Urbanbike

Recherche | mode avancée

Travailler n’importe où… | 8

Outils nomades mais chez soi

dans bosser n’importe où
par Jean-Christophe Courte

les notes du thème Travailler n’importe où… dans le désordre comme annoncé début juin…!

Il y a plus de 10 ans (déjà !), quand nous avions écrit “Comment travailler chez soi”, le monde était méchamment câblé, et le fil â la patte de rigueur. Bosser chez soi, oui mais avec câbles, condition quasi sine qua non…

Lors de la rédaction de notre bref-seller, cette contrainte orientait nos suggestions quant à la meilleure manière de s’installer chez soi. Bref, disposer d’une pièce dédiée était (…et reste encore) d’actualité.

Néanmoins, avec le déploiement massif du wifi, il est possible de bosser autrement, plus besoin de sacrifier une pièce pour travailler chez soi.

Car, entre temps, Le matériel s’est mis au réseau. Un exemple parmi d’autres, l’imprimante n’a plus besoin d’être connectée à l’ordinateur. Au lieu de tout réunir, nous avons la possibilité d’éparpiller (…pas façon puzzle !) nos éléments de travail.

Le routeur wifi qui permet les connexions internet peut disposer d’un répéteur qui arrosera les pièces les plus éloignées. Du coup, cette imprimante qui fait accessoirement office de scanner (option sérieusement contesté par l’iPhone…) peut être placée dans un endroit éloigné, les sempiternels disques de sauvegarde remplacés par une connexion rapide vers le Cloud. Etc.

Mais le plus intéressant est la place de l’humain. Si les dossiers papier peuvent s’entasser dans une armoire fermée dans un couloir, plus la peine de se terrer dans une seule pièce…!

Nomade mais chez soi !

Si vous bossez chez vous, rien ne vous empêche désormais de squatter la cuisine puis le salon. Ou inversement. Votre iPad à la main, vous êtes partout chez vous.

Au fur et à mesure de la journée, il suffit de se déplacer pour profiter de la lumière du jour, ne pas empiéter sur l’activité du conjoint pour passer de telle pièce à telle autre.

Voire utiliser sans complexe le canapé du séjour, se blottir dans un fauteuil tout en écrivant un rapport, en répondant à vos mails.

Les écrans se sont allégés, vous pouvez même écrire à la main au stylet, ce qui limite plus encore le poids comme le nombre d’accessoires.

Ou écrire en marchant en tapotant des deux pouces sur votre iPhone. Ce billet a été rédigé ainsi, entre hall d’université, RER et pièce de séjour à la maison. Et là, merci au 4G.

reduc-450

Bref, plus que jamais, bosser en dehors d’un cadre professionnel est aisé !

Mais n’oubliez jamais de fixer les limites, tant au niveau des horaires que pour vos périodes d’absence… qui dit absence, dit injoignable… Á rappeler à qui de droit même si ce n’est pas toujours facile.

le 28/11/2016 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

En cas d’insomnie, deux apps sous iOS sauvent votre nuit

Indispensables pour prendre des notes, Drafts et Thoughts…

dans bosser n’importe où | dans mon bocal | pratique
par Jean-Christophe Courte

Soudainement, vous voilà éveillé en plein milieu de la nuit et impossible de vous endormir, aucun train du sommeil en attente Gare de l’insomnie…! Cette situation m’arrive régulièrement et j’errais des heures sur le quai …avant mes écrans, principalement l’iPad…

En attendant le retour de Morphée, une option est de glisser vos oreillettes dans vos escourdes et écouter France Inter qui diffuse la nuit les émissions de la veille…

Une autre moins efficace pour retrouver le sommeil est de lancer Tweetbot ⚑ en mode nuit également et parcourir votre fil Twitter.

Drafts et son mode nuit

Pour ma part – lire Le clavier Stylus de retour sur mon iPad dans urbanbike – je suis enclin à lancer Drafts 4 et à écrire. Mais pour ne pas faire de bruit, j’emploie alors le clavier Stylus ⚑ avec un Bamboo Wacom (explications à la fin du billet) et écrit… à la main.

reduc-450

Thoughts, le dessin nocturne itou

J’ai découvert récemment Thoughts ⚑ qui tourne sous iPhone et iPad. Et, cette nuit, j’ai réalisé à quel point il était pratique…!

reduc-450

Si j’apprécie sous iPad Bamboo ⚑, Noteshelf ⚑ mais aussi Papers ⚑, Tayasui Sketches ⚑ ou encore Sketch Rolls (…plus de mise à jour), la plupart ne tournent pas sur iPhone et sont de véritables outils de dessin. Or pour dessiner un crobard, pas besoin de grand choses et l’application Notes semble suffire… Or non, explication…

reduc-450

J’ai eu la curiosité de charger Thoughts ⚑ qui est gratuit, extrêmement rustique (…ce mot n’est jamais péjoratif chez moi, plus un retour au bon sens avec des fonctions essentielles…), sa principale caractéristique – à mes yeux et surtout… la nuit – est de proposer un mode nuit !

L’inversion est simple, l’écran blanc bascule en noir et les traits noirs en blanc (que de bons souvenirs pour moi, des années à faire des Liths). Les autres couleurs restent ce qu’elles sont.

reduc-450

Je ne sais si la surface des pages est infinie mais zoomer dans son dessin et ajouter des infos est possible. Il suffit d’écarter les doigts pour zoomer dans un sens ou dans l’autre et ainsi compléter son dessin avec des mentions plus réduites. Si tout est accessible au doigt, le stylet est préférable.

iCloud et synchronisation

Ces deux produits permettent de synchroniser leurs fichiers via iCloud et c’est juste génial. Dans les deux cas, pas besoin d’abonnement, juste un compte iCloud de base pour retrouver instantanément mes notes écrites ou dessinées sur mes deux écrans sous iOS. Or comme je lâche peu-à-peu macOS (en fait, c’est plutôt l’inverse, ma machine de 2009 n’est plus compatible…), cela me convient fort bien.

reduc-450

J’avais oublié de faire une copie d’écran sur iPad des différentes couleurs disponibles…

reduc-450

Bien entendu, ces deux produits exportent leurs fichiers et donc vers un Mac.

Thoughts me fait bien entendu penser aux premières versions de Adobe Illustrator Draw, c’est-à-dire Adobe Ideas, avant que cette application ne soit conditionnée à un abonnement. C’est certes nettement moins riche (pas d’épaisseur de crayon, etc) mais ça fait juste ce dont j’ai besoin, pondre un crobard et c’est tout. Or, comme tout le monde semble l’oublier, un crobard équivaut à mille mots…!

pour mémoire : pensez à les utiliser avec un stylet (de préférence une pointe caoutchouc) pour éviter de faire du bruit et donc réveiller votre entourage est un plus. Idem pour écrire, l’application/clavier Stylus – régulièrement rappelée sur ce blog – permet de transformer votre calligraphie en caractères d’imprimerie sur l’app de prise de notes… Mais que dans Drafts 4, CQFD.

Certes, Drafts 4 est, lui, payant mais fait partie de mes outils quotidiens (et sans abonnement) — relire Usages | À quoi carburent mes écrans | 9

À suivre…

le 27/11/2016 à 12:40 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Nebo exporte votre calligraphie vers Word…!

…ici, avec un iPad + un Apple Pencil…

dans bosser n’importe où | dans mon bocal | écrire
par Jean-Christophe Courte

Ce moment où tu découvres que ton application de notes est mise à jour puis qu’elle est un poil plus réactive, qu’elle t’offre une meilleure reconnaissance de ton écriture…!

Bref, ce moment où tu regrettes que Stylus ⚑ ne suive pas encore le même chemin même si tu sais que ça va venir un jour où l’autre …l’an prochain !

reduc-450

La nouveauté est l’export au format Word ⚑ qui reste un standard …même pour les nouvelles générations d’étudiants (qui parfois ignorent l’existence de Markdown)…

reduc-450

Bref, Nebo ⚑ ne gère pas encore Markdown mais est raccord avec les outils du monde de l’entreprise.

reduc-450

Pas de problèmes, il suffit de prendre cette donnée en compte et de s’adapter. Les options d’export permettent aussi d’atterrir sur un traitement de texte en mode texte, aussi il est inutile de revenir une nouvelle fois sur cette absence.

La reconnaissance de l’écriture semble bien améliorée. Est-ce du à iOS (?), au soft uniquement. Voire à votre serviteur qui écrit un peu moins mal ?! Ces trois paramètres sont à considérer globalement !

Bref, une version qui montre a priori peu de chargements mais, à l’usage, on sent bien que les lignes de code ont été nettoyées et que l’application a été largement optimisée.

Ce travail sur la reconnaissance nettement plus véloce m’incite à reconsidérer mes habitudes de saisie, de prise de notes. Et différer l’usage du couple Stylus et Drafts 4 ⚑.

reduc-450

Ce dernier reste indispensable dans mon process d’écriture mais la première étape, le premier jet devrait, cette fois-ci, s’effectuer sur Nebo ⚑ car nettement plus réactif comme je le constate en écrivant à chaud ce billet !

À suivre…

le 20/10/2016 à 08:40 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

ScanBot 6 édite et annote ses PDF

Scanner sur iPhone et iPad, OCR et plus encore…

dans bosser n’importe où | dans mon bocal | grospod | mémoire | pratique
par Jean-Christophe Courte

Au quotidien, ScanBot ⚑ me rend le service que j’attends, transformer mes courriers reçus, attestations et autres en PDF. Ou numériser des documents anciens pour mes copains Yvon et Hugues

Nouvelle version et nouvelles fonctions depuis hier. Pour ma part, j’ai ouvert un roman de Daniel Boulanger, Jules Bouc et le hasard (hihihi…!) me propose cette page…

reduc-450

Une fois la page sauvegardée et exportée en automatique vers DropBox, l’OCR rend les résultats qui suivent…

reduc-450

Bon, la typo n’est pas complexe à reconnaître mais je n’ai pas non plus écrasé la page pour éviter les courbures des lignes… le papier, un poil transparent ajoute assurément un peu de confusion…

Cela ne fait pas des étincelles mais ça s’utilise à défaut de tout ressaisir… Surtout tenu paresseusement à la main à la tombée du jour…!

reduc-450

Désormais, on peut annoter, stabiloter les PDF produits mais je préfère encore poursuivre cette phase dans GoodReader ⚑

Bref, une nouvelle étape pour ce produit pratique, laissons-lui le temps de murir. Certes, la concurrence se fait jour, comme DropBox sous iOS… Certes, sans OCR pour l’instant.

À suivre…

Relire Daniel Boulanger est également une excellente idée…

le 20/10/2016 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Imprimer… en PDF sous iOS

Complément au billet d'hier

dans bosser n’importe où | dans mon bocal | grospod | pratique
par Jean-Christophe Courte

Chacun son tour…!

  • @urbanbike via l’icône de l’imprimante on peut partager un PDF, sans sélection, avec la méthode du double partage :-)

…M’écrit hier soir — sur Twitter — l’excellent Jean-Jacques Ardoino avec raison…!

Suite du billet Envoyer une définition du Robert via Messages, entre autres

En effet, la procédure est ultra simple (et valable pour toutes les applications sous iOS)…

reduc-450

  • Vous zoomez l’aperçu du document dans cette fenêtre et…
  • …Oh, changement de fenêtre avec une option en bas (en haut sur l’iPad…!), L’accès à Partage

reduc-450

  • Vous sélectionnez l’app de votre choix, l’une de celles qui supporte le format PDF comme GoodReader ⚑ de préférence…
  • …et, hop, le PDF apparaît dans sa fenêtre…

Merci Jean-Jacques pour ce rappel…

le 19/10/2016 à 08:15 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Rappel : Le Robert Historique sur iPad pour retrouver l’origine des mots…

Confort incomparable en regard de votre traitement de texte

dans bosser n’importe où | dans mon bocal | écrire | lire | mémoire | outils | pratique
par Jean-Christophe Courte

Je me répète : si sur l’iPhone, c’est épatant, que dire sur l’iPad…!

reduc-450

Déjà retrouver l’histoire des mots, c’est pratique tout en rédigeant…

reduc-450

L’historique de… l’Historique (sic…!) permet de revenir sur nos recherches…

reduc-450

Besoin de partager une découverte… facile : impression ou copier/coller…!

reduc-450

Gestion de favoris (loin d’être nase, cf. mot en arrière-plan…!)

reduc-450

La cueillette de mots si vous ne savez quoi chercher mais également plein d’infos sur le dictionnaire lui-même (ne s’affiche que sur l’iPad)…

reduc-450

Dont ces 50 doubles pages de chronologie… Pfffff…!

Merci Alain (juste un regret, ne plus entendre cet incroyable conteur sur France-Inter…!)

le 18/10/2016 à 14:55 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Kisapp, échanges cryptés et éphémères sous iOS

…s’intègre dans Messages

dans bosser n’importe où | dans mon bocal | grospod | pratique
par Jean-Christophe Courte

J’ai installé, par jeu, kisapp ⚑ sur nos iPhones et je cherche encore à quoi cela peut réellement servir dans mon propre environnement. Je galèje mais ce n’est pas aussi évident à utiliser dans mon environnement…

En résumé, le principe est sympa : on peut s’expédier des messages cryptés qui disparaissent tout seuls au bout de quelques secondes après avoir été lus. Messages texte mais aussi photos…

Pour quels usages ?

J’en ai trouvé quelques uns en ayant remarqué qu’il n’est pas possible de faire des copies d’écran dans Kisapp ! En fait si, mais au bout de trois, vous êtes radié. Entre temps, votre correspondant est au courant que vous en avez réalisé une vu qu’il la reçoit également : malin.

reduc-450

Pour un couple ou une relation professionnelle qui part en vrille, c’est un moyen de s’insulter sans laisser de traces qui finiront au tribunal ! Désolé, c’est mon côté cynique et désabusé !

Plus sérieusement, nous avons tendance à conserver des historiques de Messages qui n’ont strictement aucun intérêt hormis se souvenir que untel avait mal au pied ou que, mardi, il pleuvait !

Avec Kisapp, ces tombereaux d’informations stratégiques (sic !) prendront illico leur chemin naturel → la poubelle ! Ce seul point déjà me semble intéressant…!

Il est certainement possible d’écrire un roman ou une nouvelle aux Messages mais la proportion de textes à la Zola ou Balzac est assez limitée dans la trame de nos échanges par SMS. Tant pis pour les générations futures ! Je ne pense pas que ces discussions leur manqueront !

Par contre, tout aussi sérieusement, l’un des points pratiques est d’expédier à un ou à des correspondants le code à 4 ou 6 chiffres du digicode de la porte d’entrée, rappeler le mot de passe de tel service au membre de ma tribu qui l’a, à nouveau, oublié.

Ou transmettre une remarque qui ne mérite que le temps d’une seule lecture, une recommandation. Sans permettre à votre correspondant de la laisser bien visible dans son enfilade de Messages sous le nez de son entourage.

reduc-450

Autre gros plus de Kisapp, s’intégrer, sous iOS 10, dans le groupe d’applications qui ont accès à Messages. Et créer une sorte de “sur” couche au sein de nos échanges.

Car c’est cela qui est bien pratique, de Drafts à Dropbox en passant par Evernote, Scanbot ou encore Copied, faire de plus de Messages une plateforme de communication …au détriment de Mail.

Bref, à explorer sous toutes les coutures ce concept de Messages éphémères. Ou pas.

Sachez que pour l’instant, l’application est gratuite mais que cela ne va durer. Et, si vous voulez en savoir plus, tout est expliqué ici : Kisapp, la première application de messagerie intelligente, éphémère et cryptée au monde.

À tester pour vous faire votre propre opinion…

  • kisapp ⚑ (Gratuit pour l’instant) sur iPad et iPhone

le 15/10/2016 à 10:55 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?