Urbanbike

Recherche | mode avancée

Vielles optiques pour jeunes clichés numériques

Revisitez vos placards…!

dans ailleurs | dans mon bocal | photographie | zen
par Jean-Christophe Courte

Récemment je suis tombé sur une chouette série de photos1 réalisées au grand angle dans des coins de ma ville. Cela a réveillé en moi une forte envie de réinvestir mes anciennes boites à pixels, de visser dessus quelques optiques improbables comme un 18 mm Contax, dernier vestige de mes outils argentiques.

La greffe du 18 mm a échouée sur mon Canon M de première génération2. Néanmoins, j’ai testé le Canon EF 135mm f/2L USM puis un Canon EF 28mm f/1.8 USM que j’avais oublié dans un sac.

Comme ce dernier ouvre à 1,8, j’ai vissé cette optique via sa bague adaptatrice sur le M, le tout en AV avec ouverture maximale, 100 ISO et hop ! Et dehors…

Pas d’autofocus, juste un positionnement du corps (très bon pour tester sa propre stabilité…!) pour parfaire chaque mise au point.

reduc-450

Du coup, le lendemain, je suis ressorti accompagné,cette fois-ci, de ma fille.

reduc-450

Mieux le boitier (M + Canon EF 28mm f/1.8 USM) changeait de mains au fur et à mesure de notre balade avec, à l’arrivée, des photos homogènes prises par nous.

reduc-450

  • Elle est facétieuse…!

reduc-450

  • J’aime jouer sur la pleine ouverture et détacher les plans lors de le mise au point…

Le virus étant réactivé, nous avons recommencé le jour d’après, même méthode ! Une caractéristique des Autislandais

reduc-450

  • Elle ou moi, moi ou elle…? Peu importe…!

reduc-450

  • Et même combinaison… (M + Canon EF 28mm f/1.8 USM)

Du coup, quelques clichés après la pluie (ou pendant…!)

reduc-450

reduc-450

Certes, il serait astucieux de partir avec deux boitiers mais cette démarche nous convient déjà fort bien.

Les optiques restent la partie la plus prometteuse

Ce que nous retirons de cette démarche, c’est qu’il ne faut absolument pas déconsidérer la qualité de nos optiques anciennes (…nous le savions mais une piqûre de rappel n’est jamais inutile). Que la boite à pixels accrochée à cette optique peut être un banal M3 de première génération.

Du coup, je vais essayer de trouver un second M… 0 d’occasion et notre idée est de repartir avec d’autres optiques improbables, voire mon Canon EF 180 mm f/3.5 L Macro USM (…Roberto, si tu le retrouves chez toi avec ma tête Manfrotto, ce serait topissime…!).

Et de continuer à nous échanger les boîtiers en cours de balade…

Nettement plus d’images4 disponibles sur la TimeLine de notre petit site commun, Photager.com

Quid de nos vieux Ektas…?

Néanmoins, tout cela me fait rebondir sur un projet évoqué naguère dans urbanbike | Plaques anciennes et numérisation | 1.

En 2008, ce qui m’affole un peu du coup…!

Même si j’étais arrivé à peu-près, à l’époque, à m’en sortir avec des plaques verres, quid de mes diapositives, de mes ektas…?

reduc-450

Il se murmure qu’une solution se profile, tant pour mes négatifs que pour mes kodachromes

À suivre…


  1. Voir le book de cette jeune autodidacte… 

  2. Il va finir en test sur le Canon EOS-1D Mark II de mon ami Renaud. Bon, j’étais parti initiallement avec mon antique Canon EOS 5D mais en oubliant que la batterie était en fin de vie… Obsolescence ! 

  3. Cf. Canon EOS M dans la poche | 1 

  4. Les images en haute résolution sont disponibles via EyeEm 

le 19/01/2018 à 11:45 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Géologie | Trois apps du BRGM mises à jour pour iOS

Mieux connaître ce qui se passe sous nos pieds !

dans ailleurs | grospod | outils
par Jean-Christophe Courte

Trois applications du BRGM ont été mises à jour et c’est une autre manière de découvrir ce qui se passe non loin de chez vous, voire en dessous !

J’en avais parlé naguère (…en 2011 puis en 2016)… Elles sont gratuites et sont des prolongements nomades du site Web du Bureau de Recherches Géologiques et Minières.

Trois liens directs pour les télécharger :

Ces apps existent également pour androïd.

InfoGeol

Je copie/colle les descriptions fournies par le BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières).
Tous mes exemples sont dans la région d’Anduze…

InfoGeol permet d’accéder en tout point du territoire aux informations de la carte géologique de la France au 1/1 000 000 et au 1/50 000 ainsi qu’aux logs géologiques issus de la banque de données du sous-sol du BRGM.

reduc-450

reduc-450

InfoNappe

InfoNappe permet d’accéder depuis un mobile aux données sur les niveaux d’eau dans les nappes, via le portail d’Accès aux données sur les eaux souterraines ADES : niveaux d’eau, qualité des eaux souterraines, etc.

reduc-450

reduc-450

i-InfoTerre

i-InfoTerre offre un accès cartographique et géolocalisé aux principales données géoscientifiques du sol et du sous-sol français. Il s’agit d’une version nomade et simplifiée du portail InfoTerre développé par le BRGM.

reduc-450

reduc-450

Inutile de vous préciser que ces apps sont nettement plus confortables sur iPad mais remarquez que cela fonctionne honorablement sur un iPhone grand format.

Voilà !

le 13/01/2018 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Préparer ses voyages en train, imaginaires ou non…

Trainline et DB Navigator sous iOS

dans ailleurs | grospod | pratique | usages | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Depuis quelques années, j’utilise sans modération l’excellent service de Trainline Europe pour tous mes voyages en train mais également en bus. Cf, ce billet : urbanbike | Sac à dos et iPhone | Trainline, l’agence de voyage en ligne

Cette application hyper ergonomique me facilite chaque voyage en m’expédiant un fichier pour mon calendrier, les billets à imprimer quand cela est possible et même un SMS avant chaque embarquement.

Anciennement Captain Train, Trainline reste une très chouette agence en ligne — et au service réactif par mail en cas de problème — pour tous mes achats de billets de train en Europe (…et ça s’étend graduellement). Avec, pour certains pays comme l’Italie, des billets dématérialisés au format PDF. Mais c’est également la possibilité de réaliser des économies substantielles en décalant parfois le trajet d’une heure pour prendre un train à un tarif nettement plus …léger.

Lors de notre dernière escapade en Tchéquie, j’ai découvert l’application de la DB, DB Navigator sur iPhone, ce qui m’a permis de repérer avec précision les arrêts des bus (…de la DB) à Nüremberg et à Prague.

La magie des cartes opère toujours !

Mais pour préparer un voyage, et en attendant que Trainline finisse par ajouter des cartes dans sa propre application, je vous engage à jeter un œil sur la version iPad de celle de la DB, DB Navigator für iPad, en complément en quelque sorte.

Si les cartes fonctionnent également dans la version iPhone, cela reste nettement plus confortable sur l’écran plus vaste du iPad.

Certes, c’est également dans ces cas là que l’on peut apprécier d’envisager de prendre l’avion car certaines destinations excèdent allègrement une journée de voyage…!

Par ma part, j’aime le train et l’idée, une fois le trajet complet repéré avec ses diverses correspondances, d’ajouter certaines de ces dernières comme nous l’avons fait pour nous rendre à Prague. En gros, transformer certaines correspondances en étapes et découvrir des lieux qui sont des spots moins touristiques…

Quelques exemples de destinations et donc, dans la colonne de gauche, des temps nécessaires pour les atteindre. Un clic dans chaque option permet d’avoir le détail des trajets et des correspondances mais je vous laisse découvrir l’app…

reduc-450

  • Séville ou Sienne…! (Cliquez pour agrandir)

reduc-450

  • Bergen ou Thessalonique…?

reduc-450

  • Allez, soyons fous…!

Comme Nüremberg était une correspondance obligée vers Prague, nous y avons passé deux nuits à l’aller et une au retour ! Ravi ! J’y reviendrais…

le 10/01/2018 à 19:50 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Halide, Day One et Maps en voyage

Avec Drafts, un quatuor idéal sur iPhone

dans ailleurs | dans mon bocal | grospod | vieillir | voir
par Jean-Christophe Courte

De retour : parti une semaine dans l’Est de l’Europe avec ma petite tribu, vers Prague exactement avec un passage à l’aller comme au retour par Nüremberg. Dans ma poche, mon iPhone1 de 2016 qui reste véloce sous iOS 11.2.5.

Et donc, dans ce smartphone, quatre apps iOS particulièrement sollicitées en plus de celles d’Apple (Message en particulier) et un VPN.

Certes, j’avais bien emporté mon fidèle Canon M… Mais celui ci est resté dans mon sac à dos toute la semaine. J’ai rapidement fait le choix de ne me balader qu’avec mon iPhone logé dans une poche de ma veste et protégé du froid par une paire de gants en polaire.
Par habitude, le mode économie d’énergie activé pour revenir le soir avec plus de 30% de batterie disponible après 8 à 10 heures dehors.

Bref, pendant une semaine, cet obsolète iPhone 7+ (sic…!) et rien d’autre. Même pas un iPad, juste un livre papier2 de Daniel Boulanger.

HEIC et stockage minimum

Comme je l’avais écrit dans un billet en décembre, un peu fatigué par le volume que prend n’importe quel fichier JPG, RAW ou DNG. J’avais notifié dans toutes les préférences de mes apps photo (enfin, celles qui le supportent) que le format de fichier soit exclusivement du HEIC.

reduc-450

Du coup, je n’ai pris qu’une seule photo en RAW, toutes les autres au format HEIC, c’est à dire à 99% avec Halide - RAW Manual Camera, le reste avec Camera+.

reduc-450

Du coup, ma photothèque et ses près de 1600 clichés en HEIC n’occupait au retour qu’un peu plus de 4 Go.

Mémoire du voyage, Day One et Drafts

Le soir, dans nos divers hébergements, le temps de traiter quelques photos et d’écrire dans Drafts ou Day One.

Drafts: Quick Capture pour rédiger une sorte de flux de la journée3. Et Day One journal + mémoire le soir pour récupérer mes clichés les plus emblématiques et leur soutirer l’heure, la date, la localisation, Day One se chargeant d’ajouter l’info météo et le nombre de pas. Sans oublier de rédiger une phrase de commentaire, sachant que j’aime compléter ces entrées par la suite. Dans le train ou le bus notamment.

reduc-450

Se repérer sans internet : maps.me

En ville, maps.me nous a permis de nous orienter sans soucis dans le dédale des petites rues, nous indiquant les passages sous les voies ou les galeries fort nombreuses à Prague.

reduc-450

J’avais préventivement repéré dans maps.me les emplacements de nos points de chute, les arrêts des bus. Puis les commerces indispensables ainsi que quelques restaurants même si ces dernières informations ont été remplacées par ceux que nous avons testé réellement. D’ailleurs, deux d’entre eux ont été visités4 plusieurs fois et à juste raison.

reduc-450

Puis, une fois sur place, utiliser nos yeux ! Et nos pieds5…!

À la fin, une chronologie récapitulative sous Day One

Je ne vais pas revenir sur Day One mais cela reste l’un de mes meilleurs outils sur iPhone avec sa synchronisation entre son stockage dédié vers l’iPad et le Macintosh.

Facile ensuite de retrouver la chronologie complète de ce voyage, évènement par événement, jour par jour. Et l’ensemble6 s’ajoutant à nos précédents voyages.

Quelques apps utiles en sus…

Je les ai déjà évoquées, cela va des prévisions météo en passant par NordVPN - Private & Secure VPN et, dans le train, Marvin 3 pour lire. Le VPN s’est avéré indispensable7 tant en 3G ou dans des espaces Wifi en ville ou dans les hébergements.

C’est tout ! À suivre…

Et bonne année sous le signe du vélo (vous couchez le chiffre huit… et hop…!).

reduc-450


  1. Un de ceux dont la batterie est censée ne plus tenir la charge, un iPhone 7+. Sans oublier les iPhone 6s+ de 2015 de ma tribu soumis aux mêmes aléas. Aucun d’entre-nous ne s’est plaint. 

  2. Fouette, cocher !, ici en version ePub. 

  3. des saisies en cours de route ou lors d’un arrêt vin chaud…! 

  4. C’est l’un des points les plus économiques de Prague, les restaurants, même avec 10% de service, ne sont pas hors de prix. Quant aux portions servies, elles sont sacrément généreuses. Il est vrai aussi que nous préfèrerons consommer de la gastronomie locale, quitte à tester de nouvelles saveurs. 

  5. 19746 pas en moyenne avec des pointes à plus de 28000… 

  6. …5160 entrées associées à 4565 clichés s’étalant sur 1968 jours, soit plus de cinq années accessibles immédiatement sous mes doigts dans l’iPhone. 

  7. Juste penser à le désactiver lors des premières connexions aux wifi des hôtels ou du train avant de le relancer aussitôt. 

le 03/01/2018 à 14:55 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

VPN sous IOS ou macOS, ne perdez pas le Nord…!

Sécurisez vos échanges…

dans ailleurs | dans mon bocal | grospod | usages | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Certes, comme moi-même, vous n’avez pas grand chose à cacher. Mais j’avoue ne pas apprécier que l’on fouille dans mes affaires sans y avoir été invité formellement. Et au risque de me répéter, le contenu de mon iPhone comme de mon iPad ne concerne que moi et ma petite tribu.

Que ce soit dans le RER en 4G, dans un espace public ou en déplacement, se balader avec son iPhone ou un ordinateur portable n’est pas sans risque ! Hormis se le faire emprunter, c’est surtout l’interception de la trame de vos échanges, son exposition aux yeux de personnes douteuses qui à craindre.

Or via un réseau wifi ou en 4G, nos données sont un peu à l’air libre.

Certes, l’OS de l’iPhone est régulièrement mis à jour mais autant éviter laisser des officines, curieux, malandrins se glisser entre votre écran et le site que vous consultez. Banque, marchand ou autre…

Si vous avez quelques voyages à faire en France comme à l’étranger, pas inutile de s’offrir un abonnement d’un mois. Ou, carrément de souscrire à une offre longue durée.

Trois points sont à regarder :

  • la facilité de connexion (…est-ce que l’app du service VPN est facile à installer même quand on est peu averti…),
  • le coût du service (…comme d’habitude, je ne suis pas adepte du gratuit mais pas non plus de l’excessif…)
  • et le nombre de machines que vous pouvez protéger avec un unique abonnement.

Mes besoins sont, pour l’heure, de protéger nos écrans mobiles qui nous suivent en déplacement, généralement sous iOS. Ensuite, n’étant pas doté du don d’ubiquité, on peut protéger une série d’écrans temporairement en sachant qu’il est possible de les déconnecter, voir de désinstaller après un voyage.

Mais bon, pour l’heure, mon objectif est de protéger nos écrans nomades.

Non pas que les machines confinées à la maison ne soient pas vulnérables mais déjà parer à l’essentiel.

Il existe pas mal de solutions, CyberGhost VPN, Hide My Ass! VPN que j’avais déjà utilisé.

Ou encore NordVPN - Private & Secure VPN vers lequel je me suis tourné pour son ergonomie, son coût mais aussi pour le fait qu’il propose pour un unique compte de protéger six machines.

En règle générale, nos trois iPhones (…quatre si un jour le Nokia de mon épouse finit par gripper) et, selon les usages, un ou deux iPads et un Mac portable. Ensuite, selon les besoins, compléter avec un petit abonnement sur une période donnée. Ou, carrément, doubler avec un second abonnement longue durée.

L’ergonomie est limpide…

reduc-450

  • cliquez juste sur le pays (ou choisissez dans la liste disponible pour chaque pays) sur la carte dans l’app.
  • Notez la présence d’un Widget. Et dès que vous êtes en VPN, la mention s’affiche en haut à gauche de votre écran.

reduc-450

  • Certains serveurs sont plus spécialisés que d’autres mais l’idée dans mon cas est de permettre aussi à ma tribu de se connecter depuis l’étranger sur Arte ou accéder à l’abonnement d’un grand journal de référence…

Et bien entendu il y a un client macOS.

Prix du simple au triple… Voire plus…

C’est ici que je veux en venir car certains fournisseurs de VPN font des offres fort intéressantes en cette période.

La solution est bien entendu de récupérer l’app gratuitement sur l’Apple store mais pas forcément de passer par ce dernier pour souscrire à un abonnement longue durée.

Ainsi, j’ai découvert juste à temps une belle offre chez NordVPN à $2,75 par mois sur trois ans. @doopix m’en a signalée une autre chez CyberGhost VPN, $1,99 sur …sept ans…! Mais il faut passer par le site de ces opérateurs pour en bénéficier.

Il y en a d’autres assurément mais bon, j’ai opté pour NordVPN. Car, cet été, j’avais eu un …pressentiment…!

reduc-450

Et bien sûr, ces offres sont limitées dans le temps et payables en une fois.

À vous de réfléchir. Or pas.

le 16/12/2017 à 18:20 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Sous iOS : TIFF, DNG, RAW, HDR, HEIC, JPG…?

HEIC à l’essai

dans ailleurs | dans mon bocal | grospod | photographie | vieillir | zen
par Jean-Christophe Courte

J’ai la sensation de me retrouver dans le même état d’esprit que quelques décennies en arrière, dans ces moments où j’ai fait le choix d’employer le PDF1 au lieu de continuer à graver un CD-Rom “juge de paix” avec mes fichiers natifs et les typos. Ou encore quand j’avais pris la décision d’enregistrer les clichés réalisés avec mon reflex2 exclusivement en RAW.

Depuis iOS 11, sur certains iPhones, il est possible d’utiliser le format HEIC. Il m’a fallu pas mal de temps pour réviser mes habitudes et finir par lâcher le DNG sur le iPhone 7+. Enfin, pas tous les clichés mais la majeure partie, ceux fait sur le vif.

Quand j’ai plus de temps devant moi, je double (notez bien ce mot…!) certaines vues avec Adobe Lightroom CC et son option DNG HDR.

Qu’est qu’il t’arrive ?

Rien n’a changé : mes cliches ne sont que des notes photographiques. Je ne suis ni un pro de l’image avec du matériel haut de gamme, ni un technicien, juste un voyageur qui mémorise ces vues.

Alors, certes, lors de mes prochains déplacements, je pense glisser dans mon sac à dos mon Canon EOS M3 avec le seul EF-M 22mm f/2 STM. Et faire du RAW.

Mais sur mon iPhone ?

Continuer à galérer pour exporter via le cloud tous les fichiers DNG HDR qui pèsent un âne mort ? Ou réserver cela juste à quelques fichiers qui doubleront mes images HEIC.

j’ai peu écrit ces derniers temps, cherchant une solution simple et confortable, une solution me permettant d’exporter facilement les clichés tant vers Instagram que vers Day One ou Lightroom sur mon Mac.

J’ai commencé par désactiver le RAW sur mes apps photo, Camera+ comme Halide - RAW Manual Camera, et ne laisser que le format HEIC par défaut.

Bref, je ne photographie ces derniers temps qu’en HEIC en essayant de contrôler les images en mode Manuel dans Halide. Ou pas !

Conversion implicite du HEIC vers JPG

Lors des exports directs vers mon Mac ou via DropBox, les fichiers sont convertis en JPG.

Bon, en ce cas c’est imparfait car les instructions de correction réalisées via l’Album ne sont pas prises en compte.

Note, si j’emploie des apps qui enregistrent en JPG comme Streetgraphy Camera, je peux convertir ces derniers en HEIC avec HEIC Convert et ainsi gagner du stockage dans l’iPhone.

Bon, il me manque une option d’import dans Adobe Lightroom sur Mac de ces HEIC mais leurs doublures JPG sont suffisantes pour mon bonheur.

Si techniquement le cliché HEIC est modifiable, la correction sur l’écran est simulée, c’est un simple fichier texte associé qui rappelle comment le transformer. S’assurer lors du transfert que le JPG prend bien cette différence de taille en compte !

C’est ce que permet Transfert d’images sur votre Mac…

reduc-450

L’image la plus lourde est le HEIC, la plus légère l’image transformée…

Par exemple… (NB… exemple imparfait mais pour la démo)

reduc-450

  • L’original est (ici) nommé IMG_9135.JPG (à gauche dans le montage)
  • La version avec le filtrage (à droite) est nommée… IMG_E9135.JPG (et plus légère…).
    Mais elle est accompagnée d’un fichier… texte nommé IMG_9135.AAE qui contient les infos idoines de filtrage…

reduc-450

Bref, je me lance et vous dirais si je persévère.

Mode Portrait détourné…

Avec le mode Portrait (…là pris avec Halide …avant la mise à jour en 1.6 de ce jour), on peut également retoucher par la suite a minima ses images et leur donner un petit plus avec le coup de flou en arrière plan…

reduc-450

reduc-450

Images prises au musée du Quai Branly

reduc-450

C’est tout pour aujourd’hui…


  1. à l’époque lointaine des flashage, c’est-à-dire films + cromalin pour l’imprimeur… 

  2. ce que je continue de faire avec mon Canon EOS M… zéro ou mon fidèle Canon EOS 5D 

  3. lire les quelques épisodes qui suivent ce premier billet urbanbike | Canon EOS M dans la poche | 1 

le 16/12/2017 à 13:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Prise de vue et Lightroom iOS | 6

Un mode Auto efficace à redécouvrir, qui sait ?!

dans ailleurs | grospod | photographie | usages
par Jean-Christophe Courte

Retour sur le mode Auto de Lightroom sur iPhone — nouvelle version ce jour de plus — lors de la prise de vue… En gros, est-il possible de se passer du HDR…?

reduc-450

  • Cadrage puis image brute obtenue…

reduc-450

  • Les zones cramées sont mises en évidence et il est facile de corriger juste l’expo…

reduc-450

  • L’image enregistrée reste du DNG que vous pouvez ou non synchroniser…

reduc-450

  • Bref, il est assez facile d’alterner entre les modes disponibles mais Auto fait le job…

reduc-450

  • Mais un autre mode Auto existe en post-traitement et, dans la plupart des situations, corrige proprement les clichés… (nb : l’image d’origine a été remise à zéro pour tester)

DNG ou JPG en définitive ?

La synchro via le Cloud dédié, je ne vais pas revenir dessus… Mais en jouant sur Auto en prise de vue puis Auto en post-traitement, selon vos usages, l’export du fichier (qui sera converti en JPG) vers l’album peut s’avérer amplement suffisant. A vous de ne conserver que les images quelques exceptionnelles (et que vous synchroniserez lors du retour dans un monde connecté) et virer la majeure partie de celles sauvegardées dans l’album…

reduc-450

  • Icône exporter puis Enregistrer dans la pellicule (par exemple)…
  • Sélectionnez les vues souhaitées…

reduc-450

  • Export au plus large et hop.

Pensez ensuite à faire le ménage dans Lightroom car les DNG prennent de la place.

Bref si vous n’avez pas envie de synchroniser ou dans l’incapacité de… — vous êtes en zone blanche côté connexion — cela vous permet de ne pas saturer votre iPhone…

Attention, c’est une façon de fonctionner, pas la seule… Mais j’y pense de plus en plus en voyage…

C’est tout…

le 12/12/2017 à 16:20 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?