Urbanbike

Recherche | mode avancée

Le temps de l’espérance | reportages 1919-1929

Joseph Kessel

dans ailleurs | lire | potager
par Jean-Christophe Courte

On devrait mettre un avertissement dans les librairies…! Comme il n'y en a pas, je me force à ne ressortir qu'avec trois bouquins à chaque fois sous peine d'acquérir le fonds. En allant chercher un bouquin pour mon fiston, je suis tombé sur la réédition en poche de textes de Kessel.

Ce premier tome rassemble les premiers textes de ce jeune correcteur engagé au Journal des Débats, rue des Prêtres-Saint-Germain-l'Auxerrois (le gaillard n'a alors que 17 ans, licence de lettres en poche). Dont son premier reportage, celui du 14 juillet 1919 avec ce défilé de la Victoire de la grande guerre et un portrait de Pétain alors, le rappelle-il, pareil à un triomphateur de l'antiquité. Ensuite, c'est son premier reportage à l'étranger auprès des membres du Sinn Fein…

Le soir même, j'avais prévu de me passer un DVD mais j'ai eu la mauvaise idée d'ouvrir ce poche et je me suis retrouvé scotché par le style, l'atmosphère d'après guerre et les aventures — difficile de les nommer autrement ! de Joseph Kessel.

Bref, si vous en avez marre de suivre Vancouver ou les programmes débilitants, venez (re)découvrir une vraie célébrité personnalité, un bonhomme hors du commun. Pour comprendre l'aspect atypique de Kessel, il n'est pas inutile de parcourir sa biographie sur Wikipédia.

Lire Kessel, c'est déjà partir en voyage… Et emprunter les premières lignes aériennes, découvrir les conditions de vie des pionniers, de ces premiers pilotes qui assurait au risque de leur vie le passage du courrier de l'Aéropostale.

Six tomes sont prévus.


Le temps de l'espérance | reportages 1919-1929
Joseph Kessel
Collection Texto | Éditions Tallandier
9782847346466 | 10 €

image caddie

20100221-IMG_0443_ub.jpg

NB : juste m'expliquer comment, sur les deux sites de l'éditeur, ce n'est pas la bonne couverture qui est montrée… Il y a des trucs qui m'échappent.

le 22/02/2010 à 06:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?