Urbanbike

Recherche | mode avancée

Compositions photographiques créatives

Harold Davis

dans groummphh | lire | photographie
par Jean-Christophe Courte

Prolégomènes…
Entre les grèves qui m'ont conduit à rentrer tard ou à jouer JC le taxi, un peu décalqué ces deux derniers jours…! Cela explique en partie le trou de publication sur urbanbike.

Dans la série, les soucis entraînent d'autres soucis, cet après-midi, j’emmène ma fille au cinéma : manque de chance, le film de notre séance est la version 3D. Avec ma vision en mode carte postale, c’est plié. Retour immédiat à la maison un peu décontenancé.

Soudain, j'entrevois une chouette lumière à l’extérieur après un passage pluvieux qui a bien rincé le jardin et me voilà peenché à photographier des gouttes d’eau posées sur les feuilles mortes ou sur les brins d'herbe.

Comme je suis trop fatigué pour me plier, histoire de placer mon oeil au ras du sol et du viseur optique, je me lance dans une série de photographies avec le 180 macro simplement appuyé sur ma mini-colonne — Manfrotto 520 Ball, pleine ouverture, AF actif et juste en estimant l’orientation de mon objectif.

En gros, je vise ma scène sans réel contrôle visuel, au jugé et en maintenant mon boîtier à deux mains au ras du sol (mais appuyé sur sa petite béquille) et en sentant le déplacement des lentilles du 180 macro, histoire de déceler si l'AF ne patine pas trop. Coup de chance, cela donne des résultats assez sympas… à mes yeux.

Certes, tout cela n'a pas la qualité des images qui illustrent les livres de Bryan Peterson, Pratique de la photo rapprochée ou d'Harold Davis mais j'y trouve du plaisir et de la poésie. Bref, un peu de tonus en cette fin de journée.

20101016_IMG_6861_ub.jpg

20101016_IMG_6869_ub.jpg

20101016_IMG_6881_ub.jpg

20101016_IMG_6938_ub.jpg

En finissant d’importer et de traiter mes RAWs, j’exhume de ma pile de livres en souffrance le dernier ouvrage d’Harold Davis paru chez Dunod, Compositions photographiques créatives. Coïncidence…!



Davis est l'auteur de deux excellents ouvrages désormais disponibles en français, Tout l’art de photographier la nuit et Ateliers Photoshop pour le photographe

Dans ce dernier ouvrage, Davis insiste sur le fait d'aiguiser son oeil (au sens figuré, je précise…!). Il aborde tous les thèmes qu'il maîtrise à la perfection (noir et blanc, photo de nuit, photomontage etc.) mais incite surtout le photographe qui sommeille en nous à se lâcher.

Comme Bryan Peterson, Harold Davis insiste sur la nécessité de connaître le minimum indispensable pour se servir de son appareil et de ses optiques, de ne pas être trop nul en technique de base. Mais ensuite d'oublier cette dernière pour explorer toutes les directions qui vous passent par la tête et s'essayer, quitte à se planter, à des prises de vue, des sujets improbables. C'est d'ailleurs l'un des point forts du numérique et du format RAW.

Bon, j'ai retrouvé en rédigeant cette chronique une image de Davis (page 107) que j'ai certainement imprimé dans ma propre mémoire et qui, elle ou un paquet d'autres, m'a conduit aux images précédentes. Du coup, je vais carrément me citer…!
Bref, quand on commence à réaliser des photos, on est déjà nourri, encombré d'un grand nombre de clichés marquants qui nous ont impressionnés (logique pour une photo…!), de styles déjà vus que l'on cherche, inconsciemment ou non, à reproduire, à s'approprier.

Et là, sur ce plan précis, le bouquin de Davis est une mine d'inspiration et de conseils en tous genres. Alors, si vous avez envie de rentrer dans une période de réflexion créative intense (…un peu dans la démarche de John Easterby et une petite partie de ses 150 exercices pour se lancer dans la photo), prenez le temps de parcourir, de regarder, d'analyser les compositions photographiques, de découvrir la quarantaine de propositions, de thèmes et ateliers auxquels Davis vous/nous convie. Et de lire le texte qui accompagne le tout et qui n'est pas uniquement décoratif…!

Bref, un ouvrage remarquable à offrir ou à se faire offrir pour progresser ou lever des barrières, celles que l'on se fabrique parfois en n'osant pas, en ayant peur du jugement ou regard des autres…! Croyez-moi sur ce point, ce qui est important, c'est de se faire plaisir et de se moquer du regard oblique des passants honnêtes comme le chantait Brassens.

Un heureux complément à un autre ouvrage de Bryan Peterson, Pratique des vitesses lentes soit dit en passant.


Compositions photographiques créatives
Harold Davis
Techniques, savoir-faire et défis artistiques
Dunod
9782100546893 | 25 € | 19 x 22 cm, 240 pages en quadri

image caddie

20101013_IMG_6840_ub.jpg

Note : je n'ai pas eu — chance ! — à me l'offrir, j'ai réalisé la couverture de cet ouvrage, ceci explique cela.

le 16/10/2010 à 20:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?