Urbanbike

Recherche | mode avancée

Urbanbike, drôle de nom…!

Il était une fois… Brompton, urbanbike et vélos parisiens

dans brompton
par Jean-Christophe Courte

Mise à jour du 4 septembre 2011 : ouverture (enfin…!) d'une catégorie dédiée au Brompton !!! Vous y trouverez plus facilement nos usages de ce vélo et les exploits d'Hannibal Brompton himself…!

D'aucuns ont déjà capté que le nom de domaine brompton.fr (en déshérence) pointait bien sur cette page d'urbanbike…!




Il était une fois un graphiste qui se baladait dans Paris avec son vélo pliant… Au lieu de polluer avec sa voiture et de chercher de la place pour se garer, il transpirait pour se rendre chez ses clients. Mais au lieu de laisser le vélo en bas dans la rue attaché à un porteau, hop, il le repliait et le vélo l'accompagnait en rendez-vous. Comme un attaché-case à roulettes…!
C'est drôle comme un vélo pliant peut vous aider à entrer en communication…

Comme je venais tous les jours de Versailles par le train, déjà je ne compte pas le nombre de fois où j'ai fait des démos (plié, déplié…!) dans le train comme dans les gares… Le fait de circuler avec mon Brompton m'a permis de discuter avec des tas de gens, du chômeur au cadre un peu coincé… Du coup, à cause de ce fait bien réel, j'ai déposé Urbanbike en me disant qu'un jour, etc. Et urbanbike est né quelques années après, vous l'avez sous les yeux… Voilà pour l'origine de ce site…

image © urbanbike

Je possède toujours ce fabuleux vélo. C'est un Brompton L-Type, 3 vitesses qui, évidemment, a disparu du catalogue. Le plus proche est le M-Type…
Et le principe du Brompton ? Le voici en vidéo ! Génial et ultra solide…

Note : Vous vous retrouvez ici car j'ai un jour découvert que le nom de domaine brompton.fr n'avait pas été renouvellé, en désuétude donc, et au lieu que les visiteurs soient dirigés n'importe où (site parking, casino en ligne ou site de Q), au moins que cela atterrisse chez un amoureux de ce vélo… Mais, depuis le 11 juillet 2009, en accord avec moi-même (!), j'ai décidé de recommander le site des vélos parisiens, lesvelosparisiens.com.

C'est un lecteur, philippe (10000 fois merci !), qui m'a recommandé cette adresse, j'y ai emmené mon antique brompton pour se refaire une jeunesse et l'accueil de Sébastien par mail tout d'abord puis en "vrai" m'a convaincu que c'était une bonne maison. De plus, c'est entre la Gare Montparnasse et la Gare d'Orsay — au 3 rue de l'Abbé Grégoire à deux pas du Bon Marché, parfait pour une révision quand j'arrive de ma banlieue ouest.

image © urbanbike

Je n'oublie certes pas bicloune, excellente maison chez qui j'ai acquis ce vélo mais désormais trop éloignée de mes pénates. Pour mémoire, la liste des distributeurs en France.

image

En parlant de vélo et d'autres modes de transport, quelques pistes sur le site d'urbanbike :
• Le projet de Gosha Galitsky de vélo valise…!
• Le vélo recyclé en siège (si, si)
• Le vélo électrique à la mode Sparta
• Le vélo façon Twike
• La roue avant motorisée
• Le vélo pliant façon Strida
• Le triporteur Triobike
• Le tour de Lille (la ville) en Cyclo (Merci Romain)
• The urban bike 2007
• Le vélo caddie (merci Joël !!)
• Le Cyclepod
• Une réflexion sur réapprendre de la circulation à pied (ou à vélo)

le 01/06/2004 à 08:29 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Pdf, bichromie et 5°couleur…

Options pas toujours entrevues sous Acrobat 6 pro

dans
par Jean-Christophe Courte

image  Un de nos lecteurs (sur [url=http://www.macdigit.com]http://www.macdigit.com),[/url] Frederic, m’a envoyé un e.mail pour me poser une question que je résume ici :
Est-ce qu’Acrobat 5 gère la bichromie ou une 5°couleur Pantone (voir +) ? Si oui, existe il un moyen de la contrôler ? Comme je lui ai répondu par e.mail, je ne suis pas un expert et je n’utilise plus Acrobat 5…! Ensuite oui, cela fonctionne avec Acrobat 6 Pro et la suite CS…
Explications succintes.

Bichromie
À partir du moment où l’on utilise Photoshop, faire une bichromie n’est pas très compliquée (niveaux de gris puis bichromie, de choisir les deux couleurs qui vont bien…). Il suffit d’enregistrer pour finir le fichier au format .psd et de l’importer ensuite dans Illustrator ou InDesign CS.
Dès que vous générez le .ps qui est ensuite distillé par Distiller 6, la bichromie est incorporée dans le .pdf comme n’importe quel autre élément.
Bref, pour ce que je réalise, cela fonctionne bien.

5° couleur ou plus
Fréderic souhaite utiliser une cinquième couleur Pantone.
Partons d’un fichier réalisé sous InDesign CS.
J’ai travaillé avec des couleurs Focoltone (donc 100 pour 100 quadri) et une couleur Pantone référencée pour le client. La photo de la personne est traite façon bichromie mais en fait c’est une image en CMJN filtrée avec un aplat (chacun son truc).
Une fois le fichier traité par Distiller (toujours le même process), ouvrons le .pdf produit sous Acrobat 6 pro.
Et déroulons le menu Fichier/Imprimer…
Sur la fenêtre affichée, il y a un bouton Avancées… (pour options avancées), on clique dessus…
Et on se retrouve avec des panneaux de contrôle plus sophistiqués… Ce qui nous intéresse, c’est le panneau Sortie.
Si vous avez bien préparé votre fichier dans InDesign, vous vous retrouvez en Composite avec le profit choisi (Euroscale Coated v2). Les quatre couleurs de bases sont listées ainsi que le Pantone de référence…

Maintenant, dans ce même panneau, déroulez le menu local de Couleur et choisissez Séparations
Vous pouvez désormais double-cliquer sur le Pantone ou les couleurs quadri et changer Linéature et Angle de trame… mais surtout, vous pouvez désactiver les 4 couleurs quadri (prenez le temps de constater ce qui se passe sur l’image de prévisualisation) pour isoler dès lors la cinquième (sixième, etc.) couleur.
Et imprimer à part le Pantone isolé…

NB : La littérature sur le sujet arrive en anglais. Ainsi Acrobat® 6 and PDF Solutions, le dernier livre de Taz… Dont des extraits sont disponibles ici et , sur l’excellent site webreference.

le 31/05/2004 à 09:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

t’chat et safari

Merci Mr Raffarin…

dans
par Jean-Christophe Courte

image Ok, c’est provocateur mais j’ai reçu un e.mail de Wanadoo pour m’annoncer que notre premier ministre allait t’chatter le 1er juin en direct depuis l’hôtel Matignon…
Du coup je suis allé faire un tour sur Wanadoo et ses salons. Surprise, Safari fonctionne très bien et j’ai pu ainsi découvrir ces espaces où les adolescents viennent se réfugier pour discuter entre eux… Nouvelle surprise, peu d’adultes, beaucoup de mômes (très sympas) squattant des salons à thème le matin et qui manifestent le besoin de discuter (pas toujours facile mais les choses viennent doucettement).
Puis arrivent les adultes qui viennent pérorer gravement… et les gamins se tirent ou se taisent. Moi-même, ce matin, en discutant de régime avec une ado, j’ai senti très vite que je la bloquais avec mes réponses.
Bref, chers parents, chères familles reconstituées… et si vous passiez plus de temps avec vos ados ? Tiens, en t’chattant avec eux… Certain que vous en apprendriez plus sur eux que murés dans vos silences respectifs le matin en petit déjeunant…

le 30/05/2004 à 11:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Cherie… je vais faire le ménage !

Le ménage ne tue pas… où “pourquoi les femmes vivent plus longtemps”

dans
par Jean-Christophe Courte

image Non, non et non, ce n’est pas une blague mysogine… juste le constat réalisé par l’Association Américaine pour la recherche sur la cancer ! Information d’ailleurs reprise dans le dernier numéro de La Recherche (juin 2004). Et illustré par un excellent dessin de Pessin.
En gros, faire quatre heures de ménage par jour ou effectuer une bonne heure de marche sont des activités excellentes pour se maintenir en vie. 30 % de protection en plus. Bref, se bouger, se fatiguer est indispensable.
Or, bloqué devant mon écran 10 heures par jour, j’en suis de plus en plus convaincu. Aussi, si je ne répond pas à vos e.mails dans les cinq minutes, c’est soit que je suis en train de passer l’aspirateur, soit en train de faire un aller et retour à pied à la boulangerie…
C’est pour mon bien !

le 29/05/2004 à 08:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Pub, pub, pub…

Mieux comprendre l'imprimerie…

dans
par Jean-Christophe Courte

image Notre ami Roland C. (alias Blues) continue sur CUK une saga consacrée à l’image et l’imprimerie.
Après l’image numérique, partie 1 et partie 2, Roland nous entraîne ce matin même dans l’historique et évolution des techniques d’impression
Il y aura une suite mais sachez, d’ors et déjà, que c’est abordable par tout le monde, enfants compris, illustré, surtout, rédigé par un professionnel sur le terrain.
J’avais le projet d’écrire un article sur ce thème, c’est inutile, Blues l’a fait !
NB : hormis cette saga, tout est à lire sur CUK.CH !
Un des meilleurs sites francophones sur le web, qu’on se le dise !!!

le 28/05/2004 à 10:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Comment être vu sous Timbuktu

Être vu de ses équipiers… le minimum !

dans pratique
par Jean-Christophe Courte

image Vous avez acheté Timbuktu via internet ou vous avez reçu les deux licences fournies avec votre routeur Netopia (attention, cette opération va bientôt s'achever car, l'air de rien, c'est un cadeau de 165 € ht)… Parfait. Vous venez d’installer l’application sur votre Mac, entré les numéros de série et vous pensez avoir fait le tour de l’application… Que nenni !
Il reste à sécuriser votre application, à préparer les comptes entrants selon la manière dont vous souhaitez être joint (observation ou contrôle d’écran, chat, intercom audio ou simple boîte de réception de fichiers) et à vous faire reconnaître sur le net…
Oui, mais c’est en anglais…
Bon et alors ?! Je ne reviens pas (trop) sur Timbuktu : c'est un fabuleux produit pour visualiser l'écran du copain qui est dans l'autre bureau où à 500 Km… Intérêt ? Au lieu de lui dire "tu sais, il faut que tu coches dans la fenêtre telle préférence et puis que tu… etc.", généralement, votre correspondant s'est déjà trompé de fenêtre, le dialogue de sourds s'installe… Sans compter l'énervement, la frustration du gars qui se sent un peu humilié d'être perçu comme un "cake" alors que vos explications ne sont pas claires non plus, etc. Bref, l'horreur assurée !
Là, on prend le contrôle de sa machine et hop, on fait l'opération tout en lui expliquant ce que l'on fait. Plus d'aigreurs, moins de temps passé, 100 % d'efficacité (on dirait une pub…). Bref, autant pour bosser ensemble sur un projet que faire de la formation à distance ou de la maintenance de serveur…

Règle numéro 1… verrouiller sa version de Timbuktu
Comme Timbuktu est un superbe produit pour prendre le contrôle de machines à distance… il ne faut pas oublier que cela peut se faire dans le sens inverse !
Aussi, il vaut mieux y penser tout de suite et passer du temps dans Setup/Preferences….
Bref, commencer par sécuriser Timbuktu sur sa propre machine, ce qui n’est pas compliqué à condition de réfléchir aux attendus de chaque option.
Sur la gauche de la fenêtre des Préférences, 10 icônes généralement. Commençons de haut en bas…
Dans General, spécifiez les options de la barre d’outils propre à Timbuktu et, accessoirement; réfléchissez bien aux autres options de ce tiroir… Comme : Est-ce bien utile de voir l’écran de démarrage ? N’est-il pas astucieux de n’autoriser qu’un seul correspondant en même temps ? Faut-il réellement déconnecter Timbuktu dès que ce correspondant a terminé de correspondre avec vous ? Enfin, faut-il accepter des connexions uniquement si Timbuktu est ouvert ?. Ce dernier cas est à proscrire dans le cas de serveurs que l’on souhaite maintenir à distance…
Features permet de restreindre les possibles de Timbuktu, du style, “Non, je ne veux pas donner le profil de ma machine à qui que ce soit…”.
Master Password est évidemment incontournable, pas la peine de vous faire un dessin : c’est le premier tiroir à remplir ! Petit plus, cochez Open the Preferences Window, Open the Define Users Window et, pour éviter de l’actionner manuellement — et donc fréquemment d’oublier de l’activer ! — Switch Incoming Access on
Password Rules est surtout pratique si vous vous acceptez que vos correspondants puissent modifier leur mot de passe. On n’est pas obligé.
Sound permet d’allier un son à chaque action (le mieux est laisser comme tel).
Messages Received permet de choisir où, sur votre machine (dans quel dossier), vous souhaitez recevoir les pièces jointes expédiées par vos équipiers… Timbuktu est très bien fait sur ce point car chaque correspondant aura son sous-dossier. Avec, pour chacun, un dossier par date d’envoi + les notes associées… Par contre, il est indispensable de nettoyer fréquemment ce répertoire de réception…
Control/Observe permet de paramétrer la profondeur de couleur de votre écran (moins de couleurs = plus rapide, CQFD. Mais cela peut se régler de l’autre côté, côté correspondant…) et d’autres options à affiner selon la capacité de votre ligne…
Les trois autres points seront vus ensuite. Une quatrième, celle du téléphone, n'a pas été décrite car inutile avec une ADSL.
Valider. Désormais il faudra toujours entrer un mot de passe pour accéder à vos préférences.
Remarquez que Timbuktu quitte tout seul et redémarre pour bien prendre en compte vos choix.

Règle numéro 2… définir qui a le droit de se connecter sur votre machine
Cela se passe via Setup/Define Users… Dans la fenêtre activée après avoir entré votre mot de passe général… (c’est un minimum !), vous avez deux options par défaut :
Guest, c’est-à-dire les droits de n’importe quel invité (à réduire d’emblée au minimum) et Ask for Permission, c’est-à-dire, droits octroyés à celui qui vous a demandé à se connecter après avoir sonné… Idem, on met le minimum syndical en terme d’options.
Par contre, si vous avez des équipiers réguliers, vous pouvez cliquer sur New et leur créer un compte avec des options plus ouvertes, jusqu’au contrôle complet de votre machine à distance.
Il vous reste ensuite à leur communiquer leur login et password, ce dernier étant régi par la règle que vous avez adoptée dans Setup/Preferences…/Password Rules, CQFD.

En cas de besoin, vous pourrez octroyer plus d’options en jouant sur l’icône de Timbuktu dans la barre de menu (Admit Temporary Users…)

J’en profite pour vous indiquer que vous pouvez, si vous avez deux écrans connectés sur votre machine, basculer de l’un à l’autre pour votre correspondant (Switch Shared Monitor), Déconnecter tout le monde quand vous en avez envie (Disconnect Current Users) ou juste déconnecter un correspondant (Disconnect XX).

Règle numéro 3… se faire repérer
Revenons aux trois derniers points de Setup/Preferences…
Ce n’est pas le tout… il faut que vous soyez désormais repérable sur internet par vos équipiers.
Si vous avez une IP fixe et pas de routeur, il suffit de rentrer dans IP Locator et via le bouton Advanced… votre IP fixe dans la seconde case proposée.
Mais généralement, il y a un routeur qui filtre votre adresse IP et donc le process est plus simple…
Vous allez renseigner la case Your email address (le bouton Default prend par défaut l’adresse e.mail entrée dans votre machine sous OSX lors de l’installation). Cliquez ensuite sur l’option Register public address.

Et hop, dans quelques minutes, vos équipiers pourront vous trouver en entrant votre adresse e.mail… On en reparle quelques lignes plus bas.
Proxy Server : On le laisse sur None.
TCP Contact Port : c’est le numéro du port standard de Timbuktu (407), à ne changer que si votre DSI vous y oblige, etc. (voir plus bas).

Hop, on se connecte à ses équipiers…
Voilà, tout est prêt pour prendre le contrôle ou plus prosaïquement s’expédier des fichiers. Sur ce point très précis, le protocole de Timbuktu est largement plus rapide que l'AFP (Apple File Protocol) standard du Mac… Si vous avez beaucoup de fichiers à échanger, c'est pas une mauvaise idée !

Allez sur File/New Connection (ou Commande N) et dans la partie TCP/IP, il reste à rentrer le e.mail de l’équipier distant… La base de données de vos correspondants Timbuktu est hébergée sur un serveur Linux chez Netopia. Quand vous renseignez votre e.mail la première fois, la prise en compte n'est pas instantanée (attendre une bonne minute…). Ensuite c'est bon. Si votre IP change, n'oubliez pas que ce serveur doit remettre sa base à jour, CQFD.

Par la suite, Timbuktu peut également scanner internet pour trouver qui, de vos correspondants, est actif (mais c'est surtout intéressant derrière un routeur pour localiser les petits copains connectés dans la même plage IP…)…

Et le carnet d'adresses ?
Ah zut ! J'allais l'oublier… ouvrez-le. Par défaut, il ya deux adresses (tiens, seule celle de Netopia OSX semble fonctionner)… Vous souhaitez ajouter une adresse ? Facile, utilisez le cliqué/glissé ! Mettez côte à côte le carnet d'adresse personnel et la fenêtre de New Connection, en choississant l'onglet TCP/IP… Et, quand vous avez entré une adresse e.mail dans cette dernière, cliquez sur le petit Macintosh à sa gauche… et déplacez-le sur votre fenêtre de répertoire… Voilà.
Ou simplement cliquez sur la dernière icône de la palette de Timbuktu !

Tiens, cela ne marche pas ?
Malgré tout ce qui a été expliqué, il se peut que cela ne fonctionne pas… Comprendre : on ne me voit pas mais moi je vois les autres… Pas de panique !
• Avez-vous ouvert le port 407 sur votre routeur ?!! C’est un minimum ! Même sur un routeur Netopia, c’est à faire sauf que, chez eux, le port est déjà renseigné, il suffit de chercher dans la liste des NAT l’item Timbuktu et de l’ouvrir… (enable).
• Avez-vous désactivé la fermeture des ports via votre logiciel FireWall ? NetBarrier de chez Intego peut ainsi bloquer les ports… Deux options :
- Passez en mode FireWall Sans restrictions… Mais du coup tous les ports sont ouverts, pas réellement efficace question sécurité !
- ou, mieux (et plus sûr), se placer en [iMode avancé et d’ajouter un nouveau set via le bouton en bas d'écran dès lors disponible dans ce mode… Dans la liste des ports déjà disponibles, Timbuktu existe. Il suffit de le sélectionner et de l’activer… Le port 407 est du coup ouvert. Whaaaa !
N’oubliez-pas dès lors, d’ouvrir les autres ports clés (!!) comme Web, iChat, Mail, AppleShare IP, etc. Cela peut toujours servir, non ?!!!

Plus d’infos :
Timbuktu

le 27/05/2004 à 09:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Ardeur n. État particulier de l’amour sans expérience.

Ambrose Bierce

dans
par Jean-Christophe Courte

image Citation de printemps !
Gilles G. Jobin passe sa vie à lire… Il extrait de toutes ses lectures des phrases qui l’amusent, des citations, en fait. Quand j’ai écrit ce papier, il y en avait 13606 sur 441 auteurs… une paille !
C’est un site que j’adore et sur lequel je vais assez régulièrement. Bon, je ne vous conseille pas d’utiliser Safari mais plus plutôt de prendre Camino (la dernière, la 0.8) pour le consulter…
Et c’est un outil fabuleux car il ya des rencontres superbes à faire…
Ainsi Ambroise Bierce et son dictionnaire du Diable par exemple…

Qui écrit : Assisté n. Individu qui compte sur la générosité publique pour un soutien que vous-mêmes n’êtes pas en position de pouvoir obtenir.
Ou encore : Ignare n. Personne ignorante peu familiarisée avec certains domaines du savoir qui vous sont familiers, et qui ont des domaines de prédilection auxquels vous n’entendez rien. 
Pour finir : Histoire n. Compte rendu hautement douteux d’événements historiques hautement futiles, causés par des chefs d’une haute scélératesse et des soldats particulièrement stupides.
Cette citation, comme les autres, sont plus que jamais d’actualité…!
Bierce a écrit Contes noirs, Fables fantastiques, Le club des parenticides et… Le Dictionnaire du diable.

le 25/05/2004 à 09:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?