Urbanbike

Recherche | mode avancée

Le Jourde et Naulleau

Précis de littérature du XXI° siècle

dans dans mon bocal | lire
par Jean-Christophe Courte

Décomplexant et rafraîchissant…
Je lis comme vous pas mal de choses diverses et variées… Des récits de voyage, de la littérature technique, des polars, de la science-fiction mais pas assez de littérature avec un grand "L". Ces derniers temps, avec Stanza sur mon iPhone, je télécharge des ouvrages que je n'ai fait qu'entre-apercevoir au cours de mes études, des classiques comme Sainte-Beuve ou des feuilletonistes comme Zévaco…!

Mais en écoutant certaines émissions à la radio d'une oreille distraite, je prends conscience d'être carrément largué par rapport à cette littérature qui fait le fonds de commerce des libraires et le miel des critiques… J'ai bien aimé l'ambiance du hérisson, eu beaucoup plus de mal avec quelques livres que j'ai préféré ne pas évoquer ici-même. Cet été, je suis tombé sur un livre de Marc Lévy, la référence en terme de ventes avec des gens comme Guillaume Musso ou Dan Brown (il suffit de regarder les meilleures ventes sur Livreshebdo.fr pour s'en convaincre, voir en fin de billet) que j'ai eu beaucoup de mal à ne pas reposer immédiatement et parcouru en diagonal pour cause de trame romanesque harlequinesque

Du coup, je me suis senti très inquiet (!) car ce n'est pas la première fois que j'ai du mal avec des auteurs à succès, reconnus, encensés par la critique…! Surtout quand vous en discutez avec des aficionados, des exégètes…!

Comment, mais tu n'as pas encore lu le dernier "biiiiip"…?!
Ben heu non, il écrit quoi…?
Mais c'est merveilleux, subtil, tellement de notre époque.


Bon là, j'exagère…! Personne dans mon entourage ne m'a tenu ce discours. Certainement pas Marc (!), Lukino, Dominique (qui ne lit en ce moment que des bouquins sur les CSS), personne ne m'a fait les gros yeux mais à lire certains magazines, j'ai souvent l'impression de ne pas être dans le coup, d'avoir raté un truc important…!

J'avais bien aimé les premières nouvelles d'Agnès Gavalda (découverte dans Télérama, je crois…). Mais démarré sans réussite un livre de Sollers, abandonné au bout de quelques lignes un ouvrage signé BHL, tourné le dos à Angot, etc.

Béatrice est arrivée la semaine dernière avec ce Précis de littérature du XXI° siècle, et je me souvenais qu'elle avait adoré la littérature sans estomac de Pierre Jourde (que je n'ai pas lu). Le soir, j'ai eu du mal à me concentrer sur ma propre lecture tant elle se marrait en lisant le Jourde et Naulleau à mes côtés. Aussi, à peine l'avait-elle achevé que je l'ai posé sur la pile de livres à côté de mon lit. Et le lendemain soir, hop, j'ai commencé à le parcourir.

Alors…?
Alors, si vous êtes très people et idolâtrez Darrieussecq, Laurrens, Chapsal, Zeller, Gavalda, Lévy (Marc ou Bernard-Henri), Jardin, Besson, Labro, oubliez et passez à un autre billet.

La grande force de ce précis est de donner à lire des passages tirés des ouvrages de chaque auteur, de démonter avec humour style et fonds de commerce. À lire ces extraits, on est même surpris que certains puissent être publiés. Chaque fiche auteur se termine par des exercices, des sujets de devoir et leurs corrigés… Entre les petites notes et ces exercices, on tombe souvent dans une franche hilarité.

Bref, après avoir lu ce précis et bien rigolé, je ne regrette plus d'avoir évité ces grandes figures de la littérature (avec un grand "L" comme…), pensant même qu'il manque quelques autres statues tout autant emblématiques. Qui sait, dans une prochaine édition…?! En tous cas, si vous avez comme moi des complexes (!) pour cause de "non lecture" de grandes figures médiatiques "in-con-tour-nables", quel gain de temps…! Et quel plaisir…! Hautement recommandé !

Du coup, j'ai repris avec plaisir mes lectures et vous renvoie à nouveau aux derniers polars chroniqués sans la moindre gène désormais…! Si, je vais essayer de mettre moins de points de suspension dans mes billets !



Le Jourde et Naulleau
Précis de littérature du XXI° siècle
Pierre Jourde et Éric Naulleau
Mango
9782913588967 | 13,50 €

image caddie

image

Pour mémoire, en 2008, quelques plus grosses ventes (dans le top 10) :
Parce que je t'aime | Guillaume Musso | 475 400 ex
La consolante | Anna Gavalda | 472 200 ex
Toutes ces choses qu'on ne s'est pas dites | Marc Lévy | 470 200 ex
(et ce sans cumuler avec les autres titres des mêmes auteurs…).

le 04/02/2009 à 06:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?