Urbanbike

Recherche | mode avancée

Explorateurs urbains, à votre iPhone !

Garanti sans Pokemon !

dans ailleurs | dans mon bocal | grospod | mémoire | voir
par Jean-Christophe Courte

Au lieu de chercher des… biiiiiip…! pourquoi ne pas vous balader et essayer de trouver de vraies espèces animales et végétales autour de vous ?

reduc-450

C’est ce que propose cette chouette app développée par INPN - Inpn Espèces, alias l’Inventaire National du Patrimoine Naturel…

reduc-450

Chaque photo permet d’accéder à une fiche…

reduc-450

Mais aussi à des infos supplémentaires en ligne…

reduc-450

Et à de meilleures définitions de photos…

À vous !

Sans oublier, en complément :

le 25/07/2016 à 11:15 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Avant de pleurer sur la désertification des campagnes, agir…!

Quelques photos et anecdotes en passant…

dans ailleurs | dans mon bocal | mémoire | vieillir | voir
par Jean-Christophe Courte

Histoire de marquer gaiement la fin des années scolaires de notre fille, nous sommes partis une semaine dans le sud, dans cette région de France que l’on peut nommer “Toscane provençale”, terme non usurpé quand on connait bien le Gard et sa référence italienne…!

Vallonnements, cyprès et couleur de la pierre contribuent à cette similarité. Nous n’étions pas revenus depuis plus de 35 ans, depuis nos études d’archi et notre mémoire réalisé, à l’époque, en vidéo1.

reduc-450

Cette région est toujours aussi belle, nombre de maisons qui menaçaient ruine ont été sauvées. Il suffit de passer dans quelques villages autour de Lussan, Castillon-du-Gard ou de Rochegude pour s’en convaincre.

reduc-450

Et prendre le temps de circuler dans tout les sens, emprunter tous les voies, crapahuter sur les marches de pierre, aller et revenir. Si possible aux heures fraiches même si les rues étroites protègent bien du soleil.

Mais ce qui nous a surpris, c’est le nombre de biens désormais en vente dans pratiquement chaque village, et pas des plus moches !

reduc-450

Un début d’explication tient dans le peu de commerces disponibles. Vivre dans certains de ces lieux tient parfois de l’exploit, oublier son pain peut vous conduire à refaire 30 Kilomètres aller et retour.

Ensuite, c’est souvent une population qui souhaite vivre dans ces charmants village avec un seul mot d’ordre : au calme sans subir des flots de touristes.

reduc-450

Tout est parfois fait pour décourager ces derniers (…souvent avec raison, l’attitude du touriste est également en cause…!), entre le parking en plein soleil à 200 mètres ou l’absence d’un simple estaminet pour se rafraîchir. Dans le village auquel je pense, un restaurant2 s’est monté pendant que trois autres ont fini par fermer3.

Certains maires agissent comme s’ils étaient les nouveaux châtelains, à croire que vivre dans ces anciennes bâtisses nobles devenues mairies leur avait conféré des droits seigneuriaux !

Je reviens sur ces panneaux de mise en vente qui prolifèrent : le silence, c’est sympa mais cela n’aide pas pour les courses au quotidien ! Or à plus de 60 ans, ces habitants se découvrent de nouveaux besoins malheureusement indisponibles dans ces villages si calmes.

Il existe d’autres solutions pour conserver un minimum de vie dans ces villages. Les habitants d’un autre village ont été confrontés à un autre problème, celui de la station service qui périclitait et menaçait de fermer. Une association s’est mise en place pour pallier les problèmes immédiats mais, surtout, la discussion entre villageois a pris un tour assez logique.

reduc-450

Pour revitaliser le village, ses commerces et sa pompe à essence, soit les gens continuaient à faire 30 bornes pour se rendre à la ville suivante au gros Supermarché ; soit ils acceptaient de dépenser un peu plus mais “localement”.

Chacun ayant compris que la solution “village” était la plus intelligente pour tous et l’emploi local : tout le monde se fournit sur place sauf pour les très grosses courses, ce qui a sauvé la pompe à essence, les trois boulangeries et la supérette ! Mieux, c’est également du temps de moins sur la route dans une géographie que l’on peut qualifier de tourmentée ! Et de l’énergie fossile économisée.

Bref, réduire les petits égoïsmes est profitable pour tous.

Se transformer en village de vieux me semble être une énorme bévue à terme. Au moment de mettre en vente, essayer de le faire dans un village “sans” commerces n’est pas forcement un atout, loin de là ! Fallait y penser avant au lieu de suivre le discours en faveur de sa réélection du dernier… châtelain.

reduc-450

D’autres villages ont également investi dans la réfection des rues et de l’assainissement. Cela leur a pris 2 ou 3 ans mais ces villages ont changé avec un tout à l’égout et des passages de câble idoines.

reduc-450

Ainsi, dans les Cévennes, un œil dans le village de Sauve. Idem pour celui de Saint-Siffret, plus proche du Pont du Gard.

Point hébergement pour finir…

Comme d’habitude, le plus pratique pour un court séjour est de trouver une chambre d’hôte. A ce propos, force est de placer à part cet établissement4 découvert sur le net un peu par hasard et remarquable…

À suivre…


  1. le matériel pesait le poids d’un âne mort et était composé de deux éléments reliés par un câble assez rigide, une lourde caméra et un magnétoscope non moins pesant et volumineux. Béatrice filmait pendant que je portais le boitier d’enregistrement en évitant de me retrouver dans son champ de vision. Pas question de se planter, nous n’avions que 20 minutes d’autonomie quotidienne qui nous obligeait à filmer à blanc et à répéter nos déplacements dans l’espace avant de filmer pour de bon. Pas de possibilité de monter non plus, ce qui nous demandait de préparer à l’avance le story-board sur papier et tourner en enchaînant chaque plan… 

  2. Délirant, histoire de mettre des bâtons dans les roues, le camion apportant sièges et tables du dernier arrivant fut empêché de décharger devant l’estaminet… pour ne pas troubler la tranquillité de ses habitants… Et les chaises montées à dos d’homme, une à une…! 

  3. …dont celui que nous connaissions naguère, idéalement situé sur une belle place mais désormais à l’abandon. 

  4. Après une précédente chambre d’hôte tenue par un couple charmant (…je n’en dirais pas plus car ils ont décidé de prendre une retraite méritée, juste dire qu’il est rare de partager autant de sujets de discussion… accompagné, il est vrai, de quelques apéritifs. Merci à Dame Gilou et à Axel !), pas mal de kilomètres plus loin et un petit chemin raide à flan de coteau doté de deux virages traîtres pour atteindre ce Mas. Accueil sympathique, informations pratiques délivrées pour la chambre et les habitudes du lieu, le reste étant consigné dans un gros manuel avec des suggestions de balade (…propriétaires férus de randonnée), de restauration proche à divers niveaux de prix… Le reste est à découvrir sur leur site… 

le 23/07/2016 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Facebook songe au Markdown

Tiens donc !

dans dans mon bocal | écrire | groummphh | mémoire
par Jean-Christophe Courte

Je me souviens de ma découverte enthousiaste du balisage Markdown en juin 2011 et du tas de billets publié dans urbanbike. Je me souviens des commentaires acerbes laissés sur d’autres blogs à mon endroit, de ces ricanements à propos de ce balisage cosmétique truffé d’astérisques inutiles.

Aussi, lire ceci m’a juste amusé (merci à Twitter pour l’info), avec le recul des années.

Ne jamais avoir raison trop tôt…

le 19/07/2016 à 20:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Écrire avec Editorial et MyScript Stylus

Le retour de TextExpander même en écrivant à la main…!

dans bosser n’importe où | dans mon bocal | écrire | iOS | mémoire | outils
par Jean-Christophe Courte

Editorial supporte TextExpander et c’est l’une des raisons (mais pas la seule) de mon usage quotidien de ce traitement de texte, dont la rédaction de billets dans urbanbike. En récupérant la dernière beta (la future 1.3), et en testant Stylus, je ne suis souvenu qu’il est possible d’afficher les équivalents TextExpander en saisissant leurs deux premières lettres !

Du coup, cela change pas mal de choses quand on emploie Stylus et que l’on écrit à la main avec un Apple Pencil ou un bamboo Wacom.

Tout n’est pas rose pour autant, mais, l’air de rien et à condition de ne pas aller trop vite (ne pas dépasser la valeur de deux lettres), ça présente de sacrés avantages si vous aimez puiser dans votre base d’équivalents sous TextExpander tout en souhaitant baliser en Markdown.

reduc-450

  • Attention au nombre de raccourcis, Editorial ne permet pas de scroller dans la liste… (c’est demandé au dév…)

Bon, ça nécessite pas mal d’attention et souvent de penser à ajouter une espace malgré l’écartement des mots. Où d’en retirer. Reste quelques effets de bord mais je reste convaincu que nous abordons une phase d’ajustements incompressible.

reduc-450

Pensez à désactiver la gestion de paires automatique dans Editorial, ce n’est pas du luxe si vous ne faites qu’écrire.

Encore une fois, ce qui prècede ne conviendra pas à tous les utilisateurs mais ce n’est pas inutile de le savoir…

À suivre…

le 02/07/2016 à 13:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Marvin 3, le lecteur d’ePub qui me rend tout “gaye”…!

Lire confortablement ses livres sous iOS

dans ailleurs | bosser n’importe où | dans mon bocal | grospod | iOS | lire | mémoire | pratique | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Billet édité (lire à la fin)

Avertissement : le seul souci avec l’éditeur de Marvin 3 ⚑@Appstafarian — et auteur de ce dernier opus, est qu’il a une sérieuse tendance à multiplier les excellentes applications. Utilisateur en 2013 de Marvin 2 — cf. urbanbike | Marvin, un lecteur de ePub sous iOS — qui était stationné en rase campagne, j’ai opté en 2015 pour Gerty — cf. Mes billets dans d’autres gazettes numériques —, excellent produit de lecture de fichiers ePub également.

Et puis, en suivant le fil Twitter de l’éditeur, j’ai découvert que le train Marvin repartait avec une version 3 de toute beauté, acquise dans les 5 minutes après l’avoir chargée le jour du lancement… avant de découvrir qu’il était également sorti une autre version de Marvin 3 payante sauf que c’est juste une manière de marquer au départ la différence entre la version gratuite (mais upgradable) et une version payante…! Bref, Marvin 3 gratuit dispose d’une icône blanche et Marvin SxS payant dispose d’une icône noire.

Je regrette simplement que la version gratuite mais basculée en version payante via l’option de mise à niveau interne ne change pas de couleur pour le coup… Pour Marvin Gaye, c’est ici

Bon, je m’en tiens pour l’heure à Marvin 3 ⚑ et mise à niveau que je trouve d’ors et déjà remarquable face à ancienne version de Marvin et même face à Gerty.

Pourquoi suis-je passé à Marvin 3…?!

Avant de survoler l’application, je vous livre mes propres arguments qui tiennent à ma lecture de livres, à l’usage d’un iPad Pro, de Drafts 4 ⚑ pour mes prises de notes et à… SplitView…!

En images :

Rappel : toutes les copies d’écran sont plus grandes, il suffit de les ouvrir dans un onglet séparé, pas encore de Java et Lightbox sur ce site…

reduc-450

  • Drafts 4 et Marvin 3 sur l’iPad… Sélection d’un bout de texte dans le bouquin de Pascal Picq (Un paléoanthropologue dans l’entreprise, livre paru chez Eyrolles en 2011)
  • Choix de Drafts 4

reduc-450

  • …ajout à la pile existante dans Drafts 4
  • Et hop…!

Pour moi, c’est parfait…!!

Certes, l’une des caractéristiques de cette version 3 est de sortir de la fenêtre (humour !) des fichiers ePub et d’aborder également l’univers de la BD avec les formats standards que sont les cbr et cbz. Formats que je confie, pour ma part, à Chunky Comic Reader ⚑ (Gratuit) (achat additionnel) de Michael Ferenduros.

Du coup, je n’ai pas testé encore cet emploi, préférant — à titre personnel — segmenter lecture de livres et BD.

Hormis cela ?

Je vais vous saouler une fois de plus (…pas obligé de me lire, des communiqués de presse sont publiés en mode succinct sur d’autres excellents sites francophones) mais sachez que ces billets sont essentiellement écrits pour mon usage, vu que cette rédaction me permet de me souvenir (…insuffisamment !) des aspects pratiques de l’application visitée…

reduc-450

  • À gauche | déjà importer un bouquin… (ici le iPhone est un iPhone 6s+ et c’est Byzance !)
  • À droite | une idée de ce qui est déjà disponible et ici, sur le simple aspect de présentation des couvertures…

reduc-450

  • À gauche | Marvin 3 avec son mode papier
  • À droite | Marvin 2

reduc-450

reduc-450

reduc-450

  • La barre des options après sélection est paramétrable… Notez que dans la version 2, j’avais ajouté un x-callback-url vers Drafts 4

reduc-450

Bon, incontestablement, les finesses des ePubs semblent mieux pris en charge, et l’utilisateur peut gérer les marges latérales (gauche droite), ce que j’apprécie (moins collé à la fenêtre)

Des tonnes de préférences

Autre grand sujet, le paramétrage de l’application… je vous laisse juger…

reduc-450

  • j’ai laissé les préfs par défaut…

reduc-450

  • Oui…!

reduc-450

  • sur un iPhone 6s+, pas inutile…!

reduc-450

  • Typo d’origine mais accès à d’autres typos et même à des typos personnelles (…si bien saisi…)…

reduc-450

  • choix des modèles pour la lecture (j’ai opté pour Paper) et ajustement de la luminosité… Je reviendrais sur le iPad à la fin sur un aspect…

reduc-450

  • Pas lancé l’auto scrolling, pas ma tasse de café…

reduc-450

  • Par ailleurs, choix de la couleur des surlignements, des marque page et même un timer (je ne lis que 156 minutes, etc.)

reduc-450

  • des finesses comme afficher ou non l’heure dans la barre de titre du livre (et mieux encore, choisir ce que l’on veut dedans…!)

reduc-450

Sur iPad, votre texte en colonnes…

C’est sur un iPad que c’est renversant…

reduc-450

  • Idem pour les modèles mais je n’avais pas fait une copie d’écran pour cet aspect de choix des couleurs…!

reduc-450

  • Deux ou trois sur un iPad pro ?! J’hésite encore…!

Bref, à vous de tester vu que c’est accessible gratuitement au départ… Ou conserver votre Marvin 2 ou Gerty. J’avoue être assez ennuyé car cette version 3 est époustouflante et répond mieux à mes besoins (relire/revoir les deux premières copies d’écran…)…

Allez, je continue à explorer le bazar car ce billet est loin d’être exhaustif…!! Une suite peut-être…

Bon, je vous laisse, je vais faire le marché…

Lecteurs ePub mais aussi de fichiers orientés BD

  • Marvin 3 ⚑ (Gratuit) avec mise jour interne pour passer en version musclée si j’ai tout bien compris (!), ce que j’ai fait.
  • Marvin SxS ⚑ (3,99 €)
  • à noter que des thèmes supplémentaires pour Marvin sont disponibles à condition de laisser une contribution de votre choix au developpeur (en gros, c’est vous qui fixez un prix…)

Autres lecteurs du même éditeur mais ePub uniquement

Note de fin : François me signale ceci :

Je viens de jeter un coup d’œil à votre post sur la nouvelle version de marvin (que j’ai bêta-testé). Juste une petite rectification. Marvin SxS n’est pas une version payante de Marvin classique mais il est destiné à être utilisé pour lire deux ePub en même temps via sideview. Marvin d’un côté et Marvin SxS de l’autre.

Effectivement, ce n’est pas clair et même l’éditeur s’en explique dans cette note sur son blog… Marvin 3 vs Marvin SxS. Bref, deux applications complémentaires pour qui a besoin de lire deux ePubs à la fois dans deux fenêtres séparées…

le 22/06/2016 à 09:50 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Day One beta et ses prochains rappels

Où étiez-vous ce même jour les années précédentes…?

dans ailleurs | dans mon bocal | écrire | iOS | mémoire | pratique | vieillir
par JChris d'Urbanbike

La dernière beta de Day One 2 apporte quelques éclairages sur la manière d’exploiter de manière fine nos carnets de voyage. En ce 21 juin (qui ressemble certes à un journée de novembre — exceptionnellement, il n’a pas plu dans mon coin…), c’est assez ironique de me montrer que les années précédentes il y avait ce truc nommé soleil…!!

reduc-450

  • Ici, sur un iPad Pro, une disposition sympathique avec carte des lieux, trois colonnes avec des infos sur ce qui se passait deux ans avant (mais également les trois et quatre années précédentes dans mon cas), tous carnets confondus… Une option permet d’exporter cette sélection du jour en PDF ou autre…

reduc-450

  • le temps que le PDF se réalise localement dans l’application et hop, toutes les pages s’affichent, reste à les tourner… Bon, c’est une beta, tout n’est pas encore calé (date au dessus de la carte principale) mais superbe usage…

reduc-450

reduc-450

  • Sur le iPhone, cela dépend également de la façon de tenir l’écran…

Bref, c’est ce que j’apprécie, cette réflexion sur les usages de nos données collectées par Day One 2… Encore une fois, ce sont des ajouts qui arriveront prochainement dans la version finale… pour ma part j’emploie quotidiennement ce traitement de texte qui fait office de carnet de voyage et de notes perso. Remarquable…

le 21/06/2016 à 12:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à JChris d'Urbanbike | Partager…?

Eyeem The Roll, un outil pour jauger vos images… | 2

En français désormais

dans ailleurs | groummphh | iOS | mémoire | outils | photographie
par Jean-Christophe Courte

Rapide suite à propos de ce logiciel déjà chroniqué pour la version anglaise et…

reduc-450

Mêmes classements sous des mots clés…

reduc-450

Désormais tous les mots clés d’une image en français avec l’exploitation des EXIF, export vers EyEem…

reduc-450

Et choix par l’application de la meilleure (sic…!) photo d’une série, etc.

reduc-450

Bon, je suis toujours dubitatif — pour ne pas dire plus — face au scoring (pardon, notes esthétiques…)

reduc-450

Allez, je vieillis…

le 01/06/2016 à 15:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?