Urbanbike

Recherche | mode avancée

Bientôt ! Mode machine à écrire sur Ulysses

Une option confortable en voyage

dans ailleurs | bosser n’importe où | dans mon bocal | écrire | groummphh | iOS | pratique
par Jean-Christophe Courte

Dans la prochaine version de Ulysses, une fonction machine à écrire revisitée. Cette option existe dans d’autres traitements de texte Markdown comme iA Writer pour n’en citer qu’un seul.

En effet, rien n’est plus pénible de croiser par inadvertance le regard oblique d’un compagnon de voyage sur le texte que vous êtes en train de saisir alors que vous êtes en déplacement !

reduc-450

Avec ce dispositif, seule la ligne en cours de saisie, la phrase ou le paragraphe est affiché lisiblement. Le reste se fondant dans la couleur du fond.

Pour ma part, j’ai opté pour la ligne seule et sans une option supplémentaire astucieuse qui signale la ligne dans laquelle se situe le curseur.

reduc-450

Pourquoi je suis client de cette fonction

En effet, si vous utilisez un mode sombre dans un style précis, c’est une bonne solution pour se garder de la curiosité envahissante, voire maladive, de certains voisins…! Encore fait l’expérience de cette insasiable curiosité en revenant hier d’Avignon…

Conversion en RTF

Cette prochaine version embarque également un mode de conversion des balises Markdown en RTF. Pas inutile pour expédier un courriel !

reduc-450

Bien entendu il est possible de saisir votre texte mais aussi de le dicter. Ou de l’écrire tout simplement ! Comment ça, je radote ?!

le 22/07/2016 à 16:50 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Sous iOS, Drafts 4, la tour de contrôle de mes notes

iPad et iPhone

dans bosser n’importe où | dans mon bocal | écrire | grospod | iOS | outils
par Jean-Christophe Courte

Les billets vont se réduire sur urbanbike pendant la période estivale. Certes, je n’en suis absolument pas certain mais autant anticiper1 La baisse de régime est patente sur tous les sites Web avec, bien entendu, son lot d’exceptions.
Ainsi un très bon billet, par exemple, sur l’usage des iPads dans les postes des conducteurs de train à la SNCF2.

Bref, avant de baisser (ou non !) les jalousies3, je souhaite mettre de nouveau l’accent sur une application qui m’accompagne quotidiennement, celle qui a un rôle substantiel dans le cours de mon écriture4, que ce soit pour rédiger les billets de ce blog, mes divers ébauches au long cours comme de simples notes personnelles qui atterrissent dans Day One.

De plus, avec Stylus et l’écriture manuscrite, son rôle s’est renforcé.

Il s’agit bien entendu de Drafts 4 ⚑, une app de prise de notes qui occupe la toute première place sur mes iPhone et iPad, qui synchronise les brouillons entre ces écrans et conserve leurs diverses variantes via iCloud.

J’apprécie de pouvoir personnaliser les actions comme sa barre additionnelle, d’ajouter de petits scripts qui me permettent, une fois mon texte écrit à la main (…non, je ne vais pas en remettre une couche !), une fois balisé en Markdown, les liens (URL) en place, les notes de bas de page insérées… de “dispatcher” ce fragment soit vers Mail (en créant un courriel enrichi et structuré), soit vers un “vrai” traitement de texte pour ciseler, dans un autre environnement, ce premier jet.

Dans la série des outils de suite, vous retrouvez tant Editorial que iA Writer, Ulysses ou Day One 2.

Bref, une idée, une note, tout s’amorce, en ce qui me concerne, dans cette application rustique et efficace qui supporte de plus SplitView.

Je ne vais pas lister les articles que j’ai consacré aux divers aspects pratiques de ce produit …dont je suis loin d’avoir fait le tour (…quelques recherches ici-même5 vous conduiront vers Mac Plus → Slice42, supports d’actualité auxquels j’ai contribué naguère…).

Profitez de ce moment de calme, des heures chaudes de la journée (!) pour vous mettre à Drafts 4, apprenez markdown et testez même… Stylus ! Zut, ça m’a échappé !

Ajoutez quelques actions pour personnaliser, compléter cette application et le tout devrait vous offrir, à la rentrée, un produit affûté6 à votre main !

Quant à moi, je me laisse toute latitude, tout dépend des connexions ci et là. En vérifiant si ce que j’ai écrit en mai7 est toujours d’actualité !


  1. cf Le Petit Robert :
    ÉTYM. xvie ◊ latin anticipare prendre par avance, prendre les devants, de ante avant et capere prendre 

  2. La SNCF a équipé tous ses conducteurs d’un iPad | iGeneration 

  3. Dans le sens de… fermer les volets, cf Le Petit Robert : (1549 ◊ italien gelosia) VIEUX Treillis de bois ou de métal au travers duquel on peut voir sans être vu. D’où Baisser, lever une jalousie

  4. …de petites notes, 

  5. un exemple ici, urbanbike | En pratique | Drafts 4 et visualisation de votre texte. Ou encore, urbanbike | Slice42 sur grosPod, une occasion de découvrir ce site et le contenu de feu MacPlus… Sinon, au passage, urbanbike | Sous iOS, Drafts 4 intègre le mode nuit …entre autres…!, urbanbike | Sous iOS, Drafts 4 intègre box.net …entre autres…!, urbanbike | Pratique | Gérer ses brouillons et drafts avec Ulysses, urbanbike | Pourquoi il est astucieux d’ajuster Drafts 4 à nos doigts…!, >urbanbike | Pratique : empiler des notes avec Drafts 4 sous iOS avec Append | 2, urbanbike | Pratique : gestion des versions dans Drafts 4, urbanbike | En pratique | Drafts 4 et visualisation de votre texte… 

  6. Fin août (voire avant), je pense pouvoir évoquer une application qui fonctionne avec SplitView, un produit épatant pour un rédacteur… 

  7. urbanbike | iOS et sac à dos… 

le 16/07/2016 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Accéder aux Web radio de FIP sous iOS

Deux applications iPhone à installer aussi sur iPad

dans bosser n’importe où | dans mon bocal | écouter | grospod | iOS | pratique
par Jean-Christophe Courte

Bosser ou lire en écoutant de la musique en continu, c’est possible avec Fip | Radio musicale éclectique du groupe Radio France.

Cette radio propose de plus six Web radios thématiques dont une orientée Jazz (…Hé hé… Montreux ce moment !) et c’est un vrai plaisir que de s’y connecter car les artistes comme le nom des compositions jouées sont disponibles.

Mieux encore, un accès vers des services musicaux mais également vers iTunes est proposé, permettant ainsi d’aller plus loin …si affinités !

En copies d’écran

La première application, totalement dédiée, est FIP ⚑ qui vient d’être mis à jour en version 4.0 au 30 juin…

reduc-450

reduc-450

reduc-450

Bien entendu, ce qui est passé en écoute peut être mis en favoris, histoire de mémoriser un morceau et/ou un artiste découvert à l’instant…

reduc-450

reduc-450

reduc-450

La seconde est Radio France ⚑. Si elle est bien moins pratique (…non dédiée à FIP), elle permet en revanche se se balader sur toutes les fréquences du groupe dont France Culture ou France Musique.

reduc-450

reduc-450

reduc-450

Attention, par défaut, ces deux applications ne sont prévues que pour iPhone (…c’est ce qui fait qu’on les manque quand on les cherche depuis son iPad). Sauf, qu’hormis leur écran (…minuscule sur un iPad Pro), elles fonctionnent parfaitement sur iPad ! À installer !

le 07/07/2016 à 09:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Écrire avec Editorial et MyScript Stylus

Le retour de TextExpander même en écrivant à la main…!

dans bosser n’importe où | dans mon bocal | écrire | iOS | mémoire | outils
par Jean-Christophe Courte

Editorial supporte TextExpander et c’est l’une des raisons (mais pas la seule) de mon usage quotidien de ce traitement de texte, dont la rédaction de billets dans urbanbike. En récupérant la dernière beta (la future 1.3), et en testant Stylus, je ne suis souvenu qu’il est possible d’afficher les équivalents TextExpander en saisissant leurs deux premières lettres !

Du coup, cela change pas mal de choses quand on emploie Stylus et que l’on écrit à la main avec un Apple Pencil ou un bamboo Wacom.

Tout n’est pas rose pour autant, mais, l’air de rien et à condition de ne pas aller trop vite (ne pas dépasser la valeur de deux lettres), ça présente de sacrés avantages si vous aimez puiser dans votre base d’équivalents sous TextExpander tout en souhaitant baliser en Markdown.

reduc-450

  • Attention au nombre de raccourcis, Editorial ne permet pas de scroller dans la liste… (c’est demandé au dév…)

Bon, ça nécessite pas mal d’attention et souvent de penser à ajouter une espace malgré l’écartement des mots. Où d’en retirer. Reste quelques effets de bord mais je reste convaincu que nous abordons une phase d’ajustements incompressible.

reduc-450

Pensez à désactiver la gestion de paires automatique dans Editorial, ce n’est pas du luxe si vous ne faites qu’écrire.

Encore une fois, ce qui prècede ne conviendra pas à tous les utilisateurs mais ce n’est pas inutile de le savoir…

À suivre…

le 02/07/2016 à 13:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Travailler n’importe où… | 7

Faire le marché, se faire du bien

dans bosser n’importe où
par Jean-Christophe Courte

les notes du thème Travailler n’importe où… dans le désordre comme annoncé début juin…!

Il y a nombre de raisons pour bosser quelques jours par semaine chez soi. Mais l’une d’elles est rarement mise en avant.

Au lieu de se lever dès l’aube pour sauter dans son train ou dans sa voiture, prendre le temps de bosser à la fraîche, puis prendre le temps de déjeuner en famille avec les mômes (oh, se redécouvrir…!) et enfin, dans la matinée, partir faire les courses. Si, si !

reduc-450

Pas en grande surface mais avec un sac à dos ou un vélo, filer au marché !

reduc-450

  • Bon, là, les prix évoluent en fonction du marché, s’en souvenir aussi…

Hormis la convivialité, le choix des produits, c’est aussi réfléchir aux repas sur deux ou trois jours, acheter des fruits et légumes de saison, des produits pas trop traités, discuter avec les producteurs, essayer des variétés anciennes aux formes et couleurs inhabituelles, marcher, goûter aux accras de morue épicés sur tel stand, s’acheter un poulet qui a manifestement galopé dans un champ, découvrir telle variété de fromage, s’offrir des œufs dont le jaune est savoureux.

Bref, reprendre sa vie et sa consommation en main au lieu de se rabattre sur des machins prêts à l’emploi et bourrés d’éléments destinés à donner du goût !

Bref, après le marché, après avoir mis quelques pommes ou carottes dans sa centrifugeuse, comment dire ?!

reduc-450

reduc-450

  • Les carottes se brossent à l’eau claire…

reduc-450

  • idem pour les pommes coupées telles en quartiers…

Et hop direct dans la centrifugeuse…

reduc-450

Le jus qui en sort a effectivement une autre saveur que dans la bouteille superbement pensée par le marketing de telle fabricant ! Quant au prix, ben oui, c’est autre chose.

Mais c’est à consommer de suite ! Et sans vitamines ajoutées !! Pommes et carottes.

reduc-450

  • et le reste au compost… Pensez à nettoyer la centrifugeuse de suite à l’eau claire et sécher (au soleil dans mon cas…)…

Bref, bosser chez soi, c’est s’offrir des pauses nettement plus saines que celles devant la machine à café…

le 29/06/2016 à 12:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Marvin 3 sous iOS, deux petites choses en plus…

Typos personnelles et préférences dans l'iPad

dans ailleurs | bosser n’importe où | dans mon bocal | iOS | lire | pratique
par Jean-Christophe Courte

Suite de ce billet urbanbike | Marvin 3, le lecteur d’ePub qui me rend tout “gaye”…!

Or donc,Marvin ⚑ (3,99 €) et Marvin SxS ⚑ (3,99 €) sont bien deux applications différentes, la seconde permettant via SplitView d’afficher un second ePub en regard du premier… Je ne parle que de Marvin 3.

La mise à jour de ce soir (lundi) propose une option assez sympathique, celle de charger des jeux de typos pour cette liseuse…

Rappel : toutes les copies d’écran sont plus grandes, il suffit de les ouvrir dans un onglet séparé, pas encore de Java et Lightbox sur ce site…

reduc-450

  • Ici le livre de François Bon avec une des typos par défaut ou avec du Forza… (c’est une illustration)

reduc-450

  • Il suffit de glisser les typos dans le même emplacement que les ePubs… et faire correspondre. Théoriquement ça fonctionne aussi dans l’iPhone mais pas encore testé…

Sur l’iPad, Marvin 3 vous permet de personnaliser également la colonne en regard des couvertures de livres et d’y disposer les items que vous souhaitez…

reduc-450

  • Je ne vous fais pas un dessin, ce qui est coché est donc validé…

Bref, je poursuis mon exploration mais, surtout, je lis…!!

  • Marvin 3 ⚑ (Gratuit) avec mise jour interne pour passer en version musclée

le 27/06/2016 à 20:50 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Écrire au lieu de saisir… une nouvelle tendance…?

Pourquoi ne pas changer de perspective et remettre la calligraphie à sa place…?!

dans bosser n’importe où | dans mon bocal | écrire | groummphh | iOS | outils | pratique | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Une rapide suite à ce que j’ai publié dimanche matin, Retrouver l’envie d’écrire …avec un iPad.
En me relisant, je me demande si je ne me suis pas planté dans mon approche…!
Allez, je poursuis en mode facétieux…

Au lieu de décrypter l’écriture manuscrite sur un écran tactile comme une alternative récréative au clavier, si nous inversons la donne…!

C’est amusant comme rappel car dans certains états outre-atlantique, il est question de supprimer l’apprentissage de l’écriture (…et de la motricité fine qui va avec) en la remplaçant par des cours de saisie au clavier…

Prolégomènes : Depuis que je suis môme, j’écris à la main. Dans les premières années dans mon enfance, j’utilisais mes deux mains indifféremment comme tous les gamins ambidextres. Mais à 9 ans, quand j’ai appris tardivement à lire et à écrire, c’est la main droite qui m’a été recommandée. J’ai toujours eu le sentiment d’un lien direct entre ma main et ma petite cervelle. Impression renforcée par l’usage maladroit du clavier1 que je ne suis jamais arrivé à mémoriser.

Ceci explique pourquoi je suis si enthousiaste devant la possibilité de réduire drastiquement le clavier ou de retrouver naturellement l’usage de ma main pour tracer sur l’écran des lignes d’écriture. Tout cela me semble naturel.

Rappel : le clavier n’est pas né avec l’ordinateur

Je fais de la prospective à deux balles. En gros, je me demande si on n’assiste pas à un retour amusant du pourquoi l’on a inventé la machine à écrire au XVIIIe. Attention, il ne s’agit pas de supprimer l’usage des claviers mais juste de remettre leur histoire en perspective…!

la machine à écrire a été inventée en 1714 avec l’idée de construire une machine pour imprimer des lettres… d’imprimerie.

Bref, écrire des documents avec des caractères imprimés.

Par la suite des cohortes d’inventeurs ont pondu des machines épatantes avec l’idée d’utiliser des touches pour valider l’impression des lettres…

Jusqu’à l’arrivée de l’ordinateur, c’étaient des systèmes mécaniques…

L’ordinateur est un suiveur…!

L’ordinateur a repris les dispositifs existants en remplaçant la partie mécanique mais, point essentiel pour la suite de ma démonstration, a conservé la disposition des touches héritée des machines mécaniques…!

En effet, il est amusant de se souvenir que la disposition des touches du clavier a été pensée non pour accélérer la frappe mais pour éviter que les tiges métalliques des premières machines mécaniques s’enchevêtrent !

En résumé : le clavier actuel de votre ordinateur ou tablette n’a pas été pensé pour le numérique, il est l’héritier d’une réponse astucieuse à un problème purement mécanique : éviter que les lettres fixées au bout des tiges ne se rencontrent avant de frapper le ruban encreur pour déposer leur empreinte sur le papier. Bon, si vous ne voyez pas de quoi il s’agit, si vous croisez un jour une véritable machine à écrire mécanique2, appuyez doucement sur deux touches à la fois, histoire de suivre le mouvement des fameuses tiges.

Ceci explique pourquoi, depuis la généralisation de l’ordinateur, d’autres inventeurs ont essayé de corriger cette disposition… des touches…! Dont le clavier Bépo (qui est disponible sur iOS)…

Le lien vers le clavier français bepo ⚑

Sauf que nos ordinateurs ont désormais une puissance de calcul impressionnante et sont capables de faire des tas de choses nettement plus compliquées que d’afficher telle lettre à l’écran quand on appuie sur telle touche…!! Comme reconnaître un geste et en déduire la lettre dessinée…

Vous suivez…?

Pas touche aux touches…?

La question post-mortem (!) que je poserais bien à ces premiers inventeurs est la suivante…!

Cher Mister Henry Mill (!), si vous aviez la possibilité en 1714 d’imaginer un dispositif qui analyse votre écriture manuscrite pour la transformer en lettres d’imprimerie, vous l’auriez breveté…?

On me dit qu’il fait des sauts de carpe dans sa sépulture tant l’idée lui plaît…!!

Aussi je reviens à mon propos, aux idées plus sottes que grenues que je déroule depuis que j’ai l’usage d’un iPad pro (un vendredi 13… Mai) et de deux stylets pour tester…

Et si notre main reprenait sa place…?

Je n’envisage pas d’affrontement entre écriture calligraphique et claviers, juste que l’on prenne conscience que, nom de Zeus…!, il est parfaitement possible d’écrire à la main sur un écran et d’afficher son texte en lettres d’imprimerie…

Ce qui était l’objectif — via un système de touches mécaniques — des inventeurs des premiers claviers.

Voilà, je formule ce que je bredouille depuis quelques semaines, depuis que j’ai redécouvert MyScript Stack et Stylus

Bien entendu que je vais continuer à tapoter au clavier (moins…!) mais, je vous saoule depuis des jours, c’est potentiellement un sacré changement de paradigme qui déboule dans mon quotidien… Et, qui sait, dans le vôtre…?

Demain…?

Je ne pense pas que cela va s’arrêter…!

  • Le Pencil est parfait pour dessiner mais j’ai des réserves pour l’écriture comme expliqué dans le billet précédent…
  • L’application Stylus ⚑ doit s’améliorer et permettre plus facilement à l’utilisateur de donner des infos sur sa graphie, point que WritePad pro ⚑ gérait parfois mieux dans les phases d’apprentissage (mais avec une ergonomie brouillonne…)
  • Mais retrouver la zone de clavier de Stylus dans n’importe quel contexte, a également changé mon quotidien vu que j’écris mes messages, mes courriels avec…
  • L’iPad (pro ou pas) a toutes les qualités pour être un chouette cahier de prise de notes manuscrites et, aussi sec, retranscrites sur l’écran (il me suffit de voir ma propre fille utiliser Stylus pour comprendre que je dois encore domestiquer mon écriture…!)

À suivre…

le 26/06/2016 à 14:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?