Urbanbike

Recherche | mode avancée

Le retour de l’écriture manuscrite ? Ou dernier sursaut…!

Non ? Si !

dans dans mon bocal | groummphh | vieillir
par Jean-Christophe Courte

C’est le billet auquel vous aviez échappé… jusqu’a maintenant !

Alors, en vrac et un peu provocateur :

En découvrant, amusé, le peu de cas, publicité accordée à cette technologie par les sites qui “causent” Apple, je me suis simplement demandé si écrire à la main n’était pas, en définitive, un “truc” de vieux !

Je n’ai rien contre les vieux, j’en suis un !

J’ai relu mes petites notes, celles prises avant de réécrire pour la troisième fois (sic !) le billet précédent, et je suis retombé sur cette remarque ironique que je m’étais faite en revenant du Cirque de Navacelles (…je reviendrais sur cet endroit splendide et sur ses accès parfois emportés par un torrent).

Car qui écrit réellement à la main aujourd’hui ?

Hormis les scolaires (et pour combien de temps ? Ce sont bien des Digital Natives, non ?) et les vieux ?

Tout le monde a le nez désormais sur un écran… Et un clavier connecté.

Ensuite, même les scolaires abandonnent peu à peu la pratique quotidienne de l’écriture manuscrite, forcé (j’aurais du placer des guillemets) par l’usage des réseaux sociaux et des SMS (…je brosse le tout à grands traits, bien entendu).

Bref, hormis expédier une carte postale une fois l’an, les occasions d’écrire sont de plus en plus rares… surtout si le manque d’entrainement rend l’épreuve de plus en plus pénible !

  • Remplir un chèque ? Carte bleue et bientôt généralisation du paiement sans contact
  • Déclaration d’impôt ? Elle est pré remplie
  • Du coup, je sèche ! Mots croisés ? Même la lettre de motivation qui accompagne un CV se présente écrite à la machine à écrire. Bon, je me goure certainement mais comme l’impression que les cas d’écrire se raréfient…

Le seul truc qui reste est la signature en bas des lettres imprimées… depuis son ordinateur ! Même plus besoin de savoir écrire. À la limite, une croix suffit !

D’ailleurs c’est pratiquement ce que je réalise quand je reçois un colis et que je dois signer sur l’écran minuscule que me tend le livreur… impossible sur ces dispositifs de “signer” proprement !

Bon, reste encore les épreuves du Bac qui réclament un grand moment de solitude devant une feuille blanche… mais après ? QCM ?

Je serais curieux de savoir si les fabricants de stylo voient leurs ventes augmenter ou se tasser.

On apprendra un de ces quatre que le dernier fabricant de stylos vient de fermer ses portes ! Après le dernier fabricant de machines à écrire, le dernier fabricant de lecteurs VHS. Bien après celui des lampes à Pétrole, certes !

Bref, j’ai le sentiment étrange de faire partie des derniers mohicans, ce qui n’est pas fait pour me réjouir1. Mes gamins savent écrire mais quid de la génération suivante ? Okay, je ne serais plus là pour le découvrir !

Dommage car je reste persuadé (…pour me rassurer ?!) que cette relation directe entre la pensée (ou le cerveau) et la main était un truc assez génial.

L’air de rien, écrire c’est dessiner, cela me semble assez ballot de se priver de cette épatante fonction !

Mais bon, si cela répond aux Lois de l’évolution (…et du commerce !), il sera difficile de s’y opposer !

le 26/07/2016 à 11:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Bientôt ! Mode machine à écrire sur Ulysses

Une option confortable en voyage

dans ailleurs | bosser n’importe où | dans mon bocal | écrire | groummphh | iOS | pratique
par Jean-Christophe Courte

Dans la prochaine version de Ulysses, une fonction machine à écrire revisitée. Cette option existe dans d’autres traitements de texte Markdown comme iA Writer pour n’en citer qu’un seul.

En effet, rien n’est plus pénible de croiser par inadvertance le regard oblique d’un compagnon de voyage sur le texte que vous êtes en train de saisir alors que vous êtes en déplacement !

reduc-450

Avec ce dispositif, seule la ligne en cours de saisie, la phrase ou le paragraphe est affiché lisiblement. Le reste se fondant dans la couleur du fond.

Pour ma part, j’ai opté pour la ligne seule et sans une option supplémentaire astucieuse qui signale la ligne dans laquelle se situe le curseur.

reduc-450

Pourquoi je suis client de cette fonction

En effet, si vous utilisez un mode sombre dans un style précis, c’est une bonne solution pour se garder de la curiosité envahissante, voire maladive, de certains voisins…! Encore fait l’expérience de cette insasiable curiosité en revenant hier d’Avignon…

Conversion en RTF

Cette prochaine version embarque également un mode de conversion des balises Markdown en RTF. Pas inutile pour expédier un courriel !

reduc-450

Bien entendu il est possible de saisir votre texte mais aussi de le dicter. Ou de l’écrire tout simplement ! Comment ça, je radote ?!

le 22/07/2016 à 16:50 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Facebook songe au Markdown

Tiens donc !

dans dans mon bocal | écrire | groummphh | mémoire
par Jean-Christophe Courte

Je me souviens de ma découverte enthousiaste du balisage Markdown en juin 2011 et du tas de billets publié dans urbanbike. Je me souviens des commentaires acerbes laissés sur d’autres blogs à mon endroit, de ces ricanements à propos de ce balisage cosmétique truffé d’astérisques inutiles.

Aussi, lire ceci m’a juste amusé (merci à Twitter pour l’info), avec le recul des années.

Ne jamais avoir raison trop tôt…

le 19/07/2016 à 20:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Le clavier Stylus de retour sur mon iPad

J’avais bien écrit “temporairement”…!

dans écrire | groummphh | iOS | outils | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Une épatante révolution est en cours mais qui s’en soucie…? Après le “grosPod” puis markdown, quitte à vous saouler, autant que ce soit pour une “bonne cause”, celle de l’écriture avec un grand ou un petit “e”…! En tous cas, vous inciter à essayer d’employer votre main en lieu et place de vos petits doigts de vos deux mains pour saisir du texte via un clavier…!

Dans mon précédent billet1, j’avais temporairement retiré Stylus de la liste des claviers disponibles. L’objectif était de me concentrer sur Smart Note.

24 heures à peine s’écoulèrent avant de réinstaller, fissa, Stylus !

C’est ballot de le dire mais on s’habitue très (très…!) vite à reprendre l’habitude d’écrire naturellement. Pas besoin d’apprentissage : vous savez écrire ? Alors écrivez !

Plus besoin de changer l’affichage du clavier pour entrer des chiffres ou tel caractère accentué, calligraphiez naturellement !

En me relisant, je n’hésite pas à ajouter l’expression “à nouveau”. Voire ironiser en vous rappelant que c’est le seul clavier qui ne vous demandera quasiment jamais de potasser son manuel ni de chercher pendant trois plombes une touche donnée…

Le retour du crayon, c’est magique !

Plus amusant, cet exercice de calligraphie, un poil barbant, voire limite chiant au départ car m’obligeant à “retravailler” ma graphie, s’avère constructif : remplir un chèque, laisser une note manuscrite ou consigner quelques remarques dans un carnet sont des opérations bien moins “gonflantes” qu’au début de mois dernier ! j’arrive à me relire sans peine, c’est dire !

Bref, je reprends du “plaisir” à écrire, à former des lettres sur la surface dévolue à calligraphier sur ce “clavier” Stylus. Et même à m’assurer d’être bien compris par ce dernier !

Autre point pratique en cette période de canicule, pas besoin d’être collé à son iPad, j’écris en mode paresseux, la main détachée …et Stylus a le bon ton de corriger au passage mes fautes même si je peux opter pour une autre orthographe. Mieux : plus cette calligraphie est ample, plus le pourcentage de reconnaissance est élevé !

Autre sujet, mon agacement vis-à-vis du Apple Pencil a totalement disparu2. Sa glisse me convient au quotidien, je le tiens plus fermement, je commets moins d’erreurs, de celles qui amenaient Stylus à réagir. Cela ne m’empêche nullement de revenir au Wacom Bamboo pour apprécier son silence !

À ce propos, une remarque. Perfide, bien entendu !

Je suis surpris, en lisant la presse informatique, ici ou ailleurs, du peu de résonance, de billets, compte-rendus, articles dans ces excellents supports d’information sur cette possibilité — désormais accessible à tous — de rentrer du contenu sur nos tablettes via ces dispositifs de reconnaissance de notre écriture manuscrite.

En même temps, je comprends : la réalité augmentée est un truc réellement nouveau contrairement à la possibilité — littéralement — d’écrire sur la surface de son écran et de retrouver, transformé en caractères d’imprimerie, notre graphie.

Oui, je galèje…! Pour des raisons que les fidèles lecteurs d’urbarbike connaissent, il y a peu de chances que je parle de ces casques3.

Pourquoi j’insiste (et sûrement bêtement) ?

J’ai un iPad Pro à disposition depuis peu de temps (merci Bob…!), c’est une tablette qui dispose de capacités de calcul assez puissantes et je ne pense pas être le seul utilisateur de Stylus ou d’applications de ce type.

Pourquoi de vrais journalistes n’évoquent pas ces outils ? Cela ne laisse perplexe (mèreplexe …ajoute ma fille…).

Tout se passe comme s’il était nécessaire, à chaque fois, de laisser s’écouler une longue période de temps pour accepter, assimiler ces nouveaux usages.

De plus, contrairement au mode Dictée, remarquable également mais nettement moins facile à mettre en œuvre, je n’ai aucune difficulté à continuer. À toute heure du jour et de la nuit, en toutes occasions !

Retour au couple Drafts et Stylus

Je vais revenir 5 secondes sur mes propres usages, à ma première intuition4, celle d’utiliser Drafts 4 avec un mode nuit, Stylus avec un mode sombre. J’ai ajouté dans la barre additionnelle de Drafts 4 une touche pour entrer le caractère d’un simple appui du stylet.

Je n’hésite pas à basculer sur un autre clavier quand Stylus se met à refuser ce que j’écris. Puis revenir. Bref, je fais avec.

À ce propos, j’ai contacté les développeurs et, malheureusement, pas de version 2 de Stylus avant un bout de temps. Par contre, une sortie sous Androïd prochainement est envisagée. L’occasion de tester la version de iA Writer qui fonctionne sur cet OS ?!

En conclusion…

Oui.

Encore un billet pour vous inciter à essayer. Stylus est gratuit (ce qui me semble assez délirant, vu la qualité du produit), prenez le temps d’essayer même au doigt, Il est clair que c’est nettement plus évident avec un stylet tout simple, un Bamboo Wacom, pour démarrer.

reduc-450

Attention : gros risque d’accoutumance vu que vous n’avez que votre main à utiliser, à écrire comme avec une craie sur un tableau.

Comme je le disais lors d’une de nos dernières balades à ma fille, je n’ai jamais autant écrit ces derniers temps…! Et dans de nouvelles conditions de confort !

Drafts 4 mais aussi Editorial, Ulysses, ia Writer, Byword mais aussi Messages, Mail, Apple Notes… enfin tout ce qui nécessite généralement un clavier.

Note de fin : et Apple dans tout ça ça ? Depuis le Newton, comme un vide !

Bonnes vacances…!


  1. urbanbike | Smart Note à l’usage 

  2. urbanbike | À l’usage : Pencil et Stylus 

  3. l’auteur de ces lignes ne dispose pas d’une vue stéréo, cela m’a posé pas mal de problèmes dans certains jeux collectifs. le plus troublant est de jouer au ping-pong, comme quoi, même avec une vue 2D, le cerveau est capable de compenser. 

  4. urbanbike | Prise de notes manuscrites : Drafts 4 ou Smart Note ? 

le 10/07/2016 à 10:15 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Avec mention

Du coup, j’en décerne quelques unes…

dans autisme | dans mon bocal | groummphh
par Jean-Christophe Courte

Ce petit billet pour remercier tous ceux qui ont soigneusement évité d’intégrer ma mouflette dans leurs réseaux, ce qui lui a évité de perdre un temps précieux sur Facetruc ou autre. Merci !

Merci également à leurs parents qui se sont gardés de l’inviter aux anniversaires de leurs rejetons. Certainement pour appliquer ce fameux principe1 de précaution !

Merci à tous ceux qui ne la reconnaissent pas quand nous les croisons, qui détalent aussi sec. Mention spéciale à ceux dans le bus qui n’hésitent pas à s’infliger un terrible torticolis…!

Pour finir, merci de n’avoir pas pensé à communiquer vos coordonnées en fin de terminale…!

Mention personnelle à ceux, naguère, qui ont suggéré un groupe2 de prière.

Plus sérieusement, un clin d’œil aux agents municipaux qui prennent le temps de nous chambrer lors de nos parties de ping-pong, à Jean-Marc qui parle Russe à chaque rencontre, à ce jeune couple avec deux jeunes gamins qui échange en espagnol, à tous les habitants chaleureux de notre quartier. Ainsi qu’à une poignée de mômes (sur les doigts d’une main !) qui, bien que dans des lycées éloignés, ne l’ont pas oubliée…! Et à tous les copains sur Twitter ou par Mail…

Merci d’être restés authentiques.

Bien, bien, bien…


  1. nous mêmes, on ne sait pas…! La peur d’une possible contagion…?!! 

  2. …et que j’ai choqué par mon fou rire… 

le 05/07/2016 à 10:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Jamais trois sans quatre !

En quelques semaines, quelques changements de taille…!

dans dans mon bocal | groummphh | pratique
par Jean-Christophe Courte

Bon, il a eu (…dans le désordre) le passage au HTML5 responsive (même CSS quel que soit l’écran), le changement de serveur pour une version avec disques nettement plus véloces (SSD), le passage au HTTPS (petit cadenas qui indique une sécurisation) et, histoire d’apporter un peu plus de confort, la mise en place de Magnific Popup, un appui sur une image dans un billet et pour, hop, au lieu de passer par un onglet, une vue à taille maximale…

Tout ceci n’aurait pas été possible sans le concours de mon hébergeur, tadaaaaaaaaaaaaaa, Richard alias @Monarobase…!!

Celui-ci, plus facétieux que moi, me propose d’ajouter quelque part que ce blog est écrit à la main, ce qui est de plus en plus exact même si une dernière étape s’effectue encore au clavier !

reduc-450

Image allégorique bricolée avec les trois applications ci-dessous !

le 04/07/2016 à 13:15 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

À l’usage : Pencil et Stylus

Prendre le temps de m'adapter

dans dans mon bocal | écrire | groummphh | iOS
par Jean-Christophe Courte

Ce qui suit tempère mes précédents billets dont ce dernier et mes propos vis-à-vis du Apple Pencil.

Je poursuis quotidiennement mon test du dispositif d’écriture à la main et je commence même (si, si…!) à apprécier le glissement rapide du Pencil. Et à supporter le bruit de sa pointe !

Je revisite ce qui m’agace, sachant par expérience que le problème peut venir de moi…!

Même basculé légèrement en arrière dans mon Aéron, les pieds sur le bureau, le iPad posé sur mes cuisses, ça réagit très vite quand je prends des notes manuscrites avec le Pencil.

Et toujours les mêmes règles de bons sens :

  • bien espacer les mots,
  • conserver une calligraphie un peu emphatique, l’exagérer pour lever les doutes de l’algorithme (…oui, je sais très bien que c’est pas un gars moustachu qui analyse mon écriture puis valide telle ou telle lettre…!)
  • ne pas trop faire de fautes d’orthographe car le dispositif n’est pas à la hauteur d’un clavier comme celui de SwiftKey,
  • voire, n’a pas ses talents d’anticipation du mot suivant, malheureusement !

À ce propos, je rêve d’un produit mixte qui rassemblerait les meilleurs aspects de Stylus et de SwiftKey, le tout mâtiné d’une réelle intégration des équivalents de TextExpander. Et ce, quelque soit l’application en usage derrière.

Revisiter les préférences

Je modifie peu à peu mes réglages dans Stylus. Trait plus fin pour l’affichage de mon écriture tracée via le Pencil, je m’oblige également à accentuer de suite ma prose au lieu de le faire comme quand j’écris au stylo plume, c’est à dire après avoir écrit chaque terme.

Par contre, sous SplitView, je constate des soucis, des déplacements du texte en cours, des doublements de quelques lettres. Du coup, j’attends que les développeurs de Stylus nous proposent une nouvelle mouture, une qui comprendrait le caractère , qui ne doublerait pas des bouts de mots, qui ne reviendrait pas tardivement sur des mots correctement identifiés pour proposer ensuite un autre terme…!

Écrire en deux étapes

Aussi, j’utilise le couple Pencil + Stylus ou Bamboo Wacom + Stylus pour tout ce qui est premier jet, laissant libre cours aux idées. Puis, dans un second temps, je reprends avec SwiftKey et retranche, développe, essaye (!!) de mettre une pincée de style dans ce fatras de lettres !

Note de fin : je viens de tester la 3.5 de ProShot qui est repartie aussi sec de mon iPhone 6s+. Dommage, l’application a plein d’options séduisantes mais une grosse tendance à se figer dans un mode…

le 28/06/2016 à 13:45 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?