Urbanbike

Recherche | mode avancée

Day One, un admirable carnet de notes…

…macOS, certes, mais essentiellement pratique sur iOS

dans ailleurs | dans mon bocal | écrire | grospod | mémoire | usages | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Je reste un utilisateur inconditionnel de Day One depuis… depuis des années ! 20111 en fait…
Inutile de vous étourdir à nouveau avec cette application singulière en la décrivant point par point, ergoter sur la synchro via son nuage privé, etc.

Par ma part, c’est mon répertoire de petites notes à propos de mes propres activités, un rappel de mes tranches de vie avec une ou plusieurs images, accompagnées (ou non) d’un texte.

Je l’utilise pour chacun de mes périples, cf. urbanbike | Usages | iOS et sac à dos… | 2 ou encore urbanbike | Mon carnet de voyage sur iPhone…? Day One 2

Si je devais me conserver qu’une seule application sur mon iPhone (…j’insiste sur le “une seule”, situation absolument invraisemblable…!), et malgré mon usage immodéré de nombreuses autres apps de texte (…Drafts, Ulysses, Editorial, iA Writer…), je pense que ce serait Day One qui resterait l’écran de mon iPhone et ce malgré les qualités de tous mes autres outils…

En priorité, pour l’utilisation des photos prisés directement depuis cet iPhone, la mémoire du nombre de pas, des conditions météo, la géolocalisation, etc. Et la chronologie impeccable…

Rappel illustré

Tout d’abord , c’est bien un traitement de texte, avec balisage Markdown.

reduc-450

Avec une barre additionnelle dédiée, certes frustre, mais amplement suffisante…

reduc-450

Une fois publié, nombre d’autres informations sont disponibles… Dont le choix du Journal dans lequel cette info est remisée…

reduc-450

En effet, nous avons la possibilité de créer quelques journaux, les nommer à notre guise, leur attribuer un code couleur…

reduc-450

Ajouter ou non une série de photos…

reduc-450

Retrouver ces entrées par les photos, les notices (je n’ai pas capturé l’ascenseur temporel qui glisse sur la partie droite de l’écran)…

reduc-450

Mémoriser l’activité d’une journée en relation avec le calendrier et les photos prises alors…

Ou encore retrouver des billets via les photos disposées sur une carte… (chaque localisation de la prise de vue avec la couleur du journal comme info complémentaire…)

reduc-450

Isoler dans un flux global les seules entrées correspondant à un journal, etc.

Cette application est très riche en terme de fonctionnalités. Ces dernières se recouvrent fréquemment, ce qui permet à chaque utilisateur de l’employer à sa façon… Retrouver ses notes comme il le souhaite…

Bien entendu le tout s’exporte mais je me refuse à me lancer dans un descriptif même incomplet, autant écrire un bouquin…! Non…!

Bref, vous l’avez compris, ce qui précède n’est qu’un bref aperçu !

À la question : est-ce que ça tient la charge…?, difficile de prendre position…!

Sur l’une des copies d’écran de ce billet, vous pouvez lire ceci : 4102 entrées, 1638 jours, 2592 photos (chiffres dépassés depuis…). Cela vous donne un aperçu de mon usage.

Alors, et c’est un avis personnel, il me semble que …oui…!


  1. Relire urbanbike | Day One sur iPad mais, dyslexique, je ne mettais pas d’espace entre Day et One ! 

le 29/01/2017 à 16:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Bescherelle Conjugaison passe la cinquième

de iOS 7.1 à iOS 10, chapeau…!

dans dans mon bocal | écrire | grospod | pratique
par Jean-Christophe Courte

Je copie/colle : 10 036 tableaux de conjugaisons, le support de l’iPad Pro pour la nouvelle version du Bescherelle Conjugaison. Et, c’est un chouette exploit, le support de vieux écrans, voire d’antédiluviens (désuets, démodés…!) OS.

reduc-450

  • Non je ne pense à aucun politique en particulier…

reduc-450

  • Que j’eusse menti…?! Sinon, un appui en haut à droite et hop…

…Un bouton permet de basculer vers le Bescherelle Synonymes, antonymes, paronymes qui change de version et est également compatible avec iOS 7.1…

reduc-450

  • Et retour vers les conjugaisons quand c’est possible…

reduc-450

  • Sans oublier les Paronymes, même sonorité mais pas franchement le même sens…!

Bref, de quoi surveiller un peu plus sa rédaction, trouver des synonymes à ces tests, sujets, articles, papiers, billets, chroniques…!

le 27/01/2017 à 19:20 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Quels outils pour étudier ? | 1

Portable (PC ou Mac), tablette ou iPhone ?

dans dans mon bocal | écrire | grospod | outils
par Jean-Christophe Courte

Ce qui suit est une suite de petites notes nourries par ce que je vois de mon écran, ce que je retire des discussions avec ma fille. Voire de mes propres réflexions, sacrément envieux des outils proposés aujourd’hui aux étudiants !

Bien entendu, l’essentiel à l’université est de suivre des cours et bosser ! L’outil informatique prend également une part importante dans cette activité, tant pour la prise de notes que les recherches. Et bien entendu la rédaction des dossiers.

Très astucieusement, des cours sont prodigués aux étudiants pour leur apprendre à maitriser au mieux leurs nouveaux et indispensables compagnons de cours, leurs outils informatiques.

Prendre des notes, s’organiser, apprendre à employer les outils bureautiques, voire choisir correctement les meilleures configurations pour réussir leurs études, tout cela fait partie de cet enseignement pratique.

Du PC mais pas que !

Bien entendu, en vertu des accords signés avec le Ministère, certains éditeurs se taillent la part du lion et leurs solutions sont généralement conseillées par les enseignants.

Bref, si vous avez opté pour un portable PC avec Office, ces cours permettent aux élèves déjà équipés de mieux maitriser un environnement souvent complexe, voire d’apprendre à mieux s’organiser après avoir (re)découvert des pans entiers des applications qu’ils survolaient jusqu’alors…!

En effet, il n’est jamais inutile de passer en revue les notions, voire de fonctionnalités de base avec un nouvel éclairage, de débloquer des usages hermétiques ou totalement inconnus. Bref, ouvrir des pistes.

Aussi ces cours portent sur Microsoft Word, Microsoft PowerPoint, etc.

Attention : ce travail de structuration, de rappel des sauvegardes à réaliser, d’organisation des données, d’échange même de ces données est un énorme plus même si le sentiment de “déjà savoir” domine chez les étudiants.

Sauf que non.

L’humilité d’écouter les cours ne peut pas leur faire du mal dès lors que l’enseignant est précis …et drôle ! Cette part de fantaisie alliée à la rigueur permet de faire passer en douceur des notions souvent floues.

Un enseignement (trop) orienté entreprise ?

le seul écueil - même si je comprend la démarche de ces cours - est de ne montrer qu’une seule facette de l’usage de ces outils et, accessoirement, de se cantonner dans une orientation entreprise, bureautique comme cela était le cas ces dernières années.

Or, me semble-il, on ne peut plus raisonner comme il y a dix ans, comme si l’informatique s’était arrêtée aux ordinateurs portables et à la suite Office.

Je précise que je ne m’oppose pas à ces produits bureautiques vu le nombre de livres que j’ai écrit à leur propos naguère…!

Markdown et tablettes

Ce qui serait intéressant à ajouter par la suite dans ce type de cours, ce sont les applications disponibles sur des tablettes qui peuvent être des iPads main aussi, si, si, des Phones grand format.

Le but de la prise de notes est bien de prendre le maximum d’informations utiles lors des cours magistraux puis de les retraiter individuellement pour en faire des fiches de lecture et de révision.

Mais également compléter ces notes avec du travail supplémentaire, lectures, web, etc.

reduc-450

Je ne vais pas insister (je devrais mais l’offre est encore insuffisante en terme d’écrans) sur la prise de notes manuscrites comme je le pratique au quotidien avec MyScript Nebo et le Pencil d’Apple sur un iPad Pro. J’attends que les écrans soient plus nombreux (un iPad Air Pro ?), qu’Apple nous propose une version 2 de son Pencil. Et que ce soit aussi possible de griffonner des notes sur un prochain grand iPhone, à la main, CQFD.

reduc-450

Mais avant d’atteindre cette étape, je suis frappé par l’omerta qui règne parfois sur les capacités du iPad a être un véritable outil de travail !

J’ai écrit deux livres à ce sujet mais je découvre que tout reste encore à faire !

Des ordinateurs comme les autres sous iOS

Revenons à la problématique : permettre à des étudiants de prendre des notes puis de les mettre en page. Ou rédiger des devoirs, thèses, rendus. Ou de monter des présentations pour réaliser un exposé.

Pour mémoire, la suite Office est disponible sous iOS. Mais elle est également concurrencée par celle proposée par Apple : Pages, Numbers et Keynote.

Avant la mise en forme, la saisie

Ce qui me frappe est que l’on forme les étudiants à peaufiner la mise en forme avant de leur apprendre avant tout à utiliser un outil de prise de Notes.

Microsoft Word est un traitement de texte exceptionnel mais souvent lourd lors de la phase de prise de notes. Hormis passer immédiatement en mode Plan.

Ensuite pourquoi s’encombrer d’un outil puissant quand l’essentiel est de gérer des listes, des niveaux et de mettre en italique quelques portions de texte ?

C’est ici que la découverte de Markdown peut agréablement révolutionner le milieu universitaire et s’affranchir du problème des formats !

Quels sont les freins au Markdown ? Il y en trois :

  • S’y intéresser bien entendu…!
  • trouver un outil, une application de qualité pour travailler
  • apprendre les quelques balises nécessaires !

Une fois ceci fait, bonheur.

Car Markdown comme MultiMarkdown nécessitent un poil d’apprentissage vite rentabilisé.

Pour ma part, bien que relativement connaisseur de Word, j’ai préféré enseigner Markdown à ma fille. Non par choix au départ mais parce que les circonstances étaient favorables.

Une simple transformation pour finir

Enfin, baliser en Markdown permet de transformer lors de l’exportation son texte et les balises en HTML, DOCX, RTF, PDF, etc. Bref, la mise en forme, le style n’est plus qu’une simple matrice de transformation.

…À suivre.

le 26/01/2017 à 16:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Editorial en approche en version 1.3

Traitement de texte multi-formats sous iOS

dans dans mon bocal | écrire
par Jean-Christophe Courte

Je reviendrais plus longuement sur Editorial dès qu’il sera réellement disponible mais sachez que l’on s’approche enfin d’une version finale depuis lundi soir via TestFlight.

La cause de ce retard ? On peut avancer une explication, celle du développement de Pythonista 3 qui fournit d’ailleurs une partie de son code à Editorial.

reduc-450

Les principaux points à retenir sont SplitView

reduc-450

La multiplicité des formats retenus …dont TaskPaper.

reduc-450

Et bien sûr les workflows ou encore les…

Mais attendons la 1.3 pour y revenir… Sachez que le prix de l’app est en baisse… Le moment d’y souscrire…?

À suivre !

le 18/01/2017 à 10:20 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Terminology arrive en version 4 sous iOS

…avec synchronisation entre écrans des mots recherchés…

dans ailleurs | dans mon bocal | écrire | grospod | lire | outils
par Jean-Christophe Courte

C’est le genre d’application que l’on souhaite trouver dans d’autres langues même si nous sommes fort bien pourvus en terme d’apps pour le français.

Le développeur de Drafts vient de publier la quatrième version de cet outil pour rédacteurs anglophones et je l’ai acquise pour l’installer sur les écrans de mon étudiante de fille.

Plutôt que de décrire l’app, autant montrer en quelques copies d’écran ce que cela donne sur un iPhone grand format. Déjà, comme pour Drafts, mode nuit disponible…

reduc-450

  • Recherche sur le contenu du presse-papier ou recherche dans la liste de tous les mots proposés…

reduc-450

  • Comme c’est de circonstance ce soir… un mot qui décoiffe et ses…

reduc-450

  • quinze notices… Notez que vous pouvez poursuivre vos recherche sur le net…

reduc-450

  • Toute définition peut être exportée… Tiens, vers Drafts en Markdown

reduc-450

  • On retrouve les deux ambiance de l’outil précédent et le principe de la synchro de données… Histoire de retrouver sur iPad, par exemple, les termes recherchés…

reduc-450

  • Un historique et des favoris permettent de mieux se repérer… et accéder à un terme précédent… Et même un Widget pour appeler l’app ou ses favoris…

Bref, pas mal du tout, non…?

Bon, la version Pro permet d’accéder au mode nuit et virer les pubs… entre autres…

le 12/01/2017 à 18:45 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Écrire (encore et encore) en 2017

Gaffe : …tout le plaisir est pour moi

dans dans mon bocal | écrire
par Jean-Christophe Courte

Au premier janvier, j’ai renouvelé chez @Monarobase l’hébergement d’urbanbike, ce qui revient à une promesse implicite de continuer encore à noircir1 quelques pages Web2 cette année !

Mais pour raconter quoi ?

Au moment de tracer ces quelques lignes sur Drafts à l’aide de mon stylet silencieux (Bamboo), celui à tête de (caout)chouc – comprends qui peut ! – je n’en ai pas encore d’idée précise. Quoique !

En effet, peu à peu, cet espace s’est transformé. Ou, plus exactement, je l’investis progressivement de petites humeurs3 au lieu de ne rédiger que des brèves autour d’iOS.

Merci aux ami(e)s qui m’ont écrit pour m’inciter à poursuivre…! Et, oui, il n’y aura pas plus d’ouverture des commentaires que les années précédentes…! Un courriel ou un tweet, c’est plus simple…


  1. Pour mémoire, personne ne vous oblige à parcourir ce site, c’est évident… 

  2. …plus de 12400 liens sur ancres, 5950 articulets ici… 

  3. Ma deadline début février est un conte : il était une fois des vautours… Et cela ne manquera pas de sel… de Guérande…! 

le 07/01/2017 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Écrire sur iPad : Nebo et Drafts tiennent la corde en 2017

Avec un stylet, CQFD !

dans dans mon bocal | écrire | grospod | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Tiens, tiens, il y avait longtemps…! J’ai profité des vacances de fin d’année pour tester à nouveau tous les produits de traitement de texte dont je dispose. Et j’ai simplement modifié ma manière de procéder après avoir testé de fond en comble (j’exagère…!) la dernière version de Nebo.
Attention, ce qui suit me convient mais chacun réagira selon ses besoins et sa vue car Nebo implique quand même d’écrire assez petit, ce qui n’est pas très confortable pour certains utilisateurs (dont je fais partie, mais j’arrive encore à me contraindre) qui se tournent du coup, vers Stylus développé par le même éditeur mais avec un taux de reconnaissance plus faible que Nebo.

Pour ma part, je suis de plus en plus conquis même si je déplore l’absence de ce mode nuit que je retrouve alors dans Drafts.

Peu à peu, je me retrouve à démarrer mes écrits dans Nebo en employant le Pencil vendu par Apple.

j’écris au long court sans me préoccuper de la reconnaissance qui est de plus en plus fine, quitte à biffer ce qui est foireux à la relecture.

reduc-450

Une fois ce premier long “jet” écrit, je vérifie grossièrement si Nebo s’en sort correctement puis j’exporte le texte “nu” vers Drafts comme annoncé plus tôt.

Je reprends ce texte ensuite en le balisant en markdown. Mode nuit activé mais, selon l’heure, je bascule vers la pointe silencieuse1 du Wacom Bamboo.

reduc-450

Ce changement d’outil me permet de repérer mes erreurs de saisie généralement, mais aussi de glisser quelques notes en bas de page2. Et, loin d’être inutile, de redécouvrir le texte car désormais affiché sous une autre forme.

Enfin, toujours depuis Drafts, je conserve mes habitudes d’export vers Editorial, Day One ou Ulysses.

En résumé, rien n’a réellement chargé, c’est simplement Nebo qui s’est invité en tête de mon dispositif de rédaction sur iPad Pro avec son épatante capacité à me comprendre (…en terme de calligraphie, CQFD), ce qui ne marque jamais de me surprendre !


  1. Sans dédaigner le clavier d’Apple ou de SwiftKey. 

  2. mais aussi de corriger mes apostrophes droites, ajouter des insécables avant certains signes de ponctuation, etc. 

le 05/01/2017 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?