Urbanbike

Recherche | mode avancée

2013 | Célébration de la naissance d’André Le Nôtre

Mortemets : Allées ou potagers…?

dans dans mon bocal | groummphh | potager
par Jean-Christophe Courte

En 2013, à l’occasion du 400e anniversaire de la naissance d’André Le Nôtre | 12 mars 1613, le domaine de Versailles a décidé de créer des allées reprenant un dessin d’époque laissé par l’illustre concepteur des jardins du château. Ces dernières seront tracées aux Mortemets dans une partie éloignée du domaine, le long de la pièce d’eau des Suisses (voir cette première chronique sur urbanbike).

@urbanbike

Seul problème de taille, cette décision condamne, pour démarrer, 25 des 200 jardins potagers familiaux de Versailles installés là depuis des décennies — une bonne partie de ceux de l’Association La Quintinie, un autre auguste jardinier.

Pour mémoire, Jean-Baptiste La Quintinie s’occupa des jardins fruitiers et potagers royaux dont celui du Potager du Roi qui n’est plus rattaché au domaine de Versailles depuis 1873, date de la création de l’École nationale d’horticulture.

N’étant pas partie prenante — juste des promeneurs appréciant la biodiversité de ces lieux — nous nous sommes interrogés dans cinq billets rédigés en juillet 2012 — en résumé, découverte de ces potagers | comment s’y rendre | quelques raisons opposer à leur destruction | constat de l’état actuel | vers le retour des potagers dans les villes.

Chaque billet se nourrissant de réflexions et donnant parfois l’envie à d’autres blogueurs comme eiffair de venir constater de visu…!

@urbanbike

Question…

Ubuesque. Avons-nous le droit de détruire une fort belle réserve de biodiversité consignée dans cet ensemble de jardins potagers pour célébrer l’anniversaire d’un grand jardinier ?

Bon sens. Au moment où l’humanité se pose la question de comment nourrir sa population qui s’approche des 7 milliards d’individus, détruire des potagers parfaitement productifs pour les remplacer par trois allées gravillonnées bordées d’arbres et de pelouse est une question que nous sommes en droit de nous poser.

La révolution potagère…

Le droit de changer d’avis. Au moment où l’on prône avec force le retour des potagers en ville (Berlin, Shanghai, New-York, etc.), est-ce réellement astucieux d’en détruire…? Ne sommes-nous pas à contre-courant des problématiques actuelles…? Sans oublier le coût d’une telle opération.

Ironie. Pour mémoire, le thème de l’événement Les Saveurs du Potager du Roi ce week-end était Produire en ville.

Voilà, c’est dit.

le 08/10/2012 à 05:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?