Urbanbike

Recherche | mode avancée

Facebook et moi ? un divorce tranquille…

On fait écran à part !

dans dans mon bocal | groummphh | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Je suis tombé sur un bout d’émission sur Francelnter un matin (jeudi 22 juin) et l’auditeur en ligne évoquait la manière dont il a quitté Facebook car devenu, au fil du temps, un espace trop addictif. J’ai écoulé la suite d’une oreille distraite avant de couper la radio.

Je ne sais plus depuis combien de temps je suis sur ce réseau1, il faudrait que j’y retourne quelques minutes.

Mes amis restant, contre vents et marées, dans cet espace fermé ne mesurent peu mon éloignement. Chaque billet sur urbanbike publié est automatiquement ajouté à mon compte (…avec une photo erronée piochée dans mon tumblr…!), ce qui ne demande aucun effort pour en être informé. Et, accessoirement, le parcourir.

Je devrais couper les ponts mais mon côté velléitaire l’emporte, seule l’absence de commentaires souligne cette distance, internet a une autre saveur ailleurs.

reduc-450

Disparaitre totalement ou non ?

De fait, à force de ne pas jouer le jeu, ma présence sur la toile s’étiole, avant-goût de ce qui va bien finir par advenir pour de bon, mais ceci est une autre histoire…!

La vraie question est : et alors ?!

En connaissance de cause, j’ai retiré Google Analytics d’urbanbike il y a quelques années et cette décision2 se paye en terme de référencement, aucune surprise…

Ce billet n’est pas un coup de Calgon, pas un retenez-moi où je fais un malheur…!, juste le rappel que j’applique ce que j’écrivais3 l’an passé, mis en pratique fin mai en disparaissant 15 jours.

reduc-450

Bref, ça va continuer à clignoter jusqu’à l’épuisement complet du signal…!


  1. Pfffff…! En rédigeant ce billet, j’ai fini par regarder dans l’historique, ça va faire 10 ans (août 2007) 

  2. J’assume cette décision, pas mécontent de ne pas vous enquiquiner à cliquer dans un bandeau pour vous avertir qu’il y a des cookies. Urbanbike n’est pas un site professionnel, commercial et ne justifie pas un suivi de votre activité… 

  3. urbanbike | urbanbike réduit la voilure après 5800 billets 

le 16/07/2017 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Vacances et déconnexion ? Faites des photos !

Prenez le contrôle en produisant votre contenu

dans ailleurs | grospod | groummphh | photographie | zen
par Jean-Christophe Courte

Billet expresse du matin : en allumant la radio ces derniers temps, à moins que ce soit dans un magazine, pas mal de conseils pour se détacher de son portable, ne plus consulter SMS, tweets ou mails…

Si je suis loin d’être hostile à l’idée de ne pas / plus répondre à la moindre alerte, si cela fait longtemps que j’ai désactivé les notifications de mes très (trop ?) nombreuses applications ou services, je suis – en revanche – assez opposé au sevrage complet !

Conservez votre iPhone, changez d’usage

Au lieu de ne voir dans son smartphone qu’un écran à recevoir du contenu avec l’injonction de répondre “présent” aux injonctions des uns et des autres, de passer un temps considérable à ajouter des “likes”, reprenez le contrôle !

Votre écran a de nombreuses cordes à son arc et trop souvent la partie photographique n’est plus utilisée que usine à selfies.

reduc-450

Ce que je vous engage à essayer est d’oublier cet aspect “vous, centre du monde” et d’inverser le champ de la prise de vue… ! Puis de vous efforcer de ne plus vous replacer dans l’image, d’oublier jusqu’à l’existence même de ce bouton Selfie…!

Appareil Photo pour démarrer…

Sur votre iPhone, l’application par défaut est excellente et se nomme Appareilphoto

Apprenez à vous en servir, à faire des images sans ajouter immédiatement des filtres, des objets, du texte, des pictos pour communiquer aux amis des images tellement vues et revues…!

Non, faites-vous plaisir en réalisant des clichés, de simples clichés… Résistez aux effets de mode (!!) et photographiez ce qui vous fait plaisir en prenant simplement le temps de cadrer.

Or votre quotidien fourmille de matière… Quatre photos banales à titre d’exemple…

reduc-450

Vous allez (re)découvrir d’un oeil neuf ce smartphone… En couleurs …ou en noir et blanc…

Relire urbanbike | Photo : sept facettes appréciables du iPhone 7plus et urbanbike | Rappel : utiliser un cliché Noir et blanc temporairement

reduc-450

Jouez sur les ombres…

reduc-450

Bref, reprenez le contrôle de votre iPhone qui est un excellent appareil photo…

Puis, et seulement après réflexion et choix, partagez avec modération… sur Instagram ou autre…

reduc-450

Pour l’anecdote : j’avais monté un cours de nazbrokology qui atterrira, un de ces quatre, à sa place. Ce nom avait été retenu pour ne pas dévoiler le thème réel de mon intervention aux étudiants qui venaient une demi-journée se détendre et découvrir une autre vertu de la photo, celle… Mais ceci est une autre histoire !

reduc-450

Pour ceux qui veulent aller un peu plus loin (hormis lire urbanbike…!), quelques apps, les rares qui sont encore sur mon propre iPhone 7 plus

le 15/07/2017 à 10:40 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Câble Lightning NIGHT de Native Union changé

Merci l’Apple Store

dans dans mon bocal | grospod | groummphh | usages
par Jean-Christophe Courte

J’avais acquis un long câble de 3 mètres il y a quelques mois. Au bout d’une quinzaine de jours, je trouvais bizarre que le iPad ne se charge plus : en fait, la connexion électrique du Câble Lightning NIGHT de Native Union (3 m) se faisait bien mais, quelques temps (secondes !) après, rupture de cette alimentation.

M’en servant la nuit avec la couverture de protection rabattue, j’étais surpris au matin de ne pas retrouver l’iPad chargé à fond.

Oui, c’est bien en allant jeter un œil sous la protection de l’écran que je me suis rendu compte que le signal vert du chargement repassait au blanc !

reduc-450

Attendre est idiot !

L’erreur est d’avoir laissé courir comme d’habitude. J’avais testé avec le iPhone, d’autres boitiers d’alimentation, d’autres câbles et, pas de doute, c’était ce câble.

J’ai cessé de l’employer en me disant qu’il fallait que je retourne chez Apple sauf que les mois ont passé.

Ce jeudi, étant seul à la maison, je suis retombé sur mon fameux câble dans un coin de mon bureau (oui, c’est le bazar !), j’ai testé à nouveau et suis allé en pleine circulation du soir chez Apple leur reporter ce câble pour recyclage et leur signaler qu’ils vendaient un produit défectueux, ne m’attendant pas à un quelconque remplacement vu que j’avais largement dépassé l’échéance…!

La bonne surprise est d’avoir été écouté par l’équipe du Store et, plus encore, que l’on m’ait proposé un échange du même produit, ce que j’ai volontiers accepté.

Alors que j’écris ces lignes, je recharge mon iPhone avec ce câble en espérant que la connexion ne flanche pas au bout de quelques usages comme précédemment.

C’est le seul long câble que j’ai trouvé avec, astucieux, une boule qui permet d’éviter que le câble joue au ressort et file dans un endroit peu accessible sous mon lit.

Car l’idée est simplement de continuer à alimenter la nuit l’iPad Pro, sachant que j’écris à la main dans Nebo, Drafts ou Ulysses en restant souvent sous ma couette. Et que cette opération de reconnaissance de mon écriture consomme des ressources !

reduc-450

Bon, ça fonctionne et je me bois un Spritz du coup pour fêter ça…

le 13/07/2017 à 20:50 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Exporter ses fichiers Daedalus Touch vers Ulysses sous iOS

Rappel utile vu que Daedalus termine sa carrière…

dans bosser n’importe où | dans mon bocal | écrire | grospod | groummphh | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Ce midi, un tweet annonçait que l’excellent Daedalus Touch (moult fois chroniqué dans urbanbike1) arrivait totalement déverrouillé mais dans sa dernière version.

Cette décision est assez logique, désormais – sous iOS comme sous macOS – c’est Ulysses qui le remplace et propose encore plus d’options pour les rédacteurs au long-cours.

Comment exporter vers Ulysses ?

Très simplement

reduc-450

  • À gauche | appuyez en bas sur les trois points après avoir choisi le dossier (pile de fichiers) à exporter…
  • À droite | vous affichez en bas une icône générique d’export…

reduc-450

  • À gauche | la pile qui était en premier plan est toujours sélectionnée; trois options sont affichées en bas de l’écran…
  • À droite | Après avoir appuyé sur Exporter, vous avez un choix dont Envoyer à Ulysses… Appuyez et c’est parti (si vous avez Ulysses sur votre iPad ou iPhone…!

reduc-450

  • Tadaaaaaaaaa…! Tous les fichiers sont disponibles dans Ulysses dont la page de titre… Les petits nuages en regard démontrent que la synchro est en train de s’effectuer…
  • Il vous reste désormais à vous souvenir que la barre additionnelle est nettement plus riche que celle de Daedalus touch…! Et que vous bénéficiez de la coloration syntaxique. Mais ceci est une autre histoire…!

Bons transferts…

Néanmoins, ce n’est pas de gaité de coeur car Daedalus touch a été un très fidèle et agréable traitement de texte (et je conserve dans urbanbike tous les billets, nostalgie…!!).
Snif !

le 12/07/2017 à 15:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Obsolescence | Ne pas oublier l’utilisateur

…et ses usages !

dans dans mon bocal | groummphh | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Avertissement : Je ne suis pas objectif et ce qui suit ne s’appuie sur aucune enquête, c’est simplement une réaction épidermique à la lecture d’un article

Je ne suis pas surpris de trouver régulièrement de type de papier (marronnier ?) dans les journaux que je parcours, et donc les abominables écrans que nous employons en première ligne.

Des deux iPads 2 (la seconde génération produite chez Apple) ? l’un coule des soirées heureuses du côté de Malo-les-bains. L’autre sert de machine de prise de notes à l’université. Je devrais ajouter que le iPad 3 est utilisé quotidiennement (prés de huit heures par jour et nuit) par ma moitié qui ne le ménage pas…!

Le vieux iPhone 5S ? Dans les mains de mon fils, le 6S dans celles de ma fille. Et mon vieux Macbook Pro 17 de 2009 continue à me servir pour accéder à mes disques et aux photos stockées. Et poster ce billet après l’avoir relu.

Etc.

Je ne vais pas évoquer les écrans plus récents en usage mais juste souligner/rappeler que ce type de matériel peut tenir dans le temps si on en prend un peu …soin. Et même dans le cadre d’un usage continuel…!

Bref, chaque année on nous parle Obsolescence plus ou moins programmée, produits qui ne s’ouvrent pas1, nouvelle génération de connecteurs. Et affreux constructeurs…

Mais jamais… utilisateurs qui s’en servent, mises à jour qui s’installent sans problème, apps qui s’améliorent.

Et si vous pensiez à nous interroger ?!

Et La qualité des box internet, on en parle ?!

Histoire de rappeler que parler de la pomme est un choix comme un autre, une anecdote récente à propos d’orange…

  • JC, tu fais diversion !

Oui, on peut le voir comme ça.

Hier, j’ai eu au fil ma maman bis, celle qui m’a récupéré en vrac à 9 ans et qui vit seule en bord de Loire.

Sa nouvelle (!) box est tombée en rade, impossible de se connecter au net de temps à autre et impossible pour les services qui surveillent si elle est tombée d’avoir, du coup, de ses nouvelles (et donc appel aux voisins pour vérifier si elle est down alors que c’est juste la connexion qui merdoye).

Le gars qui lui a installé cette box est compétent et charmant mais il n’est pas dans les composants de la box et elle le sait…!

D’ailleurs, j’imagine le binz — une nouvelle catastrophe sanitaire — si une série de box nouvelle génération part en live et ajoute un paquet de dysfonctionnements à la vie déjà compliquée de nos aînés, de ceux qui préfèrent vivre chez eux, arroser leur jardin au lieu de finir dans un mour… EHPAD.

Car depuis ce changement récent de box, c’est radical : dès que la température intérieure monte (près de 29°) et malgré le ventilateur, la box part en vrille. Hop.

Je voudrais éviter ce type d’échanges :

  • Pffff, c’est la canicule qui l’a tuée ?
  • Non, une défaillance de sa live box, les secours n’ont été prévenus que lorsque la box a redémarrée…
  • Ah, coup de chaud de l’électronique !

Comme elle a un putain d’humour, c’est la situation que nous avons imaginé hier…!

Elle va donc à nouveau demander une intervention mais comme elle est âgée, que le service client va encore lui faire faire des tas de manipulations2 pour vérifier si… tout est bien connecté, c’est fort épuisant !

Rappel à ce propos aux centres téléphoniques : cessez de considérer systématiquement le petit vieux comme une buse !

De plus, elle se sert d’un iPad (je n’y suis pour rien, ce fut son choix !), cela lui a permis de suivre notre périple en Italie tous les jours en récupérant les photos que je postais.

Or, avec le réchauffement climatique, les canicules qui vont se succéder, les petits vieux qui pullulent, manque plus qu’un site complotiste pour imaginer que c’est une sournoise opération téléguidée par le ministère de la santé ou Matignon avec la complicité des opérateurs téléphoniques…!
Tiens une idée de papier, une !

Pour finir, dans ma serre (…c’est le nom que je donne temporairement à notre piaule bureau plein sud), la température monte fréquent à 34° l’été et ma box OVH fonctionne sans souci. Les écrans pommés aussi…


  1. pas envie d’aller jeter un œil dans mon iPad, pas plus que dans ma machine à laver. 

  2. Oui, elle est en vrac malgré un cerveau qui tourne comme une horloge. Une main out, des jambes fatiguées, la seule solution est bien de faire venir un technicien et de tester avec une nouvelle box si le problème persiste. 

le 27/06/2017 à 09:50 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Abeilles | Allez vous balader dans les jardins et potagers

Allez entendre le silence au lieu de ne lire que des rapports d’experts, un peu de bon sens ne nuit point…

dans ailleurs | dans mon bocal | groummphh | mémoire | potager | vieillir | voir
par Jean-Christophe Courte

Je plains sincèrement les personnes qui bossent comme lobbyistes.
La semaine, pondre des textes pour expliquer que tel secteur ne remet absolument pas en cause la nature, ne la détruit pas, que rien n’est (encore totalement) prouvé, etc.
Le week-end, chercher des produits bio pour leur petite tribu et s’inquiéter des allergies des mômes.
Car rien n’est lié, hein ?!

Je constate depuis des années la diminution du nombre de bêtes à “z’ailes” tant dans notre microscopique jardin que dans les alentours. Ma commune évite les produits phytosanitaires et, quand je me balade dans le fabuleux Potager du Roi, je ne suis plus assourdi par un concert incessant de petites butineuses !

Avant, j’avais peine à les dénombrer : maintenant, quand j’en vois une, je sursaute… de surprise.

Ma douce se souvient de l’effervescence des abeilles autour de notre cerisier il y a – aie ! – dix-sept ans. Et constate comme moi leur raréfaction, voire leur quasi disparition. Or nous sommes en région parisienne, loin des grandes surfaces agricoles où l’on entend pratiquement plus que le bruit des tracteurs.

Aparté

J’ai peu connu mon grand-père Achille pour des raisons que, gamin, je ne comprenais pas. Quand il a fini par consumer sa dernière gitane maïs, je me trouvais au Mexique. Bref, peu côtoyé.

Hormis l’image du héros qui ne parlait jamais de sa guerre, qui avait envoyé paître ses potes qui souhaitaient lui faire attribuer une rosette (“je la ferais porter par mon chien…”), hormis son activité de vendeur de semences dans la Beauce, ses pigeons voyageurs (…dans les émissions de parachutage sur Radio Londres, il était “pigeon blanc”, un peu transparent comme pseudo…!), chanter minuit chrétien à la messe de Noël, parler couramment allemand et flamand, il avait des ruches dans son jardin à Pithiviers.

Et ça je m’en souviens : je conserve une image de lui avec cette protection en toile comme une grosse moustiquaire.

Gamin, déposé les vacances du côté de Vitry aux Loges chez Leone et Maurice1, les butineuses étaient mes seules compagnes.

Certes, je ne m’en approchais pas, je restais un petit citadin et ce n’était pas ces deux taiseux qui l’hébergeaient qui pensaient à m’initier à leur univers. Ils me récupéraient à la demande de ma mère, point final.

Bref, j’observais de loin le ballet de ces bestioles, émerveillé de les voir passer de fleur en fleur.

Je me souviens assez vaguement des ruches. Et puis, quand mon grand-père est allé s’installer à Batilly-en Gâtinais, tout a cessé.

Bref, ceci pour dire que nous, les désormais vieux, nous avions une proximité nette avec les abeilles2.

Nous savons parfaitement ce que nous devons quotidiennement à ces butineuses, simplement parce que nous sommes restés des enfants de la campagne et non des technocrates qui ne voient la nature que comme un décor.

La butineuse ne fait pas que du miel, elle pollinise3 !

Sans elle, Monsieur le ministre4, tout irait de travers : pas de fruits, entre autres. Je copié collé un peu de littérature trouvée sur Wikipedia.

Plus de 70 % des cultures (dont presque tous les fruitiers, légumes, oléagineux et protéagineux, épices, café et cacao, soit 35 % du tonnage de ce que nous mangeons) dépendent fortement ou totalement d’une pollinisation animale.

Et, mieux encore :

Selon une étude publiée5 en 2015, les grands champs agricoles sont à 80 % pollinisés par seulement 2 % des espèces d’abeilles sauvages.

C’est pratique Wikipedia, il y a même une belle app Wikipedia sous iOS pour consulter. Je vous engage à la charger et à la consulter…


  1. J’ai compris, longtemps après, que Maurice le suisse avait fait partie du réseau de mon grand-père. 

  2. Bon, je fais une allergie au Miel sauf qui il est incorporé et cuit dans une sauce (avec des endives braisées par exemple) 

  3. Pollinisation — Wikipédia 

  4. Retour des pesticides tueurs d’abeilles : « Une décision absurde, qui ridiculise la France » 

  5. Delivery of crop pollination services is an insufficient argument for wild pollinator conservation | Nature Communications 

le 26/06/2017 à 14:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Votre carte bleue sans contact intéresse les malandrins !

Les petites sommes font les grandes escroqueries

dans ailleurs | dans mon bocal | groummphh | usages
par Jean-Christophe Courte

Suite à mon précédent billet - urbanbike | Arnaques et petits vieux – mon ami Pierre-Henry m’a passé un long coup de fil et nous avons refait le monde, comme à chaque fois. Et causé sécurité (c’est son job).

Il est clair que toutes ces nouvelles techniques présentent à la fois d’épatants progrès en terme d’usage au quotidien mais souvent de belles failles qui peuvent habillement être exploitées à notre insu.

Et c’est bien ce qui est le plus dangereux pour les moins informés d’entre-nous qui ne perçoivent que l’aspect pratique.

Que les choses soient claires : c’est pratique. Ainsi payer son parking avec une carte RFID sans avoir besoin de saisir son code au lieu d’engloutir de la monnaie (et se rendre compte, en cherchant dans toutes les poches, qu’il manque 0,50 €, vécu sur le parking d’Urbino — le gars devant moi a fouillé toutes ses poches avant de renoncer) est confortable et rapide.

Mais, en revanche, quelques informations contenues dans une carte de crédit peuvent être piratées avec un dispositif qui va amplifier le signal émis par cette dernière. C’est encore pire quand il s’agit de votre passeport biométrique.

Côté Carte, il est encore possible (vérifiez !) d’obtenir une carte de la génération précédente… à condition de la demander au moment du renouvellement. Mais, déjà, cela ne semble plus être le cas pour toutes les banques.

L’autre solution est d’acquérir une pochette — une sorte d’armure numérique — qui va couper le signal ou, plus exactement, va bloquer son émission (…que l’on comprenne bien, la carte n’émet rien — pas d’ondes —, elle possède juste une puce sur laquelle les infos sont accessibles avec un lecteur).

En contre-partie, il faudra extraire la carte pour payer. Mais au moins, pendant que vous circulerez dans une grande surface ou dans une boutique, cela limitera le pompage des données.

Pas une découverte…

Le problème lié à ces techniques n’est pas nouveau, il suffit de lire les billets de l’excellent Pierre Vandeginste sur son blog1 (…plus mis à jour mais toujours pertinent, d’utilité publique à mes yeux) dont celui-ci : Le scandale du passeport RFID - Le blog - Aïe ! tech

Regardez la date de son article (…et/ou recherchez RFID via son moteur de recherche pour parcourir les autres) et dites-vous que rien n’a changé !

reduc-450

Je suis passé par Amazon pour ces dispositifs, l’ami @doopix m’avait conseillé un truc similaire naguère. Les pochettes sont pile-poil aux dimensions et rentrent bien dans mon vieux portefeuille…

À suivre…


  1. Pierre, relance ton blog ou tweete quelques infos via @aietech, zut à la fin…! 

le 23/06/2017 à 18:40 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?