Urbanbike

Recherche | mode avancée

Préparer son espace | 5 | Éviter le mobilier de récupération

La chronique du Lundi

dans bosser n’importe où | signé lukino
par Jean-Christophe Courte

image

Attention ! Ne vous faites pas refiler des tas de meubles de « style » ou de famille, vous n’êtes pas un vide-greniers.
Oui, tante Marthe est un amour… Mais son guéridon circulaire en marqueterie poirier et merisier n’est pas le support idéal pour votre imprimante laser de 12 kg, pas plus que le gigantesque bureau Napoléon de grand-papa – dans lequel vos genoux viennent se fracasser à intervalle régulier – ne semble adapté à votre installation informatique…!

Pensez-y avant d’accepter tout cadeau empoisonné ! Refusez énergiquement de transformer votre espace de travail en stand des puces…
Investissez dans un mobilier sobre, clair, facile à entretenir comme à installer, capable de supporter tous vos outils de travail. Mesurez au centimètre votre pièce et faites un plan avec emplacement des arrivées électriques, ouverture et débattement des fenêtres comme des portes. Puis placez sur ce plan les meubles à la même échelle que vous envisagez d’acquérir, découpés dans du papier… Envisagez toutes les solutions en vous souvenant que vous devrez bouger là-dedans. Évitez de monter le plateau de travail trop bas, ne collez pas l’arrière de votre bureau contre le mur : pensez au passage des fils électriques, bloc d’alimentation compris.
Et, indispensable, prenez le temps de choisir une chaise de bureau digne de ce nom… Pour qui ? Mais pour votre dos, bien sûr !

image

Cet extrait est tiré de Comment travailler chez soi

le 23/10/2006 à 08:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Préparer son espace | 4 | Soigner l’ambiance de travail

La chronique du Lundi

dans bosser n’importe où | signé lukino
par Jean-Christophe Courte

image

Matériaux chauds, couleurs claires, entretien facile…
Contrairement à la situation en entreprise, tableaux, photos, jazz en fond musical ne sont pas interdits ! La cellule du travailleur à domicile n’est pas celle d’un moine car vous allez y passer beaucoup de temps. Néanmoins, retenez-vous côté déco : il n’est pas nécessaire d’encombrer votre espace d’éléments prêts à absorber toute la poussière (moquette, toile murale ou bouquet de fleurs séchées…). Si vous avez une tendance allergique, vous le découvrirez très vite.

Pensez à des couleurs qui n’absorbent pas trop la clarté, inutile de laisser la lumière allumée du matin au soir. Des murs blancs sont particulièrement recommandés. Pensez l’éclairage électrique en conséquence avec un plafond blanc indispensable pour réfléchir la lumière dès que le besoin s’en fera sentir.
Évitez de fumer dans votre antre pour ne pas laisser les tissus s’imprégner… Cela vous donnera aussi une bonne occasion d’aller vous aérer dehors et de faire quelques pas pour vous dégourdir les jambes.
Pourquoi ne pas ajouter des plantes vertes en marge de la fenêtre…? Composez un endroit clair, agréable à vivre et, surtout, facile à entretenir avec un coup d’aspirateur ou d’éponge.

image

Cet extrait est tiré de Comment travailler chez soi

le 16/10/2006 à 08:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Préparer son espace | 3 | Assurance et fermetures correctes

La chronique du Lundi

dans bosser n’importe où | signé lukino
par Jean-Christophe Courte

image

Le matériel que vous utilisez ne vous appartient pas toujours… Et un sinistre peut se produire même si vous êtes très précautionneux !
Vous passez beaucoup de temps chez vous… Mais il vous arrive aussi de vous absenter, de cuisiner, de recevoir des visites impromptues…
Bref, vous n’êtes pas à l’abri d’un vol où d’un incendie malgré votre présence accrue à la maison. Voyez ce point avec votre assureur.

L’assurance habitation ne suffit pas, il vous faut une assurance pour votre activité professionnelle, pour votre matériel, pour vous-même. Attention, tous les assureurs n’auront pas un discours identique… Aussi, n’hésitez pas à consulter plusieurs organismes, à comparer les offres et les garanties. Prenez le temps de peser les pour et les contre…
Tâchez d’éviter les call-centers qui vous demandent d’emblée vos coordonnées personnelles, votre âge, si vous êtes propriétaire ou locataire avant même d’écouter la question que vous souhaitez leur poser… Très désagréable.
Bien que travaillant chez vous, cela ne doit pas vous empêcher de fermer la porte à clé quand vous sortez, de penser entrebâilleur, serrures plus techniques… Et sauvegardes de vos données : eh oui, en cas de vol, ce sont aussi les disques durs avec vos précieux fichiers qui s’envolent…

image

Cet extrait est tiré de Comment travailler chez soi

le 09/10/2006 à 08:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Préparer son espace | 2 | Penser concentration, silence et lumière

La chronique du Lundi

dans bosser n’importe où | signé lukino
par Jean-Christophe Courte

image

Même si vous ne devez travailler chez vous que le soir, évitez la confrontation directe avec le reste de la maisonnée…

C’est fait ! Vous avez déniché un endroit avec une porte que vous pouvez pousser pour vous isoler. Inutile de finir à la cave ou dans un coin du garage. Quoique !
Cette porte, elle va vous permettre de marquer votre territoire, de signifier à votre entourage que vous n’êtes « pas » disponible.

N’oubliez pas que vous avez également besoin de silence et de lumière… naturelle.
L’ennemi numéro un, c’est le bruit… Que ce soit le voisin retraité branché sur les résultats du tiercé, les disputes entre les enfants, le tambour de la machine à laver en plein essorage ou simplement les bruits de la rue.
Vous avez besoin de vous concentrer mais aussi de correspondre au téléphone sans chuchoter pour ne pas réveiller la petite dernière qui dort derrière la cloison.
Et la lumière naturelle ? Il vous faut une fenêtre qui soit facile à ouvrir. Donc la possibilité de ventiler facilement votre bulle… ! Par contre, même si vous aimez particulièrement le soleil, préférez pour des raisons thermiques ou d’éblouissement une pièce orientée vers le Nord. Impossible ? Investissez dans un store opaque et placez alors votre écran plein sud pour éviter que la lumière naturelle ne vous empêche de lire ce qu’il y a dessus !

image

Cet extrait est tiré de Comment travailler chez soi

le 02/10/2006 à 08:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Préparer son espace | 1 | On ne s’installe pas n’importe où !

La chronique du Lundi

dans bosser n’importe où | signé lukino
par Jean-Christophe Courte

image

Après la motivation de départ, le choix de l’emplacement de votre espace de travail est la seconde clé de votre réussite…
Autant envisager tous les cas de figure.
Les pires surtout…

Pas d’O.P.A. sur le salon ! Comment ça non ?!
Souvenez-vous que demain, il y a les beaux-parents qui débarquent. Que dimanche, c’est l’anniversaire de votre aîné.

Que chaque soir, les enfants suivent leur feuilleton préféré, le doigt sur la télécommande. Ou, pire, qu’ils sont en vacances scolaires pour la semaine où vous devez travailler… Ah, ça change catégoriquement les données du problème !
Si vous avez envie de planquer à chaque fois vos dossiers, ranger votre ordinateur, libre à vous mais il y a des activités plus gratifiantes… !
Essayez de trouver un coin tranquille dans votre habitation… Avec une porte qui vous permettra de vous isoler et, inversement, d’oublier votre univers de travail.
Ou louez un local à moins de 300 mètres de chez vous…
Bref, posez-vous les bonnes questions, celles qui vont de la quantité de lumière à la qualité du silence tout en passant par la bonne aération de l’espace, son volume, la facilité d’entretien et d’aménagement avec des meubles adaptés, la possibilité d’amener connexions ADSL et électricité…

Nota : pour ceux qui ont un jardin, les options cabane ont été déjà envisagées ici, , ici aussi !

image

Cet extrait est tiré de Comment travailler chez soi

le 25/09/2006 à 08:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Comment travailler chez soi - Introduction

La chronique du Lundi

dans bosser n’importe où | signé lukino
par Jean-Christophe Courte

image

Le retour de la Chronique du lundi, désormais sur Urbanbike…
Publié initialement sur feu Macdigit dès le 9 janvier 2006, nous n'avions pas été jusqu'au bout suite à l'arrêt de ce blog en juin 2006. Nous nous en sommes expliqués à l'époque.
Alors, avec Lukino, nous avons décidé de reprendre la publication de notre livre à zéro (et ce sont 26 billets déjà prêts jusqu'en mars 2007…).
Moteur !

Longtemps je me suis levé de bonne heure.
Filant dès potron-minet à mon bureau pour éviter les embouteillages, je fus trop souvent le premier client du « Ver luisant », le café en bas de mon bureau parisien où je déjeunais aussi, avant de m’installer devant mon écran cinq minutes plus tard. Le soir, je rentrais vers dix heures en proche banlieue.
Plus tard, fatigué de la voiture, ce fut le train avec mon vélo pliable. Mais les horaires de travail ne varièrent pas, seul le temps de transport quotidien s’allongeait. Enfin je me décidai à bosser deux jours par semaine chez moi. Révélation. Du temps gagné pour moi, pour ma famille.

image]
Aujourd’hui, je suis à cent pour cent chez moi et fais autant d’heures qu’avant. Mais j’ai du temps. Plus de transport hormis la dépose des enfants à l’école et, en échange, la possibilité de bloguer, de tester de nouveaux produits, de lire, de vivre.
Ne croyez pas que les transports furent la seule cause de cette autre manière de travailler. Il y eut aussi l’usure de l’entreprise et des tensions. L’incapacité trop fréquente de ne pouvoir me concentrer totalement sur une mission. Et donc obligé de rattraper ce temps le soir, le matin. Cercle vicieux.
Aujourd’hui, ma situation n’a pas changé. Les entreprises recherchent, plus que jamais, la compétence et la disponibilité. Cela dit, ne rêvez-pas, la fidélité est le fait de rares clients attentifs et l’électron libre que je suis devenu paye cher sa liberté. Pas d’engagements, pas de sécurité.
Pourtant, j’aime cette situation. Personne ne me doit quelque chose, et moi, je ne fais que mon boulot, mercenaire économique des temps modernes.

image

Note : si vous avez hâte de découvrir la suite, vous pouvez toujours commander ce chef d'œuvre exceptionnel de la littérature d'entreprise cet ouvrage en cliquant sur l'image de la couverture à droite (même que c'est écrit dessus…!)… Nos enfants, nos épouses et nos banquiers respectifs vous remercient d'avance…!
Hé oui, nous n'avons toujours pas remboursé nos 23547 mètres de "bolom bolom"…!

le 18/09/2006 à 08:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

France-Bresil

demain

dans signé lukino | voir
par Lukino

image

Hop, c'est de circonstances, aussi, même si JC n'est pas un fan de football (il préfère nettement le ballon ovale), un petit strip de notre livre qui est bien dans le ton… Extrait de Comment travailler chez soi — Courte & Lukino — Éditions Eyrolles
En vente dans toutes les bonnes librairies…
Pour en savoir plus

le 30/06/2006 à 09:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Lukino | Partager…?