Urbanbike

Recherche | mode avancée

Une blonde chez les machos

L’itinéraire passionnant de Carly Fiorina

dans lire
par Jean-Christophe Courte

Préalable : Je reçois régulièrement les ouvrages dont j'ai réalisé la couverture. Bien souvent, cela ne m'intéresse franchement pas même si le sujet doit être épatant pour les professionnels de la finance ou du management…

Mais le bouquin de Carly Fiorina m'a remis en mémoire la saga de son éviction de chez HP après la fusion réussie avec Compacq et les résultats positifs qui s'en suivirent alors que c'était son action durant cinq ans qui les avait générés… Bref, le conseil de cette boîte s'est conduit d'une manière assez incroyable et c'est véritablement passionnant de lire son témoignage sur ces événements encore frais. D'autant que le 24 Mai 2006, The Wall Street Journal titrait  Carly aurait-elle eu raison ? Il n'est jamais trop tard pour s'en rendre compte…

Mais ce qui reste le plus intéressant dans son livre, c'est cette leçon de vie d'une femme dans le monde des affaires… Si vous êtes une jeune femme en train de faire des études qui vont vous mener vers l'entreprise, la lecture de ces 372 pages est quasi indispensable pour comprendre face à quoi vous risquez de vous retrouver un jour ou l'autre… ! Surtout si vous êtes jolie et cultivée… Quand aux étudiants de sexe masculin, ce sera l'occasion de découvrir une liberté de ton comme l’acuité de l'analyse de l'auteur sur les comportements hiérarchiques.

Bref, j'ai été happé par cette écriture directe où cette femme brillante raconte simplement son enfance, ses peurs, ses parents, sa trajectoire depuis son premier job de réceptionniste jusqu'à HP en passant par AT&T et Lucent, qui a été au contact de nombreux services et des clients finaux. Comment une jeune femme bosseuse, diplômée de Stanford en histoire et philosophie médiévale, lisant le grec et le latin, pianiste de bon niveau, parlant français et italien, est rentrée chez le géant des télécoms, a repris ensuite des études (MIT) puis a été repérée pour devenir le DG de d'une des vingt plus grosses entreprises US.
Trajectoire pratiquement impossible en France.

Hallucinant de vérifier à nouveau comment l'entreprise demande toujours plus aux femmes qu'aux hommes (…ce n'est pas une découverte mais que cela se perpétue est sidérant), comment le fait d'être blonde et féminine peut aux yeux de certains dirigeants s'avérer quasi suspect…!

Alors pourquoi je vous engage à lire ce livre…?
C'est qu'il est aussi passionnant que le polar que je vous avais proposé en Février, Paranoïa… Sauf qu'ici, ce n'est pas un roman et que l'on accède aux explications de la partie qui n' pas eu même le temps de se défendre (éviction en trois minutes sans explications), que cela se passe à l'intérieur de l'une des plus grosses sociétés d'informatique et de téléphonie, que la réalité dépasse la fiction…!
Intéressant également de voir qui sont les réels freins au changement dans une boîte et pour quelles raisons… Le cas d'HP et l'action de son conseil d'actionnaires historiques est un superbe exemple que de nombreux employés de cette entreprise comme des étudiants peuvent méditer (…un autre son de cloche n'est jamais inutile pour se forger sa propre opinion). C'est d'ailleurs un angle de lecture différent de la seule histoire personnelle de Carly Fiorina.
NB : si Steve Jobs a besoin de quelqu'un demain…

J'ai pris des décisions difficiles
L'ex-PDG de Hewlett-Packard raconte
Carly Fiorina
Eyrolles
9782212537659 | 29,90 € | 372 pages

image

A lire ailleurs
12/04/07 : L'analyse de ToTheEnd sur CUK avec graphiques financiers à l'appui.




Septembre 2015 : Ce qui précède, c'est ce que j'écrivais alors après avoir lu le livre et, surtout, composé la couverture. Comme l'éditeur me demandait ce que je pensais du livre, je trouvais que l'histoire était bien troussée même si toujours à l'avantage de l'héroïne qui, manifestement à la lire, avait été en butte à toute l'entreprise. Bref, qui n'avait pas grand chose à se reprocher (Sic !).

Néanmoins, je me souvenais de la fonte des effectifs de HP après le rachat de Compaq. Et la suite catastrophique. Bref, comme une impression de jolie histoire où l'héroïne n'avait fait aucune erreur et que tout était de la faute des autres. C'était quand même ça qui me surprenait mais, venant des USA, pourquoi pas.

Un doute.

Et puis me voilà face à la même personne qui brigue la présidence des Etats-Unis avec, parfois, une impression étrange. Et surtout, une question : est-ce bien la même personne !? Et depuis quelques mois, je suis d'un œil cette campagne avec une vision une peu différente car ce que je lis de ses propos ne sont pas en accord avec le fil blanc du livre autant que je m'en souviens. Bon, le côté excessif de ce candidat au prénom de personnage de Disney m'agace.

Et puis, il y a eu quelques attaques étonnantes de part et d'autre et des réponses sèches qui m'éclairent un peu mieux. En réfléchissant au bouquin, pas l'ombre d'un remords, d'un échec, juste la victime d'un complot mashiste. Sauf que la réalité est peut être autre que cette jolie histoire racontée à la première personne.

le 27/03/2007 à 08:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?