Urbanbike

Recherche | mode avancée

Pas de trève pour les applications de prise de notes

De belles surprises à court terme

dans bosser n’importe où | dans mon bocal | écrire | outils
par Jean-Christophe Courte

Avec la disparition de Vesper et les explications en série sur le pourquoi de leur retrait, nous pouvions nous attendre à une réduction des applications dans ce secteur très concurrentiel, voire apprendre au détour d’une brève que d’autres développeurs jetaient l’éponge.

Surprise, cela ne semble pas être le cas et, bien au contraire, de belles initiatives sont apparues dont, dernier en date dans la gestion des notes, l’épatant Nebo pour tous ceux qui, comme ma pomme, apprécient d’écrire à la main (même si ce billet est écrit sur Drafts 4 avec Stylus).

Mais d’autres produits s’annoncent dont une version 4 de iA Writer ou encore… Mais “chut”, j’ai promis de ne rien écrire avant le lancement de “biiip” !

Même Simplenote (…que je n’utilise pas) s’est mis au Markdown.

Mais ce qui est intéressant, c’est qu’entre Markdown et MultiMarkdown se glisse des variantes comme Markdown XL, le balisage propre à Ulysses. Et d’autres à venir.

Ce qui est amusant est de découvrir que l’engouement pour ce balisage1 est bien loin de se réduire et que ces variantes peuvent communiquer entre elles, l’utilisateur ne perdant pas dans la bataille ses fichiers texte qu’il peut ouvrir ci et là.

Plus amusant encore, ce ne sont pas de grosses structures mais bien des développeurs isolés, de petites structures qui font bouger les lignes.

Je suis reconnaissant à Ole de poursuivre, à son rythme, Editorial ; à Greg de muscler Drafts 4 ; à la petite bande ou 87m autour de Max et Marcus d’ajouter de nouvelles pièces à Ulysses ; à Oliver (malgré nos différents) de faire évoluer iA Writer ; à Paul de peaufiner Day One 2 mais aussi Jorge et ses acolytes de maintenir Byword, etc.

De plus, grâce à ces fichiers texte qui ne sont pas la propriété d’un seul produit, qui sont partagés sur les clouds, rien de plus facile que de passer d’une application à une autre. Et, de facto, de disposer de plusieurs outils “texte” dans son iPad, iPhone ou Mac.

Bref, j’ai du plaisir à écrire en changeant de stylo, de crayon, de qualité de papier …ou de traitement de texte.


  1. …cosmétique selon mes contradicteurs naguère 

le 30/08/2016 à 15:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Le Petit Robert pour tous les iOS

Une version 3 universelle et SplitView

dans bosser n’importe où | dans mon bocal | écrire | grospod | iOS | mémoire | outils | pratique | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Avertissement : ce billet recèle assurément quelques fautes d’orthographe ou de saisie mais cela ne m’empêchera pas d’évoquer cette chouette version 3 du Petit Robert — … avec retard, écrire ou conduire, il faut choisir !! — qui, pour l’occasion, débarque également sur iPhone au lieu de se cantonner au seul iPad.

Bonne surprise bien qu’attendu, le SplitView sur iPad (possibilité de découper l’écran en deux et donc de bosser sur un traitement de texte (par exemple) et ce Petit Robert…!

reduc-450

  • À gauche | Certes, il y a des dictionnaires proposés dans iOS…
  • À droite | Mais entre Drafts 4 et le Petit Robert, c’est ultra pratique…

Les possesseurs de la version précédente ont bénéficié d’une mise à jour gratuite et l’interface a été révisée pour alléger l’ergonomie générale. Bref, que du bon !!

Quelques copies d’écran

reduc-450

  • À gauche | Trouver un mot dans le presse-papier…
  • À droite | Toucher un mot qui défile sur l’écran (…et donc sujet à belle découverte…!)

reduc-450

  • À gauche | Entrer un mot même en l’orthographiant à l’arrache…
  • À droite | Ou en sélectionnant début de mot, toutes les chances de le trouver dans la seconde…

reduc-450

  • À gauche | Interactif ! Toucher un mot dans une définition et…
  • À droite | atterrir sur sa fiche avec… possibilité de retour…!

reduc-450

  • À gauche | Mais la partie de ping-pong peut se poursuivre via ces petites flèches : revenir au terme précédent ou…
  • À droite | découvrir un autre terme… Bref, pensez-y et revenez sur vos pas, baladez-vous…

reduc-450

À gauche | Sur iPad, n’hésitez-pas à modifier la surface des fenêtres (ok, sur un iPad Pro, c’est d’un confort inégalé) À droite | Et aussi à jouer de l’interaction comme sur le iPhone… Avec une différence…

reduc-450

  • À gauche | Le mot touché s’ouvre dans une fenêtre (…que l’on peut rendre plein écran)
  • À droite | Idem pour l’historique ou les favoris… Bien pratique pour revenir également sur nos précédentes recherches quelques jours plus tard…

reduc-450

  • Sur l’iPad toujours, une liste de pages pour plus d’informations…

reduc-450

  • À gauche | Et la possibilité de faire défiler classiquement les pages du dictionnaire (comme sur la version précédente — 1 et 2 — dédiée …à l’iPad)
  • À droite | Ou d’appeler les tableaux de conjugaison…

Alors, oui : ce dictionnaire a un prix (eh oui…!) mais reste un fabuleux outil au quotidien… Et pas que pour les étudiants…!

Pour notre part (j’évoque ma tribu…!), c’est notre juge de paix dès que l’on discute de l’origine d’un mot… C’est également l’occasion de chouettes découvertes dès que l’internet faiblit, que l’on a plus accès aux infos ou à Twitter (et plus accès au compte de @LeRobert_com…!). Du coup, comme dans mon enfance, on ouvre le dictionnaire…! Sauf que celui-ci ne pèse pas le poids d’un âne mort et se trimballe partout, même en mode compressé dans le métro…!

Bonne découverte et forte recommandation de notre part…

Je ne me relis pas, pas plus que je n’ai optimisé la taille des images… retour à la normale dans les 48 heures…

le 30/08/2016 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Le plaisir d’écrire sur iPad avec un stylet

Sommes-nous les derniers scribes ?!

dans dans mon bocal | écrire | groummphh | iOS | outils | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Humeur (oui, encore)…

Attention1 : une véritable addiction vous guette en retrouvant l’usage de votre écriture manuscrite.

Au départ, c’est juste un jeu, une envie de voir “si ça marche”, vérifier si votre écriture est bien reconnue. Et puis, très vite, on se pique au jeu.

C’est ballot, ça marche… ! Et plutôt bien, ce qui peut soit agacer, soit amuser !

Certes, il faut un peu de temps pour tout maîtriser, mais entre Stylus, qui est un simple “clavier” alternatif2, et Nebo, une application de prise de notes, très vite (…et à la condition, là, de posséder un iPad “pro” et un “Pencil” Apple pour utiliser ce dernier…), il est sidérant de redécouvrir la fluidité offerte par ce retour incongru de l’écriture manuscrite.

Il existe des tas d’études qui évoquent un lien étroit entre la pensée et la main, des milliers d’exemples dans l’histoire de l’humanité3. Pourquoi ça ne fonctionnerait pas sur l’écran d’un iPad ?!

Si cela réjouit d’abord les vieux (…cohorte dont je fais partie), cela devrait également titiller les générations plus jeunes, les curieux. Quoi que…!

Et, accessoirement, les auteurs… à condition qu’ils acceptent de revisiter leurs pratiques, ce qui est loin d’être gagné : il suffit de se souvenir du temps que le balisage markdown a pris pour être accepté par une faible fraction de ces derniers !

Ces outils de reconnaissance de l’écriture manuscrite ont de bonnes performances, sont réactifs et, de facto, parfaitement utilisables au quotidien. Mais cela ne dépend que de vous, vu que ce sont des produits alternatifs (sic !).

C’est la force des claviers à touches : avoir peu à peu remplacé l’écriture manuscrite, uniformisé (dans tous les sens du terme) les lettres ! Et jouer sur la routine, la pesanteur, la résistance au changement, les habitudes !

Pourtant les vacances, les voyages, les longues balades sont l’occasion de griffonner quelques lignes — au stylo ou à la pointe Bic — au verso d’une carte postale… au lieu d’expédier — dans l’instant — un SMS ou un courriel.

L’occasion de constater que nous n’avons pas totalement perdu l’usage de l’écriture même si cette dernière est moins assurée qu’à l’époque de nos études.

Mais, comme le vélo, ça ne n’oublie pas ! Mieux, écrire sur son iPad est également une bonne manière de s’entrainer à calligraphier et retrouver sa main.

Et puis c’est une nouvelle expérience (re sic…!) d’écrire sans correcteur en ligne pour nous signaler nos fautes ! Écrire sans assistance ! Curieusement, notre main retrouve souvent la bonne orthographe en calligraphiant, comme si notre mémoire visuelle décelait que tel mot est écrit incorrectement.

Rassurez-vous, les outils de reconnaissance de l’écriture possèdent quelques atouts dont des dictionnaires qui placeront les accents dans la bonne direction ! Et nul besoin de gomme pour effacer un mot ou une portion de phrase, il suffit de la rayer, de la biffer pour qu’elle soit supprimée !

Mais cela ne vous empêchera pas de glisser des fautes dans vos missives, mes billets en témoignent régulièrement…!

La prochaine étape ? Retrouver ce plaisir d’écrire à la main et, qui sait, à nouveau expédier des missives calligraphiées à nos proches ou amis ! En PDF à Noël ? Chiche ?

À moins que nous souhaitions devenir l’une des dernières générations de scribes, ce qui serait fort dommage.

Pour mémoire, écrire, c’est d’abord dessiner.

  • nebo ⚑ (Gratuit) mais réservé aux possesseurs de iPad pro et de Apple Pencil
  • Stylus ⚑ (Gratuit) pour iPad et iPhone, avec tous les stylets existants semble-il

  1. je radote : urbanbike | l’iPad en mode Scribe. Puis ici : urbanbike | Nebo …la prise de notes pour iPad pro et Pencil | 3 lors de la sortie de Nebo. 

  2. plus une surface d’écriture pour votre stylet 

  3. …même que certains, qui inventaient des machines et peignaient des femmes au sourire énigmatique (!) arrivaient à écrire à l’envers ! 

le 23/08/2016 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Ben oui… Une application qui ne tient pas ses engagements disparaît

Pas de miracles

dans groummphh | outils | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Humeur…

De temps à autre, je lis dans les gazettes numériques une information entremêlée de sanglots qui annonce la fin de telle application.

Là, une application que je n’ai pas acquise alors que le battage médiatique était impressionnant lors de son lancement. Bref, il fallait se l’offrir sous peine de totale ringardise. Pas grave, je suis ringard.

Au final : le concept était génial, les développeurs connus et tous les commentateurs de déplorer l’échec du binz.

La faute à qui ?

À tous ces utilisateurs incapables de déceler une pépite ? Aux sites qui ont publié un résumé du communiqué de presse et ne sont pas allés plus loin ? Aux produits concurrents qui ont plus de fonctionnalités ?!

Bon. Faut pas pousser pépé dans les orties.

  • La version Mac attendue n’est jamais sortie.
  • le coût était assez élevé (de mémoire) et fort dissuasif sans permettre d’essayer : il fallait avoir la foi dans les dévs, une foi un peu aveugle.
  • le principe de l’app n’est pas renversant…
  • Les fonctionnalités disponibles pas plus renversantes…
  • et, étonnant quand on regarde le nom des développeurs, cette app ne supporte pas Markdown, ce qui est étrange…

Bref, il arriva ce qui arrive même aux meilleurs, se faire doubler par des produits plus rustiques mais ne promettant pas la lune.

Non, je n’ai pas acheté Vesper (…Yop là… boum) à l’époque, un peu agacé par le marketing de l’égo et les promesses… qui n’engagent que ceux qui les écoutent.

À l’inverse, j’ai opté pour des apps nettement moins glamour avec des dévs moins médiatiques. À qui j’ai posé la question du portage sur MacOS avec une réponse dans les 24 heures. Non, pas de portage. Mais un produit remis à jour régulièrement. Et un unique développeur1.

Cette histoire ne va pas plus me jeter dans les bras de grosses structures qui seraient (sic… !) plus sérieuses comme le disent certains ! Adobe comme Apple n’ont pas hésité à tuer quelques belles applications de qualité que j’employais (FrameMaker ou ClarisDraw par exemple). Je suis certes ringard mais avec un peu de mémoire.


  1. Ceux qui me lisent peuvent penser à Editorial ou à Drafts 4, CQFD. Bien vu. C’est surtout ce dernier que j’emploie en toutes circonstances… 

le 22/08/2016 à 14:41 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Nebo …la prise de notes pour iPad pro et Pencil | 2

24 heures après !

dans bosser n’importe où | dans mon bocal | écrire | iOS | outils
par Jean-Christophe Courte

À l’usage (comprendre plus de 24 heures…), je suis passé quasiment à 80 % d’écriture sur Nebo, les 20 % restant sur Drafts 4 et Editorial, deux applications de traitement de texte Markdown.

Cela ne veut pas dire que tout est impeccable, juste que c’est parfaitement utilisable pour le rédacteur de ces lignes qui ne décolle plus les yeux de son écran d’iPad Pro vu qu’il écrit directement sur cet écran !

L’autre grande nouveauté est la possibilité de biffer en cours de route, de vérifier juste au-dessus de ce qui est écrit à la main la reconnaissance effectuée par Nebo.

Sans oublier le coup du papyrus infini, la surface pour écrire n’etant plus soulignée par un clavier en pied d’écran. Deux doigts pour déplacer le paragraphe et hop !

Et puis ce lignage amène le rédacteur à écrire plus petit, la capacité de reconnaissance de la calligraphie offerte par Nebo étant juste hallucinante !

N’oublions pas le reste… déplacer un paragraphe, styler a minima. Ou pondre une liste de points.

reduc-450

Mais le plus fou est de pouvoir crobarder sur l’écran, pondre de petits dessins, légender une photo ou réaliser un diagramme.

reduc-450

Bref, de quoi prendre aisément des notes. Sans oublier le choix de la couleur de ces dernières, de l’épaisseur du crayon à tout moment.

Chaque cahier de notes permet de déplacer les feuilles dans l’ordre souhaité comme dans Ulysses, les textes convertis à l’instant souhaité en caractères d’imprimerie via une double tape.

Pour ma part, je préfère conserver la graphie de mon écriture d’autant qu’il m’est ainsi plus facile de venir corriger un mot, une phrase et de me rendre compte si Nebo s’est aventuré vers une interprétation erronée ou non…!

reduc-450

le produit en est à sa première version et, pour le moment, encore gratuit, ce qui ne cesse de m’étonner.

Avec Drafts 4 en appui, vu que j’exporte mon texte converti vers cette application pour baliser ensuite en markdown, je suis comblé. Mais c’est une première étape et j’espère que des versions successives vont nous être proposées avec de plus grandes possibilités. Mais déjà, faisons avec ce qui nous est offert…

Autant j’étais conquis par Stylus et même Smart Note, autant je suis déjà totalement accro à Nebo …sans avoir eu besoin de me stimuler !

Manque un mode “Nuit”, la possibilité de changer les couleurs des encres, quelques dysfonctionnements ci et là mais je vais conclure par un seul qualificatif : remarquable !

Je n’ai pas évoqué le mode recherche qui fonctionne dans la partie calligraphiée á la main mais, si vous disposez d’un iPad Pro et d’un Pencil Apple, je pense que le plus simple est bien de tester de votre côté ce produit et…
On en reparle ?

le 10/08/2016 à 17:10 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Timelines, chronométrez toutes vos activités

À l’usage des indépendants mais pas exclusivement… !

dans bosser n’importe où | dans mon bocal | grospod | groummphh | iOS | mémoire | outils | pratique
par Jean-Christophe Courte

Quand on bosse comme indépendant, l’un des principaux soucis est de suivre quotidiennement son activité, surtout si cette dernière est particulièrement hachée, découpée en de multiples missions. Des tas d’applications sont disponibles pour ce suivi souvent astreignant.

le développeur de Routie ⚑, excellent produit pour mémoriser un parcours à l’instar de Moves ⚑ (…mais sans partager les données glanées) propose depuis quelques jours une nouvelle application de son cru, Timelines ⚑, qui permet assez aisément de mémoriser cette fois-ci des temps.

reduc-450

  • Un appui et hop c’est parti…

reduc-450

  • Un second appui, c’est stoppé et enregistré simplement…

reduc-450

  • Mais rien de vous empêche d’ajouter des informations et modifier les temps…

Vous pouvez créer autant d’entrées principales que souhaité, leur allouer un code couleur puis simplement activer telle ou telle dès que vous intervenez dessus. Cela fonctionne comme un chronomètre que vous pouvez lancer, arrêter puis relancer à nouveau à votre guise.

Mais parfois il faut être plus fin dans une mission, mémoriser le temps global mais être plus analytique : telle étape a consommé tant de temps.

Bref, tel projet consomme de la ressource mais combien de temps passé réellement sur ce point-ci ?

Point intéressant, cette app ne permet pas de lancer deux chronomètres en même temps. Par contre, rien ne vous empêche de corriger les temps mesurés ou d’entrer manuellement les informations. Et, de facto, d’avoir des plages de temps qui se superposent.

À chaque fois que vous stoppez le chrono, Timelines vous permet d’ajouter une information sur ce que vous avez fait dans le cadre de tel projet et même une note. Bref, de l’utiliser de manière très simple et efficace.

reduc-450

  • si Timelines fonctionne en paysage, à la verticale, vous pouvez restreindre ou agrandir l’échelle du temps…

reduc-450

  • Et n’afficher qu’un seul projet… avec le texte explicatif de chaque période de temps. Et le triangle bleu…? Le temps qui passe inexorablement…!

Graphique et export

le plus de Timelines est de proposer chaque jour un graphique de l’usage de ce temps et bien entendu les durées, activité par activité, peuvent être exportées par un usage ultérieur.

reduc-450

Bref, Timelines peut servir pour un usage personnel mais bien plus pour un usage professionnel, histoire de contrôler le temps passé, mission par mission.

Et découvrir (horreur !!) que celle qui devait se conclure en quelques heures vous a coûté au final deux ou trois jours… sauf que vous l’aviez mal vendue et qu’un calcul du temps passé versus la facturation (ou le forfait négocié) peut… soit vous abattre ; soit vous inciter à être plus vigilant (…et ajouter des clauses en cas de dépassement intempestif suite à ces modifications “insignifiantes” aux yeux du client mais consommatrices de temps… du vécu…!).

Timelines vous apportera quelques arguments chiffrés… à condition de l’avoir utilisé correctement !

Bref, outil simple, rustique mais très efficace qui ne peut que se bonifier, le développeur étant à l’écoute de ses utilisateurs…

Note de fin : avec une montre connectée, encore plus simple de lancer les temps de calcul… mais je n’ai pas testé, n’ayant pas d’Apple Watch

le 10/08/2016 à 15:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Nebo …la prise de notes pour iPad pro et Pencil | 1

Des notes… manuscrites, CQFD

dans bosser n’importe où | dans mon bocal | écrire | groummphh | iOS | outils | pratique | typographie
par Jean-Christophe Courte

Les développeurs de Stylus et de Smart Note viennent de sortir aujourd’hui nebo, une application temporairement gratuite qui ne fonctionne qu’avec un Apple Pencil et un iPad Pro. Hormis cette limitation assez compréhensible en raison de la technologie requise, le but est de permettre à tous d’écrire nos petites notes de travail à la main avec une épatante reconnaissance de l’écriture, supérieure à ce que je peux constater sur Stylus depuis des semaines…

Quelques premières copies d’écran pour expliquer le principe…

reduc-450

Déjà vous êtes prévenus… sans Pencil, ça va être compliqué… Ensuite très beau didacticiel que vous pouvez feuilleter…

reduc-450

La première phase consiste à apprendre les gestes indispensables, à créer un noveau cahier de notes et charger le dictionnaire idoine…

reduc-450

Je me suis inscrit pour aider les développeurs à travailler sur une écriture aussi abomifreuse que la mienne…

reduc-450

À peine inscrit et première phrase (historique…!)… Non de Zeus, reconnaissance parfaite…

reduc-450

Mais le plus intéressant reste à decouvrir… Difficile de changer de place des paragraphes sur une feuille de papier… Ou de convertir son texte en caractères d’imprimerie…!

reduc-450

Et exporter ce texte… Là, vers Drafts 4 comme d’habitude…!

J’ai encore plein de trucs à découvrir mais testez de votre coté… À suivre…!!

le 09/08/2016 à 15:40 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?