Urbanbike

Recherche | mode avancée

Exclusif : le Nikon D3 sur urbanbike…! | 7

"L'Amour D3 oranges"

dans photographie | signé laurent
par Laurent Thion

image
70-200 @ 200 - 1/20e de seconde - f/2,8 - ISO 800 - VR activé

Non, il ne s'agissait pas de cet opéra de Serge Prokofiev. C'était le Gloria d'Antonio Vivaldi qui m'attendait dès le retour de Metz. Ma fille fait partie d'une chorale et le concert donné dans l'église des Vallées à Colombes devient une excellente occasion d'utiliser le D3 dans des conditions fort différentes de celles rencontrées la veille au bord de la Moselle.

image
14-24 @ 14 - 1/125e de seconde - f/2,8 - ISO 800

Dans le sac, j'emporte mon 70-200 f/2,8 VR en plus du D3 et du 14-24. Pas de pied, pas de flash. Je cale la sensibilité à 800 ISO et ne travaille qu'à f/2,8 avec les deux objectifs. Le choix possible de 51 zones pour la mise au point est vraiment une bonne idée sur le papier, surtout avec le téléobjectif, mais en pratique, le sélecteur multidirectionnel (cf articles précédents) ne me sert finalement qu'à dégrossir le secteur de mise au point. J'affine ensuite en mémorisant la zone précise avec une pression à mi-course sur le déclencheur puis en recomposant mon image. Chaque zone individuelle est plus petite que celle du D200 et permet donc une sélection très précise de l'endroit à focaliser.

image
70-200 @ 70 - 1/20e de seconde - f/2,8 - ISO 800 - VR activé

Rappel : le grand nombre de zones de détections n'est toutefois pas là pour être simplement utilisé classiquement mais bien pour permettre des possibilités très étendues de suivi de sujet en mouvement par exemple, conditions que je n'ai, hélas, pas eu le temps matériel de tester.

image
14-24 @ 14 - 1/60e de seconde - f/2,8 - ISO 800

Chut, pas de bruit
Les résultats montrent des fichiers très propres, et surtout sans bruit numérique dans les ombres (toutes les images présentées ici sont prises à 800 ISO). La dynamique maximale enregistrable accuse ici ses limites mais le travail sous Capture NX et sur Photoshop permet vraiment de récupérer beaucoup de données potentiellement présentes dans les basses lumières.

Ci-dessous, l'image brute est retravaillée afin de déboucher les parties sombres de l'image.

image
image
14-24 @ 14 - 1/60e de seconde - f/2,8 - ISO 800

image
image

Même si ici une légère granulation apparaît, les informations récupérées sont, dans la limite du crédible et du raisonnable, tout à fait exploitables.

À titre de comparaison, il y a beaucoup plus de bruit numérique sur des images issues du D200 à 200 ISO que sur le D3 à1600 ISO et à temps de pose égal.

D'une manière générale, le grain d'image des fichiers RAW me rappelle furieusement ce que l'on obtenait à la sortie d'un scanner rotatif de photogravure : une image plutôt douce, voire même molle, mais terriblement exploitable car exempte d'artefacts et qui ne demande qu'à être accentuée et savamment dosée en fonction de la taille et de l'utilisation que l'on lui destine.

image
14-24 @ 24 - 1/60e de seconde - f/2,8 - ISO 800

Un peu de bruit tout de même…
Si le D3 génère des fichiers quasi exempts de bruit numérique à 800 ISO, il se rattrape fort bien sur l'échelle des décibels. Ce qui fait, somme toute, une bonne moyenne, même si on ne divise pas des choux avec des carottes comme le disaient mes profs de math du collège… Il est donc important d'avoir une oreille attentive afin de ne pas déclencher n'importe quand. Les passages musicaux en nuances forte sont à privilégier en raison d'un raffut non négligeable et inhérent aux appareils à visée reflex. La construction visiblement très musclée et efficace de l'obturateur engendre un claquement plutôt sec, moins feutré que le d70 ou le D200.

Que personne ne bouge !
Petit aparté. Cette invention infernale qu'est la stabilisation optique modifie complètement l'approche photographique du travail au téléobjectif. Réaliser avec un 200mm des images nettes au 1/20e de seconde à pleine ouverture et à la main levée est donc devenu parfaitement possible. Conséquence directe : le 70-200 est plus souvent en service que dans le fond du sac. Désormais, pour aller plus loin, les constructeurs doivent relever un nouveau défi : stabiliser le sujet lui-même ! Bien fait pour eux.

À suivre…

image
70-200 @ 200 - 1/500e de seconde - f/3,3 - ISO 800 - VR activé

image
Crop à 100%

image
70-200 @ 70 - 1/180e de seconde - f/4 - ISO 800 - VR activé

image
Crop à 100%
Autres produits Nikon chroniqués par Laurent sur urbanbike…
Note de la rédaction : Laurent est l'auteur de deux livres de cas pratiques, le premier sur le Nikon D3 et le second sur le Nikon D300, deux ouvrages parus chez First.

le 07/01/2008 à 06:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Laurent Thion | Partager…?

Envie de vous installer dans un préfabriqué de qualité…?

Matteo Thun & partenaires, architectes à Milan

dans architecture | potager
par Jean-Christophe Courte

Deux modèles astucieux.
L'un m'a remis en mémoire le système des niches à dormir de la grange de Jean-Baptiste Barache
L'autre est plus conventionnelle mais tout aussi astucieuse…
Bref, deux chouettes projets en bois et verre avec pare soleils et de réelles qualités spatiales (voir ci-dessous…).

image

Plus d'images sur le site de Matteo Thun & partenaires.
(Via l'excellent site de Justin Anthony, materialicio.us)

Bon, si ces deux options vous semblent trop… sophistiquées, construisez votre propre maison avec des éléments de récupération. Résultat assez sympa bien que plus rustique…

le 06/01/2008 à 06:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Ultra portable ou nouvelle manière de travailler…?

Le retour du grosPod…

dans groummphh
par Jean-Christophe Courte

Je sais, je suis incorrigible…

Si vous avez parcouru les divers sites qui anticipent sur une annonce possible d'Apple à propos d'un ultra-portable, cela revient — à nouveau — à placer ce produit (tout ceci est bien entendu au conditionnel) dans la catégorie ordinateur portable aux dimensions encore plus réduites

Pour ma part, je pense que nous arrivons enfin à ce grosPod communicant dont le iPhone a tracé les premiers contours l'an passé… mais en fait, au lieu de dériver à partir des produits actuels, de quoi aurions-nous besoin demain…?

D'ailleurs, le MacBook Pro dont j'ai fait l'acquisition est bien pratique mais, étonnamment, je ne lui suis pas fidèle. Autant dans une vie antérieure, quand je devais osciller entre domicile et lieu de travail, c'était indispensable (j'ai usé un Titanium après deux WallStreet), autant aujourd'hui ce n'est absolument pas ce que je recherche.
Certes, en bossant chez moi, je me suis habitué au confort apporté par deux écrans comme aux performances de mon vieux G5 qui, bien que moins rapide et encore doté d'OSX 10.4.x, suffit amplement à mon activité quotidienne…

Mais me trimballer avec mon MacBook en clientèle me pèse… J'ai bien louché quelques minutes sur le iPod Touch, envisagé de troquer mon Nokia vieillissant pour un iPhone. Mais sans convictions dans les deux cas. Je n'ai même pas pris le soin d'installer Léopard, c'est dire.

Pourtant, le iTouch comme le iPhone sont de fabuleux produits, un peu trop réduits en terme de taille à mon goût. Certes, je vieillis (si, si…!) et comme ma vue ne s'améliore pas, j'ai plutôt envie d'un écran plus vaste et d'emporter avec moi un peu plus des nombreux applicatifs que j'utilise — histoire de corriger un fichier à distance alors que je n'ai matériellement pas le temps de rentrer.

J'ai envie d'un véritable duplicata synchronisé de ma machine de bureau. Cela sous-entend du web, du mail, de l'Apple Remote éventuellement… Et de la téléphonie embarquée, CQFD.

J'imagine bien une sorte d'iPhone "big size", plus proche d'un gros PDA avec un écran plein format, une dalle proche de la taille d'un bon livre de poche. Là, pas de souci pour partir, répondre en cours de journée ou de voyage. Pas de souci non plus pour corriger une quatrième de couverture, modifier une épaisseur de dos et générer puis envoyer le .pdf haute définition au fabricant qui m'a téléphoné ces ultimes corrections…

Mais je rêve également de pouvoir conserver ma vieille sacoche photo et emporter à la fois mon 5D équipée d'une optique, ce grosPod et quelques livres… Pas plus.

À propos de livres, j'envisage très bien de disposer de cet écran supplémentaire sur mon bureau pour circuler dans des ouvrages techniques — genre le dernier mode d'emploi de FileMaker ou de telle autre application, de l'utiliser de fait comme un ebook. Et de le considérer comme un concentré d'applicatifs à l'extérieur… Mieux, avec la synchronisation via un dispositif comme mac.com, je peux même l'envisager comme une sauvegarde immédiatement opérationnelle.

Bref, retrouver chez nous comme au travail des écrans vastes et confortables sous-tendus par des boîtiers puissants et, en déplacement, une simple dalle multi-fonctions pour bosser et communiquer…

Certes, les portables au sens où nous les utilisons actuellement ne vont pas disparaître. simplement cela permettrait à Apple de s'adresser à deux types de populations… Les nomades qui ont besoin de MacBook associés à des iPhone… Les bien moins nomades qui conserveront l'agrément d'une machine de bureau efficace tout en se baladant avec cette ultra dalle communicante. Cela me remet en mémoire ce film de juin 2007.

Une autre solution est celle dévoilée mercredi, un nouveau brevet d'Apple mais qui me semble un peu étonnant en imaginant son usage au quotidien… Néanmoins, pourquoi pas…!

Enfin, côté ebook, la question reste entière… Cet ultra portable peut service de liseuse de fichiers numériques comme n'importe quel écran dont le système supporte du .pdf… D'ailleurs, la grande vague du livre numérique peine à arriver comme en témoigne ce billet paru hier sur LivresHedbo. Multiplicité des formats de lecture, problème de droites et variété des tailles. Sans oublier les consommateurs qui ne sont pas tous des technophiles convaincus. Autant la partie a été assez rapide pour la musique, autant c'est loin d'être gagné pour le livre… Et pour faire plaisir à qui en définitive…?

C'est, comme toujours de la prospective à deux cents mais le seul avantage que j'ai ici à rêver est d'avoir une réponse assez rapide de la part d'Apple dans les semaines qui viennent. Quelle qu'elle soit…!

Note : pour plus de réflexions, voir le site de l'ami David Borel, MacBrains.info. D'ailleurs, l'illustration suivante est empruntée à ce site…

image

Et sur urbanbike, les années précédentes :
Ouf, en dessous de 50 % | 11/29/07
Le grosPod chez Amazon, un Kindle sans surprise | 11/19/07
Le jeu délicieux des prédictions | 11/07/07
Lancement de OSX 10.5 | Soyez insatiables. Soyez fous. | 10/26/07
Moorestown, l’autre nom du grosPod…? | 09/20/07
iPod Touch, un cheval de troie pour le livre numérique…? | 2 | 09/05/07
Le iPhone est un e-reader… | 09/01/07
grosPod et iPod, une vidéo d’anticipation | 06/15/07
Futur du livre numérique : le scénario Apple | 06/12/07
Imaginez les usages du GrosPod | 04/19/07
OSX 10.5 en octobre | 04/13/07
Transparence et lumière | 04/01/07
grosPod, version 2 | 03/20/07
Arf…! | 03/09/07
Un livre posé sur une étagère… | 02/16/07
Êtes-vous prêt pour le grosPod…? | 01/28/07
grosPod et livre numérique | 01/19/07
Après le iPhone, le grosPod… | 01/18/07
Courriel et iPhone | 01/10/07
grosPod, an I | 01/09/07
9 janvier en vue | 01/07/07
grosPod | 8ème épisode | 12/17/06
Apple Caméleon | 11/18/06
Faut pas croire les blogs… | 10/26/06
grosPod | 5° (ou 6°, 7°…) épisode ! | 10/20/06
Où est l’important… | 09/12/06
Le iMac à la conquête de l’entreprise | 09/07/06
Appoogle ou Goopple | 08/30/06
Keynote d’aout 2006, la suite | 08/07/06
Réflexions sur l’après iPod | 3 | 08/02/06
Réflexions sur l’après iPod | 1 | 08/01/06
Rentrée hautement technologique | 07/24/06
grosPod | Mise à jour | 07/21/06
iPod, big brother | 02/04/06
Info(s) pratique(s)…

Macgeneration parle de ceci…
image

Et tout le monde s'accorde à penser que c'est un faux… Le clavier ne devrait pas être fixe mais simplement affiché à la demande. Certes, ce faux est bien dans l'esprit attendu et, comme David de MacBrains, je passe commande dans la foulée s'il s'avère que c'est un vrai produit (d'ailleurs vous avez vu que j'ai ajouté un lien samedi soir vers l'Apple Store via urbanbike… store…! Que deux partenaires sur ce site mais autant les traiter de manière uniforme).

Ajout du 6/01/08… Autre option, celle proposée par Yanko Design, le Napkin PC… Je vous laisse découvrir…

le 05/01/2008 à 06:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Images en concurrence

Crowdsourcing, suite

dans mémoire | photographie
par Jean-Christophe Courte

Ce que nous avions imaginé dès 2005 au niveau de la distribution de l'image numérique — billet sur urbanbike — se réalise peu à peu…

Les banques d'images à bas prix — à base de crowdsourcing — ont modifié radicalement notre manière d'acquérir des visuels. Avec des effets de bord inattendus. Ainsi, même les entreprises qui ont été parmi les premières à réagir en acquérant ces banques d'images sont amenées à adapter leur offre…

J'ai reçu une proposition "spéciale rapport annuel" pour l'icongraphie des pages intérieures à des prix que je n'avais jamais vu jusqu'à alors… Ajoutez à cela une réduction de moitié sur les droits mondiaux et la gratuité des images acquises sur internet. Manifestement, ces agences prennent enfin la mesure de cette révolution numérique.

Pour ma part, j'ai l'impression que ces aménagements tarifaires arrivent trop tard.
Soit l'entreprise négocie directement avec un photographe professionnel pour la constitution de son fond documentaire dès lors que cela devient un peu trop technique ou assez peu grand public ; soit elle utilise les meilleures photos numériques de ses collaborateurs. Soit elle se fournit seule sur internet à prix réduits. Certes, les tarifs sur le net ont repris du poil de la bête, certains sont passés de $3 à $8 ce qui n'est quasiment rien. D'autres ont ajouté une option quant au volume ou aux droits. Mais face à des coûts qui démarrent à 300 € pour certaines grosses agences, ce n'est plus la seule qualité picturale ou l'originalité qui est recherchée mais bien le prix. Paradoxalement, ce ne sont pas ces agences qui souffrent le plus. Il semble que les éditeurs de CD-Roms thématiques soient amenés à proposer plus régulièrement des packs à des prix cassés et diminuer le coût unitaire de ces mêmes images à l'unité via le web.

En 2005, se servir dans une banque d'image en ligne à bas coût était nouveau. Aujourd'hui, ce sont mes clients qui m'expédient directement les miniatures des visuels qu'ils souhaitent… Comme moi, ils connaissent toutes les adresses des meilleurs sites de crowdsourcing en matière d'image. Et je peux vous assurer que tout n'est pas à jeter comme le pensent certains professionnels arc-boutés sur le schéma de distribution traditionnel…!
Enfin, celui qui était en vigueur… au XX° siècle.

image

Pour mémoire, visuel d'un photographe totalement amateur (du vénérable crowdsourcing argentique donc…) vers 1904. Les informations "Exif" de l'époque — texte écrit à l'encre le long de la plaque verre — indiquent : Entre Djibouti et Diré-Daoua - Indigènes Somalis regardent le train à une station…
Note(s) de lecteur(s)…

L'ami Béat ajoute ceci :
Il y a quelque temps, avec un client, nous avions besoin de 2 photos de personnages aux caractéristiques assez précises. Nous ne les avons pas trouvés en faisant des recherches sur les sites d'agences low cost. Nous avons tout de même fini par mettre la main sur 2 sujets : ils faisaient partie d'un CD-ROM thématique. Le prix à l'unité pour 2 sujets était à peu près aussi élevé que le prix du CD entier ! Nous avons donc choisi d'acheter le CD, mais ça coûtait bonbon: 649 euros. Bien sûr, en prime nous pourrons bénéficier des photos surnuméraires pour des campagnes futures pour le même produit. Mais j'ai quand même eu la sensation désagréable d'avoir été poussé à l'achat.

Sans oublier l'histoire du photographe pro qui se défile (si, si, cela arrive aussi de tomber sur des mauvais…!).

le 04/01/2008 à 06:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Des nouvelles du solaire chez Nanosolar…

Des capteurs moins chers en 2008…?

dans architecture | potager
par Jean-Christophe Courte

Pierre Vandeginste nous signale une nouvelle technologie pour le solaire qui s'apparente, comme il le précise, à l'imprimerie…! À 1$ le watt, Nanosolar ne va pas se faire que des amis car l'énergie pas chère n'est pas la priorité de certaines entreprises qui spéculent, justement, sur sa rareté…! Or, le soleil éclaire tout le monde, c'est bête, non…?!

En tous cas, c'est à suivre et si le système donne toute sa mesure, cela risque de faire du bruit dans le Landerneau comme dans notre quotidien…!

En parlant de solaire accessible et réalisable en France, je me permets de vous indiquer la dernière installation de mon ami Pascal Doreau que j'ai connu dans une autre vie. Cette opération a été réalisée en Bretagne (comme quoi…!) et est visible sur son site energies-libres.com

image

Lire également sur urbanbike :
25 maisons écologiques
Bâtir écologique
l'architecture écologique
L'habitat écologique et les aides de l'État
Le grand livre de l'habitat solaire
Le photovoltaïque pour tous

Pour info, la TVA est réduite pour l'installation des panneaux solaires depuis le 4 décembre 2007 (Via Enerzine.com) et cette autre info (dans la foulée) sur les ampoules et leur recyclage, sur ce même site…
Info(s) pratique(s)…

Joël ajoute :
jette un oeil sur leur parcours et aussi sur "qui" les finance, ceux qui regardent à plus 30 ans : les fonds d'investissement de l'armée américaine ou une entreprise japonaise vieille de plus de 300 ans !
Leur vision des le début : r.é.v.o.l.u.t.i.o.n.n.e.r l'industrialisation de l'énergie solaire. Des 2001.

le 03/01/2008 à 06:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

-14° : plongée dans le lac Minnetonka

Record utile ?

dans ailleurs | groummphh
par Joël Seguin

Les américains sont friands de records plus ou moins loufoques qui font sourire ou consternent.

En voici un nouveau établi ce mardi sur l'un des plus beaux lac de Minneapolis Saint-Paul. Température de l'air : -14 degrés. Une ouverture dans les 17 centimètres d'épaisseur de glace pour plonger dans une eau en train de geler à nouveau !

image

Loufoque ? Oui, sauf que... non ! Ces records cachent souvent des intitiatives visant à aider.

Avec plus de 600 participants-plongeurs et payants, cette 18ème édition est un évènement philantropique qui permet de récolter des fonds pour différentes causes dont le financement d'un camp d'été pour des enfants souffrant d'asthme.



le 02/01/2008 à 11:40 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Joël Seguin | Partager…?

Termas geometricas, Pucon, Chili

Germán Del Sol, architecte

dans ailleurs | architecture | potager
par Jean-Christophe Courte

Je ne pense pas pouvoir y aller un jour mais l'idée est séduisante… Au bout d'un chemin praticable quasiment qu'à pied, on atteint des sources chaudes au pied du volcan Villarrica.
Au bout de la piste, un très chouette bâtiment en bois sous une toiture couverte de végétation et accessible par un ensemble de très belles passerelles en bois également, le tout surplombant cascades et retenues. Ce projet est l'œuvre de Germán Del Sol, un architecte chilien.
Ce site naturel, termasgeometricas.cl, se trouve à plus de 700 kilomètres au sud de Santiago du Chili et vaut, à mon humble avis, le déplacement si vous vous rendez dans ce coin de la planète…

image

Toujours de Germán, son hôtel dans l'Atacama où encore les termes de Puritama avec cette même idée de sentiers en bois.
Bref, un site d'architecte à feuilleter (accès un peu lent, soyez patients…).

(Via archidose.org)

le 02/01/2008 à 06:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?