Urbanbike

Recherche | mode avancée

À vélo dans Paris

Brompton en réparation

dans dans mon bocal | potager
par Jean-Christophe Courte

Hier, je suis allé porter mon vieux brompton à réviser. Il faut dire que cela fait bien six ans que je ne l'utilisais plus au profit de vélos VTT. J'envisageais de le faire mais mollement. De fait, c'est un échange de courriels avec Philippe, un fidèle lecteur, qui m'a incité à bouger quand il m'a conseillé de consulter les vélos parisiens… Des spécialistes des Brompton, justement.

20090711_brompton.jpg

J'ai expédié un mail et eu rapidement une réponse. J'ai discuté quelques minutes vendredi au téléphone avec Sébastien, le boss des vélos parisiens. Je pensais venir en voiture apporter ce vélo pliant mais en l'extirpant de mon garage, en le dépoussiérant et en regonflant les pneus, il était pas en si mauvais état que cela. Certes, les freins sont morts et il mérite un bon coup de graissage comme un changement de câblage mais je me suis dit que c'était stupide de ne pas l'utiliser tel. Ce qui est bien avec le vélo, c'est que l'on oublie pas. Idem pour le montage et démontage du Brompton. Bon, je ne fais plus cela en 12 secondes "chrono" comme avant mais le rythme revient vite.

Hop, direction le RER C et premier pliage en gare. Puis déploiement Gare d'Orsay et premiers coups de pédale dans Paris. Mais dans Paris à l'ère de Vélib…! Et là, excellente surprise. Je me souvenais de mes trajets quotidiens à la fin du siècle précédent (héhé, ça calme cette formule…!) où il fallait réellement faire attention à ne pas se faire renverser.

Hors, hier, plein de vélos — et pas que des vélibs — dans Paris et des automobilistes plus conscients de la fragilité des cyclistes. Du coup, ma promenade vers la rue de L'Abbé Grégoire a été rapide et franchement agréable. J'ai apprécié les vastes couloirs de bus et mon petit Brompton roulait toujours aussi bien. J'ai presque été déçu d'arriver vite mais j'avais rendez-vous.

Bon, mon vélo a une douzaine d'années et j'ai été agréablement surpris des couleurs très fraîches de la gamme actuelle. Je me suis juste laissé tenté par un cabas détachable bien pratique. Bref, il est en de bonnes mains et je devrais le récupérer sous 10 jours.

Pourquoi j'évoque ce brompton…? C'est lui qui est à l'origine d'urbanbike, CQFD.

le 12/07/2009 à 07:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?