Urbanbike

Recherche | mode avancée

Enfants, iPad et tutti quanti…

Vive la différence…

dans autisme | dans mon bocal | groummphh
par Jean-Christophe Courte

En écho à l’enquête de MacG, ces quelques lignes.

Utilisateur d’iPad et de Mac, j’ai cédé mon premier iPad à ma fille quand je suis passé au iPad 2 (c’est ma manière de considérer l’obsolescence programmée), son antique G5 mettant un temps abyssal à démarrer dans un environnement sonore indescriptible…! Bossant à la maison, facile de tester des applications qui atterriront sur sa tablette si nécessaire.

Depuis, elle est passée à la version 2 quand j’ai acquis le Retina pour écrire. Et bien avant que j’arrive à planter son G5…!

— Alors, c’est l’horreur, elle ne fait que jouer ou écrire sur FaceBook, hein…?

Ben non…!
Ma fille utilise Safari mais aussi des apps comme Wikipanion ou Qwiki en anglais pour ses recherches. Bien entendu, elle relève ses mails et communique fréquemment avec moi via Messages, ce qui nous évite de hurler d’une pièce à l’autre…!

— C’est une extra-terrestre ta gamine…?

Non, elle est juste différente. Elle communique parfois le soir via SMS avec quelques enfants des classes ULIS[1] de son collège mais n’emploie pas FaceBook

Bref, elle se sert essentiellement de cette tablette pour apprendre ou rechercher une info. Elle consulte le Robert, le Dixel et des dictionnaires de langue (anglais et espagnol), regrette juste que je n’ai pas encore trouvé de dictionnaire de Grec et de Latin (si vous avez une idée pour l’iPad, merci de m’en informer…!).

Mais son outil de prédilection, c’est Day One après avoir employé pendant 6 mois Pages. Peu-à-peu, je lui ai montré comment baliser en Markdown et elle a rédigé seule son rapport de stages de troisième en remontant le contenu de ses journées dans un fichier unique dans Byword.

C’est dans Day One qu’elle consigne ses notes. Le contenu est sauvegardé sur son compte DropBox. Je ne les lis jamais, c’est son univers.

Enfin elle emploie également l’app ARTE. Cette dernière lui permet de regarder en streaming des émissions sur les sujets qui l’intéressent…

Le reste du temps, elle lit des livres papier ou travaille son piano. Ou me sollicite pour une sortie (c’est mon coach personnel…!). Effectivement, pas besoin de la surveiller, maturité impressionnante… Il faut reconnaître que sa différence qui l’handicape dans sa classe.

Pour finir, je vais lui passer le livre de Josef SCHOVANEC, Je suis à l’Est !… Sur son iPad, CQFD. Ce serait pas mal que ses camarades le lisent également…


  1. C’est la seule à échanger sans faux-semblants avec ces gamins retardés, ravis pour leur part d’avoir un contact chaleureux avec une troisième.  ↩

le 12/02/2013 à 07:52 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Pourquoi conserver nos vielles machines…

Mais pour combler d'autres besoins, cette question…!

dans autisme | dans mon bocal | groummphh
par Jean-Christophe Courte

Je suis très fort (trois lettres auraient suffit). Hier en, souhaitant faire la mise à jour du vieux Power Mac G5 de 2004, désormais dédié à l'usage exclusif de ma fille, je suis arrivé à tout planter…

Pire, je me suis obstiné à essayer d'installer OSX 10.5 (n'importe quoi !) avant de réaliser que j'avais expédié dans le sud de la France mes CD de la version 10.4. J'aurais pu me relire et m'éviter de tout saborder…!

Bref, tout faux.

Et, bien entendu pas la moindre sauvegarde. Et ce quelques semaines après les claquements sinistres sur le disque de mon antique Titanium 667 (…de 2002) qui ne m'ont pas servi de leçon……!

Bref, je vais passer à nouveau une ou deux demi-journées pour remettre le G5 en marche… Parce qu'elle en a besoin, c'est tout.

@urbanbike

Ma fille est abonnée depuis des années à ToboClic et MobiClic (voir cette chronique sur urbanbike) et, ces derniers temps, elle continue à recevoir sa livraison de MobiClic. Certes, nous ne nous sommes pas réabonnés, d'un commun accord, ce qu'elle lit désormais est plus dans cette veine.

À ma question : c'était bien ton dernier MobiClic…? — elle me répondait invariablement que c'était bien.

Sauf qu'elle n'osait pas me déranger pour me dire que son ordi ne fonctionnait plus. Ce n'est pas dans sa manière de fonctionner et, d'ailleurs, je vous engage à lire ceci pour comprendre. Bref, cela fait deux bons mois que cela dure.

Il est vrai qu'elle est passée sur iPad depuis un an (voir cette chronique sur urbanbike).

Mais la question n'est pas là… Pas d'apps malheureusement pour MobiClic. Or cette livraison mensuelle est encore importante pour elle. Elle a appris des tas de choses en parcourant parfois des dizaines de fois chacun de ces DVDs ou CD-roms. Il faut dire qu'il est nettement plus simple pour elle de lancer un CD que de trouver un môme de son âge pour converser avec elle.

Bref, je suis en dessous de tout et ma réparation en mode plantigrade d'hier catastrophique…! Merci à @ggete et @david_bosman pour leur aide efficace en cours…!

le 28/12/2012 à 15:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Hacker…? Non, autiste avant toute chose…

À propos de Gary McKinnon

dans autisme | groummphh
par Jean-Christophe Courte

Les Anglais ont refusé d’extrader un de leurs ressortissants qui est entré dans 97 systèmes informatiques US depuis son domicile de Londres il y a plus de dix ans.

Ce gars n’est pas un hacker au sens technique du terme, juste un autiste asperger supérieurement doué, intelligent mais qui vit dans sa bulle. Bref, pas franchement en phase avec le monde qui l’entoure. D’ailleurs ses motivations le démontrent.

Et comme c’est un autiste, pas un délinquant, il n’a pas nié avoir agi puisque ses intentions n’ont rien à voir avec un quelconque problème de sécurité nationale mais de rechercher ce qui le tracassait. Et je peux vous dire qu’il est difficile de dévier un autiste de son idée fixe.

Les Aspergers sont des gens à part et souvent incompris par ceux qui les côtoient. Oui, c’est réellement un jeune homme vulnérable malgré sa prodigieuse intelligence non décelée en son temps — et sa capacité à comprendre et rentrer dans un serveur bien sécurisé. Le problème est que l’autisme est très, très mal compris. Surtout sur ses aspects parfois délirants.

De plus, le qualifier de pirate est grotesque… Ce gars n’est pas responsable de ses actes, les 60 ans de prison et 1,4 millions d’euros d’amende ne prennent absolument pas en compte sa pathologie. Au contraire, il faudrait lui demander de recommencer et de tester toutes les failles de ces serveurs car sa vision est totalement différente comme il le raconte lui-même

“Sur le serveur de la Nasa, explique-t-il, j’ai vu ce que je suis convaincu être une sorte de satellite ou de vaisseau spatial. Mais il ne ressemblait à rien de ce que j’avais déjà pu voir : il n’y avait pas de rivets ni de soudures. C’était comme une pièce de métal sans aspérité, et ça se trouvait juste au-dessus de la Terre”

J’engage mes lecteurs à lire le livre de Daniel Tammet, Je suis né un jour bleu (voir cette chronique sur urbanbike) qui les éclairera sur cette dimension de l’autisme qui nous échappe totalement.

Bref, ce billet à chaud pour remercier les Anglais d’avoir compris et défendu Gary McKinnon, un Asperger non détecté dans son enfance. Aujourd’hui, c’est devenu plus facile de déceler ces mômes différents et étonnants même si l’on comprend toujours très mal leurs pathologies. Dernier point, si on prend le temps de les écouter et de dialoguer, ce sont des personnes remarquables.

Voilà, c’est dit.

le 17/10/2012 à 17:59 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Autisme et flore intestinale

Une piste très logique

dans autisme | groummphh | voir
par Jean-Christophe Courte

Vous avez vu ce temps… Epouvantable. Alors, je vous engage, ô lecteurs, à passer 52 minutes sur ARTE et regarder cette émission en différé… Rien d’insoutenable — loin de là — mais de très belles pistes de réflexion sur le pourquoi de l’autisme

Parlera à tous les parents d’enfants autistes…

Sur votre iPad via lapp ARTE…

Ou sur le web…

Et c’est tellement logique. Bref, non, ce n’est pas un trouble psy… Passionnant.

le 16/06/2012 à 11:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Autisme | l’iPad, entre autres…

Une excellente aide, oui ; la solution, non…

dans autisme | groummphh
par Jean-Christophe Courte

Que l’on ne s’y méprenne pas. Bien sûr que l’iPad est une tablette fantastique pour les mômes qui ont des problèmes. Pas mal de billets ces derniers jours — celui relayé par futoshita (merci…) ou celui-ci — sur l’emploi du iPad pour les enfants autistes, par exemple.

Sur un iPad, pas besoin de maîtriser l’orientation de la souris pour aller cliquer sur le bon bouton, etc. C’est direct, la main, le doigt va immédiatement tapoter sur la bonne réponse, la bonne couleur.

Mieux encore, l’iPad ne se fatigue jamais contrairement à des parents harassés par leur journée de boulot. L’enfant peut revenir cent fois sur le métier, rejouer à nouveau la même séquence, etc.

Or pour ces gamins là, au risque de me répéter (humour…), c’est indispensable. Inutile de penser les raisonner, leur mode de progression passe par ces routines qu’il faut – le moins possible – contrarier.

Mais cela ne suffit pas.

Comme je l’avais écrit il a quelques années, mon ami Lukino nous avait indiqué alors ToboClic de chez Milan Press. Et naturellement, nous sommes ensuite passés à MobiClic.

Dans ces cas précis, ces deux publications demandaient (demandent toujours…) une machine traditionnelle supportant Flash, un lecteur de Cd-ROM et une souris.

La qualité des contenus de ces publications mérite d’être souligné. Je le dis car je suis certain (!!) que l’on va bien finir un de ces quatre par tomber sur un contrôleur de gestion qui va démontrer que ce n’est pas assez rentable, ignorant totalement l’apport fabuleux de ces créations pour ces enfants différents.

En effet, nous sommes ici loin des contenus bêtas (…je modère mes termes) de certains jeux éducatifs qui n’ont d’éducatifs que le nom. Décervelants serait plus adapté.

Qu’est-ce que j’en sais ? Nous les avons testés également et rapidement dégagés pour cause de “biiiiiiiiip”…!

D’autant que ces mômes là sont bien plus affutés que le pensent les experts et parfaitement capables de faire le distinguo entre une simple soupe de pixels sans âme (pas de noms mais ceux qui vous sont venus spontanément à l’esprit sont également dans mon collimateur…!) et une histoire correctement, intelligemment construite.

Sans oublier l’importance des voix : que c’est bon d’entendre de vraies voix d’adultes qui articulent, ne boulent pas leur texte. Sans oublier les accompagnements musicaux de qualité.

@urbanbike

C’est pourquoi j’aurais tendance à pousser les éditeurs de ces deux publications à réfléchir, un de ces quatre, à convertir, basculer, proposer nombre de leurs histoires sous la forme d’applications pour iPad. Bref, à anticiper la fin des galettes numériques et de Flash.

J’avoue que retrouver ces produits sur tablette serait un sacré plus en cette année où l’autisme est devenue grande cause nationale. Remarquez que j’arrive à écrire cela sans rire.

Enfin, c’est surtout aux parents à s’investir, à partager, à jouer, à anticiper, à provoquer. Et à être patients, complices, présents.

N’attendez rien de votre entourage (sic !). Je n’aurais pas la cruauté de rentrer dans les détails. Je préfère rappeler que ce combat des enfants et de leurs parents est solitaire mais qu’il faut que ces derniers fassent confiance aux premiers. Tout le temps…!

Que d’avoir un môme ainsi catalogué va vous permettre de vous rendre compte que vous êtes seuls (re sic !) et que votre propre bon sens – bien plus que les avis éclairés – devrait vous permettre d’écarter les solutions a priori  les plus évidentes, allant de soi, recommandées, etc.

Bref, ne lâchez rien.

Il n’y a pas de happy end, de solutions miracle. Juste des progressions que l’on peut mesurer au fil des années.

Pour finir, mettre un enfant différent dans un collège est une sacrée épreuve pour lui. Avoir de très bons résultats n’est pas le meilleur moyen d’avoir des copains ! C’est pourquoi votre présence quotidienne reste nettement plus indispensable qu’un iPad.

En résumé, le iPad, oui. Cent fois, oui.

Mais la pièce essentielle du dispositif, c’est vous ! On ne vous avait pas dit que c’était un job à plein temps ?!

Note : pour les lecteurs à la compréhension difficile, j’adore ce job qui nous est tombé dessus, il y a bientôt 15 ans. Que du bonheur…! comme disent les d’jeuns…

le 11/02/2012 à 15:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

SIRI et Rappels

Monsieur Apple, dans tous les iPads…?

dans autisme | groummphh
par Jean-Christophe Courte

Dire que j’m’interroge par rapport à la prochaine version de l’iPad est un euphémisme. Sachant que la nouvelle version de iOS devrait sortir vers le 9 mars, la question que je me pose est de savoir si SIRI sera également du voyage.

En effet je serai très peiné de découvrir que seule la version trois de l’iPad supporte SIRI…!

Peu à peu, je m’habitue à utiliser cet assistant vocal. Et, surtout, j’ai enfin compris à quoi servait l’application Rappels.

Jusqu’à présent, je trouvais que c’était un aimable gadget surtout sur mon iPad 2. Avec l’iPhone 4S et Siri, j’ai enfin compris l’usage de cette application.

Du coup je rêve d’une synchronisation entre Rappels sur l’iPhone et Rappels sur l’iPad. En même temps, je me dis que ça existe peut-être mais n’ayant pas encore installé iCloud et lion, je me prive certainement de certaines choses.

@urbanbike

À ce propos j’ai lu ce matin sur un site consacré au Macintosh le commentaire d’un internaute. Ce dernier écrivait :

tout comme pour le 4s, les acheteurs vont trouver génial d’avoir Siri et, après leur achat, ne l’utiliseront plus.

Je suis toujours amusé par ce type de remarque. Eh bien non ! Pour ma part, SIRI m’est devenu indispensable. Je persiste à utiliser cette application avec mon iPhone 4S et Day One. Certes, tout que je dis n’est pas forcément interprété de manière correcte. Mais quel gain de temps, ne pas avoir à poser mes doigts sur un clavier, juste dicter les idées qui me passent par la tête !

Bien sûr, je peux comprendre que cela rebute un lecteur qui n’a pas l’habitude de déclamer. Inversement, pour un senior qui a l’habitude d’articuler, c’est une aide exceptionnelle. Comme je l’écrivais dans un billet précédent, mes yeux sont fatigués : 25 années d’utilisation de Macintosh les ont joyeusement explosés.

D’ailleurs, je fais un parallèle entre le mode focus d’iA-Writer et Siri dans cette prise brutale de mes notes AVEC fautes…! Peu importe les fautes de diction, l’important est de conserver la trace de l’idée qui germe, même imparfaite, conserver le raisonnement.

Bien sûr, il y a des fautes de syntaxe, il y a des fautes de grammaire, d’orthographe ! Mais l’idée reste présente. Et c’est nettement plus rapide de noter mes idées ainsi. C’est cette immédiateté qui me satisfait.

Une fois arrivé sur mon Mac ou sur l’iPad, je reprends cette conversation avec moi-même pour la mettre en forme, l’ébarber, la styler en Markdown.

Alors je reviens au pourquoi de mon interrogation. Ma seule question est : pourra-t-on utiliser Siri avec les iPads de première et seconde génération ?

Certes un écran Retina me conviendrait tout également mais à choisir entre l’un ou l’autre, à cet instant, c’est bien Siri qui me semble le plus utile, le plus novateur.

Il semble déjà que la réponse devrait être malheureusement non. Il est écrit, hélas, que Siri demande énormément de puissance de calcul. Et pourtant je suis près à faire des phrases nettement plus courtes (sic !). À ralentir mon débit !

Bref, à suivre !

Rien à voir et ajouté après coup… À propos de la qualité du iPhone 4 et ses images en 2448 x 3264 pixels… Deux images extraites d’une petite séquence tardive sous chapiteau, brutes de fonderie.

Ici, Aurélia qui associe Diabolo et Rolla-Bolla

@urbanbike

@urbanbike

Je ne parle pas du froid sous la toile, juste de la détermination de ces jeunes circassiens (dixit Le Robert) à peaufiner leurs numéros…

le 10/02/2012 à 13:25 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Canon EF 100mm f/2.8L Macro IS USM | 8

Après la tempête…

dans ailleurs | autisme | dans mon bocal | groummphh | photographie
par Jean-Christophe Courte

Petite balade malgré le froid pour cause de coup de soleil…! Bois mort sur tous les chemins…

@urbanbike

@urbanbike

@urbanbike

@urbanbike

@urbanbike

@urbanbike

@urbanbike

J’aime ces balades avec ma fille, de longs moments d’échanges mutuels… En traitant ces images à notre retour, je pensais à ce billet lu hier…

[…] ce n’est ni l’intelligence ni les habiletés qui manquent aux autistes. Ce qui est rare, ce sont les opportunités qu’on leur donne d’avoir une bonne vie et un travail, d’être autonome et responsable, de contribuer à la société, plutôt que de dresser sans cesse des obstacles devant eux…

Et comment…!

@urbanbike

Pour mémoire :
Divers produits Canon chroniqués…

le 17/12/2011 à 11:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?