Urbanbike

Recherche | mode avancée

Day One sous iOS en approche | Ergonomie nettement plus judicieuse…!

…quelques copies d’écran pour apprécier

dans ailleurs | dans mon bocal | écrire | grospod | mémoire | outils | usages
par Jean-Christophe Courte

Je ne vais pas revenir dans les détails sur Day One journal + mémoire qui m’est, avec Drafts 5: Capture ‣‣ Act et Castro Podcasts, indispensable sur mon iPhone…!

reduc-450

La prochaine version cherche à résoudre élégamment des points ergonomiques et c’est très plaisant d’employer cette nouvelle mouture.

reduc-450

Les notes vocales ont été améliorées, ce qui permet d’enregistrer des ambiances mais aussi de dicter des bouts de texte qui seront transformés en texte.

reduc-450

Les options pour chaque note sont identiques, tout est bien pensé…

reduc-450

Mais c’est au nouveau de la saisie de notes que la révolution est la plus visible. A priori, rien de nouveau…?

reduc-450

Que nenni ! Plus besoin d’appuyer sur l’option modifier, un seul appui dans la note ouvre l’éditeur. Et là, grosses améliorations…! Je vous laisse apprécier…

reduc-450

Cela permet de modifier chaque item séparément et sans effort…

À suivre. Oui, je fais court(e)…

Ça va aussi bouger sur la version macOS prochainement de Day One

le 26/07/2018 à 19:45 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Humeur | Pourquoi TextExpander m’est encore indispensable ?

Même s’il date, il les calcule, lui…!

dans écrire | grospod | outils | usages
par Jean-Christophe Courte

Bien entendu, il y a l’option Remplacement de texte1 dans Général/Clavier offert par Apple dans iOS mais avec ses soucis de synchronisation et, surtout, une jolie simplicité.

Sauf qu’il est impossible de faire un calcul de date ou de glisser le contenu d’un presse-papiers à un endroit précis dans une chaîne.

Ces petites choses, TextExpander2 sait le faire. Sauf que mes besoins sont légers et je n’ai pas envie de m’offrir un abonnement pour les quelques raccourcis dont j’ai parfois besoin.

J’emploie sur macOS la version 5.1.53 et de vieilles versions de TextExpander (Legacy) sous iOS.

Et me voilà paré pour l’usage de quelques formats date et un snippet4 en usage pour urbanbike.

reduc-450

  • Il suffit de dupliquer un vieux set, le renommer, l’activer puis ne conserver que l’essentiel…

reduc-450

  • Et ne pas oublier de mettre à jour ces éléments dans les applications qui supportent encore Textexpander…!

Du coup, j’ai peu à peu basculé une petite partie de mes forêts de snippets dans Remplacement de texte (le dispositif améliorable d’Apple) et conservé TextExpander pour ces quatre actions…

La synchronisation se fait automatiquement via iCloud Drive sous iOS mais, vu mon ancien macOS, doit être conduite manuellement pour ce dernier.

Bref, je n’ai pas été voir le coût de l’abonnement actuel chez l’éditeur mais je me souviens que, malheureusement, peu d’apps sous iOS le déploient.

Et aucune d’Apple.

Note de fin

Rien à voir mais ne vous étonnez pas de me voir disparaître de Instagram après avoir supprimé définitivement FaceBook il y a quelques mois. Pourquoi…?

reduc-450

Juste que Instagram se FaceBookise ces derniers temps et que j’ai du mal avec ces injonctions…!

Pour échanger quelques photos5, je préfère Eyeem… Et, plus étonnant, parfois ces clichés se vendent (si, si…) à une personne qui en a besoin (…certes pour une somme minime partagée entre Eyeem et nous).

Et Bravo à Guillaume qui peut fièrement afficher 20 ans6 de bons et loyaux services sur son blog…


  1. Il me semble que cela se nommait Raccourcis un temps. 

  2. Pourquoi Apple ne s’offre pas ce fabuleux service ? 

  3. Merci pour la mise à jour… 

  4. Je n’utiliserais que Drafts 5: Capture ‣‣ Act sous iOS (ou Editorial) avec quelques snippets locaux pour l’horodatage, je pourrais m’en passer… Sauf que j’emploie toujours mon vieux MacBook Pro de 2009… 

  5. iPhone ou Canon, peu importe… 

  6. Rendez-vous en septembre 2023 pour urbanbike (je ne compte pas la période MacDigit) mais pas certain de tenir…! 

le 17/07/2018 à 17:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Usages | Pourquoi je me sers toujours de Day One

Avec Drafts, CQFD !

dans ailleurs | dans mon bocal | écrire | grospod | mémoire | usages
par Jean-Christophe Courte

Ce qui suit n’est pas un billet technique sur les astuces ou options de Day One, juste un niéme radotage…!

Day One fait partie, avec Drafts 5: Capture ‣‣ Act, de ces outils qui me sont indispensables. Nombre de produits depuis les dix ans de l’App Store se sont littéralement volatilisés1.

Or je continue à employer Day One journal + mémoire depuis octobre 2011.

Il faut que je relise mes vieux billets pour me souvenir pourquoi, un jour, j’ai basculé sur cette app, n’hésitant pas alors à m’offrir d’emblée ses déclinaisons iOS et macOS. Et, assurément, c’était alors la perspective de pouvoir baliser mon texte en Markdown qui a été le moteur, l’élément déclencheur.

Ce que je sais, en revanche, c’est pourquoi je m’en sers tous les jours…!

Je n’avais vu naguère que l’aspect traitement de texte Markdown avant d’en comprendre l’organisation chronologique (horodatage) astucieuse liée à une option de localisation puis aux ajouts pratiques comme le rappel de la météo du moment capturé, la température, l’affichage d’une carte…

Mémoire et notes

C’est essentiellement sous iOS — vu que je puise dans l’album du iPhone 7+ les clichés d’un moment partagé, d’un lieu visité — que j’emploie Day One, quitte à compléter par la suite les notes ouvertes sur mon Mac ou sous iPad, notes généralement associées à un cliché qui me sert de juge de paix… Une photo prise avec l’iPhone qui va permettre à chaque note d’être fixée dans le temps…

Dans mon usage, cela va de simples réflexions que je distribue dans mes journaux thématiques ouverts dans l’application. Du pic épeiche perché sur le tamaris du jardin (d’abord entendu — du fait de sa frappe caractéristique du tronc — puis enfin vu dans le feuillage)… au compte rendu succinct d’une balade, compte rendu de plus en plus ponctué, remplacé par des clichés (une image vaut mille mots…!).

reduc-450

reduc-450

reduc-450

Certains journaux se remplissent plus vite que d’autres. Mais le plus intéressant (…d’où l’abonnement), est cette synchronisation, entre tous mes écrans, de toute cette mémoire textes et images qui vient m’assister…

Et, désormais, les photos qui, en nombre, approchent globalement mes plus de 5700 entrées… Et là, le stockage se fait naturellement sur le cloud géré par Day One.

Il y a pas mal de fonctionnalités que je n’exploite pas encore, dont la prise de vue avec Day One. Je préfère employer Camera+ 2 qui me permet de procéder à un peu de post-traitement de l’image…

Si j’écris les notes succinctes dans Day One, dès que j’ai besoin de plus de place (…et de plus de Markdown, de notes de bas de page, etc.), c’est Drafts qui prend naturellement le relais. Le texte saisi dans ce dernier fini tranquillement dans Day One via une simple action employant x-callback-url. C’est transparent et instantané…

C’est pourquoi je conseille aux utilisateurs d’iPhone de s’essayer à conserver les bribes de leur vie, existence, activités via cette application qui ne leur demandera jamais d’entrer un titre…!

On crée juste une nouvelle note, on la nourrit de quelques pensées, d’une photo et cette note va se ranger chronologiquement dans le flux. Pas besoin de se demander à quelle heure ou l’endroit, Day One va chercher ces infos et hop…!

Mais je me répète… Relire ceci ou cela…!

Bonnes vacances avec Day One journal + mémoire


  1. J’ai même perdu la mémoire de leurs noms, c’est dire. 

le 11/07/2018 à 13:15 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Usages | Copiez facilement le texte d’une URL sous iOS …avec Drafts

Rappel d’une fonction pratique de cet outil de notes Markdown

dans dans mon bocal | écrire | grospod | usages
par Jean-Christophe Courte

Rien de nouveau, j’ai déjà évoqué ceci naguère1 mais c’est suite à la lecture de ce petit billet, Link Text Selector : copiez facilement le texte d’une URL | MacGeneration, que j’ai réalisé quelques copies d’écran sur mon iPad tout en attendant la pluie2.

Désolé de remettre une couche de Drafts 5: Capture ‣‣ Act mais comme je n’emploie quasiment plus mon antique (et increvable) MacBook Pro 173, remplacé par mes deux écrans sous iOS, ce billet comme simple rappel.

Il est vrai que récupérer une url dans Safari est laborieux. Et c’est vrai également sous iOS.

J’emploie soit Copied, soit Drafts 5: Capture ‣‣ Act.

Sur ce dernier, ça se passe comme ceci.

Je suis sous Safari et je souhaite récupérer l’URL de cet article sur cette construction en bois qui est un poste d’observation sur la nature et un endroit pour méditer.

reduc-450

Il me suffit d’appeler Drafts.

reduc-450

Puis de choisir des options qui permettent d’ajouter cette url à un document existant…

Je vous passe les détails, juste un confort exceptionnel avec, pas si accessoirement que cela, une option de tri sur les tags pour afficher une liste restreinte de fichiers…

reduc-450

Ou créer directement une nouvelle note et ajouter, dans la foulée, une citation ou une note (…avec vue exclusive (!!) sur l’une de mes deux barres additionnelles optimisée aux petits oignons pour mes usages).

reduc-450

Et après certains vont s’étonner que j’évoque encore Drafts !

Essayez-le en vous souvenant que la version 4 permet également cette capture d’URL et que la version 5 est gratuite, seul l’accès aux fonctions Pro nécessite un abonnement4.

C’est tout…


  1. Sur la version précédente de Drafts, Drafts 4 - Legacy Version 

  2. Arroser ou ne pas arroser le jardin, « that is the question » ce matin ! 

  3. De 2009… 

  4. Auquel j’ai souscris. 

le 05/07/2018 à 09:20 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Usages | Drafts 5 sous iOS et gestion de feuillets…! | 2

Rassembler dans l'ordre souhaité, c'est disponible…!

dans écrire | grospod | usages
par Jean-Christophe Courte

Suite : Je terminais le billet précédent à propos de Drafts 5: Capture ‣‣ Act par… Il ne manque que la possibilité d’organiser, ordonner la liste des feuillets avant fusion/merge pour devenir redoutable…

Sauf que non, cela ne manque pas à Drafts

Au moment de la sélection des feuillets, sélectionnez-les dans l’ordre souhaité d’arrivée…

reduc-450

reduc-450

Puis choisissez dans Operations le fameux Merge

reduc-450

Merci qui…?

Merci Greg, le dévelopeur de Drafts

À suivre…

le 26/06/2018 à 16:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Usages | Drafts 5 sous iOS et gestion de feuillets…!

Rassembler, séparer…

dans écrire | grospod | usages
par Jean-Christophe Courte

Sans être aussi puissant sur le plan de la gestion de feuillets que l’est Ulysses, il est amusant de se souvenir que Drafts 5: Capture ‣‣ Act n’est pas manchot sur ce point…!

Illustration avec deux petits exemples…

Rassembler en un unique document plusieurs notes…

Comme j’écoutais une émission de radio Sur les épaules de Darwin animée par Jean-Claude Ameisen, celle du 12 mai 2018 pour être précis, émission intitulée Eclats de Passé : À la rencontre de la culture Maya, pas mal d’ouvrages ont été cités que j’ai recherché en ePub.

Avec Drafts, il est assez facile de récupérer des informations éparses que l’on peut empiler.

Mais, ayant l’idée de ce mini tutoriel, je les ai laissés en notes (ou fichiers, feuillets, pages…!) indépendantes, histoire de rappeler que Drafts permet de les ramasser en un seul fichier.

reduc-450

  • À gauche | Sur la panneau de gauche que vous affichez, appuyez sur Select…
  • À droite | Des boites à cocher apparaissent…

reduc-450

À gauche | Il suffit de cocher les fichiers à rassembler puis appuyez sur Operations en bas… À droite | Dans les options, optez pour Merge.

Au moment de ce “Merge”, il est possible de choisir un délimiteur pour rappeler la succession des entrées ou laisser un retour vide.

reduc-450

Et voici mes fichiers rassemblés…

reduc-450

Ceci est un premier aperçu, j’y reviendrais… Ou pas.

Scinder en plusieurs feuillets un document

Opération inverse. Ou comment séparer des bribes de texte en plusieurs fichiers.

Je suis reparti du résultat précédent avec une variante.

Mais ici, il faut faire appel à un petit script — Split at Delimiter | Drafts Action Directory — pour scinder, en sachant que ce dernier va chercher dans le fichier texte un délimiteur, c’est à dire une combinaison de caractères qui indiquera au script où couper…

reduc-450

Déjà, sachez que vous pouvez changer le délimiteur par défaut à la seule condition de mettre les doigts dans le script.

reduc-450

C’est assez simple ! Suffit d’agir calmement.

Sous Drafts, j’ai opté pour ce qui précède, en ayant oublié que deux - se transforment en un (tiret plus long) dans cette configuration. Comme j’apprécie ces “smart” options et pour éviter toute confusion, j’ai opté pour || plus facile à repérer qu’un seul |…!

reduc-450

  • Bien entendu, j’ai indiqué dans mon fichier réaliser la séparation à l’aide de ces délimiteurs.

J’ai repris le fichier texte précédent et hop, lancé le script.

reduc-450

Remarquez que Drafts ne supprime pas le fichier de départ mais crée bien des entités séparées…

reduc-450

Enfin, pour éviter d’avoir une ligne creuse au dessus de chaque fichier une fois autonome…

reduc-450

Pensez à bien placer le délimiteur…

C’est tout !

Bref, sans singer Ulysses, cela me semble intéressant de connaître ces petites options propres à Drafts 5: Capture ‣‣ Act qui ne cesse de s’enrichir via les contributions de ses utilisateurs…

Il ne manque que la possibilité d’organiser, ordonner la liste des feuillets avant fusion/merge pour devenir redoutable… Sauf qu’elle est bien présente cette option…!

À suivre…

le 26/06/2018 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Et si vous testiez la LightBox de Camera+ 2 sous iOS

Balades urbaines et post-traitement

dans ailleurs | dans mon bocal | grospod | photographie | usages
par Jean-Christophe Courte

J’apprécie particulièrement l’application Camera+ 2. A priori, il peut sembler à l’utilisateur qu’il n’y ait que de très faibles différences avec la version originelle.

Et pourtant. L’app tourne indifféremment sur iPhone (…et supporte, sur les plus récents, le format HEIF) et sur iPad, a retouché son interface, s’avère plus réactive, point indispensable quand on veut l’employer en photo rapprochée.

Mais là n’est pas le propos.

J’apprécie de réaliser des images puis, le soir ou quelques jours après, redécouvrir les clichés en attente dans la LightBox. C’est l’instant traitement des images…

Rapide illustration

Quelques copies d’écran explicatives (…avec des étapes intermédiaires volontairement oubliées pour éviter de faire trois fois plus long)

reduc-450

  • Déjà, à l’ouverture de la LightBox, il faut laisser un peu de temps à Camera+ 2 pour dématricer les images.
  • Là, elles sont brutes et ternes.

reduc-450

  • C’est le moment — avant d’intervenir — de trier et de ne jamais hésiter à poubelliser, supprimer les images foireuses…
  • Notez la double rangée d’options de traitement sur la copie d’écran de droite… Pour ma part, dans les préférences, je demande Le Labo

reduc-450

  • Mes corrections sont généralement axées sur Clarté.
  • Une fois validé, j’exporte directement le cliché vers l’album du iPhone et basta…

reduc-450

  • En appuyant sur l’icône informations, vous pouvez lire si votre cliché a déjà été traitée/modifiée…
  • À droite | la liste des modifications s’affiche et, en utilisant l’icône trois points, vous pouvez immédiatement copier l’ensemble de ces modifications…

reduc-450

  • Ou employer la méthode habituelle pour ce faire puis…
  • À droite | coller (appliquer) les modifications sur l’image souhaitée…

Bref, en passant pas la LightBox, plus facile de faire le tri et corriger de suite les clichés pour ne conserver que les deux/trois qui valent le coup…

C’est tout…!

le 24/06/2018 à 20:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?