Urbanbike

Recherche | mode avancée

WriteRoom 2.2 en français

Pour tout rédacteur ayant besoin de calme

dans pratique
par Jean-Christophe Courte

Jesse Grosjean, le développeur de WriteRoom ne cesse d’améliorer son application de traitement de texte… Mais la nouveauté la plus visible de cette version 2.2 est l’interface disponible en langue française avec l’aide de Franck Guadagnini. J’espère que cela va faire basculer nombre de lecteurs qui trouvaient le produit astucieux mais sans aller plus loin.
Parmi les plus, une stabilité accrue et quelques éléments cosmétiques comme un gros curseur clignotant qui me ramènent quelques années en arrière. Idem pour la transparence verte sur le texte sélectionné…

image

Comme je l’ai déjà écrit, c’est très reposant de rédiger un billet en utilisant WriteRoom… Certes, cette interface de terminal peut sembler rudimentaire, ridicule — tout autant qu’un crayon et un carnet, mais justement, cette absence de fonctionnalités tous azimuts est parfaite pour se concentrer sur l’essentiel, ce que l’on écrit, en plein écran de plus…!

Le prix n’a pas changé, $24,95 USD. En échange, vous recevrez un petit fichier texte à glisser sur l’icône de l’application et hop, le code de la licence sera automatiquement ajouté. Pour ma part, j’ai sauté le pas, histoire d’être cohérent… D’autant que WriteRoom m’indique le nombre de signes saisis et que je me retrouve avec le correcteur orthographique de ProLexis disponible comme sous TextEdit… À vous ensuite de régler la couleur du texte. Si le fond noir est parfait pour mon usage, j’ai opté pour une couleur ambrée en lieu et place du vert terminal… Manque juste les snipplets que j’utilise pour rédiger mes billets et ce serait parfait…

image

le 25/07/2007 à 00:15 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Recherche de produits industriels

Le nouveau site de l'usine nouvelle

dans architecture | voir
par Jean-Christophe Courte

Très pratique, la nouvelle version du site de l'usine nouvelle… Si vous ne vous souvenez plus de qui fabrique un capteur solaire pour fenêtre de toit, hop, une petite recherche et vous voilà sur la fiche de Roto Frank — par exemple — mais en restant au sein du site usine nouvelle.
Bon, la limite, c'est justement que l'on ne sait pas si l'entreprise trouvée a — ou non — un site internet et comment y accéder en sortant de l'usine nouvelle. Roto Frank possède effectivement un site très bien documenté et je regrette, pour le moment, qu'il n'y ait pas de passerelle optionnelle…
À suivre…

image

le 24/07/2007 à 14:50 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Our Iceberg Is Melting | Fable

Le livre aux rapports : lisez-les!

dans lire
par Joël Seguin

Attiré par le penchant naturel des américains à toujours rechercher le côté positif des choses, je me suis mis à lire des titres sur le leadership, des livres de personnalités etc... Pour la petite histoire, le NYT a évoqué ces CEO et autres entrepreneurs ou investisseurs high tech aux bibliothèques inspirées... et à jour!

Michael Moritz, the venture capitalist who built a personal $1.5 billion fortune discovering the likes of Google, YouTube, Yahoo and PayPal, and taking them public, may seem preternaturally in tune with new media. But it is the imprint of old media — books by the thousands sprawling through his Bay Area house — that occupies his mind. (...) Until recently when Steven P. Jobs of Apple sold his collection, he reportedly had an “inexhaustible interest” in the books of William Blake — the mad visionary 18th-century mystic poet and artist. Perhaps future historians will track down Mr. Jobs’s Blake library to trace the inspiration for Pixar and the grail-like appeal of the iPhone.


Bref, je suis tombé sur cette fable, très lue ici : Our iceberg is melting, où une colonie de pingouins découvre que l'iceberg sur lequel elle vit depuis tant d'années est menaçé de se disloquer sous l'effet des changements climatiques. Rien à voir le livre chroniqué récemment : Les pingouins n'ont jamais froid!

image

Pendant cette courte lecture accompagnée d'illustrations, c'est la situation complexe du monde du livre aujourd'hui qui s'est déroulée sous mes yeux.

Comment s'en sortir? To think out of the box, to think big? Pas seulement, comme le montre sans noeuds dans le cerveau cette fable venue du Nord.

Je ne peux pas en dire plus pour ne pas gâcher le plaisir de ceux qui liront cette fable. Suivez les pingouins, ils s'en sont sortis!

Pour mémoire,
Via le New York Times,
C.E.O. Libraries Reveal Keys to Success
Book Brings Penguins Into Boardrooms
Sur Urbanbike,
Le livre blanc des maisons d'édition par le SNE
La page à 40 % | 1 | Mise à jour
Et aussi,
Les cahiers du SLF
La situation économique de la librairie indépendante par le SNE
Le rapport Livre 2010 du CNL par Sophie Barluet, disparue en ce début d'été
Le discours de l'ancien Ministre de la Culture sur la situation du livre en France
Les Focus de Livres Hebdo, pour les abonnés
Vers un Internet de littérature sur Tiers Livre de François Bon

le 24/07/2007 à 08:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Joël Seguin | Partager…?

PDF Story deuxième édition, par Thierry Buanic

Indispensable à tous les utilisateurs de Distiller

dans lire | outils
par Jean-Christophe Courte

J'ai déjà écrit ici tout le bien que je pensais de l'ouvrage de Thierry Buanic en 2005…! Idem à propos de son CD-Rom d'auto-formation…!
Cette seconde version bleue deux est bien évidemment indispensable car elle traite d'Acrobat et de Distiller 8 (et de la version précédente), de la manière de préparer ses sets de distillation et contrôler ses fichiers .pdf (même dans Illustrator) et d'appliquer les diverses options PDF/X… C'est le seul point où l'on attendait un peu plus d'informations, notamment sur PDF/X4 et la gestion des transparences, mais l'auteur ne peut pas aller plus vite qu'Adobe sur ce point…!

Bref, je recommande chaudement ce bouquin de 238 pages pour des tas de raisons dont certaines non objectives. Comme le bon vin, il s'améliore de version en version ; il se lit comme un roman (si, si, on peut le lire dans les transports en commun) et vous apprendrez des tas de choses sur l'histoire du PostScript et de ses réels inventeurs dont le français Pierre Bézier que beaucoup trop de monde semble avoir oublié. Si les fameuses courbes sous Illustrator portent son nom, ce n'est pas pour des clopinettes.
Ensuite, c'est un ouvrage original en langue française et non une traduction, les ligatures typographiques sont utilisées dans tout l'ouvrage… (message subliminal à destination de quelques personnes de ma connaissance). Et, surtout, Thierry passe en revue les plug-in indispensables comme PitStop.

Si vous souhaitez enfin comprendre comment réaliser proprement un .pdf pour la fabrication, pourquoi le .pdf est devenu un standard ces dix dernières années, pourquoi c'est nettement plus pratique d'envoyer un .pdf que d'expédier vos fichiers natifs, l'auteur répond implicitement à vos multiples questions. Bref, à parcourir en long comme en large pour tous ceux qui utilisent ou doivent utiliser Acrobat avec un usage professionnel en ligne de mire. Enfin, placez-le non loin de vos disques durs, c'est bien sa place…


Le PDF pour le prépresse | Acrobat 8 et 7
Deuxième édition
Thierry Buanic
Eyrolles
9782212120875 | 39 €

image caddie

image

Rien à voir, ce reportage dans Yokohama de nuit avec un Canon 85 mm 1.2

le 23/07/2007 à 10:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

De très bons motifs pour continuer | 1 | Inventer votre mode de vie

La chronique du Lundi

dans bosser n’importe où | signé lukino
par Jean-Christophe Courte

image

Tout n’est pas rose mais il y a des moments de votre journée que vous pouvez désormais contrôler… en partie !

En étant votre propre maître, vous pouvez aménager votre emploi du temps même si vous n’êtes pas le seul à influer sur ce dernier.
Comme vivre mieux en famille ? Bon, si vous êtes célibataire, alors passez ce point !
En travaillant chez vous, même en n’étant pas véritablement présent, vous apportez une plus grande sérénité à vos enfants. Votre simple présence est rassurante même si vous devez sévir parfois pendant les congés scolaires (…qu’il est bon de les voir partir à l’école… !).
Idem pour les repas, se retrouver ensemble pour petit-déjeuner ou dîner, cela n’a pas de prix même si l’on s’engueule en famille de temps à autre…
Enfin, profiter de son habitation et démarrer enfin le jardin potager mille fois rêvé… Bon, là, je mets un bémol car le boulot n’est pas toujours en phase avec ces visions idylliques… !
Si vous êtes seul, vous pouvez organiser votre temps de manière à être libre très tôt le soir, vous rendre ainsi au gymnase ou au cinéma. Alors, vivre en bord de mer ou en montagne, je ne vous fais pas un dessin…

image

Cet extrait est tiré de Comment travailler chez soi

le 23/07/2007 à 08:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Maisons de pierre, bois et lumière | Minnesota | 2

Echantillon

dans architecture
par Joël Seguin

Mal connu, le Minnesota est un bonheur pour les passionnés de belles maisons. Même si ce n'est pas vraiment votre goût, elles ne laissent pas indifférent et sont le résultat d'une tradition locale avec des patios, des back yards, des fenêtres démultipliées, la couleur sans complexe et l'usage de matières de grande qualité.

image
image
image
image

Pour mémoire sur Urbanbike,
Maisons de pierre, bois et lumière | Minnesota | 1

le 22/07/2007 à 08:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Joël Seguin | Partager…?

Blog indisponible : maudit switch !

Des pièces essentielles qui cassent sur le web…

dans groummphh | pratique
par Jean-Christophe Courte

Ces grosses armoires par qui passent toutes les données sont parfois sujettes à des pannes… C'est pourtant du solide mais il arrive que ça casse…
C'est ce qui est arrivé vers 13 heures et explique que notre site web ait été indisponible pendant près de deux heures… En résumé, il faut repérer quel switch fait des siennes — ce serait trop simple s'il n'y avait qu'un seul switch, couper l'alimentation et donc le réseau, retirer tous les câbles entrants et sortants (et dieu sait qu'il y en a un paquet…!), extraire le meuble qui n'est pas toujours très léger. En mettre un autre que l'on conserve en sauvegarde (et en recommander un dans la foulée), reconnecter dans le bon ordre tous les câbles, relancer, vérifier que l'on ne s'est pas planté, etc.). Et conserver son calme alors que les clients sont déjà au téléphone en mode panique…!

C'est, en gros, ce qui vient de se passer chez notre hébergeur. Mais Yannis a gardé son sens de l'humour comme son sang-froid, nous voici revenus… Bon, c'est samedi, il fait beau… Merci Yannis.

image

le 21/07/2007 à 16:22 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?