Urbanbike

Recherche | mode avancée

Et après, j’en fais quoi ?

Histoire de poubelle et de plage

dans ailleurs | groummphh | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Chaque matin, une équipe de 2 gars fait le tour des plages pour récupérer bouteilles de bière vides (les apporter et les descendre, ça va… les remonter, trop dur, assurément…!), papiers gras, mégots et même serviettes périodiques…

reduc-450

Pour ma part, je regrette qu’il n’y ait pas une poubelle à l’entrée de chaque plage mais les habitués emportent toujours un sac et remontent les déchets chez eux, que du bon sens !

Pour faciliter la collecte, le bon réflexe, quelques commerces proposent ce qui suit !

reduc-450

Ce cône se plante dans le sable pour la stabilité et on peut y glisser quelques bâtonnets de glace, mégots éteints, emballages de bonbons. Après usage, il suffit de refermer le bouchon et le glisser dans ses affaires en remontant. Astucieux.

Mais c’est la suite qui serait délectable …si elle était inventée.

Une vendeuse du comptoir de la mer, interrogée par une cliente, lui explique le principe de ce récipient.

la cliente hoche la tête puis ajoute : “…et après, j’en fais quoi ?”

Et, sans attendre de réponse de la vendeuse, ajoute : “…je le jette à la mer ?”

Authentique. Et pathétique.

le 25/08/2016 à 15:20 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Le plaisir d’écrire sur iPad avec un stylet

Sommes-nous les derniers scribes ?!

dans dans mon bocal | écrire | groummphh | iOS | outils | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Humeur (oui, encore)…

Attention1 : une véritable addiction vous guette en retrouvant l’usage de votre écriture manuscrite.

Au départ, c’est juste un jeu, une envie de voir “si ça marche”, vérifier si votre écriture est bien reconnue. Et puis, très vite, on se pique au jeu.

C’est ballot, ça marche… ! Et plutôt bien, ce qui peut soit agacer, soit amuser !

Certes, il faut un peu de temps pour tout maîtriser, mais entre Stylus, qui est un simple “clavier” alternatif2, et Nebo, une application de prise de notes, très vite (…et à la condition, là, de posséder un iPad “pro” et un “Pencil” Apple pour utiliser ce dernier…), il est sidérant de redécouvrir la fluidité offerte par ce retour incongru de l’écriture manuscrite.

Il existe des tas d’études qui évoquent un lien étroit entre la pensée et la main, des milliers d’exemples dans l’histoire de l’humanité3. Pourquoi ça ne fonctionnerait pas sur l’écran d’un iPad ?!

Si cela réjouit d’abord les vieux (…cohorte dont je fais partie), cela devrait également titiller les générations plus jeunes, les curieux. Quoi que…!

Et, accessoirement, les auteurs… à condition qu’ils acceptent de revisiter leurs pratiques, ce qui est loin d’être gagné : il suffit de se souvenir du temps que le balisage markdown a pris pour être accepté par une faible fraction de ces derniers !

Ces outils de reconnaissance de l’écriture manuscrite ont de bonnes performances, sont réactifs et, de facto, parfaitement utilisables au quotidien. Mais cela ne dépend que de vous, vu que ce sont des produits alternatifs (sic !).

C’est la force des claviers à touches : avoir peu à peu remplacé l’écriture manuscrite, uniformisé (dans tous les sens du terme) les lettres ! Et jouer sur la routine, la pesanteur, la résistance au changement, les habitudes !

Pourtant les vacances, les voyages, les longues balades sont l’occasion de griffonner quelques lignes — au stylo ou à la pointe Bic — au verso d’une carte postale… au lieu d’expédier — dans l’instant — un SMS ou un courriel.

L’occasion de constater que nous n’avons pas totalement perdu l’usage de l’écriture même si cette dernière est moins assurée qu’à l’époque de nos études.

Mais, comme le vélo, ça ne n’oublie pas ! Mieux, écrire sur son iPad est également une bonne manière de s’entrainer à calligraphier et retrouver sa main.

Et puis c’est une nouvelle expérience (re sic…!) d’écrire sans correcteur en ligne pour nous signaler nos fautes ! Écrire sans assistance ! Curieusement, notre main retrouve souvent la bonne orthographe en calligraphiant, comme si notre mémoire visuelle décelait que tel mot est écrit incorrectement.

Rassurez-vous, les outils de reconnaissance de l’écriture possèdent quelques atouts dont des dictionnaires qui placeront les accents dans la bonne direction ! Et nul besoin de gomme pour effacer un mot ou une portion de phrase, il suffit de la rayer, de la biffer pour qu’elle soit supprimée !

Mais cela ne vous empêchera pas de glisser des fautes dans vos missives, mes billets en témoignent régulièrement…!

La prochaine étape ? Retrouver ce plaisir d’écrire à la main et, qui sait, à nouveau expédier des missives calligraphiées à nos proches ou amis ! En PDF à Noël ? Chiche ?

À moins que nous souhaitions devenir l’une des dernières générations de scribes, ce qui serait fort dommage.

Pour mémoire, écrire, c’est d’abord dessiner.

  • nebo ⚑ (Gratuit) mais réservé aux possesseurs de iPad pro et de Apple Pencil
  • Stylus ⚑ (Gratuit) pour iPad et iPhone, avec tous les stylets existants semble-il

  1. je radote : urbanbike | l’iPad en mode Scribe. Puis ici : urbanbike | Nebo …la prise de notes pour iPad pro et Pencil | 3 lors de la sortie de Nebo. 

  2. plus une surface d’écriture pour votre stylet 

  3. …même que certains, qui inventaient des machines et peignaient des femmes au sourire énigmatique (!) arrivaient à écrire à l’envers ! 

le 23/08/2016 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Ben oui… Une application qui ne tient pas ses engagements disparaît

Pas de miracles

dans groummphh | outils | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Humeur…

De temps à autre, je lis dans les gazettes numériques une information entremêlée de sanglots qui annonce la fin de telle application.

Là, une application que je n’ai pas acquise alors que le battage médiatique était impressionnant lors de son lancement. Bref, il fallait se l’offrir sous peine de totale ringardise. Pas grave, je suis ringard.

Au final : le concept était génial, les développeurs connus et tous les commentateurs de déplorer l’échec du binz.

La faute à qui ?

À tous ces utilisateurs incapables de déceler une pépite ? Aux sites qui ont publié un résumé du communiqué de presse et ne sont pas allés plus loin ? Aux produits concurrents qui ont plus de fonctionnalités ?!

Bon. Faut pas pousser pépé dans les orties.

  • La version Mac attendue n’est jamais sortie.
  • le coût était assez élevé (de mémoire) et fort dissuasif sans permettre d’essayer : il fallait avoir la foi dans les dévs, une foi un peu aveugle.
  • le principe de l’app n’est pas renversant…
  • Les fonctionnalités disponibles pas plus renversantes…
  • et, étonnant quand on regarde le nom des développeurs, cette app ne supporte pas Markdown, ce qui est étrange…

Bref, il arriva ce qui arrive même aux meilleurs, se faire doubler par des produits plus rustiques mais ne promettant pas la lune.

Non, je n’ai pas acheté Vesper (…Yop là… boum) à l’époque, un peu agacé par le marketing de l’égo et les promesses… qui n’engagent que ceux qui les écoutent.

À l’inverse, j’ai opté pour des apps nettement moins glamour avec des dévs moins médiatiques. À qui j’ai posé la question du portage sur MacOS avec une réponse dans les 24 heures. Non, pas de portage. Mais un produit remis à jour régulièrement. Et un unique développeur1.

Cette histoire ne va pas plus me jeter dans les bras de grosses structures qui seraient (sic… !) plus sérieuses comme le disent certains ! Adobe comme Apple n’ont pas hésité à tuer quelques belles applications de qualité que j’employais (FrameMaker ou ClarisDraw par exemple). Je suis certes ringard mais avec un peu de mémoire.


  1. Ceux qui me lisent peuvent penser à Editorial ou à Drafts 4, CQFD. Bien vu. C’est surtout ce dernier que j’emploie en toutes circonstances… 

le 22/08/2016 à 14:41 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Timelines, chronométrez toutes vos activités

À l’usage des indépendants mais pas exclusivement… !

dans bosser n’importe où | dans mon bocal | grospod | groummphh | iOS | mémoire | outils | pratique
par Jean-Christophe Courte

Quand on bosse comme indépendant, l’un des principaux soucis est de suivre quotidiennement son activité, surtout si cette dernière est particulièrement hachée, découpée en de multiples missions. Des tas d’applications sont disponibles pour ce suivi souvent astreignant.

le développeur de Routie ⚑, excellent produit pour mémoriser un parcours à l’instar de Moves ⚑ (…mais sans partager les données glanées) propose depuis quelques jours une nouvelle application de son cru, Timelines ⚑, qui permet assez aisément de mémoriser cette fois-ci des temps.

reduc-450

  • Un appui et hop c’est parti…

reduc-450

  • Un second appui, c’est stoppé et enregistré simplement…

reduc-450

  • Mais rien de vous empêche d’ajouter des informations et modifier les temps…

Vous pouvez créer autant d’entrées principales que souhaité, leur allouer un code couleur puis simplement activer telle ou telle dès que vous intervenez dessus. Cela fonctionne comme un chronomètre que vous pouvez lancer, arrêter puis relancer à nouveau à votre guise.

Mais parfois il faut être plus fin dans une mission, mémoriser le temps global mais être plus analytique : telle étape a consommé tant de temps.

Bref, tel projet consomme de la ressource mais combien de temps passé réellement sur ce point-ci ?

Point intéressant, cette app ne permet pas de lancer deux chronomètres en même temps. Par contre, rien ne vous empêche de corriger les temps mesurés ou d’entrer manuellement les informations. Et, de facto, d’avoir des plages de temps qui se superposent.

À chaque fois que vous stoppez le chrono, Timelines vous permet d’ajouter une information sur ce que vous avez fait dans le cadre de tel projet et même une note. Bref, de l’utiliser de manière très simple et efficace.

reduc-450

  • si Timelines fonctionne en paysage, à la verticale, vous pouvez restreindre ou agrandir l’échelle du temps…

reduc-450

  • Et n’afficher qu’un seul projet… avec le texte explicatif de chaque période de temps. Et le triangle bleu…? Le temps qui passe inexorablement…!

Graphique et export

le plus de Timelines est de proposer chaque jour un graphique de l’usage de ce temps et bien entendu les durées, activité par activité, peuvent être exportées par un usage ultérieur.

reduc-450

Bref, Timelines peut servir pour un usage personnel mais bien plus pour un usage professionnel, histoire de contrôler le temps passé, mission par mission.

Et découvrir (horreur !!) que celle qui devait se conclure en quelques heures vous a coûté au final deux ou trois jours… sauf que vous l’aviez mal vendue et qu’un calcul du temps passé versus la facturation (ou le forfait négocié) peut… soit vous abattre ; soit vous inciter à être plus vigilant (…et ajouter des clauses en cas de dépassement intempestif suite à ces modifications “insignifiantes” aux yeux du client mais consommatrices de temps… du vécu…!).

Timelines vous apportera quelques arguments chiffrés… à condition de l’avoir utilisé correctement !

Bref, outil simple, rustique mais très efficace qui ne peut que se bonifier, le développeur étant à l’écoute de ses utilisateurs…

Note de fin : avec une montre connectée, encore plus simple de lancer les temps de calcul… mais je n’ai pas testé, n’ayant pas d’Apple Watch

le 10/08/2016 à 15:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Nebo …la prise de notes pour iPad pro et Pencil | 1

Des notes… manuscrites, CQFD

dans bosser n’importe où | dans mon bocal | écrire | groummphh | iOS | outils | pratique | typographie
par Jean-Christophe Courte

Les développeurs de Stylus et de Smart Note viennent de sortir aujourd’hui nebo, une application temporairement gratuite qui ne fonctionne qu’avec un Apple Pencil et un iPad Pro. Hormis cette limitation assez compréhensible en raison de la technologie requise, le but est de permettre à tous d’écrire nos petites notes de travail à la main avec une épatante reconnaissance de l’écriture, supérieure à ce que je peux constater sur Stylus depuis des semaines…

Quelques premières copies d’écran pour expliquer le principe…

reduc-450

Déjà vous êtes prévenus… sans Pencil, ça va être compliqué… Ensuite très beau didacticiel que vous pouvez feuilleter…

reduc-450

La première phase consiste à apprendre les gestes indispensables, à créer un noveau cahier de notes et charger le dictionnaire idoine…

reduc-450

Je me suis inscrit pour aider les développeurs à travailler sur une écriture aussi abomifreuse que la mienne…

reduc-450

À peine inscrit et première phrase (historique…!)… Non de Zeus, reconnaissance parfaite…

reduc-450

Mais le plus intéressant reste à decouvrir… Difficile de changer de place des paragraphes sur une feuille de papier… Ou de convertir son texte en caractères d’imprimerie…!

reduc-450

Et exporter ce texte… Là, vers Drafts 4 comme d’habitude…!

J’ai encore plein de trucs à découvrir mais testez de votre coté… À suivre…!!

le 09/08/2016 à 15:40 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Trop fort : Pantone Studio poubellise les options déjà achetées par les utilisateurs de MyPantone

Le cancer de l'abonnement poursuit ses ravages…

dans architecture | dans mon bocal | grospod | groummphh | iOS | outils | pratique
par Jean-Christophe Courte

Billet écrit à chaud | Je suis furieux… Pantone Studio est, certes, un excellent produit en terme d’ergonomie mais qui s’avère, en définitive, n’être qu’une nouvelle version de MyPantone relookée sans les options déjà payées jadis…! L’historique le montre d’ailleurs…

Il faut désormais prendre un abonnement… et c’est loin d’être donné…!

En version sans abonnement, on peut quand même l’employer

Je ne vous fais pas un état complet des lieux, juste ce que l’on peut utiliser vite fait…

Pour chaque image, Pantone Studio propose cinq couleurs phares… que l’on peut modifier… Tiens, cela me rappelle MyPantone…?!

reduc-450

Chaque couleur est référencée…

reduc-450

Sauf que l’on bascule assez vite vers l’entonnoir de l’abonnement avec les chouettes options des versions précédentes.

Non…? Si…

reduc-450

Les nuanciers sont disponibles à la portion congrue (démonstration de quelques références…)

reduc-450

Bon, c’est très agaçant…

Mais il est quand possible de ruser en se construisant ses propres nuanciers à partir de nos photos…

reduc-450

Nommer ces nuanciers et les exporter…

reduc-450

Par Mail… Et c’est là où, à nouveau je suis partagé entre applaudir cette chouette ergonomie (il manque des copies d’écran mais je n’ai pas trop le coeur à les montrer) et une certaine nausée à l’idée des divers produits acquis les années précédentes1 (en 2009, l’historique des mises à jour le montre) et rarement mis à jour…

De fait la version 2.6.2 de MyPantone a disparu (celle du 2 mai 2016) et est replacée par cet attrape abonnement qui est annoncé comme une mise à jour… à 7,99 € l’abonnement mensuel, 59,99 € annuel… Certains utilisateurs l’ont mauvaise et pour cause, toutes les options habituelles de la version payante précédente (et donc payée) se sont évaporées comme l’app d’ailleurs… Elégant…!

D’ailleurs les pros ne s’y trompent pas, ayant déjà comme moi déboursé près de 10 euros naguère, hurlent dans les commentaires sur iTunes… Bref, une fois de plus, le marketing de Pantone part en vrille et ne respecte pas ses clients…

Et comble de la rouerie, l’option analytics envoie nos statistiques d’usage à Pantone, option que l’on peut heureusement désactiver dans les préférences…

  • Pantone Studio ⚑ (Gratuit) en apparence… 7,99 € l’abonnement mensuel (que l’on peut interrompre et reprendre), 59,99 € l’abonnement annuel…

le 08/08/2016 à 23:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Prise de notes intelligentes et écriture manuscrite

le meilleur est à venir avec nebo

dans bosser n’importe où | écrire | groummphh | iOS
par Jean-Christophe Courte

Stylus est un bel aperçu de la technologie développée par Myscript mais cela reste un simple clavier1 qui demande encore à évoluer. Nous sommes face à un produit qui transforme à la volée notre écriture en lettres d’imprimerie.

Smart Note va déjà plus loin et s’avère très pratique en conservant la forme manuscrite de nos notes, opérant la transformation à la demande, ce qui évite quelques surprises d’interprétation,

Mais, là, dans les cartons de cet éditeur, on devrait assister très prochainement à la sortie d’un produit de prise de notes encore plus évolué, capable même d’interpréter un souligneront comme une mise en gras de la sélection du texte, etc.

Bref de baliser un texte manuscrit en fonction des informations laissées par le scripteur, gérer des listes et déplacer, réorganiser les paragraphes.

Tout ceci, je le fais avec mes outils Markdown, avec Editorial ou Drafts 4 par exemple.

Mais imaginez le faire à la fin de l’année avec de l’écriture manuscrite sur l’écran d’un iPad Pro ?!

Jetez un œil ici : New stylus app ‘writes’ new story for iPad Pro | New York Post, et là : Interactive Ink | MyScript

À suivre !

J’avis écrit ça récemment : Êtes-vous un scribe numérique — Medium. Le 9 août, c’est fou le nombre d’annonces qui devraient être faites…


  1. ou zone d’écriture si vous préférez ! 

le 01/08/2016 à 21:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?