Urbanbike

Recherche | mode avancée

Nikon D700 | prise en main

À quand les tests antidopages chez les ingénieurs Nikon ?

dans photographie | signé laurent
par Laurent Thion

image

D'une manière assez inattendue, je me suis retrouvé samedi matin avec un D700 dans les mains. Je n'ai pas manqué de me tenir bien au courant de la sortie de ce nouveau boîtier et pensais bien avoir l'occasion de le tester d'ici quelques semaines, mais là, c'est un peu surpris que j'ai appréhendé si tôt l'objet.

Belle fabrication, bonne prise en main, compact et, première surprise, remarquable visée ! J'ai pu comparer en temps réel avec un D3, chaque appareil étant muni d'un 50mm f/1,8. Un boîtier dans chaque main, et je passe de l'un à l'autre : c'est presque mieux avec le D700 ! Même si il n'affiche pas la surface complète de prise de vue, la visée semble un peu plus grande que celle du D3 et aussi confortable. Et avec un flash intégré, en plus. Bon, il est vrai que ces petits flashes accusent vite leurs limites et qu'ils ne remplacent aucunement un équipement plus important si on veut obtenir des images de qualité mais cela peut dépanner. Avec le D3, on est sûr de faire beaucoup mieux… si on n'a pas oublié le SB-800 chez soi, bien sûr.

image

On constate que c'est le même oculaire que son grand frère qui est présent et qu'il est également muni de l'obturateur qui fait également office de verrou pour l'œilleton en empêchant son dévissage accidentel.

Vite, quelques images. Peu de temps devant moi mais une comparaison qui s'impose : le même sujet pris au D3 et au D700. Sur pied, avec les mêmes réglages (sauf peut-être une bricole qui devait être paramétrée différemment ?), même objectif : je mets au défi celui qui fera la différence entre les deux rendus.

image
image
image
image
Jeu concours : quelle image est réalisée avec le D700 ?

L'appareil se situe sur bien des points entre le D3 et le D300 : encombrement, poids, caractéristiques, ergonomie.
image
La famille au complet.

L'obturateur semble être plutôt dérivé de celui du D300 et est donc un peu moins réactif que celui du D3. Sur le plan de la haute rapidité, le D3 conserve son avance mais cela sera sensible dans de très rares cas de figure. Même si il est possible de boster le D700 par l'ajout d'une alimentation (la même que celle du D300) il est à noter que l'on se retrouve avec un appareil plus gros et moins performant que le D3, et à peine moins cher vu le prix du kit d'alimentation récemment mis à jour. D'autant qu'il n'y a plus de raison de ne pas croire à une baisse de tarif du D3 désormais…

Le seul point qui m'a chagriné de prime abord (et avant de voir ce qu'il a réellement dans les tripes) est la trappe d'accès à la carte Compact Flash. Le verrou d'ouverture qui existait sur le D300 est remplacé par un nouveau bouton baptisé "info" et qui donne accès à une sorte de mode d'emploi embarqué. Et la trappe s'ouvre donc d'une autre manière (glisser - tirer) qui n'inspire guère confiance. On verra à l'usage si je me trompe. Il n'y à qu'un seul emplacement dans cet appareil et forcément, cette trappe sera plus sollicitée que celle du D3.

Bref, et contre toute attente (j'utilise quotidiennement un D3 et un D300), cet appareil me fait envie ! Allez savoir pourquoi ?

À suivre, très probablement.

Ps : le D700 est donc déjà chez Photochrome (site internet en chantier actuellement) et vous avez la possibilité de le réserver en téléphonant de ma part à Frédéric au 01 42 87 98 95 ou 06 80 66 79 88. Prenez rendez-vous avant de vous déplacer au 22 rue raspail à Montreuil, ou commandez directement votre matériel en toute confiance.

image
Avec le 50 mm, 1/40 de seconde, f/3,5, ISO 400

image
La même plus un petit coup de flash intégré

image
Recadrage à 100%

image
Avec le 14-24 mm @14 mm, 1/60 de seconde, f/2,8, ISO 400 et le flash intégré

image
Test à 1600 ISO, 50mm, 1/80 de seconde à f/2,8

image
Recadrage à 100% : toujours aussi peu de bruit, comme le D3

le 21/07/2008 à 08:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Laurent Thion | Partager…?