Urbanbike

Recherche | mode avancée

Attention, chronique non objective

Voilà, le Volker 2006 est arrivé…!

dans photographie
par Jean-Christophe Courte

image

Bon, pour aller à l’essentiel, le livre de Volker Gilbert (Volker est son prénom ; Gilbert, son nom) sur le RAW, Développer ses fichier RAW est arrivé à 24 heures près chez votre libraire…
Si vous n'avez pas envie de lire ma chronique par trop partiale (…et je vous comprends…!) c'est
Pour les plus courageux, masos, inconscients, je continue…
Et ne venez pas vous plaindre, vous êtes prévenus… (Le premier qui me dit que cela ressemble à un discours du Maire de Champignac est blacklisté à vie !…)…
Oyez, oyez…!
L'ouvrage de Volker Gilbert est arrivé enfin chez tous les libraires inconditionnels de photographie ce matin !
J'ai reçu un premier exemplaire dès la fin juin et c'était encore plus chouette que ce que j'avais imaginé…! Hormis la qualité et la quantité des informations délivrées par notre gourou spécialiste du RAW, je tiens à mentionner de suite l'imprimeur qui a superbement bien finalisé ces 342 pages en quadrie ainsi que Volker pour la qualité de ses séparations (…c'est assez rare que l'auteur se prête à cette opération), l'équipe de fabrication de chez Eyrolles ou encore l'éditrice, Stéphanie Poisson, qui a été redoutable dans le suivi de l'écriture… Mention très, très bien donc à l'imprimerie Chirat…! Hop, c'est dit…!

Alors voilà, la bible du RAW 2006 est arrivée (!!), écrite en français par un allemand, avec des contributions de tas de photographes de toutes nationalités qui se sont prêtés au jeu en permettant à Volker d'utiliser leurs travaux. Et j'en suis super fier…

Cette bible en français, j'en rêvais…
J'avais lu pas mal de livres américains sur le RAW, des ouvrages traduits en français mais dont les exemples, les sujets des photos, le style, la manière par trop professorale d'aborder le sujet ne me convenait pas… Bref, tous ces bouquins semblaient se résumer à une sorte de copier/coller des uns et des autres, truffés d'exemples obscurs pour l'amateur de photo ignare et frustre que je suis.
Et puis, un jour, j'ai rencontré Volker… Sur le Net d'abord (via un test du Kodak Pro SLR/n) puis en vrai de vrai…!
Ensuite, je l'ai poussé (littéralement…!) à écrire ce livre car je pensais qu'il avait le potentiel pour le faire. Et, paradoxalement, cela a été simple car j'ai eu la chance de tomber sur quelqu'un qui m'a pris au sérieux (Volker, je te remercie encore pour ta confiance) et sur des éditeurs qui, de guerre lasse, ont accepté mes arguments !

Par contre, ce qui n'a pas été facile, ce fût la rédaction de l'ouvrage car Volker ne fait pas partie de ces heureux rentiers qui peuvent changer de matériel photographique haut de gamme tous les 3 mois sans avoir à travailler. Comme il bossait le jour, il a écrit son livre la nuit et toutes les fins de semaine avec l'appui total de sa petite famille. Une bonne année lui a été nécessaire pour rassembler toutes les informations et rédiger ces 342 pages. Mais la force de Volker, hormis une technique photographique parfaite et un flegme en toutes circonstances, c'est également de lire l'anglais, l'allemand, le chinois et le français, d'être membre de l'OpenRAW et reconnu dans le milieu professionnel comme réellement compétent. Volker bosse sous Windows (je sais, cela est LE point négatif…!) et a testé quasiment tous les produits qui gèrent correctement le RAW. C'est en quoi ce livre est intéressant, chacun y trouvera une explication approfondie de l'outil qu'il utilise (et des compléments sur son site).

Enfin, ce livre ressemble à Volker. Il est rare que les bouquins soient sympas, drôles et un peu ironiques. Je dois reconnaître que ce n'est pas un hasard si ce livre a été placé par Stéphanie Poisson, son éditrice, dans la même collection que l'ouvrage sur la gestion des couleurs de Jean Delmas
Voilà deux auteurs qui ne se la "pêtent" pas (…pour parler "djeun") et restent abordables et agréables là où d'autres deviennent soporifiques et/ou abscons…!

Alors, le contenu…?
Je vous laisse le découvrir car ce serait ridicule de ma part de résumer son travail et je suis mal placé comme directeur d'ouvrage pour en faire un quelconque panégyrique même si je pense que c'est le meilleur bouquin sur la question. Enfin, c'est celui dont je rêvais. Des aperçus de quelques chapitres, la table des matières, sont disponibles en .pdf sur le site de l'éditeur mais aussi sur le site de Volker. Sans oublier les cinq petits amuse-gueule sur le RAW qu'il a rédigé pour faire patienter ses lecturs…!
Bref, je vous laisse le soin d'apprécier par vous-même son ouvrage…

La dernière chose que je peux vous dire est qu'il y a également à travers les photos des exemples une sorte de carnet de voyage de Belle-île… Tous les amoureux de cette île auront à coeur de reconnaître le port de Sauzon, la créperie des Embruns, la plage de Donnant…! Heureusement, l'eau est froide, il pleut fréquemment, il y a souvent du vent, c'est la galère pour traverser (…pas de pont comme à Oléron ou à Ré), etc.
Pffuuuttt… C'est là où j'apprécie de ne pas avoir de commentaires…!!!


Développer ses fichiers RAW | Seconde édition
Volker Gilbert
Eyrolles
Ean : 9782212117844
36 €

Et pour finir…

  • À qui s'adresse ce livre ? Mais à TOUS les possesseurs de reflex numériques capables d'enregistrer en RAW…

  • Le RAW, c'est pour les pros…? Foutaises ! C'est pour nous tous…! Sans le RAW, mes images seraient à 99 % ratées… Là, j'arrive à en récupérer suffisamment pour continuer à faire illusion…! Trêve de plaisanterie… Le format RAW est pour tous les photographes qui souhaitent pouvoir retrouver la possibilité de développer leurs images… Et c'est cela l'aspect jouissif de ce format… Un poil trop exposé, pas de souci pour rattraper votre image, retraiter les couleurs, renforcer un brin telle partie…
    Pourquoi pensez-vous que les gens d'Adobe ont nommé leur nouvelle application LightRoom ? Le RAW, c'est du développement en chambre lumière du jour, celle de votre écran parfaitement étalonné…

  • Le RAW est-il dangereux ?! Oui, une fois qu'on y a goûté, difficile de s'en désintoxiquer…! Adopter le format RAW, c'est prendre le contrôle de son image de A à Z…!

  • Quels sont les effets secondaires ? Le RAW demande une grosse carte mémoire sur son réflexe, une machine rapide (…même si l'on peut travailler avec un simple G4), un catalogueur pour retrouver dans la jungle de ses clichés, une ou deux applications ad hoc et, enfin, des disques durs de grande capacité. Ah, j'oubliais, du temps…!


image

le 07/07/2006 à 08:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?