Urbanbike

Recherche | mode avancée

Boulevard des branques | Polar

Patrick Pécherot

dans lire
par Jean-Christophe Courte

Suite de Belleville-Barcelone, ce nouveau roman de Patrick Pécherot, l'auteur de Les brouillards de la butte (…tous deux chroniqués dans urbanbike), est enthousiasmant…

Dans un style très personnel, l'histoire est remarquable en retraçant, entre autres, le sort des aliénés en ces périodes troublées des années 40. Les travaux de Ernst Rüdin, les textes d'Alexis Carrel ouvrent des perspectives monstrueuses à certains esprits "éclairés". Bref, les thèses eugénistes essaiment un peu partout dans le monde et même au USA. C'est ce que le narrateur découvre en cherchant à comprendre qui a occis son client, un psychiatre.

Comme d'habitude, un entrelacs impressionnant de pistes et de personnages hauts en couleurs pour composer ce roman bien adossé sur des bases historiques parfois tombées dans l'oubli et qui rafraîchiront la mémoire du lecteur. Superbe portrait des conséquences de la débâcle, des collusions entre truands et occupants… Bref, excellent polar à dévorer sous la couette. Et si vous n'avez pas encore découvert Patrick Pécherot, offrez-vous les trois.

Le restau s'était rempli. Ça faisait de la vie ordinaire, toute bourdonnante de conversations, du cliquetis des couverts et du bruit des mandibules. Avec de la chaleur qui montait des plats et des corps emmitouflés. Au fil du repas, on avait dénoué les écharpes de laine et tombé les manteaux. Pour oublier son assiette morose, on se racontait les bœufs gros sel et les civets d'avant. Des boustifailles à desserrer sa ceinture. C'était du gigot qui fondait sus la langue, de l'entrecôte marchand de vin. Des sauces et des petits oignons. On se calait l'estomac aux souvenirs. Et on passait l'eau avec l'air de ne pas remarquer les places vides. Celles des habitués qu'étaient pas revenus d'exode.


Boulevard des branques
Patrick Pécherot
Folio Policier
9782070359554 | 6,80 €

image caddie

image

le 14/12/2008 à 06:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?