Urbanbike

Recherche | mode avancée

Traitements de texte Markdown sous iOS

Pas une unique réponse mais un tas d’options

dans dans mon bocal | écrire | grospod | usages | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Quel outil pour remplacer celui1 qui vient de basculer en mode abonnement ? Éternel enthousiaste, je m’empresse de répondre via Twitter à un gars que je suis depuis des années. Puis, deux heures après, j’efface mes réponses en prenant conscience que je n’ai aucune légitimité à conseiller quoi que ce soit !

Que les choses soient dites : ce que j’écris ici, sur ce site, est un simple partage d’expériences. J’ajoute un “s” car j’ai pas mal varié en passant d’une app à une autre.

Au lecteur de se forger son opinion suite à ces quelques billets sur telle ou telle application. Mais conseiller un professionnel du barreau via quelques tweets est une erreur. Je ne sais rien de ses besoins, je peux juste m’en faire une idée, assurément erronée.

Par contre, vous dire ce que j’utilise2 (…ou ce que je n’utilise plus en ce moment), c’est juste partager mon expérience d’utilisateur.

Car peut-être que la vraie bonne solution serait – paradoxement – de conserver Ulysses même avec son abonnement.

La seule alternative avec dossiers et sous-dossiers, chaînage de fichiers, table des matières et Markdown, voire MultiMarkdown, reste – à mes doigts – iA Writer qui est en version 5 sous iOS et sans abonnement. Je n’ai pas assez d’expérience sur Bear (abonnement du coup) pour le conseiller même si son coût n’est pas excessif en terme d’abonnement.

Mais peut-être que mon fidèle Drafts ou encore Editorial suffisent ? Pour ma part, ces deux apps restent aux premières loges sur mes écrans.

Enfin, je ne suis pas un écrivain, plus un professionnel de la rédaction d’ouvrages techniques3, jamais été journaliste (…juste pigiste4 naguère). Bref, je parle depuis mon écran mais cela ne fait pas de ma pomme ridée un …expert !

Bref, ceci explique pourquoi j’ai supprimé mes quelques tweets sous peine de me prendre au sérieux !

Aussi c’est bien à vous (…et à ce délicieux avocat) de choisir vos outils. Rappel, les conseilleurs ne sont jamais les payeurs. Pour ma part, j’achète mes traitements de texte, je les teste, j’évoque mes expériences dans ces pages et je les utilse au quotidien quand ils me conviennent.

Courte (short) list(e)

Si besoin de feuillets multiples :

Si pages indépendantes (qui peuvent êtres expédiées via des actions dans les des présentées précédemment d’ailleurs…!)

À part mais étant bien un traitement de texte Markdown et capable d’exporter en PDF, je ne résiste pas à citer Day One journal + mémoire


  1. Oui, on évoque bien urbanbike | Pourquoi je ne m’abonne pas à Ulysses, le témoignage exclusif du frère de Pénélope, ce qui peut étonner vu que j’utilise Day One en premium (mais avec 4995 entrées et 4177 photos au moment d’écrire cette note de bas de page). Néanmoins, je n’en ai pas fini avec Ulysses car ma fille l’apprécie à juste raison. 

  2. Pour écrire ce billet, Drafts et Stylus sur iPad avec un stylet Wacom. À noter qu’iOS 11.2 me semble effectivement plus rapide. 

  3. écrits en leur temps d’abord sur Word…! 

  4. …et poubellisé. 

le 02/12/2017 à 17:50 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Écriture manuscrite, typo de labeur et bonne posture

Point route !

dans dans mon bocal | écrire | grospod | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Ce qui suit sont de petites notes, des réflexions sur ma propre pratique : cela n’a aucun intêret pour la majorité des lecteurs mais je les pose là.
Ne perdez pas de temps à lire si le sujet ne vous… Ah ? Vous êtes déjà parti !

Choisir sa typo de travail

Suite du billet urbanbike | Ajouter une typo dans Drafts (ou Pages, etc.) sous iOS.

Qui sait si certains ne vont pas nous expliquer que ces ajustements restent de simples gadgets (…les mêmes qui ne peuvent écrire qu’avec tel type de stylo à plume…!), que tout ceci n’a aucun intérêt. Ils ont peut être raison, peu importe !

Même si ce n’est que psychologique, ce changement de typo dans Drafts sur mon iPad Pro m’a mis en joie. Un rien désormais me comble !

J’en ai profité pour augmenter la taille affichée à défaut de prendre un rendez-vous chez l’ophtalmo (…et donc, à terme, commander de nouveaux verres car il est évident que ça commence à partir en vrille).

Hygiène des pointes !

Comme j’écris très souvent sur l’iPad avec un stylet Wacom (…pour éviter le bruit de la pointe sur l’écran, je préfère mille fois l’usage de la pointe caoutchouc et ses petits glissements comme de petits cris de souris !), je me suis également rendu compte que la pointe de cette dernière se déchiquetait et qu’il devenait urgent de la remplacer. Ce que j’ai fait, ayant acquis naguère des pointes dures de rechange.

Nette amélioration, colossale même !

Bref, ces deux actions conjuguées portent leurs fruits.

Dernière révolution, j’ai pratiquement cessé d’écrire dans mon lit même si cela me manque.

Pourquoi ? Pour éviter de bosser en mode nuit sans lumière ou veilleuse, ce qui ne fait pas de bien à mes yeux fragilisés.

Du coup, une lumière douce sur ma droite, l’écran de Drafts avec un fond bistre, le iPad en mode portrait et votre serviteur, les fesses posées dans son vieil Aéron. Ou debout avec un empilement de bouquins pour surélever ma tablette.

Liaison des lettres ?

Autre amélioration assurément psychologique vu qu’il n’y a aucune note de version, moins de problèmes de reconnaissance de mon écriture sous MyScript Stylus.

Mais là, j’avance deux explications : l’habituelle “bonne séparation des mots” et, prise de conscience récente, le fait de lier nettement plus fréquemment les lettres dans un même mot au lieu de les détacher comme d’habitude.

Bon cela n’empêche pas les accidents de reconnaissance (faibles) et parfois le redoublement de quelques lettres. Mais le tout reste anecdotique à l’usage et donc supporté cris de rage (quoi que !).

Confort au final

En revanche, mes pensées (…si, si, on appelle cela ainsi !) ne sont plus freinées. En clair, je ne perds pas de temps à corriger mes fautes de frappe comme c’est le cas au clavier et conserve nettement mieux le fil de ma réflexion malgré ma mémoire de poisson rouge.

Cela ne veut pas dire qu’il y a moins de bétises écrites (!), juste que je peine drôlement moins à les rédiger !

En résumé, je suis plus à l’aise pour dessiner que pour tapoter ! Cela ne parlera pas aux jeunes générations qui ont l’habitude du clavier mais l’écriture manuscrite est un plaisir… Plus encore quand elle est traduite en caractères d’imprimerie instantanément !

le 28/11/2017 à 15:15 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Ajouter une typo dans Drafts (ou Pages, etc.) sous iOS

Avec AnyFont et la gestion de Profils

dans dans mon bocal | écrire | lire | typo | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Billet non urgent rédigé par strates successives…!

La plupart des traitements de texte sous iOS possèdent leur propre collection de polices de caractères et charge à l’utilisateur de puiser dans cette dernière pour choisir sa typo de labeur… Mais difficile de s’écarter de leur choix restreint.

Certaines applications réduisent cette collection à une ou deux typos, décision murement réfléchie pour iA Writer et choix qui s’avère excellent.

Enfin, d’autres traitements de texte permettent depuis longtemps de personnaliser en ajoutant une nouvelle typo. C’est le cas de …Pages mais aussi de Drafts

Je pense que nombre de personnes qui écrivent sur des sites autour de l’univers d’Apple finissent par avoir les mêmes idées (!!) et j’ai été amusé de lire, à la suite des dernières options offertes par iA Writer, un chouette billet de Federico1 qui rappelle l’existence de IBM Type - Design et sa typo Plex que j’avais évoquée sur Twitter il y a une quinzaine de jours…

AnyFont propose une approche intéressante en permettant d’intégrer un jeu de polices à celles du système. Et, du coup, de permettre aux applications qui font appel aux fortes système d’étendre leurs options. Attention, ce n’est pas gagné à chaque fois. Si Ulysses le permet comme feu Daedalus touch — relire urbanbike | Typo et Daedalus touch | 3 et les deux billets précédents… — , ce n’est pas le cas de Byword ou de Editorial par exemple.

Rappel : je suis un utilisateur quotidien de Drafts mais j’étais un peu lassé de la typo Menlo …que j’apprécie, certes. Or, avec l’âge, j’ai besoin de modifier ma typo de labeur sur ma version de Drafts: Quick Capture sur mes écrans sous iOS. Bref, d’avoir une typo moins light (ou plus contrastée) pour écrire.

Mais comment l’installer ? C’est ici que rentre en scène AnyFont.

Installation pour Drafts

En utilisant le système des signatures (des profils), AnyFont offre une approche originale pour installer des typos supplémentaires tant sur un iPad que sur un iPhone.

Installer un profil

reduc-450

  • À gauche | Dans la liste repérer la typo à installer. Pour mémoire, un set dans Drafts supporte trois graisses… Normal, italique et gras… Mais ce gras peut être plus ou moins gras, de medium à black, le normal un light, voir un thin, etc. Mais il vous faudra choisir en fonction du type de contraste visuel que vous recherchez…
  • À droite | Si vous avez tapoté sur une fonte vous arrivez sur ce panneau… Poursuivez en tapotant à nouveau…

reduc-450

  • À gauche | Comme on réalise quand même une opération délicate, l’app se pare de tas d’avertissements…
  • À droite | Puis affiche ce qu’elle va réaliser, c’est)à-dire installer un Profil

reduc-450

  • À gauche | Là, c’est vous qui intervenez et les 6 chiffres de votre code sont nécessaires…
  • À droite | je vous l’ai dit, c’est truffé d’avertissements…

reduc-450

  • À gauche | Un dernier avertissement car le profil n’est pas signé (Ceux de la béta d’Apple le sont)
  • À droite | La dernière étape franchie, le Profil est installé et vous pouvez revenir immédiatement dans AnyFont pour installer une nouvelle graisse…

Mais d’où viennent les typos…?

Soit vous achetez un set chez AnyFont, soit vous vous expédiez un .zip de vos propres typos .ttf ou .otf (en évitant qu’il y ait un second point (.) dans le nom de fichier .zip…).

reduc-450

  • À gauche | Il suffit d’ouvrir le fichier lié à un Mail dans l’app…
  • À droite | et hop…

Supprimer un Profil (et donc une typo)

Facile…

reduc-450

  • À gauche | Rendez-vous dans Général…
  • À droite | Puis dans Profils…

reduc-450

  • À gauche | Choisissez la typo à supprimer (notez que l’on cause de fichiers .ttf ou .otf)
  • À droite | Puis validez…

Et dans Drafts, comment ça se passe…?

C’est même l’objet de ce billet, hein…!

reduc-450

  • À gauche | J’étais très Menlo
  • À droite | J’ai testé à IBM Plex Sans

reduc-450

  • À gauche | Avant de passer à IBM Plex Mono
  • À droite | Illustration de ce qui a été dit plus haut avec la Forza… Si vous installez un gras… Black, le contraste sera plus élevé, CQFD.

Bref, réfléchissez et souvenez vous qu’il s’agit du confort de vos yeux pour écrire, pas de suivre telle ou telle recommandation… Faites-vous plaisir et n’hésitez pas à changer…

Gaffe et sans aucune garantie de ma part comme d’habitude…!

le 26/11/2017 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Stylus à jour sous iOS | Même si mise à jour non renseignée

Rappel : c’est le clavier de ceux qui aiment calligraphier, écrire à la main quoi !

dans écrire | grospod | usages
par Jean-Christophe Courte

Samedi soir, en même temps que la mise à jour de Firefox, une autre de… MyScript Stylus - Handwriting Keyboard.

Sauf que rien n’indique les points modifiés, le numéro de version est identique à celle d’il y a un an ainsi que les maigres infos associées. Autant chaque version de Nebo est accompagnée d’une mise à jour de sa numérotation, autant rien ici.

Autre sujet d’étonnenent, l’interface n’a pas bougé d’un iota et bien malin celui qui peut déceler un changement. En tous cas, cette mise à jour même non documentée1 rassure les utilisateurs qui voient d’un bon œil cette arrivée après la mise à jour d’iOS 11 effectuée par Apple.

Bien entendu, nous aimerions en savoir plus.

Pour ma part, rien n’a changé : redoublement parfois d’un bout de texte, difficulté à accepter de temps à autre une correction et donc soit un apprentissage lettre à lettre, soit un basculement provisoire vers un clavier avec touches et retour.

Et pourtant, pas question de bouder cette version étrange, pour une fois que l’on voit apparaitre un signe de Myscript vis à vis de cette App !

Si l’application semble s’améliorer, c’est surtout parce que ces utilisateurs quotidiens ont appris à composer avec cette app unique. En gérant un plus grand espace entre les mots et, surtout, via une graphie manuscrite personnelle corrigée !

Entre mon écriture manuscrite il y a …2 ans (déjà !) et maintenant, c’est le jour et la nuit. Et je le constate quand je suis amené à écrire au crayon sur un carnet ou au stylo sur une carte postale : c’est devenu lisible !

Merci à Stylus de m’avoir obligé à revoir de fond en comble mon écriture manuscrite : du coup, écrire un billet le soir dans mon lit, le iPad couché (sic !) sur ma couette est un exercice facile que j’effectue d’une main, celle qui tient mon stylet Wacom ou le Pencil de chez Apple.

C’est pourquoi nous sommes un certain nombre d’utilisateurs, pas de la dernière pluie, à toujours espérer une version améliorée de Stylus. Pour nous, écrire à la main est plus libérateur de notre pensée que de le faire à deux mains (…ou à quelques doigts) par le truchement d’un clavier.

Note de fin : Alors rien de notable ? Cette mise à jour n’apporte rien ? À vrai dire, je n’en sais rien : meilleure maîtrise, mon enthousiasme ou, effectivement, à l’application !

N’empêche que je suis content, ravi de me rassurer en me disant que l’app n’est pas abandonnée au seul profit de MyScript Nebo.

Ce billet a été “écrit” au stylet et le dessin de mon écriture immédiatement traduite en caractères d’imprimerie par l’application.


  1. C’est une habitude : MyScript Calculator - Calculatrice manuscrite a été mis à jour récemment sans plus d’information. 

le 19/11/2017 à 07:12 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Écrire un scénario avec Slugline sous iOS

Balisage Fountain, barre additionnelle dédiée, deux pouces sur la première version de Slugline pour écrire des dialogues sur iPhone ou iPad…!

dans bosser n’importe où | écrire | grospod | pratique
par Jean-Christophe Courte

Après la machine à écrire, les carnets de note puis l’ordinateur, portable ou non, les scénaristes disposent depuis quelques années de deux nouveaux écrans pour coucher scènes… épiques et répliques assassines : l’iPad (…oui, on peut employer un iPad pour travailler1 même si cela continue à en étonner certains2)…

Mais aussi l’iPhone.

Pour ma part, depuis l’arrivée d’une taille d’écran plus vaste gentiment moquée ci et là, l’iPhone est devenu ma machine à écrire : je m’en suis expliqué dans ce billet, urbanbike | Usages | En passant, pourquoi mon iPhone est devenu ma machine à écrire…!.

L’écriture de scénarios répond à des codes très précis car il n’y a pas que les dialogues des divers protagonistes à travailler mais également préciser leurs attitudes, psychologie, expressions. Sans oublier les mouvements de caméra à indiquer. Et conserver via des ruptures ou un rythme, un style constant, maintenir l’attention du spectateur, construire les rebondissements indispensables pour lui faire passer l’envie d’aller voir ailleurs…!

Des outils disponibles sur Mac mais pas que…!

Sous macOS, vous pouvez employer Highland, Final Draft, Celtx Script, Loglineou… Slugline

Depuis une semaine, en plus de Scripts Pro ou Editorial (si, si…!), vous pouvez tester Slugline, les habitués de la version macOS vont retrouver leurs habitudes…

Format Fountain

Comme Highland et quelques autres, Slugline emploie l’équivalent du balisage Markdown dédié aux scénaristes, Fountain. Ce balisage s’apprend vite, peut s’employer dès lors dans n’importe quel traitement de texte qui enregistre au format texte mais il s’avère plus rationnel d’employer un outil dédié (ou orienté) pour l’affichage du contenu selon les codes en vigueur dans la profession.

Slugline propose également les fameuses notes qui restent à la seule discrétion du rédacteur (…ne seront pas exportées dans le document final) et, tout aussi indispensable, les morceaux de dialogues ou des suggestions d’action qui seront caviardés à l’export mais conservés tels dans le fichier de travail…

reduc-450

Slugline permet de saisir tranquillement (à gauche) et de produire le document formaté standard (à droite)…

reduc-450

Pour cela, une barre additionnelle avec des balises Fountain mais également du Markdown

reduc-450

Des préférences assez subtiles à piocher…

Dont une que je signale après avoir fait mes copies d’écran, la possibilité de décocher le caractère Cont’d qui vient parfois mettre le souk dans la sortie formatée s’il y a des notes balisées ainsi [[note]] dans le flot… (cf. La première copie d’écran, vue de droite)…

reduc-450

La prévisualisation affiche ce qui peut être exporté en PDF ou simplement imprimé… Du coup, je suis parti en vrille pour tester ce produit, ce que reflète cette dernière copie d’écran…!

Oui, à l’usage, quelques dysfonctionnements mais, vu la qualité de la version macOS, cela sera corrigé vite et cela n’empêche nullement de mettre les pouces ou les doigts pour se lancer dans l’écriture sous iOS…!

Rappel utile : vos textes peuvent rester sur l’iPhone (ou l’iPad) ou être synchronisées entre iOS et macOS via iCloud ou DropBox.

Au final, j’apprécie cette première version sobre, élégante, efficace… Et vais expédier au développeur quelques remarques pour une version prochaine dont lui demander l’accès à une liste des personnages liée à chaque fichier de travail…

À suivre…!


  1. J’avais commis un livre sur ce sujet en 2011… 

  2. Relire quelques sujets écrits en 2014 — rappel, je n’ai plus aucun lien avec l’une ou l’autre de ces rédactions depuis… 

le 13/11/2017 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Usages | Par petites notes avec ia Writer 5 sous iOS

Écrire par fragments sur iPhone, illustration…

dans dans mon bocal | écrire | grospod | outils | usages
par Jean-Christophe Courte

Si d’autres applications Markdown ont poussé le concept assez loin, il n’est pas inutile de rappeler que des apps iOS comme ia Writer permettent aussi bien et sans un abonnement excessif de prendre des notes pour les organiser après coup sans difficulté.

iA Writer vient de sortir en version 5, j’avais rapidement rédigé quelques billets sur la beta1 auxquels vous pouvez également vous référer.

Ici, une série de copies d’écrans réalisées dans ma voiture en stationnement (ma vie est passionnante) puis (si, si…!) puis liées par un texte finalisé (encore) dans ma voiture en attendant ma passagère !
Je file faire un ping-pong entre deux averses…

Bien nommer chaque fragment

Une bonne pratique est d’utiliser astucieusement la première ligne de chaque note pour nommer le fragment que vous allez rédiger individuellement…

…bien entendu, chaque titre de note peut être modifié mais placer les bons mots clés ou la bonne formulation d’emblée est un gain de temps certain…

reduc-450

Une fois la note disposant de sa première ligne devenue le nom du fichier, rien ne vous empêche de supprimer cette première ligne…!

En effet le nom de fichier demeure, CQFD.

reduc-450

Une recherche subtile

Cette nouvelle version de ia Writer possède une fonction de recherche à deux niveaux :

reduc-450

  • une recherche pour accéder à un autre fichier en recherchant un mot clé, tous les fichiers créés par ia Writer sont alors filtrés à la recherche de la chaîne de caractères.
  • une recherche remplacement dans la note ou fichier ouvert… en ce cas, un appui long permettra d’accéder à cette action.

reduc-450

Je ne vous fais pas un dessin, c’est efficace.

Assembler les notes

Que faire ensuite de cette myriade de petites notes, fragments !? J’en avais parlé récemment dans quelques billets publiés ici2 mais je préfère revenir à grands traits dessus.

Les assembler en un seul contenu via une page qui contiendra tous les liens vers ces différentes notes.

reduc-450

Cela peut sembler compliqué mais s’avère assez simple à l’usage d’autant qu’il est facile de créer des liens via une icône dans la barre additionnelle (…qui occupe désormais l’espace du clavier masqué).

reduc-450

Le lien apparaît en clair avec le nom du fichier. D’où l’importance du nomage en amont !

Une prévisualisation avec des modèles différents

Une fois tous les liens ajoutés, les notes liées, il suffit de rester dans ce document maître pour prévisualiser le tout…!

reduc-450

Différents modèles sont disponibles.

reduc-450

Mais il peut manquer une table des matières.

Un sommaire automatique

Comme ia Writer se base sur les dernières avancées de MultiMarkdown, la fameuse balise TOC peut être employée pour créer un sommaire dès lors que les niveaux sont bien hiérarchisés (attention : pas de trous dans la hiérarchie, pas de passage d’un niveau 2 à un niveau 4 par exemple).

reduc-450

Des fonctions à revisiter…

ia Writer offre des accès plus simples à nombre de fonctions pratiques

reduc-450

Pour s’aider à écrire, changer la taille de la typo

reduc-450

Mais le must est de disposer d’une fonction de Versioning qui permet de revenir (certes, note par note) à une version précédente de chaque note)

Un clavier à ses doigts

Avec cette disposition qui occupe la place du clavier, à vous de disposer vos touches de fonction comme vous le souhaitez. Celles de mes copies d’écran correspondent à ma disposition et non celle par défaut…

reduc-450

Changement d’affectation aisé d’une touche, ici pour atteindre la fin du document affiché (comme c’est un assemblage de notes, on agit fragment par fragment)

reduc-450

Et, bien sûr, tout changement est immédiatement opérationnel

reduc-450

Exports tous azimuts…

Même si ia Writer ne propose pas d’export au format ePub, les options sont larges…

reduc-450

PDF, bien entendu avec la maquette de votre choix…

reduc-450

Ou export de tout l’assemblage de fragments au format Markdown en une seule fois vers Drafts par exemple…

reduc-450

Bref, souple, subtil et mise à jour de 4 vers 5 sans supplément de prix…

Bravo les développeurs…!


  1. Relire urbanbike | Version 5 en vue | coup d’oeil sur la beta de iA Writer iOS et urbanbike | Version 5 en vue | coup d’oeil sur la beta de iA Writer iOS | 2 

  2. Revisiter comment ça se passe dans iA Writer, le principe est le même globalement même si plus agréable sous cette version 5… urbanbike | Enchaîner vos fichiers avec iA Writer, urbanbike | Enchaîner vos fichiers avec iA Writer | 2, [urbanbike | Enchaîner vos fichiers avec iA Writer | 3](https://urbanbike.com/index.php/site/enchainer-vos-fichiers-avec-ia- 

le 10/11/2017 à 15:25 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Usages | Editorial, iOS et moi !

Toujours intéressant de redécouvrir une app après un bref éloignement de quelques mois

dans dans mon bocal | écrire | usages | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Ce dernier semestre, je l’ai passé avec Drafts 4 et Day One, totalement en rogne vis à vis de Ulysses et de son abonnement estival, testant la dernière mouture de ia Writer mais oubliant, pour le coup, de revenir de temps à autre sur Editorial.

Non pas que l’application ait été oubliée, je m’en sers régulièrement au format TaskPaper mais nettement moins en mode traitement de texte.

En rédigeant la dernière mouture de urbanbike | Usages | Sac à dos et iPhone | mes apps en voyage, j’ai remis mes doigts dessus et me suis souvenu pourquoi j’avais longtemps plébiscité cette application. Je l’avais abandonnée quand le developpeur avait laissé une limite au nombre de fichiers accessibles sous DropBox. Même s’il avait réagi très vite et corrigé, j’étais passé à autre chose puis revenu à nouveau à Drafts.

On ne rit pas mais j’ai également redécouvert nombre de workflows que j’avais modifié, la série d’icônes en haut de la version iPad soigneusement organisée pour doubler la barre additionnelle spécialisée de Editorial, les snippets, etc. Et, en mode saisie, l’élégance de la feuille de style qui évite quasiment de passer par la prévisualisation.

reduc-450

  • Prévisualisation accessible par un simple glissé vers la gauche puis retour par un simple glissé vers la droite…
    Notez l’ergonomie de la page de saisie avec sa rangée d’actions en haut et, dans la preview, le fait de disposer d’autres onglets dont l’accès à des pages internet…

Il faut dire aussi que Editorial et Drafts sont deux applications à la philosophie proche. Certes, aux workflows (actions) non identiques en terme de logique mais ce sont deux outils redoutables pour qui les approche. Complémentaires est bien le mot qui s’impose.

Mais ce qui est intéressant est qu’ils peuvent aisément s’envoyer comme dans une partie de ping-pong un texte balisé en Markdown et laisser au rédacteur préférer saisir ses notes en base de pages sur l’un et ses ancres sur l’autre, etc.

Bon, les rédacteurs moins téméraires peuvent se rabattre sur ia Writer qui arrive en version 5 ou encore sur Ulysses qui reste un excellent outil avec sa gestion de feuillets.

Mais il n’est pas incongru de réfléchir à Drafts ou à Editorial. De plus, si vous êtes auteur de scénarios, Editorial supporte certes Markdown et TaskPaper, CSS, JavaScript, HTML, texte pure mais surtout le format Fountain, parfait1 pour gérer dialogues et nombreux personnages de l’intrigue sur un iPad ou un iPhone…!

Bref, il est clair que Editorial est déconcertant (possède so, propre navigateur) mais si vous êtes curieux, voire un peu aventureux, il mérite toute votre attention.

Editorial ne supporte pas iCloud mais uniquement DropBox, ce qui le rend intéressant en complément de… Drafts qui, lui, synchronise dans iCloud mais exporte vers DropBox. Je vous laisse imaginer les options.

reduc-450

  • Complémentaires vous dis-je… Notez que la liste des actions est de mon fait, que chacun peut y mettre ce qu’il veut, que Editorial supporte TextExpander, etc.

Editorial : uniquement sous iOS (iPhone et iPad)

le 08/11/2017 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?