Urbanbike

Recherche | mode avancée

Installer un chauffage ou un chauffe-eau solaire

P. Amet, G. Gourdon, Y. Guern, R. Jules, E. Marguet et F. Mykieta

dans architecture | dans mon bocal | lire | potager
par Jean-Christophe Courte

148 pages illustrées de nombreuses photos et de schémas explicatifs, cinq chantiers racontés par le menu avec force vues de détails des installations par les auteurs, des conseils tous azimuts le tout précédé d'une partie théorique, certes un peu technique, mais abordable par tous ceux qui se ruinent en énergie fossile, là où le soleil abonde.

Ici, il ne s'agit pas de photovoltaïque avec production d'électricité à la clé mais bien de chauffer un réservoir d'eau pour approvisionner le logement en eau chaude sanitaire er prendre bains et douches de manière économique.
Au moment où je rédige ces lignes, mon bureau est baigné d'une forte luminosité, preuve incontestable que le soleil donne. D'ailleurs depuis ce matin, nous avons coupé le chauffage, notre petite serre captant l'énergie ainsi offerte.

On confond toujours ensoleillement et rayonnement solaire. Or même derrière les nuages, le soleil continue à nous prodiguer son énergie gratuite.
C'est d'ailleurs un paradoxe que j'aime à rappeler, nos voisins allemands sont nettement plus en pointe que nous dans ce domaine et n'hésitent pas à investir dans cette filière pour réduire leur dépendance énergétique.

En parcourant cet ouvrage, je pensais à mon ami Pascal qui a fait le choix, il y a déjà 5 ans (!), de changer de vie, quitter l'univers de la photographie professionnelle à Paris pour se former à nouveau à 40 ans et devenir plombier… solaire. En Bretagne, la demande est de plus en plus forte et les clients satisfaits deviennent peu à peu des prescripteurs crédibles, utilisateurs quotidiens de ces installations efficaces.

Bref, si vous avez un projet de simple chauffage solaire, pas inutile de lire les 5 exemples de réalisations avec leurs constats au fil des mois. Encore une fois, de nombreux critères rentrent en compte dont l'exposition, la surface des capteurs comme de la taille du réservoir et, ne l'oublions jamais, du nombre de personnes utilisatrices et de leur mode de vie.

Les retours des utilisateurs sont très positifs, moins d'énergie polluante à consommer et transporter (bien entendu, certains objecteront que la plupart des matériaux utilises sur ces chantiers font appel à des ressources pétrolières). Et un effet de bord que l'on ne mesure pas suffisamment, celui de recréer de l'emploi dans les régions qui développent ces filières.

Bien entendu, comme toute technologie, il y a des risques qu'il faut connaitre et anticiper. C'est pourquoi ce type d'installation ne se bricole pas, il est indispensable de travailler avec des entreprises qualifiées qui livreront une installation aux normes et entièrement commentée. Commentée veut simplement dire que chaque tuyau, chaque vanne doit être décrite par l'installateur pour permettre au client d'intervenir en cas de besoin. Ou, plus prosaïquement, décrit par ce dernier en cas d'incident.

Encore une fois, la lecture des rendements de ces 5 installations - certaines sur plus de trois ans -démontrent que ce système est efficace sur la durée. Enfin, ce qui est aussi très intéressant, ce sont les correctifs apportés par les installateurs, parfois pour des raisons étonnantes comme les oiseaux qui viennent picorer des isolants, etc.

Installer un chauffage ou un chauffe-eau solaire
P. Amet, G. Gourdon, Y. Guern, R. Jules, E. Marguet et F. Mykieta
Eyrolles
9782212128574 | 32 €

image caddie

20110116_IMG_7852.JPG

le 17/01/2011 à 04:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?