Urbanbike

Recherche | mode avancée

Canon EF 14 mm f/2.8L USM | 3

Sans paroles

dans groummphh | photographie
par Jean-Christophe Courte

image

image

image

image

image

Ceci explique cela… Un réel besoin de prendre des vacances. Heureusement que mon kiné est efficace et sympa…
Pour mémoire :
Divers produits Canon chroniqués…

le 18/07/2008 à 15:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Canon EF 14 mm f/2.8L USM | 2

En situation dans le Berry

dans photographie
par Jean-Christophe Courte

J'ai eu cette optique une longue semaine (cf. les billets précédents) et elle m'a sauvé la mise dans quelques cas (…cela aurait été mieux avec un pied, je le sais…!)
L'usage d'un 14 mm n'est évident d'emblée… Trop loin, trop proche, il faut se faire à l'optique et les premiers résultats sont souvent décourageants quand on les perçoit sur l'écran de son boîtier, étonnamment moins catastrophiques une fois sur l'écran de son ordinateur…! Les images qui suivent n'ont aucune prétention technique et/ou artistique, ce sont des exemples.

Bon, en ville, rien à dire. Réaliser une petite note photographique de ces 4 niveaux en restant à quelques mètres, c'est possible…! Et des maisons à colombage, vous en trouverez énormément à Bourges, la vieille ville étant restée en très grande partie intacte jusqu'à présent. Particulièrement Place Gordaine et dans la rue des Bourdonnoux. Ce salon de thé est à l'angle de cette dernière et de la rue Joyeuse, tout un programme…!

image

Note : pour d'autres maisons à colombage, voir les photos d'Alan Aubry ici-même mais à Rouen…

image

L'absence de ciel bleu n'est pas liée à l'optique, il faisait ce temps très blanc à Bourges comme à Noirlac… La preuve avec les deux photos qui suivent du Château de Culan (ville natale de Maurice Estève, ce que j'ai appris en visitant le musée qui lui est consacré à Bourges)…

image

image

Mais c'est surtout dans les scènes d'intérieur que cela devient déterminant…
Dans l'église abbatiale de Noirlac ou dans le réfectoire des moines…

image

image

image

Dans la maison Jacques Coeur à Bourges…

image

image
Pour mémoire :
Divers produits Canon chroniqués…

le 18/07/2008 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

La fin de l’énergie à bas coût

Repenser, fissa, notre mode de vie

dans groummphh | potager | voir
par Jean-Christophe Courte

Si…

…Si vous êtes fatigué des discussions idéologiques à deux balles avec vos amis qui vous reprochent l'usage a minima de votre vieille jeep diesel avant qu'ils ne partent pour 15 jours aux Seychelles (sic)…

Si la lecture dans les journaux de dossiers sur le réchauffement climatique entre deux pubs consuméristes vous hérisse car vous avez l'impression de rien avoir appris de plus à l'issue de leur lecture…

…Si vous avez l'impression que la ligne bleue de la croissance et du PIB défendue par les politiques de tous bords n'est peut être pas le bon outil pour se projeter dans les années à venir…

…Si vous avez l'impression diffuse qu'en fait, pas grand monde — même allègrement diplômé — ne comprend ce qui est en train de se passer sous nos yeux…

…Si vous êtes prêt à vous envoyer 16 heures de vidéo et une bonne centaine de graphiques pour vous faire votre propre opinion, je vous engage à sacrifier quelques jours de vos vacances à télécharger — dans un premier temps — les fichiers vidéo et acrobat du cours donné en mai et juin 2008 (de l'info fraîche donc…) à l'École des Mines de Paris par Jean Marc Jancovici. Puis à visionner le tout, les .pdf sous le nez tout en suivant l'intervention de cet ingénieur lors des 8 modules de son cours sur Énergie et changement climatique. Les fichiers sont dans les ressources pédagogiques, les 16 vidéos ici-même.

Merci à l'École des Mines (Mines ParisTech) de laisser ce cours en libre service — comme des tas d'autres — à disposition de tous car c'est, à mes yeux, la première synthèse complète à portée de tous. J'ai lu de très bons dossiers dans La Recherche mais ici, nous avons affaire à un cours filmé avec la présence de Jean Marc Jancovici en aiguillon désabusé (découvrir que le Club de Rome n'évoque rien chez les participants laisse perplexe…!), drôle et hâbleur face à des étudiants qui n'hésitent pas à l'interrompre pour lui demander une précision…

Un cours en 8 grandes parties, documenté, vivant et drôle malgré les perspectives sinistres en terme d'énergie qu'il nous délivre — l'épuisement des stocks à très court terme, l'inversion indispensable et rapide de nos comportements qu'il nous faudra accepter de gré ou de force…

Cela ne se résume pas, c'est un cours à suivre même si je pense que le solaire qui se développe à très grande vitesse reste un joker intéressant. N'est-il pas déjà trop tard sur ce point…? Dans les années 80, parler de maison climatique solaire à l'école d'archi était source de rires…

Ce que Jancovici explique, c'est que le coût extrêmement bas de l'énergie a effectivement permis les progrès incroyables de notre civilisation depuis 150 ans, la multiplication des produits manufacturés comme l'exposition de la démographie. Mais ces ressources ne sont pas inépuisables et qu'il va être difficile de subir le retour de boomerang qui s'amorce… Il insiste sur le point suivant : cen'est pas un problème que nous laissons aux générations futures mais bien un problème que nous devons régler de suite…!

image

Bon.
On peut n'être pas d'accord avec toutes les infos délivrées, penser que l'humanité trouvera à la dernière minute son Brad Pitt pour la sauver comme dans tout happy end. Il n'empêche que dans le paquet de données décortiquées et présentées par Jean Marc Jancovici se trouvent majoritairement des informations qui n'incitent pas à une douce béatitude. Bref, même s'il se trompe à 50 %, il semble qu'il soit temps d'agir… Euphémisme.

Le plus simple, cher lecteur — désormais totalement déprimé, est de vous passer ces 16 heures de vidéo pour vous faire votre propre opinion. J'en ai déjà visionné 4 heures et me suis dit qu'il était inutile d'attendre de tout voir pour l'évoquer. Bref, la décroissance, ce n'est pas pour demain ou après-demain, mais bien pour tout de suite.

Notes :
Un très (très) grand merci à l'excellent ToTheEnd (lire ses billets sur Cuk.ch) pour nous avoir indiqué ce lien…
Sur le même sujet ou, du moins, les conséquences prévisibles dans les années à venir (…mois ou semaines, vu les prétextes à intervenir dans les pays producteurs), je vous renvoie au livre de Bernard Nadoulek, l'épopée des civilisations chroniqué en 2005 sur urbanbike…
Pour irriter le lecteur qui a besoin de boucs émissaires (…le 4x4 est très en vogue depuis des années) je le renvoie également à l'étude de CNW Research évoquée ici-même l'an passée et mise à jour en juin 2008… Bonne nouvelle, la Smart s'en sort très bien.
Note(s) de lecteur(s)…

Vincent (que vous risquez de retrouver un de ces quatre comme rédacteur occasionnel) ajoute ceci :
Si tu te souviens, j'avais évoqué dans un précédent mail le site Oleocene.org, qui héberge un forum consacré au pic pétrolier et plus généralement à la fin de l'énergie bon marché. Jancovici est – évidemment – un de leurs maîtres à penser… Bon, ça a l'inconvénient d'être un forum, avec un rapport signal/bruit pas toujours optimal, mais on y trouve de véritables perles et des bonnes analyses faites par des gens qui sont (apparemment) au fait de ce qu'ils racontent (genre issus du milieu de l'énergie ou proches de certains politiques).

Par ailleurs, pour compléter ça, il y a un petit documentaire assez bluffant qu'il faut absolument voir (ça traîne sur le web) : "The End of Suburbia" – On y parle non pas des causes de la fin du pétrole bon marché mais des conséquences pratiques pour les grandes banlieues américaines … Là aussi, on peut y voir quelques types "informés" (géologues, ministres de l'énergie, etc.) y raconter des choses pas spécialement comiques. Certes, ça se passe outre-atlantique et ne nous concerne pas directement (notre tissu urbain étant complètement différent), mais il n'est pas inintéressant de se projeter, à la lecture de ce genre d'info, dans notre propre futur …

Sinon, merci à ToTheEnd, André, Thierry pour leurs mails…

le 17/07/2008 à 06:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Berry | Les marais de Bourges | 2

…dans les jardins d'eau

dans ailleurs | potager | voir
par Jean-Christophe Courte

Ces marais sont sur plusieurs niveaux hydrauliques mais on parle ici des marais d'en Haut et marais d'en Bas. Le seul problème aujourd'hui semble être des discussions animées entre deux associations "concurrentes" à propos du nettoyage des coulants qui sont en bien triste état comme j'ai pu le constater. Sans oublier l'arrivée de nouvelles espaces végétales invasives provenant… d'Amazonie.

image

La dernière inondation des marais d'en Bas a rendu encore plus tendu l'ambiance de ces lieux, les maraîchers d'en Bas ayant pratiquement perdus tout leur travail en quelques heures. Or posséder une parcelle, c'est du boulot. Entre les berges à reconstruire pratiquement chaque année car démolies par les terriers des ragondins, le fumier à apporter, la taille des arbres, faucarder les coulants, curer les fossés… Vous imaginez bien que tout ceci demande du temps et de l'énergie. Ceci même avec l'aide d'une machine…

image

Dommage que ces luttes intestines dévorent un lieu réellement agréable à vivre. En tout cas, c'est l'impression qui prévaut quand on se balade sur les chemins piétons qui bordent ces marais. De plus, les jeunes n'ont pas envie de reprendre ces jardins naturels et nombre de parcelles semblent désertées au profit des canards comme des rongeurs qui se multiplient et viennent piller les cultures comme nous avons pu le constater sur celle d'Antoine…

image

Sa rencontre m'a consolée d'une autre plus brutale. Le touriste de passage est parfois identifié comme un gêneur et le propriétaire d'une barque (…je photographiais sa barque et admirait la dextérité de ses mouvements pour la diriger) est venu littéralement m'engueuler sous prétexte que je l'avais photographié sans lui avoir demandé l'autorisation…! Vu le visage fermé qu'il abhorrait dans tous les cas, je me serais gardé de lui demander quoi que ce soit…!

image

D'ailleurs, si vous êtes intéressés par la question, vous pouvez lire l'ouvrage richement illustré de photos de Stéphane Tsékas, Au bonheur des jardins, marais et maraîchers de Bourges…


Au bonheur des jardins
Marais et maraîchers de Bourges
Stéphane Tsékas
E&C
9782911722394 | 24,50 €

image caddie

image

Note : ce livre, je l'ai trouvé dans la bibliothèque d'une maison d'hôtes à Bourges, L'Oustal, une adresse que je ne peux que vous conseiller…! L'emplacement n'est pas en plein centre ville, mais derrière la gare, à 15 minutes à pied de la cathédrale en empruntant la passerelle piétonne. Accueil sympa, quatre chambres confortables, petit déjeuner copieux (avec confiture de caramel de lait). Et même du Wifi pour alimenter urbanbike…

le 16/07/2008 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Pro Opticals | Polices à variante de taille optique

OpenType et tradition

dans pratique | typo
par Jean-Christophe Courte

En lisant le livre consacré à la typothèque Adobe, j'ai mieux compris à quoi servait les quatre variantes que l'on trouve sur certaines typos OpenType comme la Warnock Pro de chez Adobe.

En fait, le numérique permet de revenir à des finesses qui n'existaient que sur certaines typos au plomb. Au lieu d'utiliser la même typo de manière homothétique, par exemple le même italique tant pour une légende en corps 8 qu'un titre en corps 80, les compositeurs d'avant le pixel savaient qu'il fallait engraisser et chasser une typo dans les petits corps pour une simple question de lisibilité…

Avec le format OpenType qui explose largement la limite des 256 caractères, ces variantes sont livrées en fichiers séparés (32 éléments sur la Warnock Pro, soit 4 variantes pour chacune des 8 options, de light à Bold sans oublier les italiques…), chaque fichier contenant les variations adéquates, tant pour les caractères que les chiffres, ligatures, petites capitales, etc.

Pour illustrer cette différence, j'ai placé à la même taille les quatre variantes disponibles tout en composant le même mot (…et en indiquant, en dessous en verdana, la taille en points requise, conseillée…).
Enfin, sur la dernière ligne, j'ai superposé et mis en couleur chaque variante pour mieux "lire" les différences…
Mon exemple en est en Brioso Pro medium italic…

image

Ici, deux autres images pour illustrer.
Un simple agrandissement d'un morceau de la dernière ligne pour accentuer le fait que pour chaque variante le même mot est plus ou moins long…

image

…et un autre agrandissement sur la première lettre mais en faisant démarrer le mot au fer à gauche, histoire de voir la déformation sur la lettre "U"…

image

Voilà, ce n'est qu'un pense-bête à mon propre usage…

le 15/07/2008 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Berry | Les marais de Bourges | 1

Le paradis des marétiers…

dans ailleurs | potager | voir
par Jean-Christophe Courte

Quelques images pour illustrer mon propos…

image

Imaginez, en gros, un rectangle de deux kilomètres par un, au nord est de Bourges (pas loin à pied de la gare ferroviaire)… Des canaux et des lanières de terre exploitées depuis le moyen-age sur près de 135 hectares pour environ 1500 parcelles (de 250 à 2000 mètres carrés)… Je reprends ici les informations et termes fournis par Stéphane Tsékas dans son excellent livre (voir en fin de billet 2).

image

image

image

Un peu comme les hortillonnages d'Amiens, ces marais permettent aujourd'hui à des maraîchers professionnels comme à des particuliers de cultiver légumes et fleurs… Mais aussi de se reposer dans des petites cahutes construites de bric et de broc sur certaines parcelles. De véritables invitations à la détente et au rêve.

image

image

image

Pour se déplacer dans ces lieux, on peut y accéder par des chemins de terre mais généralement, c'est une plate, un bateau en bois goudronné, qui permet de circuler dans les coulants, ces bras liquides qui isolent nombre de parcelles.

image

image

À suivre…


Agrandir le plan

le 14/07/2008 à 08:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Berry | Palais Jacques Coeur

Bourges

dans ailleurs | architecture | voir
par Jean-Christophe Courte

Même en pleins travaux — la cour intérieure se fait refaire une beauté, il est indispensable de visiter le palais Jacques Coeur à Bourges si vous y passez.

image

Imaginez un bâtiment lumineux (vastes fenêtres dès 1450), intelligent quand à la séparation des espaces publiques vis à vis des espaces privés. Ajoutez un confort incroyable à l'époque : latrines, hammam, cuisine avec passe plat, etc.

image

Certes, beaucoup de choses ont été refaites comme cette énorme cheminée de la salle des festins (en fait, toutes les cheminées)…

image

Extérieurement, il faut admirer la finesse des sculptures dans la pierre…

image

image

Et lever les yeux pour admirer charpentes (certaines en forme de nef de bateau) et plafonds…

image

image

image

image

Bref, qu'il fasse beau ou pluie, ce bâtiment exceptionnel mérite votre passage. Attention, faites-le en deux fois car à suivre les flèches, on en arrive à oublier quelques pièces… Quand à Jacques Coeur, sa vie a été également une réelle épopée.


Agrandir le plan

le 13/07/2008 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?