Urbanbike

Recherche | mode avancée

Belle-île | Le Palais, au petit matin

Réveil du port

dans ancres
par Jean-Christophe Courte

Le Palais est le port principal de cette île…
C'est ici que les bateaux de la Compagnie Océane accostent pour approvisionner tout le monde bien en sécurité sous les remparts de la citadelle érigée par Vauban (pour information, cette superbe fortification n'a pas été classée au patrimoine mondial de l'UNESCO, il y a quelques coups de pied au cul qui se perdent…)…

image

Bref, au petit matin, la rotation des navires démarre et le premier est le Bangor qui accoste silencieusement (pas de sirène de brume…!)… Ensuite ce sont les camions frigorifiques qui en descendent ou y montent et une cinquantaine de passagers qui repartent vers 06:15…

image

image

image

Le temps pour le Bangor de sortir de la passe et c'est le Vindillis qui s'annonce… Dans la cale aux carburants, discrètement, des officiers des Douanes se préparent pour un raid dans leur zodiac. Les premiers clients des boulangeries se présentent bien que les vitrines soient encore baissées, la gare maritime bruisse des déplacements des chariots élévateurs, la journée commence…

image

image

image

image

le 12/08/2008 à 07:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

La fin de l’énergie à bas coût | 5

Rapide revue de presse

dans dans mon bocal | potager
par Jean-Christophe Courte

L'énergie rare génère des conflits… Conflits d'intérêt ou conflits tout court, la suite se trouve à la une de votre journal. Pourtant des nouvelles plus positives ne manquent pas comme celle de l'investissement dans les cellules photovoltaïques de groupes comme Total ou Suez… Ou, plus exotique, celle de production de biocarburant à base d'algues.

Plus surprenante, cette décision du Conseil d'État en France qui suspend le rachat de l'électricité éolienne (avant de réagir, lire tout l'article). Étonnante information, le nombre de passagers du réseau ferroviaire américain semble en accroissement…!

Enfin, côté réel bon sens, cette réflexion de fond puisée dans cet article de la Libre Belgique…
Michel Huart pousse, lui, la réflexion encore plus loin. A ses yeux, Il faut d'abord réfléchir comment consommer moins. "Il faudrait investir dans les solutions comportementales qui sont moins visibles. Comment accompagner les gens à changer d'attitude", explique-t-il. Il faudrait aussi essayer de développer des technologies qui permettent de consommer moins. Il donne à cet égard un exemple frappant. Le passage de la télévision analogique à la télévision numérique (qui exige un décodeur qui fonctionne 24 heures sur 24) a entraîné un surcroît de consommation en électricité. "Si on développait un décodeur qui consomme 5 Watt au lieu de 30 Watt, ce serait déjà une belle avancée", souligne-t-il.

CQFD.

image

le 11/08/2008 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Houat | Ailleurs en mer

À bord du Bathsheba | pub amicale

dans ancres | potager
par Jean-Christophe Courte

Si vous avez envie de partir de Belle-île pour une virée en bateau, vous pouvez utiliser les services de Bertrand et de son catamaran. Ou ceux d'Erwan Belec sur son monocoque. Facile de se renseigner, les deux voiliers ont leurs représentants sur la marché de Palais et reste ensuite à bien s'équiper pour le jour prévu (ne pas oublier sa crème solaire sous peine de finir comme un homard… même si ceux de Belle-ïle sont bleus…!!).

Cette année, nous avons rencontré Fabienne sur le marché qui nous a vendu les services d'Erwan et d'ailleurs en mer…! Et comme avec son ami Bertrand, pas déçu du voyage. Houat est une petite île à 15 kilomètres de Belle-île et l'aller et retour avec une pause de plus de trois heures sur cette dernière, c'est une bonne journée de remplie. Le grand monocoque rouge d'Erwan, le Bathsheba, marche bien et le skipper ne manque pas de conversation. Ancien prof de Physique et de Maths, il a tout largué pour se consacrer à sa passion. Du coup, très pédagogue, il permet aux voyageurs les plus jeunes de s'initier à la navigation et de participer aux manœuvres.

Quand à Houat, la grande plage en demi-lune au sud se passe de commentaires… Quelques vues pour vous donner l'envie ou raviver l'idée de vous offrir ce genre de sortie…

Le Bathsheba (repeint en rouge depuis cet hiver) et son skipper…

image

image

image

image

Houat…

image

image

image

image

ailleurs en mer | 06 85 17 45 62

le 10/08/2008 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Clé USB 3G+ et connexion

Performance et orientation

dans pratique
par Jean-Christophe Courte

Cela tient parfois à peu de choses…!

image

le 09/08/2008 à 13:20 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Belle-île | Donnant | 2

Jeudi après-midi

dans ancres
par Jean-Christophe Courte

Quatre maîtres nageurs sur la plage…

image

Explication…

image

le 09/08/2008 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

La chasse au tatou dans la pampa argentine

Jean-Bernard Pouy

dans lire
par Jean-Christophe Courte

Si vous écoutez régulièrement les papous sur France-Culture, le nom de Jean-Bernard Pouy ne vous est pas inconnu… Ce recueil de nouvelles, La chasse au tatou dans la pampa argentine — titre donné par le premier texte de cet opus — vous permettra de découvrir plus encore ce fou de mots et de situations cocasses (lecteurs prudes, passez votre chemin, la chasse au tatou sera déjà un premier test…majeur !).

Pour ma part, j'adore ce genre de littérature où l'on retrouve du Franquin des idées noires, des circonstances improbables mais jouissives (Ah, que le montagne est belle !), des moments qui partent sérieusement en vrille (La nuit du souvenir)… Bref, chaque nouvelle est ciselée au millimètre, déroule de nouveaux mots avec des trouvailles dans les situations abomifreuses qui me font pleurer de rire (…mais il est vrai que je suis cynique et méchant… CQFD). Ça se lit tranquillement, ça redonne le sourire même quand le temps des vacances est gris et venteux, difficile de s'interrompre dans la lecture d'un texte même si l'on vous sonne pour aller dîner…!! Et c'est pas très moral de plus…!

Attention, sérieux risque d'accoutumance ou, inversement, de rejet complet tant les situations décrites sont souvent sans espoir… Un aperçu du style :
Il avait attendu le lever du jour et, dans les deux ronds piqués de ses jumelles, avait vu les chasseurs arriver. Ceux-ci s'étaient vomis de leurs berlines toutes neuves, habillés comme des bidasses partant au casse-pipe, l'air mauvais et dangereux, la clopobec. Marcel pensa qu'ils ressemblaient plutôt à des feuilles de salade restées trop longtemps dans un cageot. Il vit les fusils luire, dans le petit matin, autant que de la rosée d'automne. Vu l'arsenal déployé, les lapins avaient intérêt à rentrer leurs oreilles, les grives à cesser leurs conversations de demi-mondaines et les sangliers à renoncer à leur jogging matinal. Mais le vieux savait qu'aujourd'hui ces crétins déguisés en rambeaux de province ne venaient ni pour les lapins, ni pour les grives, ni pour les sangliers.


La chasse au tatou dans la pampa argentine
Jean-Bernard Pouy
Folio Policier
9782070305025 | 5,30 €

image caddie


image

le 08/08/2008 à 07:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Lascaris d’Arabie | Roman

Jean Soublin

dans ancres | lire
par Jean-Christophe Courte

Si tout le monde ou presque connaît Laurence d'Arabie, on oublie les tentatives françaises pour unifier les tribus bédouines contre la Turquie après la Campagne d'Egypte de Napoléon…

Comme le dit l'un des critiques, ce roman — basé sur des bribes de faits historiques — ferait un superbe film. Mais c'est surtout la découverte progressive des bédouins, de leurs univers, de leur rapport au désert et sa propre introspection qui font de Lascaris de Vintimille un personnage particulièrement intéressant. Ce soldat qui a bien existé sera bien évidemment sacrifié (plus exactement, l'opération qu'il a en charge ne sera jamais réalisée) mais lui ne quitte pas ces contrées et ces tribus qu'il a appris à aimer, quitte à perdre peu à peu les liens avec sa propre famille… Et même essayer de trahir par dépit ceux qui l'ont poussé à cette vie d'espion, d'agitateur et qui l'ont tout aussi vite abandonné…! Pire, certains doutent réellement de son action tant elle est étrangère à leur propre monde et aux habituelles techniques d'influence qui sont en vogue… à Paris…! Seul Lallemand, rencontré sur le tard, le comprend et utilisera cette expérience pour constituer une éphémère république indienne au Texas…!

Le gros intérêt du livre de Jean Soublin est de nous donner divers points de vue, celui de Lascaris mais aussi de son commanditaire, de son aide. Et de ses ennemis… Ou encore de l'ambitieuse et stupide Lady Stanhope…
Passionnant et dépaysant.

Lascaris d'Arabie
Jean Soublin
Phébus
9782752901736 | 8,50 €

image caddie

image

Note : le site de l'auteur

le 07/08/2008 à 07:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?