Urbanbike

Recherche | mode avancée

Créa Adobe InDesign CS3

Christian Oury

dans lire | outils | pratique
par Jean-Christophe Courte

Suite à un billet récent sur un livre sur InDesign où j'avais cité le livre de Christian Oury, les éditions Dunod m'ont fait parvenir un exemplaire de cet ouvrage. Déjà, je suis heureux de voir ma couverture imprimée mais elle annonce surtout un manuel passionné sur l'application InDesign. Du coup, au lieu de ranger le livre dans ma bibliothèque, j'ai lu en diagonal ses 334 pages.

Merci à l'auteur de ne pas mégoter sur le nombre de copies d'écran commentées, je comprends que cet ouvrage ait pris un certain temps tout comme sa mise en page réalisée sur InDesign et ajustée en fonction de chaque page par l'auteur… Pas un poil d'espace perdu et des visuels travaillés comme je les apprécie.

En résumé, si vous cherchez un bon guide sur toutes les fonctions de base d'InDesign, voilà un ouvrage idoine. Par exemple, les styles de tableaux sont traités en profondeur tout comme la fonction Livre.

En effet, il ne faut pas oublier que, peu-à-peu, InDesign emprunte des tas de fonctions spécifiques à Adobe FrameMaker comme les blocs ancrés ou cette fonction Livre qui permet de fusionner un ensemble de fichiers InDesign et de les numéroter en continu…

L'auteur nous en fait part et traite également les variables de texte qui sont juste un embryon de ce que sait faire FrameMaker dans InDesign. D'ailleurs, en aparté, j'espère qu'InDesign CS4 intégrera encore plus de puissance dont la possibilité de réaliser des références croisées et de les retrouver sous la forme de liens hypertexte dans les .pdf…

Bref, un livre très agréable avec ces copies d'écran et des exemples pensés pour le noir et blanc (oui, l'ouvrage n'est pas en couleurs mais sa mise en page précise joue astucieusement sur les niveaux de gris).

Certes, pas un mot sur le XML ou le scripting qui sont réellement des pans entiers à traiter à part mais c'est à se demander si Christian Oury, en conservant la même méthodologie, n'envisage pas de nous gratifier à l'avenir d'un second tome réservé à ces fonctions…? En tous cas, si vous avez du mal à comprendre comment marchent les styles paragraphes et caractères de InDesign, là vous n'aurez plus d'excuses pour ne pas comprendre leurs inter-actions…!

Dernier point : comme c'est archi-bourré de copies d'écrans explicatives, ça se lit sans difficultés dans les transports en commun…

Adobe InDesign CS3
Réalisez des mises en pages professionnelles
Christian Oury
Dunod
9782100514977 | 22,90 €

image caddie

image

Dans le même envoi, j'ai reçu un autre livre de la collection créa… 60 points indispensables à analyser pour améliorer son site web. En gros, les 60 endroits qu'il faut nettoyer au coton-tige sur son site… Cela permet de se rendre compte des éléments à affiner où même à réétudier. Chaque fiche donne bien évidemment lieu à des conseils mais aussi à l'affichage de deux sites, un exemple de ce qui fonctionne bien et un exemple de mauvais élève (et comme ce dernier peut s'améliorer, les auteurs ajoutent pour chaque prise de vue la date de capture…)…
À noter que ce petit livre de 152 pages est en couleurs…

Bien évidemment, en parcourant cet ouvrage, je n'ai pu m'empêcher de passer au crible urbanbike.com et nos choix délibérés comme l'absence de commentaires, etc. Bon, nous ne répondons pas à nombre de critères, notamment à celui du poids de page chargée quand vous accédez à ce site… J'avoue que je préfère laisser des images un peu lourdes et bien définies que de les optimiser en les compressant de manière élevée. Mais j'ai noté quelques éléments potentiels d'amélioration.

Réussir son site web en 60 fiches
Jean-Marc Hardy et Gaetano Palermo
Dunod
9782100513727 | 19,90 €

image caddie

le 03/06/2008 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Couverture de livre et gestion du dos sur InDesign

Testé et certifié par urbanbike…!!

dans bosser n’importe où | pratique
par Jean-Christophe Courte

Fin 2006, j'ai été interpellé amicalement par courriel par Marc Autret(*) sur ma manière de gérer les plats de couvertures et, surtout, la dernière opération pour un graphiste de livres, celle de l'intégration de l'ultime information délivrée en catastrophe par l'imprimeur et relayée par le fabricant, l'épaisseur du dos bibliothèque…!!

Du coup, j'avais évoqué son excellent Hurry Cover en janvier 2007 mais sans l'employer moi-même, trop occupé à avancer sur mes missions…

Néanmoins, en fin de semaine dernière, j'ai chargé quelques scripts dans sa boite à outils et je suis tombé sous le charme de deux deux d'entre-eux, Hurry Cover bien sûr mais aussi Swap Items

J'ai déjà décrit le principe de Hurry Cover mais là, en acceptant de changer mes habitudes, ce script pour InDesign s'avère ultra pratique au quotidien. Et je l'ai définitivement adopté (d'où ce billet du nouveau converti qui devient prédicateur…!).

AVANT…
Dans ma configuration précédente, je mettais toutes mes marges à zéro et la seule information qui m'intéressait était la valeur de la gouttière entre les deux colonnes qui symbolisait l'épaisseur du dos d'ouvrage en fabrication (…prenez le temps de relire, je ne vais pas me répéter…!).

image

Sauf que, lors du changement d'information, il me fallait effectuer plusieurs opérations à la suite…!

1. Calculer la largeur de mon plat de couverture en fonction du nouveau dos et de la précédente information ((il m'est arrivé de me planter en effectuant cela tout en continuant à échanger au téléphone avec un client…!)

2. Modifier cette largeur dans Format document… dans le menu Fichier, et à la main (source d'erreur…!)

3. Me rendre dans les marges et colonnes (dans le menu Pages…) et modifier à la main la valeur de gouttière (Nouvelle source d'erreur)

4. Déplacer les blocs de C1 de quelques millimètres (dos provisoire - dos définitif, le tout divisé par deux…!)

5. Déplacer les blocs de C4 à l'identique mais à l'inverse

6. Ajuster les informations sur le dos bibliothèque

7. Déplacer les filets de repère de dos fabriqués à la main pour marquer le dos pour l'imprimeur…

8. Changer la valeur de dos (je l'indique dans la ligne-bloc pour le fabricant comme pour l'imprimeur…)

APRÈS
Préalable… Pour bien utiliser le script Hurry Cover de Marc, il me faut d'abord virer le nombre de colonnes et indiquer les marges gauche et droite de l'ouvrage (ici 150 mm)…

image

Ensuite, je lance le script… Tadaaaaaaa…!

• Je rentre juste la nouvelle valeur de dos… Les opérations 1, 2, 3, 4, 5 et 7 sont réalisées automatiquement par le script — cherchez la différence…!!!

Je passe de 10,4 à 18 mm…
image

image

Vérification pour les sceptiques…!

image

• Il me reste à ajuster les objets — illustration de mon amie Christine Boisseau (j'y reviendrais) — qui sont dans l'espace entre les plats de couverture… Terminé.

5 secondes top chrono, qui dit mieux…?

image

Non seulement cela va beaucoup vite (un pouillème du temps précédent) mais, surtout, plus de risque d'erreur sauf de saisie au départ (…mais là, cela se soigne…!).
Merci qui…? Merci Marc…!

NB : bon, si le script avait le bon goût d'écrire dans la ligne bloc quelques infos, genre rappel du format final et de l'épaisseur du dos ; marquer l'heure ; indiquer le nom du graphiste, son adresse courriel et son numéro de téléphone ; les typos employées (optionnel), indiquer la température ambiante comme le taux d'humidité… Alors, ce serait pas mal…!!!!

(*) On a fini par se rencontrer depuis…!
Info(s) pratique(s)…

Lire également sur urbanbike…
l'usage des fonds perdus et de la ligne-bloc dans InDesign.

le 02/06/2008 à 07:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Incitation au voyage | Madrid | 3

Botanico et Amedeo

dans ailleurs | signé lukino | voir
par Lukino

A côté du Prado, un grand et beau jardin botanique, le Real Jardin Botanico. On a profité d'un bref rayon de soleil pour y faire un tour (pour ceux qui ont manqué le dernier épisode, je rappelle qu'à Madrid, il pleut). Superbe roseraie, intéressante collection de bonsaï (mais qui me font toujours penser aux idées noires de Franquin), deux serres présentant une large collection de plantes exotiques.

JC aime les fleurs, alors je lui ai fait un bouquet…

image
image
image
image
image

Au musée Thyssen-Bornemisza, des collections aussi presque vastes aussi vastes que celles du Prado, avançant plus loin dans le temps (jusqu'au 20 ème s), et une exposition consacrée à Modigliani (terminée aujourd'hui).

image

L'exposition, partagée avec le forum de la Caja Madrid, remet en perspective le travail du peintre en présentant ses influences (Cézanne, Derain…) et les travaux de ses amis (Brancusi, Picasso, Van Dongen, Foujita…).

Quelques croquis in situ d'œuvres présentées, allez voir les reproductions à défaut des originaux sur le site du musée

image

Cette rétrospective permet entre autres de découvrir le sculpteur novateur qu'il a été.

image

Les nus, plus connus, sont néanmoins superbes.

image
image

Le lendemain, découverte du troisième sommet du Triangle de l'Art madrilène, le Museo Reina Sofia…

(à suivre)

le 01/06/2008 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Lukino | Partager…?

Dans le jardin | 10

Nouveaux copains…

dans photographie | potager | voir
par Jean-Christophe Courte

C'est le moment de sortir son pied — photo !! — et de se balader dans le jardin avec cette lumière pas trop agressive… Pas retrouvé d'épeire mais une araignée sauteuse (…pas la même que l'an passée avec fin tragique…!)…

image

Bon, j'ai approché un peu plus l'optique pour bien la cadrer et hop, elle s'est planquée sous une feuille…
Par contre, je me suis fait un copain…

image

Un copain à ray-ban…! (Spécialement pour Marie…!)

image

le 31/05/2008 à 19:50 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

$4 le gallon aux USA, $8 en France

Et 4x10 = 40 heures

dans bosser n’importe où | groummphh
par Joël Seguin

How to ease cost of commuting. A handful of small towns and community colleges are switching to four-day workweeks in an effort to help employees cope with the rising gasoline prices. Assuming gas stays at $4 a gallon and workers use two gallons for each round trip to work, the savings for having 800 workers commuting only four days a week could save a total of $300,000 over the course of the year.

Some corporations are trying to help employees keep fuel costs down. HP is quadrupling his videoconferencing room by next year and sent newsletters to employees reminding them that company shuttles, car pools and bicycles are good ways to save gas money.

Controlling the cost of food and other economics factors is out of hand but something can be done to help the price of gas.

THE WALL STREET JOURNAL Thursday, May 29.


Traduction. Typiquement, les américains utiliseront leur journée libre supplémentaire comme ceci : des heures de volontariat dans des organisations sans but lucratif, des églises et clubs sportifs; des heures à s'occuper de leur maison ou à travailler dans une autre boîte tout près de chez eux cette fois... Les possibilités ne manquent pas.

image

le 31/05/2008 à 08:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Joël Seguin | Partager…?

En paix pour combien de jours…?

Amazonie et déforestation

dans groummphh | potager
par Jean-Christophe Courte

Il semble que l'on ait repéré une tribu isolée au brésil… Il est symptomatique que l'accès à cette information soit d'ailleurs couverte par une pub. Car la question est désormais la suivante…

image

Combien de jours pour les retrouver habillés d'un t-shirt orné du logotype d'un équipementier sportif…?! Combien de jours avant de leur faire découvrir les bienfaits d'une boisson énergisante…?!! Combien de jours avant de leur faire comprendre que l'affichage de leurs corps nus ne correspond pas à la manière de vivre de 99,99 % de l'humanité et de son cortège de bienfaits (pollution, maladies infectieuses, jeux vidéo, télévision — liste à compléter à votre guise)…!

Bref, ce que je leur souhaite, c'est de quitter rapidement leur village et d'échapper aux contacts fructueux avec l'homme blanc (ou pas) civilisé… Barrez-vous, ne vous laissez pas approcher…!

Je lisais juste avant cette news une chronique sur un film, Biutiful Cauntri
Si c'est cela la civilisation, autant y échapper…

Note du 24 juin : il semble que cela ne soit pas vrai. Dommage, isolés mais pas inconnus…

le 30/05/2008 à 12:40 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

“TORNADO WATCH”

Météo américaine

dans ailleurs | groummphh
par Joël Seguin

De juin à septembre, les tornades frappent régulièrement le Minnesota et le Midwest en général, lieu de rencontre du froid canadien avec le chaud du Sud américain. Violence inouïe, météo extrême avec alternance de froid, de chaleur, de vent, de grêle puis de pluie en trois heures de temps. Le ciel immense, déchaîné, est fascinant et presque beau à observer. Heureusement, si les dégâts matériels sont sans merci, les pertes en vies humaines sont le plus souvent limitées. Les maisons américaines sont certes en bois mais disposent d'une sorte d'abri à la mode Suisse pour s'y réfugier rapidement après de fréquents contrôles visuels vous laissant évaluer si le risque est bien là ou non. Les oiseaux se sont tus ou ont fui, seules les sirènes ne cessent de hurler.

La photo ci-dessous date de samedi dernier, elle a été prise par des reporters du quotidien Star Tribune. Cette tornade a frappé la banlieue Nord de Minneapolis Saint-Paul, à 20 minutes de chez moi.

image
Note(s) de lecteur(s)…

JC ajoute :
Ce qui est dément dans ces situations c'est la part énorme du hasard… Tu es — ou non — sur la route de la tornade… En regardant les photos, c'est hallucinant… À 10 mètres près, la maison est intacte. Ou rasée…

image

le 30/05/2008 à 08:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Joël Seguin | Partager…?