Urbanbike

Recherche | mode avancée

Carte Bleue et paiement en caisse…

Mais qui est réellement derrière le clavier…?!

dans dans mon bocal | groummphh | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Suite de ce billet car il est dans la ligne… Et je suis certain que les cas vont se multiplier…

Un exemple : je fais quelques courses dans une échoppe en début d’après-midi. Devant moi, une jeune femme règle par chèque, une pièce d’identité lui est immédiatement réclamée…

Ensuite une personne âgée termine de remplir son cabas et règle par carte bleue en entrant son code au clavier avec un minimum de discrétion… Rien ne lui est demandé.

Mon tour arrive, je paye avec ma carte bleue, idem.

Non mais, JC, on le sait, ça…!

Justement, c’est bien cela qui m’attriste, c’est un boulevard pour les délinquants… Je me souviens d’avoir été très intelligemment contrôlé chez Levis Parly II il y a quelques années : ma carte donnée au vendeur, ce dernier m’a demandé de lui indiquer le nom du possesseur et une carte d’identité. Pas de souci.

Car le problème est bien là : l’absence de contrôle de l’identité réelle du porteur de la carte… Votre identité devient la carte elle-même, la connaissance du précieux sésame à 4 chiffres, point barre. Hummmm…

Maintenant, imaginez qu’une carte bleue soit empruntée (situation strictement impossible, n’est-ce pas…!) auprès d’une personne en situation de faiblesse.

Le code CB redemandé pour cause d’oubli est arrivé par la poste et il suffit de récupérer la précieuse enveloppe avec ce dernier. Voire la distraire pour récupérer les infos de la carte, les 3 chiffres au dos et lire le papier de la banque qu’elle garde dans son sac. Un jeu d’enfant dès que la cible a dépassé un certain âge . Au joyeux délinquant l’accès aux achats en ligne. Youpii…

Mais on peut faire encore plus fort, je vous rassure… Avec un minimum de persuasion, d’aucuns ont fini par donner de guerre psychologique lasse leur carte à leurs souriants manipulateurs.

Et comme un homme qui paye avec la carte d’une femme n’est pas repéré…

À quand un dispositif côté caissier avec affichage de la photo du réel possesseur de la carte lors de la transaction…? Histoire de limiter ce type de fraude…

Note de fin : Sauf que sur les relevés de banque correctement analysés, ça finit par apparaître. Genre quand le titulaire du compte est hospitalisé comme les infos de l’Assurance maladie et un coup de fil au service concerné le montrent… Et inutile de se défausser sur une possible connexion Wifi dans un service de réanimation : difficile de pianoter sur un clavier en écartant les tuyaux. Surtout dans le coma…

Tssss… Dis-moi, on en prend pour combien dans ce cas-là…?

le 11/06/2015 à 14:44 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?