Urbanbike

Recherche | mode avancée

Le retour du Chanvre dans le bâtiment

Le Cannabis sativa L, ça ne se fume pas, ça se tisse et ça isole…

dans architecture | dans mon bocal
par Jean-Christophe Courte

Après avoir été mis à l’index depuis 70 ans pour des tas de raisons, les scientifiques sont en train de réhabiliter peu à peu cette plante pour ses vertus écologiques. Des vertus que nos anciens connaissaient parfaitement, le chanvre servait de fourrage aux animaux et de fibre pour les vêtements ou pour le papier. Sans oublier la marine de Colbert, grande consommatrice de fibres pour les voiles comme pour les cordages.

Quand on évoque le chanvre, beaucoup l’associent aussitôt au Cannabis. Ce qui est vrai pour quelques variétés bien définies. Cet amalgame a d’ailleurs permis à la fois de se passer d’une plante particulièrement rustique et utile comme de favoriser l’industrie. Cela est en passe de changer si l’on suit ce qui se lit sur le site du ministère de l’agriculture. Un .pdf d’une centaine de pages est téléchargeable par les plus curieux.

Les chercheurs de l’Institut Leibniz de génie agricole de Potsdam-Bornim apportent un nouveau coup de pouce à cette relance.

la fabrication d’isolants à partir de fibres naturelles est beaucoup moins gourmande en énergie que celle des autres matériaux d’isolation.

Pour en savoir plus sur cette plante, quelques liens dont un excellent rappel de son histoire dans les campagnes françaises et son usage tous azimuts, un autre sur son emploi dans le bâtiment comme isolant (eh oui, de la laine de chanvre au lieu de la laine de verre…), et même une boutique dédiée à ce produit et bourrée d’informations sur tous les aspects.

image

le 06/04/2007 à 08:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Économies d’énergie et aides aux particuliers

Deux petits ouvrages de Brigitte Vu sur l'habitat écologique

dans dans mon bocal | lire
par Jean-Christophe Courte

Je signale ces deux ouvrages qui sont autant de fiches comme d’informations pratiques sur les solutions disponibles aujourd’hui pour concevoir et construire un habitat autonome en énergie. Bien entendu, nombre de ces infos existent sur le net mais l’auteur les a rassemblées de manière utile d’autant qu’elle a également rédigé un ouvrage sur la HQE (Construire ou rénover en respectant la Haute Qualité Environnementale) préfacée par la Ministre de l’Écologie et du Développement Durable, Nelly Olin.

Si vous ne savez pas quelles sont les aides qui peuvent vous être attribuées, ce Guide fait le tour de la question autant pour le matériel de chauffage que pour l’isolation thermique, etc. Bref, autant découvrir ce qui est possible à ce jour pour accompagner vos projets.

L’habitat écologique et les aides de l’État
Brigitte Vu
Eyrolles
9782212120547 | 9 €

Choix des matériaux, conseils sur le type de chauffage, eau chaude sanitaire solaire, pompes à chaleur, l’inventaire des options disponibles avec une idée du coût et des gains envisageables.

La maison à énergie zéro
Brigitte Vu
Eyrolles
9782212120899 | 9 €

image

À noter deux autres ouvrages dans la même collection…
Les pompes à chaleur de Bruno Béranger et un autre ouvrage de Brigitte Vu, Récupérer les eaux de pluie.

le 17/03/2007 à 11:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Elle est folle cette bretonne…!

Variante recyclage !

dans dans mon bocal
par Jean-Christophe Courte

Mais non, Obelix. Dans la série je recycle avec astuce, je demande Ana Goalabré, une bretonne de Plogonnec… Enfin, je crois, si j’ai bien tout suivi. Elle propose des tas de produits qui viennent du monde entier et cela donne des trucs border tube (sic…!) comme le réemploi de néons usagés… Des clés USB qui se prennent pour des arbres… Une superbe mallette en vrai bois de cèdre !
Et des rouleaux de bolom-bolom avec lecture incorporée… (L’explication du bolom-bolom, c’est ici…)
Bon, je ne vais pas vous faire le descriptif de la boutique, c’est … Merci Dominique.

image

le 10/03/2007 à 11:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Un balcon, une fenêtre…

Hofman Dujardin, architecte

dans architecture | dans mon bocal
par Jean-Christophe Courte

Michiel Hofman et Barbara Dujardin sont architectes à Amsterdam (Pays-bas). Ce qui surprend quand on se rend sur leur site, c’est qu’ils ne s’arrêtent pas au rôle traditionnel des architectes mais embrassent toutes les composantes comme c’était le cas à la renaissance. D’ailleurs un coup d’œil sur leurs bios respectives est instructif, Barbara est passée par UP3 à Versailles mais aussi le Politecnico de Milan et les Ponts et Chaussées à Paris…
Bref, on a certes affaire à un petit studio mais sans limites côté imagination.

En ce moment, ils lancent un projet industriel sur un concept, celui du balcon fenêtre (Voir dans Design/Product dans leur site en Flash). Bien évidemment, c’est astucieux et cela permettrait même en rénovation de proposer un plus aux logements. Le seul point à conserver à l’esprit est, en cas de pluie, de bien penser à refermer son balcon/fenêtre (bloomframe) — 15 secondes sont nécessaires — car c’est bien la rambarde qui une fois remise en place fait office de fenêtre. On peut y trouver un seul inconvénient, l’impossibilité d’entre-ouvrir la fenêtre pour ventiler quand elle revenue dans son état normal. Merci Dominique pour l’info.

image

Cela me remet en mémoire un produit proposé par Velux, la GDL Cabrio mais qui s’inscrit dans la pente d’un toit.

le 25/02/2007 à 15:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Déco naturelle

Des feuilles et un peu de peinture

dans dans mon bocal
par Jean-Christophe Courte

Il y a quelques mois, Béatrice avait fait sécher des tas de feuilles récupérées dans les bois environnants puis les avait peintes avec un fond de peinture argentée qui nous restait dans un pot… Certaines de ces feuilles ont ensuite garni une panière avec des fruits en bois.
Hier, Béatrice a recyclé ces feuilles en ciel de lit au-dessus de celui de notre fille en utilisant un simple double face pour les positionner… L’idée était surtout de cacher les quatre trous qui restaient après retrait d’une espèce de baldaquin qui faisait jusqu’alors lit de princesse…!

image

Mais ce qui est le plus étonnant, c’est que les feuilles ainsi traitées sont restées très souples et faciles à placer.

image

C’était notre rubrique décoéconomicoécolo…!

le 05/02/2007 à 10:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Ma veste tous temps…

Protectline Tw de chez Lafuma

dans dans mon bocal
par Jean-Christophe Courte

Il n'y a pas que nos appareils photo numériques qui évoluent…! 6, 8, 10, 12 mégas-pixels, sensibilité ISO en hausse sur les derniers Olympus, etc.
Ceux qui me côtoient savent que je ne suis pas un fou de mode, c'est le moins que l'on puisse dire…! Plutôt adepte de produits simples et efficaces, genre utilisables du 1er janvier au 31 décembre. Là, c'est ma veste qui m'a lâchée après cinq ou six bonnes années d'usage quotidien : une fermeture éclaire qui part en vrille dans une poche, sa grande sœur qui décide de bailler régulièrement, quelques signes d'usure, des accros divers, souvenir d'un fil barbelé qui a refusé de me laisser passer… Il était temps pour moi de remplacer ce fidèle compagnon.

Deux options, chercher un produit équivalent ou commander le même…?! Alors, hop, le même. Et comme pour le passage d'un Canon 350D à un 400D, quelques remarques de LafumaUser

La nouvelle version de la veste Protectline Twin existe en deux coloris, l'anthracite est un peu plus soutenue — à moins que ce ne soit le soleil qui ait cuit ma vielle veste. Le vêtement complet est toujours aussi léger à porter, 0,9 kg avec la polaire. Sans oublier une capuche planquée dans le col, à portée de main dès l'arrivée d'une rincée…!

Côté améliorations, la poche intérieure est nettement plus grande, cela ne semble pas important et pourtant je fais pouvoir enfin glisser mes billets de train sans les plier…!
Les manches de la polaire intérieure sont doublées de nylon pour un enfilage plus rapide… Eh oui, les pulls en laine mettaient parfois du temps à descendre et se chargeaient du coup, d'électricité statique… Je suis ainsi arrivé à éteindre deux fois mon Mac après coup…!
Des velcros en lieu et place des boutons pression et jusqu'en haut pour mieux protéger la gorge, solution plus efficace même si on devra de temps à autre peigner les velcros pour les délester de tout ce qu'ils auront attrapé discrètement… L'ensemble semble un peu mieux taillé et un poil plus court.
Et toujours ces chouettes tissus respirants (Gore-Tex comme TechnoWarm) qui nous évitent de nous transformer en sauna portatifs au moindre changement de température, la résille intérieure (ou filet) qui évite que nos vêtements collent à l'enveloppe intérieure quand on a retirée la polaire. Car ça, c'est hyper agréable. La polaire se détache assez facilement (elle est ancrée au bout des manches et contre la veste). Du coup, elle peut être lavée à part (à chaque fois que je me suis retrouvée dans une atmosphère de fumeurs par exemple) et, surtout, retirée dès qu'il faut chaud…!

Bref, même les vêtements techniques évoluent… Je vous rassure, ma garde robe étant des plus sommaires, vous n'avez pas à craindre qu'Urbanbike se transforme en Mode Blog…!
Et non, je ne suis pas sponsorisé par Lafuma : c'est une petite note pour dans 5 ou 6 ans quand il me faudra remplacer cette version ci…!

image
Note(s) de lecteur(s)…

Note de 10:30… Je ne m'attendais pas à des commentaires pour cette première (et, à priori, dernière) rubrique shopping… Erreur…!
L'ami Alan Aubry me signale qu'il utilise des produits de chez Patagonia et ajoute ceci :
J'aime beaucoup les coupes épurées de cette marque qui a aussi un souci écologique des matières premières (coton bio, laine sans traitement au chlore, polaire en polyester recyclé etc.) et des relations sociales au dessus de la moyenne.
Les produits sont très bons, bien finis et technologiquement très en pointe (les assemblages sans coutures sont étonnants) et, jusqu'à présent, mes achats ont bien résisté aux courses en montagne et au ballades sur la plage.
Bon, par contre, c'est pas donné… mais je suis comme toi, j'achète pour que ça dure des années.

le 27/01/2007 à 09:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Plus que 214 jours C’est fini !

Pour savoir qui sera le finaliste C'est Metin Kaplan !

dans dans mon bocal
par Jean-Christophe Courte

image

J’écrivais le 30 avril ceci : Electrolux a lancé un concours pour 2006, il est encore possible de s’inscrire. Ce qui est intéressant, c’est de découvrir tous les projets de l’édition précédente (Inspiration/Previous Finalist) qui étaient déjà riches en idées sympas — et parfois indispensables comme cet encombrant nettoyeur/désodoriseur de baskets et autres tennis…!! Cette année, c’est plus la préparation et la conservation de la nourriture qui semble visée… Mais allez jeter un œil sur le brief… Bref, le 18 août, le concours est terminé et le 1er Décembre, hop, on aura le nom et surtout le produit du vainqueur… Et donc, je complète ce 27 décembre… Bien évidemment le vainqueur a été désigné pour son projet Nevale et après examen de 3000 candidatures…! Le principe est simple — en apparence, une boîte transportable pour conserver la nourriture à différentes températures jusqu’au moment de sa consommation. Matin s’est inspiré de récipients anciens (sefertas). Car le plus étonnant est qu’il y a quatre compartiments indépendants, chacun pouvant conserver soit chaud soit froid son contenu. Le tout piloté numériquement, ce qui permet même de lancer un réchauffage à une heure précise sans altérer la température des autres denrées transportées. Bref, au lieu d’aller manger le midi chez MacDo, vous pourrez bientôt utiliser un Nervale dès qu’il sera commercialisé… Et manger chaud ET froid…! L’inventeur est un jeune turc de 21 ans, Metin Kaplin. Il est étudiant à l’université technique d’Istanbul. Bravo…!! image Les autres projets retenus sont aussi visibles sur le site…

le 27/12/2006 à 12:08 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?