Urbanbike

Recherche | mode avancée

Et si vous utilisiez l’app Routie sur votre iPhone…?

Trajet et emplacements de vos photos de flore

dans mémoire | outils | photo | usages | voir
par Jean-Christophe Courte

En parallèle de PlantNet — lire Et si vous utilisiez l’app PlantNet sur votre smartphone…? — et si vous ne souhaitez pas identifier la flore en cours de route, pensez à employer l’app Routie… — lire Routie à l’usage | 3 qui est l’une de mes apps préférées1

Certes, nos photos à l’iPhone sont géotagguées et donc possèdent dans leurs EXIFs les information de localisation.

Mais, en balade, actionner dans Routie la prise de vue via l’application offre quelques subtilités…

reduc-450

  • Visualiser les arrêts mais aussi les vues prises via Routie (c’est l’appareil Photo de l’iPhone qui est utilisé, comme d’ailleurs le fait PlantNet)

reduc-450

  • Après enregistrement du trajet, les vues sont listées dans les détail du parcours…

reduc-450

  • Notez qu’il est possible d’annoter chaque vue si nécessaire…

reduc-450

  • Et, je me répète, ce sont les mêmes fonctions que Appareil Photo… C’est-à-dire que l’on a pas de souci en terme de qualité du cliché…

Cela peut sembler inutile mais c’est pas mal pour mémoriser les principaux spots sur le trajet, mesurer le nombre de vues assurées sur chacun…!

Bref, si vous n’allez pas employer PlantNet immédiatement, ce dispositif avec les vignettes des vues prises proposées par Routie peut vous aider à mieux mémoriser votre balade et ses arrêts, une sorte de mode… Ceinture et Bretelles…!

C’est tout !


  1. Relire ce dernier billet : Windy Maps, une mise à jour indispensable pour iPhoneWindy Maps ne propose pas cette fonction ultime de Routie… 

le 17/06/2021 à 21:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Et si vous utilisiez l’app PlantNet sur votre smartphone…?

Histoire d'identifier la flore qui vous entoure…

dans dans mon bocal | outils | photo | usages | voir
par Jean-Christophe Courte

Vous êtes en balade (…ou vous avez pris quelques photos pendant une balade) et vous avez envie d’en savoir plus sur la flore rencontrée…? Facile…!

Note : j’avais déjà évoqué Plantnet | Pour découvrir la flore de son territoire en vrai 2021 mais pas détaillé succinctement l’usage de l’application (gratuite) disponible sur Android et Apple

Je l’utilise en balade même si je préfère généralement, en conjonction avec l’app Routie, réaliser des clichés au 100 macro Canon pour nourrir #AuPoilLaFlore ! et donc 100attach.es. Mais, en cours de route, l’app Plantnet nous est indispensable…!

Rapide mode d’emploi…

Si vous avez du réseau (4G), le plus simple est de prendre une photo (bien cadrée) depuis l’app PlantNet… Et ainsi d’être immédiatement renseigné…

  • Ouvrez l’app (nullement besoin d’être enregistré pour l’utiliser)…

reduc-450

  • le gros cercle permet d’atteindre l’appareil photo (…celui de gauche — plus petit — propose d’atteindre l’album des photos déjà enregistrées)

reduc-450

  • Prenez le temps de cadrer en évitant d’ajouter un doigt… ou d’être un peu trop… flou !

reduc-450

  • Une fois la photo prise, vous pouvez choisir entre reprendre une photo ou utiliser celle capturée…

reduc-450

  • PlantNet vous demande de l’aider à identifier ce que vous venez de cadrer… Ici, c’est bien une fleur…!

reduc-450

  • D’emblée, Plantet est capable d’identifier votre cliché…
  • Mais notez que vous pouvez immédiatement améliorer l’identification an ajoutant une nouvelle photo… (Ici, l’identification est correcte à 76 %)

reduc-450

  • Photographiez une feuille… Cela ne change pas le pourcentage d’identification…
  • Photographiez à nouveau la fleur sous un angle différent…

reduc-450

  • Remarquez que le pourcentage d’identification augmente drastiquement…

reduc-450

  • Vous pouvez même ajouter une quatrième (et dernière) photo. Ou vous arrêter ici…
  • Validez et Partagez dans la flore souhaitée, ici de l’Europe de l’Ouest (ou dans une flore dédiée à vitre région car ce projet est mondial)

reduc-450

  • Et comme vous avez utilisé le GPS, vous pouvez même visualiser l’emplacement de vos clichés…

reduc-450

Bref, une application épatante (et je pèse mes mots…!), maintenue et améliorée en liaison avec le site web de identify.plantnet.org qui est localisé en plusieurs langues dont l’espagnol

À vous de l’utiliser cet été pour démarrer mais pas que…!

le 17/06/2021 à 11:15 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Windy Maps, une mise à jour indispensable pour iPhone

Cartes embarquées (ou pas) en balade…

dans ancres | outils
par Jean-Christophe Courte

J’emploie sur iPhone quatre applications de cartes :
Plans qui est disponible avec iOS mais dont les cartes ne sont pas embarquées ;
Routie, ma mémoire de mes itinéraires en mode piéton avec son suivi épatant ;
TomTom pour me rendre d’un point À à un point B quand je suis le pilote de ma petite tribu sur la route.
Et Windy Maps qui embarque des cartes très détaillées quand nous partons en randonnée.

C’est l’une des raisons pour lesquelles mes écrans disposent de gros espaces de stockage. Pas de souci pour nous repérer même en cas de réseau téléphonique défaillant.

La dernière mise à jour de Windy Maps (iPad et iPhone) va vous conduire à mettre à jour toutes vos cartes. Et je suis heureux de constater que ce n’est pas une opération cosmétique !

Cartes embarquées revues…

Sur mon territoire (Belle-Île en mer), je vois enfin apparaître quelques chemins qui n’étaient pas indiqués jusqu’à présent.

reduc-450

  • Avant et après…!

reduc-450

  • Ainsi, au-dessus du hameau, ce chemin horizontal orienté Ouest-Sud…

Mais Windy Maps permet de constituer des dossiers et ainsi de mémoriser de prochaines destinations. Dans notre cas (comme cette app est sur tous nos écrans avec le même identifiant), chacun peut ajouter ou lister les villages et lieux souhaités…

reduc-450

Ainsi, cette liste (et cette carte…!) nous permet de réfléchir à nos prochaines balades si nos pas (…et notre fille) nous conduisent à nouveau en Espagne (…ou en Italie).

reduc-450

Ainsi, en Espagne…
Se rendre tous les quatre pendant le semaine sainte à Grenade, Cordoue, Séville en 2019 (avant la pandémie) nous a amené à faire des choix vu le peu de temps dont disposait notre fils venu nous retrouver.
Mais nos envies restent intactes…

reduc-450

En lisant ou en suivant de très chouettes comptes espagnols sur Twitter1, on s’est constitué une liste de lieux à découvrir… surtout si l’on reste une année autour de Cordoue, par exemple…

reduc-450

Dont ces vestiges…

reduc-450

Voilà, entre autres, à quoi servent toutes ces applications pourvoyeuses de cartes, de Routie2 à Windy Maps, à fantasmer…!

C’est tout !


  1. Dont — pour l’Espagne — @Resaurando, @turistaenmipais (…qui vous rappelle notre #EthnologueChezSoi !) ou @ivandiazsm mais pas que…!! 

  2. Le développeur de Routie, dans un mail, m’assure bosser sur une version optimisée, ce que j’attends avec grand intérêt…!! 

le 05/06/2021 à 11:55 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Clichés, nouveau disque, nouveau backup et USB C

Bulletin de santé de mes archives…

dans mémoire | photo | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Ma vie est passionnante (non !), rapide résumé…
J’ai planté définitivement un disque de 3 to il y a quelques semaines et nos précieuses données n’étaient archivées que sur 3 disques (ou chaînages de disques de faible capacité ). Cette extinction (sic !) suivait celle de mon fidèle MacBook Pro 17’ de 2009 (a priori problème de batterie d’origine qui se déchargeait fort vite à la fin).

Bref, j’ai profité d’accompagner notre fille dans le Sud pour visiter Glanum, redécouvrir l’abondance des magasins mais, surtout, me faire livrer sans difficulté un nouveau disque dur de 6 to. Et enfin tester les performances de l’USB C, même partielle, entre deux disques identiques !

reduc-450

Je n’ai pas acquis un 7200 tours mais un second 5400. Après formatage, j’ai lancé la copie de données via SuperDuper! et, cinq heures plus tard, les 3 to du disque maître clonés sur ce nouveau disque au lieu des sempiternels 24 heures que m’avaient demandé le transfert des précédentes données depuis des disques avec de l’USB 2 vers le premier de ces disques 6 to.

reduc-450

En résumé, ça va vite, j’ai quasiment redécouvert l’eau chaude !

Cette expérience nouvelle pour moi m’incite à envisager en fin d’année l’acquisition d’un troisième disque de très grande capacité et de recommencer l’opération car les disques sont des éléments qui s’usent et il n’est pas superflu d’anticiper.

Hormis quelques fichiers personnels, ces disques contiennent des clichés issus de nos vieux reflex que de nos iPhones. Une mémoire visuelle de nos déambulations passées.

Je profite d’avoir une nouvelle (mais déjà vieille…!) machine (un MacBook 16 de 2019) avec un SSD de 1 to et ces disques de sauvegarde à plateaux pour poursuivre l’archivage en mélangeant sans souci HEIC, RAW et JPG via CaptureOne.

Et supprimer des tas de photos redondantes (ou ratées) !
Ces suppressions m’ont permis de retrouver de la place sur mes disques en éliminant de lourds fichiers RAW ans intérêt. Rappel, je crée un dossier par jour et archive en son sein toutes les photos horodatées.

Certes, travail de fourmi numérique mais l’occasion de revivre de chouettes moments, rafraichir quelques souvenirs et effectuer enfin cette tâche maintes fois reportée de consolidation de ces clichés.

Bien entendu, après la sortie du M1, j’envisage de basculer (un jour !) sur une machine avec ce processeur plus véloce. Un jour (ça prend parfois dix ans chez moi).

Bien sûr, j’aurais pu/du attendre quelques mois de plus et passer directement du 17 pouces de 2009 au prochain 16 de 2021 (…ou 2022). Sauf que non1 !
Avec des “si”, on peut réécrire l’histoire et mettre Paris en bouteille. Sauf que je n’ai plus beaucoup de temps devant moi…

C’est tout pour aujourd’hui…

NB : je vous incite à lire ce très long billet d’Olivier Ertzscheid sur parcours sup…


  1. Non, ce vieux MacBook a fini par défaillir et j’espère avoir le temps de lui trouver une batterie de rechange, histoire de prolonger sa vie, retrouver ma suite CSS, Lightroom… 5. 

le 03/06/2021 à 11:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

L’escalier est une chouette salle de sport…

Même avec un masque, CQFD

dans vieillir
par Jean-Christophe Courte

Vacciné, je conserve le port du masque encore quelques temps dans les espaces intérieurs (hormis dans les logements que nous occupons et qui sont constamment aérés…!) en attendant un niveau de vaccination plus élevé.

Pour accéder à l’appartement de notre fille à Aix, nous avons le choix entre ascenseur et escalier…
Dès le début de la pandémie, nous avions lu quelques articles scientifiques sur les transmissions aérosols dans des immeubles, notamment via les ascenseurs.
Il ne m’en fallait pas plus pour pour justifier ma phobie vis-à-vis de ce dispositif (…que j’emprunte néanmoins quand le contenu de nos bagages est trop lourd…!) et gravir les étages à pied…!

Après plus d’une année de confinement et un bref retour à Aix, le bénéfice d’une activité quotidienne de marche sur notre île se constate aisément…

reduc-450

Monter deux à deux les marches me permet « pratiquement » d’être aussi rapide qu’un trajet en ascenseur (…entre l’appel de ce dernier au rez-de-chaussée et l’arrivée devant la porte au septième :-).

Deux ou trois fois par jour, c’est excellent pour la cardio. La présence du masque ne me gène pas, ressenti partagé par ma fille qui est également adepte de cet exercice quotidien…!

C’est tout…!

le 01/06/2021 à 11:45 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Drafts, Widget et thèmes

Sous iOS et macOS

dans écrire | outils
par Jean-Christophe Courte

La dernière livraison de Drafts offre une fonction cosmétique que je trouve fort agréable que j’ai immédiatement adoptée… La possibilité de personnaliser le widget (tant sur iOS que sous macOS) avec les thèmes par défaut de l’application, ceux récupérés si vous disposez de l’abonnement Pro.

Ou les vôtres/nôtres, ce qui m’a agréablement réjoui…

reduc-450

Je ne rentre pas dans les détails…
Le Widget de Drafts propose de nombreuses options dont cette disposition que j’emploie sur mon iPhone.

La nouveauté est d’associer les thèmes disponibles (…ceux de la coloration syntaxique) à ce Widget…

reduc-450

Thèmes que l’on va puiser dans ceux par défaut …ou plus si affinités…!

reduc-450

Après, à vous de choisir la meilleure combinaison, de suivre ou non le cycle du système, d’employer les couleurs de chacun de vos Workspaces

reduc-450

C’est tout…

le 29/05/2021 à 20:55 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Réseaux sociaux et distraction…

Petit signe de vie au passage…

dans dans mon bocal | usages | vieillir
par Jean-Christophe Courte

En ce moment, pour des tas d’excellentes raisons, je ne publie plus grand chose (en fait, rien…!).
Je passe mon temps à écouter des podcasts que j’avais mis de côté, redécouvre fréquemment car entendus d’une oreille distraite, lire mais essentiellement à regarder ce qui m’entoure.
Nous sommes sur la terre ferme quelques semaines1.

Hop, je déroule maladroitement mon sujet…
Le fait de prendre de la distance vis à vis de l’actualité, laisser de la place à une réflexion erratique et aux idées farfelues, réécouter une émission sans aucun enjeu d’urgence me procure une réelle forme de sérénité. Un calme idéal pour ne pas engorger la connexion entre mes derniers neurones…

reduc-450

Depuis une année (merci la pandémie), l’apprentissage de la flore qui nous entoure ci et là m’occupe.

Dans le Sud, pas besoin de filer sur la Sainte-Victoire, se balader dans les friches urbaines d’Aix-en-Provence au pied de notre pied-à-terre estudiantin offre une épatante biodiversité… manifestement ignorée vu le nombre de masques chirurgicaux que l’on peut également y recenser.

Je retrouve ici nombre d’espèces photographiées sur Belle-Île en mer.
Bref, je me suis trouvée une activité qui m’incite à marcher, fureter et m’arrêter, identifier. Et si le nom de l’espèce m’échappe à nouveau, prendre quelques clichés à des fins d’analyse.
L’application de PlantNet et son site sont rudement mis à contribution !

Premier point épatant, je ne perçois plus la nature comme un « joli » décor : je commence à (re) connaître ses habitants, avoir du plaisir à nettement moins les confondre !

Comme écrit un plus tôt, j’emploie une flore numérique accessible depuis mon iPhone, photographie avec ce dernier.

Bref, mes écrans font partie de ma vie au même titre que l’eau courante et l’électricité.

reduc-450

D’ailleurs, ce billet est écrit à la main sur Nebo avec un Pencil avant d’atterrir dans Drafts pour relecture et balisage !

J’en reviens (enfin !) au début de mon propos : cette attention sur des sujets qui m’intéressent est associée à un retrait progressif des réseaux sociaux, de leur sollicitation permanente.
Cela me permet de reprendre le cours de mes pensées (…à défaut d’idées !).

Sollicitations ? Quelles sollicitations…!

Ayant coupé progressivement les ponts avec FaceBook, puis Instagram.
Je ne garde un œil que sur Twitter.
Pas de notifications ou de mails d’avertissement, je m’y reconnecte sporadiquement, à mon rythme et selon mes envies.

Pas question de quitter l’oiseau bleu : avec mes fils RSS et nos rares abonnements (comme Courrier International), ce dispositif constitue mon fil d’informations…

Disposant de plusieurs comptes sur Twitter, je démarre parfois de brèves enfilades sur des sujets qui m’intéressent, le tout avec quelques copies d’écran si nécessaire. Et basta.

Hormis quelques interactions avec les copains, comme je n’ai rien à vendre, cette manière d’écrire me convient. J’ai viré IFTTT, basculé sur Signal et Threema en lieu et place de… WhatsApp qui ne cesse de changer de stratégie.

Corollaire : du temps disponible

Je me retrouve avec plus de temps disponible pour ma tribu. Bref, je pense avoir limité cette distraction continuelle engendrée par des informations basées sur l’émotion et l’indignation.
Une manière habile, adroite de nous occuper, d’aimanter notre attention et, de facto, de nous distraire de nos propres objectifs.

reduc-450

Comme vous êtes en train de lire ces lignes, prenez le temps d’écouter un podcast qui résumé fort bien mon point de vue… Ce que les pouvoirs gagnent à tout savoir de nos vies.
Si le propos vous a intéressé, abonnez-vous à cette série épatante produite par Xavier de La Porte.
Je pourrais élargir à d’autres émissions2 mais là n’est pas… le propos. Quoique !

Consommation minimale

Avec la possibilité de commencer à nouveau à circuler, nous n’avons pas eu l’envie d’aller boire un verre en terrasse. Plus l’envie de voyager et visiter des musées dont, en premier, le Soulages.

L’ouverture des commerces n’a pas été suivie d’une quelconque fièvre acheteuse, pas question de se laisser happer sous le fallacieux prétexte que la vie (laquelle…?) reprend avec l’arrivée efficace des vaccins.

Surpris de voir les queues (pour cause de jauge réduite) devant des boutiques de mode ou d’accessoires comme j’ai pu le constater avec ma fille à Aix-en-Provence. Notre type de consommation n’a pas varié, bien au contraire. Une année de confinement nous a appris à nous contenter du strict nécessaire.

Nous ne vivons pas pour autant comme des moines…! Hier, nous avons acquis une grammaire italienne papier en prévision de l’année universitaire à venir. Mais également d’une boite de graisse végétale Dubbin Everest Saphir pour nos chaussures de randonnée3, un sac à dos de 70 litres pour remplacer celui embarqué par notre fils aux USA…! Nos premiers achats sérieux depuis des mois

Nous sommes également entrés dans le magasin d’une grande chaine de vente de produits électro-ménagers… avant d’en ressortir quelques minutes plus tard, les mains vides ! À la réflexion, les deux produits dont nous envisagions l’acquisition nous ont semblé parfaitement inutiles.

Cela fait quelques années que l’on réduit le nombre d’objets, que l’on s’habitue ans difficulté à vivre avec peu de choses4, à user nos vêtements jusqu’à la trame.

Dans le même esprit et faute de trouver quelques pièces vestimentaires dans les boutiques à un coût raisonnable, j’ai fini par commander en ligne ce que je souhaitais sur le site du fabricant, des produits soldés5 car remplacés par de nouveaux modèles.

reduc-450

En terminant ce billet erratique, je me rends parfaitement compte que je suis/que nous sommes à côté de la plaque.
Aussi j’arrête là…!


  1. Mise en pratique : Après le confinement, vivre ailleurs…? 

  2. …comme Les pieds sur terre ou encore la Conversation scientifique… 

  3. Quitte à acheter une bonne paire de pompes de marche, autant l’entretenir, non…? 

  4. Un très bon produit, cher si besoin, plutôt qu’une collection de trucs séduisants mais, finalement, inutiles… 

  5. Et disponibles en grand nombre à ma taille (S), de l’intérêt de continuer à mon âge vénérable gainage et activité sportive ! 

le 29/05/2021 à 20:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?