Urbanbike

Recherche | mode avancée

Première commande 2017…

Quod bonum faustum felix fortunatumque sit

dans dans mon bocal | groummphh | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Alors ma petite dame, mon petit bonhomme, je vous sers quoi pour ce début janvier1 ?!!

S’il vous plait, une grosse part de santé pour commencer. Qualité extra et sans pépins, ne lésinez pas !

Ensuite quelques belles tranches d’humour. Pas trop gras si possible…

Ajoutez une demi-douzaine de tranches de temps libre, de préférence de cette variété sans arrêtes, hein !? Là aussi, si vous avez la main lourde, même si elles sont épaisses, ça ne nous gêne pas !

Pour compléter, une louche de sesterces2, j’ai plus en tête la marque, ça commence par “euh” et ça finit par “rot”…!

Ah, j’oubliais : trois ou quatre cuillerées d’énergie : j’en avais fait une cure l’année passée mais, avec l’âge, faut en reprendre plus fréquemment !

Et un verre de Pinot noir pour finir…!

reduc-450

Bonne année à tous les lecteurs de passage !


  1. le sous-titre est emprunté à Quelques formules de voeux en latin et en grec (mis à jour) – Arrête ton char 

  2. …Si vous n’avez pas été dévalisé par les vautours, bien sûr. 

le 01/01/2017 à 01:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

La fabrique de pipeaux fonctionne à pleins tubes…

Infos bidonnées : une pratique désormais tendance

dans dans mon bocal | groummphh | lire | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Billet de mauvaise humeur (…trois fois mis à jour)…

La désinformation ne date pas d’hier et reste un magnifique outil pour tous ceux qui souhaitent séduire l’opinion et les consciences ! Ces derniers mois, nous avons tous vu à l’œuvre la redoutable efficacité de ce dispositif… À force de RT (retweeter…) n’importe quoi, les vessies sont devenues lanternes. Et ont pris le pouvoir… La suite en 2017, dès la mi-janvier par exemple…

Avant de croire n’importe quoi, le bon sens est évidemment de vérifier si ce que que l’on a envie de valider d’un simple clic est …solide.

Ce n’est pas parce qu’une information va dans le sens que nous aimerions… qu’elle est vraie ! Pas plus parce qu’elle est publiée qu’elle devient digne de foi !

La rumeur bidonnée joue sur quelques mécanismes simples dont notre refus d’accepter ce qui nous embarrasse, ce qui va à l’encontre de ce que l’on tient pour une certitude1 ou ce qui heurte nos convictions !

Nous avons tous envie d’approuver ce qui nous arrange sans prendre le temps de vérifier l’authenticité de ce qui s’affiche sous notre nez. En tant qu’auteur de ces lignes, je me dois de reconnaître (…et commenter) des faits qui vont à l’encontre de ce que je croyais vrai. Tant pis pour les désillusions que cela entraine, tant pis si cela casse l’image que j’ai de telle personne, tel événement, produit…! Je peux juste amortir le trouble que cela me cause, voire digérer une éventuelle contrariété…! Puis prendre définitivement en compte l’information brute et non ce que j’aurais souhaité qu’elle soit…!

Malheureusement, nous avons tendance à approuver sans réserves des infos qui renforcent ce à quoi nous croyons, sans appliquer un filtre de prudence, voire effectuer un minimum de recoupements des sources pour ne pas nous aveugler.

Bref, plus que jamais, il est nécessaire de soupeser, vérifier à notre modeste échelle les alertes insolites ou rumeurs fabriquées avant de les relayer. En gardant toujours à l’esprit cette remarque d’un expert, un certain Joseph Goebbels : “plus le mensonge est gros, plus il passe”… Et comment…!

Reconsidérer toute information n’est ni inutile, ni contraignante, c’est quasiment à prendre comme un jeu, au même titre que celui d’identifier les spams parmi les nombreux messages que nous recevons par courriel…!

Bref à nous d’affûter notre regard, renforcer notre réflexion critique, en discuter avec autrui au besoin2, vérifier les sources… si elles existent !

Et éviter — a contrario — de mettre systématiquement en doute toutes les informations des journaux ! Un mix entre plusieurs sources d’informations reconnues n’est pas inutile. On peut parfaitement ne pas être d’accord avec la ligne éditoriale d’un canard et reconnaître qu’il est réalisé par des professionnels qui, quand ils se trompent, peuvent même corriger, démentir. Une démarche à l’opposée des sites de rumeurs.

Très jeune, j’ai eu l’occasion de me rendre compte de cela dans un entourage familial prompt à croire tout et n’importe quoi3, refusant de changer d’avis quand je lui communiquais des faits objectifs …mais contraires à ses affirmations sans fondements. Je me souviens des “tu comprendras plus tard…” qui m’étaient opposés tout en affichant une mine d’initié. Ou des menaces, limite insultes, quand je démontais, point par point, l’argumentation à deux balles de ces racontars. Ça forge le caractère.

Bref, ne vous laissez pas/plus abuser par une info …trop belle pour être vraie, prenez le temps de réfléchir par vous même ! D’où le rédacteur (…de la rumeur) écrit, quelles intérêts cela sert, peut servir, etc. Remontez les faits4, tout n’est pas aussi simple, évident, que présenté…!

Enfin, agissez au lieu de constater après coup, la mine défaite, que vos idées ont été battues en brèche. À ce propos, voter est l’occasion de les défendre, me semble-il…


  1. Lire cet article passionnant qui va exactement dans le sens de ce billet… Pourquoi certains nient les résultats de la science | Passeur de sciences. Ou encore, cet autre article, Comment le cerveau refuse de changer d’opinion politique

  2. Ou utilisez une méthode éprouvée, celle de Guillaume Meurice…! Je cite : “On a tendance à répéter les choses qu’on a entendues et quand on essaie de les justifier, on arrive à des trucs marrants. Ce que je fais est une sorte d’aïkido sémantique : j’accepte la proposition de l’autre et je la pousse au plus loin. Quand quelqu’un te dit que tous les Arabes sont des voleurs, c’est beaucoup plus rigolo de lui demander pourquoi que de lui répondre : vous avez tort”. 

  3. Faille exploitée par quelques vautours. 

  4. À ce propos, l’un des meilleurs outils pour comprendre le monde est/était le dessous des cartes, une fabuleuse émission sur ARTE animée par l’épatant Jean-Christophe Victor …qui vient de disparaître. RIP JC. 

le 29/12/2016 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Calligraphie, iPad et un poil de nostalgie…

Un peu de poésie avant de déprimer !

dans écrire | groummphh | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Écrire à la main est un véritable plaisir qui semble désormais lié à quelques générations âgées d’utilisateurs, seuls capables d’apprécier cet usage, ce qui explique — peut-être — le peu de cas de cette technologie dans la presse spécialisée.

Cette dernière est, qu’ils le veuillent ou non, aux mains expertes de personnes plus jeunes nettement plus des accros du clavier que de la calligraphie. Aussi, cette pratique vénérable leur semble une activité dépassée et, assez justement, associée à de vieux scripteurs nostalgiques de l’encre et de la plume d’oie !

Ceci n’est pas une critique, juste un constat…!

Le problème est qu’ils n’ont pas forcément raison même s’ils sont brillants et intelligents…! Enfin, je l’espère !

Souhaitons que de nouvelles plus jeunes générations (sic…!) redécouvrent, après eux, le plaisir d’écrire au stylet sur un écran. Le plaisir de biffer pour effacer et de laisser courir sa pensée sur la surface d’un iPad.

Je suis juste attristé que tout le travail de motricité fine apporté par la pratique de l’écriture disparaisse peu à peu, submergé par la pratique uniforme du clavier !

Dans quelques années, qui sera capable de graver le prénom de l’être aimé sur le tronc d’un arbre ou sur une plage de sable fin ?!

J’ai montré récemment et sans m’attarder à des amis Stylus en usage sur Drafts. Certes, je n’avais que mon Bamboo Wacom, ayant oublié le Pencil d’Apple à la maison et donc …incapable de faire une démo de Nebo.

Leur absence de réaction, d’enthousiasme m’a douché…! Ce n’étaient pas des perdreaux de l’année, j’avais tablé sur leur connaissance de la calligraphie et, …rien !

reduc-450

  • Il est assez facile de faire un copié/collé d’un paragraphe dans Nebo… De l’insérer ailleurs…

reduc-450

  • Puis de redimensionner même cette colonne de texte, etc.

J’avais écrit que je me sentais comme l’un des derniers des mohicans. Je pense désormais que je ne m’étais malheureusement pas trompé !

Zut de zut !

le 28/12/2016 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Byword, un excellent traitement de texte à redécouvrir !

Et l'un des premiers à proposer de publier sur le web

dans écrire | groummphh | outils
par Jean-Christophe Courte

Avoir raison le premier, proposer une splendide fonctionnalité de publication n’est pas toujours un avantage concurrentiel. Ce sont souvent des produits plus récents qui reprennent la bonne idée qui semblent novateurs !

C’est injuste mais c’est comme ça !

Utilisateur de Byword depuis la première version sur Mac, sous iOS Byword a été longtemps mon outil de texte Markdown préféré avant que je ne bascule sur Drafts 4. Byword supporte MultiMarkdown même si sa barre additionnelle ne le montre pas1. Bref, un traitement de texte sobre et fiable. Si sur iOS je l’ai laissé de coté, il reste actif sur macOS.

reduc-450

  • Une barre additionnelle minimale et des options de publication désormais gratuites (il fallait payer séparément jusqu’à présent)

Si vous cherchez un produit sobre pour écrire mais particulièrement efficace, Byword reste dans les applications recommandées (encore une fois, je fais le distinguo entre mes “usages” et ceux que vous pourriez avoir).

reduc-450

  • Aperçu du rendu Markdown, choix des lieux de stockage…

Certes il reste quelques détails qui ont tendance à m’agacer sur un iPad pro comme la disparition de la barre additionnelle dès que l’on utilise deux applications en regard (SplitView) mais, globalement, c’est un outil pour écrire sans être distrait. Et en mode portrait, un régal d’autant que TextExpander est supporté, que l’utilisateur peut moduler la taille des caractères, choisir entre plusieurs propositions.

Bref, se souvenir que Byword fut (me semble-il) le premier à proposer d’exporter vers tumblr, Evernote, blogger, medium et WordPress. Désormais, Ulysses comme iA Writer proposent des options similaires et il est assez amusant de les retrouver tous les trois ce 20 décembre dans la liste des mises à jour…!

reduc-450


  1. pas d’icône pour insérer une note de pied de page par exemple, ce qui est ballot 

le 20/12/2016 à 18:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Gros soupir !

…Acer à rien de s’énerver…!

dans dans mon bocal | groummphh | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Je viens de parcourir un article, un Comparatif : quel ordinateur portable pour chaque membre de la famille ?. Noël arrive et il n’est jamais inutile d’avoir un point de vue. Celui-ci émane d’un journal auquel nous sommes abonnés de longue date.

Mais il est vrai que, cette fois-ci, j’ai pris le temps de lire les premiers commentaires et de constater que je ne suis pas le seul à être …surpris : Le monde des ordinateurs — et donc des solutions proposées — semble s’être réduit à fort peu d’acteurs.

La manière ciblée de répondre par tranche d’âge est une option forcément polémique. Je suis donc le papy ancien régime si je me réfère au mien : ça tombe bien, j’emploie un iPad Pro grand format et j’écris même ce billet à la main, au Pencil, sur Drafts. Dans ma propre tribu de quatre utilisateurs, trois emploient des iPads et le dernier un 15 pouces de 2013. Je ne vais pas dérouler à nouveau tout ceci, il suffit de vous balader ici pour le découvrir.

Si notre fiston est attaché à son ordinateur portable dans le cadre de son travail de recherche, ce n’est pas le cas de notre fille qui n’utilise que son iPad. Et apprécie de changer de clavier selon la langue qu’elle utilise. Quant aux vieux parents, c’est iPad jour et nuit. Et pas que pour consommer du contenu comme c’est trop souvent suggéré.

Mais la seule question à mes yeux est plus directe : avons-nous encore besoin d’un ordinateur portable ? Bref, ne nous ne sommes pas déjà passés au cent pour cent tablette ? Et je n’irais pas plus loin même si je crois qu’avec des iPhones à grands écrans, on pourrait également envisager de s’en dispenser.

À suivre !

le 19/12/2016 à 18:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Oui, je mets de plus en plus de temps à répondre…

Pas toujours connecté est l’unique explication

dans dans mon bocal | grospod | groummphh | pratique | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Écrire sur mon iPad n’inclut pas automatiquement une connexion permanente à tous les réseaux1 et au Mail !

Ça va sans dire mais c’est mieux en le rappelant ! Je ne boude pas, je ne fais pas la gueule, je m’isole ! Ou je fais autre chose qui monopolise toute mon attention.

Cela peut surprendre mais je ne suis plus collé à mon écran même si celui du iPhone 7 plus m’accompagne partout ! En vieillissant, je préfère échanger des balles (…de ping-pong !) avec ma fille, me balader et discuter chemin faisant.

C’est pour toutes ces raisons que je suis passé ces dernières années du mode Courriel aux Messages.

Un message (ou SMS) possède nombre d’avantages :

  • j’en prends rapidement connaissance sans pour autant le lire en intégralité !
  • c’est bien moins intrusif qu’un coup de téléphone et, en voiture, le iPhone 7 plus ne me sert que pour afficher TomTom GO Mobile.
  • je parcours mes messages que quand je suis en situation de le faire, au calme.
  • du coup, je peux y répondre de manière précise.
  • j’apprécie le différé qui permet de prendre également du recul.
  • le message de mes copains (et inversement) est souvent une question : “es-tu dispo ?”, comprendre “as-tu un peu de temps pour que l’on se parle au téléphone ?”.
  • ou juste un message pour me dire de relever ma boîte à lettres, prendre connaissance d’un courriel et de son fichier en pièce jointe.
  • mais, très souvent, nous (…ma tribu comme mes amis…) nous expédions une simple URL. Pas besoin de commentaire, c’est à propos d’un sujet qui intéresse le destinataire
  • mieux, ce message avec URL n’a pas nul besoin d’une réponse, inutile de remercier, d’accuser réception, chacun le sait.
  • seuls les messages de mes enfants sont très rapidement traités, prioritaires.
  • je peux également basculer temporairement un flux sur “ne pas déranger” (si, si !).
  • ou placer l’expéditeur dans la liste des appels bloqués quand il s’avère que c’est une arnaque (vendeur de services un peu trop intrusif).
  • le système des notifications sur iOS est, pour le coup, absolument génial.

Bref, j’ai totalement changé de point de vue sur les SMS, ces messages sacrément enrichis avec… Messages et les diverses options disponibles sous iOS (…non, je n’utilise pas ceux proposés par la pomme mais des trucs comme Copied et surtout Drafts).

Ma vie est passionnante !


  1. Ça se limite à Tweetbot 4 for Twitter et, dans une moindre mesure, à Instagram 

le 18/12/2016 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Un salut fraternel

Chemin faisant

dans ailleurs | dans mon bocal | groummphh | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Régulièrement, en nous rendant à la gare distante d’une vingtaine de minutes à pied, nous prenons le soin de saluer les ombres qui nous croisent. Femmes ou hommes se rendant à leur boulot, ouvriers à pied d’œuvre sur un chantier… Ombres discrètes car l’éclairage est chiche sur cette portion de route à l’étroit trottoir.

Ce salut fraternel n’attend aucun écho. C’est notre manière de partager notre énergie, de saluer l’aube qui vient.

Contrairement à l’impassibilité du jour, nos alter ego du matin rendent notre salut avec, en prime, quelques sourires.

C’est une habitude héritée des courses sur les chemins de randonnée comme sur les sentiers des douaniers en bord de côte. Sur ces voies peu fréquentées, croiser un regard complice est stimulant.

le 17/12/2016 à 08:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?