Urbanbike

Recherche | mode avancée
Abonnement au fil RSS ou ATOM

Un fil RSS…

Et basta.

dans dans mon bocal | groummphh | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Informer tous azimuts pour vendre, promouvoir son blog est le meilleur moyen d’attirer lecteurs et annonceurs…

Naguère, j’employais une action sous #IFTTT qui récupérait le fil RSS de ce blog pour publier l’URL du dernier billet sur Twitter… Puis je suis passé à l’app #Linky1 sous iOS pour poster simultanément sur Twitter et Mastodon

J’ai quasiment cessé d’employer ces outils pour booster urbanbike2 : j’assume l’absence de commentaires, cette ligne éditoriale foutraque3

Comme l’écrit Anthony : Ce n’est plus le travail qui paie, mais la communication autour du travail, le métatravail qui devient le travail lui-même.

Or ça, depuis 2003, je n’ai jamais su faire…

Ce cliché illustre mon état d’esprit…

reduc-450

J’y reviendrais avec une explication…

Tiens…?

Pour finir, je suis tombé samedi soir sur cet article — Le gazon artificiel est un non-sens esthétique, écologique et sanitaire | Slate.fr — qui explique en substance que (copier/coller)…

les pelouses artificielles sont fabriquées avec ce qu’on appelle des PFAS, des substances per- et polyfluoroalkylées, qui présentent des caractères toxiques, et certaines sont encore produites avec des pneus broyés, qui peuvent contenir des métaux lourds, du benzène, des composés organiques volatils et autres substances cancérigènes.

…article qui m’a remis en mémoire… un billet de juillet 2017… urbanbike | Maudit gazon | La chouette épopée des terrains synthétiques

Une preuve parfaite que je ne sais pas réaliser de… communication autour…!
Je m’en tiens à un fil RSS désuet…


  1. urbanbike | Poster simultanément sur Twitter et Mastodon depuis iOS…! | 2019 | Je l’utilise constamment (épatant produit) pour relayer d’autres infos, celles lues ou écoutées… 

  2. urbanbike | Site ou blog…? | 2010 

  3. urbanbike | Alors, une année de plus…? 

le 02/10/2022 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Downsizing sans peur et ni reproches

Du iPad Air 2021 au iPad Pro 2016…

dans dans mon bocal | pratique | usages | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Ma fille a acceptée d’utiliser le iPad qui lui était destiné l’an passé, j’ai récupéré celui qu’elle employait jusqu’alors.
Un simple échange entre nous qui m’a permis de tester un iPad rapide avec un Pencil de seconde génération pendant une année.

En basculant d’un iPad 256 Go véloce vers cet iPad 64, je prends à nouveau conscience de notre tendance à remplir nos volumes de stockage de manière identique.

Bien sûr, dupliquer les contenus sur tous les écrans est aisé mais est-ce nécessaire…? Merci au iCloud de nous le proposer mais y renoncer — en partie — présente d’autres avantages.

En ne copiant pas mes clichés sur cet iPad, en supprimant des apps utilisées de manière anecdotique, pas de souci pour basculer de 256 à 64 Go avec pléthore de place libre…

La puissance négligée des vieux écrans

La nécessité de réduire la voilure s’avère positive, tant pour nos finances que mes propres usages ! Cet Pad modeste de 64 Go remplit son rôle, celui d’un écran pour écrire ou lire, point barre.

Une machine de 2016 même fatiguée reste un très bon outil. Celle-ci supporte iOS 15.9 et devrait même basculer vers iOS 16.

Nous avons tous tendance à oublier que les machines vieillissantes ont été un temps ce qui se faisait de mieux !
Que nous étions alors satisfaits de leurs performances.

Certes moins réactif que les iPad dotés de processeurs M1 mais, pour prendre des notes au Pencil, écrire en multimarkdown, lire des fichiers ePubs ou naviguer sur le net, m’est-il absolument indispensable de disposer d’une machine de course1 ?! Non…!

Quelques horions vite circonscrits

Ce vieil iPad affiche certes une petite fuite de lumière sur l’écran mais rien de pénalisant. Par contre, j’ai constaté une perte de charge rapide les premiers jours avant de prendre rendez-vous chez Apple pour un diagnostic.

Entre temps, j’ai changé de chargeur et il m’a semblé que la charge tenait mieux.
Bingo : après discussion avec le technicien, c’était bien une insuffisance de recharge, la batterie est au-dessus de 85 % de capacité mais dépassait les 850 cycles de charge2.

Explication : en discutant avant ma fille, j’ai constaté qu’elle le chargeait précédemment avec une alimentation ancienne et manifestement trop faible… C’est de ma faute, je n’ai pas été suffisamment vigilant à ce propos…

Depuis, nous avons tout remis à jour : son iPad Air bénéficie d’un chargeur 20 watts et le iPad Pro également. J’ai à nouveau accès à trois écrans :

  • l’iPhone qui m’accompagne partout et tout le temps…
  • cet iPad pour écrire ou lire (même si je peux le faire également sur l’iPhone)
  • Et, de temps à autre, un accès à un MacBook3 collectif pour des usages ponctuels…

reduc-450

Bref, reconsidérez vos vieux écrans… Ainsi notre iPhone 7+ a reçu un batterie neuve et est reparti pour quelques années même s’il ne supportera pas iOS 16, etc.

C’est tout…


  1. En revanche, pour un usage particulier comme celui de la retouche photo, post-traitement des fichiers RAW, le passage à un processeur nettement plus rapide est quasi indispensable. 

  2. Ce qui a confirmé mon intuition, celle d’un chargeur ancien utilisé par habitude, bon à savoir… 

  3. passé jeudi sous macOS 13 beta… Oubliez Little Snitch pour l’instant… Par contre nextDNS.io, impeccable… 

le 01/10/2022 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Une sangle en lieu et place d’un col roulé…?

Méthode non ministérielle pour se réchauffer…

dans dans mon bocal | pratique | usages
par Jean-Christophe Courte

Prolongement du billet urbanbike | Se préparer pour l’hiver et sa pénurie de chauffage ?!, une solution testée depuis des années par nombre de copains… dont l’ami Dominique !

Constat à la portée de tous : quand vous rentrez de vos courses ou du boulot, vous avez une sensation de chaleur en pénétrant dans dans votre logement.
Sensation qui se volatilise très vite.
Ce n’est pas la température de votre logement qui chute, c’est votre propre inactivité qui en est la cause.

Il suffit d’un poil d’exercice pour se réchauffer…!
Ainsi débarrasser (ou remplir) le lave-vaisselle ou la machine à laver, faire la cuisine, faire les courses (à pied) à 200 mètres de là, marcher dans son salon (si, si…!), passer l’aspirateur, refaire les lits1, étendre le linge…

Pour ma part, j’aime moudre le café2 avec un moulin non électrique (et l’odeur de café fraîchement moulu est hyper dynamisante !).

Mais, plus rapide encore, utilisez une… sangle élastique (plusieurs niveau de résistance sont disponibles…).
Bref, un peu de gainage (une à deux minutes) et vous avez instantanément chaud.

reduc-450

Ne forcez-pas ! Par contre, maintenez la sangle en tension quelques secondes.

Cet exercice est addictif d’autant plus que ce court effort3 finit par se ressentir au niveau des pectoraux4 !
Non seulement ça réchauffe mais ça renforce vos muscles et vous devriez finir l’hiver en super forme !

En résumé, face à un écran, nous devrions tous bouger régulièrement (toutes les 20 minutes…?), fractionner nos activités…

À suivre…!


  1. Ou, plus redoutable, remettre la couette dans sa housse, excellent conseil échangé avec l’équipe du Bio c’ bon du Cours Gambetta !! 

  2. urbanbike | Pourquoi moudre son café ? 

  3. Certes des exercices au sol ont le même effet. Pensez étirements, voire… mouvements des bras vers vos genoux quand vous êtes assis aux toilettes…! 

  4. Je pense bientôt me présenter au concours Monsieur Univers, catégorie papy…! Je déconne… 

le 30/09/2022 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

La localisation côté pratique…

Ou comment s’éviter des messages inutiles…

dans dans mon bocal | pratique | usages
par Jean-Christophe Courte

Préalable : ma petite tribu de quatre personnes a unanimement activé la localisation1 il y a quelques années. Aucune objection à ce que d’aucuns pourraient instantanément qualifier — sans en saisir les tenants et aboutissants — de flicage !

Avant hier, ma moitié est partie pour l’île d’Oléron. Au lieu de lui expédier des SMS, le dispositif de localisation me permet de la situer à chaque étape de ce long périple qui enchaine quelques longues correspondances entre transports en bus (3) et trains (3).
Bref une journée épuisante… avant un retour dans les mêmes conditions vendredi.

reduc-450

  • La localisation permet de suivre chacun de nos objets connectés et, mieux, de connaître le niveau de charge de l’écran suivi (et de constater que l’iPhone 7+ de six ans avec sa nouvelle batterie tient toute la journée). Là, correspondance à pied entre deux gares (Lyon et Montparnasse)…

reduc-450

  • Parfois, selon les antennes, la précision n’est pas au rendez-vous mais on s’en moque : l’essentiel est de se rassurer sur le bon déroulement du programme…!

D’aucuns peuvent trouver ce dispositif sans intérêt.
Pour ma petite tribu, cela nous évite l’envoi de messages intempestifs et croisés : celui qui se déplace (…ou est en cours, au boulot, en train de faire des courses, etc), sachant qu’il est localisé, n’a pas besoin de commenter son périple…!

Corollaire : nos messages sont devenus informatifs, genre : Comme tu es à deux pas du marché, achète deux citrons et une part de morbier chez Laurent ou Je rentre une heure plus tard, on rattrape le cours d’histoire de l’art…!

Même mon iPad m’envoie un message quand il se trouve loin de moi ! Touchante attention qu’il est heureusement possible de désactiver quand l’écran en question reste à la maison !

Aspect pratique au quotidien, cela permet de mettre la table ou de lancer la cuisson du repas dès celui qui rentre se met en mouvement.

Rien à voir avec l’époque, pas si lointaine, des fameux… “t’es où ?” !


  1. Localisation limitée à notre seule tribu dispersée, CQFD. 

le 29/09/2022 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Oui, on peut être écolo sans être exemplaire

Pour une frugalité individuelle

dans dans mon bocal | groummphh | usages | vieillir
par Jean-Christophe Courte

J’aime la radio… Ainsi ce mercredi 28 septembre la chronique d’Hugo Clément à propos d’une militante écolo… qui se fait pourrir par d’autres écolos…!!

Ras le bol des procès en sorcellerie ! Aujourd’hui, ce qui compte, ce n’est pas de savoir si votre passé écologiste est limpide mais comment vous allez agir dès à présent !

Si j’étais ironique (je le suis !), je rappellerais à toutes ces personnes qui se revendiquent « pures » que, dès leur naissance, elles ont été consommatrices — à leur insu — de couches jetables, latex1 et autres déchets…

Ce qui compte désormais, c’est de réduire leur volume, recycler, réduire les conditionnements des emballages.

Prendre l’habitude d’acheter local au marché au lieu se faire livrer ; redécouvrir l’usage filet à provision (!) au lieu d’une poche plastique, etc.

Je note que des groupes comme Apple, Ikea et compagnie livrent leurs produits dans des emballages de plus en plus astucieux, quasi exempts de matières non recyclables.

La pureté écologique, ça se gère dans nos actes quotidiens et non dans un habillage idéologique où l’essentiel serait de trier entre bons écologistes (les élus ?!) et moins bons2…! Les mauvais étant ceux qui ont mangé de la viande la semaine dernière, roulent au diesel pour aller bosser. Voire, ont pris l’avion il y a quelques années !

Se revendiquer écolo chimiquement pur me remet en mémoire de sinistres mouvements religieux branchés sur le… sectaire !

Or, à mes yeux, ce qui est clef, c’est l’action individuelle quotidienne, celle qui n’a rien de spectaculaire, ne passera pas à la TV mais répétée chaque jour…!

Bref, réduire individuellement nos consommations tous azimuts, opter en connaissance de cause pour une décroissance continue sans pour autant refuser les progrès de la technologie.

Aussi l’idée de trier entre les justes et les pas assez écolos me semble un chouïa crétin.
Déjà, tout mouvement qui commence à perdre le sens de l’humour me semble suspect. Et quand ça vire religion, Tomás de Torquemada n’est pas loin…!

Ainsi le jour où l’on commencera à regarder la qualité (sic !) des déchets dans les poubelles des uns et des autres, on sera très mal barrés !
L’étape suivante, ça sera quoi…?!

  • vérifier la qualité des vêtements (vous êtes plutôt… robe de bure, lin issu des cultures renouvelables ou coton bio !?),
  • l’âge des smartphones (quoi, vous n’êtes plus en Edge, sacrilège…!),
  • etc.

reduc-450

Gaffe à l’aspect contre-productif qui consiste à braquer à tout instant ceux qui devraient agir.
J’apprécie la méthode Guillaume : placer ces personnes face à leurs contradictions, les amener à réfléchir.

Ce n’est pas spectaculaire mais certainement plus efficace que d’aller dégonfler les pneus de leur bagnole…


  1. Je vous fais un dessin…? Déjà lors de l’accouchement… 

  2. On a quelques exemples assez merdiques dans l’histoire… Je vous laisse un lien Jérémie Foa : « La Saint-Barthélemy était un massacre entre voisins » (et vous engage à lire son livre que j’ai acheté en version ePub) 

le 28/09/2022 à 09:45 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Bon sang, 19 ans

Il me semble que c’était (avant, avant) hier…!

dans dans mon bocal | groummphh | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Urbanbike attaque ce 23 septembre sa dix-neuvième année.
Je recopie et corrige un précédent billet, urbanbike | Bon sang, 10 ans

Truisme d’écrire que la vie file… (gnagnagna…), que près de deux décennies viennent de s’écouler (pfffff… quelle originalité…), que l’auteur de ces lignes a quasiment perdu ses cheveux1 (arrête là, JC, c’est pathétique…).

Bref : à suivre si… les grands malades totalement perchés ne jouent pas avec le feu nucléaire…

reduc-450

Toute comparaison entre mon état d’esprit et cet arbre qui penche est purement fortuite (cliché RAW au 14 traité dans CaptureOne)…


  1. Protestation énergique des derniers qui résistent… 

le 23/09/2022 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

iPhone 14 Pro Max, DNG et 48 MP

Une boite à pixels épatante que l’on peux vite saturer de gros fichiers…!

dans ancres | dans mon bocal | photo | usages | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Attention : billet avec des copies d’écran optimisées mais résolution 100 %…

Après quelques tests depuis vendredi et, essentiellement, lundi « pour voir » et découvrir les options du 14 max1, il est grand temps de m’organiser pour ne pas me faire déborder par les divers clichés capturés ces premiers jours (…et, accessoirement, virer les photos sans intérêt).

Bon, globalement, je ne suis pas mécontent. Je devrais m’arrêter ici, nombre de sites vont expliciter cela bien mieux que ces quelques lignes.

L’usage du 14 max et de fichiers DNG implique de reprendre immédiatement mes anciennes habitudes : c’est-à-dire de me comporter comme avec nos reflex numériques2 et donc « vider » régulièrement les gros3 fichiers RAW (DNG)… du iPhone4.

Dans mon cas, déplacer/importer ces fichiers volumineux directement dans le Macbook.

Et m’assurer qu’ils ont bien été correctement enregistrés et sauvegardés sur un second support disque… avant de les supprimer du iPhone !

Cette première étape franchie, j’ouvre… mon fidèle CaptureOne (pas encore effectué la mise à jour) pour procéder aux opérations banales de post-traitement, remonter la clarté ou agir sur les basses lumières.
Mais ce n’est pas l’objet de ce billet.

Il est possible de n’utiliser que l’app Photos puis exporter les images corrigées dans un format standard. Mais cela, vous le savez.

CaptureOne

Quelques copies d’écran accompagnent ce dernier avec une seule photo5.

Alors, surprise (non !) : les DNG 48 MP issus du iPhone se traitent comme tous les autres fichiers DNG.

reduc-450

  • Choisir le dossier contenant les fichiers déposés sur le Mac…

reduc-450

  • Sélectionner les visuels (j’avais oublié de récupérer les réglages par défaut)…

reduc-450

  • Un exemple de fichier de 8064 × 6048 pixels… 129 783 493 octets (129,8 Mo sur disque).
  • Ceci explique à nouveau pourquoi il est nécessaire de vider son iPhone régulièrement !

reduc-450

  • Entre la vue à l’écran et le rendu de CaptureOne en sortie…

reduc-450

  • En évoquant la sortie… Cette vierge à l’enfant, derrière la mairie de Aix, recadrée et redressée…

reduc-450

  • Et son export depuis CaptureOne

CaptureOne me permet de redécouvrir les détails de ces visuels pris dans la rue ce matin…

reduc-450

  • Voir la vignette à droite dans la colonne verticale…

reduc-450

  • Ou ce détail sur un angle de rue (voir également la vignette à droite)

Conclusion provisoire

Mon intuition en me décidant à réserver ce Max — sans l’avoir eu entre les doigts — était que je pourrais compter ces prochains mois sur cette discrète et puissante boite à pixels lors de mes déambulations.

Le plus dès aujourd’hui ?
M’éviter de flinguer mes épaules, mon dos, réveiller ma sciatique (!), soulager mon tendon d’Achille (!!) et mes tendinites6(!!!) avec de lourds boitiers et une palanquée d’objectifs.
D’autant que je suis devenu nomade avec un seul sac-à-dos.

Je vous dirais en 2023 si je me suis trompé. Pour l’heure, cela me convient… avec les limites d’usage.

Je ne vais pas rentrer dans des discussions démarrées avec le iPhone 4s en 2011 (la veille du décès de Steve) puis le 5s, savoir si le iPhone est un véritable appareil photo7 !

Pour l’heure, j’essaye simplement de trouver la meilleure martingale pour mes usages…

À suivre…

NB : j’ai opté également pour une mise à jour d’Halide… Intérêt ? Nombreux mais aussi cela…

reduc-450

  • J’ai placé des boutons d’accès immédiats vers deux des focales… J’aurais pu en placer… quatre de boutons dédiés à Halide sauf que j’ai également besoin d’un accès à Drafts et le rappel de la température ambiante…

NB 2 : ma fille m’a incité à jeter un oeil sur Forme… Bon, j’avais déjà ces infos dans Santé mais c’est sympa…

reduc-450

  • Oui, cela n’a strictement rien à voir avec l’angle de la chronique…

  1. J’ai opté, finances oblige, pour un 256 Go. Et ce n’est pas plus mal car cela va m’éviter d’empiler des milliers de fichiers RAW… D’où ce billet… 

  2. urbanbike | CaptureOne 21 | Usages de base… 

  3. le HEIC tient certes peu (sic !) de place mais, avec Halide, je peux également capturer des images HEIC en… 48 MP. Et là, une image de 9 Mo est assez courante. 

  4. déjà commencer par moins utiliser les données cellulaires, décocher mises à jour illimitées des photos. Même avec un bon forfait Free (210 Go), ça se discute…! 

  5. j’approche les 20 ans de blog. La contrainte que je me donne est de limiter les illustrations dans urbanbike, ne disposant pas d’un stockage illimité. 

  6. si vous n’êtes pas encore au courant (!!), vieillir est un moment assez bizarre où nombre de parties de votre corps se mettent à gripper. Frank Horvat m’avait montré la voie lors de l’un de mes passages dans son atelier à Boulogne-Billancourt en m’expliquant pourquoi il était heureux de basculer sur de petits appareils numériques ! Maintenant que je prends de l’âge, j’adhère totalement à cette façon de concevoir la prise de vues. 

  7. urbanbike | Pfffff… faire des photos avec un iPhone, c’est n’importe quoi…! en 2012 et les suivantes… 

le 21/09/2022 à 20:45 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?