Urbanbike

Recherche | mode avancée

Les voix de l’asphalte

Philip K. Dick

dans lire
par Jean-Christophe Courte

Vies ordinaires en Californie dans les années 50 et pas un poil de science fiction…

Stuart Hadley est un jeune marié dont l'épouse, Ellen, attend un mouflet (…au début du roman). Il bosse dans un petit magasin de radios et téléviseurs monté par un self-made man à l'ancienne. Il porte beau, a ce job tranquille, cet enfant à naître…

Mais c'est sans compter avec une fêlure, un mal vivre dans ce monde urbain qui se redessine sans cesse et une énorme interrogation sur sa vie, sa destinée. Bref, en plein malaise existentiel, il se retrouve à la conférence d'un leader religieux qui le subjugue par sa voix et ses descriptions apocalyptiques, rencontre par la même occasion la rédactrice d'une feuille de chou fasciste, une quasi succube…!
En rentrant dans l'intimité de ces deux êtres, il découvre l'envers de décor et pète sérieusement un plomb… Toute sa frustration, sa rancœur s'expriment alors et… Et à vous de lire la suite…!

Univers machiste bien marqué, réussite sociale comme seul but, racisme ambiant, pensées étroites, Philip K. Dick nous décrit les USA d'après guerre avec ses multiples interrogations, ses angoisses, ses intolérances. Pour les lecteurs des autres ouvrages de Dick, ce roman est dans la ligne de L'homme dont les dents étaient toutes exactement semblables et, surtout de Humpty Dumpty qui se situe également à Oackland (même ville en Californie, même prénom de l'épouse que dans les voies de l'asphalte…). On peut y ajouter Confessions d'un barjo (pour la description du beau frère vulgaire et arriviste marié à la sœur du personnage principal) et Mon royaume pour un mouchoir (magasin de radios et de téléviseurs).

Tout ceci me laisse à penser que Les voix de l'asphalte ont servi de canevas aux romains pré-cités. Pas de science-fiction mais toujours du mal-vivre à forte dose… Loin d'être le meilleur roman de Dick, son intérêt réside surtout dans cette mise en perspective des romans publiés. Après, la question reste entière : fallait-il publier ces pages retrouvées récemment…? Oui, pour les aficionados de Dick, histoire de mieux comprendre ses obsessions. D'autant que ça se lit sans déplaisir…!



Les voix de l'asphalte
Philip K. Dick
Le cherche midi | Néo
9782749109695 | 22 €

image caddie

image

le 26/06/2008 à 07:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Clé USB 3G+ et MacBook Pro

Objectif mobilité avec son ordinateur portable

dans bosser n’importe où | dans mon bocal | pratique
par Jean-Christophe Courte

Avertissement, ce n'est pas une pub pour Orange, juste le test d'un produit que j'utilise pour de bon et écrit par petits bouts (d'où certaines répétitions et corrections), au fur et à mesure de mes découvertes et impressions (cela m'apprendra à faire un billet en mode Puzzle…!)…

J'ai commandé mi-juin une clé 3G chez Orange (elle existe aussi chez Bouygues et certainement chez SFR) pour la connecter à mon MacBook Pro, un Mac sous OSX donc…

Mais bien que le coût du bidule soit plus élevé, j'ai décliné l'offre avec abonnement et opté pour une clé seule à 89 € (prix au moment de mon acquisition, ce prix ayant baissé depuis de 20 euros…) sans engagement mais avec consommation de Pass à la demande (bref, pas ce qui est affiché dans la copie d'écran ci-dessous…!)…

image

Entre le moment de ma commande et sa livraison, l'offre en terme de Pass s'est étoffée pour un meilleur ajustement aux besoins des clients… Il semble même que la somme de 30 € soit remboursée (à suivre sur le site d'orange.fr)…

En quoi cela consiste cette opération… À ajouter simplement un tout petit accessoire sur le port USB de votre micro-ordinateur portable (ou non, d'ailleurs…!), ce boîtier possédant sa propre carte SIM… Et là, miracle, vous pouvez vous connecter en 3G, 3G+ ou redescendre en GPRS ou Edge selon votre localisation en France.

Intérêt…?
Mais la mobilité…! Votre téléphone portable conserve son rôle de simple téléphone et cette clé permet à votre machine de relever vos mails, surfer sur le net, télécharger des fichiers .pdf sur un FTP. L'idée n'est pas comme sur iPhone de rester connecté en permanence mais d'offrir à votre ordinateur portable de la latitude dès lors que vous vous déplacez. Au lieu de dépendre du réseau de votre client, de vérifier a priori s'il y a du Wifi là où vous vous rendez (…pas encore testé et je pense que c'est limité aux hotspots Orange…), hop, vous voici autonome et particulièrement rapide dès lors qu'une couverture 3G est disponible… Mieux, au lieu de payer parfois assez cher du WiFi dans un hôtel ou foncer au cyber café du coin avec sa clé USB de stockage, pour un commercial qui doit envoyer un rapport chaque soir, c'est quasi idéal. Mais avec une restriction, ne pas sortir de France.

La consommation est alors à surveiller de très près comme le note Dominique, je relève mes mails, j'enregistre quelques sites en archive web et je déconnecte aussitôt… Besoin d'expédier un gros fichier PDF ou de rapatrier les corrections d'une mission en cours, cela devient pratiquement possible dans toute la France. Cette carte de couverture est à étudier avant tout déplacement…

Le Pass est épuisé, que faire…?
Pas de souci, la seule page web à laquelle vous pouvez toujours vous rendre est celle de l'acquisition en ligne d'un nouveau Pass… Et donc rebelote pour 20 minutes, 1, 2 ou 6 heures avec — attention — validité du Pass de 15 jours au maximum (Pass 20mn, valable 24h : 3€ | Pass 1h, valable 15 jours : 8€ | Pass 2h, valable 15 jours : 14€ | Pass 6h, valable 15 jours : 25€ — informations sujettes à changement comme j'ai pu le constater…!). Hormis si vous avez opté pour un forfait.

Le forfait me gène car un abonnement limité à 50 Mo le mois est très vite explosé. L'option soir et week-end est plus intéressant mais je bosse dans la journée avec mes clients, etc. Bref, à chacun de réfléchir à sa manière de consommer. Dans mon cas c'est très ponctuel donc le forfait est vite éliminé.

image

En effet, le gros intérêt dans l'option sans engagement que j'ai choisie est que, si je ne me déplace pas pendant 5 mois, je n'ai pas de forfait à payer… Par contre, attention, il faut impérativement utiliser un Pass au moins tous les 6 mois si j'en crois les conditions générales de vente qui suivent…
C'est une limitation qui se comprend, peut-être simplement liée à la carte SIM et à son numéro…
(1) Prix de vente conseillé au 12/06/08 dans les points de vente participant à l’opération sous réserve de la souscription à l’offre pass Internet Everywhere. Clé 3G+ disponible sans offre Orange, voir tarif en point de vente.
(2) L’offre Pass Internet Everywhere n’est pas accessible depuis l’étranger et ne permet l’usage sms. Pass disponibles uniquement en ligne sur la page d’accueil de l’offre (paiement par carte bancaire). Offre de connexion « data only » accessible uniquement en France métropolitaine : transmission de données en 3G+, 3G, GPRS/EDGE et en Wi-Fi. Accès au Wi-Fi sur les hotspots wifi access d'Orange, sous réserve que votre PC portable soit compatible Wi-Fi (Hotpots = lieux couverts par le réseau Wi-Fi public d'Orange). Tarification à la seconde dès la 1ère seconde. L'offre pass Internet Everywhere ne permet pas d'usages voix ou SMS. Les usages de type streaming, voix sur IP et Peer-to-Peer sont interdits. Le piratage nuit à la création artistique. Les pass sont irrévocablement perdus s'ils ne sont pas utilisés pendant leur période de validité. L'offre pass Internet Everywhere sera résiliée 6 mois au-delà de la durée de validité du dernier pass Internet Everywhere utilisé. Détail sur la fiche tarifaire en vigueur, et en points de vente.
(3) L'utilisation des Pass nécessite la souscription d'une offre Pass Internet Everywhere en point de vente ou sur http://www.orange.fr
(4) 0,15€/min depuis une ligne fixe France Télécom. Depuis la ligne d’un autre opérateur, merci de consulter ses tarifs en vigueur. Le temps d'attente avant la mise en relation avec votre conseiller est gratuit, si vous appelez le 3970 depuis une ligne fixe France Télécom en France métropolitaine.

Alors pourquoi utiliser ce système…?
Le iPhone ne fait pas modem. En résumé, il ne permet pas de passer par son intermédiaire pour envoyer des fichiers depuis son ordinateur portable… Le iPhone n'est pas un mini portable et ne permet pas de travailler sur des documents graphiques… Mon MacBook Pro reste indispensable dans l'exercice de mon métier dès lors que je me déplace en France. Du coup, avec cette clé, je m'affranchis des problèmes de connexion en ayant l'outil idoine pour expédier mes fichiers, relever mes courriels…

Et je conserve bien entendu mon téléphone (…qui pourrait devenir un jour un iPhone avec un forfait plus ajusté financièrement…) pour rester joignable. Besoin de partir quelques jours, une semaine…? Plus de galère pour continuer à se connecter sur le réseau même si la solution en EDGE n'est pas la plus confortable… Bon, si je pars dans le Queyras, là, ce sont de grosses zones qui ne sont pas couvertes (heureusement, je n'en suis pas à me balader avec mon micro en randonnée…). Sinon, il suffit de faire quelques kilomètres pour capter à nouveau et le tour est joué…

Câble USB et clé
La démo sur le site d'Orange montre la clé insérée directement dans le port USB… C'est possible mais c'est oublier deux choses :
• Que cette clé est quand même assez puissante en terme de rayonnement selon la bande de fréquence (c'est bien spécifié dans la brochure de sécurité icon 225 — lire la partie 1.16. Distance de sécurité… Dans le cadre d'un usage quotidien, nous recommandons à l'utilisateur de se tenir à une distance à une distance minimale de 20 cm de l'antienne. Ce que je traduis par : On ne se place pas en contact avec cette clé, on la tient éloignée de soi et de son entourage…) Hormis cela, le téléphone mobile n'a pas d'incidence prouvée sur la santé, ah bon…?! Lire ces conseils de David Servan-Schreiber……
• Que l'emploi du câble permet du coup de déporter ce rayonnement ET, surtout, de mieux diriger l'antenne/clé pour optimiser sa connexion… Tout en restant hors de portée.

image

Point noir, une procédure un peu lourde…
Bon. Si l'ensemble du produit est techniquement hyper satisfaisant, la procédure reste encore à huiler chez France-Télécom. Revue de détail…
Vous commandez votre clé USB 3G+ par internet en spécifiant bien l'option souhaitée. Dans mon cas, pas de forfait mais de la consommation à la demande. Entre ma commande et l'arrivée de la clé, 7 jours…
Là, gag, Chronopost est bien passé mais ne peut déposer de colis Orange France-Télécom à la Poste… Du coup, soit vous attendez un nouveau passage (à condition de leur téléphoner) soit vous passez directement au dépôt Chronopost (ce que j'ai fait…).

Sauf que…
Sauf que cela ne sert à rien… a priori. Un courrier est expédié une semaine plus tard (donc + 15 par rapport à votre commande sur le net). Il comporte le numéro de téléphone attribué à votre carte SIM. Ce courrier est indispensable car l'acquisition de cette Clé USB 3G+ revient à une nouvelle ouverture de ligne et donc le contrat afférant doit être retourné avec copie de carte d'identité et signature originale…
Quand on vous dit que le surf anonyme n'existe pas…! À ce propos, je vous engage à lire au second degré le thriller le maître des noms de Josef Ladik

Néanmoins, vous pouvez téléphoner au 0800 26 26 26 (…en semaine uniquement, le dimanche, c'est fermé et le samedi, c'est quasiment inutile…) et, à l'aide du bordereau de livraison, obtenir votre numéro de téléphone puis… Téléphoner au 3970 pour débloquer la carte SIM (30 minutes d'attente après accord téléphonique).

Et enfin surfer sur le net plus ou moins vite selon le réseau déployé à l'endroit où vous vous trouvez (du 3G chez moi). Votre Clé USB 3G+ est livrée avec un pass actif de deux heures (et donc valable 15 jours). En effet, dès lors que vous avez l'accès au net via votre clé debloquée, vous pouvez récupérer les deux heures comprises dans l'acquisition de votre Clé en remplissant le champ Pass découverte et en indiquant adresse mail et numéro de téléphone…

Cela vous permettra d'avancer en attendant le courrier cité précédemment…! Pourquoi…? C'est dans ce courrier cité précédemment que vous aurez votre contrat complet, et les informations capables — théoriquement si vous ne vous débrouillez pas avant — de vous ouvrir enfin les portes du net…! Dans tous les cas, vous arrivez depuis votre navigateur sur une page spécifique qui vous permettra de recharger votre compte… Bref, la réception de ce courrier est indispensable pour profiter de votre clé. Aussi, ne vous y prenez pas à la dernière seconde, partez sur un délai de 15 à 20 jours entre commande et le fait de devenir opérationnel…

Ce courrier a mis pas mal de temps à m'arriver (une semaine après l'envoi Chronopost) et là encore, pas d'affolement en le lisant… Comme c'est un contrat type, c'est assez abscons… Surtout si vous n'avez pas souscrit à un forfait…!! Mais au moins, vous voilà muni de votre numéro de client, ce qui est l'essentiel et de la facture de votre Clé. Il vous faut retourner votre carte d'identité recto/verso, KBis et, si vous avez souscrit un forfait, un RIB.

C'est ici que cela devient franchement comique car le contrat Mobile n'est pas pré rempli (…alors que cela n'est pas compliqué de le faire avec les données fournies en ligne ajoutées à celles livrées par Orange) et que l'on vous réclame un RIB bien que vous ayez opté pour un système à la carte…!

Comment cela marche…
Souvenez-vous que vous êtes désormais dans un mode de consommation à la seconde…! Oubliez la connexion illimitée d'un abonnement Internet ADSL à la maison ou au bureau…!! Avec un Pass, le temps passe très vite. Bref, optimisez vos opérations, ne perdez pas de temps et n'hésitez pas à grouper les tâches (FTP, Mail, Web) pour éviter de repasser trop souvent à la caisse enregistreuse…

Le soft est dans la clé, ne le cherchez pas, connectez la clé et installez Internet Everywhere… Une fois installé, le soft cherche le réseau (dès lors que vous avez votre carte SIM déverrouillée, CQFD)…

image

image

Attention, le fait d'être reconnu par le réseau (connecté au réseau…) n'équivaut pas à être connecté au net… Cela se passe exactement comme avec un téléphone… Vous l'allumez pour être visible sur le réseau sans nécessairement téléphoner.
Ici, pas de numéro à composer mais il vous faut impérativement passer par votre navigateur et entrer votre login et mot de passe pour ouvrir les services d'accès au net…! La confusion est possible.
Donc, on se connecte d'abord au réseau de l'opérateur (s'il est là…!) puis on se connecte au net dans un second temps via Safari ou Firefox (le navigateur par défaut s'ouvre tout seul sur la bonne page…)…

image

Dès que cela est fait, c'est affiché…

image

Et c'est cette information de décompte de temps qui compte par rapport à la consommation de votre Pass, non celle de raccordement au réseau Orange, CQFD. Et à vous le web, la récupération de courrier via Mail et même le FTP via Transmit (par exemple…).

image

Le soft qui s'affiche dans la barre de menu permet juste de se connecter au réseau Orange par votre clé 3G…

image

Dès que vous êtes connecté, il agit comme un chronomètre mais ce dernier ne prend pas en compte votre connexion réelle sur internet, juste le temps de connexion de votre clé — même si cela reste un bon indicateur…!

image

Passer par le panneau des compteurs pour visualiser le poids des informations transférées…

image

Pour la déconnexion, c'est matérialisé par une fenêtre spécifique dans votre navigateur Web… Mais, vous êtes encore connecté au réseau Orange par votre clé, il faut donc l'éteindre séparément en passant par l'élément dans la barre de menus…

image

Acquérir un nouveau Pass est assez simple, cela se passe en quatre étapes… Choisissez votre Pass mais pensez à l'activer rapidement puis consommez le dans les 15 jours… Utilisez le numéro de téléphone de votre clé comme Login…

image

image

Derniers détails
• Votre carte comporte un code PIN composé de 4 chiffres, 4 fois 0 au départ. Il vous reste à changer ce code pour que cette carte SIM, en cas de vol, ne puisse pas être utilisée.
• Sur le bordereau de livraison, France Télécom indique un numéro de téléphone pour les joindre. Un autre sujet gag : Le 0825 350 450 indiqué est obsolète et un répondeur vous prit de noter un autre numéro, le 0810 18 8000 qui est aussi obsolète…! Un second répondeur vous indique vers le 0800 26 26 26… Ouf…!
• Cela ne fonctionne qu'en France pour le moment, ce qui est un peu dommage. Il serait astucieux que cela évolue et s'étende à l'Europe. Pour le moment, c'est niet.
• La carte SIM s'insère comme ceci dans la clé et dans ce sens-là (repérez bien l'étiquette Orange dans la vue ci-dessous)…

image
Note(s) de lecteur(s)…

Frédérique ajoute :
Pour ma part je me suis équipée de cette clé au mois de mars, partant au fin fond de la Sologne ou le wifi n'est pas forcément de rigueur, elle est très utile.

Je l'avais acheté directement au magasin france telecom de noisy au prix de 99 euros, avec remboursement de 70 euros si on renvoyait le preuve d'achat, chose faite et remboursement effectué, ma clef m'est revenue à 29 euros avec 1/2 de connexion gratuite.

La mise en marche s'est effectué par téléphone et immédiatement donc pour ma part pas de problème de chronopost ni de courrier.


Note du 27 juin : j'ai oublié de mentionné que cette solution n'a pas été développée par Orange ou un autre opérateur mais par Option.com qui annonce d'ailleurs d'autres produits…

Note du 28 juin : La photo a été prise à toute vitesse mais n'hésitez pas à faire un tour en boutique pour vérifier le prix de la clé… Dans une émission de radio, les personnes interrogées évoquaient des différences de prix entre les boutiques en ligne et les boutiques en dur… Ce serait ballot…

image

Note du 18 juillet… J'étais en train de répondre à Frédéric et je me suis dit que c'était aussi utile ici.
Testé en plein milieu du Berry pour alimenter Urbanbike en billets et photos…
Bon, quand tu es au fond de la compagne, c'est du Edge mais cela fonctionne. Un aspect à garder à l'esprit dans tous les cas de figure, ce sont les moments de saturation du réseau, Edge comme 3G… Bref, tu te connectes à 18 heures, impeccable… Tu recommences 30 minutes après, la bande passante chute vertigineusement…!

le 25/06/2008 à 07:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Démarrer par la FIN

Corrections, mode d'emploi

dans outils | pratique
par Jean-Christophe Courte

En discutant avec Marc Autret ce midi à propos d'un boulot commun, on en est venu à évoquer le problème des corrections, de la manière de les recevoir, de leur forme — avec des conseils comme : inutile de réexpédier un document complet, n'envoyer que les pages modifiées — et du sens dans lequel les prendre…
Et là, ravi de découvrir que nous employons la même méthode…

Du coup, au lieu de vous bassiner avec un nième billet, le plus simple est de vous plonger dans celui que Marc a rédigé en novembre 2007 et plus que jamais d'actualité, l'envers de la maquette…! Et c'est toujours aussi bien écrit…

image

Bref, cet été, pensez à (re)visiter BlogNot! comme urbanbike…

le 24/06/2008 à 14:20 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

L’accessibilité en pratique

Dominique Ferté

dans architecture | dans mon bocal | lire
par Jean-Christophe Courte

Si vous voulez changer votre regard sur le handicap et les problèmes d'accessibilité tant extérieurs que dans le cadre d'un logement, de lieux publics, ne passez pas votre chemin…!

Ce livre est très utile car il ne se base pas uniquement sur des textes réglementaires mais sur un cas bien visible… Par qui passe dans les parages, les bâtiments de l'université de Grenoble, CQFD. Du coup, cela donne un ouvrage plaisant en couleurs qui démontre en images et schémas ce que requièrent les fameuses règles d'accessibilité avec des exemples réels et, également, les détails qui fâchent…

En scène, les étudiants handicapés eux-mêmes, photographiés dans leurs salles de cours mais également dans les logements qui ont été conçus pour eux… Rien à dire, une bonne image vaut mille mots surtout quand elle est complétée d'autres photos qui indiquent des exemples assez limites…

image

Les étudiants ont joué le jeu et se sont prêtés de bonne grâce à illustrer les mouvements de leur vie quotidienne en fauteuil. Cela va de l'accès aux boites à lettres de leur immeuble jusqu'au sanitaires (en version soft mais parfois je me demande si il ne faut pas aller plus loin et décomposer — quasi pour de vrai — les soucis réels du transfert comme du passage sous la douche, histoire que les personnes valides ouvrent encore plus les yeux sur les efforts déments que cela requiert… Fin de cette large parenthèse) en passant par leurs espace d'étude comme de cuisine… Si ce livre pouvait aussi intéresser des designers, des équipementiers, ce serait un sacré plus car pourquoi ces installations fonctionnelles se doivent d'être moches…? Certes, le marché n'est pas important (ben voyons…!) mais il ne touche pas que les personnes handicapées… C'est oublier que vieillir amène tôt ou tard à des dispositifs assez proches…! Alors, merci de faire fonctionnel ET beau…!!

À ce propos, pour illustrer, j'ai eu deux témoignages en moins d'une semaine sur des délais de livraison franchement inacceptables de fabricants de douches assez particulières, bloquant dans les deux cas de travaux de réhabilitation d'espaces pour une enfant handicapé moteur et un couple de personnes âgées… Question de marché…? Pas que cela. Tant que l'on a pas été confronté soi-même à des soucis de cet ordre, on ne comprend pas…

C'est d'ailleurs ces vues qui, à mes yeux, sont les plus immédiatement convaincantes et mériteraient d'être insérées dans des cours aux étudiants en architecture comme en urbanisme… Beaucoup d'encadrés accompagnent les descriptions et les visuels. Du coup, c'est un livre que l'on peut lire en diagonal, on y trouve tout de suite des éléments de réflexion qui renvoient à d'autres problématiques.

Mais il n'y a pas que l'architecture intérieure qui a été traitée. La circulation en ville, les obstacles possibles sur les voies que l'on soit handicapé debout ou en fauteuil, etc. D'ailleurs, c'est aussi ces images qui devraient être projetées également aux valides, dès l'école maternelle, histoire que ce soit les mouflets qui fassent passer le message à leurs parents qui souvent s'en moquent où n'ont pas conscience de la gène qu'ils peuvent causer en stationnant, par exemple, avec deux roues de leur voiture sur un trottoir… Si il est relativement facile (façon de parler) à une maman et sa poussette d'enfant de contourner l'obstacle ainsi créé, il n'en est pas de même pour une personne en fauteuil. J'ai assisté à des scènes où les personnes qui commettent ces incivilités sont comme touchées de cécité dès lors qu'elles prennent conscience de leur stupidité et filent sans se retourner, sans s'excuser…!

Alors, difficile de se mettre à la place des personnes handicapées…?
Absolument pas…! En effet, un CD-Rom complète cet ouvrage et permet de mieux comprendre les difficultés de circuler en fauteuil roulant, met l'accent sur des choses qui semblent naturelles à tous les valides mais source de frustration et d'efforts pour toutes les personnes handicapées (le robinet placé à perpète, la poignée de porte mal située qui fait que refermer la porte demande à chaque fois un véritable exploit, le lavabo trop bas qui empêche de passer jambes et fauteuil dessous, etc.). C'est d'ailleurs souvent le même problème pour les enfants soit dit en passant…
À quand un concept d'accessibilité durable, de 5 à 150 ans…?!

Bref, les petites animations sonorisées de ce CD-Rom sont à suivre et à se repasser pour se sensibiliser à la circulation en fauteuil et découvrir tous les aspects oubliés dans les projets… Sur ce point, cet ouvrage complète parfaitement le livre de Louis-Pierre Grobois, Handicap et construction qui manque un peu (beaucoup…) de photos récentes.

Bref, un livre que toute agence d'architecture, d'archie intérieure comme de design devrait posséder et faire circuler parmi ses collaborateurs. Et quelque soit leur fonction…! Idem pour les décorateurs à la mode qui oublient trop souvent que même leurs riches clients peuvent un jour vieillir (si, si, c'est dingue…!).
Pour mémoire, le site du gouvernement français à propos du handicap, handicap.gouv.fr


L'accessibilité en pratique
De la règle… à l'usage
Dominique Ferté
200 pages en couleurs à l'italienne + CD-Rom
Éditions du Moniteur | Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche
9782281114126 | 50 €

image caddie

image

le 24/06/2008 à 08:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

24 PC nikkor | 2

Opus 2 : la bascule

dans photographie | signé laurent
par Laurent Thion

image

Petit rappel des principes : la fonction de bascule existe depuis la nuit des temps photographiques et les principales règles d'utilisation ont été établies par ce bon Theodor Scheimpflug, officier de l'armée autrichienne, au début du XXe siècle.

image
Le brevet est disponible ici. Et je recommande à tous la lecture de cela.

Pour les internautes pressés, je rappelle une notion fondamentale qui va souvent à l'encontre des idées reçues : la bascule n'augmente en aucun cas la profondeur de champ. Elle ne fait que déplacer le plan de focalisation non perpendiculairement à l'axe optique.

Ceci dit, voici donc un exemple des potentialités du 24mm PC. J'ai trouvé quelques vieilleries propices à illustrer cet article dans mes placards...
Le diaphragme n'a évidemment pas été modifié entre les vues.

image
Mise au point sur le premier plan, flou derrière.

image
Mise au point sur le dernier plan, flou devant.

image
Bascule réglée pour faire coïncider le plan focal sur l'avant des trois appareils. La profondeur de champ est rigoureusement identique.

Un décentrement vertical a aussi été appliqué afin que les appareils soient bien droits.

Néanmoins, ne jetez pas tout de suite votre chambre Sinar à la poubelle (ou alors, envoyez-moi votre adresse avant de le faire). Outre le problème du tri sélectif, (verre ? métaux non ferreux ? objets encombrants pour les 20x25 ?) le 24PC ne remplace pas une véritable chambre pour de simples raisons mécaniques. En effet, pour obtenir parfaitement le résultat souhaité, il est impératif de disposer de bascules et de décentrement verticaux et horizontaux et ce pour l'objectif et le plan de focalisation. Les axes de rotation de bascules doivent, en plus, pouvoir être déplacés par rapport à l'axe optique principal.

Loin toutefois de constituer un gadget, la fonction de bascule du 24PC est exploitable dans certaines conditions plus restreintes en raison d'un axe unique de bascule et, qui plus est, centré. Le décentrement est en effet parallèle à l'axe de bascule et restreint donc les possibilités d'utilisation.

Procédure

- faire la mise au point sur le premier tiers du champ à rendre net.
- régler en premier le décentrement, si nécessaire.
- commencer à basculer (dans le bon sens) avec l'aide de la molette dédiée tout en rattrapant la mise au point
- faire pivoter l'appareil pour recentrer l'image (la bascule, comme le décentrement modifie le cadrage)
- vérifier éventuellement en mode Liveview la mise au point et la corriger via la bascule et / ou la bague de mise au point.

Bien entendu, la mesure de lumière devra s'effectuer avant toutes ces opérations. Les aides à la mise au point (télémètre électronique) sont inopérant dès qu'un mouvement est appliqué sur l'objectif.


Autre utilisation

Qui peut le plus peut le moins. On peut utiliser les bascules pour isoler un objet en rendant flou des parties pourtant situées sur un même plan.

image

image

Sur des vues de bâtiments, le résultat donne une illusion de modèle réduit en raison d'une profondeur de champ subjective très réduite. Effet très typé à utiliser avec parcimonie...

Olivier me signale ce lien qui illustre très bien cet effet, bien que réalisé avec des focales plus longues, d'où un rendu encore plus accentué.


Précaution d'emploi : de l'importance de la mise au point

Lors de l'emprunt de cet objectif, je me suis précipité dans le quartier de la Défense le soir même pour réaliser des essais. Le crépuscule aidant, je me suis contenté de caler la mise au point sur l'infini (bague tournée à fond, au taquet) et d'employer un diaphragme de f/11 : vieux réflexe d'utilisateur de grand angle . Et me suis concentré sur les décentrements et problèmes de composition. Les résultats furent excellents. (cf le premier billet)

Le lendemain, plus au calme, j'ai entrepris de tester l'objectif à toutes ses ouvertures afin de voir le comportement du bord de cercle d'image nette en fonction de celles-ci. J'ai donc tourné comme la veille au soir la bague de mise au point à fond vers la droite.

image

Voici les rendus à 100%

image
à f/4 !!! Horreur : rigoureusement RIEN de net !

image
à f/5,6 : qué passa ?

image
à f/8 : c'est mieux...

image
à f/11 : c'est bon !


Explication : vers l'infini et au delà...

image

Si on regarde de près l'échelle d'indication de distance sur le fût de l'objectif, on s'aperçoit que la butée se situe au delà du repère de l'infini. Ce n'est pas un défaut et l'ensemble des objectifs autofocus de la gamme se comportent ainsi, comme les premiers téléobjectifs vers 1976 à verre ED et mise au point interne et les catadioptriques. Ceci est initialement destiné à offrir une plage de tolérance en cas de dilatation mécanique de l'objectif (écart de température extrême) ou peut-être aussi pour prendre en compte le dioptre constitué par l'atmosphère terrestre. Sur les optiques autofocus, c'est une simple tolérance de bon fonctionnement.

Si on peut faire abstraction de la mise au point sur l'infini avec un autofocus activé (puisqu'il s'en charge lui-même), il est relativement facile de mettre au point très loin avec un gros téléobjectif non autofocus. C'est une autre histoire avec un 24mm et je pense qu'il s'agit là du premier grand angle non autofocus à se comporter ainsi. L'assistance de mise au point est d'un grand recours mais ne fonctionne correctement que lorsque l'optique n'est ni basculée, ni décentrée.

Donc, et même si vous photographiez la lune, il vous faudra ajuster la netteté avant tout autre réglage de bascule ou de décentrement. Ceci n'est pas stipulé dans la notice fournie avec l'objectif et risque de surprendre tout utilisateur habitué au grand angle. L'idéal serait d'ajouter un verrouillage mécanique de la bague de mise au point afin qu'elle ne risque pas de tourner lors des manipulations avec les différentes molettes. Un ruban adhésif peut aussi faire l'affaire, l'esthétique en moins.

À noter qu'à partir de f/8, la profondeur de champ englobe cette zone floue et permet de travailler sans trop soigner la mise au point sur l'infini. Et la nuit, n'oubliez pas votre lampe tempête pour caler à l'estime la bague de focalisation.

Ci-dessous, quelques nocturnes exemples sans bascule mais avec une mise au point soignée.

image

image

image

Une idée en passant

J'ai bien vérifié : il reste encore suffisamment de place dans l'emballage d'origine pour que monsieur Nikon puisse "offrir" un verre de visée quadrillé type E à tout acheteur du PCE Nikkor 24 mm f/3,5 D ED. C'est absolument indispensable pour tout possesseur de D3 qui utilisera cet excellent objectif !
Autres produits Nikon chroniqués par Laurent sur urbanbike…
Note de la rédaction : Laurent est l'auteur de deux livres de cas pratiques, le premier sur le Nikon D3 et le second sur le Nikon D300, deux ouvrages parus chez First.

le 23/06/2008 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Laurent Thion | Partager…?

Piègeàkon du jour | paypal avec numéro de référence

Analyse du Domaine toujours…!

dans groummphh | pratique
par Jean-Christophe Courte

Reçu à l'instant…
Plus élaboré que celui mentionné le 26/05/2008… Avec conseils de prudence sur la colonne de droite…!

Je n'ai pas chargé les images mais le survol du lien est éloquent…

image

Pourquoi pas abribus…!

le 22/06/2008 à 16:42 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Pierre qui roule | BD

Christian Lax | Donald Westlake

dans lire
par Jean-Christophe Courte

Lu hier soir…
Je ne connaissais pas ce héros récurrent, Dort' (John Dortmunder)… Cette première rencontre avec son équipe de bras cassés m'a franchement amusé et si le roman de Donald Westlake est déjà drôle en lui-même, je suis épaté devant la mise en scène graphique de Lax… Un trait superbe, un rendu des matières épatant et une gestion parfaite des textes écrit à main levée sur des calques/bulles efficace…
Sans oublier l'ambiance de New York dans les années 70…

Je ne vous en dit pas plus car c'est à lire de A à Z… Merci Béatrice pour ce choix…


Pierre qui roule
Christian Lax | Donald Westlake
Rivages | Casterman | Noir
9782203384019 | 16,95 €

image caddie


image

le 22/06/2008 à 11:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?