Urbanbike

Recherche | mode avancée

O’Hanlon au Congo

Redmond O'Hanlon

dans ailleurs | écouter | lire
par Jean-Christophe Courte

Dimanche matin, j'écoutais une émission sur mon poste de radio (interception sur France Inter, émission à écouter dans la semaine en poscast) sur le sort des enfants considérés comme sorciers au Congo et rejetés par leurs parents… En gros, un malheur s'abat dans la famille et c'est la faute est généralement imputée à l'un des niards.
Le voilà baptisé sorcier avec la complicité de certaines églises locales qui se fient au fait qu'il ait (ou pas…) tremblé à un moment clé de la séance de désenvoûtement qui suit…
Et hop, à la rue. Comme Esther

J'ai immédiatement pensé au très bon blog de Cédric Kalonji qui est dans mes fils RSS… La vie quotidienne au Congo.

Et, de fil en aiguille au livre malheureusement épuisé de Redmond O'Hanlon au Congo. Dans ce récit de voyage, on rit bien moins (…et parfois pas du tout) que dans Au coeur de Bornéo ou dans Help!

Et pour cause.
Corruption, commissions, paperasse, tout est bon pour soutirer de l'argent et bloquer l'expédition vers le lac Télé… Mais réduire ce livre à ces tracas administratifs serait ridicule, c'est aussi une autre lecture du monde africain, vu par les yeux de Redmond O'Hanlon…
Un monde où les fétiches, les clans, les liens familiaux sont très importants… Je vous laisse découvrir. On n'en sort pas indemne et la trame de l'histoire reste un long moment à l'esprit. Si vous avez lu les mémoires de porc-épic d'Alain Mabanckou, vous comprendrez peut être mieux une partie de l'ambiance de ce très long récit…

Cela n'empêche pas des moments plus légers…!
Nous partîmes, comme je le croyais, pour nous baigner. Je me déshabillai, sautai à l'extrémité d'un arbre mort dans l'eau noire et profonde et me suis mis à nager dans l'eau fraîche… « Reviens ! » entendis-je à travers le gargouillis de l'eau dans mes oreilles. « Reviens ! »
C'était le cri le plus aigu que Marcellin pût produire, un appel angoissé. « Redmond ! Des crocodiles ! » De bout sur son arbre, il agitait les deux bras. « C'est le plus gros crocodile que j'aie jamais vu ! Il vit dans l'angle ! Crocodile ! Crocodile ! »
Je pris conscience de mes génitoires blanches, sans protection, qui pendait comme un appât à poissons. L'écorce de l'arbre était distante de vingt longs mètres, noirs et opaques.
« Tu n'appendras jamais rien ? dit Marcellin, trop en colère pour jurer, alors que je me hissais sur la berge, sain et sauf mais agité de tremblements. Tu n'apprendras donc jamais rien ? On ne sa baigne pas. On se lave. Quand on dit se baigner, ça veut simplement dire se laver. Et quand l'eau est noire et profonde, on se lave à un pas de la rive. Pas plus »


O'Hanlon au Congo
Redmond O'Hanlon
Flammarion
9782080672865 | 22,87 €

image caddie

image

le 17/03/2008 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?