Urbanbike

Recherche | mode avancée

Travailler chez soi sur Europe 1

Avec la douce voix de Lukino en auteur interviewé

dans bosser n’importe où | écouter | signé lukino
par Jean-Christophe Courte

Jacques écrit peu mais il cause aussi bien qu'il dessine…

J'écris cette chronique avant de me passer le podcast de l'émission du 28 avril 20008. En effet, Lukino a été interviewé au téléphone sur le thème de société "Comment travailler chez soi" par Faustine Bollaert dans son émission, Faut qu'on en parle sur Europe 1… Pour ma part, j'étais en Italie et puis c'est un bouquin que l'on a réalisé ensemble. Jacques connaît parfaitement ce thème, aussi il était naturel qu'il soit l'expert désigné par urbanbike pour cette émission…!!

Bon, Jacques était resté à Montpellier, la sympathique Faustine lui a posé ses questions par téléphone. Comme je le pratique depuis des années, j'imagine qu'il ne m'a pas épargné (!), d'où ce billet avant écoute…!

Autre invité de qualité dans cette émission, le président de l'ANDT, Gérard Vallet.

image

Pour toute information sur notre trop bref-seller (!), cliquez-ici…!

le 06/05/2008 à 09:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

L’esprit français à 7

Denis Pascal, Marie-Paule Milone, Quatuor Diotima, Corey Cerovsek

dans écouter | voir
par Jean-Christophe Courte

Si vous n'avez rien à faire mercredi soir…

image

Sinon, vous pouvez vous offrir son dernier CD qui évoque la musique de Jean Wiener

le 30/03/2008 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

O’Hanlon au Congo

Redmond O'Hanlon

dans ailleurs | écouter | lire
par Jean-Christophe Courte

Dimanche matin, j'écoutais une émission sur mon poste de radio (interception sur France Inter, émission à écouter dans la semaine en poscast) sur le sort des enfants considérés comme sorciers au Congo et rejetés par leurs parents… En gros, un malheur s'abat dans la famille et c'est la faute est généralement imputée à l'un des niards.
Le voilà baptisé sorcier avec la complicité de certaines églises locales qui se fient au fait qu'il ait (ou pas…) tremblé à un moment clé de la séance de désenvoûtement qui suit…
Et hop, à la rue. Comme Esther

J'ai immédiatement pensé au très bon blog de Cédric Kalonji qui est dans mes fils RSS… La vie quotidienne au Congo.

Et, de fil en aiguille au livre malheureusement épuisé de Redmond O'Hanlon au Congo. Dans ce récit de voyage, on rit bien moins (…et parfois pas du tout) que dans Au coeur de Bornéo ou dans Help!

Et pour cause.
Corruption, commissions, paperasse, tout est bon pour soutirer de l'argent et bloquer l'expédition vers le lac Télé… Mais réduire ce livre à ces tracas administratifs serait ridicule, c'est aussi une autre lecture du monde africain, vu par les yeux de Redmond O'Hanlon…
Un monde où les fétiches, les clans, les liens familiaux sont très importants… Je vous laisse découvrir. On n'en sort pas indemne et la trame de l'histoire reste un long moment à l'esprit. Si vous avez lu les mémoires de porc-épic d'Alain Mabanckou, vous comprendrez peut être mieux une partie de l'ambiance de ce très long récit…

Cela n'empêche pas des moments plus légers…!
Nous partîmes, comme je le croyais, pour nous baigner. Je me déshabillai, sautai à l'extrémité d'un arbre mort dans l'eau noire et profonde et me suis mis à nager dans l'eau fraîche… « Reviens ! » entendis-je à travers le gargouillis de l'eau dans mes oreilles. « Reviens ! »
C'était le cri le plus aigu que Marcellin pût produire, un appel angoissé. « Redmond ! Des crocodiles ! » De bout sur son arbre, il agitait les deux bras. « C'est le plus gros crocodile que j'aie jamais vu ! Il vit dans l'angle ! Crocodile ! Crocodile ! »
Je pris conscience de mes génitoires blanches, sans protection, qui pendait comme un appât à poissons. L'écorce de l'arbre était distante de vingt longs mètres, noirs et opaques.
« Tu n'appendras jamais rien ? dit Marcellin, trop en colère pour jurer, alors que je me hissais sur la berge, sain et sauf mais agité de tremblements. Tu n'apprendras donc jamais rien ? On ne sa baigne pas. On se lave. Quand on dit se baigner, ça veut simplement dire se laver. Et quand l'eau est noire et profonde, on se lave à un pas de la rive. Pas plus »


O'Hanlon au Congo
Redmond O'Hanlon
Flammarion
9782080672865 | 22,87 €

image caddie

image

le 17/03/2008 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Le son d’une Porsche

Un jour...

dans écouter | groummphh
par Joël Seguin

Un jour je conduirai une Porsche. Après tout, ce sont celles que je préfère.
En attendant, fermez la portière, éteignez votre portable, souriez et c'est parti : démarrez votre 911 Carrera S ou 911 Turbo et aussi Boxter S, Cayman voire Cayenne S…!!

image

le 06/03/2008 à 06:59 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Joël Seguin | Partager…?

Géographie des fleuves

Jean-Paul Bravard. Géographe, professeur à l'Université Lyon II

dans écouter | potager
par Jean-Christophe Courte

En accompagnant mon fils à l'école, je reviens en écoutant la radio et je tombe, accident d'écoute, sur une passionnante émission (le mot n'est pas trop fort) sur la géographie des fleuves. Le peu que j'ai écouté brosse ce qui s'est déroulé historiquement sur le Rhône, la Loire, mais aussi ce qui se vit aujourd'hui en Chine…

Cette émission de trente minutes de Sylvain Kahn sera podcastable quatre semaines ici. Copier/coller du sommaire disponible sur France Culture.
Montrer comment les rivières et les lacs, par leur emplacement, leur cours, leur niveau, en variant au cours de l'histoire, ont influencé la vie des hommes pour la pêche et la chasse, mais ont aussi amené des progrès techniques pour se protéger des inondations, ou pour aménager des rives et élever des digues.

Jean-Paul Bravard s'exprime divinement bien et met son sujet à la portée de tous. Une réelle révélation pour moi.

Un livre sur le sujet signalé par l'émission :
Jean-Paul Bravard et Michel Magny
Les fleuves ont une histoire : paléo-environnement des rivières et des lacs français depuis 15.000 ans
Errance - 2002

image

NB : Seul regret, pas de site internet pour cet éditeur. Et donc pas de présentation en ligne de la vingtaine d'ouvrages édités annuellement sur des sujets pointus… L'ouvrage est disponible par correspondance…
Éditions Errance | 7, rue Jean du Bellay 75004 Paris | Tel: 0143268582
Ou sur Amazon.fr
Info(s) pratique(s)…

Un autre regard, celui de Brice Pedroletti dans ce papier du journal Le Monde daté du 12/01/08…
Avec 7 % seulement des réserves en eau de la planète pour le quart de sa population, la Chine n'arrive pas à faire face : 400 des 600 villes chinoises manquent structurellement d'eau, et 30 millions de ruraux subissent chaque année des pénuries. Un rapport du gouvernement vient de prévenir que "le volume total des ressources en eau exploitable aura été atteint en 2030, même en prenant en compte tous les efforts d'économie de l'eau". Nombre de rivières sont bien plus asséchées qu'elles ne l'étaient il y a des dizaines d'années. C'est le cas du fleuve Jaune et des rivières Hai et Huai, même s'ils connaissent des crues durant la saison des pluies.

Parce qu'elle ne cesse de grossir et parce qu'elle accueille, cet été, les Jeux olympiques, la région de Pékin (17 millions de personnes en incluant les non-résidents) est l'objet de toutes les attentions. Déjà, certaines localités en amont des canaux et des rivières qui alimentent la capitale sont rationnées. Imaginé par Mao et approuvé en 2002, le gigantesque projet de diversion des eaux du sud au nord est en construction dans sa partie Centre et Est. La route centrale transportera de l'eau du réservoir de Danjiangkou, dans le Hubei (sur la rivière Han, affluent du Yangzi), jusqu'à la capitale. Des centaines de lacs ont déjà disparu dans le Hubei, connu comme la province des mille lacs. Mais seule une portion sera prête pour les JO, celle qui acheminera l'eau depuis Shijuazhang, dans le Hebei, à Pékin, tout proche. La province du Hebei manque elle aussi cruellement d'eau.

le 09/01/2008 à 15:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Jean Wiener | Piano Music

Par Denis Pascal au piano

dans écouter
par Jean-Christophe Courte

Dernier billet de l'année et pub amicale.
Je viens d'écouter en voiture — et en famille — le dernier CD-Rom de Denis Pascal qui reprend au piano une série de petites pièces de Jean Wiener et c'est superbe. Je ne connaissais pas ce compositeur qui m'a remis illico dans l'ambiance des films muets comme ceux de Buster Keaton — le fameux Chicken Reel de la plage 13, j'ai l'impression de l'avoir déjà entendu — comme dans l'ambiance des compositeurs français comme Satie, Debussy. Ou de Darius Milhaud et Jean Françaix dont il était l'ami…

image

image

Pour que les choses soient claires, je connais Denis et Marie-Paule depuis… biiiiiiiip… années et ce n'était pas la musique qui nous réunissait hier mais juste l'envie réciproque de tous se revoir en famille, gamins compris. Après un repas rapide — avec dinde massacrée de main de maître…! (si, si… la preuve en image au dessus…!), des tas de projets communs, Denis nous a passé son dernier CD pour la route… S'il n'avait pas été intéressant à mes oreilles, je ne l'aurais évoqué. Or là, pour parodier les revues professionnelles, Choc…!

72 minutes d'écoute pour 22 petites pièces élégantes, jazzy, précises et drôles…

image

Note : pour le moment, ce CD n'est pas encore en vente, il ne sera dans les bacs qu'à partir du 31 janvier 2008… Donc cette info pour mémoire.

Jean Wiener (à redécouvrir…)
Musique pour piano
Sisyphe 006 | abeillemusique.com
3760002137551

NB : Jean Wiener, vous l'avez déjà entendu… Si, si… La musique de Touchez pas au Grisbi, c'est lui…! C'était un film de jacques Becker de 1954 avec Jean Gabin, Lino Ventura, Jeanne Moreau basé sur un livre d'Albert Simonin
Il était compositeur de musiques de films (…près de 350 musiques de film dit Pierre Cornevin dans le livret qui est joint au CD-Rom) mais parfois acteur dans ces mêmes films…!

image

J'avais déjà évoqué mes amis à la fin de ce précédent billet

le 31/12/2007 à 06:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

2427 albums classiques en ligne… pour le moment…!

Deutschegrammophon.com

dans écouter
par Jean-Christophe Courte

C'est ce qui manque sur iTunes, la diversité d'un très grand catalogue de musique classique… C'est désormais à portée de tous chez deutschegrammophon.com, certains concurrents font déjà une jaunisse (humour)…

image

Non seulement tout est là mais tout cela est disponible sans DRM, en MP3 encodés à 320 kbps… Si vous achetez ces albums, pas de souci pour les transférer sur votre iPod. Sans oublier 600 titres qui ne sont plus chez les revendeurs et la volonté de mettre a terme tout le catalogue en ligne…
Là, j'avoue que cela commence à me tenter sérieusement… Même le .pdf des livrets et des couvertures est téléchargeable.

Un exemple de fiche avec Janos Starker…

image

le 28/12/2007 à 06:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?