Urbanbike

Recherche | mode avancée

InCopy et InDesign CS3

Mise à jour multi-langues

dans pratique
par Jean-Christophe Courte

Vous trouverez l'ensemble des changements apportés sur les .pdf disponibles sur ce lien. Ce billet est juste pour vous confirmer que cela fonctionne après ces deux mises à jour…! Les bugs corrigés étant pratiquement les mêmes, CQFD. Paradoxalement, c'est surtout sous InCopy que les problèmes d'affichage que je supportais ont disparu… D'ailleurs j'en profite pour vous annoncer que l'adaptateur pour ProLexis pour InCopy devrait être disponible prochainement, cela fonctionne parfaitement sur ma machine.

image

le 23/01/2008 à 18:20 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Nouveau clavier, nouvelles sensations…

Tout plat et hyper agréable

dans bosser n’importe où | outils | pratique
par Jean-Christophe Courte

Petite note pour moi-même : bon, toujours pas basculé sur Leopard, toujours en train de bosser la plupart du temps sur mon vieux G5 sous OSX 10.4.11… Pourtant sur le MacBook Pro, il y a un point qui reste incomparable (…hormis le véloce processeur Intel et la portabilité sans égale), c'est le clavier…! Ces derniers temps, je trouvais que mes doigts avaient tendance à s'accrocher trop fréquemment sur les touches, que je multipliais les fautes de frappe, etc. Je mettais cela sur le compte de la fatigue, de l'âge…! En fait, il me fallait surtout appuyer assez fort sur chaque touche…

Aussi, en fin de semaine dernière, j'ai craqué pour un nouveau clavier étendu d'Apple qui ne me dispense pas des fautes de frappe mais qui s'avère nettement plus confortable que mon précédent périphérique de saisie…

Je l'ai reçu hier et depuis, c'est le bonheur (comme quoi, cela tient à peu de choses parfois). Hormis le fait que les doigts n'ont plus besoin d'être décollés de la table, que les touches n'accrochent plus, que ProLexis continue à me signaler — heureusement !! — toutes mes erreurs, je suis très agréablement surpris par la qualité de fabrication et l'ajout de ces touches de fonctions qui me permettent d'accéder de suite à Exposé ou réduire la luminosité comme le son.

Alors certes, ce n'est pas en quelques heures que l'on peut juger de cela mais je n'ai pas l'impression d'avoir fait un achat inutile et c'est déjà pas mal… Je conserve néanmoins dans un gros carton sous mon bureau mon ancien clavier pour le cas où…! Il a rejoint des tas de câbles divers et variés dont je n'arrive pas à me débarrasser… C'est mon côté beauceron, on jette rien, cela peut toujours servir — et, paradoxalement, cela se vérifie régulièrement.

Côté encombrement, les deux sont proches mais l'alu est un poil plus compact… Je me suis offert celui en mode filaire qui a deux avantages à mes yeux : moins onéreux et, en cas de souci, pas besoin d'attendre que le clavier soit reconnu par le module Bluetooth. Je ne me souviens plus exactement mais je pense que c'est Jacques qui a eu une surprise de ce genre et qui a du reconnecter temporairement un filaire pour s'en sortir.

image

Hormis la couleur qui a passé en plus de 4 ans (5…?) de bons et loyaux services, l'encrassement insidieux, c'est l'épaisseur qui fait la différence. Plus besoin de trop lever les mains, c'est de la fatigue en moins. Et le clavier étendu, quand on beaucoup de chiffres à saisir, cela reste indispensable…! Prochaine étape chez Apple, un clavier sans touches physiques et aux emplacements redéfinissables. Un clavier unique à configurer par soft. À la suite du iPhone qui comporte bien un seul écran et autant de Claviers virtuels que souhaités…

image

Si vous avez envie de vous en offrir un, pensez à passer par notre urban…store…! Une manière simple de nous soutenir…
Note(s) de lecteur(s)…

André ajoute :
J'ai fait le saut il y a 2 semaines et effectivement ce nouveau clavier est très agréable et prend si peu de place. Un autre point positif, ce pour quoi j'ai craqué, c'est de ne plus être confronté aux poussières qui s'accumulaient sous le plexiglas de l'ancien.

le 23/01/2008 à 06:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Solaire à Gennevilliers

Immeuble de bureau

dans architecture | potager
par Jean-Christophe Courte

C'est à lire ici

image

le 22/01/2008 à 08:45 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Crowdsourcing et distribution de l’image numérique, suite

Getty est à vendre vendu

dans groummphh | mémoire | photographie
par Jean-Christophe Courte

L'Expansion signalait hier soir que Getty Images est à vendre… De fait, l'info est aussi sur le New York Times.

Ce qui se passe me semble assez logique et Getty ne devrait pas être la seule entreprise touchée a terme. La crise boursière américaine doit amplifier certainement le phénomène, secouée comme elle est, mais nous assistions aux premiers remous de grande amplitude sur ce marché totalement incontrôlable de l'image numérique…

Le Crowdsourcing continue à modifier radicalement la manière de distribuer l'image numérique — relire notre billet de juillet 2005 sur urbanbike — et les premiers signes d'essoufflement des grands acteurs apparaissent.
Getty’s shares have declined more than 47 percent in the last year. Its shares fell 10 percent in August, when the company lowered its full-year profit estimate because of competition from low-cost rivals. Last November, it reported a third-quarter profit of $25.7 million, down 31 percent from a year ago.

Pourtant Getty avait astucieusement absorbé iStockPhoto dès 2006 pour 50 millions de dollars bien après s'être offert PhotoDisc dans les années 90.
The company made its biggest effort to harness some of that new sector’s profit by buying iStockphoto.com, a site for cheaper if also lower-quality photos, for $50 million in 2006. It has lowered the price for some of its wares and offers low-resolution versions of its photographs for $49.

La tentative ratée d'acquisition en février 2007 de Jupitermedia et son important lot de produits et services a peut être été l'une des causes de la situation actuelle.
Mais ne sous-estimons pas la concurrence féroce et inventive sur ce domaine d'autres sites. Aujourd'hui, tout le monde a un appareil de téléphone qui peut faire office de capteur d'images lors d'un événement, les appareils photo numériques sont de plus en plus performants et chacun se découvre une âme de paparazzi…! Mécaniquement, les images sont de plus en plus disponibles sur le web et le coût des images descend — même si iStockPhoto a, peu-à-peu, remonté le prix de ses produits.

Pour mémoire, Corbis appartient à Bill Gates et ne manque pas de liquidités. Du coup, je ne serais pas surpris par un rachat de Getty par ce dernier, sachant que la main mise sur toutes les sources iconographiques en mode numérique (dont celles des grands musées) était l'un de ses objectifs…

Pour le moment, Getty licencie une centaine de personnes soit 5 % de ses effectifs.
À suivre.

image

Note du 25 février : c'est fait
Getty Images a dit "oui". L'agence photographique a accepté l'offre de rachat lancée par le fonds Hellman & Friedman. Il faut dire que l'offre est attirante. Il propose 34 dollars en liquide pour chaque action, soit une prime de 39% par rapport au dernier cours de vendredi dernier. Mais le fonds rachète aussi les 305 millions de dollars de dette de l'agence, si bien que l'offre valorise Getty Images à hauteur de 2,4 milliards de dollars.

Info(s) pratique(s)…

Rien à voir, la wishlist de Scott Kelby sur son blog à propos de LightRoom… 2.0. Sachant que cette personne est assez proche d'Adobe, je vous laisse deviner ce qui sera réellement dans la prochaine version…!

le 22/01/2008 à 06:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Comprendre simplement la résistance des matériaux

Rémy Moutarde et François Fleury

dans architecture | lire
par Jean-Christophe Courte

Ahhhh ! Je devine quelques lecteurs bien circonspects… Pour ne pas dire plus…!

Mais qu'est-ce qu'une chronique de livre de résistance des matériaux vient faire sur urbanbike…? Bon, même si je suis enclin à partager mes lectures d'ouvrages de voyage ou de photographie, je ne me borne pas à cela.

Vous connaissez la fameuse collection pour les nuls éditée par First…? Un exemple sur urbanbike de ce concept… Eh bien les éditions du Moniteur ont — en gros — intelligemment imaginé un pendant technique en lançant cette série "Comprendre simplement…" et c'est réussi.
Ce qui m'a surpris, c'est que pour une fois, les auteurs de tels ouvrages prennent le temps de rappeler dans le détail mais avec une bonne dose d'humour et de bons sens pratique des notions souvent passées à toute vitesse ailleurs… Bref, avant de se lancer dans les équations, il est astucieux de poser à nouveau les fondements qui rafraîchiront les connaissances des lecteurs…! Et même de les illustrer au moyen de figures évidentes…

image

Ces notions, seuls quelques techniciens les maîtrisent à fond. Je connais nombre d'architectes qui les ont intégrées intuitivement et (trop…?) rapidement pendant leurs études… Ici, ce sont les bases de la conception de structures qui sont livrées de manière simple et efficace, illustrées et exposées de façon pédagogique… Et rien que pour cela, pour ce retour aux notions de base que tout le monde pense totalement assimilées, c'est un ouvrage à s'offrir ou à offrir à vos proches qui suivent des études d'ingénieur ou d'architecte…!

Mais ce bouquin va encore plus loin.
En effet, après les six premiers chapitres qui reviennent sur les notions indispensables — force, triangulation, flexion, flambement, hyperstaticité, etc. — le septième est réservé à des études de cas. Et là, surprise, nous ne sommes pas dans des démonstrations qui portent sur des bâtiments simples mais sur des très belles et complexes réalisations…!

Sont ainsi passées au crible la gare TGV de Roissy (Paul Andrieu, architecte), l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry (Santiago Calatrava, architecte et ingénieur), l'usine Inmos de Newport (Richard Rogers, architecte) ou encore la gare de Waterloo (Nicholas Grimshaw, architecte)… Que du beau monde et des structures magistrales expliquées à la loupe…

La dernière partie de ce livre passe en revue les principes des structures spatiales (géométrie plane et surfaces courbes).

Alors, pourquoi évoquer ce bouquin ici-même…? Mais simplement parce que c'est un excellent manuel de formation à l'usage de tous les professionnels mais aussi des étudiants qui ont besoin de se coltiner avec des notions souvent délicates de résistance des matériaux. Que ces derniers se rassurent, des équations commentées, il y en a pléthore mais énormément de dessins illustratifs pour les expliciter. Et, surtout, que je regrette de n'être pas tombé sur un tel ouvrage pendant mes propres études…!

Le format comme la mise en pages sont très confortables à l'usage, la reliure souple permet d'ouvrir ce livre en étant quasi certain qu'il ne va pas se refermer inopinément…! Petit détail que j'apprécie particulièrement…!

Bref, un must écrit par deux enseignants de l'ENSAL (École nationale supérieure d'architecture de Lyon) que je recommande à tous les étudiants qui planchent sur des bouquins abscons et décharnés… Ici, humour, technicité et pédagogie font bon ménage.

Comprendre simplement la résistance des matériaux
La structure, principes et enjeux pour la conception
Rémy Moutarde et François Fleury
Éditions du Moniteur
9782281113310 | 45 € pour 322 pages au format 24 par 24 cm.

image caddie

image

le 21/01/2008 à 06:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

600 000 fiches encore perdues

Après les 25 millions en novembre

dans groummphh | mémoire
par Jean-Christophe Courte

C'est devenu quasi banal en Angleterre… Après les données fiscales évaporées en novembre, 600 000 perdues le 10 janvier… Bon, Les anglais restent encore de petits joueurs derrière les japonais (50 millions de données perdues)…
Je cite ce billet de silicon.fr :
Cette fois, c'est un notebook appartenant à un officier de la Royal Navy qui a été volé à Birmingham, dans le centre de l'Angleterre le 10 janvier. Le PC avait simplement été oublié dans la voiture du militaire... Il contenait des informations à caractère personnel concernant tous ceux qui se sont engagés dans la marine, le corps des "royal marines" (fusiliers-marins) et l'armée de l'air et de tous ceux qui y postulent.

Mais prenez le temps de le lire en entier, c'est pas triste ailleurs…

image

le 20/01/2008 à 18:20 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Le scarabée de la rue Calderon de la Barca

bqp arquitectura | Mexico

dans architecture
par Jean-Christophe Courte

Hop, petite madeleine… En tombant via europaconcorsi.com sur ce projet à Mexico, ce n'est pas l'architecture qui a fait tilt mais le nom de la rue… Calderon de la Barca. Bon sang, mais c'est bien sûr, j'habitais là tout gamin, dans la partie la plus au nord, à l'opposé du Paseo de La Reforma. En face de la maison que louaient mes parents, il y avait celle des frères Rodriguez, Pedro et Ricardo… Je me souviens avec précision d'avoir vu un matin une voiture de sport rouge partir en trombe et revenir le soir en pièces détachées sur la ridelle d'un camion. Revenons au projet…

Ici il s'agissait de conserver une maison assez cossue (…c'est tout ou rien dans cette ville) tout en lui ajoutant un bâtiment nettement plus contemporain, une sorte de scarabée de verre et de métal — plans et photos sur europaconcorsi.com… D'autres photos sur le site du photographe, Rafael Gamo… Tout cela permet de mieux saisir le volume étrange de cette extension et d'apprécier — ou non — les couleurs…! Remarquez les salissures : Mexico reste une des villes les plus polluées de la planète.

Du coup, toujours sur le site de Rafael, vous trouverez des photos d'autres projets de cette agence. Par exemple, je vous engage à jeter un œil sur la Taher hdx très japonisante dans une végétation exubérante, maison avec un espace intérieur très zen et lumineux…

image

À voir également, le site web de bqp arquitectura.

le 20/01/2008 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?