Urbanbike

Recherche | mode avancée

La gestion des couleurs pour les photographes | version 2

Jean Delmas

dans lire | photographie
par Jean-Christophe Courte

Dans la même série que Développer ses fichiers RAW, le bouquin de Volker Gilbert, voici la version 2 de ce livre dédié à la couleur et à l'image numérique. Que les choses soient claires, il ne s'agit pas de l'ajout de quelques pages où de la correction de quelques détails mais bien d'une réécriture complète. Sinon, expliquez-moi par quel miracle l'ouvrage est passé de 202 pages (première édition de juillet 2005) à 426 pages…! La photo en fin de ce billet le démontre sans contestation possible…

Si ce qui a trait à la couleur vous pose encore de sérieux problèmes (…là, je pense que nombre de personnes lèvent le doigt…!), que vous soyez photographe numérique amateur ou professionnel, vous vous devez de vous plonger dans ce bouquin écrit par un des meilleurs spécialistes de la question. Hormis le savoir encyclopédique délivré par l'auteur, c'est superbement bien écrit.
Si LightRoom, Photoshop CS3 sont bien compris dans cette nouvelle édition, ce qui est bien plus rare, c'est de prendre un réel plaisir à la lecture des explications. Je sais que cela peut déconcerter mais c'est bien le cas… De fait, nous avons affaire à un auteur de grand culture (la bio indique aux multiples facettes et, pour une fois, ce n'est pas un terme usurpé…!), doté d'un singulier sens de l'humour…

Car ce bouquin n'engendre pas la mélancolie, qu'on se le dise…
Comme j'ai d'abord terminé le livre de Bill Bryson, j'ai retrouvé cette ambiance dans le livre de Jean Delmas, l'art d'éclairer par une formule amusante un point complexe ou une situation à éviter. L'art de ne pas écrire "chiant"…! C'est toute la force des vulgarisateurs anglo-saxons de n'être pas soporifiques et de nous maintenir en haleine sur des sujets souvent à mille lieues de nos sphères habituelles. Je pense également à >Stephen Jay Gould qui avait cet art consommé de nous raconter l'histoire des sciences. C'est une qualité que possède l'auteur de ce bouquin…

Certes le lecteur est immédiatement intéressé comme photographe par le besoin de restituer correctement les images qu'il a capturé. Mais au lieu d'être baladé, voir totalement largué dès les premières pages, la force de ce livre est d'esquisser des contours suffisamment clairs pour continuer à nous intéresser même si tout n'est pas compris d'emblée. Or il n'y a que comme cela que l'on progresse réellement. Les informations qui suivent éclairent les précédentes et l'on se surprend à revenir en arrière pour relire des explications devenues soudain lumineuses, épatantes…

Je ne vais pas vous faire le coup du gars qui a tout lu et tout compris (à l'heure où j'écris ces lignes, j'ai encore nombrez de pages à découvrir…). Néanmoins, il est indispensable (truisme…!) de lire les chapitres qui ont trait à votre pratique, lecture qui vous conduira immanquablement à feuilleter le reste dont la partie sur la colorimétrie. J'ai particulièrement apprécié celui dédié à LightRoom et le dernier sur la calibration. Vous trouverez annexes et glossaire avec une foultitude d'informations — dont une qui m'a remis en mémoire un livre délirant de Dan Margulis que j'ai du passer à Volker…!

Bref, c'est le genre de bible que l'on conserve non loin de son écran et à portée de main pour aller y butiner des infos propres à sa manière de bosser. Quitte d'ailleurs à remettre en cause certaines étapes ou habitudes. Voire l'ensemble…!

Pour terminer cette rapide chronique, il n'y a pas QUE les photographes qui sont concernés et qui se doivent de lire cet ouvrage mais bien TOUS les professionnels qui manipulent de l'image à longueur de temps, webmestres comme fabricants ou graphistes… Un unique reproche, ce bouquin fait plus de 1 kilo et n'est pas adapté à une lecture sous couette…!


La gestion des couleurs pour les photographes | version 2
Jean Delmas
Eyrolles
9782212121391 | 38 €

image caddie

image
Info(s) pratique(s)…

Toujours en photo, ne pas oublier les ouvrages complémentaires suivants :
Advanced digital black & white photography
Astrophotographie
Camera Raw avec Photoshop CS
Canon EOS 20D
Canon EOS 30/30V
De la chambre noire au numérique
Développer ses fichiers RAW (2° ed)
La photographie numérique sous-marine
La photographie panoramique
La pratique du reflex numérique
La saga des sténopés
Le guide du Canon EOS 400D
Le langage de l'image
Le système flash Nikon
Macros, gros plans & photographie numérique
Maîtriser le Canon EOS 350D
Maîtriser le Canon EOS 400D
Maîtriser le Nikon D200
Maîtriser le Nikon D50
Maîtriser le Nikon D80
Netteté et accentuation avec Photoshop CS2
Noir & Blanc
Noir et blanc et photographie numérique
Pentax K10D
Photo de famille, étape par étape
Photo noir et blanc
Photo numérique pour les nuls
Photographie numérique à 200%
Photographier la mer et la voile
Photographier les animaux
Photos panoramiques par assemblage
Photoshop CS2 pour les photographes
Photoshop CS2 pour PC et Mac
Photoshop LightRoom pour les photographes
Pratique de l’exposition en photographie

le 21/11/2007 à 06:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Maison en hameau et couleurs d’ailes de papillons

Stephen Atkinson, architecte

dans architecture
par Jean-Christophe Courte

C'est un système que j'aime bien même si ce n'est pas toujours très économique. Cela ne présente pas non plus le meilleur dispositif au niveau d'un bilan énergétique…
Au lieu de construire un unique bâtiment, le jeu sur une agrégation de volumes pour donner l'impression de plusieurs maisons là où vous ne trouverez en définitive qu'une seule famille. L'un des points positifs est d'offrir de l'autonomie, de l'isolement à tous les membres de la tribu — notamment les mômes — et de créer des coins à l'extérieur agréables à investir selon les heures de la journée.
La Hudson residence dans le Maryland en est un exemple (pas forcément le plus intéressant ou le plus abouti de son travail) que nous présente materialicio.us. Voir le site de Stephen Atkinson.

image

Je ne sais pas pourquoi, mais ces murs blancs et cette disposition me fait penser à… Belle-île.

image

Toujours via materialicio.us, je vous engage à découvrir la Clara Cabin sur le site nommé hivemodular… Quelques idées pratiques dans cette maison de vacances ultra minimale dont un couchage astucieux (je vous laisse retrouver l'emplacement des lattes)…

Note : en me baladant dans le site de Hivemodular, je suis tombé sur cette série de 18 palettes chromatiques tirées d'ailes de papillons… Un site à retenir, colourlovers.com

image

le 20/11/2007 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Le grosPod chez Amazon, un Kindle sans surprise

Le pari de Jeff Bezos

dans mémoire
par Jean-Christophe Courte

La rumeur s'amplifiait depuis des semaines et le produit est sorti aujourd'hui… Pour $400, vous pouvez être l'heureux propriétaire d'une machine doté d'un écran en niveaux de gris (…le même que sur le e-reader de chez Sony, qu'est-ce qu'on s'éclate…) et d'un clavier minimum…
Pour ma part, ce n'est pas ce que j'appelle un grosPod… Je pense sérieusement qu'Amazon bien qu'assis sur son expérience et une très belle librairie en ligne n'offre pas un produit réellement intéressant. Entre le manque d'offre (je lis l'excellent billet de Pisani), l'absence d'écran couleur et, surtout, l'absence de convergence, je ne crois pas à ce produit. J'attends une version 2.0 d'un iPod Touch (sur urbanbike) ou du iPhone avec un écran plus grand.

Dépenser $400 plus des abonnements divers pour avoir une techno qui me rappelle mon vieux Sinclair tout en plastique, non. Paradoxalement, plus que jamais, je pense que le livre va continuer à faire de la résistance…

En savoir plus

image

Suite… (je viens d'emmener ma fille à l'école) Non, à la réflexion, ce produit me fait penser à un Minitel alors que nous attendions Internet. Pourtant, j'aurais eu plaisir à lire le livre de Bill Bryson sur un support écran, histoire de me balader plus facilement entre les notes de lecture en fin d'ouvrage et le texte… Mais si c'est pour s'offrir une version écran non améliorée de mes bouquins papier, aucun intérêt…
D'ailleurs, plus que le support, il serait bon de réfléchir à notre attente en temps que lecteur comme à nos envies en tant qu'auteurs… Je ne vais pas vous refaire un pamphlet pro FrameMaker mais des textes muti-index, des références croisées actives dans le fichier .pdf, c'est ce que je réalisais en l'utilisant sous OS9…

Rien à voir (enfin, si…!) : avez vous vu le produit de chez Seiko… 1200 par 1800 pixels mais en niveaux de gris…
Info(s) pratique(s)…

Pas emballé chez Engadget… Des photos sont visibles chez eux d'ailleurs. Les lecteurs de MacG ont des doutes également…

Ajout du 21|11|07 : ce billet d'affordance qui résume bien ce que nous ressentons ci et là…

le 19/11/2007 à 14:19 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Martine découvre les courriers d’avocat

Fermeture à l'amiable du site parodique

dans mémoire
par Jean-Christophe Courte

image

Juste pour mémoire, ce site parodique s'appuyait sur les scans de toutes les couvertures de la série Martine — publié par Casterman, et permettait aux internautes facétieux de détourner les titres de la série en réalisant une variante au gré de l'imagination de ces derniers…

Il est parfaitement compréhensible que les auteurs comme l'éditeur se soient émus de ce détournement d'image. Bref, les meilleures choses ont une fin…! Lire la suite sur écrans

le 19/11/2007 à 11:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Une histoire de tout, ou presque…

Bill Bryson

dans lire | potager
par Jean-Christophe Courte

Pour nous résumer, si vous avez l'intention de créer un organisme pour veiller sur la vie de notre cosmos solitaire, pour contrôler son destin et conserver une trace de ses origines, il vaudrait mieux confier le boulot à quelqu'un d'autre qu'à Homo sapiens.

Bill Bryson conclut pratiquement le dernier chapitre de son ouvrage de 650 pages (annexes et bibliographie comprises) par cette phrase.

Voilà un bouquin de vulgarisation que vous devriez lire (oui, vous, lecteur de ce billet qui avez conservé en mémoire de très vagues souvenirs de vos cours SVT) tant c'est drôle, mordant, ironique et superbement documenté. Lisez-le au hasard, mais lisez-le…!

Pour ma part, je ne connaissais que le Bill Bryson farceur et drôle de Nos voisins du dessous, Motel blues ou American rigolos…! Là, j'ai découvert un Bryson incisif, capable d'expliquer l'histoire des disciplines scientifiques avec humour… Son bouquin est ainsi truffé d'histoires, de faits, de mises en perspectives. Je l'ai donné à lire à mon fils qui l'a dévoré en quelques soirées.

Bryson sait raconter les bonnes comme les mauvaises rencontres de la science et de l'industrie. Quand il s'agit de profits, la santé de la planète est parfois négligée, ce qui explique pourquoi certains éléments sont restés en vogue longtemps dans l'industrie malgré des preuves patentes de nocivité…

Ainsi le plomb.
Le chapitre l'art de plomber l'atmosphère (pages 186 à 199) rappelle le travail de Clair Patterson, un chercheur disparu en 1995 et à qui les américains d'aujourd'hui doivent d'avoir vu leur niveau de plomb dans le sang réduire de 80 % (…pour les sceptiques, lire Prometheans in the Lab: Chemistry and the making of the Modern World de Sharon B. McGrayne, McGraw-Hill 2001). En effet, les industriels avaient, dès le 1er février 1923, commercialisé de l'essence avec de l'éthyle pour son pouvoir anti-détonnant (…cela fait irrésistiblement penser à Tintin au pays de l'or noir en moins comique), éthyle étant de fait du plomb tétraéthyle. En gros, Clair Patterson démontra qu'il n'y a avait pas de plomb dans l'atmosphère avant 1923 et ses recherches (jamais récompensées…) aboutirent au Clean Air Act de 1970 et à l'interdiction de l'essence au plomb aux USA en 1986. Ce après des années de bagarre et d'obstruction féroce de la part des fabricants. Pour mémoire, les États-Unis ont également mis 44 ans de plus que les Européens pour interdire la peinture d'intérieur au plomb…


Une histoire de tout, ou presque… image
Bill Bryson
Payot
9782228902182 | 23 €

image

le 19/11/2007 à 06:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Wagon de fraîches mises-à-jour

Xupport, LightRoom, MaxOSX, Photoshop, FontAgent Pro

dans pratique
par Jean-Christophe Courte

Ce week-end, c'est de la bande passante que vous allez consommer pour mettre à jour nombre de vos outils… N'étant pas encore passé à Leopard (car mieux vaut leopard que jamais…), Camera Raw 4.3 s'offrant un lifting, j'ai mis à jour Photoshop CS3 (10.0.1) et LightRoom (1.3).
Côté FontAgent pro, les plugs-ins pour la CS3 sont enfin disponibles (je les teste depuis un bon mois sans souci). Xupport est passé en version 3.4. Quant à la version OSX 10.5.1, il suffit de passer par votre Mac…
Je note que, pour LightRoom, le Canon PowerShot G9 est reconnu comme les Nikon D3 et D300, L'Olympus E-3, etc. Vous trouverez toutes les infos dans le lisez-moi, un document que vous lisez à chaque fois, n'est-ce pas…! Attention, pas mal d'équivalents claviers ont été corrigés… Pour en savoir plus, c'est chez Volker qu'il faut se rendre (avec une chouette photo d'Héloise…)

Pour ma part j'ai du — sous la contrainte…! — installer Adium

image

le 18/11/2007 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Pas de mise à jour pour le moment

1.6.0 vers 1.6.1 et retour…!

dans groummphh
par Jean-Christophe Courte

J'avais prévu de passer sous ExpressionEngine 1.6.1, ce qui a d'ailleurs été fait ce matin mais un seul petit problème d'affichage à un moment donné au niveau de l'édition de la liste des billets m'a bloqué… Tout fonctionnait sauf une visualisation de liste. En attendant de comprendre où j'ai fauté, j'ai réinstallé sans souci ma sauvegarde de la 1.6.0… J'y reviendrais…!

image

Ce que je devrais avoir (au dessus) et ce que je n'ai pu que constater (en dessous)…!

image

le 17/11/2007 à 13:41 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?