Urbanbike

Recherche | mode avancée

Cherie… je vais faire le ménage !

Le ménage ne tue pas… où “pourquoi les femmes vivent plus longtemps”

dans
par Jean-Christophe Courte

image Non, non et non, ce n’est pas une blague mysogine… juste le constat réalisé par l’Association Américaine pour la recherche sur la cancer ! Information d’ailleurs reprise dans le dernier numéro de La Recherche (juin 2004). Et illustré par un excellent dessin de Pessin.
En gros, faire quatre heures de ménage par jour ou effectuer une bonne heure de marche sont des activités excellentes pour se maintenir en vie. 30 % de protection en plus. Bref, se bouger, se fatiguer est indispensable.
Or, bloqué devant mon écran 10 heures par jour, j’en suis de plus en plus convaincu. Aussi, si je ne répond pas à vos e.mails dans les cinq minutes, c’est soit que je suis en train de passer l’aspirateur, soit en train de faire un aller et retour à pied à la boulangerie…
C’est pour mon bien !

le 29/05/2004 à 08:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Pub, pub, pub…

Mieux comprendre l'imprimerie…

dans
par Jean-Christophe Courte

image Notre ami Roland C. (alias Blues) continue sur CUK une saga consacrée à l’image et l’imprimerie.
Après l’image numérique, partie 1 et partie 2, Roland nous entraîne ce matin même dans l’historique et évolution des techniques d’impression
Il y aura une suite mais sachez, d’ors et déjà, que c’est abordable par tout le monde, enfants compris, illustré, surtout, rédigé par un professionnel sur le terrain.
J’avais le projet d’écrire un article sur ce thème, c’est inutile, Blues l’a fait !
NB : hormis cette saga, tout est à lire sur CUK.CH !
Un des meilleurs sites francophones sur le web, qu’on se le dise !!!

le 28/05/2004 à 10:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Comment être vu sous Timbuktu

Être vu de ses équipiers… le minimum !

dans pratique
par Jean-Christophe Courte

image Vous avez acheté Timbuktu via internet ou vous avez reçu les deux licences fournies avec votre routeur Netopia (attention, cette opération va bientôt s'achever car, l'air de rien, c'est un cadeau de 165 € ht)… Parfait. Vous venez d’installer l’application sur votre Mac, entré les numéros de série et vous pensez avoir fait le tour de l’application… Que nenni !
Il reste à sécuriser votre application, à préparer les comptes entrants selon la manière dont vous souhaitez être joint (observation ou contrôle d’écran, chat, intercom audio ou simple boîte de réception de fichiers) et à vous faire reconnaître sur le net…
Oui, mais c’est en anglais…
Bon et alors ?! Je ne reviens pas (trop) sur Timbuktu : c'est un fabuleux produit pour visualiser l'écran du copain qui est dans l'autre bureau où à 500 Km… Intérêt ? Au lieu de lui dire "tu sais, il faut que tu coches dans la fenêtre telle préférence et puis que tu… etc.", généralement, votre correspondant s'est déjà trompé de fenêtre, le dialogue de sourds s'installe… Sans compter l'énervement, la frustration du gars qui se sent un peu humilié d'être perçu comme un "cake" alors que vos explications ne sont pas claires non plus, etc. Bref, l'horreur assurée !
Là, on prend le contrôle de sa machine et hop, on fait l'opération tout en lui expliquant ce que l'on fait. Plus d'aigreurs, moins de temps passé, 100 % d'efficacité (on dirait une pub…). Bref, autant pour bosser ensemble sur un projet que faire de la formation à distance ou de la maintenance de serveur…

Règle numéro 1… verrouiller sa version de Timbuktu
Comme Timbuktu est un superbe produit pour prendre le contrôle de machines à distance… il ne faut pas oublier que cela peut se faire dans le sens inverse !
Aussi, il vaut mieux y penser tout de suite et passer du temps dans Setup/Preferences….
Bref, commencer par sécuriser Timbuktu sur sa propre machine, ce qui n’est pas compliqué à condition de réfléchir aux attendus de chaque option.
Sur la gauche de la fenêtre des Préférences, 10 icônes généralement. Commençons de haut en bas…
Dans General, spécifiez les options de la barre d’outils propre à Timbuktu et, accessoirement; réfléchissez bien aux autres options de ce tiroir… Comme : Est-ce bien utile de voir l’écran de démarrage ? N’est-il pas astucieux de n’autoriser qu’un seul correspondant en même temps ? Faut-il réellement déconnecter Timbuktu dès que ce correspondant a terminé de correspondre avec vous ? Enfin, faut-il accepter des connexions uniquement si Timbuktu est ouvert ?. Ce dernier cas est à proscrire dans le cas de serveurs que l’on souhaite maintenir à distance…
Features permet de restreindre les possibles de Timbuktu, du style, “Non, je ne veux pas donner le profil de ma machine à qui que ce soit…”.
Master Password est évidemment incontournable, pas la peine de vous faire un dessin : c’est le premier tiroir à remplir ! Petit plus, cochez Open the Preferences Window, Open the Define Users Window et, pour éviter de l’actionner manuellement — et donc fréquemment d’oublier de l’activer ! — Switch Incoming Access on
Password Rules est surtout pratique si vous vous acceptez que vos correspondants puissent modifier leur mot de passe. On n’est pas obligé.
Sound permet d’allier un son à chaque action (le mieux est laisser comme tel).
Messages Received permet de choisir où, sur votre machine (dans quel dossier), vous souhaitez recevoir les pièces jointes expédiées par vos équipiers… Timbuktu est très bien fait sur ce point car chaque correspondant aura son sous-dossier. Avec, pour chacun, un dossier par date d’envoi + les notes associées… Par contre, il est indispensable de nettoyer fréquemment ce répertoire de réception…
Control/Observe permet de paramétrer la profondeur de couleur de votre écran (moins de couleurs = plus rapide, CQFD. Mais cela peut se régler de l’autre côté, côté correspondant…) et d’autres options à affiner selon la capacité de votre ligne…
Les trois autres points seront vus ensuite. Une quatrième, celle du téléphone, n'a pas été décrite car inutile avec une ADSL.
Valider. Désormais il faudra toujours entrer un mot de passe pour accéder à vos préférences.
Remarquez que Timbuktu quitte tout seul et redémarre pour bien prendre en compte vos choix.

Règle numéro 2… définir qui a le droit de se connecter sur votre machine
Cela se passe via Setup/Define Users… Dans la fenêtre activée après avoir entré votre mot de passe général… (c’est un minimum !), vous avez deux options par défaut :
Guest, c’est-à-dire les droits de n’importe quel invité (à réduire d’emblée au minimum) et Ask for Permission, c’est-à-dire, droits octroyés à celui qui vous a demandé à se connecter après avoir sonné… Idem, on met le minimum syndical en terme d’options.
Par contre, si vous avez des équipiers réguliers, vous pouvez cliquer sur New et leur créer un compte avec des options plus ouvertes, jusqu’au contrôle complet de votre machine à distance.
Il vous reste ensuite à leur communiquer leur login et password, ce dernier étant régi par la règle que vous avez adoptée dans Setup/Preferences…/Password Rules, CQFD.

En cas de besoin, vous pourrez octroyer plus d’options en jouant sur l’icône de Timbuktu dans la barre de menu (Admit Temporary Users…)

J’en profite pour vous indiquer que vous pouvez, si vous avez deux écrans connectés sur votre machine, basculer de l’un à l’autre pour votre correspondant (Switch Shared Monitor), Déconnecter tout le monde quand vous en avez envie (Disconnect Current Users) ou juste déconnecter un correspondant (Disconnect XX).

Règle numéro 3… se faire repérer
Revenons aux trois derniers points de Setup/Preferences…
Ce n’est pas le tout… il faut que vous soyez désormais repérable sur internet par vos équipiers.
Si vous avez une IP fixe et pas de routeur, il suffit de rentrer dans IP Locator et via le bouton Advanced… votre IP fixe dans la seconde case proposée.
Mais généralement, il y a un routeur qui filtre votre adresse IP et donc le process est plus simple…
Vous allez renseigner la case Your email address (le bouton Default prend par défaut l’adresse e.mail entrée dans votre machine sous OSX lors de l’installation). Cliquez ensuite sur l’option Register public address.

Et hop, dans quelques minutes, vos équipiers pourront vous trouver en entrant votre adresse e.mail… On en reparle quelques lignes plus bas.
Proxy Server : On le laisse sur None.
TCP Contact Port : c’est le numéro du port standard de Timbuktu (407), à ne changer que si votre DSI vous y oblige, etc. (voir plus bas).

Hop, on se connecte à ses équipiers…
Voilà, tout est prêt pour prendre le contrôle ou plus prosaïquement s’expédier des fichiers. Sur ce point très précis, le protocole de Timbuktu est largement plus rapide que l'AFP (Apple File Protocol) standard du Mac… Si vous avez beaucoup de fichiers à échanger, c'est pas une mauvaise idée !

Allez sur File/New Connection (ou Commande N) et dans la partie TCP/IP, il reste à rentrer le e.mail de l’équipier distant… La base de données de vos correspondants Timbuktu est hébergée sur un serveur Linux chez Netopia. Quand vous renseignez votre e.mail la première fois, la prise en compte n'est pas instantanée (attendre une bonne minute…). Ensuite c'est bon. Si votre IP change, n'oubliez pas que ce serveur doit remettre sa base à jour, CQFD.

Par la suite, Timbuktu peut également scanner internet pour trouver qui, de vos correspondants, est actif (mais c'est surtout intéressant derrière un routeur pour localiser les petits copains connectés dans la même plage IP…)…

Et le carnet d'adresses ?
Ah zut ! J'allais l'oublier… ouvrez-le. Par défaut, il ya deux adresses (tiens, seule celle de Netopia OSX semble fonctionner)… Vous souhaitez ajouter une adresse ? Facile, utilisez le cliqué/glissé ! Mettez côte à côte le carnet d'adresse personnel et la fenêtre de New Connection, en choississant l'onglet TCP/IP… Et, quand vous avez entré une adresse e.mail dans cette dernière, cliquez sur le petit Macintosh à sa gauche… et déplacez-le sur votre fenêtre de répertoire… Voilà.
Ou simplement cliquez sur la dernière icône de la palette de Timbuktu !

Tiens, cela ne marche pas ?
Malgré tout ce qui a été expliqué, il se peut que cela ne fonctionne pas… Comprendre : on ne me voit pas mais moi je vois les autres… Pas de panique !
• Avez-vous ouvert le port 407 sur votre routeur ?!! C’est un minimum ! Même sur un routeur Netopia, c’est à faire sauf que, chez eux, le port est déjà renseigné, il suffit de chercher dans la liste des NAT l’item Timbuktu et de l’ouvrir… (enable).
• Avez-vous désactivé la fermeture des ports via votre logiciel FireWall ? NetBarrier de chez Intego peut ainsi bloquer les ports… Deux options :
- Passez en mode FireWall Sans restrictions… Mais du coup tous les ports sont ouverts, pas réellement efficace question sécurité !
- ou, mieux (et plus sûr), se placer en [iMode avancé et d’ajouter un nouveau set via le bouton en bas d'écran dès lors disponible dans ce mode… Dans la liste des ports déjà disponibles, Timbuktu existe. Il suffit de le sélectionner et de l’activer… Le port 407 est du coup ouvert. Whaaaa !
N’oubliez-pas dès lors, d’ouvrir les autres ports clés (!!) comme Web, iChat, Mail, AppleShare IP, etc. Cela peut toujours servir, non ?!!!

Plus d’infos :
Timbuktu

le 27/05/2004 à 09:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Ardeur n. État particulier de l’amour sans expérience.

Ambrose Bierce

dans
par Jean-Christophe Courte

image Citation de printemps !
Gilles G. Jobin passe sa vie à lire… Il extrait de toutes ses lectures des phrases qui l’amusent, des citations, en fait. Quand j’ai écrit ce papier, il y en avait 13606 sur 441 auteurs… une paille !
C’est un site que j’adore et sur lequel je vais assez régulièrement. Bon, je ne vous conseille pas d’utiliser Safari mais plus plutôt de prendre Camino (la dernière, la 0.8) pour le consulter…
Et c’est un outil fabuleux car il ya des rencontres superbes à faire…
Ainsi Ambroise Bierce et son dictionnaire du Diable par exemple…

Qui écrit : Assisté n. Individu qui compte sur la générosité publique pour un soutien que vous-mêmes n’êtes pas en position de pouvoir obtenir.
Ou encore : Ignare n. Personne ignorante peu familiarisée avec certains domaines du savoir qui vous sont familiers, et qui ont des domaines de prédilection auxquels vous n’entendez rien. 
Pour finir : Histoire n. Compte rendu hautement douteux d’événements historiques hautement futiles, causés par des chefs d’une haute scélératesse et des soldats particulièrement stupides.
Cette citation, comme les autres, sont plus que jamais d’actualité…!
Bierce a écrit Contes noirs, Fables fantastiques, Le club des parenticides et… Le Dictionnaire du diable.

le 25/05/2004 à 09:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

PowerMail 5

La version finale est disponible

dans
par Jean-Christophe Courte

image Voilà, nos amis suisses ont sorti la version commerciale de PowerMail 5° du nom…
Tout fonctionne bien. Mon unique regret est que je ne puisse utiliser PowerMail en relation avec la fonction envoyer courrier et toutes ses options de calcul liées sous FileMaker. Cela fonctionne avec Eurdora, Mail évidemment, OutLook mais PowerMail n’est pas pris en compte pour l’instant. Hormis cette petite déception, vous savez tout le bien que nous en pensons chez MacDigit… Puissant, rapide (entièrement réécrit pour OSX et donc les utilisateurs d’OS9 trouveront leur compte avec la version 4), désormais livré avec SpamSieve, l’outil pour trier les courriels. Enfin, depuis les premières versions, PowerMail permet d’archiver ses e.mails via un export dans FileMaker justement…!

le 24/05/2004 à 10:20 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Étonnez moi… Benoît

Deux utilitaires astucieux ET complémentaires pour OSX

dans pratique
par Jean-Christophe Courte

image C’est le genre de papier qui ne me demande pas beaucoup d’énergie pour deux raisons : le produit est très bien développé et Benoît Widemann sait aussi écrire ses propres communiqués de presse… Aussi je vous engage à lire in extenso ces deux liens : AliasMenu et AliasKey
Tout est dit, chaque version est téléchageable et utilisable un mois plein sans limitation…!
Par ailleurs, je suis certain que nombre de personnes ont tilté en lisant le nom de Benoît Widemann, l’auteur de JoliPhone (devenu Carnet). Avec la sortie du Carnet d’adresses livré avec OSX, Benoît a pas mal réfléchi et propose CarnetConvert, un utilitaire pour migrer les données de JoliPhone vers le Carnet d’adresses Apple… Décision qui ne manque pas de panache…

Se souvenir que Benoît est aussi (…et avant tout, sans que cela ne soit péjoratif) un excellent pianiste.
Il sera en invité surprise (plus de “surprise” puisque annoncé ici-même) le 23 juin à 22heures au Baiser Salé avec “Maison Klaus”, le groupe créé par l’ancien chanteur de Magma. Ce groupe orienté mi-jazz, mi-rythm’n blues, a la particularité d’inviter un musicien supplémentaire différent à chacun de ses concerts.

Je ne suis pas personnellement convaincu par ce type de produit dans la mesure où j’utilise PathFinder, plus adapté à ma façon d’organiser mon travail.Néanmoins, je signale ce produit qui peut faire le bonheur des gens qui mémorisent les équivalents clavier et qui souhaitent “customiser” leur barre de menus. Ces applications sont pratiques pour qui n’a pas des tonnes de dossiers à conserver du fait de multiples clients.
En effet, il ne faut surtout pas imaginer tout mettre dans ces menus (!!) mais juste les quelques dossiers essentiels en limitant leur profondeur… Dès lors, ouverture instantanée. Néanmoins, pas de souci, les zones de dialogue et les explications sont parfaitement claires (mais n’hésitez pas à tester sur un dossier avant de tout paramètrer !)…
Sinon, si vous supprimez AliasMenu de votre environnement, allez également jeter un oeil dans la bibliothèque utilisateur : deux dossiers ont été créés pour mémoriser les alias. Vérifiez leur contenu avant de poubelliser…

le 23/05/2004 à 09:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Pneus et ecologie

Recyclage

dans
par Jean-Christophe Courte

image Eh oui, c’est une découverte pour moi… un pneu peut être recyclé et être, du coup, utilisé plus de deux fois… En lisant une revue de la Prévention routière, je suis tombé sur une info puis sur un site… Celui des pneus Laurent.
Et, hop, sur les infos sur le rechapage et ses deux procédés.
Ça sert à quoi ? Ben à faire de très sérieuses économies… Aussi bien à l’utilisateur qu’aux décharges…

le 21/05/2004 à 09:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?