Urbanbike

Recherche | mode avancée

Brompton et déploiement

Rappel du concept… Et des usages possibles

dans bosser n’importe où | brompton | potager
par Jean-Christophe Courte

Chronique écrite le 16 octobre 2009 et mise à jour ce 24 juin en pensant à tous les usagers coincés par les grèves et embouteillages…

Comme ma fille m'a récemment volé mon vieux Brompton (je veux le vélo de Papa ou rien…!!!) — vélo qui a sensiblement son âge, j'ai du me résoudre à passer aux vélos parisiens pour en acquérir un nouveau, d'autant que cela me sert pour me rendre chez mes clients, filer à la Poste ou à la Banque.

Eh oui, quand vous êtes indépendant, vous devez vous balader de temps à autre chez vos clients, partenaires ou fournisseurs. Or le réseau ferré ne suffit pas toujours à vous amener à l'endroit idoine (…surtout quand cela coince comme hier matin). La voiture, j'oublie au maximum dès lors que je me déplace seul : embouteillages, problèmes de stationnement, je ne vous fais pas un dessin.
Certes, il y a le Vélib, très bien pour les parisiens mais je vis en banlieue.

Le gros avantage du Brompton est que l'on peut le réduire à cela…

20091014-IMG_8532_ub.jpg

Et donc le trimballer d'une main.
La version acier est de l'ordre de 11 kilos et des poussières, la version titane plus légère d'un bon kilo (mais soulage également votre portefeuille…). Bon, la souplesse est alors indéniable et en mode six vitesses, à nous les montées sans s'arrêter (en théorie…!).

Bien évidemment, ce vélo ne s'emploie pas comme sur la vue précédente. Il se déploie…

20091014-IMG_8534_ub.jpg

20091014-IMG_8535_ub.jpg

20091014-IMG_8538_ub.jpg

20091014-IMG_8540_ub.jpg

20091014-IMG_8542_ub.jpg

Et enfin, hop…! Bon, là calé sur un pot de fleurs car il n'a pas besoin de béquille au repos (voir l'image précédente…)

20091014-IMG_8545_ub.jpg

Pourquoi un vélo pliant…?
Les raisons sont multiples. Déjà vous déplacer un peu plus vite qu'à pied…! Et avec une charge accessoirement…! Souvenez-vous toujours que ce vélo se plie et se déplie en moins de 30 secondes (avec entraînement).
• Vous allez voir vos contacts en vélo et, très franchement, c'est assez sympa d'engager la conversation via ce truchement. À condition de ne pas arriver chez eux en nage…!
• Pas de souci pour le parquer, vous le pliez et vous faites le rendez-vous en sa compagnie…! On peut l'accrocher avec un anti-vol mais le plus simple est de le garder avec soi. Cela permet du coup de tester, indirectement, votre interlocuteur.
• Pas de problème de garage chez vous si vous vivez dans un petit appartement (vous le glissez sous votre bureau, CQFD).
• Vous partez en WE, hop, dans le coffre, pas besoin de galerie pour le trimbaler…
• Vous pouvez le rentrer dans le RER ou dans le train sans occuper trop de place. Idem dans le TGV comme une simple valise (au pire en le glissant dans son sac souple qui le banalise).
• Idem dans le métro ou le bus même si cela n'a pas trop d'intérêt.
• Pas de souci au passage des contrôles et autres portillons automatiques. Si vous avez un dispositif handicapés comme — sans jeu de mots ! — à Invalides, c'est parfait mais on peut aussi le passer en le soulevant…
• Pas de souci dans les couloirs, dans les escalators, sa petite taille est parfaite et le système qui permet de la maintenir rigide à la demande est bien pratique.
• De plus, c'est un vecteur de rencontres. Il est rare que vous fassiez le trajet sans qu'une personne, intriguée, ne vous pose une question à son sujet. Et engage une discussion sympa.
• Comme il est traité contre la corrosion, ceci explique aussi pourquoi il est plébiscité par les plaisanciers…
• Enfin, on peut lui adjoindre un sac ou un cabas devant son guidon, certains modèles ont même un porte bagage.
• Pour conclure, avec les accessoires qui vont bien, franchir comme Vincent les Alpes…!

J'ai certainement oublié d'autres usages, à suivre donc…!
Note(s) de lecteur(s)…

Vincent (celui des Alpes en Brompton) ajoute…
… Te reste plus qu'à le customiser comme la plupart des fondus :
- nouvelles pédales MKS clipsables (pour changer suivant les envies)
- selle Brooks (avec rails en titane comme il se doit)
- sacoche de selle en cuir qui va bien (le prix de la selle, au bas mot)
- leviers de freins shimano (pour remplacer ceux en plastoc de Brompton)
- dynamo SON et phare eDelux pour l'hiver (une tuerie ce phare)
- pneus marathon +, blindés
- etc.

Et je vous épargne son excellente analyse des plateaux arrière. Quoi que.

Suite.
J'avais posé cette question à Vincent…
J'hésite à changer le pignon arrière : 44 ou 52 That is the question… Avis du gourou…?

Réponse de notre spécialiste…
Tu veux dire… le plateau :)

Facile :
- si tu aimes bien mouliner, faire travailler ton cœur et souhaites éventuellement pouvoir grimper des côtes avec un petit chargement sur le vélo : plateau de 44.
- si à l'inverse tu voudrais pouvoir rouler vite (minimum 35 km/h) sans trop mouliner et que tu n'as pas peur de pousser sur les pédales : plateau de 54.

Je t'ai trouvé les développements (distance parcourue en un tour de roue :)) sur le Forum Brompton, ça te donnera une idée.
Ta config se situe sur la ligne "plateau d'origine - 50". Au-dessus, option 54 dents, en-dessous : option 44.

Tableau modifié par mes soins pour que cela rentre dans la colonne d'urbanbike…
20091013_brompton_rapport.png

En quelques mots : si on regarde la première colonne de chiffres, on voit qu'entre le 44 dents et le 54 dents, il y a un décalage de 1 développement… (le 2,32m s'ajoute sur le 44 dents alors que le 54 dents commence à 2,84 m). Donc avec le 44 dents, tu gagnes une vitesse en montée. C'est une bonne "petite" vitesse, pas négligeable du tout, qui devrait déjà te permettre de gravir de jolies côtes, si je compare avec ce que j'ai sur ma bécane.

Par-contre, pour le 54 dents, le dernier développement est énorme !… 8,59 m, c'est un développement de vélo de course !…
Pour info, j'ai 6,90m en dév. maxi, et j'atteins sans problème les 45 km/h (en peloton). C'est en dépassant le 50 que ça commence à mouliner sévèrement.
Donc avec un développement de 8,59m, tu peux descendre des cols à 70 km/h et continuer à pédaler tranquilou… :)

Bref, à vue de nez, je te conseillerais celui de 44 : d'abord tu ne me donnes pas l'air d'être le genre de cycliste à toujours foncer bille en tête (enfin, pas à vélo quoi) donc exit les performances, et par ailleurs j'ai cru comprendre qu'un peu de travail cardiaque te conviendrait bien ; donc hop, faut mouliner… !

Merci Vincent…!

le 24/06/2010 à 10:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?