Urbanbike

Recherche | mode avancée

Un Vert à mettre impérativement dans sa pomme…!

Un convertisseur élégant sous iPhone

dans architecture | dans mon bocal | outils | pratique
par Jean-Christophe Courte

Parfois, je craque quand l'outil me semble exceptionnel.

@urbanbike

J'avais bien measures (ci-dessus) depuis des années (2008) avec son clavier qui se masque (…avec un effet de rotation) mais là, Vert (lien iTunes) m'a semblé nettement plus pratique… et beau.

@urbanbike

Bref, j'ai fait l'acquisition de Vert hier qui n'est pas une application pour mesurer votre taux de conversion à l'écologie (ça c'est une action de tous les jours…) mais bien un convertisseur d'unités de mesures.

En regardant ses spécifications, j'y trouvé des options qui me parlent comme dpi vers centimètres. Ou conversion d'unités de températures…

@urbanbike

Ou encore des valeurs utilisées dans l'industrie automobile comme le MPG, ce qui permet de comprendre des infos comme MPG= 12 city 17 hwy, voire pourquoi le réservoir est de 102 litres…!

@urbanbike

Ou les surfaces, etc.

@urbanbike

Notez le choix des thèmes…

l'application est élégante, légère à l'œil et très agréable après 24 heures d'utilisation. j'apprécie également de pouvoir placer en favoris les conversions les plus utiles.

@urbanbike

Et même d'accéder à un historique (…simple à purger de surcroit).

Bref, adopté et utilisé. Pour en savoir plus encore, un oeil sur le site d'Andrej Mihelic, son développeur…

Certes ce n'est pas traduit en français mais on évite aussi des traductions étranges comme Vied carré au lieu de pied carré

En résumé, quelques options testées…

Vert (lien iTunes) — iPhone
Measures (lien iTunes) — iPhone
Convert Any Unit (lien iTunes) — iPad et iPhone
Rapid Convert (lien iTunes) — que iPad…

Note de fin : toujours amusé de lire des commentaires proche du troll sous certains billets des gros sites d'actu dédiées à la pomme (ou non) suite aux pré commandes des nouveaux iPhones. Ben non, ce n'est pas qu'un téléphone mais bien un outil de travail. Mettez de côté deux secondes la fonction téléphone et regardez le nombre de choses que vous pouvez effectuer avec cet écran. Toujours dans une poche, ce périphérique me sert au quotidien pas que pour lire des tweets ou des courriels. Tiens, ces convertisseurs intelligents sont des outils à demeure dans le mien.

le 14/09/2013 à 11:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Chenonceau côté potager

Pas mal non plus…

dans ailleurs | architecture | dans mon bocal | groummphh
par Jean-Christophe Courte

Grosse machine touristique, je n'ai pas eu à coeur de visiter à nouveau ce château mais plus d'observer l'activité intense qui y régnait…

@urbanbike

Pour mémoire, cette bâtisse surplombe le Cher mais au cours étrangement bas au moment de mon passage…

@urbanbike

Le vendeur de glaces fait un véritable tabac (une queue impressionnante devant son étal) et les prix de la brasserie pharaoniques…

Mais dans cette enceinte, il y a également une très belle ferme, des jardins en bord de Cher et également un potager

C'est ce dernier que j'ai visité un peu tardivement sans pouvoir (…ou vouloir) enfreindre les bordures de fleurs… Peu d'images mais l'idée d'y revenir le matin…

@urbanbike

Pour mémoire, il est possible de venir à Chenonceau par le train, la gare se trouve à 400 mètres de l'entrée du domaine. Mais venez avec vos provisions de bouche et vos boissons sous peine de vous ruiner…!

le 02/08/2013 à 06:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Sur les toits de Chambord

Paroles de visiteurs

dans ailleurs | architecture | dans mon bocal | groummphh
par Jean-Christophe Courte

Mi Juillet, en descendant en Dordogne, petite pointe vers le château de Chambord

@urbanbike

Temps un peu gris, soleil rare, idéal pour se balader dans la toiture…

@urbanbike

@urbanbike

Et regarder attentivement les figurines pas encore effacées par le temps (ou juste rafraîchies)…

@urbanbike

@urbanbike

@urbanbike

Sans oublier l'expo dédiée à Henri, comte de Chambord, qui a raté l'accession sur le trône de France en 1871…!

Ou ce genre de gag : je redémarre mon iPhone qui sature à tout va ! Tomtom sur la route, répondre au fil et, accessoirement, prendre des images : lui aussi craque un peu.

@urbanbike

Passe un couple à ma hauteur. Je ne regarde que mon écran mais j'entends…

— Non mais c'est nul ce café moderne dans la cour…
— tu as raison, il pourrait être au moins médiéval (sic…!)
— là, ça craint surtout dans ce cadre…
— et l'expo, là, minable, trop moderne, pas du tout adaptée au cadre…

Le iPhone enfin actif, je lève la tête vers ce couple si péremptoire (…ou mèremptoire) et hurle intérieurement de rire…

@urbanbike

Bref, si toi qui visite en short, t-shirt layette, brodequins et tatouage maori sur la jambe, tu trouves que le bistoquet dans la cour (…aux prix forts raisonnables contrairement à un autre château visité le même jour qui te vend les 33 cl de flotte au cours du mètre cube…) ne cadre pas avec le décor majestueux du lieu, cherche mieux ce qui cloche…

le 01/08/2013 à 06:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Prometteur Homestyler sur iPad

Outil 3D ou catalogue de vente…?

dans architecture | dans mon bocal | outils
par Jean-Christophe Courte

Toujours passionnant à suivre, les applications de chez Autodesk. L’une des dernières nées — Homestyler (lien iTunes) — est à la fois à l’usage des professionnels mais devrait également intéresser les étudiants en architecture, décoration intérieure.

Ou le simple pékin qui, comme moi, souhaite réfléchir à la déco de son logement ! Mais les perspectives sont encore plus intéressantes car elles vont inciter de plus en plus le consommateur à intervenir lui même sur son volume intérieur et donc, l’inciter par une prévisulisation en 3D réaliste. Et donc acquérir a terme les meubles qu’il aura testé virtuellement.

Un très large éventail de produits…
Un très large éventail de produits…

Ceci explique pourquoi les fabricants mettent désormais à disposition les infos 3D de leurs produits dans… cette perspective (humour !).

Je me souviens de nos discussions sur le sujet avec Robert, le préfacier de Travailler avec un iPad, mon dernier bref-seller. Il était prolixe sur le futur de ces applications et Homestyler lui donne, une fois de plus, raison.

Certes, les exemples proposés par Homestyler sont plutôt haut de gamme et très (très) nord-américain en terme de style déco.

Grand choix, très grand choix…
Grand choix, très grand choix…

Et c’est là où l’application s’avère fort intéressante.

Bien entendu, vous ne risquez pas de retrouver un copié collé de votre propre appartement (quoi que !). Mais sachez d’emblée que vous pouvez photographier votre propre logis (en virant le maximum de meubles pour éviter d’interférer avec les produits qui vous seront ensuite proposés).

Par respect pour le lecteur — et limpossibilité de tout déplacer dans ma cagna…
Par respect pour le lecteur — et l’impossibilité de tout déplacer dans ma cagna…
…je nai pas procédé à cet essai !
…je n’ai pas procédé à cet essai !

En gros, vous photographiez votre logis ou, plus efficace, choisissez dans le paquet de propositions, une vue qui correspond grosso-modo à votre propre logis (pourquoi rigolez-vous ?! Ah, il est vrai que le standard US est assez loin de nos petites surfaces !). Ou qui reflète ce que vous aimeriez…

Puis vous intervenez sur cette vue en faisant tourner les tables… et les chaises !

Vous choisissez un volume (prémeublé, CQFD)
Vous choisissez un volume (prémeublé, CQFD)

En gros, vous meublez ce volume selon vos envies (d’où le volumineux catalogue). Puis positionnez dans l’espace les éléments sélectionnés.

Ou agencez ceux disponibles dans la scène choisie…
Ou agencez ceux disponibles dans la scène choisie…
Au doigt…
Au doigt…

Pour cela, un catalogue est à la disposition de l’utilisateur (de l’avantage de rêver sans sortir son carnet de chèques…) et permet très vite de mettre en place sur la scène de l’écran un nouvel environnement fantasmé !

Bien entendu tous les objets présents peuvent être déplaces, tournés sur eux mêmes, etc. Ou virés.

Mais l’application ne s’arrête pas en si bon chemin et vous propose également de traiter la couleurs des murs avec une palette chromatique étendue.

Nous ne sommes plus dans une représentation sommaire avec une douzaine de teintes hideuses qui se battent en duel…!

En sachant que vous pouvez aller plus loin…
En sachant que vous pouvez aller plus loin…
…avec une gamme étendue
…avec une gamme étendue

Non, là, en poussant la luminosité de votre iPad pour profiter des nuances, pas de souci pour changer la teinte de tel mur et choisir une autre ambiance pour tel autre.

Ce mur…
Ce mur…
mais…
mais…
Mais pas tel autre…
Mais pas tel autre…
Et les meubles saffichent à la fin…
Et les meubles s’affichent à la fin…

Vous pouvez vous enregistrer pour conserver vos ambiances et les partager sur les réseaux sociaux.

…pensez également à vider le cache de lapp de temps en temps…!
…pensez également à vider le cache de l’app de temps en temps…!

À noter que cette application est gratuite. L’idée est de vous inciter à acquérir les objets que vous avez vu en 3D pour de vrai…

Sur le même sujet, lire cette chronique sur Home Design ou sur ce produit, IKEA 3D Keukenidee, signé par la grande enseigne suédoise…

le 17/04/2013 à 09:15 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Us Navy Memorial (Washington DC/5)

Pennsylvania avenue

dans ailleurs | architecture | signé lukino
par Lukino

En sortant de l’Old Post Office, tournez à gauche. Quelques mètres plus loin, de l’autre côté de l’avenue, vous tomberez sur une grande place circulaire.

@urbanbike

The Lone Sailor, le bronze romantique de Stanly Bleifeld, réalisé en 1987. A taille humaine, sans socle, il attend d’embarquer avec son barda. Devant lui, à ses pieds, une mappemonde géante des océans gravée sur du granit, qu’on peut admirer dans son intégralité grâce au satellite.

Au sud de la mappemonde, deux murets sont tapissés de bas-reliefs étonnants, réalisés par différents artistes. Très inspirés par l’esthétique des comics, certains sont d’un dynamisme saisissant. En voici une petite sélection personnelle.

@urbanbike @urbanbike @urbanbike @urbanbike @urbanbike @urbanbike @urbanbike @urbanbike

That’s all folks…

(Si vous insistez, j’ai encore en magasin quelques images de la statuaire éclectique washingtonnienne…)

le 11/03/2013 à 06:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Lukino | Partager…?

Old Post Office (Washington DC/4)

Pennsylvania avenue

dans ailleurs | architecture | signé lukino
par Lukino

A la différence des autres grandes villes américaine (mais elle n’est pas si grande, 600 000 habitants seulement), Washington est horizontale. Pas de gratte-ciels, rien ne dépasse la hauteur du Capitole (à part le Washington Monument). Elle donne une impression d’espace et de sérénité, sans doute propice à la réflexion politique… Conçue par un architecte français, Pierre Charles L’Enfant, engagé auprès de Georges Washington durant la guerre d’Indépendance, sa structure orthogonale est traversée par des diagonales régulières, et de nombreux espaces verts participent à l’agrément de la cité.

La conséquence de cette horizontalité est qu’on a pas besoin de monter bien haut pour dominer la ville. Les 80 m de l’Old Post Office suffisent à obtenir de beaux points de vue sur les environs.

@urbanbike

Bâti à la fin du 19 ème siècle dans le style Romanesque Revival, il a été démodé avant même d’être achevé. L’époque était au style Beaux-Arts, popularisé par la World’s Columbian Exposition de Chicago. Mais c’est le premier édifice de Washington construit sur la structure métallique des gratte-ciels. Il n’a fonctionné comme bureau de poste qu’une trentaine d’année, et n’a dû son salut qu’au manque de crédit pour sa destruction pendant la grande dépression. Et son intérêt architectural a été finalement reconnu en 1973, où il a intégré le patrimoine historique américain.

@urbanbike

Mais entrez, je vous en prie.

@urbanbike @urbanbike @urbanbike

Du sommet de la tour, on aperçoit le Capitole au bout de Pensylvania Avenue. A gauche, l’immeuble brutalist du FBI.

@urbanbike

Les bâtiments de l’agence de protection environnementale américaine, devant le Washington Monument.

@urbanbike @urbanbike @urbanbike @urbanbike

En attendant d’être transformé en hôtel, il abrite de nombreuses boutiques de souvenirs et petits restaurants sympas (l’Indien est pas mal du tout), où les employés du coin viennent prendre leur pause-déjeuner. Ils se mêlent aux touristes, américains ou étrangers, attirés par la visite du clocher et du vieux bureau de poste conservé dans le formol au rez-de-chaussée.

Parmi eux, des jeunes amish (ou bien des mennonites, qui portent la même coiffe… Des anabaptistes quoi qu’il en soit—merci Wikipédia), cédant aux sirènes du fast food moderne.

Fin de la pause-déjeuner, et coup d’œil sur le mémorial (encore !) de la Navy, tout proche. Mais c’est pour demain dans UB…

le 07/03/2013 à 15:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Lukino | Partager…?

Roosevelt (Washington DC/3)

autour du Mall

dans ailleurs | architecture | signé lukino
par Lukino

Le mémorial dédié à Franklin Delanoe Roosevelt est un vaste espace de 30 hectares, divisé en quatre parties — une pour chacun de ses mandats. Le concept est plus large qu’un simple monument à la gloire de l’ancien président, puisqu’il évoque à la fois l’action de celui-ci mais aussi la difficile période qu’il a eu à gérer, la Grande dépression.

C’est un lieu composite, constitué de cascades, bassins, sculptures de pierres et de bronze. Plusieurs artistes ont contribué à l’œuvre finale, conçue par un architecte paysagiste, Lawrence Halprin.

@urbanbike

Roosevelt y est présent deux fois : la première statue, lorsqu’on arrive du Mall, le représente sur sa chaise roulante : elle a été ajoutée en 2001, 4 ans après l’inauguration du mémorial. C’est la National Organization on Disability qui l’a commandée, car elle a jugé que le handicap du président était dissimulé sur l’autre statue.

@urbanbike @urbanbike

John est un vétéran du Vietnam, venu participer à la commémoration évoquée avant-hier. Comme beaucoup d’américains, il entretient un rapport familier et amical avec l’ancien Président. Nous échangeons quelques propos chaleureux sur l’amitié et la solidarité entre nos deux pays, et nous quittons bons amis.

@urbanbike

Voici la première sculpture de Roosevelt, dont la cape dissimule le fauteuil. Fallait-il masquer son handicap, qui aurait pu être interprété comme un signe de faiblesse, ou le mettre en avant, au risque d’en faire un héros du fait de son infirmité ? La polémique a duré des années…

Remarquez le doigt brillant, signe que les visiteurs le touchent en passant. Ça me rappelle la statue du saint local de Naples, Giuseppe Moscati, dont je vous avais parlé ici.

Le petit chien de FDR a eu droit lui aussi à son bronze, et manifestement, ce sont les oreilles qui ont le plus de succès.

@urbanbike @urbanbike

On peut accéder au mémorial par le Tidal Basin.

@urbanbike

Les sculptures de Georges Segal sur la grande dépression. On a vu plus jovial, mais bon, il traite le sujet.

@urbanbike

Les bas-reliefs sont assez étonnants. Le site a été pensé pour toutes les formes de handicaps, et des lignes en braille ont été apposées sur les parois des “salles” à destination des aveugles (des grands aveugles, elles sont parfois à 2 m 50 du sol…).

@urbanbike @urbanbike @urbanbike @urbanbike @urbanbike @urbanbike

On en reste là pour les memorials du Mall (impasse sur Jefferson), et on rentre dans la ville demain.

le 06/03/2013 à 05:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Lukino | Partager…?