Urbanbike

Recherche | mode avancée

Tout connecter chez soi

Autour d'une LiveBox

dans dans mon bocal | lire
par Jean-Christophe Courte

image

Si vous n'êtes pas abonné à Wanadoo (Orange dès le 1er Juin), inutile de passer du temps à lire ce billet. En effet, il s'adresse exclusivement aux utilisateurs de LiveBox France Télécom… A moins que par curiosité, vous ayez envie de savoir tout ce que l'on peut faire avec…! En effet, ce livre d'Olivier Pavie pubié chez CampusPress a pour objectif de nous expliquer comment profiter à fond des offres de l'opérateur historique en terme d'internet, de voix sur IP et de télévision… Toute est abordé, des connexions ethernet avec Hub au Wifi, paramétrage administrateur, etc. Plein de petits schémas, de photos, de copies d'écran qui permettent de comprendre ce qui est décrit… Bref, le but est clair : aider l'utilisateur à configurer tranquillement sa LiveBox a la maison pour travailler comme pour se divertir…

Les utilisateurs de Macintosh ne sont pas oubliés et, comme l'écrit l'auteur, les fonctions ont le mérite d'être simples…Ce qui n'est manifestement pas le cas sur PC vu le nombre de pages employées pour réaliser ce qui demande trois clics sur Mac.

Bref, un très bon mode d'emploi de la LiveBox d'autant qu'il couvre tous les aspects que l'on peut souhaiter. S'adresse autant aux débutants qui viennent de recevoir leur Livebox qu'à des personnes plus qualifiées qui souhaitent améliorer leur réseau…

La Livebox au cœur de la maison numérique
Olivier Pavie
232 pges
CampusPress
9782744020483
14,70 €

Comme vous pouvez le constater, je suis concerné par la lecture de ce bouquin…! J'avais ajouté au feutre rouge des infos sur ma propre Livebox pour les fois où je la déménageais…

image

le 20/05/2006 à 08:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

“Celle” de chez HermanMiller

Siège de travail dessiné par Jerome Caruso

dans dans mon bocal
par Jean-Christophe Courte

image

Il est communément admis que la qualité des enceintes est essentielle pour une chaîne HiFi. À contrario, peu de personnes travaillant devant un écran acceptent de reconnaître que la qualité d'un siège influe positivement sur leur santé ! Or, c'est bien dommage. Au lieu de s'offrir du bas de gamme, il serait parfois astucieux de s'interroger sur l'origine de sa propre fatigue après quelques journées de travail et d'investir un peu plus dans une chaise qui fait partie, c'est imparable, de nos outils de travail…!
Le top du top existe, c'est l'Aeron déjà évoqué ici. Sauf que ce haut de gamme a un coût certain.
Bonne nouvelle, HermanMiller commercialise certes le Mirra mais distribue depuis quelques temps une nouvelle série de sièges, celle des Celle Chairs, série annoncée en juin 2005… les coûts sont moins élevés que l'Aeron (-25 %) et même que le Mirra (-10 %) pour un excellent confort grâce à l'utilisation de matériaux différents et une conception entièrement repensée… même si le design final s'apparente fortement à l'Aeron. C'est le genre d'investissement que l'on néglige, d'autant plus impardonnable que l'on passe beaucoup (trop !) de temps assis… Alors, autant être bien devant ses écrans et son clavier.
Martin Winckler et moi-même pouvons vous l'affirmer, un Aeron, ça change la vie…!

image

le 22/04/2006 à 08:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Vicissitudes du dépannage

La grande loterie

dans dans mon bocal
par Jean-Christophe Courte

image

Si d'aventure, il vous est arrivé de tomber en panne de chaudière un week-end, sachez que pour d'autres domaines, vous risquez de faire le même genre de découvertes… En composant le numéro de téléphone du service d'urgence, c'est un peu comme au loto : vous avez pas mal de chances de tomber sur un intervenant qui va vous proposer de changer votre chaudière alors que ce n'est que la pompe qui est en rade, le tout à un prix défiant toute concurrence… Une sorte de loto inversé, quoi.
Dans la série vécu, c'était ce lundi l'écoulement des eaux usées qui s'était mis en congé… La première équipe appelée (deux gars gentils) n'avait pas même une barre en métal pour soulever le regard sur la rue et s'est proposée (on est des experts, dix ans d'expérience) de démarrer l'intervention depuis celui situé dans la maison. Heureusement, le compresseur qui devait envoyer l'eau sous pression a terminé sa carrière en menaçant de faire flamber le véhicule d'intervention.
Après le départ de ces gentils branques (le livre de Jean-Paul Dubois ne doit rien au hasard…), notre plombier, joint au téléphone, nous a conseillé une boîte efficace qui est intervenue dans les deux heures. Là, changement de scénario… Un seul gars, calme, pro et parfaitement équipé, a œuvré dans le bon ordre, c'est-à-dire depuis le puisard en bordure l’égout puis est remonté vers la maison… Une heure après, nickel. Autre bon point, le prix était le même que celui établi au téléphone.

le 14/03/2006 à 07:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Focus sur focus

Dominique Imbert

dans dans mon bocal
par Jean-Christophe Courte

image

Lors de mon passage à Batimat en novembre 2005, je suis tombé sur des cheminées démentes en terme d’originalité comme de beauté et j’ai laissé mes coordonnées aux personnes présentes sur le stand. J’ai reçu ce matin le catalogue de chez Focus Création et nous avons passé un bon moment en famille à regarder les photos des cheminées en situation. Ma fille était totalement fascinée. On n’est plus dans le poêle écologique avec un énorme pouvoir calorifère. Non, là on est dans la sculpture que l’on place dans un lieu essentiel de sa maison… Dominique Imbert a monté son entreprise dans le sud des Cévennes en 1972 et a vendu 2 cheminées cette année là. Aujourd’hui, il emploie près de 80 personnes et en vend plus de 3000 dans le monde entier… Alors, certes, on aime ou on aime pas mais j’ai un faible pour les métafocus ou encore l’omégafocus… Plus raisonnablement, je vous engage à regarder tous ses modèles (photos et animations), dont l’eurofocus qui pivote sur lui-même et qui remplace sans souci ce truc nommé… TV. Alors, oui, travailler chez soi avec une telle cheminée derrière son dos, fabuleux. Bon, va falloir changer de lieu pour accueillir de telles pièces (et gagner un peu d’argent…)… Impressionnant et reposant.

le 18/02/2006 à 16:10 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Vous plaisantez, monsieur Tanner

Jean-Paul Dubois

dans dans mon bocal | lire
par Jean-Christophe Courte

image

Il y a bien eu un film avec Carole Bouquet, un sketch de Muriel Robin mais le dernier livre de Jean-Paul Dubois respire également le vécu… Tous ceux qui ont fait affaire à des entreprises de BTP, des artisans, le savent, on a parfois de drôles de surprises.
Dubois n'est pas manichéen, il ne distribue pas que des mauvais points mais son épopée pour retaper une maison avec divers corps de métier est superbement rédigée et a réveillé en moi quelques souvenirs cocasses. Bref, si vous cherchez un bon livre pour ce Week-End, Vous plaisantez, monsieur Tanner est idéal…!

Sa galerie de caractères est exemplaire et drôle. Entre les deux couvreurs totalement barges qui attendent du client une échelle pour monter sur le toit, l'électricien mystique, le fumiste herculéen, l'attachant plombier qui économise la matière première et bien d'autres, Dubois décrit des personnages attachants, parfois gangsters, rarement incompétents. Sans oublier une vision du client qui subit les travaux et les humeurs des uns et des autres… Notamment le peintre qui refuse de traiter les radiateurs… délirant  !

Un extrait…

Ce n'étaient pas LEURS outils, mais les MIENS. MA scie circulaire, MA scie sauteuse, MA tronçonneuse électrique. Kantor et Sandre avaient pris l'habitude de tout m'emprunter sans rien me demander. C'était comme l'échelle et tout le reste. Ils étaient à eux deux une véritable force d'occupation. Il leur avait suffit de quelques semaines pour réquisitionner ma maison, mes outils, mes finances, une partie de ma vie, et faire de moi une sorte de collaborateur passif.

Du vécu vous dis-je !
Bon, j'ai la chance d'avoir un fumiste adorable, un plombier de qualité et bien d'autres compagnons. Mais j'ai aussi vécu des situations démentes dont l'une ressemblait à l'extrait précédent…!

Vous plaisantez, monsieur Tanner
Jean-Paul Dubois
Éditions de l'Olivier
9782879294681 | 16,50 €

image caddie

image

le 16/02/2006 à 06:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Pas assez d’espace ?

Repliez le lit !

dans dans mon bocal | lire
par Jean-Christophe Courte

image

Quand vous travaillez chez vous, l’espace peut rapidement devenir un vrai problème si vous n’êtes pas l’heureux propriétaire d’un loft de 200 mètres carrés ou d’une petite bastide reliée à l’ADSL ! Certes nos machines sont de plus en plus compactes et puissantes, voir transportables comme le iMac. Néanmoins, difficile de bosser dans un studio où la majeure partie de l’espace disponible est occupée par un lit ou un canapé lit… Au hasard de mes lectures sur le net, je suis tombé sur un site qui propose nombre de solutions astucieuses, aussi bien pour le célibataire que pour le couple (eh oui, deux lits, c’est encore plus encombrant !!). Sans vous garantir la qualité du sommier et des matelas, l’idée de replier son lit double dès la matin pour vous installer pour bosser immédiatement est loin d’être stupide…! Bon, c’est bien fini mais assez banal (et cher) mais, pour démarrer une carrière de travailleur à domicile, c’est une idée pour préserver votre espace vital… Bon, si vous êtes un fin bricoleur, ces réalisations peuvent vous donner des idées. Pour les autres, la lecteur d’un manuel ad hoc est préférable…! Ou optez pour la récupération !

le 13/01/2006 à 06:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Chauffage au bois | 2

On allume le poële ? [2]

dans dans mon bocal
par Jean-Christophe Courte

image

Fin novembre, j'avais rédigé un rapide billet sur les chauffages à bois. Et évoqué principalement les productions scandinaves. Mais le poële, c'est également d'illustres fabrications françaises avec un siècle et demi de savoir-faire…! Petit rappel.

Au premier rang, Jean-Baptiste-André Godin dès 1840 (et l'étonnante Marie Moret que l'on a tendance à oublier). Godin est plus connu pour son extraordinaire familistère de Guise, habitations à l'usage de ses ouvriers que vous pouvez d'ailleurs visiter en QTVR. Pour les poëles, c'est ici.

Pour des produits plus contemporains, vous pouvez également visiter le site de Deville (usine fondée en 1848 dans la Meuse) et jeter un œil sur celui de 12 kW qui vous permettra de chauffer tranquillement un atelier ou une maison de  500 m3 avec des bûches de 40 cm…! Pour ceux qui aiment cuisiner, pourquoi ne pas envisager une bonne cuisinière (…comme disait Landru) ? Celle-ci me rappelle mon enfance. Avantage indéniable, elle chauffe 550 m3 pour un rendement proche de 12 kW tout en mitonnant soupes, daubes et gratins (ou café "bouillu"…!)… Certes c'est un peu moins design mais plus pratique… À méditer !

Dernier point, on pense généralement qu'une installation de cheminée, c'est l'horreur absolue.
Il est vrai que toutes les pièces et habitats ne s'y adaptent pas. Par contre, j'ai été surpris par le concept du prêt à poser même s'il consomme un peu plus de volume qu'une cheminée traditionnelle (et encore, c'est à vérifier)…
Là, l'idée est hyper simple, la cheminée s'installe comme un poële sauf qu'il s'agit d'une cheminée avec un "insert", c'est-à-dire avec une vitre, et que cette cheminée ne touche pas le mur contre lequel elle est placée… Du coup, le feu peut durer 10 heures sans être rechargé avec la sécurité propre à cette vitre.

Seul le tuyau de raccordement est nécessaire… La puissance de ces cheminées est de 9 à 14 kW (de quoi chauffer 340 à 660 m3).
Bon tous les modèles ne sont pas design mais si vous avez besoin d'une bonne puissance de feu sans une mise en œuvre trop compliquée en terme de temps, c'est un concept hyper ingénieux…

Et, si vous déménagez, vous repartez avec votre cheminée, cool !

le 04/12/2005 à 07:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?