Urbanbike

Recherche | mode avancée

Hoover

La malédiction d'Edgar

dans lire
par Jean-Christophe Courte

image

J'ai eu le temps de lire enfin en deux soirées ce roman de Marc Dugain paru en 2005 sur John Edgar Hoover, le patron du FBI pendant 48 ans…! Le livre se présente comme les mémoires de son numéro 2 et amant, Clyde Tolson… Le lecteur n'apprendra pas grand chose à moins d'être resté sur une image totalement aseptisée de certains personnages clés comme ceux du clan Kennedy au priapisme sidérant (…mais il semble que ce soit le lot de beaucoup de gouvernants…!).

Ce qui est à retenir, ce sont les compromissions nécessaires, voire indispensables (…enfin, pensées comme telles par Edgar et Clyde) pour gouverner le pays et garder le cap au nom d'un certain nombre de grands principes tout en foulant d'autres valeurs. Bref, ce rapport entre le sexe, la raison d'état, l'argent qui fait les bons politiques, façon de parler… L'auteur s'est appuyé sur nombre de sources pour développer cette histoire qui n'en reste pas moins un demi-siècle de vie politique aux USA avec son lot de coups fourrés, de trahisons et de meurtres… Machiavel, pas mort !

Marc Dugain ne nous dit pas qui a tord ou raison, ne juge pas… Il nous livre des faits d'actualité souvent violente, manœuvrée fréquemment de main de maître par Edgar via le regard de Clyde, narrateur engagé et rarement en désaccord avec son patron et ami. Ce récit permet de se replacer dans l'esprit, le raisonnement souvent binaire et parfois l'inculture crasse de ces deux dirigeants du FBI — comme des politiques et affairistes qui les entourent — et de mieux saisir la logique de leurs choix. Bien évidemment, on n'oublie jamais que pour Edgar et Clyde, toute personne située un poil à gauche est une menace potentielle pour le pays, l'enquête sur Albert Camus est d'ailleurs un pur moment de folie…! Donc des gens à écarter, voir éliminer.

Cet éclairage qui s'achève 1972 sous la présidence de Nixon est passionnant. Cela permet de mieux piger, toutes proportions gardées, les invraisemblances de certaines enquêtes, les luttes de pouvoir entre les divers services spéciaux ou les dérives provoquées par certains lobbies… Avec comme maxime, l'habituel plus c'est gros, plus cela passe, mille fois vérifié, hélas…!

En refermant ce livre, tout lecteur se posera la question : Quid près de 30 ans plus tard…?! D'autant que l'interception des courriels et des SMS ont remplacé en partie les écoutes téléphoniques d'Edgar…
Allez, tous fichés…!

Excellent roman à lire cet été sur la plage…

La malédiction d'Edgar
Marc Dugain
Gallimard
EAN : 9782070773794
19,90 €

image

le 17/07/2006 à 08:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?