Urbanbike

Recherche | mode avancée

Cuisine bio pour fruits de saison

Serge de Thaey

dans dans mon bocal | lire | potager
par Jean-Christophe Courte

Derrière sa très jolie couverture, ce livre n'est pas qu'un simple livre de recettes…! Certes vous en trouverez 130, salées et sucrées… Mais derière tout cela, il y a aussi quelques messages sympathiques — et sains — que l'auteur cherche à nous faire passer…

D'abord, on ne parle ici que des fruits de saison, c'est-à-dire de fruits qui mûrissent et se consomment au rythme de NOS saisons, pas celles du marketing et des productions lointaines avec force succédanés chimiques… Ensuite de fruits proches issus de productions locales, bios…

De fait, ces recettes portent essentiellement sur les fruits de nos régions, abricot, amande, cassis, cerise, châtaigne, citron, coing (un de mes fruits préférés), figue, fraise, framboise, groseille, kiwi, melon, mirabelle, mûre (récoltées le long des sentiers, un régal), myrtille, noisette, noix, pêche, poire (…je ne peux en consommer que cuite), pomme, prune et raisin… Ne cherchez pas dans ce livre de recettes avec des fruits frais exotiques qui nous viennent par avion d'outre atlantique ou par camion de l'autre bout de l'Europe — bien entendu, on retrouve dans les préparations quelques éléments qui viennent de pays lointains mais déjà transformés sur place comme le sirop d'érable, la vanille, etc. — l'auteur ne propose pas de fruits frais cueillis hors de nos frontières dans un souci de cohérence écologique et avance des chiffres…
À titre d'exemple, un kilo de fraises produit dans le sud de l'Espagne et consommé au centre de la France hors saison nécessite 5 litres de pétrole. Imaginez ce que cela représente pour un camion de 33 tonnes ? 165 000 litres. Sans commentaires.

Même si l'on peut contester et réviser ces chiffres à la baisse, il n'empêche que cela est totalement aberrant. Ne parlons pas des traitements pour les faire arriver à bon port dans notre assiette.

Mais les traitements ne sont pas l'apanage des produits importés… Serge de Thaey milite avec beaucoup de raison et d'arguments pour une meilleure et plus importante consommation de fruits de saison bios, non traités. Il nous rappelle que nous avons à notre disposition des techniques efficces pour les retrouver ensuite intercalés naturellement dans notre nourriture tout au long de l'année. Secs ou en confitures, en sirop, congelés, déshydratés…

Chaque fruit fait l'objet d'une fiche qui fournit quelques informations historiques et les notions minimales de conservation et d'utilisation… Le Coing se consomme généralement cuit — l'ami Jean-Paul démontre sur son excellent blog qu'il existe une variété que l'on peut manger cru, un coing à couteau, explications et photos à l'appui — et vous le trouverez dès octobre… C'est un fruit assez biscornu (voir billet précédent) originaire de la Mer Caspienne et introduit au Moyen-Âge en France, un fruit assez rustique qui sent merveilleusement bon. C'est souvent lui qui sert de porte-greffe aux poiriers… Néanmoins, il vous faudra pas mal de patience pour ôter la peau et le tailler en dés pour le cuire. On le trouve sous forme de pâte sous l'appellation Cotignac — que l'on lit dans Pentagruel sous le nom de Codignac — à Orléans…

S'en suit des recettes savoureuses. Le Coing avec du miel, des noix ou des courges… Slurrrppp…! Idem pour la mûre, un fruit sauvage que j'aime dévorer en me baladant sur les chemins de Belle-ile fin août (ici du côté du phare des Poulains au dessus de Sauzon)…

image

Ou encore les groseilles (assez pénibles à cueillir comme les cassis…!). Allez, je m'arrête ici…
Un très bon bouquin à s'offrir et offrir autour de soi… Et si vous bossez chez vous, des idées épatantes, des télescopages de saveurs pour transformer vos recettes habituelles.



Cuisine bio pour fruits de saison
130 recettes sucrées et salées
Serge de Thaey
Éditions Terre vivante
9782914717472 | 16 € pour près de 160 pages en quadri sur papier recyclé imprimé avec des encres végétales


image caddie

image

À noter que l'auteur, Serge de Thaey, vient de se lancer dans les tuiles déshydratées produites à Cornillon-en-Trièves avec Biscru. Les projets semblent intéressants avec prochaine production à partir de l'énergie solaire, réinsertion en relation avec l'ANPE et agriculture biologique… Nous y reviendrons prochainement…

le 22/09/2008 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Solar Stick

Générateur solaire…

dans dans mon bocal | potager
par Jean-Christophe Courte

Lu ce soir sur inhabitat.com un billet sur solarstik.com… Une société créée en bord de mer fin 1997 pour construire des générateurs solaires pour des voiliers…

image

C'est le genre de solution que parfois j'aimerais utiliser pour alimenter mes écrans et mon Mac… Bosser chez soi sans consommer trop d'énergie issue des ressources conventionnelles…

le 16/09/2008 à 22:40 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Cabane pour travailler | 9

Sur roues…

dans dans mon bocal
par Jean-Christophe Courte

Là, c'est une caravane de camping de grand luxe, superbement carrossée et spacieuse… Le véritable bureau mobile, quoi…! Trois aménagements intérieurs différents et superbement bien pensés et, en même temps, eine petite (grosse…?) déception…

Aucun apport écologique qui pourrait aller de l'emploi de matériaux recyclés pour quelques parties (bon, en même temps, je n'ai pas lu l'intégralité de la plaquette), une réflexion sur le retraitement des eaux usées ou plus simplement, vu la taille du wagon (de 7,5 à 8,75 mètres de long…), une option toiture solaire photovoltaïque intégrale pour alimenter équipements électroménagers et lumières intérieures… C'est aménagé très "propre sur soi", un peu trop "même au camping je reste en représentation"… Pourquoi pas proposer une version plus sobre et offrant même un espace travail minimum…?

Hormis cela, beau travail de réflexion. Comme pour les aménagements de bateaux (un lien vers un constructeur de catamarans de luxe…), les aménagements de caravanes sont des modèles d'ingéniosité et cette Tabbert n'y déroge pas. Les étudiants en architecture comme les professionnels de la déco devraient s'y référer plus souvent car, entre le studio à aménager et ce produit, on est souvent confronté aux mêmes problèmes, l'espace.

image
Note(s) de lecteur(s)…

Ghismo, en mode facétieux, ajoute ceci :
dans les habitats itinérants propres au télétravail, Sun propose des containers tout équipés permettant de poser une ferme de serveur où bon vous semble... si vous manquez de puissance de calcul en Lozerre par exemple ;)

http://www.sun.com/emrkt/blackbox/story.jsp

Les photos valent le coup d'oeil :
https://photos.sun.com/page/1182?intcmp=1189

le 06/09/2008 à 10:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Cabane pour travailler | 8

Celle-ci flotte…

dans architecture | bosser n’importe où | dans mon bocal
par Jean-Christophe Courte

Cela me reprend…
Je suis tombé sur un billet de materialicio.us sur ce site suédois — skonahem.com, ce qui me permet de faire un billet paresseux…! Prenez le temps de regarder chaque photo… Un détail ou deux à chaque fois à retenir…

image

Juste un point, mais c'est souvent comme cela, on ne montre que la partie féerique des projets, j'aimerais des précisions sur la partie sanitaires, sur le recyclage des eaux vannes, une photo de la salle de bais et des commodités.
Ou les utilisateurs sont des extra-terrestres…?!

Toujours sur ce même site, cette charpente blanche superbe… Bref, même si je ne comprends pas le suédois, voilà un fil RSS que j'ajoute dans mon NetNewsWire…

le 02/09/2008 à 07:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Catalogue Ikea 2009 et travailler à la maison

Quelques produits intéressants

dans bosser n’importe où | dans mon bocal | pratique
par Jean-Christophe Courte

J'ai reçu hier mercredi dans ma boîte à lettres le dernier opus du catalogue Ikea consultable en ligne
Décryptage en mode urbanbiquette…!

Aux (actuels comme futurs) travailleurs à domicile, la consultation des pages 232 à 247 est hautement conseillée…! Par contre, oubliez les sièges de bureau si vous devez passer beaucoup de temps à bosser, je conseille plus que jamais de viser de suite la Rolls des sièges comme l'Aeron malgré un prix élevé (lire ce billet toujours d'actualité)… Cela reviendra moins cher que de s'offrir sur 15 ans 3 ou 4 sièges inconfortables…

Dans la série des trucs intéressants, dès la page 232, ce succédané du eNook à moins de 60 €… Si vous avez peu de place à la maison, il y a toujours dans un passage un mur vide que vous pourrez habiller de cette armoire de toilette technologique en plaquant un peu mieux les fils que sur la photo…!

Évitez par contre la colonne décrite ci-dessous (image de gauche) avec un grand clavier (on la déplace comment la souris à sa droite…?!) comme les solutions intégrées dans une armoire genre tête dans le sac (item 16 de la page 243)… Ou encore ce tiroir mobile porte clavier pour planquer le tout sous le plan de travail (item 7 de la page 237)…

Maintenant, c'est vous qui voyez, c'est vous qui allez vivre avec…! Or des achats crétins inadéquats, on ne les gomme pas d'un simple Commande-Z, on se les coltine quelques lustres…!

image

Assez pratique, la seconde case de la photo ci-dessus…
Eh oui, si vous en avez assez du portable instable qui vous brûle les cuisses quand vous êtes dans votre canapé, la table en demi-lune — Bräda — avec coussin (pages 242) à moins de 17 € (il semble même qu'il y ait une poche porte baladeur mais ce n'est pas mentionné dans le descriptif, regardez attentivement la photo). Certes, cela peut se bricoler tout seul, il existe d'ailleurs des plateaux de lit — pour le petit déjeuner — avec coussin qui peuvent remplier le même office mais en plastique et avec des rebords pas trop pratique à la longue (scies à poignets…!)…

Par contre, la table ronde en dessous sur un seul axe me semble assez anecdotique hormis si l'on bosse dans son lit, ce que nous déconseillons dans notre bouquin…!

Plus intéressant, le coup des tréteaux de rangement (item 14 de la page 241 dit Vika Fagerlid). Quand j'étais étudiant en architecture, nous ajoutions une planche pour relier les raidisseurs horizontaux et empiler des revues. Avec un bonus de taille, cela rendait les tréteaux plus stables… Ici aussi.

Enfin, un cache misère à roulettes pas trop mal mais qui ne permet pas de récupérer le plan le plus élevé, Aspvik (item 1 de la page 246) pour planquer imprimante et dossiers en cours… Je ne recommande pas l'item 7 de cette même page à moins d'aimer passer tous les mois l'aspirateur pour chasser la poussière brassée par les ventilateurs de nos outils de travail (…et se battre avec le tuyau de l'aspirateur pour récupérer la déclaration de TVA qu'il essaye d'avaler à notre insu…!).

Si vous avez un peu plus de place et souhaitez plus de volume de rangement, optez pour l'item 8 de la page 237, le meuble Effectiv, plus cher mais dont le plan supérieur est utilisable, lui…! Inversement, en mode gain de place, l'étagère fermée Aspvik (item 1 de la page 235 — touchée/coulée, je sais, cela fait un peu bataille navale…) avec panneaux coulissants et éclairage en sous-face qui peut rendre de bons services dans un lieu limité (à condition de savoir jouer de la perceuse et de le poser… droit…!).

Bref, pas inintéressant de feuilleter les pages du catalogue 2009. Version imprimée de préférence car disponible à tout instant dans son cabinet de lecture (comprend qui peut…!).
Note(s) de lecteur(s)…

Notre ami Ghismo nous propose un jeu à propos de ce catalogue…!!!
Toi aussi, ami lecteur, cherche la différence entre ce catalogue en français et celui en japonais…! Et abonne-toi au fil RSS de Ghismo…! Merci Alain…!
NB : ouvrez deux pages sur votre navigateur pour mettre nos deux images côte à côte…!!

le 28/08/2008 à 09:45 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

La fin de l’énergie à bas coût | 5

Rapide revue de presse

dans dans mon bocal | potager
par Jean-Christophe Courte

L'énergie rare génère des conflits… Conflits d'intérêt ou conflits tout court, la suite se trouve à la une de votre journal. Pourtant des nouvelles plus positives ne manquent pas comme celle de l'investissement dans les cellules photovoltaïques de groupes comme Total ou Suez… Ou, plus exotique, celle de production de biocarburant à base d'algues.

Plus surprenante, cette décision du Conseil d'État en France qui suspend le rachat de l'électricité éolienne (avant de réagir, lire tout l'article). Étonnante information, le nombre de passagers du réseau ferroviaire américain semble en accroissement…!

Enfin, côté réel bon sens, cette réflexion de fond puisée dans cet article de la Libre Belgique…
Michel Huart pousse, lui, la réflexion encore plus loin. A ses yeux, Il faut d'abord réfléchir comment consommer moins. "Il faudrait investir dans les solutions comportementales qui sont moins visibles. Comment accompagner les gens à changer d'attitude", explique-t-il. Il faudrait aussi essayer de développer des technologies qui permettent de consommer moins. Il donne à cet égard un exemple frappant. Le passage de la télévision analogique à la télévision numérique (qui exige un décodeur qui fonctionne 24 heures sur 24) a entraîné un surcroît de consommation en électricité. "Si on développait un décodeur qui consomme 5 Watt au lieu de 30 Watt, ce serait déjà une belle avancée", souligne-t-il.

CQFD.

image

le 11/08/2008 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Deux lavabos étonnants

"Il n'y a pas que la photo dans la vie" pour plagier Lukino…

dans dans mon bocal | voir
par Jean-Christophe Courte

Je suis tombé sur deux billets qui m'ont amusé ce matin…
La lavabo sans trou (enfin, d'évacuation au fond de la vasque…)…
Et, plus poétique, un lavabo en béton (eh oui, pour obtenir cette forme…)…

image

…qui m'a rappelé le Jardin Albert Kahn à Boulogne Billancourt et son ruisseau qui se termine ainsi (mais dans le sens inverse)…

image

Note : ce jardin mérite votre visite, il est sublime.
Note(s) de lecteur(s)…

Et Vincent d'ajouter ceci…
Le jardin rénové est effectivement magnifique.

Ne pas oublier le reste de l'oeuvre de cet extraordinaire personnage qu'était Albert Kahn avec notamment les Archives de la Planète.
Cet homme, comme Paul Otlet dans un autre genre, sont vraiment des individus à (re)découvrir. Sincèrement, je les admire.

Un des plus bel hommage lui a été récemment rendu par la BBC, avec un documentaire, un livre, un site internet et la diffusion sur Flickr d'un échantillon des autochromes glanés aux quatre coins du monde.
On ne peut d'autant plus regretter son absence de visibilité auprès du grand public français (et francophone en général).

Ainsi que deux liens :
http://www.flickr.com/photos/albertkahn/
http://www.albertkahn.co.uk/

Merci, Vincent. Je suis fan de ce jardin, j'y vais au moins une à deux fois par an… Mais il est vrai que quand on effectue une recherche en français, quasi rien… Or, rien que pour les photos, cela vaut le coup de prendre deux ou trois heures et passer en revue les images disponibles ou se balader dans les expos temporaires. J'en avais parlé au début d'urbanbike (en 2003) dans ce billet. Et ici également… Notez qu'Il est "amusant" de constater que le lien vers les jardins Albert Kahn de 2003 finit en erreur 404 sur le site même du ministère de la Culture…! Un signe peut être de cette indifférence…?!

le 28/06/2008 à 13:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?