas une nouveauté, nombre d’apps photos le proposent.
  3. La vision (ou non) des plans de l’image qui servent à la mise au point n’est pas non plus une option spécifique mais elle est bien amenée car liée au choix de basculer de AF à un ajustement manuel avec (ou non) cet affichage un peu martien (vert).
  4. La gestion de la profondeur est aussi une vraie avancée en terme d’ergonomie avec, une fois la photo prise, la possibilité de bien visualiser les couches prises en compte…! Surtout avec un bouquet de monnaie du pape… Souvenez-vous que le format sera alors du HEIF et non du RAW.
  5. Je suis moins fan de la possibilité de mettre le cliché immédiatement en favori même si la seconde option est de supprimer d’emblée une image médiocre.
  6. La gestion de la balance des blancs et de la sensibilité ISO est astucieusement masquée pour ne pas saouler, comme nombre de concurrents, le viseur.

En quelques copies d’écran…

reduc-450

  • Ajustement des icônes selon votre envie (ici, grille et format)

reduc-450

  • Qu’est-ce qui est pris en compte en mode portrait…? (d’ailleurs, lors de l’expo, une animation permet de se rendre compte de cette opération).

reduc-450

  • Attention, illustration : image reprise dans Camera+ pour cette gestion du flou arrière : lire ce billet

reduc-450

  • Visualisation des plans… Notez dans la grille le rectangle central qui permet de lire l’inclinaison…

reduc-450

  • Gestion séparée de l’exposition (glissé vertical)

reduc-450

  • Et accès aux infos ISO et WB

reduc-450

Bref, je reconnais que je suis séduit par la simplicité et la réflexion des développeurs sur l’ergonomie générale, avec comme résultat, une solution bien balancée pour ne pas encombrer l’iPhone lors de la composition (photographique…!) de la scène.

Allez, je vais l’utiliser quelques jours car, là, pluie…!


  1. ah, si j’avais pu valider tous mes trimestres au lieu de faire des études longues et inutiles, des boulots en intérim à une époque où certaines officines oubliaient de déclarer leur main d’œuvre temporaire…! 

  2. c’est ça d’être un tout petit blog et de ne pas solliciter les attaché.e.s de presse…! 

  3. les vrais sites le feront bien mieux… 

le 04/11/2017 à 15:50 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Virer les images de mes messages sous iOS

Aide-mémoire pour "ma" pomme…!

dans grospod | groummphh | pratique | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Sous iOS 11, il est nettement plus facile de virer des images associées dans les messages…

reduc-450

  • il suffit d’appuyer sur une image pour l’isoler et découvrir en bas à droite un accès à toutes celles dans le message (où, à gauche, l’icône indispensable pour réexporter ou enregistrer)

reduc-450

  • Mais en conservant le doigt appuyé sur le cliché dans le message initial, on peut — certes — ajouter un commentaire mais surtout accéder aux options

reduc-450

  • qui permettent de sélectionner les clichés ou bouts de message souhaités puis les virer…

C’est tout !

le 28/10/2017 à 14:40 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Publier des clichés éphémères sur le net depuis iOS

Depuis un iPhone vers Tumblr

dans ailleurs | grospod | photographie | zen
par Jean-Christophe Courte

Rapide billet qui mêle mini projet personnel et l’envie de partager ce retour d’expérience, comme d’habitude…

Bien sûr, il y a nombre de solutions prêtes-à-l’emploi sous iOS qui vont de l’excellent Instagram à Flickr, solutions pour des galeries ou de la publication instantanée de clichés directement depuis un iPhone.

Sauf que non.

Ce n’est pas par contrariété mais je souhaitais avoir sous les doigts (…et le souhaite toujours…!) un dispositif rustique. contrôlable (et bricolable…!) en majeure partie, un truc sans commentaires… (tiens, comme ce site…), sans mise en avant des likes, sans sollicitations régulières de comptes à suivre…

Éphémère est bien le mot…!

Avertissement : Bien entendu, il y a la solution ultra efficace d’un site indépendant hébergé avec un excellent outil comme Koken - Creative website publishing, celui même avec lequel je gère Photager…!

Ça fonctionne1 superbement, le tout est hébergé par monarobase qui me l’a installé…

Mais, là, je souhaitais un dispositif ultra léger facile à nourrir depuis l’iPhone au gré de mon humeur.

Bref, une galerie éphémère (j’insiste…!), facile à amender, à corriger (…comprendre, virer une entrée mal bigornée si nécessaire), un truc souple et sans prétention ! Voire à supprimer/détruire dès demain…!

Oui, en y réfléchissant, mon fidèle Day One suffisait pour mon seul usage. Sauf que je ne le partage pas avec les copains. Ni avec d’autres personnes que cela pourrait amuser.

Bref, j’ai choisi à nouveau tumblr, un service épatant2 qui mérite toujours d’être redécouvert. Et amplement suffisant pour ce type de projet sans prétention…

Un résultat simple en une heure…

En résumé, je me suis remis en fin de semaine dernière à l’ouvrage, une manière pour moi d’échapper à l’actualité qui n’a rien de folichon.
Cela n’a pas été compliqué de réactiver des bouts de projets restés dans les cartons.
Naguère, j’avais même déposé un nom de domaine3 que je n’avais pas renouvelé, preuve de ma farouche détermination. Bref, je n’étais pas prêt, les outils aussi balbutiants que moi…!

Et puis bon, l’envie de faire cette galerie éphémère m’amusait même si je suis parti comme d’habitude dans toutes les directions. Une heure suffit si vous ne procrastinez pas…

reduc-450

  • Rappel, tumblr est gratuit mais cherche aussi à se faire connaître sous iOS… et à ce que l’info passe par lui, logique… Notez que le site est un HTTPS.

J’ai bouclé le binz vendredi. Quelques essais avant de trouver la bonne martingale pour publier depuis l’iPhone quelques clichès (mais aussi depuis l’iPad si nécessaire) ainsi que l’association d’applications idoine pour ce faire.

Bref, ça tourne et ça m’amuse.

Côté mécanique

Désormais, surtout avec un iPhone qui pédale vite, on peut trouver les outils ad hoc…

  • Tumblr pour publier sa galerie de photos. Associez ensuite - Si vous le souhaitez - cette dernière avec Facebook, Twitter, etc.
  • Camera+ ou ProCamera. ou Adobe Lightroom CC pour la prise de vue…
  • BLACK - B&W Film Emulator pour basculer en noir et blanc les clichés
  • EverClipper Plus pour réduire la taille des images
  • rappel utile : les trois dernières étapes peuvent être remplacées utilement par MaxCurve - Outil de retouche photo …si bien configuré ! Ce dernier exporte également les images en réduction, fait appareil photo et permet d’employer ses propres filtres…

Pour finir : Attention aux réglages des applications de suivi de traqueurs… Si vous voulez voir votre site…!

reduc-450

reduc-450

Que les choses soient claires, cela ne remplace pas un véritable site avec un Koken, je dévoie juste un service gratuit sur le net… Maintenant, les images en haute résolution vont finir dans un dossier de Photager, dossier que je remettrais à jour de temps à autre…

C’est tout


  1. urbanbike | Koken à l’usage | 5 

  2. relire urbanbike | Tumblr | Comment se fabriquer un site web en quelques heures… que l’on peut utiliser avec Drafts, urbanbike | Nourrir tumblr depuis Drafts for iPad ou encore urbanbike | Trois ans sur tumblr… 

  3. …en préparant ce billet, je me suis résolu à déposer 100attach.es car cela reste une option sur tumblr de lier un nom de domaine à une galerie… J’ai même lié un fil Twitter, @100attaches, histoire d’être complet… 

le 28/10/2017 à 14:25 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Chronologie familiale et Day One

Ajouter des photos depuis Lightroom, rassembler des textes épars…

dans ailleurs | dans mon bocal | mémoire | usages
par Jean-Christophe Courte

Il y a quelques années, j’avais ajouté des photos empruntées à ma base d’images sous Adobe Lightroom et je songe sérieusement à récidiver.
Explication : bien avant le iPhone, je possédais un boitier numérique (mon fidèle Canon EOS 5D) avec lequel j’ai réalisé nombre de clichés …dont les membres de ma tribu et quelques balades.

Même si les photos sont disponibles sur Lightroom, il est clair que je ne les consulte pas. Ou si je le fais, c’est rarement en famille.

Ces clichés restent avant tout des fichiers numériques blottis au fond d’un disque dur. Et rarement imprimés de plus.
Jamais me dit-on !

Or l’une des options de Day One journal + mémoire est la possibilité d’extraire une période de la chronologie globale ou de l’un des carnets de bord puis d’en réaliser une impression, un mini livre.

Sans pousser jusque là, se balader dans la chronologie des événements passés est un plaisir pour nous tous. Et permet aussi de répondre à des questions communes.

les usages ont changé

À l’inverse de Lightroom, Day One est quotidiennement sollicité par ma pomme et autant la compléter régulièrement avec des vues passées significatives.

Comme les clichés numériques sous Lightroom sont horodatés, c’est le minimum indispensable pour reconstituer une chronologie précise, reste simplement à reconnaître les lieux et à les ajouter dans les nouvelles entrées. Pas très compliqué.

Cette initiative plaît particulièrement à ma fille qui a redécouvert avec plaisir une série de portraits de son frère et d’elle-même réalisés au cours des années.

Illustration

Deux copies d’écrans (floutées avec un effet de bord, certes, un peu déplaisant mais bon…) pour expliquer…

reduc-450

  • Pour me retrouver dans les 4878 entrées (à cet instant) et les 4004 photos associées, l’ascenseur sur la droite me permet de me rendre aisément à une année donnée…

reduc-450

  • Mais je peux également emprunter la voie du calendrier ou, plus efficace encore, afficher toutes les photos dans l’app…

Partage de journaux demandé

Du coup, il manque sur Day One la possibilité de laisser à d’autres utilisateurs sélectionnés de consulter un ou plusieurs journaux.

Ce serait l’occasion de pouvoir échanger et, mieux, de compléter ces entrées avec des notes.

Ceci explique pourquoi je vais continuer à nourrir cette application pour les générations suivantes et aussi pourquoi utiliser plusieurs journaux reste un sérieux “plus” pour éviter la confusion des genres.

Gérer la dispersion des textes

Dernier chantier auquel je me suis attelé ce matin même en recherchant une vieille note, combattre ma propre capacité à me disperser !

En effet, en testant nombre d’applications, j’écris partout en faisant nos bouts de texte ci et là.

Ce matin, j’ai nettoyé l’épatant Trunk Notes Personal Wiki en rapatriant nombre de notes exportées naguère depuis Drafts: Quick Capture. Nombre de petits textes étaient planqués dans cette première app et ont retrouvé place dans les journaux de Day One journal + mémoire.

Du coup, je me rends compte que c’est aussi le cas de bribes restées dans iA Writer mais également dans Bear, voir dans Drafts même si cette application me sert en permanence de dispatcher.

Bref, j’essaye peu à peu de réduire mes usages à Drafts et Day One, même si je ne perds pas de vue d’autres applications…

À propos de Day One et de l’abonnement (encore…!)

Il est clair que le passage à une formule d’abonnement n’a pas été du goût de tous les utilisateurs.

J’ai envisagé de tout exporter au format texte avec balisage markdown.
Sauf que les applications que je voyais comme de potentiels recours ont également basculé vers la formule de l’abonnement avec, parfois, des formules (nettement) plus onéreuses.

Et puis, pour le rappeler simplement, ma propre utilisation quotidienne, mes nombreuses entrées, le paquet de photos associées sans oublier la qualité de l’application ont fait le reste.

Ce qui me gêne serait de multiplier les abonnements à divers services sans bénéficier d’une formule “famille”. L’application achetée et utilisée individuellement tant par ma pomme et ma tribu, ça passait sans difficulté.

Mais, à l’instar des forfaits téléphoniques, multiplier les formules pour chacun d’entre-nous représente une ligne de dépense de plus en plus lourde.
C’est l’addition globale qui commence à faire “mal”. Dans le même temps, je suis parfaitement conscient des difficultés que rencontrent les développeurs et éditeurs de ces produits.

Pour finir…

Enfin, pour finir sur une note ironique, je suis souvent dubitatif face à certains commentaires d’utilisateurs qui, manifestement, ont du mal avec le réel et oublient qu’une application qui synchronise (…et que l’on peut temporairement ne pas synchroniser !) consomme de la data et de la batterie.

Non mais, sans blague ?!

le 26/10/2017 à 12:25 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Weather Underground, la météo locale sous iOS

Des prévisions qui s’appuient sur des capteurs et un maillage local

dans ailleurs | dans mon bocal | grospod | pratique
par Jean-Christophe Courte

Je ne vais pas revenir sur les stations individuelles de ce service mais sur le fait que ces informations permettent également de suivre la météo à ceux qui ne disposent pas de ces mini-stations et donc de se référer à des points de collecte pas trop éloignés de chez soi, par exemple.
Le tout via une application gratuite, Weather Underground.

En résumé et en quelques copies d’écran :

reduc-450

  • Déjà trouver la station souhaitée… Un appui sur préciser permet d’opter pour l’une ou l’autre…

reduc-450

  • Et attention, il y en souvent plus… Un zoom est souvent déterminant…

reduc-450

  • Choisissez plus valider…

Bon, ce que je présente est ma propre disposition des infos… Tout est modulable et j’ai viré pas mal de panneaux qui ne m’intéressent pas… Car il y a d’autres options qui peuvent intéresser les sportifs, etc. À tester.

reduc-450

  • Plusieurs types d’affichages…

reduc-450

  • Mon préféré est celui heure par heure…

reduc-450

  • Si un résumé est disponible (traduction à revoir parfois), ce qui est plus intéressant est d’enregistrer quelques stations… Celle qui est en bleu est celle affichée…

reduc-450

  • L’app propose pas mal d’options dont ce relevé de températures issu des stations…

reduc-450

  • Un accès à des WebCams et leur localisation

reduc-450

  • Un widget qui reprend l’info des prochaines heures… Mais cela ne m’empêche pas de consulter d’autres apps dont…

reduc-450

  • Weather4D qui me renseigne également avec de très chouettes graphes…

Pour finir, la pub se retire pour une année via un paiement modique et mérité. Et cela permet donc de sortir en sachant à quoi s’attendre…!

reduc-450

Mais il existe d’autres très bons outils dont Weather4D version 2 — lire ce billet — qui est orienté usages professionnels avec un abonnement vers des bases très fines de prévisions… Ou encore Windy — lire cet autre billet — également dispo sous iOS.

le 20/10/2017 à 10:50 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

iPhone, iOS 11 | Corriger la balance des blancs

Rien de très compliqué, ici sous Camera+

dans grospod | photographie | pratique | zen
par Jean-Christophe Courte

Petit rappel pratique pour les utilisateurs de n’importe quel app de photos, ici de Camera+. La balance des blancs automatique n’est pas toujours fiable (euphémisme !) et la corriger avant de déclencher vous évitera de trop réinterpréter votre cliché par la suite.

Un exemple cet après-midi en me baladant avec ma fille.

reduc-450

  • Sur Camera+, l’accès à cette balance est aisée… Et c’est nettement plus facile de vérifier sur place, in situ que la couleur correspond…!

C’est tout !

Suite à ce billet, je suis parti ce matin à quasi 09:00 avec mon iPhone 7 plus en mode économie d’énergie, histoire de tester sur la journée ma réflexion d’hier. Usage quotidien, entre messages, photos, mises à jour, Twitter, instagram, écriture, connexion à quelques sites web de news, déplacements en voiture, balade à pied dans la forêt, etc. Plus un usage intensif entre 17:00 et 21:00
Bref, douze heures et des poussières plus tard, la charge est à plus de 30 %. Certes, il est vrai que je ne visualise pas de vidéo, n’utilise pas FaceTime mais je n’osais pas trop activer ce mode jusqu’à présent pensant que cela allait ralentir mes usages.
Pffffff… Il n’est jamais trop tard pour apprendre…

le 17/10/2017 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?