Urbanbike

Recherche | mode avancée

Perdus de vue ou pas, bonne année !

…si tu ne te souviens plus du pourquoi du comment !

dans dans mon bocal | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Envoyer ses vœux au mois de janvier est l’occasion d’un large coup d’œil dans le rétroviseur de nos vies …minuscules.

D’abord, il y a tous ceux avec qui l’on continue à échanger quasiment tous les jours. Et ces vœux sont implicites …vu que l’on ne cesse de converser via twitter, mail, messages ou téléphone !

Il y a ceux que l’on ne verra plus, leur souvenir reste dans nos cœurs et nombre d’événements, d’objets, de réflexions silhouettent leur présence.

Il y a ceux perdus de vue : ces vœux sont l’occasion de prendre des nouvelles, de se rendre compte que la vie file à bon train…! Qui ne s’est pas retrouvé embarrassé en demandant des nouvelles du gamin(e) et a rougit en apprenant qu’elle/il venait de passer, qui son aggrég, qui sonplôme ! Hum !

Il y a ceux avec qui les ponts ont été coupés précédemment pour d’obscures raisons, de mutuelles incompréhensions. Tenter à vif une épissure étant impossible (trop de non dits, de racontars, rendant l’opération complexe), c’est avec le temps que les crispations s’apaisent.

Enfin, il y a ceux dont nous aimerions ne plus avoir de nouvelles1, ceux qui ont corrodé notre quotidien comme celui de nos proches, saccagé l’équilibre parfois précaire d’une famille. Les odieux…

Sur ce, bonne année à tous !


  1. Sans oublier ceux vis à vis de qui tu dois te prémunir car, comme le chante Brassens, “te poursui(ven)t d’un zèle imbécile”… 

le 15/01/2017 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Terminology arrive en version 4 sous iOS

…avec synchronisation entre écrans des mots recherchés…

dans ailleurs | dans mon bocal | écrire | grospod | lire | outils
par Jean-Christophe Courte

C’est le genre d’application que l’on souhaite trouver dans d’autres langues même si nous sommes fort bien pourvus en terme d’apps pour le français.

Le développeur de Drafts vient de publier la quatrième version de cet outil pour rédacteurs anglophones et je l’ai acquise pour l’installer sur les écrans de mon étudiante de fille.

Plutôt que de décrire l’app, autant montrer en quelques copies d’écran ce que cela donne sur un iPhone grand format. Déjà, comme pour Drafts, mode nuit disponible…

reduc-450

  • Recherche sur le contenu du presse-papier ou recherche dans la liste de tous les mots proposés…

reduc-450

  • Comme c’est de circonstance ce soir… un mot qui décoiffe et ses…

reduc-450

  • quinze notices… Notez que vous pouvez poursuivre vos recherche sur le net…

reduc-450

  • Toute définition peut être exportée… Tiens, vers Drafts en Markdown

reduc-450

  • On retrouve les deux ambiance de l’outil précédent et le principe de la synchro de données… Histoire de retrouver sur iPad, par exemple, les termes recherchés…

reduc-450

  • Un historique et des favoris permettent de mieux se repérer… et accéder à un terme précédent… Et même un Widget pour appeler l’app ou ses favoris…

Bref, pas mal du tout, non…?

Bon, la version Pro permet d’accéder au mode nuit et virer les pubs… entre autres…

le 12/01/2017 à 18:45 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Consommation électrique France en direct

Sur votre écran, par source d'énergie et par région

dans dans mon bocal | grospod
par Jean-Christophe Courte

Bref billet pour vous inciter à charger cette app sur votre iPhone ou iPad… Elle se nomme RTE-éCO2mix.

Cela vous permet de savoir si, vous aussi, vous ne pourriez pas faire un petit effort en réduisant localement la température (…on vit très bien à 17°, il suffit de mettre un pull en plus…!)

Illustrations :

reduc-450

  • À gauche | la conso globale (…ici pour toute la France mais vous trouverez aisément grande région par grande région) un jour donné et à une heure donnée avec les prévisions…
  • À droite | les productions renouvelables…

reduc-450

  • Okay, ce sont les infos un samedi midi ensoleillé…

reduc-450

  • À gauche | il est possible de vérifier sur les jours précédents…
  • À droite | et d’avoir la répartition…

reduc-450

  • Et de savoir si on importe ou on exporte…

reduc-450

  • Bon, il existe un mode Expert mais le mode grand public est amplement suffisant en règle générale…

Et toi, donneur de leçons…?

reduc-450

  • De notre côté, c’est 17° ces derniers jours même avec des températures basses (cf. Écran de gauche)

Lire également Nest, le thermostat connecté… | 7

reduc-450

  • …et toujours 15° la nuit (bien entendu, quelques reprises automatiques de la chaudière quand nous étions à -6°…, et un dépassement de la conso moyenne le jour du réveillon…)

Bref, à nous tous de faire un effort, effort qui a d’autres vertus, nous endurcir1…!


  1. Toujours faire gaffe à ce genre d’affirmation (!!) mais il est clair que vivre fraichement nous semble positif… 

le 09/01/2017 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Écrire (encore et encore) en 2017

Gaffe : …tout le plaisir est pour moi

dans dans mon bocal | écrire
par Jean-Christophe Courte

Au premier janvier, j’ai renouvelé chez @Monarobase l’hébergement d’urbanbike, ce qui revient à une promesse implicite de continuer encore à noircir1 quelques pages Web2 cette année !

Mais pour raconter quoi ?

Au moment de tracer ces quelques lignes sur Drafts à l’aide de mon stylet silencieux (Bamboo), celui à tête de (caout)chouc – comprends qui peut ! – je n’en ai pas encore d’idée précise. Quoique !

En effet, peu à peu, cet espace s’est transformé. Ou, plus exactement, je l’investis progressivement de petites humeurs3 au lieu de ne rédiger que des brèves autour d’iOS.

Merci aux ami(e)s qui m’ont écrit pour m’inciter à poursuivre…! Et, oui, il n’y aura pas plus d’ouverture des commentaires que les années précédentes…! Un courriel ou un tweet, c’est plus simple…


  1. Pour mémoire, personne ne vous oblige à parcourir ce site, c’est évident… 

  2. …plus de 12400 liens sur ancres, 5950 articulets ici… 

  3. Ma deadline début février est un conte : il était une fois des vautours… Et cela ne manquera pas de sel… de Guérande…! 

le 07/01/2017 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Provoke supporte correctement les deux optiques de l’iPhone 7 Plus

Enregistrement des fichiers corrigé

dans ailleurs | dans mon bocal | grospod | photographie
par Jean-Christophe Courte

Comme d’autres j’imagine, j’ai expédié un courriel à Toshihiko qui a immédiatement corrigé Provoke

reduc-450

  • Les deux optiques à l’usage depuis le même emplacement, ce matin par -5° (oui, le ping-pong m’amène à sortir par tous temps…!)

reduc-450

  • L’illustration que j’aurais du employer pour le billet précédent sur les chemins noirs (…et même entendu la dernière question du Jeu des mille euro qui était justement d’en retrouver l’auteur…!)…

Sinon, j’apprécie cette app… Ceux qui me suivent sur Instagram ne seront pas surpris…!

reduc-450

reduc-450

reduc-450

Bref, je suis un inconditionnel…

le 06/01/2017 à 14:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Écrire sur iPad : Nebo et Drafts tiennent la corde en 2017

Avec un stylet, CQFD !

dans dans mon bocal | écrire | grospod | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Tiens, tiens, il y avait longtemps…! J’ai profité des vacances de fin d’année pour tester à nouveau tous les produits de traitement de texte dont je dispose. Et j’ai simplement modifié ma manière de procéder après avoir testé de fond en comble (j’exagère…!) la dernière version de Nebo.
Attention, ce qui suit me convient mais chacun réagira selon ses besoins et sa vue car Nebo implique quand même d’écrire assez petit, ce qui n’est pas très confortable pour certains utilisateurs (dont je fais partie, mais j’arrive encore à me contraindre) qui se tournent du coup, vers Stylus développé par le même éditeur mais avec un taux de reconnaissance plus faible que Nebo.

Pour ma part, je suis de plus en plus conquis même si je déplore l’absence de ce mode nuit que je retrouve alors dans Drafts.

Peu à peu, je me retrouve à démarrer mes écrits dans Nebo en employant le Pencil vendu par Apple.

j’écris au long court sans me préoccuper de la reconnaissance qui est de plus en plus fine, quitte à biffer ce qui est foireux à la relecture.

reduc-450

Une fois ce premier long “jet” écrit, je vérifie grossièrement si Nebo s’en sort correctement puis j’exporte le texte “nu” vers Drafts comme annoncé plus tôt.

Je reprends ce texte ensuite en le balisant en markdown. Mode nuit activé mais, selon l’heure, je bascule vers la pointe silencieuse1 du Wacom Bamboo.

reduc-450

Ce changement d’outil me permet de repérer mes erreurs de saisie généralement, mais aussi de glisser quelques notes en bas de page2. Et, loin d’être inutile, de redécouvrir le texte car désormais affiché sous une autre forme.

Enfin, toujours depuis Drafts, je conserve mes habitudes d’export vers Editorial, Day One ou Ulysses.

En résumé, rien n’a réellement chargé, c’est simplement Nebo qui s’est invité en tête de mon dispositif de rédaction sur iPad Pro avec son épatante capacité à me comprendre (…en terme de calligraphie, CQFD), ce qui ne marque jamais de me surprendre !


  1. Sans dédaigner le clavier d’Apple ou de SwiftKey. 

  2. mais aussi de corriger mes apostrophes droites, ajouter des insécables avant certains signes de ponctuation, etc. 

le 05/01/2017 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Le soir, c’est déconnexion autorisée

Travailler chez soi, certes, mais sans chaines numériques !

dans bosser n’importe où | dans mon bocal
par Jean-Christophe Courte

Bosser chez soi est l’occasion de gérer au mieux sa charge de travail. Tout ceci se base – devrait se baser – sur la confiance et sur des rapports humains normaux, équilibrés. Sauf que dans certaines boites, cette indispensable confiance a du mal à se mettre en place, voire fréquemment minée par un harcelèrent insidieux.

Ayant bossé des années comme indépendants, notre problématique était différente : le coup de fil du soir était souvent une demande de mission urgente et, y répondre, l’assurance d’avoir du boulot. Du coup, nous étions organisés pour cela, pour répondre aux demandes les plus extrêmes en terme de présentations visuelles et de délais.

Dans le cas de salariés bossant à distance pour une entreprise, il devenait indispensable de casser cette possible disponibilité en dehors des heures de travail.

Car, dans nombre de situations, la relation hiérarchique se pimente souvent d’un peu de (si, si…!)… perversité. Facile de faire suer un employé en étant mal fort organisé soi-même et en se reposant (un peu trop) sur ses troupes covéables à merci.

J’ai plein d’exemples en tête avec, parfois, cette insigne mauvaise foi allant jusqu’à se décharger sur le dernier maillon en cas d’échec. Nous avons tous vécu ou vu l’expérience amère du fusible1. Tellement pratique (soupir !).

N’ayant pas l’employé sous la main, l’envie de rappeler son pouvoir de nuisance traverse parfois l’esprit de certains cadrillons qui ne se privent jamais de démontrer leur force, leur pouvoir par la pression d’un mail ou d’un coup de fil.

Aussi, cette directive2 qui démarre le premier janvier, n’est pas inutile pour désamorcer les velléités des “petits” chefs sans scrupules (terme gentil). Et réduire leur capacité de nuisance.

Dans un monde normal, cette disposition serait – de facto – inutile, il est tout à fait logique, normal, humain de foutre la paix à ses esclaves le soir ! Sauf que certains irréductibles ne le comprennent absolument pas, ce qui justifie à mes yeux cette disposition.

Souhaitons que cette réglementation permettra d’éviter les abus et remettra les relations hiérarchiques sur des bases normales… jusqu’à preuve du contraire.

Car pour emmerder son prochain, d’aucuns sont étrangement inventifs !


  1. Celui qui trinque est rarement le réel responsable : là également, de très mauvais souvenirs avec des consultants toxiques pour qui nous évitons de bosser après une première expérience limite. En tant qu’indépendants, intervenants dans un créneau précis, même avec des rapports tendus, nous n’en avons pas souffert directement. Mais nous les avons vu à l’œuvre dans leurs cabinets de conseil. Odieux ! 

  2. Appréciée ailleurs : Le monde entier envie à la France son droit à la déconnexion | Slate.fr 

le 04/01/2017 à 15:06 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?