Urbanbike

Recherche | mode avancée

Les voix de l’asphalte

Philip K. Dick

dans lire
par Jean-Christophe Courte

Vies ordinaires en Californie dans les années 50 et pas un poil de science fiction…

Stuart Hadley est un jeune marié dont l'épouse, Ellen, attend un mouflet (…au début du roman). Il bosse dans un petit magasin de radios et téléviseurs monté par un self-made man à l'ancienne. Il porte beau, a ce job tranquille, cet enfant à naître…

Mais c'est sans compter avec une fêlure, un mal vivre dans ce monde urbain qui se redessine sans cesse et une énorme interrogation sur sa vie, sa destinée. Bref, en plein malaise existentiel, il se retrouve à la conférence d'un leader religieux qui le subjugue par sa voix et ses descriptions apocalyptiques, rencontre par la même occasion la rédactrice d'une feuille de chou fasciste, une quasi succube…!
En rentrant dans l'intimité de ces deux êtres, il découvre l'envers de décor et pète sérieusement un plomb… Toute sa frustration, sa rancœur s'expriment alors et… Et à vous de lire la suite…!

Univers machiste bien marqué, réussite sociale comme seul but, racisme ambiant, pensées étroites, Philip K. Dick nous décrit les USA d'après guerre avec ses multiples interrogations, ses angoisses, ses intolérances. Pour les lecteurs des autres ouvrages de Dick, ce roman est dans la ligne de L'homme dont les dents étaient toutes exactement semblables et, surtout de Humpty Dumpty qui se situe également à Oackland (même ville en Californie, même prénom de l'épouse que dans les voies de l'asphalte…). On peut y ajouter Confessions d'un barjo (pour la description du beau frère vulgaire et arriviste marié à la sœur du personnage principal) et Mon royaume pour un mouchoir (magasin de radios et de téléviseurs).

Tout ceci me laisse à penser que Les voix de l'asphalte ont servi de canevas aux romains pré-cités. Pas de science-fiction mais toujours du mal-vivre à forte dose… Loin d'être le meilleur roman de Dick, son intérêt réside surtout dans cette mise en perspective des romans publiés. Après, la question reste entière : fallait-il publier ces pages retrouvées récemment…? Oui, pour les aficionados de Dick, histoire de mieux comprendre ses obsessions. D'autant que ça se lit sans déplaisir…!



Les voix de l'asphalte
Philip K. Dick
Le cherche midi | Néo
9782749109695 | 22 €

image caddie

image

le 26/06/2008 à 07:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?