Urbanbike

Recherche | mode avancée

Usages | Contenus papier, ePub ou application ?

C’est selon !

dans grospod | groummphh | lire | usages | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Préambule : que les choses soient claires ! Des livres, notre logement en regorge, occupant un volume non négligeable (!), des linéaires de bibliothèque sur deux rangées. Et ce dans toutes les pièces. À chaque déménagement, ce fut …épique.
Bref, pas question de bannir les ouvrages papier… Mais pas plus de refuser ce qui, très souvent, est fort pratique en voyage…!

Peu à peu, les livres numériques s’invitent dans nos tablettes, nos usages changent. Et cela offre d’autres avantages, surtout à une période où les yeux fatiguent. Facile d’agrandir le texte, changer la luminosité, voire basculer en mode nuit…

reduc-450

Avant de basculer totalement, il est pas inutile de commencer par lire les livres disponibles sur nos étagères (!!) ainsi que ceux empruntés pour quelques jours à la bibliothèque de quartier.

Mais, désormais, le réflexe avant d’acquérir un bouquin est bien de vérifier s’il est disponible au format ePub.

DRM ou pas…

L’Apple Store est d’un commerce agréable… on feuillette un extrait et, si celui-ci nous convient, il est facile de l’acquérir de manière quasi transparente. Sauf que tous les ouvrages sont protégés par des DRM, compliquant essentiellement la récolte de citations. Pour mémoire, cette récolte est possible en deux étapes sous macOS.

Du coup, si l’on ne souhaite pas cette limitation et utiliser Marvin Classic ou Gerty, il faut imparativement rechercher via internet des sites qui proposent des ouvrages payants — ou gratuits comme chez manybooks — sans ces protections.

En effet, sans DRM offre une plus grande souplesse pour effectuer un simple copier coller d’un paragraphe ou d’une citation vers un traitement de texte depuis les deux applications citées en amont.

…pour information (merci @doopix), le Bouquet des expressions imagées est disponible chez numilog sans DRM.

Application versus ePub

C’est un point de discussion qui n’est pas anodin. En effet, certains livres de référence sont disponibles sous la forme d’applications.

Pour mémoire, j’avais acquis la version précédente du Dictionnaire historique de la langue française, non en papier mais dans sa version ePub.

À l’occasion de la nouvelle édition (fin 2016), cet ouvrage est devenu une application, nettement plus pratique à consulter quotidiennement sous cette forme, tant sur iPhone et iPad.

Bref, cet ouvrage existe en version papier, mais aussi sous la forme d’une application iPad et iPhone.

À l’usage, disposant des deux options (…la précédente édition en ePub et la toute dernière sous la forme d’une application), il n’y a pas photo…! Vive l’application sous iOS…!

Car, pour mon usage…

  • l’application est plus simple à atteindre (…pas besoin de masquer le livre en cours de lecture dans iBooks, accès autonome depuis l’écran…)
  • cet outil permet de consulter dans la seconde des termes liés, offrant un fabuleux gain de vitesse via les liens hypertexte.
  • offre, de facto, un outil de recherche puissant
  • mémorise les mots favoris pour un usage ultérieur
  • conserve l’historique des recherches effectuées…
  • et laisse à l’utilisateur la possibilité d’exporter une définition, en PDF, Mail ou en texte simple…

Il manque juste un mode nuit en plus de l’ajustement pratique de la taille des caractères déjà disponible…

Bref, le fait que cet ouvrage soit une app et non un ouvrage au format ePub me convient parfaitement (…oui, vous l’aviez compris)…

Certes, pour les raisons évoquées ci-dessus mais aussi pour les… mises-à-jour…!

reduc-450

Du coup, je regrette que Le Bouquet des expressions imagées ne soit pas une application…!

le 08/02/2017 à 13:50 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Subtiles photos en noir et blanc avec MPro version 2

…Et adapté à l’iPhone 7 Plus

dans ailleurs | dans mon bocal | grospod | photographie
par Jean-Christophe Courte

Bonne surprise de ce début février, une remarquable mise à jour de MPro qui, sur un iPhone 7 plus de surcroît, risque de vous passionner. Je sais, d’aucuns continuent à penser que, Pfffff… faire des photos avec un iPhone, c’est n’importe quoi…!. Les mêmes qui pensent que Markdown est un aimable gadget versus un vrai traitement de texte…!

J’ai découvert cette application en 2012 et c’est un truisme de constater, en ce rendant sur un ancien billet, son évolution…!

Le développeur de Provoke Camera s’est attaqué à sa très complète application photo noir et blanc. En allant vers un poil de simplicité dans l’ergonomie…

reduc-450

  1. La bande d’informations (grille et valeurs d’expo masquées ou non) mais affichage des quatre de base…
  2. Regroupement comme sur Provoke des préférences, selfie et bascule entre les deux optiques (parfois un peu délicat à atteindre…)
  3. Et simplification des options à côté du déclencheur. Disp pour grille et valeurs d’expo, Menu pour l’affichage de tous les réglages via un unique appui, nettement plus pratique…

reduc-450

  • À gauche | En résumé, Disp commande la grille et/ou l’affichage des valeurs…
  • À droite | l’accès aux préférences et bascule caméra

reduc-450

  • À gauche | Tous les réglages…
  • À droite | Toutes les options des préférences…

Et non…! Cela ne fait pas doublon car pour ceux qui souhaitent nettement plus de réglages et interactions, ce MPro reprend certes les fonctionnalités de la version précédente mais intègre les mêmes traitements que Provoke (si j’ai bien tout compris) tout en permettant de jouer sur les filtres chromatiques, option introduite dans la version 1.2. de MPro.

reduc-450

  • À propos, des filtres, jaune ou bleu… Je vous laisse trouver les différences…

Ici, plus d’options également sur l’interface (grilles, formats, type d’enregistrement) et la possibilité d’avoir à portée de doigt trois sets prêts à l’emploi.

La mise à jour est gratuite pour tous les possesseurs de versions précédentes. net désormais à Toshikiko Tambo à s’attaquer à MCProbillet pour comprendre la subtile différence entre ces deux applications —, le pendant couleur. Mais alors, du RAW en ce cas ?!

À suivre !

Bon, le mode d’emploi en anglais est à revoir (!) et je reviendrais (ou pas) sur cette app à nouveau…!

le 07/02/2017 à 11:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Le Bouquet des expressions imagées en epub

Claude Duneton et Sylvie Claval

dans dans mon bocal | grospod | lire | mémoire | pratique | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Sylvie Claval a terminée, seule, la nouvelle édition de cet ouvrage de référence, c’est remarquable.

reduc-450

Plus génial encore pour le consulter en toutes circonstances (dans un wagon du RER, par exemple), car ce livre est disponible au format epub, ce qui permet de le lire sur iPad mais aussi sur iPhone via iBooks.

Un grand merci à @MmeDejantee qui a signalée sur Twitter la réédition de l’ouvrage …que j’ai immédiatement recherché au format ePub, lien : Le Bouquet des expressions imagées

reduc-450

Notre précédente version était celle de 1990, en vrai papier (!) et pas toujours simple à parcourir (…lourde et peu mobile !).

Désormais, c’est nettement plus confortable… avec plein de manières de l’employer…

reduc-450

Par exemple, chercher un mot et tapoter sur les résultats dans la catégorie souhaitée…

reduc-450

Chercher sur un thème précis…

reduc-450

Et, bien entendu, surligner, noter… Mais pas copier (grrrr… Le seul reproche majeur que je fais à iBooks).

À vous les vieilles expressions qui décoiffent…! Ainsi ce Vous ai-je vendu des pois qui cuisent mal ? à une personne qui vous regarde de travers !

J’en dis pas plus.

Comme le Dictionnaire historique de la langue française ⚑, c’est un ouvrage qui risque de vous happer… Pas mal en ces temps de… biiiiiip.

reduc-450

Pour finir, imaginez le poids de ces ouvrages dans votre sac à dos alors que vous pouvez les balader sur vos écrans… Relire le billet Usages | iOS et sac à dos… | 2. J’ai conservé la version ePub du Dictionnaire Historique, bref celle d’avant l’app…

le 06/02/2017 à 13:50 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Usages | Plus de 12 années sur un Aeron…

Un seul regret, ne pas l’avoir découvert plus tôt !

dans bosser n’importe où | dans mon bocal | usages | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Je lisais récemment un chouette billet de Florian, son Test du support ergonomique RollerMouse Red Plus pour soigner ses douleurs | MacGeneration, lecture d’autant plus attentivement que, jadis, une amie kinésithérapeute avait eu ce type de problèmes, cette tendinite de De Quervain avec, comme conséquence, l’arrêt de son activité, l’opération avait foirée (pour le dire tout net-.

En parcourant le texte dans MacG, je tombe sur un lien placé par Florian vers un billet que j’avais rédigé il y a douze ans — urbanbike | Un siège aérien — article à propos du siège qui est toujours devant ma table de travail…!

Je ne retire pas un mot de ce billet…

Oui, c’est bien le même Aeron après toutes ces années. Increvable. Vous avez le droit désormais à une version remastered.

Je ne sais si lui est heureux de me supporter quotidiennement mais, inversement, il m’est absolument indispensable et a sauvé quelques nuits critiques (les lecteurs asthmatiques me comprendront même si ces crises ont fini par diminuer au passage de la soixantaine). Idem pour mes problèmes de cruralgie que je traîne depuis des lustres mais qu’à coup de ping-pong et de renforcement musculaire semble m’oublier…!

Du coup, j’ai repris le stylet pour écrire sur mon iPad cette suite ! Et en profiter pour faire deux photos.

Qu’est-ce qui s’use…?

Dans mon cas, les roulettes et la base du hamac, là où mes cuisses/fessier viennent en contact avec le bord du siège…

Les roulettes : deux billets récents ont évoqué ce problème de roulettes qui ont fini par se fissurer… cf. urbanbike | Remplacer les roulettes de son Aeron puis urbanbike | Remplacer les roulettes de son Aeron | 2.

Je ne suis pas certain d’avoir fait le bon choix (…Chemsy m’avait prévenu) mais mes finances d’alors ne me permettaient pas des folies. Le fauteuil est certes un peu plus lourd à déplacer mais stable, le truc est de bien apprendre à le positionner face à la table de travail. On apprend vite !

Le hamac également !

reduc-450

En résumé, mes jeans ont eu raison de cette trame même si elle tient encore le choc. Je songe à faire remplacer cette partie car, c’est aussi le plus de ces produits, il est possible de faire remplacer une partie usagée…!

reduc-450

Regrets ?

Après plus de douze années d’usage quasi continu et quelques changements de lieu, pas l’ombre d’un regret. Enfin, si : juste de ne pas l’avoir découvert et acquis plus tôt. Merci à Bill Stumpf et Don Chadwick

NB : ma fille en utilise un autre, strictement identique, que j’avais acquis en 2006 chez absolute office pour notre vieille cousine… et est ravie de l’avoir récupéré…!

le 04/02/2017 à 16:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Snapseed affiche généreusement les courbes !

Et vos images retrouvent des formes !

dans ailleurs | grospod | outils | photographie
par Jean-Christophe Courte

Mise à jour de Snapseed hier soir et chouette outil courbes ajouté dans une trousse déjà généreuse.

reduc-450

Le choix entre des sets prêts à l’emploi, le traitement sur un filtre

reduc-450

Et la possibilité de jouer du multi-points sur un filtre donné… Un appui en haut à droite pour afficher temporairement l’image avant traitement et comparer…

reduc-450

Bon, à vous de jouer. L’app est gratuite…

Lire ici un précédent billet pour plus d’infos sur Snapseed et le RAW.

le 01/02/2017 à 08:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Ton temps est précieux, passe à la (…) automatique…

…tu ne parles à personne mais tu interagis avec une machine, que du bonheur !

dans groummphh | vieillir
par Jean-Christophe Courte

C’est chouette d’organiser sa vie avec un seul but, celui de la performance. Ce besoin guide plein de nouveaux pratiquants dont le mot d’ordre se réduit à ne plus perdre de temps1 car le temps, c’est de l’argent !

Rien ne les rebutent plus que l’attente à une caisse. Heureusement pour eux, les magasins ont inventé les caisses automatiques où il suffit de scanner ses articles et payer !

En théorie car, parfois, cela part en vrille, le programme un peu lent à suivre le rythme du client pressé ou à corriger une mauvaise manœuvre. Et notre champion de se faire houspiller par une voix synthétique ! Et moi, de sourire.

J’imagine (…là, je galèje !) qu’ils font la même chose ailleurs. Voire, chez eux, en se douchant ou en passant aux toilettes à fond de balle, éventuellement en échangeant 3 mots avec leurs mômes ou compagne.

Je l’ai déjà écrit : même si je suis pressé, je préfère attendre quelques minutes et m’adresser à un humain, à l’un de mes semblables. Je ne suis pas le seul, ce qui agace les managers présents qui nous indiquent leurs tristounettes caisses automatiques désespérément sous-employées !

Désolé.

Je préfère le sourire de la caissière (ou du caissier), échanger deux banalités, lui laisser saisir le code barre illisible de tel produit (…eh oui, encore quelques étiquettes à réformer, amis graphistes !) en prenant le temps de remplir tranquillement mon sac à dos avant de régler.

Cette présence de mes semblables me convient, me fait oublier quelques minutes le programme musical exécrable de la supérette (…expérience client m’a déjà expliqué un manager !).

Et, pas si accessoirement que cela, cela nous permet de tenter de sauvegarder un emploi !

Bref, en perdant au mieux deux minutes, je préfère justifier par ma présence et ma fidélité le job des caissiers quitte, je sais, c’est horrible pour eux, à amputer quelques cents de dividendes aux actionnaires !

À nous tous de réagir (quitte à attendre à l’unique caisse disponible comme de bien entendu) car la suppression de ces emplois modestes préfigure la disparition à venir de bien d’autres… Le votre, celui de mes mômes…?!

Note de fin : mais le combat va s’étendre ! Un dernier exemple avec ce qui suit… coffee robot brews your cup at san francisco’s cafe x. Pas de charges sociales, pas de vacances, pas d’horaires, pas de vie de famille… le rêve…!


  1. C’est ce que disent ceux qui en ont beaucoup et ont, trop souvent, hérité !! Et nul besoin de faire, eux-mêmes, leurs courses ! 

le 31/01/2017 à 13:15 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Day One, un admirable carnet de notes…

…macOS, certes, mais essentiellement pratique sur iOS

dans ailleurs | dans mon bocal | écrire | grospod | mémoire | usages | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Je reste un utilisateur inconditionnel de Day One depuis… depuis des années ! 20111 en fait…
Inutile de vous étourdir à nouveau avec cette application singulière en la décrivant point par point, ergoter sur la synchro via son nuage privé, etc.

Par ma part, c’est mon répertoire de petites notes à propos de mes propres activités, un rappel de mes tranches de vie avec une ou plusieurs images, accompagnées (ou non) d’un texte.

Je l’utilise pour chacun de mes périples, cf. urbanbike | Usages | iOS et sac à dos… | 2 ou encore urbanbike | Mon carnet de voyage sur iPhone…? Day One 2

Si je devais me conserver qu’une seule application sur mon iPhone (…j’insiste sur le “une seule”, situation absolument invraisemblable…!), et malgré mon usage immodéré de nombreuses autres apps de texte (…Drafts, Ulysses, Editorial, iA Writer…), je pense que ce serait Day One qui resterait l’écran de mon iPhone et ce malgré les qualités de tous mes autres outils…

En priorité, pour l’utilisation des photos prisés directement depuis cet iPhone, la mémoire du nombre de pas, des conditions météo, la géolocalisation, etc. Et la chronologie impeccable…

Rappel illustré

Tout d’abord , c’est bien un traitement de texte, avec balisage Markdown.

reduc-450

Avec une barre additionnelle dédiée, certes frustre, mais amplement suffisante…

reduc-450

Une fois publié, nombre d’autres informations sont disponibles… Dont le choix du Journal dans lequel cette info est remisée…

reduc-450

En effet, nous avons la possibilité de créer quelques journaux, les nommer à notre guise, leur attribuer un code couleur…

reduc-450

Ajouter ou non une série de photos…

reduc-450

Retrouver ces entrées par les photos, les notices (je n’ai pas capturé l’ascenseur temporel qui glisse sur la partie droite de l’écran)…

reduc-450

Mémoriser l’activité d’une journée en relation avec le calendrier et les photos prises alors…

Ou encore retrouver des billets via les photos disposées sur une carte… (chaque localisation de la prise de vue avec la couleur du journal comme info complémentaire…)

reduc-450

Isoler dans un flux global les seules entrées correspondant à un journal, etc.

Cette application est très riche en terme de fonctionnalités. Ces dernières se recouvrent fréquemment, ce qui permet à chaque utilisateur de l’employer à sa façon… Retrouver ses notes comme il le souhaite…

Bien entendu le tout s’exporte mais je me refuse à me lancer dans un descriptif même incomplet, autant écrire un bouquin…! Non…!

Bref, vous l’avez compris, ce qui précède n’est qu’un bref aperçu !

À la question : est-ce que ça tient la charge…?, difficile de prendre position…!

Sur l’une des copies d’écran de ce billet, vous pouvez lire ceci : 4102 entrées, 1638 jours, 2592 photos (chiffres dépassés depuis…). Cela vous donne un aperçu de mon usage.

Alors, et c’est un avis personnel, il me semble que …oui…!


  1. Relire urbanbike | Day One sur iPad mais, dyslexique, je ne mettais pas d’espace entre Day et One ! 

le 29/01/2017 à 16:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?