Urbanbike

Recherche | mode avancée

PathFinder 8 à l’œuvre sur mon antique MacBook Pro

Un usage qui date de 2002

dans dans mon bocal | outils | usages
par Jean-Christophe Courte

Eh oui, la fidélité, c’est aussi ça… pas d’abonnement (comprend qui peut…) mais l’achat de toutes les mises à jour de Snax devenu, en septembre 2003, PathFinder.

Je ne vais pas répéter ce que j’ai écrit à propos de la version 4 en 2005. Ou de la version 7 en 2016

Je suis un inconditionnel de cette app qui est le Finder idéal à mes yeux. Qui tourne sur mon MacBook Pro 17 de 2009 avec El Capitan… Qui parle d’obsolescence déjà…?

En copies d’écran…

reduc-450

  • La palette des Modules permet de placer les éléments souhaités dans la fenêtre… Et de retrouver des missions passées non facturées…!

reduc-450

  • Une fois placé dans la fenêtre, suffit de lui octroyer la surface souhaitée…

reduc-450

  • Et, à terme, de masquer la palette modules une fois terminé.

Attention : j’emploie deux fenêtres, ce qui peut être inutile généralement, vu que l’on peut découper en fenêtre en deux… Mais l’avantage de PathFinder est que l’on peut faire ce que l’on veux…

Ça se teste gratuitement trente jours en téléchargeant l’app chez Cocoatech

Déroulez la page d’introduction pour accéder à plein de petites vidéos de démo, des explications moins succinctes que les miennes…!

le 05/06/2018 à 15:45 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Drafts 5 iOS de sortie ce 18 avril

Mission prise de notes et plus, si affinités…

dans dans mon bocal | écrire | grospod | outils
par Jean-Christophe Courte

Ce qui suit n’est pas un billet fouillé qui va lister toutes les possibilités de Drafts 5: Capture ‣‣ Act, juste un rapide tour d’horizon1 d’un tapoteur de texte.
Autant mettre le lecteur de passage au parfum, j’apprécie particulièrement ce produit, c’est dit. Aussi, vais-je éviter de vous saouler à nouveau…

Sur iPhone, c’est mon outil de prise de notes permanent, que ce soit pour saisir une liste de courses, mémoriser une adresse, écrire un tweet ou un courriel et, bien entendu, rédiger une note qui deviendra2 (ou pas) un billet sur urbanbike.

Bref, Drafts est l’application lancée par défaut sur mes écrans iOS.

reduc-450

Sur iPad, comme je l’ai précisé ces derniers temps, je démarre en amont par une prise de notes calligraphiées sur MyScript Nebo avec le Pencil, des notes brutes qui sont exportées dans Drafts pour :

  • ajouter un balisage Markdown,
  • des liens,
  • des notes en bas de page3, etc.

Les notes enregistrées dans Drafts circulent entre iPhone et iPad via iCloud et dans tous les cas, je suis fan du versionning (histoire de revenir à une version ultérieure) tout comme de la coloration syntaxique.

Quelques copies d’écran

reduc-450

Comme sur Drafts 4 (Legacy Version), la version 5 permet d’ajouter plein de petites fonctions dans cet éditeur de texte via une ou plusieurs barres additionnelles, des actions ciblées organisées selon les envies de l’utilisateur.

reduc-450

reduc-450

reduc-450

Ces actions peuvent être scriptées par vous mais le plus simple est de puiser dans le catalogue nourri par la collectivité des utilisateurs.

Et il y a du beau monde avec de très belles solutions. Ainsi un chouette script4 pour insérer des notes en bas de page dans l’ordre avec retour au point de départ, etc.

Ou encore celui-ci — shortcuts | Drafts Action Directory — qui permet d’avoir son propre TextExpander dans Drafts…!

reduc-450

Ce qui permet de substituer à des codes précis créés par vous des urls répétitives ou une simple liste de courses…

reduc-450

La nouvelle version permet pas mal de choses dont ceci…

reduc-450

Choix du type de document, de la typo, réglage des marges, interlignes…

reduc-450

Mais surtout une chouette coloration syntaxique

reduc-450

Ou encore, de retrouver les actions dans les panneaux latéraux… Qui, bien entendu, sont organisées comme dans les barres additionnelles…

reduc-450

Lister les fichiers agrémentés de tags (en effectuant cette fois-ci un glissement de la gauche de l’écran…), tags fort utiles pour effectuer des tris et une recherche sur un unique type de documents…

reduc-450

et plus encore…

reduc-450

Bref, de quoi peaufiner un outil d’écriture à votre main…

Alors oui, c’est un splendide relifting de la version 4 de Drafts mais orienté plus encore scripting et offrant nettement plus de puissance et de confort…

Mais pour les moins doués (…dont je fais partie, je ne fais que bricoler…!), cela reste d’abord un fabuleux dispatcheur de notes vers d’autres applications de traitement de texte.

Vous êtes perdus…? Ne vous inquiétez-pas, moi aussi…

À suivre…!!


  1. Je l’ai fait en mode survol sur la bêta, urbanbike | …Bref coup d’œil sur Drafts 5 en cours de développement. Pour un tour complet, c’est ici… Drafts 5: The MacStories Review – MacStories 

  2. Deviendra car après Drafts, mon texte est exporté sur iA Writer, amendé, relu, corrigé, ouvert enfin dans la version Mac de iA Writer, relu autant que possible puis termine sa course dans urbanbike. 

  3. urbanbike | Utiliser Nebo en mode nuit sur un iPad 

  4. Footnote | Drafts Action Directory 

le 18/04/2018 à 21:40 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Pourquoi je suis revenu sur Nebo pour mes premiers jets sur iPad Pro…

Casser sa routine pour repartir. Ou prendre du recul, au choix !

dans dans mon bocal | écrire | grospod | outils | usages | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Je crois qu’il nous arrive à tous de nous retrouver dans des périodes d’immobilité, encalminé dans nos projets. Comment repartir, capter le peu de vent et se sortir de cette période de léthargie ?

Ce qui est constructif quand on cesse toute activité (…façon de parler) pendant des semaines, c’est justement de prendre ce temps pour analyser certains automatismes, revisiter nos habitudes, puis améliorer, voire bouleverser, ces dernières.

Mettre à bas nos procédures sans se presser et reconstruire proprement, opération totalement impossible en temps normal car pressé de toutes parts.

Analyser calmement ce qui nous ”emmerde”…

Dans toute routine, il y a des choses qui posent problème, et c’est le moins que l’on puisse dire…! Seulement il faut faire un gros effort pour les identifier (ou accepter de les voir…), trouver sur quoi on achoppe, ce qui nous emmerde1, nous agace !

A priori, on possède tous les outils pour réussir et pourtant… rien ! Ben alors ?!

Longtemps, j’ai pensé que je n’avais pas encore trouvé l’application idéale ou que je ne bossais pas sur l’écran idoine.

J’incriminais telle fonction manquante dans tel produit, telle action indispensable à mon activité. Voire remettre en question certaines décisions : me fallait-il accepter un coûteux abonnement de tel éditeur car c’était peut-être cette option qui posait problème vu que j’employais sa toute dernière version hors abonnement.

Erreur ! Car finalement, j’ai trouvé.

J’avais la réponse depuis deux ans mais je n’arrivais pas à l’accepter. J’ai abusé de circonvolutions avant d’accepter finalement de me poser la bonne question ! D’autant que ce problème se posait différemment selon que j’employais mon iPhone ou mon iPad ! Ou encore un Macintosh.

Alors ?!

Sur le Mac, pas de souci : clavier et point barre. Sur le Phone à 99,9% en mode portrait, saisie à deux pouces sur le clavier tactile dans Drafts ou Day One sans difficultés.

C’est sur le iPad Pro grand format que j’étais le plus mal à l’aise malgré l’emploi de Stylus et d’un stylet à pointe molle (ou du Pencil).

En fait, je n’aime pas utiliser le clavier à touches sur le grand iPad, je préfère écrire à la main. C’est dit.

Ces derniers mois, je restais néanmoins arc-bouté sur mon usage de Stylus. Je me focalisais sur le point pratique de ce clavier alternatif, celui d’être disponible dans toutes mes applications, de Mail à Messages en passant par mes traitements de texte.

Mais en oubliant deux écueils : ses corrections étranges2 avec parfois des refus de décrypter mon écriture (…heureusement, j’ai quelques méthodes de contournement) ; mais également une longueur de ligne qui oblige l’utilisateur à attendre que cette dernière soit interprétée avant de poursuivre.

Certes, il y a toujours le recours au clavier avec touches (non…!), voire la solution de dicter.

Dicter, c’est s’exposer à pas mal de problèmes qui vont de trouver la bonne intonation vocale à accepter une séance de correction des conjugaisons et des pluriels. Sans oublier des interprétations qui m’ont parfois laissé sans… voix devant l’inventivité du dispositif ! Au point de me troubler et me faire perdre le fil de ma pensée !

Comme il est né… beau, autant l’utiliser

Après une période sans écrire mais en marchant pour dépoussiérer mes idées, j’ai fini par trancher.

J’avais déjà viré Stylus du iPhone ces derniers mois, n’ayant plus la patience d’écrire deux mots par deux mots même en mode paysage.

Fallait-il procéder à cette même suppression sur le iPad ? La réponse est non car j’apprécie de pouvoir écrire avec cette app de courtes réponses dans Messages.

Mais c’était bien ce refus de l’écarter sur mes traitements de texte qui me pénalisait. Or ces derniers temps, j’ai retrouvé l’usage de Nebo.

Première concession, accepter d’utiliser Nebo systématiquement au lieu de m’escrimer avec Stylus.

Certains s’en souviennent mais j’ai mis au point une méthode pour simuler un mode Nuit dans Nebo. Et, après coup, j’ai retrouvé du plaisir à m’en servir le soir avec ce bricolage, ceci évitant de me brûler les yeux.

Ma seconde concession a été d’accepter de ne baliser3 qu’après coup en Markdown, c’est à dire uniquement lors de la relecture dans Drafts.

reduc-450

  • À gauche | saisie à la mimine…!
  • À droite | double tape pour visualiser l’interprétation de mon écriture puis corrections si besoin… à la main…

Premier jet à la main

Je pense que vous avez deviné la conclusion de ce billet qui relate mes interrogations et réflexions. Ce ne fut pas si facile de sauter le pas, changer ma routine mais j’ai fini par y arriver.

Depuis, je ponds mon premier jet à la main directement dans Nebo (voir les copies d’écran). J’accepte désormais, bien malgré moi, de m’en tenir strictement au texte, de le dérouler sans astérisques de balisage, je peux juste ajouter des dièses pour marquer les niveaux, indiquer les citations puis exporter le texte vers Drafts. Et c’est tout.

Juste avant cet export, je procède à une rapide phase de relecture dans Nebo en basculant mon texte calligraphié en texte composé exclusivement de caractères d’imprimerie pour repérer les interprétations les plus étranges, vu qu’il est toujours possible de revenir à la calligraphie originale et donc voir, déchiffrer ce que l’on a écrit à la main. Ou insérer, en calligraphiant à nouveau, des bouts de texte.

Puis exporter enfin vers Drafts.

reduc-450

Ce changement de méthode a du temps, m’a amené à faire des choix et des concessions mais, paradoxalement, j’y gagne.

Calligraphier me permet d’être bien plus fluide, ma main suit sans effort4 ma pensée même si j’écris comme un cochon. Disposer de tout l’écran et non de la seule partie du clavier pour écrire offre un autre niveau de confort incomparable.

Bref, j’écris désormais sur cette page illimitée avec la certitude que mon écriture manuscrite sera correctement convertie en caractères d’imprimerie.

J’ai retrouvé le plaisir d’écrire, de calligraphier sans m’interrompre, corriger en biffant le terme inadéquat, apprécie que Nebo traite bien l’orthographe et les accents quand j’en oublie.

Et avec la certitude que ma longue note sera emportée en un unique fichier texte vers le traitement de texte Markdown de mon choix.

Sur iPhone, la question ne se pose pas, tous mes premiers jets se font dans Drafts.

Un point faible : l’autonomie du Pencil

La seule chose que je dois surveiller est la charge du Pencil Apple qui a une forte tendance à se vider rapidement. J’envisage accessoirement d’en disposer d’un second exemplaire mais ceci n’est pas d’actualité.

À moi de vérifier la charge du Pencil plus régulièrement et m’interrompre si besoin est.

Depuis que j’ai finalement pris cette décision, accepté de mettre de côté Stylus, adoubé MyScript Nebo comme app de prise de mon premier jet sur iPad, c’est comme si j’avais cessé de me taper la tête : ça fait un bien fou quand ça s’arrête !

Bien entendu, cela ne remplace pas Drafts: Quick Capture qui reste indispensable dans mon dispositif, surtout à la veille de la sortie de la version 5.

reduc-450

Ni iA Writer sur Mac pour de dernières corrections à partir du fichier balisé reçu de Drafts…!

Bref, prendre le temps de revoir, revisiter ses bonnes pratiques n’est pas une perte de temps, bien au contraire.

C’est tout !

Et peaufiner le second jet dans Drafts me permet de baliser, corriger, amender mon texte… et recharger le Pencil pour de nouvelles saisies calligraphiques !

Note de fin : billet brut de fonderie et non exempt de coquilles…


  1. j’assume cette grossièreté comme toutes celles que vous n’entendez jamais en règle générale ! 

  2. …corrections intempestives de la part de cette application qui prend un malin plaisir à revisiter mon texte dans mon dos ! 

  3. Mais aussi de placer les liens et les notes de bas de page. 

  4. Le seul effort est de rester dans les lignes indiquées par Nebo. Une option plus large serait top… 

le 05/04/2018 à 16:15 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Calcul à la main sous iOS avec MyScript Calculator 2

Intuitif, pour un usage armé d’un stylet ou au doigt…

dans dans mon bocal | grospod | outils | usages | voir
par Jean-Christophe Courte

Une nouvelle application est arrivée cette nuit chez MyScript
À défaut d’une version actualisée du clavier Stylus, histoire de retrouver l’icône du globe d’accès à d’autres claviers au même endroit que tous les autres claviers sous iOS.
Ou d’un mode nuit, voire de lignes de conduite plus écartées pour grosse écriture dans l’excellent Nebo

Il s’agit de MyScript Calculator 2 qui fonctionne sur iPad et iPhone. Elle remplace la version utilisée régulièrement par ma fille pendant ses études…

reduc-450

Je vous engage à vous pencher sur le texte explicatif dans l’Apple Store juste avant de cliquer pour l’obtenir (!) puis découvrir le plaisir de rédiger simplement vos équations ou simples additions. Naturellement, en les posant sur l’écran…

reduc-450

Pour ma part, c’est enfin la possibilité de trouver aisément certains résultats comme ceux illustrés ci-dessus !

Certes, pas possible d’exporter son équation en LaTeX et MathML, options uniquement disponibles sur MyScript MathPad

Bref, plus sérieusement, il est temps de redécouvrir l’intérêt d’un écran tactile et de votre main !

Superbe réalisation des développeurs nantais de MyScript.

reduc-450

Pour finir, sous iPad, que dire de l’usage de cette application en mode SplitView ?

le 23/01/2018 à 14:45 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Géologie | Trois apps du BRGM mises à jour pour iOS

Mieux connaître ce qui se passe sous nos pieds !

dans ailleurs | grospod | outils
par Jean-Christophe Courte

Trois applications du BRGM ont été mises à jour et c’est une autre manière de découvrir ce qui se passe non loin de chez vous, voire en dessous !

J’en avais parlé naguère (…en 2011 puis en 2016)… Elles sont gratuites et sont des prolongements nomades du site Web du Bureau de Recherches Géologiques et Minières.

Trois liens directs pour les télécharger :

Ces apps existent également pour androïd.

InfoGeol

Je copie/colle les descriptions fournies par le BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières).
Tous mes exemples sont dans la région d’Anduze…

InfoGeol permet d’accéder en tout point du territoire aux informations de la carte géologique de la France au 1/1 000 000 et au 1/50 000 ainsi qu’aux logs géologiques issus de la banque de données du sous-sol du BRGM.

reduc-450

reduc-450

InfoNappe

InfoNappe permet d’accéder depuis un mobile aux données sur les niveaux d’eau dans les nappes, via le portail d’Accès aux données sur les eaux souterraines ADES : niveaux d’eau, qualité des eaux souterraines, etc.

reduc-450

reduc-450

i-InfoTerre

i-InfoTerre offre un accès cartographique et géolocalisé aux principales données géoscientifiques du sol et du sous-sol français. Il s’agit d’une version nomade et simplifiée du portail InfoTerre développé par le BRGM.

reduc-450

reduc-450

Inutile de vous préciser que ces apps sont nettement plus confortables sur iPad mais remarquez que cela fonctionne honorablement sur un iPhone grand format.

Voilà !

le 13/01/2018 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Cinq apps pour iPhone à (s’)offrir ou pas…!

D’après « mes » usages pour être précis…!

dans dans mon bocal | grospod | outils | usages | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Dernier billet iOS avant janvier (en théorie, si je survis)…

“Et si tu devrais recommander cinq apps pour l’iPhone, ce seraient lesquelles ?”

Pffffff, pourquoi cinq et pas sept ou neuf…?!
Allons-y pour cinq…!

D’emblée, il y a toutes les apps signées Apple qui font partie intégrante d’iOS. Que ce soit Messages, Mail ou Appareil Photo, toutes sont utilisables telles et sans besoin d’acquérir quoi que ce soit.

Certes, je préfère l’ergonomie de Fantastical 2 pour iPhone mais Calendrier est tout à fait satisfaisant…

Alors, en tapotant entre iPhone et iPad pour répondre, j’essaye de me maintenir à cinq… Sauf que, très vite, je dérape…!

Il y a des apps dont je peux me passer (si, si…!) même si elles sont remarquables, je pense à Things 3 mais une note dans Drafts suffit fréquemment. Bon, je peux également mettre de côté les dictionnaires et les apps de référence même si cela va m’agacer rapidement : avoir le Dictionnaire Historique de la langue française au bout des doigts (…au lieu de trimballer la version papier), c’est pas mal.

Alors, je dresse une liste :

  1. Drafts (…ou Editorial)
  2. Day One
  3. Tweetbot (…ou Twitterrific, Echofon)
  4. Castro
  5. Camera+ (…ou Halide)
  6. Marvin
  7. 1Password
  8. Transit (ou Citymapper)
  9. Maps.me (ou TomTom Go)
  10. Sans oublier… iA Writer (…ou Ulysses, Byword)
  11. Wunderground (ou encore Wingz)
  12. Etc.

Bref, un poil compliqué de me limiter à cinq, voire à neuf, mes usages intègrent également une banque en ligne, un VPN1, ARTE, etc.

Choisir, c’est renoncer…!

Bon, je préviens les rares lecteurs de ce blog qu’ils ne vont pas être dépaysés, rien de spectaculaire soudainement sorti de sous mon bonnet ! Alors, je reste à cinq apps en sachant que je passe pas mal de temps à écrire, lire, effectuer quelques clichés avec mon iPhone 7+.

Drafts en premier

Pour commencer, bien que Notes soit disponible avec iOS, je lui préfère sans discuter Drafts: Quick Capture que j’ai entièrement personnalisé2 (c’est simplisme de le faire) pour mes besoins pour rédiger en Markdown et exporter mes bouts de textes vers des tas d’applications, de Things à Day One en passant par Twitter ou Mail…

Une excellente alternative reste Editorial, CQFD. Dans tous les cas, pour rédiger, j’emploie pour fabriquer mes liens l’excellent Copied.

reduc-450

  • Barre additionnelle entièrement personnalisable (jusqu’aux icônes) avec des actions dédiées, bibliothèque de scripts, une rusticité qui m’enchante…!

Day One en seconde position mais d’un cheveu…!

Cette première place est disputée par Day One journal + mémoire qui me sert quotidiennement comme carnet de notes, mémoire des lieux, album photo. Si cet app ajoutait les trois ou quatre fonctions dont j’ai besoin, elle passerait en tête.

Eh oui, ce sont deux applications de traitement de texte qui supportant le balisage Markdown3 et MultiMarkdown. Une grande part de mon temps est dédié à l’écriture et ces apps sont également disponibles et synchronisées avec mon iPad. Il est vrai que je pourrais même employer cette seconde app pour prendre des photos mais cela ne me tente pas.

reduc-450

  • Et ça tient la route…?… Mouiiiii : 5048 billets ce jour (au moment de finir ce billet), 4266 photos et 1954 jours pris en compte dans cette chronologie …dans sept journaux…

Tweetbot en troisième position

Hormis lire des journaux de référence, remonter mes fils RSS avec Reeder 3, je puise nombre d’infos sur Twitter en suivant des quelques comptes.

J’avais le choix entre l’application officielle de Twitter (…qui a juste le mauvais goût de m’afficher des tweets sponsorisés et de me recommander de suivre des comptes qui ne m’intéressent absolument pas), application excellente au demeurant, et trois apps payantes. Toutes ont des qualités mais je reste fidèle à l’ergonomie de Tweetbot 4 for Twitter.

Les goûts et les couleurs. Pourtant Echofon Pro for Twitter propose un affichage très serré, Twitterrific 5 for Twitter permet d’effacer un tweet, le corriger et le republier dans la foulée. Mais je poste souvent mes tweets depuis Drafts.

reduc-450

  • Mode nuit, filtres multiples pour éviter de s’encombrer de certaines infos non souhaitées, multi-compte et ergonomie splendide tant sur iPad que sur iPhone…

Castro pour l’écoute de mes podcasts

À défaut d’écrire, de piocher des infos sur twitter, j’écoute des podcasts. L’application la plus efficace à mes oreilles et à mon mode de fonctionnement est, indubitablement, Castro 2.

Je lui reste fidèle (facile…) même en l’absence d’une véritable version iPad pour la simple et bonne raison que je peux synchroniser mon flux via iCloud et que je conserve également un historique de mes écoutes, que je peux placer en favori un épisode, etc. Les podcasts sont enregistrés sur le iPhone et donc tout le temps accessible même sans connexion, peuvent s’enchainer sans interruption, être légèrement accélérés et écoutés dans l’ordre que je souhaite. Notez que ces podcasts sont supprimés automatiquement après écoute, ce qui est parfait.

reduc-450

  • On peut réordonner dans l’ordre souhaité les podcasts à écouter (un appui long et hop, changement de position), retrouver ceux que l’on a écouté (pratique pour partager…), etc.

Halide pour sa vitesse

Avant la version 1.6 de Halide - RAW Manual Camera, c’était Camera+ qui tenait la corde.

Mais depuis cette version nettement plus véloce, j’ai fait de Halide mon application de photo4 par défaut. Le widget rend l’appel de l’app assez rapide quand je suis dans la rue. Streetgraphy Camera aurait pu être retenu mais je photographie avant tout en couleur désormais.

reduc-450

  • Deux copies pas sexy pour rappeler l’assistant de mise au point et le mode profondeur avec vérification des plans pris en compte…

Cinq …même si j’ai un peu triché…

Voilà.

Bien entendu nombre d’autres apps auraient pu figurer dont Marvin 3 pour lire mes bouquins au format ePub et pouvoir les annoter en sachant que je peux exporter des citations… 1Password qui est incontournable pour mes usages et partagé avec ma fille, Weather Underground, etc.

Mais ceci est une autre histoire…

A priori, prochain billet en 2018 …sauf si je change d’avis et ne me retrouve pas en zone blanche pour poster…

D’ici là, bonne route et/ou bonnes fêtes…

reduc-450

  • Brut de fonderie : mode auto et HEIC…

  1. cf. urbanbike | VPN sous IOS ou macOS, ne perdez pas le Nord…! 

  2. rappel en passant via ce billet urbanbike | Pourquoi il est astucieux d’ajuster Drafts 4 à nos doigts…! 

  3. un balisage qui s’apprend très vite, pour mémoire cet ancien billet… urbanbike | Apprenez Markdown en 8 jours | version revisitée 

  4. Je shoote en HEIC sans trop d’angoisse (je peux basculer à tout moment en RAW) et son ergonomie ne convient bien. Cf. urbanbike | Sous iOS : TIFF, DNG, RAW, HDR, HEIC, JPG…? 

le 18/12/2017 à 18:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Usages | Par petites notes avec ia Writer 5 sous iOS

Écrire par fragments sur iPhone, illustration…

dans dans mon bocal | écrire | grospod | outils | usages
par Jean-Christophe Courte

Si d’autres applications Markdown ont poussé le concept assez loin, il n’est pas inutile de rappeler que des apps iOS comme ia Writer permettent aussi bien et sans un abonnement excessif de prendre des notes pour les organiser après coup sans difficulté.

iA Writer vient de sortir en version 5, j’avais rapidement rédigé quelques billets sur la beta1 auxquels vous pouvez également vous référer.

Ici, une série de copies d’écrans réalisées dans ma voiture en stationnement (ma vie est passionnante) puis (si, si…!) puis liées par un texte finalisé (encore) dans ma voiture en attendant ma passagère !
Je file faire un ping-pong entre deux averses…

Bien nommer chaque fragment

Une bonne pratique est d’utiliser astucieusement la première ligne de chaque note pour nommer le fragment que vous allez rédiger individuellement…

…bien entendu, chaque titre de note peut être modifié mais placer les bons mots clés ou la bonne formulation d’emblée est un gain de temps certain…

reduc-450

Une fois la note disposant de sa première ligne devenue le nom du fichier, rien ne vous empêche de supprimer cette première ligne…!

En effet le nom de fichier demeure, CQFD.

reduc-450

Une recherche subtile

Cette nouvelle version de ia Writer possède une fonction de recherche à deux niveaux :

reduc-450

  • une recherche pour accéder à un autre fichier en recherchant un mot clé, tous les fichiers créés par ia Writer sont alors filtrés à la recherche de la chaîne de caractères.
  • une recherche remplacement dans la note ou fichier ouvert… en ce cas, un appui long permettra d’accéder à cette action.

reduc-450

Je ne vous fais pas un dessin, c’est efficace.

Assembler les notes

Que faire ensuite de cette myriade de petites notes, fragments !? J’en avais parlé récemment dans quelques billets publiés ici2 mais je préfère revenir à grands traits dessus.

Les assembler en un seul contenu via une page qui contiendra tous les liens vers ces différentes notes.

reduc-450

Cela peut sembler compliqué mais s’avère assez simple à l’usage d’autant qu’il est facile de créer des liens via une icône dans la barre additionnelle (…qui occupe désormais l’espace du clavier masqué).

reduc-450

Le lien apparaît en clair avec le nom du fichier. D’où l’importance du nomage en amont !

Une prévisualisation avec des modèles différents

Une fois tous les liens ajoutés, les notes liées, il suffit de rester dans ce document maître pour prévisualiser le tout…!

reduc-450

Différents modèles sont disponibles.

reduc-450

Mais il peut manquer une table des matières.

Un sommaire automatique

Comme ia Writer se base sur les dernières avancées de MultiMarkdown, la fameuse balise TOC peut être employée pour créer un sommaire dès lors que les niveaux sont bien hiérarchisés (attention : pas de trous dans la hiérarchie, pas de passage d’un niveau 2 à un niveau 4 par exemple).

reduc-450

Des fonctions à revisiter…

ia Writer offre des accès plus simples à nombre de fonctions pratiques

reduc-450

Pour s’aider à écrire, changer la taille de la typo

reduc-450

Mais le must est de disposer d’une fonction de Versioning qui permet de revenir (certes, note par note) à une version précédente de chaque note)

Un clavier à ses doigts

Avec cette disposition qui occupe la place du clavier, à vous de disposer vos touches de fonction comme vous le souhaitez. Celles de mes copies d’écran correspondent à ma disposition et non celle par défaut…

reduc-450

Changement d’affectation aisé d’une touche, ici pour atteindre la fin du document affiché (comme c’est un assemblage de notes, on agit fragment par fragment)

reduc-450

Et, bien sûr, tout changement est immédiatement opérationnel

reduc-450

Exports tous azimuts…

Même si ia Writer ne propose pas d’export au format ePub, les options sont larges…

reduc-450

PDF, bien entendu avec la maquette de votre choix…

reduc-450

Ou export de tout l’assemblage de fragments au format Markdown en une seule fois vers Drafts par exemple…

reduc-450

Bref, souple, subtil et mise à jour de 4 vers 5 sans supplément de prix…

Bravo les développeurs…!


  1. Relire urbanbike | Version 5 en vue | coup d’oeil sur la beta de iA Writer iOS et urbanbike | Version 5 en vue | coup d’oeil sur la beta de iA Writer iOS | 2 

  2. Revisiter comment ça se passe dans iA Writer, le principe est le même globalement même si plus agréable sous cette version 5… urbanbike | Enchaîner vos fichiers avec iA Writer, urbanbike | Enchaîner vos fichiers avec iA Writer | 2, [urbanbike | Enchaîner vos fichiers avec iA Writer | 3](https://urbanbike.com/index.php/site/enchainer-vos-fichiers-avec-ia- 

le 10/11/2017 à 15:25 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?