Urbanbike

Recherche | mode avancée

Une poire à lavement contre les poussières

En pharmacie

dans photographie | pratique
par Jean-Christophe Courte

Avant de changer d'optique, cette dernière posée sur une table et le boîtier au-dessus, ouverture contre terre, il n'est pas inutile de souffler tout autour de la baïonnette qui maintient l'optique, histoire de chasser les poussières tapies et prêtes à venir se glisser dans les abîmes de votre boîtier…! Souffler avec la bouche n'est pas efficace, la bombe à air assez chère et volumineuse, le moteur d'aérographe un peu trop compliqué en déplacement, reste la poire… à lavement…!

image

C'est moche mais cela a des tas d'avantages dont celui du coût…! Cela existe en plusieurs tailles (demandez conseil à votre pharmacien…!) mais 100 ml est un bon compromis. J'ai commencé avec une 35 ml un peu trop faiblarde et demandant pas mal d'efforts pour chasser péniblement les poussières. Avec une poire de 100 ml, c'est plus performant et rapide…

Bon, évidement, c'est toujours assez gag d'aller en commander une…! Mais au moins on ne risque pas de venir vous la piquer…! Et c'est discret ce vert amande…!

le 06/08/2008 à 07:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Clé 3G+ et mots de passe

0 ou O, le SMS farceur…

dans groummphh | pratique
par Jean-Christophe Courte

Avec la disparition du Compte Haut débit Pro chez Orange (c'était trop bien…!), remonter une ADSL professionnelle provisoire pour 3 semaines sur un compte particulier n'est pas une opération simple (j'ai pris une semaine dans la vue) et, en attendant, j'ai usé de la clé 3G+ avec quelques gags… D'abord, qui dit téléphonie sans fil dit aussi bouchons lorsque tout le monde téléphone depuis son téléphone portable. Et là, on apprend à fonctionner entre les heures d'appel…!

Second gag lié au premier, cette variation de débit rend l'importance de l'orientation de la clé encore plus subtil. Ce qui marche le matin peut ne pas fonctionner le soir et mettre vos nerfs en pelote…! Et ayant besoin de récupérer des mails professionnels, j'ai fini par mettre mon MacBook Pro et ma clé 3G+ dans ma voiturer pour venir me garer sous les antennes de Locmaria, histoire de bénéficier enfin de la 3G+ et d'un débit correct. En plein soleil et à l'ombre de l'habitacle de mon véhicule, c'est parfois surréaliste.

Troisième gag, les login et password expédiés par SMS… Sur mon Nolkia, difficile de faire la distinction entre les 0 et les O. Aussi, quand j'ai essayé sur mon dernier achat de temps (2 heures), mes login et password arrivés par SMS me donnaient droit à 8 possibilités…! Mais là, le système de sécurité d'Orange entre en jeu et bloque votre compte au bout des trois premiers essais. Ce blocage est provisoire (quelques minutes) mais suffisamment pénible pour vous faire douter de vos capacités mentales…! La solution est simple. Dès que vous achetez ce précieux temps, indiquez bien un e.mail que vous récupérez rapidement, demandez l'envoi par SMS par sécurité mais c'est surtout la facture avec les identifiants expédiés par courriel qui vous sera d'un grand secours avec un superbe copier/coller dans votre navigateur pour les fois suivantes.

Quatrième et dernier gag, si je peux bien récupérer mes mails via Mail, impossible d'en expédier (où de manière aléatoire, parfois cela marche avec Gmail et puis plus rien). Heureusement, le WebMail de mac.com me.com fonctionne bien et j'arrive à réexpédier des messages à mes clients.

Sinon, il faut malheureusement beau et je suis devant mon écran à me débattre avec mes problèmes de connexions comme au temps des modems 56K… Retour vers le passé…!

image

Ah, si… J'oubliais le dernier gag…
Sur les factures expédiées par courriel, une fois le Pass payé, on peut lire ceci :
-- CE DONT VOUS AVEZ BESOIN --
Pour utiliser ces heures de connexion sur le réseau Orange 3G, 3G+, EDGE, GPRS et Wi-Fi, l'équipement nécessaire est un PC :
sous Windows XP ou Windows 2000,
équipé d'une PC CARD compatible avec les offres Pass Internet Everywhere ,
disposant d'un navigateur Internet Explorer à partir de la version 5.5 ou Netscape à partir de la version 4.67.

-- Le réseau accessible --
Ces heures de connexions sont utilisables sur l'ensemble des zones couvertes
par le réseau Orange 3G, 3G+, EDGE, GPRS et Wi-Fi. .

Nous vous conseillons de conserver et d'imprimer cette page afin de conserver les différentes références de votre commande.

Le Mac, connais pas… Heureusement, cela fonctionne aussi sous Mac sous OSX 10.4.11 et au-delà…!

le 05/08/2008 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Construire un feu

Jack London

dans ailleurs | lire
par Jean-Christophe Courte

Non, ce n'est pas un ouvrage destiné aux apprentis scouts ni aux randonneurs ayant perdu leur briquet…!
Ce recueil de nouvelles de Jack London présente une particularité, celle qui donne son nom au titre du livre est livrée en deux versions… Je ne présente pas Jack London — voir ici et — son humour souvent abominable, la cruauté des situations qu'il décrit. Pour ma part, je trouve que ces histoires sont savoureuses, n'ont que peu à voir avec la vie sucrée et sans rides que l'on nous distille à longueur d'écrans, même si elles se terminent le plus souvent… fort mal ! Si Construire un feu et ses deux conclusions a pu être apprécié de manière égale par Lénine et Che Guevara (je ne fais que restituer la quatrième de couverture), j'ai particulièrement apprécié celle intitulée Perdu-la-face qui ouvre ce livre… Ou encore Ce sacré Spot (le sparadrap du Capitaine Haddock en mode chien…!).

Bref, si pendant ces vacances, il fait un temps franchement affreux et que, pelotonné sous la couette en lieu et place d'être vautré sous le soleil, vous ne savez pas quoi lire, je vous renvoie à ces rééditions des textes de Jack London parues chez Phébus Libretto… Dans la même genre, hormis Joseph Conrad évoqué il y a peu, Francisco Coloane n'est pas mal non plus (ici et )… Mais pas de soucis de lecture, Libretto prévoit de rééditer une quarantaine de livres de London…


Construire un feu
Jack London
Phébus Libretto
9782752903075 | 7,50 €

image caddie

image

le 04/08/2008 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

La fin de l’énergie à bas coût | 4

Transports aériens et Low-cost

dans groummphh | potager
par Jean-Christophe Courte

Ce rapide billet est juste une incitation à aller lire l'article de François Modoux sur letemps.ch
Le vol vraiment pas cher a favorisé une mobilité un peu débridée et parfois futile, mais les excès de cette ère sont révolus. Etre mobile va coûter plus cher. La bougeotte quasi à l'œil, juste pour le fun, semble condamnée par la crise majeure que traverse le secteur aérien. On ne peut pas parler de turbulences ni de trou d'air. Les maux sont très graves.

Et l'article de Sandra Moro dans le même support rappelle que nombre de personnes n'ont encore rien capté… Je ne suis pas surpris, posez la question de l'énergie à vos amis…!

le 02/08/2008 à 14:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

LightRoom 2.x, catalogue et dossier images

Version 1 vers version 2

dans photographie | pratique
par Jean-Christophe Courte

Utilisateur quotidien de LightRoom depuis la première heure, j'ai basculé vers la version 2 suite à mon billet de jeudi en ayant désactivé sur mon G5 la possibilité d'afficher un second écran pour lui conserver des performances honorables (il est bon de se relire le matin…!).

La première chose à se souvenir, c'est que les deux versions (1.x et 2.x) peuvent fonctionner simultanément — gag lorsque l'on insert une carte flash — et qu'avant toute chose, il faut faire une bonne sauvegarde de vos catalogues.

image

Commencez par :
• virer les catalogues de tests qui sont généralement sur la machine de travail (dans le dossier user/images/lightroom)
• désactiver LightRoom version 1 pour éviter qu'il se lance tout seul quand vous introduisez une carte chargée d'images (ou le supprimer du dossier Applications)…
• et, surtout, récupérer le catalogue précédent (le convertir vers la version 2) depuis la dernière version de LightRoom… Là, c'est assez simple, vous déplacez le catalogue sur l'icône de LightRoom 2 et vous suivez les instructions…

Assurez-vous néanmoins qu'il ne va pas créer un nouveau dossier images sur le disque de travail mais bien là où vous le souhaitez… Cela se gère dès l'affichage du dialogue d'importation…

image

Un petit zoom…

image

Dans mon cas, le catalogue est sur un disque externe et les images sur un second disque externe. Ces deux disques sont eux-mêmes sauvegardés régulièrement sur deux supports différents… chacun.

image

Ci-dessus, dans les préférences, vérifiez que c'est bien le catalogue que vous avez défini qui va se lancer automatiquement… Via les paramètres du catalogue, vous pouvez également le retrouver, obtenir quelques informations clés et définir la fréquence de sauvegarde du catalogue…

image

image

Déjà, cela fonctionne sans soucis : mots-clés, catalogues, sets, sets d'exports, etc. tout est récupéré parfaitement — dans mon cas, je le précise bien. Bon, j'ai remis à jour SlideShowPro et je me suis rendu compte que les Collections apparaissent désormais dans le module Web (je suis tellement distrait que je ne me souviens mêle plus de comment c'était avant…!).

Note de dernière seconde…
Un premier livre sur LightRoom 2.0 est d'ors et déjà disponible (si, si…!) et en vente en ligne… Gilles Theophile — qui tient un blog dédié à LightRoom fort bien fait — vient de terminer l'écriture d'un ebook sur les nouveautés de… LightRoom 2.0, CQFD. Qui dit ebook, dit du .pdf (77,4 Mo pour mémoire).
Sur ce plan, les éditions Eyrolles annoncent ainsi clairement leur attention d'être présent sur des niches assez techniques en proposant des ouvrages qui accompagnent la sortie de produits n'attirant pas automatiquement un lectorat important. Gilles ayant eu l'opportunité de tester à fond la béta de LightRoom partage ici son expérience dans les rouages du produit.

Les nouveautés de Lightroom 2.0
Gilles Theophile
Éditions Eyrolles
9782212850017 | 16 €

image caddie

Un extrait en .pdf est disponible sur le site pour tester le concept…

En résumé — et à lire dans urbanbike, hormis Aperture et d'autres produits, LightRoom 2.x et CaptureOne 4.x me semblent des produits très agréables pour retraiter des fichiers RAW… Les nikonistes préféreront Capture NX le pendant plus développé de DPP offert par Canon (une version plus puissante serait dans les cartons).
Reste DxO 5.2 (à venir, le billet ici présent ne porte que sur la 4.1) ou même iView renommé par Microsoft et qui reste un bon outil pour tenir un catalogue…

le 02/08/2008 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Nouvelles complètes de Joseph Conrad

Quarto Gallimard

dans ailleurs | lire | potager
par Jean-Christophe Courte

Je n'avais jamais lu de textes de Conrad — Josef Teodor Konrad Korzeniowski — jusqu'à présent et tant mieux…! Voilà un auteur prodigieux, polonais écrivant en anglais, parlant français que je découvre tardivement. Et donc des pages et des pages — près de 1500 — de lecture à venir…! Je suis tombé sur cet opus récemment en me baladant à la Fnac… Une fois à la maison, j'ai lu la longue introduction de Jacques Darras qui fait un parallèle entre Joseph Conrad et Arthur Rimbaud, s'amuse du fait qu'ils aient été à Marseille en juin 1875, au même moment mais sans se rencontrer…

Et puis j'ai commencé à lire Karain, un souvenir (1897)…
Instantanément sous le charme, transporté en Indonésie vers Macassar. Rien à voir avec l'esprit d'un Édouard Charton et sa vision du monde… Depuis, comme je n'ai pas trop le temps de le lire, ce livre est en attente à un endroit précis de la maison… À chaque fois que j'y passe, j'ouvre au hasard ces pages et je lis quelques paragraphes : tout simplement sublime. Cela en attendant d'avoir le temps d'être quelques jours au calme…

Néanmoins, j'ai eu du mal à me décramponner de Cœur des ténèbres, le Congo d'alors avec cette morgue des hommes blancs, ce simulacre de postes avancées du progrès surtout destinés à tirer le maximum de ressources… À un moment donné, il y a une description d'une circulation en vapeur sur le fleuve et cela m'a remis en mémoire une scène similaire (mais moins périlleuse) dans O'Hanlon au Congo. Bref Conrad dépeint au scalpel l'état d'esprit des hommes à cette période, la bêtise, le calcul sordide… À découvrir si vous ne savez pas comment était alors exploité le Congo dit Belge…

L'intérêt de ce gros volume est de passer d'une nouvelle à l'autre mais surtout de les relier toutes grâce au travail de Jacques Darras et d'avoir une biographie assez fine en fin d'ouvrage… Bref, d'avoir très vite les clés pour mieux comprendre cet auteur, dont une courte filmographie. J'ai ainsi compris la filiation entre des films comme Nos héros réussiront-ils à retrouver leur ami mystérieusement disparu en Afrique ? de Scola, ou Apocalypse Now de Coppola… Deux films inspirés justement de Cœur des ténèbres


Nouvelles complètes
Joseph Conrad
Gallimard
9782070768400 | 27,50 €


image caddie

image

le 01/08/2008 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?