Urbanbike

Recherche | mode avancée

Copie de texte entre applications sur iPad sous iOS 11

Simple et efficace

dans écrire | pratique
par Jean-Christophe Courte

iOS 11 et la copie de textes entre applications → juste “pratique” pour ne pas dire génial ! Vous mettez côte à côte des applications via Split View et…

reduc-450

  • Saisissez votre texte (moi je l’écris…)
  • Sélectionnez-le tout

reduc-450

  • Déplacez, c’est pesé…!

Ici entre Drafts: Quick Capture et Textkraft Professional

Attention, addictif !

le 18/09/2017 à 16:50 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Nom de Zeus, quel changement !

Et quel confort !

dans dans mon bocal | vieillir
par Jean-Christophe Courte

  • Oh ! Ça y est ? Tu as craqué, tu as évidemment commandé le dernier iPhone ? Tu as pris le x, hein ?!
  • Non, désolé, je n’ai pas pensé à créer une cagnotte pour que mes lecteurs me l’offrent ! (Rire sardonique…!)
  • Attends, avec 256 Go de stockage et une optique télé enfin stabilisée qui gagne un chouïa de diaphragme, le ten vaut le coup !

Non !

Pour un coût nettement plus bas, nous avons collectivement fait une opération qui rend nos nuits plus confortables !! Si, si, n’y voyez pas malice !

Après dix-sept ans de bons et loyaux services, nos vieux matelas défoncés ont été remplacés par de nouvelles versions.

Ça coûte aussi cher qu’un iPhone 8 plus de base (…trois matelas quand même, hein !) mais c’est déjà disponible, testé depuis deux nuits et on espère bien que ça tienne au moins une décennie (oui, on avait un peu exagéré sur la durée de ceux que l’on vient de remplacer, huit à dix ans, c’est pas mal et dix-sept c’est bien trop …mais bon).

Alors, certes, pas des matelas bio avec du poil tricoté de tel ou tel animal, de la plume de bestiole élevée respectueusement, etc.

Là aussi, on trouve de tout avec des prix stratosphériques (le coût du iPhone X est alors quasi anecdotique…!).

Non, mon fournisseur est en quatre lettres et d’origine suédoise. Et je suis allé avec mon chalutier1 charger en deux fois cette cargaison.

C’était surtout le matelas de notre gamine qui était le plus ancien2 (on suspecte l’avoir acquis il y a vingt ans) et elle a été la première à tester un MYRBACKA.

Vu son air réjoui au bout de quelques nuits, on a suivi !

Bref, il n’y a rien à dire, ce genre d’investissement sur lequel on passe quand même pas mal de temps (…au moins huit heures par nuit x 300 jours par an en moyenne x “n” années d’utilisation…) mérite d’être pris en compte.

Bref, pas de 8 ou de X mais trois matelas…!

Note de fin : ayant publié directement depuis iPad, j’ai pas vu que mon facétieux correcteur m’avait changé changement pour chargement…! De l’importance de changer de typo pour se relire (idée proposée par iA Writer naguère et loin d’être idiote…)


  1. un 80 x 200, ça passe mais deux 90 x 200, rock and roll…! 

  2. méchants parents ! 

le 15/09/2017 à 11:50 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Chouette, les CD et DVD tiennent dans la durée…

…mais avez-vous encore de quoi les lire ?

dans groummphh | mémoire | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Il y a une quinzaine d’années, l’archivage était une obsession chez tous les graphistes et acteurs de la PAO.
Avec des volumes de stockage de nos disques durs assez limités, sauvegarder un nombre conséquent de fichiers par mission était une tâche fastidieuse et coûteuse.
En effet, nous ne conservions pas que les éléments de base du document final mais les différentes moutures, versions (…preuves de notre intervention mais aussi possibilité de répondre — si, si…! — à un brusque changement d’humeur du client optant pour une version qu’il avait écarté quelques jours, semaines, mois plus tôt !).
Sans oublier les photomontages pour illustrer la couverture ou les nombreux clichées et figures d’un long document.
Et, bien entendu même si le pli ne fût pas pris immédiatement, le PDF de fabrication, souvent en nombre quand la valeur du dos bibliothèque variait suite à un ultime changement de main du papier chez l’imprimeur.

Comme c’était l’époque des disques à plateaux (…et non des SSD), on dupliquait, gravait très (trop…?) souvent un CD avec toutes les missions en cours. C’était des sauvegardes d’étape.

Ceux qui n’ont jamais perdu (et donc refait) suite à une défaillance du matériel un job complet1 ne peuvent pas comprendre notre quotidien et l’état d’esprit d’alors !

Collection de galettes…

C’est ainsi que je conserve — pour quelques temps encore — une valise en aluminium remplie de galettes (CD et DVD), elles-mêmes copies de missions archivées naguère sur des Syquests, des Bernoullis ou encore issues de bandes magnétiques de type DAT. Tout n’a pas été conservé, notamment mes premiers bouquins saisis sur Mac, c’est-à-dire une dizaine de livres de formation (les cordonniers les plus mal chaussés, etc.).

reduc-450

En effet, les lecteurs de Syquest, de disques souples Bernoulli, de Zip, Jaz, DAT et compagnie ont fini, eux, par disparaître, faute de connexions SCSI (…câbles et bouchons !).

Relire cette chronique urbanbike | Stockage 2001, une chronique ancienne mais toujours d’actualité.
Et pour comprendre la révolution que fut en son temps l’arrivée du format PDF, cet autre billet, urbanbike | .pdf, mode d’emploi [1].

Bref, les seules à survivre à l’heure du cloud sont ces galettes.

Mais pour combien de temps !? Les ordinateurs portables ne sont quasiment plus équipés de lecteurs…!

Pour mémoire, le FTP a remplacé les navettes des coursiers…

L’usage des CD a fini également par se perdre. Peu à peu, la transmission des fichiers s’est dématérialisée (avec, comme conséquence assez rapide, la disparition de compagnies de coursiers sur deux roues…), les précieux fichiers étant expédiés, non plus sous forme de CD2 avec quelques PDF, mais via FTP.

Cela permettait de plus aux fabricants de vérifier la conformité des fichiers, de demander à réception ou dans l’heure une correction. Puis de transmettre directement à leur flasheur ou imprimeur le dossier numérique d’un ouvrage.

Bien entendu, les services de fabrication ont pris de suite l’excellente habitude de stocker en interne ces dossiers en vue d’une réimpression, c’est devenu la norme chez tous les grands éditeurs avec qui nous avons bossé…

Puis, comme les capacités des disques dur ont augmenté (…et leurs prix ont fini par chuter), nous sommes tous passés à la multiplication des disques durs dans nos studios… Et le CD comme le DVD sont devenus anecdotiques…

Note de fin : inquiétant de découvrir chez ces éditeurs que nos PDF archivés de longue date sur leurs systèmes3 s’amusent également à disparaître alors que, contractuellement, nous leur avions — de facto — livrés ces précieux fichiers (…sinon, l’impression n’aurait pas eu lieu, CQFD…! Et nous n’aurions pas été payés…).


  1. urbanbike | Mais sauvegardez bon sang !!! 

  2. Et ces CD que l’on gravait plusieurs fois, qui transportaient les précieux PDF chez le client, eux ont réellement disparus : je me souviens les avoir mis à la benne en 2015

  3. Je veux bien perdre un peu de temps mais pas trop : pour les miracles, je ne suis pas certifié surtout quand mes propres disques perdent leurs connecteurs. Et quand on me redemande 17 ans après des fichiers (sic…!). Relire urbanbike | Décompression | 2… 

le 11/09/2017 à 20:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Pratique | Segmenter ses écrits dans Drafts sous iOS

Quand un texte devient trop long !

dans dans mon bocal | écrire | grospod | pratique
par Jean-Christophe Courte

Attention, je vais — à nouveau — me répéter/radoter, Drafts 4 est mon carnet de prise de premières notes (et au stylet avec MyScript Stylus… !).

Aussi il m’arrive très fréquemment que ces notes traitent de plusieurs projets dans le feu de l’écriture et que je doive impérativement les répartir dans plusieurs fragments, toujours dans Drafts.

Bien entendu, tant ce qui suit est facilement réalisable dans Ulysses qui permet de scinder ou fusionner des fragments. Mais, désormais, au prix d’un abonnement pour les nouveaux utilisateurs que je trouve un poil élevé.

Découper un fichiers en deux fichiers d’un clic

Au lieu de jouer du copier / coller, j’emploie un script développé par celui de DraftsSplit Draft at Cursor — qui me permet de découper et créer un nouveau fichier, le premier étant réduit à la portion comprise avant le curseur.

Comme il est possible d’appeler une action directement depuis la barre additionnelle1, je le repère avec un pictogramme assez parlant, un couteau…!

reduc-450

  • À gauche | Mesdames et Messieurs, le fichier original en un seul morceau… Roulements de tambour…
  • À droite | Le couteau (sic…!) pour découper (…le doigt indique l’emplacement du curseur) le fichier en deux…!

reduc-450

  • À gauche | la fenêtre contenant le document originel ne conserve plus que ce qui était en dessous du pointeur…!
  • À droite | Pas d’inquiétude, ce qui précédait est désormais dans un fichier (1) et la suite, après scission, est en (2)… Applaudissements…!

Pour mémoire, si vous faites une erreur, si vous avez testé sur un fichier non sauvegardé (oh…!) et que cela semble avoir foiré, vérifiez dans la poubelle de Drafts mais, surtout, souvenez vous que cette application offre du versioning2 et donc de retrouver la version précédente.

reduc-450

  • À gauche | Retournez dans le fichier (1) de départ (…désormais amputé de sa suite) et cliquez en haut sur le (i) et dans la fenêtre qui s’affiche, descendez jusqu’à Versions. Drafts vous indique qu’il y a n versions sauvées… Cliquez sur cette information (désolé, j’ai oublié de faire une copie d’écran intermédiaire…)
  • À droite | Vous avez accès à toutes les versions enregistrées à votre insu… Remontez jusqu’à la plus récente…

reduc-450

  • À gauche | Drafts vous permet de lire le contenu (et de vérifier que le texte est bien dans son intégralité…!). Tapotez sur Restore
  • À droite | Drafts vous demande juste de confirmer… Hop, le teste initial est de retour…!

Vous trouverez des tas de scripts dans le Drafts Action Directory à tester, éventuellement modifier, virer ou adopter.

Pour finir : ma propre barre additionnelle dans Drafts change régulièrement, j’installe puis élimine en fonction de mes usages. Bref, Vous comprenez mieux mon long compagnonnage avec cette application même si cela n’a pas été de soi au départ. Maintenant que je suis accro, j’attends avec beaucoup d’intérêt la sortie de la version 5 de Drafts mais aussi celle de iA Writer.

le 10/09/2017 à 18:50 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Enchaîner vos fichiers avec iA Writer | 3

Déplacer aisément des paragraphes et éviter (en partie) des redites…!

dans écrire | grospod | pratique
par Jean-Christophe Courte

Suite des billets un et deux

Pfffffff… il m’arrive de commettre des bévues… Si, si…!

J’ai écrit : Attention, pas encore de possibilité de déplacer aisément un lien dans une liste pour modifier l’enchainement…

Faux !

J’y ai pensé cette nuit (…bénéfique insomnie) car c’est ce que je fais avec Drafts tous les jours, déplacer un ¶…!

reduc-450

Et comme je redécouvre iA Writer, j’ai parfois tendance à oublier que la barre additionnelle est modulable (mais uniquement avec les éléments disponibles propres à iA Writer contrairement à Drafts — lire ici pour ce dernier)

Et donc facile d’ajouter un Move Line Up ou Down qui va entrainer vers le haut ou vers le bas le ¶ dans lequel est situé votre pointeur (…pas la peine de sélectionner). Or donc, de modifier un enchainement de fichiers…

reduc-450

Suite aux réactions d’amis sur Twitter, je rappelle cette fonction toute bête — Syntax — pour les rédacteurs qui permet de vérifier si l’on a pas trop tendance à employer, répéter les mêmes termes… Cette coloration syntaxique (à vous de choisir les termes à mettre en valeur) est utile…

Pour mémoire, un petit workflow dans Editorial permettait la même chose en juin 2015, c’est à lire dans cet ancien billet

Comme les barres additionnelles de iA Writer ne sont pas synchronisées via iCloud comme pour Drafts, pas inutile de disposer de deux versions différentes sur iPhone et iPad (mais avec la version 5, l’appel à toutes les options sera plus simple, comme dans MWeb).

À suivre…

le 09/09/2017 à 12:15 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Enchaîner vos fichiers avec iA Writer | 2

Dossiers et Sommaire

dans écrire | grospod | pratique
par Jean-Christophe Courte

Rappel : La version 5 de iA Writer se dévoile peu à peu sur Twitter et devrait régler quelques aspects un peu rigides de l’application — ici encore en version 4 —, notamment dans la redistribution des fichiers pour n’en constituer qu’un seul.

Attention, cela ne fonctionne que pour les fichiers stockés dans iCloud…

Suite du billet précédent

Pour éviter de se retrouver avec une myriade de fichiers dans tous les coins, pensez à créer des dossiers — que vous pouvez renommer en cas de problème, déplacer — et à y ranger vos fichiers…

Une option dans les préférences permet d’épingler en haut de colonne les dossiers avant les fichiers

reduc-450

Dans chaque dossier, vous pouvez organiser vos fichiers…

Mais c’est surtout le fameuse balise {{TOC}} qui est à redécouvrir car elle propose, en balayant tous les fichiers liées, de construire un sommaire automatiquement…

reduc-450

Sommaire que vous ne pouvez visualiser que dans la prévisualisation…

À suivre…

le 08/09/2017 à 16:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Enchaîner vos fichiers avec iA Writer

Avant de les exporter en un unique document

dans écrire | grospod | pratique
par Jean-Christophe Courte

La version 5 de iA Writer se dévoile peu à peu sur Twitter et devrait régler quelques aspects un peu rigides de l’application — ici encore en version 4 —, notamment dans la redistribution des fichiers pour n’en constituer qu’un seul.

Attention, cela ne fonctionne que pour les fichiers dans iCloud…

Actuellement, iA Writer permet d’amalgamer une série de fichiers lors de l’export ou de l’impression.

reduc-450

Pour mémoire, il suffit de créer un document maître qui va mémoriser la liste de tous les fichiers dans l’ordre que vous souhaitez.

Pour ajouter un fichier dans un document maître, il suffit de cliquer puis d’ajouter Add Content Block.

reduc-450

Et hop, le nom du fichier est inséré.

En chaînant une série de fichiers, vous pouvez vérifier de vos propres yeux dans la Prévisualisation que la liste éparse est devenue un seul ensemble avec la feuille de style d’export souhaitée.

reduc-450

Attention, pas encore de possibilité de déplacer aisément un lien dans une liste pour modifier l’enchainement…

On peut laisser iA Writer créer le nom du fichier en se basant sur la première ligne de chaque document mais le plus astucieux pour ne pas s’emmêler les pinceaux est de renommer chacun d’entre-eux et, accessoirement, de numéroter (ou pas !).

reduc-450

Bien entendu, si vous renommez, votre export se basant sur les noms précédents risque d’être vide. Pensez-y avant de chaîner !

reduc-450

Je vous évite une copie d’écran, l’affichage est identique, pensez que vous pouvez dynamiquement changer de feuille de style dans la prévisualisation…

À suivre…

le 08/09/2017 à 14:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?