Urbanbike

Recherche | mode avancée

Le retour de l’écriture manuscrite ? Ou dernier sursaut…!

Non ? Si !

dans dans mon bocal | groummphh | vieillir
par Jean-Christophe Courte

C’est le billet auquel vous aviez échappé… jusqu’a maintenant !

Alors, en vrac et un peu provocateur :

En découvrant, amusé, le peu de cas, publicité accordée à cette technologie par les sites qui “causent” Apple, je me suis simplement demandé si écrire à la main n’était pas, en définitive, un “truc” de vieux !

Je n’ai rien contre les vieux, j’en suis un !

J’ai relu mes petites notes, celles prises avant de réécrire pour la troisième fois (sic !) le billet précédent, et je suis retombé sur cette remarque ironique que je m’étais faite en revenant du Cirque de Navacelles (…je reviendrais sur cet endroit splendide et sur ses accès parfois emportés par un torrent).

Car qui écrit réellement à la main aujourd’hui ?

Hormis les scolaires (et pour combien de temps ? Ce sont bien des Digital Natives, non ?) et les vieux ?

Tout le monde a le nez désormais sur un écran… Et un clavier connecté.

Ensuite, même les scolaires abandonnent peu à peu la pratique quotidienne de l’écriture manuscrite, forcé (j’aurais du placer des guillemets) par l’usage des réseaux sociaux et des SMS (…je brosse le tout à grands traits, bien entendu).

Bref, hormis expédier une carte postale une fois l’an, les occasions d’écrire sont de plus en plus rares… surtout si le manque d’entrainement rend l’épreuve de plus en plus pénible !

  • Remplir un chèque ? Carte bleue et bientôt généralisation du paiement sans contact
  • Déclaration d’impôt ? Elle est pré remplie
  • Du coup, je sèche ! Mots croisés ? Même la lettre de motivation qui accompagne un CV se présente écrite à la machine à écrire. Bon, je me goure certainement mais comme l’impression que les cas d’écrire se raréfient…

Le seul truc qui reste est la signature en bas des lettres imprimées… depuis son ordinateur ! Même plus besoin de savoir écrire. À la limite, une croix suffit !

D’ailleurs c’est pratiquement ce que je réalise quand je reçois un colis et que je dois signer sur l’écran minuscule que me tend le livreur… impossible sur ces dispositifs de “signer” proprement !

Bon, reste encore les épreuves du Bac qui réclament un grand moment de solitude devant une feuille blanche… mais après ? QCM ?

Je serais curieux de savoir si les fabricants de stylo voient leurs ventes augmenter ou se tasser.

On apprendra un de ces quatre que le dernier fabricant de stylos vient de fermer ses portes ! Après le dernier fabricant de machines à écrire, le dernier fabricant de lecteurs VHS. Bien après celui des lampes à Pétrole, certes !

Bref, j’ai le sentiment étrange de faire partie des derniers mohicans, ce qui n’est pas fait pour me réjouir1. Mes gamins savent écrire mais quid de la génération suivante ? Okay, je ne serais plus là pour le découvrir !

Dommage car je reste persuadé (…pour me rassurer ?!) que cette relation directe entre la pensée (ou le cerveau) et la main était un truc assez génial.

L’air de rien, écrire c’est dessiner, cela me semble assez ballot de se priver de cette épatante fonction !

Mais bon, si cela répond aux Lois de l’évolution (…et du commerce !), il sera difficile de s’y opposer !

le 26/07/2016 à 11:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

MaxCurve 2.1.2 iOS gère le HDR

En images…

dans ailleurs | dans mon bocal | grospod | iOS | photographie
par Jean-Christophe Courte

La version 2.1.2 disponible ce matin ajoute une option intéressante qui s’apparente à un traitement HDR.

reduc-450

Bon, l’effet peut être violent et c’est à vous ne pas trop amplifier…

reduc-450

Caillette à base de bettes et de de queues de radis…

J’apprécie ce produit qui fait partie des applications clés sur mon iPhone depuis son lancement, je l’ai évoqué moult fois (sans succès…!)

Chaudement recommandé par l’auteur de ces lignes…

le 26/07/2016 à 08:45 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

l’iPad en mode Scribe

Pourquoi j'ai changé ma manière d’écrire…

dans bosser n’importe où | dans mon bocal | écrire | iOS | outils | pratique | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Comment exprimer un point de vue sans devenir chiant, voire passer pour un mono maniaque ? Trop tard…!

Rappeler le contexte ? Pourquoi pas !

Alors, cher lecteur, il fait un temps d’enfer (hier vers 17:00) et votre serviteur s’est octroyé une rapide douche glacée, histoire de baisser sa température interne. Jusqu’ici, ça va ?

Enchaînons !

le iPad sur les genoux, au lieu de coller mes doigts sur le clavier, c’est le Apple Pencil qui me permet d’écrire à toute vitesse ces quelques lignes.

Oui, oui… d’écrire… à la main.

Le jour, c’est le stylet d’Apple que j’emploie. La nuit, celui à tête caoutchouc de Wacom, nettement plus… silencieux !

Non ! Il recommence !

Ce que je veux exprimer dans ce billet que j’écris pour la troisième fois est d’une banalité révolutionnaire (sic !).

Depuis ma découverte de l’App Stylus associé également à ce iPad Pro et à un Pencil, ma manière d’utiliser le iPad a totalement changée.

J’insiste à dessein sur le totalement.

Quelques jours de balade en France m’ont conforté, d’autant que la couverture wifi était réduite. Donc plus de temps le soir pour infirmer ou conforter mes nouveaux usages, peu distrait par l’actualité hormis une horreur quasi quotidienne.

le premier signe de ma radicalisation scribisitique repose sur l’ennui que l’usage d’un clavier avec des touches provoque sur moi quand j’utilise l’iPad. Ennui est bien le terme qui sied le mieux même si j’ai d’autres expressions en réserve…!

Le second signe est l’impression d’être plus fluide1, plus concentré dès que j’écris à la main sur l’écran.

Au lieu de passer du temps à corriger mes fautes de saisie dues à mes gros “maladoigts”, revenir en arrière et perdre le fil de ce que je suis d’écrire, je trace mes lettres, mes phrases…

Le troisième est que j’écris dans toutes les applications de la même manière sans me préoccuper de chercher où se trouve telle ou telle touche. J’ai besoin du signe % ? J’écris % comme je pourrais écrire également un chiffre… 1, 2, 3, 4 !

Bon, je ne vais pas vous saouler (…c’est déjà fait) mais si vous savez “écrire”, vous savez employer ce clavier Stylus… Qui n’est évidemment pas un clavier mais juste une surface2 dans laquelle… écrire !

En résumé (je suis déjà trop long, là…!), en un mois, je suis passé du mode tapoteur de touches au mode Scribe ! Si, si !

Or des solutions de frappe rapide, des claviers alternatifs3, j’en ai mangé…! Du mode Dictée également… avec parfois une certaine réussite mais en découvrant, à l’occasion, que je n’étais pas assez calme, trop d’idées dans ma caboche au moment de formuler, énoncer ma phrase… Du coup, télescopages mais également un dispositif fatiguant à force d’articuler sans être toujours bien compris pour le coup ! Et je passe sur les corrections des pluriels, etc.

Mode Scribe

Dans le cas de la reconnaissance de mon écriture pour la transformer à la volée en simples caractères, mes efforts d’écriture sont couronnés de succès4. Même ma perfide gamine s’en est rendue compte, ce qui m’a fait plaisir !!

Depuis, je suis convaincu de ne jamais avoir écrit5 autant ! Entre ce qui est publié sur ce blog, mes notes de voyage, mes simples notes qui servent de matière pour d’éventuels billets6, les bouts de texte par mon futur “Goncourt(e)”, sans oublier les messages et mails… Je ne cesse d’écrire à la main7, c’est fou, non ?!

Sérieusement, je ne pensais pas que je basculais aussi vite. Je sais qu’une version 2 de Stylus sortira l’an prochain sous iOS8 et je pensais que je pourrais adopter cette dernière à ce moment là. D’ailleurs, j’ai pas mal hésité sur le type de saisie : passer par Smart Note ou poursuivre avec Stylus et ses quelques limitations.

À l’insu de mon plein gré, j’ai poursuivi avec Stylus et… Drafts 4, ayant ajusté ma barre additionnelle pour résoudre les quelques manques patents de Stylus, notamment à propos du caractère . Et baliser aussi sec en Markdown.

Étonnamment, il y a un perdant dans cette histoire (pour l’instant… !), c’est TextExpander. Mais le paradoxe est qu’il ne me marque pas trop. Comme je l’ai écrit il y a deux semaines, je corrige à la fin mes textes écrits à la main dans des traitements de texte en mode texte, je retrouve alors mes raccourcis tout comme mes actions ou workflows avant de publier.

Bref, tout va bien, plus que jamais l’iPad Pro9 est bien ma machine à écrire10.

Je peux écrire ici que je suis sincèrement heureux d’avoir retrouvé un réel plaisir à employer ma main tout en alliant ce mode Scribe à… Markdown !

Banal mais sacrément révolutionnaire !

reduc-450

Une image pour finir : ce Pencil blanc… qui écrit en blanc sur le fond noir de mon iPad, comme si c’était un tableau noir infini, c’est prodigieux !

Note de fin : tout n’est pas parfait mais je m’en accommode, le gain est largement supérieur aux quelques dysfonctionnements que j’ai appris à contourner ou à anticiper. Ensuite, se relire une dernière fois à fond et se corriger11 au clavier !

Rapide liste des applications citées dans ce billet…


  1. D’aucuns vont me trouver totalement allumé, je ne cherche à convaincre personne sur le point qui suit : cette manière de procéder libère ma pensée comme ma main, tout devient magnifiquement… banal ! Simple quoi ! Cette sensation, vous la connaissez déjà si vous écrivez au stylo sur une feuille de papier. 

  2. Désolé de ne pas être blasé, je reste épaté par la souplesse retrouvée par ma main qui papillonne sur le bas de l’écran, amusé de décrypter quelques secondes mon écriture abomifreuse avant de la retrouver transformée en caractères d’imprimerie. Oui, j’en suis encore à ce stade ! 

  3. Sur le iPhone, c’est différent : SwiftKey ou le clavier Apple restent les seuls utilisés, d’autant que je saisis avec deux pouces en mode “portrait”. Sans oublier que, techniquement, le Pencil est inutilisable sur le iPhone 6s+. Attendons début septembre pour découvrir si la version 7 du iPhone supportera ce crayon numérique. 

  4. Cela n’a pas été sans efforts mais le résultat est là ! Mes nombreuses lignes de calligraphie finissent par payer ! 

  5. À toute heure, vu que la pointe caoutchouc de mon bamboo Wacom reste étonnamment silencieux. La journée, c’est le Percil qui glisse sur l’écran à toute vitesse : pas besoin de pointe en or, de stylo plume coûteux, d’encre ou encore de choisir le grammage du papier (Opale de Rives ou Conqueror glacier !?). 

  6. où qui finissent à la poubelle… 

  7. le plus étrange est ma moindre propension à faire des fautes. Je ne dis pas que je n’en fais plus, j’en fais moins, comme si ma main en écrivant savait mieux les éviter ! 

  8. bien après la version Androïd, snif ! 

  9. Avec un stylet, CQFD. J’ajoute que je suis revenu au mode paysage pour utiliser toute la largeur de l’écran quand j’écris : j’écris vite et Stylus suit bien le rythme ! 

  10. Pas de soucis pour amender mon texte, biffer, corriger, éditer. Bref, je retrouve les sensations de mes petites notes sur papier, je peux écrire amplement, parfois à la limite de la reconnaissance de ma graphie et, miracle, mon texte est lisible dans la partie haute de l’écran, prêt à devenir l’ébauche d’un billet, un fragment de texte dans Ulysses… 

  11. Et en mode SplitView avec Editorial et Drafts ouverts côte à côte… puis une dernière fois dans Byword sur le Mac. 

le 26/07/2016 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Explorateurs urbains, à votre iPhone !

Garanti sans Pokemon !

dans ailleurs | dans mon bocal | grospod | mémoire | voir
par Jean-Christophe Courte

Au lieu de chercher des… biiiiiip…! pourquoi ne pas vous balader et essayer de trouver de vraies espèces animales et végétales autour de vous ?

reduc-450

C’est ce que propose cette chouette app développée par INPN - Inpn Espèces, alias l’Inventaire National du Patrimoine Naturel…

reduc-450

Chaque photo permet d’accéder à une fiche…

reduc-450

Mais aussi à des infos supplémentaires en ligne…

reduc-450

Et à de meilleures définitions de photos…

À vous !

Sans oublier, en complément :

le 25/07/2016 à 11:15 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Provoke, le noir et blanc — avec grain — sur iPhone

Sans discussion, mon application photo N&B préférée

dans ailleurs | grospod | photographie
par Jean-Christophe Courte

Attention : article lourd du fait des photos (800 x 1200 px) qui le tapissent…

Les lecteurs d’urbanbike le vérifient aisément en parcourant les billets publiés ici même, je suis un inconditionnel de Provoke ⚑ depuis son lancement en mai 2014.

reduc-450

Ce produit a remplacé Nofinder refusé (tssssss…!) par Apple car jugé trop like spy camera. Je n’emploie guère plus MPro (ainsi que MCPro, sa version couleur), deux autres excellentes applications photo du même @toshihikotambo : seul Provoke me convient même si je passe de temps à autre par ProCamera (HDR) ou Camera+ que je redécrouvre…

reduc-450

J’ai retrouvé dans cette App nombre d’options de NoFinder (héhé…!) et ses réglages durs de février 2012. Mais ici, pas de possibilité de zoomer lors de la prise de vue, juste jouer sur l’exposition après avoir sélectionné l’un des nombreux filtres disponibles.

reduc-450

Je suis passé du HPAN au X800 et, très souvent, au lieu de dégainer mon petit Canon EOS M, c’est le iPhone 6s+ et Provoke qui se retrouvent sous mes doigts.

J’aime cette contraire simple de ne pas pouvoir changer le rapport, comme avec une optique fixe. Je cadre, réduire ou augmenter la valeur de l’exposition et hop !

reduc-450

Les réglages sont peu nombreux et, à les yeux, amplement suffisants. Du coup, l’essentiel est de cadrer (deux formats, carré ou 35 mm).

Quelques exemples pour vous faire une idée

Quasi brutes de fonderie (balancées dans Lightroom qui me sert de catalogue et exportées avec profit du iPhone 6s+

reduc-450

Attention, ce type d’image correspond à ce que j’aime comme rendu et vous êtes en droit (!) de ne pas apprécier…

reduc-450

reduc-450

reduc-450

reduc-450

reduc-450

Un exemple de photo en couleur ?

reduc-450

Mmmouiiii… Je préfère le noir et blanc…

Toutes ces images ont été réalisées à Durfort et St Martin de Sossenac, en descendant vers Saint-Hippolyte-du-Fort depuis Anduze mais en passant par la route plus au nord par Lasalle1.

À suivre…!


  1. …un minuscule village signalé par Patrick Auvray lors de notre ballade dans le sud… 

le 24/07/2016 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Avant de pleurer sur la désertification des campagnes, agir…!

Quelques photos et anecdotes en passant…

dans ailleurs | dans mon bocal | mémoire | vieillir | voir
par Jean-Christophe Courte

Histoire de marquer gaiement la fin des années scolaires de notre fille, nous sommes partis une semaine dans le sud, dans cette région de France que l’on peut nommer “Toscane provençale”, terme non usurpé quand on connait bien le Gard et sa référence italienne…!

Vallonnements, cyprès et couleur de la pierre contribuent à cette similarité. Nous n’étions pas revenus depuis plus de 35 ans, depuis nos études d’archi et notre mémoire réalisé, à l’époque, en vidéo1.

reduc-450

Cette région est toujours aussi belle, nombre de maisons qui menaçaient ruine ont été sauvées. Il suffit de passer dans quelques villages autour de Lussan, Castillon-du-Gard ou de Rochegude pour s’en convaincre.

reduc-450

Et prendre le temps de circuler dans tout les sens, emprunter tous les voies, crapahuter sur les marches de pierre, aller et revenir. Si possible aux heures fraiches même si les rues étroites protègent bien du soleil.

Mais ce qui nous a surpris, c’est le nombre de biens désormais en vente dans pratiquement chaque village, et pas des plus moches !

reduc-450

Un début d’explication tient dans le peu de commerces disponibles. Vivre dans certains de ces lieux tient parfois de l’exploit, oublier son pain peut vous conduire à refaire 30 Kilomètres aller et retour.

Ensuite, c’est souvent une population qui souhaite vivre dans ces charmants village avec un seul mot d’ordre : au calme sans subir des flots de touristes.

reduc-450

Tout est parfois fait pour décourager ces derniers (…souvent avec raison, l’attitude du touriste est également en cause…!), entre le parking en plein soleil à 200 mètres ou l’absence d’un simple estaminet pour se rafraîchir. Dans le village auquel je pense, un restaurant2 s’est monté pendant que trois autres ont fini par fermer3.

Certains maires agissent comme s’ils étaient les nouveaux châtelains, à croire que vivre dans ces anciennes bâtisses nobles devenues mairies leur avait conféré des droits seigneuriaux !

Je reviens sur ces panneaux de mise en vente qui prolifèrent : le silence, c’est sympa mais cela n’aide pas pour les courses au quotidien ! Or à plus de 60 ans, ces habitants se découvrent de nouveaux besoins malheureusement indisponibles dans ces villages si calmes.

Il existe d’autres solutions pour conserver un minimum de vie dans ces villages. Les habitants d’un autre village ont été confrontés à un autre problème, celui de la station service qui périclitait et menaçait de fermer. Une association s’est mise en place pour pallier les problèmes immédiats mais, surtout, la discussion entre villageois a pris un tour assez logique.

reduc-450

Pour revitaliser le village, ses commerces et sa pompe à essence, soit les gens continuaient à faire 30 bornes pour se rendre à la ville suivante au gros Supermarché ; soit ils acceptaient de dépenser un peu plus mais “localement”.

Chacun ayant compris que la solution “village” était la plus intelligente pour tous et l’emploi local : tout le monde se fournit sur place sauf pour les très grosses courses, ce qui a sauvé la pompe à essence, les trois boulangeries et la supérette ! Mieux, c’est également du temps de moins sur la route dans une géographie que l’on peut qualifier de tourmentée ! Et de l’énergie fossile économisée.

Bref, réduire les petits égoïsmes est profitable pour tous.

Se transformer en village de vieux me semble être une énorme bévue à terme. Au moment de mettre en vente, essayer de le faire dans un village “sans” commerces n’est pas forcement un atout, loin de là ! Fallait y penser avant au lieu de suivre le discours en faveur de sa réélection du dernier… châtelain.

reduc-450

D’autres villages ont également investi dans la réfection des rues et de l’assainissement. Cela leur a pris 2 ou 3 ans mais ces villages ont changé avec un tout à l’égout et des passages de câble idoines.

reduc-450

Ainsi, dans les Cévennes, un œil dans le village de Sauve. Idem pour celui de Saint-Siffret, plus proche du Pont du Gard.

Point hébergement pour finir…

Comme d’habitude, le plus pratique pour un court séjour est de trouver une chambre d’hôte. A ce propos, force est de placer à part cet établissement4 découvert sur le net un peu par hasard et remarquable…

À suivre…


  1. le matériel pesait le poids d’un âne mort et était composé de deux éléments reliés par un câble assez rigide, une lourde caméra et un magnétoscope non moins pesant et volumineux. Béatrice filmait pendant que je portais le boitier d’enregistrement en évitant de me retrouver dans son champ de vision. Pas question de se planter, nous n’avions que 20 minutes d’autonomie quotidienne qui nous obligeait à filmer à blanc et à répéter nos déplacements dans l’espace avant de filmer pour de bon. Pas de possibilité de monter non plus, ce qui nous demandait de préparer à l’avance le story-board sur papier et tourner en enchaînant chaque plan… 

  2. Délirant, histoire de mettre des bâtons dans les roues, le camion apportant sièges et tables du dernier arrivant fut empêché de décharger devant l’estaminet… pour ne pas troubler la tranquillité de ses habitants… Et les chaises montées à dos d’homme, une à une…! 

  3. …dont celui que nous connaissions naguère, idéalement situé sur une belle place mais désormais à l’abandon. 

  4. Après une précédente chambre d’hôte tenue par un couple charmant (…je n’en dirais pas plus car ils ont décidé de prendre une retraite méritée, juste dire qu’il est rare de partager autant de sujets de discussion… accompagné, il est vrai, de quelques apéritifs. Merci à Dame Gilou et à Axel !), pas mal de kilomètres plus loin et un petit chemin raide à flan de coteau doté de deux virages traîtres pour atteindre ce Mas. Accueil sympathique, informations pratiques délivrées pour la chambre et les habitudes du lieu, le reste étant consigné dans un gros manuel avec des suggestions de balade (…propriétaires férus de randonnée), de restauration proche à divers niveaux de prix… Le reste est à découvrir sur leur site… 

le 23/07/2016 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Bientôt ! Mode machine à écrire sur Ulysses

Une option confortable en voyage

dans ailleurs | bosser n’importe où | dans mon bocal | écrire | groummphh | iOS | pratique
par Jean-Christophe Courte

Dans la prochaine version de Ulysses, une fonction machine à écrire revisitée. Cette option existe dans d’autres traitements de texte Markdown comme iA Writer pour n’en citer qu’un seul.

En effet, rien n’est plus pénible de croiser par inadvertance le regard oblique d’un compagnon de voyage sur le texte que vous êtes en train de saisir alors que vous êtes en déplacement !

reduc-450

Avec ce dispositif, seule la ligne en cours de saisie, la phrase ou le paragraphe est affiché lisiblement. Le reste se fondant dans la couleur du fond.

Pour ma part, j’ai opté pour la ligne seule et sans une option supplémentaire astucieuse qui signale la ligne dans laquelle se situe le curseur.

reduc-450

Pourquoi je suis client de cette fonction

En effet, si vous utilisez un mode sombre dans un style précis, c’est une bonne solution pour se garder de la curiosité envahissante, voire maladive, de certains voisins…! Encore fait l’expérience de cette insasiable curiosité en revenant hier d’Avignon…

Conversion en RTF

Cette prochaine version embarque également un mode de conversion des balises Markdown en RTF. Pas inutile pour expédier un courriel !

reduc-450

Bien entendu il est possible de saisir votre texte mais aussi de le dicter. Ou de l’écrire tout simplement ! Comment ça, je radote ?!

le 22/07/2016 à 16:50 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?