Urbanbike

Recherche | mode avancée

Tierra del Fuego

Francisco Coloane

dans ailleurs | lire
par Jean-Christophe Courte

Prodigieuses nouvelles à déguster, une chaque soir… À la fois fantastiques et terribles, ces nouvelles basées sur des faits réels (le sombre royaume de Julio Popper a malheureusement existé, le génocide des indiens Ona a bien été commis de sang froid, etc.) nous entraînent bien loin de nos conflits existentiels, de notre univers bien confortable en comparaison de la vie des personnages de Coloane dans les territoires hostiles et immenses du Paramo… Là bas, survivre n'est pas un vain mot avec le froid, le vent et la solitude pour quotidien. Pas d'histoires à l'eau de rose mais des fresques brutales où l'homme n'est pas tendre avec ses semblables. Les véritables habitants de ces terres ont été littéralement chassés, exterminés. C'est entre autre leur histoire terrible que brosse Coloane. Chaque nouvelle se déroule se visualise comme un film tant les détails sont précis…

Hypocrite philosophie ! » pensa Novak allongé dans l'obscurité. « Héroïsme et sentiments élevés pour la piétaille, et les richesses pour le maître ! Ah, le scélérat ! » murmura-t-il en se souvenant de la scène finale où, dès le discours achevé, il dégainait son sabre et s'écriait avec la troupe à l'unisson : « Avec vous nous vivons ; avec vous nous mourrons ! »

Il se répétait ces phrases que Popper lui avait ordonné d'inculquer aux soldats afin qu'elles leur serve de serment adressé au Chef… « Avec vous nous vivons ; avec vous nous mourrons ! »… Il poussa un profond soupir, mêlé de rage et de compassion pour lui-même. Il n'avait été qu'un pauvre idiot, utilisé pour terroriser de plus idiots que lui ! Le Roumain l'avait manipulé comme un des ces épouvantails empaillés qui mystifiaient les Indiens et tous les gueux de la pampa ! La vie était donc ainsi ? Faim et prison pour que l'homme travaille et ne vole pas ? La condition de l'effort était-elle vraiment un estomac vide ?


Pour commencer à lire Coloane, je conseille de démarrer par Le passant du bout du monde trouve très instructif (lire le billet d'urbanbike) particulièrement instructif car cela explique encore plus l'univers de cet auteur majeur au Chili et en Amérique du Sud.

Du coup je vais relire Cap Horn que j'avais trouvé très (trop) âpre et qui fût mon premier contact avec cet auteur.



Tierra del Fuego image
Francisco Coloane
Phébus
9782859408749 | 7,50 €

image

Lire également :
Le passant du bout du monde
Naître en français
Au coeur de Bornéo
Val Paradis
L'île des perroquets
Flamand des vagues
Poussières mexicaines
American Rigolos
Motel blues
Nos voisins du dessous
Un curé d'enfer
Atlantique nord

le 22/10/2007 à 08:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?