Urbanbike

Recherche | mode avancée

Canon EF 24-105mm f/4L IS USM | 3

Du bruit, c'est net…

dans photographie
par Jean-Christophe Courte

Dernière partie de ce test…
J'ai évoqué l'encombrement mais c'est nettement plus parlant en images… En regard de mon fidèle 135 mm (à gauche) cette optique est assurément la plus compact (d'un poil en vérité…!, un filtre est ajouté au 135 comme au 16-35…).

20090321-IMG_1254_ub.jpg

C'est oublier son déploiement dès que l'on utilise la focale 105 mm…!

20090321-IMG_1253_ub.jpg

Bon. Et par temps moyen, peu lumineux, en intérieur, comment cela se passe…?
Avant de rendre cette optique, j'ai eu l'occasion d'utiliser ce 24-105 en intérieur à des vitesses souvent lentes (entre 1/8 et 1/50 de seconde avec la sensibilité poussée à 400 ISO, f/5.0)

20090322-IMG_1275_ub.jpg

Ici au 1/250° avec un détail. Bien évidemment, le bruit remonte même s'il reste très supportable et le piqué de l'image n'est pas époustouflant comme à f/8, rien d'étonnant.

20090322-IMG_1275_ub-2.jpg

Alors…?
Au risque de me répéter, cette formule est bien adaptée pour le photographe qui n'a pas envie de se charger et souhaite avoir une seule optique au bout de son reflex.

l'IS permet une stabilisation performante de l'image à basse vitesse même si ce n'est pas gagné à tous les coups (…cela dépend également de la condition physique du photographe…!). Dans des conditions de lumière convenables, rien à dire. Mais le seul hic à mes yeux reste qu'il faut toujours conserver en mémoire que le piqué optimum se situe vers f/7.1, f/8. Une fois ces paramètres pris en compte, le EF 24-105mm f/4L IS USM délivre de bonnes images mais n'attendez pas de miracles dès lors que la lumière vient à manquer hormis vous offrir un pied photo ou jouer du flash.

Un dernier point concernant le bruit.
À lire certains billets, le bruit est devenu rédhibitoire au même titre que les rides sur les visages…! Nous sommes de plus en plus immergés dans une culture du lisse, du net (sans jeu de mots !), plus un poil ou un bouton sur les visages de ces créatures parfaites dont notre quotidien est remplit. Un monde où l'imperfection est bannie, comme si une véritable dictature des fabricants de produits anti-rides s'établissait peu-à-peu ! Hors, dans la vraie vie, c'est loin d'être le cas…! Et tant mieux…!

Ensuite, c'est oublier que l'on ne regarde pas les images à 100…% et que ce bruit est souvent graphique, comprendre pas désagréable du tout pour être encore plus direct. Bref, je conseille aux lecteurs qui ne souhaitent que des images parfaites de (re)faire un tour du côté de l'argentique et de certains tirages historiques pour se souvenir que le bruit, comme les rides, c'est souvent très photogénique…!

NB : effectivement, Laurent a raison, j'aurais du parler ici de grain et non de bruit. C'est cela d'écrire le matin…

Pour mémoire :
Divers produits Canon chroniqués…

le 23/03/2009 à 08:40 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?