Urbanbike

Recherche | mode avancée

Potting Party

1000 arbres en 45 minutes !

dans autisme
par Joël Seguin

“The best part was the woods. I liked the cookies and Dr. Pepper. I got to dig. I had a tick, but it just tickled; it didn’t suck my blood at all!” Paul, 17 year-old.


We arrived at Birch Island Woods in Eden Prairie to find a crowd of cheerful volunteers, mostly teenagers around the same age as Paul, gathered around a truck laden with unplanted trees and shrubs. We were given a pallet of Honeysuckle roots and directed to an area devoid of grass where we were to use our shovel to scoop mounds of rich dirt into planters around our Honeysuckle roots. Paul had a blast digging in the dirt with both his shovel and his hands, but he also enjoyed tamping the dirt around the Honeysuckle roots in order to allow them to grow.

We planted twelve Honeysuckle bushes and after each planting Paul and I took some time to search for creatures in the dirt. We unearthed several worms, a spider, and an enormous beetle. Much excitement ensued upon the discovery of the beetle! While digging Paul engaged in several positive interactions with some of the other teenage volunteers; he met a 17 year-old guy named “Stephen” and a young woman named “Susan.” After about 45 minutes of planting we took a break to enjoy a hike through the beautiful woods surrounding the area; Paul loved tromping through a drained swamp and lifting up dead logs teeming with bug life!

After returning to finish planting Paul asked the gentleman who was coordinating the event, “What are these for?” The man replied that we were planting trees and shrubs that, upon maturation, would be sold in a fundraiser for Birch Island Woods. After hearing this Paul looked over to our Pallet of Honeysuckle roots and perhaps made a deeper connection with what the result of all of our digging that day would be.

Alex Dadovich-Story

Note: Over 1000 trees and shrubs were potted in the record breaking time of 45 minutes...

le 24/05/2009 à 07:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Joël Seguin | Partager…?

The Only Boy In The World | 1

Les mystères de l'autisme décrits par un père de famille

dans autisme | lire
par Joël Seguin

This book is about a boy called Joe. He's ten and he's my son. It's a story of strange happenings and human riddles; it invites fantastical speculation and argues something brazen, preposterous even: that until you know Joe's unusual life, you won't fully understand your own. Nowadays, he lives with the label "autistic": broad, ill-defined, ill-fitting, and unexplained, a label that's best put aside before getting to know him.
The events in his life are sometimes mortifying, sometimes comical, poignant, or weird, but above all for me now, they are fascinating. Fascination is one of the greatest consolation of this life of his, otherwise so frustrating, and I prefer that kind of consolation to pity; but thinking about Joe's uniqueness pays doubly, with a deeper understanding of all our humanity than I could ever achieve by dwelling on my own. What makes him fascinating? In part, seeing what we have in comparison to what he lack. He makes much that we take for granted appear suddenly luminous, and we see equally starkly where we would be without it. As one eminent researcher put it, Joe's condition teaches us "nothing less than the peopleness of people."

Michael Blastland

Available at Barnes and Noble


le 17/05/2009 à 07:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Joël Seguin | Partager…?

Ar-ti-cu-ler | Macha la vache

Laurent Gaulet

dans autisme | écouter | lire
par Jean-Christophe Courte

Permettez-moi de commencer la semaine avec un livre essentiel dont nombre d'entre-vous n'ont jamais entendu parler (sic !).
Et pourtant…!

Cet ouvrage fatigué, lu et relu, traîne depuis des mois sur les étagères de la bibliothèque de ma fille (merci Pierre pour cet envoi…!). Tour-à-tour, nous nous en emparons (hé, hé, pas facile à dire) pour méditer dans la joie ces phrases d'une actualité brûlante…
La Miss moche trébuche, la Miss cruche s'accroche.

Voire…
Tous les blogs du globe buguent.

Facile, hein…? Surtout dix fois de suite…

Aurélia les a pratiquement toutes en mémoire. Genre vécu sur la plage
Le moule mou moule mal.

Ou encore, autre proverbe breton, celui-ci…
Le bulot bout et a bu l'eau : c'est le boulot du bulot !

Bref, si vous avez envie de passer le soir de bons moments en famille ou travailler votre diction autrement qu'avec l'archiduchesse, offrez-vous quelques livres de Laurent Gaulet.

Pas cher, petit format mais des heures de rigolade en perspective…!!


Ar-ti-cu-ler | Macha la vache
Laurent Gaulet
First Editions
9782754003827 | 2,90 €

image caddie

20090501-IMG_2748_ub.jpg

le 04/05/2009 à 07:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Urbanbike fait le clone… | 2

Simplement vivre à la maison

dans ailleurs | autisme
par Joël Seguin

Quand j'ai débarqué aux Etats-Unis avec ma carte verte il y a trois ans, j'ai réussi à mettre un pied chez Barne and Noble. Je venais du monde de l'édition et, tant qu'à faire, j'étais curieux de découvrir comment cela se passait chez eux.

Quatre mois plus tard, une petite annonce - merci Melissa, une rencontre, un intérêt personnel et je décide de consacrer mes deux prochaines années d'adaptation de ma nouvelle vie en aidant des adolescents autistes.

À plein temps de 15h à 22 h avec ces ados d'un genre différent, c'est une formidable expérience. Je les aide du mieux possible au quotidien, je suis fier de les voir grandir… De leur côté, ils ont eux su me lire et me donner la chance de me transformer.

Pour avoir une chance de développer de telles relations, il faut une vision et une structure. Lynn Nauth a passé ses trente dernière années à améliorer son expertise. On dira ce que l'on veut à propos de l'autisme et autres mots qui vous plaçent finalement dans une petite boîte, mais Lynn a choisi de croire au lien relationnel, à ces liens tissés entre notre monde et le leur. Au cas par cas, en prenant le temps du sur-mesure, en allant au devant des individus les plus difficiles a priori, en investissant la plus large part de son budget en formation et en affirmant que ces individus sont d'une grande richesse si nous savons leur créer l'environnement adéquat pour grandir.

En mars 2008, pour la première fois aux Etats-Unis, la Koinonia House, une maison banale nichée au milieu d'un quartier Sud de Minneapolis Saint-Paul a accueilli trois adolescents plus un enfant de 12 ans sans oublier une petite équipe emmenée par Lynn pour appliquer un programme unique centré sur l'excellence dans notre capacité à créer du lien dans un contexte proche de la vie normale.

Un an plus tard, apres quelques péripéties, beaucoup de courage et de joie, les premiers résultats sont palpables. Ces individus, qui destabilisaient leurs familles ou les centres les hébergeant, cohabitent désormais et leurs comportements extrêmes ont pratiquement disparus. Un début d'envol…?

20080808-IMG_1102_ub.jpg

À suivre…

le 11/03/2009 à 06:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Joël Seguin | Partager…?

Urbanbike fait le clone…

Pour une bonne cause

dans autisme | groummphh
par Jean-Christophe Courte

Ce n'est certes pas le site du mois ni le plus conforme aux standards, mais il sert une cause partagée ici-même, celle de l'autisme. Avec Joël aux USA, nous avons dupliqué en partie la structure d'urbanbike pour rendre service à gracelyngroup et à sa petite équipe qui gère au quotidien des enfants autistes. Joël devrait nous en dire un peu plus cette semaine…

20090309_gracelyn.jpg

À suivre donc.

le 09/03/2009 à 20:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Concert solidaire autistes

Pour info…

dans autisme
par Urbanbike

Si vous n'avez rien à faire dimanche, venez soutenir l'action de LyricAutisme… Cliquez pour en savoir plus…

le 15/02/2008 à 06:50 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Urbanbike | Partager…?

Panoramas grattés à la main

Steven Wiltshire

dans autisme | voir
par Jean-Christophe Courte

D'aucuns peuvent ne voir qu'une sympathique reproduction d'une vue aérienne. Le plus étonnant est la manière de procéder. 45 minutes de survol en hélicoptère puis trois jours pour restituer ce que sa mémoire a enregistrée. Résultat, une fresque panoramique de cinq mètres de long.
Gamin, cet artiste était muet et diagnostiqué comme autiste. CQFD.

image

Via Metalogie.

le 27/10/2007 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?