Urbanbike

Recherche | mode avancée
Abonnement au fil RSS ou ATOM

Nebo ou Griffonnage ? Les deux…?

Vos usages feront la différence…

dans écrire | usages
par Jean-Christophe Courte

Où le rédacteur de ce blog revient — pour la nième fois — sur l’écriture manuscrite…
Passez votre chemin si vous êtes arrivés ici par hasard…!

À chaque utilisation, j’ai le sentiment d’avoir découvert la meilleure martingale…

Oui, Griffonnage présente nombre d’avantages et s’emploie directement dans toutes les applications… contrairement à Nebo, produit autonome doté d’un mode sombre depuis peu.

Une fois que j’ai posé ceci, apprécié le soin apporté par les développeurs de Ulysses vis-à-vis de Griffonnage, mesuré la force de son intégration dans iOS, rien n’est plié pour autant.

Car, à l’usage, ça pique…

Combien de fois dois-je corriger l’interprétation de ce que j’ai écrit à la main ?
Quel outil s’avère le plus souple pour corriger, amender régulièrement un texte en cours de rédaction ?
Corollaire : est-il plus facile d’intervenir dans le texte transformé en caractères d’imprimerie ou affiché dans sa calligraphie originale…?

Pour répondre au premier point, il est évident que la lisibilité de votre écriture manuscrite est clef.
Si vous écrivez, heuuuu, comme un pied, nul doute que l’un comme l’autre auront quelques difficultés. Un test rapide : est-ce que votre entourage arrive à vous relire ?!

Pour les derniers points, quid de vos usages…??

Usage limité ou continu…?

Avertissement : les seules personnes qui utilisent ces outils dans mon entourage sont… ma fille et moi…! Echantillon réduit aux usages quotidiens…!

Si Griffonnage, intégré à iOS, gratuit, est instantanément disponible, la reconnaissance de mon écriture est nettement moins régulière (ou plus aléatoire…) que sous Nebo et m’oblige fréquemment à revenir sur ce qui a été interprété…

À l’utilisation (et vous n’imaginez pas le paquet d’essais réalisés…!), Nebo s’avère nettement incontestablement plus capable de me “comprendre ». Il n’interprète pas ma graphie en me proposant des équivalences étranges…! Et, j’insiste, m’offre un taux de reconnaissance de cette dernière sans pareil.

Je vais continuer à employer Griffonnage pour des actions ponctuelles. Mais lancer Nebo dès que j’envisage de dépasser un paragraphe.

Ma fille — qui a une écriture moins déformée que la mienne — me dit avoir un taux de reconnaissance supportable et préfère Griffonnage.

Nebo pour un usage au long-cours…

Si vous avez besoin d’écrire à la main de très longs textes, de les retravailler aisément, je ne pense pas que ce sera avec Griffonnage que vous serez le plus à l’aise.

Reprendre son texte qui a déjà été transformé en caractères d’imprimerie avec de fréquentes surprises d’interprétation n’est pas la solution la plus confortable.

C’est sur ce plan (…je vais peut-être arriver à l’exprimer) que Nebo reste le plus professionnel : vous visualisez votre écriture tout au long (ou non) de votre saisie, vous pouvez corriger ce flux qui n’est autre que votre graphie et non une interprétation de votre graphie en ajoutant, insérant de nouveaux mots ou paragraphes.

En permanence, Nebo affiche au-dessus de votre calligraphie ce qu’il a compris sans modifier votre texte calligraphié.

Si vous constatez que votre saisie manuscrite n’a pas été correctement interprétée, vous pouvez biffer le mot manuscrit problématique et le remplacer, insérer un mot ou bout de phrase calligraphiée dans ce qui est affiché. Tout en gardant le texte manuscrit à l’écran, CQFD.

reduc-450

  • Mieux, il est possible en cours d’écriture d’informer Nebo sur la signification de votre graphie en sélectionnant le terme correspondant dans la ligne de caractères au-dessus du paragraphe en cours d’écriture puis de valider le terme souhaité dans une liste des options possibles…

C’est la souplesse des corrections, ajouts, suppressions qui rend Nebo différent de Griffonnage. Et, bien entendu, l’affichage permanent (hautement conseillé par moi) de votre écriture.

Ces deux produits poursuivent bien le même objectif : vous faire redécouvrir la force de votre écriture manuscrite.

Mais afficher — le temps que vous souhaitez — votre graphie originale sur l’écran pour vous permettre de vous relire, voire de l’améliorer est un sacré plus

Vous n’êtes pas plus obligé de me croire que de lire ce blog…!

le 27/09/2022 à 09:25 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Retour à l’iPad Pro 2016

Qui reste un chouette écran d’écriture sous Ulysses avec le Pencil de première génération…

dans écrire | grospod | outils | usages | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Cartes, je reste un inconditionnel de Nebo. Cependant, je me refuse à détourner les yeux d’autres solutions qui me sont proposées dont Griffonnage qui s’améliore au fur et à mesure des évolutions d’iOS.

reduc-450

Il n’y a pas qu’iOS qui évolue : Ulysses ajoute dans sa barre additionnelle du Pencil ses trois icônes d’accès aux panneaux de balisage multimarkdown, ce qui permet d’écrire à la main tout en ajoutant les attributs de style autour de son texte.

reduc-450

Ce dispositif confère à ce moment d’écriture un confort supplémentaire.

De plus, Ulysses dispose d’une fonction révision (du texte) qui permet à tout moment de vérifier orthographe et style1, ce qui est loin d’être négligeable.

Seule la batterie de cet iPad de 2016 commence à donner des signes de faiblesse2 alors qu’iOS 16 sera supporté sur cet écran : il est temps de réagir et de la faire vérifier ou changer.

Je vous laisse, je vais faire un saut à l’Apple Store pour m’informer…


  1. À ne pas suivre aveuglement… 

  2. Descendue à 24 % en 03:15… iPad de 2016 et nous sommes ne 2022, sachant que cet iPad (celui de ma fille) a été bien utilisé sur les bancs de l’université… 

le 25/09/2022 à 10:15 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Widget, iOS 16 et Drafts

Pour rédacteur compulsif…

dans écrire | grospod | pratique
par Jean-Christophe Courte

Développement d’un tweet matinal (…qui disparaitra dans 15 jours). Et comme mes trois lecteurs ne sont pas sur twitter, je reprends ici…

J’ai découvert iOS 16 et ses Widgets sur l’écran à la sortie officielle de cet OS.

Et, oui, les widgets font désormais partie de mon quotidien sous iPhone.

Dont ceux des applications de prise de vue, ceux de Halide et de Camera+, de la météo locale.
Et, plus intéressant, celui de Drafts !

Illustration en quatre copies d’écran.

reduc-450

Sous iOS 16, ma manière de prendre des notes s’est modifiée : j’ai ajouté celui de Drafts

reduc-450

Et l’ai programmé pour lancer une action pratique à mes yeux, la possibilité de créer une note disposant des #tags indispensables dans un workflow spécifique.

reduc-450

J’insiste sur le fait que l’on peut choisir l’action souhaitée (et, plus si vous disposez de la version Pro pour toutes celles qui ne sont pas standard comme celle qui suit…)

reduc-450

De mémoire, je suis parti de celle-ci… : New Draft++ | Drafts Directory

C’est tout…

Bien entendu, Drafts ne se lance que si vous êtes reconnu par votre iPhone…

le 24/09/2022 à 14:50 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Alors, une année de plus…?

Chiche…!

dans vieillir
par Jean-Christophe Courte

Je tweetais hier (avec quelques fautes d’inattention1)…
« Tenir un blog, c’est avant tout consigner des expériences pour soi (…une base de donnés ouverte à tous). Je me marre quand on me parle doctement de monétisation : effectivement, ça revient moins cher que des séances de psy. »

Le blog est une scène sans public…!
Au départ quelques copains qui passent, un moteur de recherche qui indexe le contenu par erreur, quelques mots-clés.

Et, paf, l’audience explose…!
Un lecteur, puis deux, puis trois…
Dix, douze les week-ends pluvieux…!

Désormais, avec les réseaux sociaux et les formats d’information ultra courts (280 caractères sur Twitter, 500 sur Mastodon), un blog doit s’appuyer sur ces dernières pour être picoré.

Si vous voulez réussir votre blog, faites l’inverse de ce carnet de notes. Choisissez…

  • Un angle rédactionnel identifiable
  • Un très bon hébergeur (…c’est mon cas2)
  • Un outil de publication solide et évolutif

Accessoirement, ayez…

  • Des commentaires ouverts pour créer puis fidéliser une base de lecteurs
  • Une publication régulière, quotidienne…
  • Une équipe pour assurer la couverture de nombreux sujets

Pour capter une audience qui vous permettra d’afficher — contre quelques picaillons — des espaces publicitaires reliés à l’angle rédactionnel…

Votre blog peut devenir, dès lors, un site de référence
Bingo…!

reduc-450

Je n’avais pas envie de cela (…et ça se voit…).

Ce blog sans interaction, sans régularité éditoriale est ma mémoire…

Bref, le truc à ne pas faire.

Aussi, malgré ce diagnostic impitoyable, urbanbike va poursuivre sa route une vingtième année pour continuer à exciter mes neurones3

Zut de zut de zut…!

le 23/09/2022 à 12:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Bon sang, 19 ans

Il me semble que c’était (avant, avant) hier…!

dans dans mon bocal | groummphh | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Urbanbike attaque ce 23 septembre sa dix-neuvième année.
Je recopie et corrige un précédent billet, urbanbike | Bon sang, 10 ans

Truisme d’écrire que la vie file… (gnagnagna…), que près de deux décennies viennent de s’écouler (pfffff… quelle originalité…), que l’auteur de ces lignes a quasiment perdu ses cheveux1 (arrête là, JC, c’est pathétique…).

Bref : à suivre si… les grands malades totalement perchés ne jouent pas avec le feu nucléaire…

reduc-450

Toute comparaison entre mon état d’esprit et cet arbre qui penche est purement fortuite (cliché RAW au 14 traité dans CaptureOne)…


  1. Protestation énergique des derniers qui résistent… 

le 23/09/2022 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Capture One sur iPad, essai express

Fibre et iPad de compétition indispensables…

dans grospod | outils | photo
par Jean-Christophe Courte

J’ai reçu un courriel ce soir de Capture One (…que je m’obstine à nommer #CaptureOne) pour tester leur application sous… iPad.

Deux freins :

  • Je ne dispose que d’un iPad Air 4 qui est avant tout une machine pour de la prise de notes manuscrites (avec Nebo) et lecture de ePubs…
  • Le réseau est anémique, j’emploie (avec son accord) le wifi de notre voisin encore quelques jours car nous ne souhaitons pas abuser de sa gentillesse…

reduc-450

Je devrais passer en 5G pour tester (je vais le faire après avoir fini ce billet) mais cela reste un simple essai car, à 5,49 € par mois (…ce qui, certes, permet néanmoins de se déconnecter si besoin pendant une période donnée), je préfère employer notre MacBook Pro 16 collectif de 2019 (ok, pas un M1 ou M2…!) doté de la version 21 de Capture One (la v. 14 en réalité)

Accéder aux images dans les conditions décrites n’est pas optimum. Les RAW s’affichent, reste à les importer et à surveiller son espace disque…

reduc-450

Si l’interface est assez bien foutue (si, si…), cet iPad et son environnement (moi compris…!) ne sont pas des foudres de guerre…

reduc-450

D’emblée je pense à l’ami Régis qui dispose d’un iPad Pro et qui souffrira certainement moins lors d’un test…

reduc-450

Les imports issus du 14 sont très sombres une fois rendus dans Capture One (ça va se régler) et il est indispensable de jouer de la… baguette magique pour retrouver ses clichés avant de commencer à les corriger…

reduc-450

Par contre, le copier/coller de réglages d’une précédente photo permet immédiatement de retrouver les couleurs des photos prises lundi au iPhone 14 pro Max…

reduc-450

Capture One sur iPad est bourré de splendides filtres cumulatifs qui plairont à nombre d’utilisateurs…

reduc-450

D’un correcteur de perspective, changement de cadrage, etc.

reduc-450

Coté options d’export, renomage des clichés, c’est moins performant que sous macOS (euphémisme…!).

reduc-450

À l’usage (enfin, au bout d’une petite heure…), je trouve l’interface encombrante1 (sur Mac, elle est nettement plus discrète, riche de fonctionnalités mais demande du temps pour y trouver ses options alias qu’ici, c’est plus grand public averti) même s’il est possible de basculer sur la vue de l’image en cours de traitement plein écran…

Autant le souligner, je ne suis pas hyper à l’aise à utiliser Capture One sur l’iPad Air 4 : trop lent, écran moins lumineux, moins grand que notre Mac, CQFD.
Bien entendu, si je disposais d’un iPad de compétition, why not

Or il n’est pas question que je braque une banque (!) pour acquérir un nouvel iPad. Le 14 est déjà une folie…

Aussi je m’interroge : une version iPhone, jamais…?

Voilà, voilà… Test express vous dis-je…


  1. Certes, vous pouvez inverser les palettes à 180° mais bon… 

le 22/09/2022 à 18:40 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Nebo sur iPad autorise le mode sombre

Et ça change mes usages…!

dans écrire | grospod | outils | usages | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Cela fait quelques années que j’emploie Stylus puis Nebo sur iPad1. Si l’application fait des miracles (…reconnaître mon écriture en est un !), elle avait, à mes yeux fatigués, un énorme défaut : celle de la page éblouissante2 !

Quelle que soit l’heure de la journée, j’étais face à un écran totalement blanc.

Or, le soir, voire la nuit, c’était carrément l’inconfort même en réduisant la luminosité au maximum.

reduc-450

  • Le choix de la couleur de l’écriture est laissée à la discrétion de l’utilisateur (j’ai opté pour la jaune en fonction de ce billet)

En nous offrant enfin un vrai mode sombre, je peux tracer mes lettres comme sur un tableau noir et conserver ce réglage 24 heures sur 24.

D’aucuns vont me rappeler l’existence de Griffonnage qui est une fonction disponible dans iOS et qui peut être employé dans n’importe quelle application, markdown ou non !

C’est juste. Mais Griffonnage ne me répond pas à mes besoins les plus simples. En premier lieu, ma calligraphie est immédiatement convertie.

C’est ballot mais j’apprécie d’écrire en conservant le dessin de mon écriture pour biffer, corriger, insérer du texte comme sur un carnet papier.

De plus, en cas d’incompréhension de ma graphie par l’application, je peux au moins trancher en me relisant et bien mieux interpréter que l’application ma propre graphie.

Cela m’évite de me retrouver avec un terme étrange soudainement au milieu d’un paragraphe de mon texte !

Enfin, désolé de le souligner, côté reconnaissance de mon écriture, Nebo réussit à chaque utilisation à mieux me comprendre : je suis rarement amené à réécrire un mot désuet.

À l’heure où nombre d’étudiants3 ne savent plus écrire à la main, à celle où les personnes de ma génération (des vieux !) ont du mal avec l’usage du clavier, voici une application malheureusement peu mise en avant même au sein des Apple stores.

Il n’y a pas de complot : Griffonnage est gratuit car livré avec iOS quand Nebo coûte quelques euros.

Or, au risque de me répéter, ce ne sont pas deux produits équivalents.

Prenez le temps de lire la fiche technique de Nebo, non pour vous en convaincre, mais pour découvrir tous les aspects que je ne vais pas évoquer ici.

En effet, seule l’écriture manuscrite m’intéresse, Nebo étant une page de brouillon infinie que je peux convertir au dernier moment en un fichier texte avant de l’exporter vers Drafts ou tout autre traitement de texte.

Bref, en cette fin septembre, un grand merci aux développeurs de Nebo d’avoir (enfin !) ajouté cette option. Même si je la trouve encore perfectible4, elle est la bienvenue !

Pour mémoire…

reduc-450

  • Si l’on peut convertir à tout moment son texte en caractères d’imprimerie, je préfère ne le faire qu’à la toute fin (j’ai du écrire un ou deux billets sur cette option)…

reduc-450

  • Plusieurs formats sont disponibles…

reduc-450

  • Dont… texte. La première ligne écrite sert de titre…

reduc-450

  • Et j’expédie ma prose vers l’app Drafts (qui propose un joli fond sombre — ah, c’est un thème que j’ai créé il y a une année, thème nommé… BelleÎle Dark, CQFD)

C’est tout !


  1. urbanbike | Pourquoi écrire à la main… ; urbanbike | Écrire avec Nebo en 2022 a du sens… ; urbanbike | Pourquoi se remettre à écrire à la main ? 

  2. même pas la zone occupée généralement par un clavier pour minimiser cet éblouissement ! 

  3. urbanbike | Etudiants et prise de notes 

  4. couleur de fond et couleur de la linéature réglables par l’usager, possible ? 

le 22/09/2022 à 16:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?