Urbanbike

Recherche | mode avancée

Guide Technique de l’assainissement | 4° edition

Régis Bourrier | Marc Satin | Béchir Selmi

dans ailleurs | architecture | lire | potager
par Jean-Christophe Courte

776 pages et plus de 2 kilos pour tout savoir sur cette discipline discrète qui fait que nos villes sont généralement propres et sans odeurs…! L'assainissement des réseaux urbains a totalement changé nos villes depuis Haussmann et il suffit parfois de se balader dans des pays dits en développement et non encore pourvus de ces réseaux pour se souvenir de son importance.

Pour le commun des mortels, l'assainissement est un truc invisible, un réseau dont on ne soupçonne pas même l'incroyable complexité. D'aucuns ignorent même la finalité, à tout le moins la destination de leurs eaux vannes…! Or faites un rapide calcul du nombre de chasses que vous tirez par jour et multipliez ce chiffre par le nombre d'habitants d'un village, d'un quartier ou d'une ville. Et dites vous que tout cela ne disparaît pas comme par magie dans les entrailles de la terre, qu'il faut traiter ces volumes, qu'il pleuve ou non.

Réaliser un réseau d'assainissement ne consiste pas uniquement à placer des tuyaux pour récolter les eaux usées, toute la lie (les boues) doit être d'abord captée puis impérativement retraitée, les eaux nettoyées et renvoyées dans le milieu naturel. Or tout le problème est d'anticiper…!

Si telle conduite d'un diamètre raisonnable suffit à évacuer un ensemble de pavillons dans un lotissement, l'ajout soudain d'un groupe d'immeubles en periphérie peut totalement bouleverser le réseau, le nombre de chasses étant largement supérieur à terme. Tout ceci se calcule, tant du côté des émetteurs (!) que de la géographie des lieux.

Sans oublier le moins du monde de se soucier des conditions climatiques locales avec un milieu naturel qui sert de moins en moins de tampon : penser aux déversoirs d'orage, créer des retenues d'eaux pluviales évite de basculer dans des conditions extrêmes. En effet, les eaux de pluie utilisent généralement le même réseau avec un risque certain de saturation de ces derniers s'il pleut trop longtemps.

Idem lors de canicules, les températures supérieures à 30°C peuvent avoir d'autres incidences, sur des dégraisseurs notamment.

Bref, penser un réseau d'assainissement est une opération fort complexe et passionnante dans les zones urbaines en développement ou en réhabilitation, avec des sols qui n'absorbent plus grand chose, revêtements routiers obligent. Et, inversement, un nombre d'habitants en constante progression. Tout ceci se traduit en équations, tant pour le calcul des productions que le dimensionnement des conduites. Enfin, certains bâtiments sont sujets à plus de production que d'autres (un hôpital par exemple).

C'est cet ensemble de contraintes, ce mécano qu'il faut analyser soigneusement, dessiner et finir d'y répondre par la construction la plus efficace de chutes sans trop de pertes de charge, de bassins intermédiaires, de grilles et déversoirs, etc. Pour alimenter, en fin de parcours, des stations d'épuration.

Le tout avec le minimum d'odeurs et de risques d'obstruction. Comme vous pouvez le deviner, pas question de se planter d'autant que les effluents transportés ne sont pas de nature constante. Et le grand art d'un réseau bien pensé est de se rendre invisible (et inodore) aux yeux (et au nez) du public…!

Cette encyclopédie technique est l'une des références en la matière à l'usage de tous les professionnels chargés tant de réaliser un réseau que d'améliorer l'existant. Cette quatrième édition prend en compte (je copie/colle) les nouveaux objectifs de qualité des eaux naturelles superficielles (obligation de résultat pour 2015) comme les nouveaux systèmes de filtration ou encore les mesures de pollution.

Pour conclure, cet ouvrage devrait intéresser un nombre croissant d'étudiants, d'élèves ingénieurs car le besoin d'assainissement est identique aux quatre coins de la planète pour une raison que l'on oublie trop souvent. La finalité est de nettoyer ces eaux usées pour les remettre dans leur milieu naturel. Voir les réutiliser de suite comme ce sera le cas dès cette année à Singapour : 30 % de l'eau potable de cet état est issue des unités de retraitement des eaux usées.

Or l'eau va devenir l'une des ressources les plus importantes dans les vingt prochaines années. Lire des informations pertinentes sur l'eau via sur ce blog, infos-eau.blogspot.com, blog que je suis via Twitter.





Guide Technique de l'assainissement
4° edition
Régis Bourrier | Marc Satin | Béchir Selmi
Éditions du Moniteur
9782281114775 | 105 € pour 776 pages et près de 400 illustrations

image caddie

20100918_IMG_6113_ub.jpg
Prolonger…

Déjà chroniqués sur urbanbike : L’assainissement écologique paru chez Eyrolles et Assainissement non collectif aux éditions du Moniteur.
Sans oublier cette info de 2006 sur la recyclage des boues en briques de construction.

Note de ce matin : Un exemple d'actualité, la pluie et l'absence de réseau à Dakar (Sénégal).

le 21/09/2010 à 06:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?