Urbanbike

Recherche | mode avancée

AeroWeather sur iPhone

Des informations brutes Météo réactualisées à la demande

dans dans mon bocal | potager
par Jean-Christophe Courte

En ces moments de froidure, je consulte régulièrement AeroWeather sur mon iPhone pour avoir une idée de ce qui se passe ou risque de se dérouler dans la journée…

Pascal Dreer a conçu une application absolument géniale (je pèse mes mots) qui récupère automatiquement les informations des divers aérodromes. Je ne suis pas pilote — je ne comprends pas tout…! — mais même pour mon usage de simple terrien, connaître le temps qu'il fait autour de Paris ou en Bretagne me permet de ne plus être surpris par les bulletins de Météo France…!

image

Cette application ne remplace évidemment pas les données météo pondérées mais permet aux utilisateurs que nous sommes de nous projeter à minima, d'anticiper en se tenant au courant de la force des vents, de leur direction, des températures, etc. Tout ceci étant basé sur des standards de l'aéronautique, les données .(JavaScript must be enabled to view this email address) et TAF fournies par ces stations météo d'un genre bien particulier et absolument indispensables pour le trafic aérien. Plus d'infos ici sur ces notions…

En mode brut de coffrage…

image

Et (ouffff…!) en mode décodé…!!

image

image

Mieux encore, il vous est possible de localiser toutes les stations qui vous entourent via Google et de ne sélectionner que celles qui vous intéressent réellement… L'interface est très bien faite, en 5 langues et particulièrement soignée… À noter que vous avez un widget équivalent pour Mac ou PC.

Bref, cette application vous demandera un peu d'implication et de réflexion mais elle fait partie de mon TOP 5 sur mon iPhone…

Ah, dernier détail, elle est pour le moment gratuite. À côté de certaines daubes qui réinventent la roue ou d'eau chaude, je ne vous fais pas un dessin…

Note : si vous connaissez le code de l'aérodrome le plus proche de chez vous (exemple, LRFB pour Brest), vous pouvez également utiliser ce décodeur…! Mais l'application AeroWeather se charge de tout et pour plusieurs stations simultanément. Néanmoins il manque des options globales comme celle proposée ici pour les vents sur une région ou un pays. À suivre…
Note(s) de lecteur(s)…

Thierry Seray, photographe de mer, ajoute ceci…
Aéro W est l'appli que j'utilise TOUS les jours. TU vois où sont les courants d'air, s'ils sont gros ou petits et dans quelle direction est balayé notre petit monde…

le 26/11/2008 à 06:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Lafuma et développement durable

SAV ultra efficace. Et gratuit.

dans dans mon bocal | groummphh | potager
par Jean-Christophe Courte

Non.
Non, pas plus que tout le contenu d'urbanbike depuis 2003, ce billet n'est pas un soudain publi-reportage…! Juste le témoignage d'un utilisateur surpris et heureux…
Billet écrit à chaud ce matin.

À l'heure où la moutarde peut légitimement nous monter au nez, d'une crise financière galopante, de produits made in ailleurs étranges, il est réconfortant de se rendre compte qu'un choix effectué des années auparavant en dehors de tout conseil (sic !) s'avère être le bon…

Bon, si vous êtes un adepte de la fréquentation quotidienne de boutiques et de l'acquisition régulière de nouveaux vêtements, ce billet ne vous intéressera pas…!

Pour ma part, hormis deux jeans tous les 18 mois, d'une paire de chaussures de randonnée tous les 10 ans et l'acquisition de quelques t-shirts unis, ce n'est pas sur moi qu'il faut compter pour relancer la croissance…! Je m'égare.

Ce matin, mon Monsieur ChronoPost, celui qui me livre des livres tout au long de l'année, arrive avec un gros paquet impeccablement fermé. Et dans la réserve transparente, je déchiffre Lafuma…

image

Damned…! Le retour d'un envoi que j'ai fait fin octobre…
Pour comprendre le sens de cette histoire, sachez que j'étais l'acquéreur en 2000 d'une excellente veste tous-temps de chez Lafuma qui m'a lâchée en janvier 2007… Au lieu de passer un coup de fil chez lafuma ou de consulter leur site internet, pressé par le temps, je rachète la même avec l'agréable surprise de découvrir que nombre de petits aménagements ont été effectués pour le rendre plus pratique. C'est celle que j'utilise quotidiennement (et ce matin, sous la pluie…!).

Mais ma vieille veste, je ne suis pas résolu à la poubelliser, je l'ai rangé dans un coin. Début octobre, je surfe sur le site de Lafuma puis sur celui du groupe-lafuma… Comme je lis quelques mots comme développement durable, je me dis que cela ne me coûte rien de leur narrer ma mésaventure (fermeture éclair fichue) et de connaître le prix d'une éventuelle réparation… Et je reçois ceci en retour :
N’ayant pu vous joindre par téléphone, nous vous résumons le contenu du message que nous vous avons laissé.
Si votre article est de fabrication LAFUMA, veuillez nous l’adresser chez LAFUMA SAV, Z.I. du Cappa, 26140 Saint Rambert d’Albon et nous vous effectuerons une réparation gratuite.
Restant à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

Le temps de trouver un carton, y fourrer ma vieille veste et de l'expédier (je ne suis pas un rapide…), elle part fin novembre.

Alors, la bonne surprise c'est de la retrouver comme neuve…!

image

Et la fort longue fermeture éclair changée… Merci !

image

Inutile de dire que je suis ravi et que je remercie les ouvrières de Saint Rambert d'Albon qui ont ainsi soigné ma veste de leur excellent boulot…


Agrandir le plan

Voilà, c'est dit.
Ah oui, j'oubliais, cette opération de maintenance a été faite gratuitement, gra-tui-te-ment. C'est fou, non…?
Bref, pour moi, c'est Lafuma for ever

le 21/11/2008 à 10:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Architecture portative | Environnements imprévisibles

Pilar Echavarria M.

dans architecture | dans mon bocal | lire
par Jean-Christophe Courte

Voici un livre écrit et mis en pages par Pilar Echavarria, 290 pages délirantes en quadri qui reprennent toutes les idées de cette thématique, utopies improbables, projets expérimentaux, délires conceptuels ayant trait à l'architecture portative… Tant des caravanes d'urgence, d'habitats mobiles pour les SDF que des maisons comme le loftcube présenté ici-même en 2004… ou encore celui d'Alles Wirdgut chroniqué en 2005…

Le livres est bourré d'illustrations, avec souvent des projets qui sont loin d'être inintéressantes, d'idées souvent farfelues de prime abord mais bien plus profondes en y réfléchissant. D'autant que les problèmes pour loger les sans abris avec la crise financière qui s'étend, la palanquée de naufragés climatiques à venir sont loin d'être vains…

Il suffit de regarder dans le bois de Vincennes — on parle de 200 à 400 SDF — ou les images des gens jetés hors de leurs logements ci et là pour prendre consciences des besoins en terme d'habitat d'urgence. Ainsi la Markies d'Eduard Böhtlingk qui m'a fait penser à ce projet d'Andrew Maynard, et bien d'autres.

Certes, certains projets sont des projets de confort (le besoin de recréer des lieux où s'échapper dans un environnement de plus en plus contraignant), des niches de tranquillité ou de relaxation… Je pense notamment aux tentes souples du Dré Wapenaar. Mais ouvrez les yeux et regardez dans les grandes villes la situation des indigents pour comprendre que les solutions proposées par Krzysztof Wodiczko il y a déjà 20 ans restent, malheureusement, d'actualité…

NB : pour voir quelques pages intérieures, je vous envoie directement sur le site en espagnol de loja.jardicentro.pt qui évoque la version hispanique, Arquitectura portátil et liste tous les projets évoqués dans ce livre…

Bien entendu, je vous indique ici la version en français.


Architecture portative
Environnements imprévisibles
Pilar Echavarria M.
Links
9782917031032 | 29 €

image caddie

image

En marge de ce livre, deux liens :
le premier — à nouveau — vers l'excellent shedworking.co.uk et que vous pouvez désormais lire sur votre iphone
le second vers kithaus.com (je verrais bien le K3 dans mon jardin)…

le 19/11/2008 à 06:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Végétalisation extensive des terrasses et toitures

François Lassalle

dans architecture | dans mon bocal | potager
par Jean-Christophe Courte

C'est de plus en plus tendance même si les principes sont très anciens. L'idée est d'associer de plus en plus de surfaces en terre et noyées de végétation sur des toitures ou des locaux techniques cernant des bâtiments. Nous avions évoqué rapidement ces techniques dans ce billet

En effet, la terre en couverture participe efficacement à une bonne régulation thermique, offre une excellente protection phonique et, surtout, quand cela est bien fait et facile à entretenir, cela peut être tout simplement superbe… Nombre d'architectes imaginent des solutions comme ce billet de inhabitat.com sur Chicago, au Québec, au Japon ou en Suède

C'est tout ceci que ce guide technique aborde, depuis un (trop bref) rappel des utilisations dans l'architecture traditionnelle jusqu'à des réalisations actuelles (43 au total en France et principalement en Europe) tout en évoquant les techniques, les problèmes d'étanchéité et les coûts…

Or c'est souvent cela que nous pouvons constater, des réalisations qui démarrent bien mais, faute d'entretien, finissent par finir tristement pelés…! Pour éviter cela, François Lassalle évoque tous les problèmes que l'on peut rencontrer si l'on souhaite mettre en œuvre ces techniques qui sont encore balbutiantes, faute d'enseignement ou, plus simplement, d'exemples réellement décoiffants…


Végétalisation extensive des terrasses et toitures
Guide technique | Seconde édition
François Lassalle
Éditions du Moniteur
9782281114164 | 60 €

image caddie

image

Lire également une introduction à cette technique sur neomansland.org avec des constructions de Hundertwasser que Lukino a évoqué ici-même
Ou encore ce dossier sur aujardin.info (sans oublier l'aspect technique).

le 13/11/2008 à 06:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Assainissement non collectif

Sylvain Brigand et Vincent Lesieur

dans architecture | dans mon bocal | potager
par Jean-Christophe Courte

Vous avez souvent remarqué sur urbanbike de très (très…!) belles réalisations perdues dans la campagne, isolées dans des espaces réellement magiques. Toutes ses maisons ont les mêmes soucis à un moment donné : une connexion aux fluides essentiels en amont comme l'eau, l'électricité, le gaz, le téléphone… Sur ces points, une réponse autonome peut se faire même si elle n'est pas toujours très évidente à mettre en œuvre.

Pourtant, il y a aussi une question que l'on oublie trop souvent, c'est quid des eaux vannes comme des pluviales…?! En gros, comment cela se passe… après…!

En ville comme en agglomération, pas trop de difficultés pour l'assainissent, une grande tranchée (la plus courte possible car cela coûte cher à réaliser avec la meilleure pente) pour arriver au tout à l'égout…

Mais pour une maison isolée, les choses se compliquent…! Plus question de laisser les effluents partie n'importe où depuis la Loi sur l'eau de 1992 révisée en décembre 2006…! Or des assainissements mal foutus, j'en ai rencontré quelques-uns et c'est souvent source de pollution. Et pas qu'olfactive malheureusement.

Ce bouquin assez technique remet en perspective toutes les solutions disponibles et les normes qui découlent souvent de réflexions de bon sens (…on évitera de mettre côte-à-côte une unité de traitement à un mètre d'un puits ou le long des limites de propriété…!). Ensuite quels sont les types de filtres, les drains, l'emplacement des ventilations, etc. Ce livre évoque également les phases d'entretien et de contrôle de ces installations.

Bref un livre technique de 256 pages avec pas mal de schémas à destination de tous les entrepreneurs, architectes et bureaux d'études mais aussi des étudiants ou des clients qui veulent comprendre pourquoi certaines pratiques sont impossibles…



Assainissement non collectif
Guide technique
Sylvain Brigand et Vincent Lesieur
Éditions du Moniteur
9782281114157 | 45 €

image caddie

image

le 05/11/2008 à 06:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Beau et inefficace | 3 | une réponse

Bosch Service Consommateurs

dans dans mon bocal | groummphh
par Jean-Christophe Courte

Tiens, à ma grande surprise, j'ai été contacté lundi soir par le service consommateur de Bosch France. Comme me l'expliquait ma charmante correspondante au téléphone, cette théière est un peu une surprise pour eux car les acheteurs du Marketing en France ne l'avait pas retenue. Effectivement, elle est distribuée en Belgique et en Allemagne. Pour ma part, je l'ai acquise via Amazon.

Bon, j'ai eu droit à nouveau à la sempiternelle explication sur le fait que ce produit n'étant pas distribué par ici, etc. C'est vrai mais cessons de nous voiler la face. Internet abolit aujourd'hui les frontières et je trouve — pour ma part — que ce n'est pas toujours aux équipes du Marketing de décider ce qu'il est bon ou non de distribuer ci ou là mais plutôt de penser à mettre en ligne un catalogue complet des produits du Groupe. Encore une fois, mobilité et croisement de cultures font que les habitudes de consommations changent… Consommateur de thé comme de café, je suis étonné que l'on ne nous propose, en définitive, que des cafetières…! Un peu réducteur comme vision du marché, non…?

On m'a indiqué également que j'étais le premier utilisateur à qui cela arrivait. J'en prends acte. Mais que les Allemands étaient très intéressés d'avoir la poignée en matière plastique de la théière pour l'examiner. Bref, si vous avez ce même produit, vérifiez que votre numéro de série ne soit pas trop proche du mien…! En tous cas, un contact plus agréable que le jour de l'incident…!

image

À suivre…

le 04/11/2008 à 15:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Mon iPhone est un reader | 3

eReader, un autre lecteur gratuit

dans dans mon bocal | mémoire
par Jean-Christophe Courte

Bon, il n'y a pas que Stanza de disponible sur l'iPhone… Il est d'ailleurs très intéressant de lire la page dédiée à l'iPhone du site manyboooks.net (pas franchement une découverte pour les lecteurs d'urbanbike…) et en profiter pour ajouter un nouveau lien sur Safari, celui de Manybooks dédié — malgré quelques soucis d'encodage qui devraient être réglés prochainement.

À vous les nombreux livres disponibles en français visibles (1061 au moment de ce billet) depuis cette page…!

Et eReader…?
eReader est également une application gratuite à aller télécharger sur l'AppStore. À l'usage, assez proche de Stanza mais uniquement en anglais, plus lente, avec des "plus" et des "moins"… Mais l'un de ses intérêts est, justement, d'accéder à des sites différents comme celui de manybooks.net, des textes en français (sans images, CQFD) et choix du format à télécharger (le format eReader est évidemment souhaité pour cette application).

image

image

image

Hormis cela eReader possède d'autres qualités dont la possibilité d'ajouter des notes aux textes lus, stabilioter une sélection de texte ou appeler le dictionnaire (là, je n'ai pas essayé).

image

Si les fichiers sont bien préparés, pas de souci pour se déplacer via leur table des matières…

image

Il existe un mode recherche efficace comme sur Stanza…

image

image

La possibilité de corner des pages (et donc placer des repères pour y revenir ultérieurement…) qui n'est pas mal du tout.

image

image

Vous pouvez également modifier les réglages par défaut pour adapter eReader à votre vue…

image

Mais cela se "paye" ensuite par un temps de reconstruction du fichier…

image

Sauf si vous n'effectuez qu'une simple inversion de fond (notez à nouveau la page cornée)…

image

Enfin, eReader vous permet d'accéder à une véritable librairie en ligne avec la possibilité d'acquérir des œuvres nouvelles mais en anglais…

image

image

image

À noter car conseillé par Google via code.google.com, BookShelf qui, lui, est payant… ($9,99 ou 7,99 €) et qui fonctionne comme un navigateur, supporte HTML et XML mais pas le .pdf… Il ne bascule pas en mode paysage.

le 27/10/2008 à 06:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?