Urbanbike

Recherche | mode avancée

En voyage : Day One

Mais également au quotidien…

dans ailleurs | dans mon bocal | écrire | grospod | mémoire | outils | photographie | usages
par Jean-Christophe Courte

Noter au fil des jours ses parcours, rencontres, lieux traversés peut toujours se faire avec un crayon, un carnet, voire quelques ektas argentiques, cela va sans dire.
C’est la règle chez les écrivains réfractaires aux technologies numériques et j’ai quelques arguments1 pour les conforter dans leurs choix.

Mais pour un quidam qui ne sort pas (trop) des sentiers battus, ne prétend pas partir à l’aventure, n’a pas viscéralement une sainte horreur du numérique (…comme il est bon de le rappeler à longueurs d’interviews…!) et, accessoirement, pas sa seule personne à gérer (…comprendre qu’il doit se soucier de ses compagnons de voyage, de sa petite tribu, faire le plein, conduire, effectuer quelques courses, trouver le prochain hébergement perdu dans la jungle …urbaine…), l’usage d’un carnet sur iPhone couplé aux informations de localisation, à l’appareil photo n’est pas si détestable…!!

J’ai bien un carnet avec des feuilles en papier (si, si…!) confectionnées avec des fibres de vrai bois et de vieux chiffons. Et un crayon. Pourtant, je m’évertue à employer Day One journal + mémoire depuis des années.

J’apprécie la sauvegarde de mes données textuelles, de mes photos, j’ai même un abonnement annuel désormais2, et j’apprécie la direction3 que suit obstinément cette application même si je n’utilise pas toutes les fonctionnalités proposées.

Avec la possibilité de gérer plusieurs journaux, celle très récente d’importer automatiquement les entrées d’un compte Instagram (…ce qui change drastiquement ma relation à cette plateforme), d’importer les photos réalisées avec son iPhone, Day One journal + mémoire est devenu incontournable dans mes usages quotidiens, la mémoire de nos balades et évènements.

Mon propre Day One dépasse allègrement les …10 000 notes textuelles.

Il est vrai que l’arrivée soudaine de Instagram lui a ajouté d’un coup près de 3000 notes photographiques (…que j’ai pris soin de placer dans un journal dédié) mais m’a permis également de reconstituer à mon insu quelques bribes que j’avais négligé dans Day One.

Day One dispose d’un outil de texte qui balise en markdown mais je lui préfère Drafts: Capture ‣‣ Act qui me permet de contribuer dans Day One via une action x-callback-url. Et donc d’exporter un texte finalisé dans cet outil, balisé en markdown avec urls et compagnie, d’un seul appui dans ma barre additionnelle.

Nombre d’applications ont essayé et essayent encore de concurrencer Day One (dont l’excellent Ulysses) mais l’orientation initiale prise au départ par ses développeurs de était exclusivement orienté carnet de notes alors que ceux de Ulysses était de créer un superbe traitement de texte. Bien entendu, leurs propres options se recouvrent mais souvenez-vous bien de l’orientation première de chaque application…!

J’utilise Day One essentiellement sur mon iPhone même si je peux accéder à mes notes depuis mon antique MacBook de 2009 ou depuis mon iPad Pro.

reduc-450

  • Touch ID pour accéder à toutes mes entrées…

reduc-450

  • Multiples journaux et rappel du précédent billet… Écrit dans Drafts* et exporté dans Day One

Le fait de s’astreindre à écrire tous les jours, à conserver quelques vues emblématiques au cours de nos balades me permet de garder le souvenir de toutes nos galères comme de nos émerveillements.

reduc-450

  • Un véritable éditeur Markdown sans voir les balises…

reduc-450

  • Un rappel de chaque évènement avec un grand nombre de photos…

reduc-450

  • Et d’autres infos dont l’heure, l’altitude, la température, la localisation précise, le nombre de pas effectués au moment de l’entrée de la note…

Le fait de pouvoir ventiler ses notes dans plusieurs journaux est fort pratique : ainsi l’un de mes journaux me sert à noter toutes les tâches administratives, pas inutile pour savoir si l’on a remplit toutes ses obligations légales !

À une époque où nombre de mes relations réduisent le nombre de leurs applications sur leurs écrans, Day One (comme Drafts d’ailleurs) occupe une place de choix dans cette stratégie de ne conserver que l’essentiel.

À vous d’y réfléchir même si la version premium a un coût. Cela comprend la synchronisation sur plusieurs occurrences de Day One sur vos écrans (…quatre écrans dans mon cas car deux MacBook), la sauvegarde des textes et des journaux mais également des visuels (près de …12000 clichés dans mon cas)…

reduc-450

  • Recherche par entrées (tous journaux confondus ou su un seul), visualisation des photos prises dans un secteur géographique (avec rappel via la couleur du journal source…

reduc-450

  • Visualisation des lieux où les photos ont été prises… Rappel des jours où j’ai pris une note (là, tous les jours)

reduc-450

  • Recherche par photo, recherche chronologique…

reduc-450

  • L’ajout d’une photo exploite immédiatement ses informations EXIF (pratique…!) et à vous de saisir du texte immédiatement…

reduc-450

  • Chaque note peut être exportée…

reduc-450

  • …ici vers Drafts (mais notez que les balises Markdown sautent — pas les url —, point à corriger prochainement…)

reduc-450

  • En texte pur ou en PDF…

C’est tout…! Bref, un grand Bravo à Paul Mayne et à sa bande de développeurs…


  1. Dont celui de l’énergie pour le crayon et le carnet papier : pas besoin d’une prise de courant, élimination des risques en cas de chute. En revanche, hormis un coup de chance de retrouver des carnets égarés quelques décennies plus tôt comme c’est arrivé à Patrick Leigh Fermor, urbanbike | Le temps des offrandes | Entre fleuve et forêt, aucune sauvegarde en cas de disparition. 

  2. Je comprends que ce ne soit pas facile d’opter pour cette formule mais, à tout considérer, elle offre plus d’avantages que de désagréments, notamment en stockant vos clichés. 

  3. …même si je serais client de deux ou trois options d’export (en markdown et au format Word pour faire plaisir à mon ami Iago) ainsi que de la possibilité d’afficher, comme antérieurement, mes textes en cours d’écriture en pur texte habillée des balises markdown …même si je comprends fort bien le pourquoi de ce dernier changement. 

le 12/06/2019 à 10:15 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Ce que j’attends d’iOS 13 sur iPad

Tout le monde s’en fout mais je ne me tairais pas !

dans dans mon bocal | écrire | grospod | outils | pratique | usages
par Jean-Christophe Courte

Blague à part, j’ai suivi d’assez loin les annonces d’Apple et, pour une boite qui régulièrement alimente les spéculations des experts en catastrophes industrielles, elles sont magnifiques. Et je pèse mes mots !

Après cette excellente phase de consolidation qu’est/fût iOS 12, j’apprécie de découvrir les perspectives d’iOS 13 et, notamment, de la version dédiée au iPad.

Si j’emploie plus mon iPhone ces derniers temps pour de simples raisons de balades ci et là, je me sers toujours de mon iPad Pro de première génération et du Pencil.

reduc-450

Et je réitère ici ce qui d’ailleurs a fait l’objet de deux bouquins que j’ai signé naguère : oui, l’iPad est bien un outil de travail contrairement à l’image que d’aucuns en avaient en le réduisant, dès sa présentation par Steve Jobs, à un simple écran de consultation !

Aussi, apprendre qu’Apple allait étendre les options d’iOS pour muscler l’iPad me rassure.

Et ce que je lis dans la presse spécialisée qui a déjà accès aux bêtas sur des écrans récents va dans le sens de l’utilisateur que je suis.

Déjà, un accès à des supports externes comme un simple ordinateur portable. Mais aussi ce fameux mode sombre attendu par tous ceux qui travaillent souvent tard la nuit et sont fatigués de supporter la luminosité de leur écran.

Je ne reviens pas sur ce que tout le monde a pu lire sur les aspects cosmétiques (…même si le mode nuit en fait partie !) de la prochaine version d’iOS. C’est très chouette et j’ai hâte que cela soit opérationnel, histoire de savoir si je change mon vieux MacBook Pro pour un alter ego plus récent, un Mac Mini. Ou un iPad Pro de dernière génération.

Mon unique souci reste le traitement de mes clichés. Or je vois émerger des applications qui seraient susceptibles de concurrencer ma vieille version 5 de Lightroom.

Aussi, comme mes besoins restent modestes, pourquoi ne pas envisager une solution 100 % iOS si je peux également connecter les disques durs contenant mes photos et disposer d’une machine iPad plus puissante pour les traiter avec des applications ad hoc.

Il m’est permis de rêver. Ou d’attendre encore quelques années…!!

Écriture manuscrite ?

Par contre, pas un mot sur un aspect qui me tient à cœur depuis près de trois ans, celle d’une révolution malheureusement arrivée trop tard, à savoir la reconnaissance de l’écriture manuscrite et sa transformation en caractères d’imprimerie.

Or, paradoxe, c’est essentiellement cela aujourd’hui qui me conforte dans la poursuite de l’usage de mon Pad.

Si MyScript a fait disparaître l’excellent Stylus au profit de Nebo, ce sont les prochaines versions de cette application que j’attends avec une certaine impatience.

Dont une option permettant d’utiliser Nebo dans sous n’importe quelle application iOS et donc la substituer à feu Stylus.

Pour l’heure, je me contente de fractionner mon écran pour écrire à la main mes billets avant de les verser dans Drafts puis de les baliser.

Mais je reste confiant, trop assurément, et espère que d’autres utilisateurs vont (re)découvrir le pouvoir de leur main et (re)venir peu à peu à la calligraphie !

Bref, le iPad reste mon carnet de notes manuscrites et la calligraphie au lieu de la saisie au clavier fait partie des fonctions que j’aimerais retrouver dans d’autres applications …dont Day One !

C’est tout…!

reduc-450

  • Nebo et Drafts, ce dernier me permettant d’ajouter du Markdown et des liens, mais aussi de me relire une première fois…

reduc-450

  • Il est facile de convertir tout le texte manuscrit…

reduc-450

  • Puis de copier la totalité ou bloc par bloc dans Drafts

reduc-450

  • Une dernière (grosse) relecture dans iA Writer sous macOS, placement des images, un coup de Marked et hop…

reduc-450

  • Et il restera des scories que j’assume…!

le 08/06/2019 à 11:35 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Double shoot pour ProCam sur iPhone

Inutile ? Pas certain…!

dans dans mon bocal | grospod | outils | photographie
par Jean-Christophe Courte

Ce matin, ProCam 6 annonce une nouvelle option que je me suis empressée de tester en allant voir mon dentiste.

reduc-450

En allumant les deux icônes des objectifs visibles sur l’écran de ProCam, possibilité d’ajouter un cadre rouge qui marque la zone du télé dans la surface embrassée par le grand angle…

reduc-450

  • Ici, j’ai un peu bougé après avoir fait la copie d’écran

reduc-450

  • Là, moins…

Voilà, vous avez l’idée proposée par cette option…

À tester sur la durée…

le 20/02/2019 à 11:10 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Un VPN pour sécuriser vos connexions mobiles sous iOS

En toutes circonstances, cela est devenu… indispensable

dans ailleurs | bosser n’importe où | grospod | groummphh | outils | usages
par Jean-Christophe Courte

Truisme : on se balade tous pratiquement avec un téléphone portable et ce dernier nous permet d’accéder aisément à nos courriels, la météo de la semaine, mais aussi à notre banque en ligne, etc.

Que l’on soit chez soi ou à l’extérieur, qui nous assure que notre trame de données n’est pas analysée à des fins qui nous échappent ?! Bref, nos données sont quelque peu… exposées à l’air libre en utilisant du Wifi gratuit et pas sécurisé…

C’est pourquoi il n’est pas inintéressant (euphémisme…!) de faire le choix, dans la plupart des circonstances (toutes…!), de sécuriser la connexion entre son mobile et le site consulté.

De mettre en place une sorte de tunnel virtuel qui sera moins exposé aux regards obliques…! Cette protection a un coût.

Pour ma part, même si cela peut sembler étrange, j’emploie deux dispositifs. Simultanément.

  • 1.1.1.1: Faster Internet qui fait passer toutes mes requêtes par un DNS précis (pas celui de Google). Là, c’est un service gratuit.
  • VPN Rapide et illimité NordVPN pour choisir sur quelle partie de la planète où mon tunnel sécurisé finit, sachant que ce tunnel démarre de …mon mobile ! Par contre, ce service — qui permet de choisir un VPN — n’est pas gratuit.

Le choix du pays d’arrivée compte énormément car, sinon, pas de connexion à ARTE depuis l’Espagne !

Mon forfait NordVPN a une durée de trois ans et me permet de sécuriser jusqu’à six écrans simultanément avec le même Login et mot de passe.

Ici, en Espagne, nos trois iPhones sont sécurisés ainsi que nos trois iPads. Bien entendu je rêve d’une version étendu chez NordVPN, une sorte de mode tribu qui me permettrait de sécuriser le double d’écrans.

La solution la plus simple est de déconnecter une machine non utilisée temporairement et se reconnecter depuis un autre écran. Ou de reprendre un second forfait avec un nouvel identifiant.

À noter que le support via Twitter de @NordVPN se fait en français, ce qui est fort agréable. J’ai expérimenté cela il y a 10 jours et réponses pratiques immédiates en cours de nuit.

Comment ça marche !

reduc-450

Dans la fenêtre des réglages, il y a une option VPN. Un appui permet de voir quels services sont connectés.

reduc-450

Sur le coté gauche, vous pouvez constater que je connecté sur un VPN espagnol. Si je veux me connecter à un VPN en France, il me suffit de cliquer dans la carte, choisir ma nouvelle zone géographique puis appuyer le bouton Quick Connect

reduc-450

Une autre option consiste à remontrer temporairement la zone d’informations en dessous de Quick Connect puis de parcourir son long contenu jusqu’au pays souhaité (ou au type de serveur, etc). À noter que les dernières versions de NordVPN proposent deux options, un Kill Switch qui nous déconnecte d’internet en cas de connexion serveur perdue. Et un Cybersec pour bloquer les bouts de code malveillants.

reduc-450

Bref, il est facile de basculer aisément vers un serveur situé en France pour activer une émission en streaming (ARTE, etc.). Notez que les widgets de ces deux applications vous permettent de suivre l’état de votre connexion. Une sorte de météo de votre connexion sur le net…

Si vous commencez à ressentir des lenteurs, n’hésitez pas à changer de serveur VPN …même s’il est situé dans la même zone géographique…

Une dernière option est d’opter pour un VPN encore plus sécurisé, celui de ProtonVPN - Fast & Secure VPN propose (en gros) un relais intermédiaire. Cette Rolls a un coût et convient à des professions très exposées.

Pour plus d’infos sur l’iPhone en voyage, jetez un œil sur un précédent billet, nommé… urbanbike | En voyage | Sac à dos et iPhone

le 19/02/2019 à 14:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Usages | Accéder à la définition d’un mot depuis Drafts 5 via Terminology

Préalable : posséder ces deux apps, CQFD !

dans dans mon bocal | écrire | grospod | outils | usages
par Jean-Christophe Courte

Je ne reviens pas sur Drafts 5: Capture ‣‣ Act, pas plus sur l’app Terminology Dictionary développée par la même personne.

Un besoin fréquent est de m’assurer que je n’écris pas une énormité dans un billet ou un courriel et donc de vérifier aisèment que le mot que je viens de saisir correspond bien à l’idée ou la définition que j’en ai.

Voire, si le mot s’écrit bien comme je l’ai orthographié. Ou encore lui trouver un synonyme.

En règle générale, j’utilise le Dictionnaire Le Robert Mobile, le Bescherelle Synonymes, antonymes, paronymes, voire le Le Petit Robert de la langue française ou le Dictionnaire Historique de la langue française.

Cela m’amène naturellement à ouvrir ces applications dans mon iPhone sans réelle communication entre elles même si je peux copier le terme dans Drafts et le coller dans Le Robert pour qu’il le recherche immédiatement… Mais il n’y a aucun automatisme entre mon outil de notes et ces volumes…

Un x-callback-url… sinon rien…!

Or Greg (le développeur de ces deux apps) propose deux x-callback-url pour Terminology depuis Drafts, deux actions parfaites pour le paresseux que je suis.

reduc-450

  • Bien entendu, Drafts est l’une des apps les plus utilisées par ma pomme…
  • Et sa barre additionnelle affiche ce dont j’ai besoin…

reduc-450

  • Après avoir sélectionné le mot souhaité, un appui sur l’action idoine…
  • Et, dans ce cas précis, ce n’est pas l’information propre de Terminology qui s’affiche mais celles des dictionnaires que l’on peut télécharger (merci Apple !) selon ses besoins ou envies…

reduc-450

  • Il est facile de basculer vers le contenu de Terminology ou, au contraire, accéder à celles liées à Look up.
  • N’oubliez-pas de télécharger les dictionnaires ad hoc

Deux actions quasi identiques

Mais c’est le premier écran qui suit qui change. Pour ma part, vu que j’emploie essentiellement le français, c’est celle qui affiche le contenu du Look up avec les définitions en français.

En résumé, soit : terminology://x-callback-url/lookup?text=[[selection]]&action=Look%20up avec l’action Terminology: Look up | Drafts Action Directory qui permet d’accéder — en premier lieu — à tous les dictionnaires installés par vos soins dans votre écran (puis ensuite de basculer dans les infos proposées par Terminology)

Attention, l’icône est un poil différente dans la version récupérée dans le Drafts Action Directory, j’ai personnalisé cette action avec une autre icône.

Soit : terminology://x-callback-url/lookup?text=[[selection]]&x-source=Drafts&x-success=drafts5%3A//avec l’action Lookup in Terminology | Drafts Action Directory qui va chercher de suite les informations contenues dans Terminology (mais un appui sur le bouton Look up permet ensuite de basculer sur celles des autres dictionnaires installés)

Appel aux développeurs de Dictionnaires…!

Bien entendu, je rêve d’avoir du x-callback-url dans tous mes dictionnaires de prédilection !

Note de fin et rien à voir : je signale ce comportement pratique dans Messages sous iOS 12.

reduc-450

Si vous tapez « je suis à ». Il reste alors à appuyer sur la localisation pour qu’une carte de cette dernière soit expédiée à votre correspondant…

C’est tout…

le 21/09/2018 à 19:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Day One sous iOS en approche | Ergonomie nettement plus judicieuse…!

…quelques copies d’écran pour apprécier

dans ailleurs | dans mon bocal | écrire | grospod | mémoire | outils | usages
par Jean-Christophe Courte

Je ne vais pas revenir dans les détails sur Day One journal + mémoire qui m’est, avec Drafts 5: Capture ‣‣ Act et Castro Podcasts, indispensable sur mon iPhone…!

reduc-450

La prochaine version cherche à résoudre élégamment des points ergonomiques et c’est très plaisant d’employer cette nouvelle mouture.

reduc-450

Les notes vocales ont été améliorées, ce qui permet d’enregistrer des ambiances mais aussi de dicter des bouts de texte qui seront transformés en texte.

reduc-450

Les options pour chaque note sont identiques, tout est bien pensé…

reduc-450

Mais c’est au nouveau de la saisie de notes que la révolution est la plus visible. A priori, rien de nouveau…?

reduc-450

Que nenni ! Plus besoin d’appuyer sur l’option modifier, un seul appui dans la note ouvre l’éditeur. Et là, grosses améliorations…! Je vous laisse apprécier…

reduc-450

Cela permet de modifier chaque item séparément et sans effort…

À suivre. Oui, je fais court(e)…

Ça va aussi bouger sur la version macOS prochainement de Day One

le 26/07/2018 à 19:45 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Humeur | Pourquoi TextExpander m’est encore indispensable ?

Même s’il date, il les calcule, lui…!

dans écrire | grospod | outils | usages
par Jean-Christophe Courte

Bien entendu, il y a l’option Remplacement de texte1 dans Général/Clavier offert par Apple dans iOS mais avec ses soucis de synchronisation et, surtout, une jolie simplicité.

Sauf qu’il est impossible de faire un calcul de date ou de glisser le contenu d’un presse-papiers à un endroit précis dans une chaîne.

Ces petites choses, TextExpander2 sait le faire. Sauf que mes besoins sont légers et je n’ai pas envie de m’offrir un abonnement pour les quelques raccourcis dont j’ai parfois besoin.

J’emploie sur macOS la version 5.1.53 et de vieilles versions de TextExpander (Legacy) sous iOS.

Et me voilà paré pour l’usage de quelques formats date et un snippet4 en usage pour urbanbike.

reduc-450

  • Il suffit de dupliquer un vieux set, le renommer, l’activer puis ne conserver que l’essentiel…

reduc-450

  • Et ne pas oublier de mettre à jour ces éléments dans les applications qui supportent encore Textexpander…!

Du coup, j’ai peu à peu basculé une petite partie de mes forêts de snippets dans Remplacement de texte (le dispositif améliorable d’Apple) et conservé TextExpander pour ces quatre actions…

La synchronisation se fait automatiquement via iCloud Drive sous iOS mais, vu mon ancien macOS, doit être conduite manuellement pour ce dernier.

Bref, je n’ai pas été voir le coût de l’abonnement actuel chez l’éditeur mais je me souviens que, malheureusement, peu d’apps sous iOS le déploient.

Et aucune d’Apple.

Note de fin

Rien à voir mais ne vous étonnez pas de me voir disparaître de Instagram après avoir supprimé définitivement FaceBook il y a quelques mois. Pourquoi…?

reduc-450

Juste que Instagram se FaceBookise ces derniers temps et que j’ai du mal avec ces injonctions…!

Pour échanger quelques photos5, je préfère Eyeem… Et, plus étonnant, parfois ces clichés se vendent (si, si…) à une personne qui en a besoin (…certes pour une somme minime partagée entre Eyeem et nous).

Et Bravo à Guillaume qui peut fièrement afficher 20 ans6 de bons et loyaux services sur son blog…


  1. Il me semble que cela se nommait Raccourcis un temps. 

  2. Pourquoi Apple ne s’offre pas ce fabuleux service ? 

  3. Merci pour la mise à jour… 

  4. Je n’utiliserais que Drafts 5: Capture ‣‣ Act sous iOS (ou Editorial) avec quelques snippets locaux pour l’horodatage, je pourrais m’en passer… Sauf que j’emploie toujours mon vieux MacBook Pro de 2009… 

  5. iPhone ou Canon, peu importe… 

  6. Rendez-vous en septembre 2023 pour urbanbike (je ne compte pas la période MacDigit) mais pas certain de tenir…! 

le 17/07/2018 à 17:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?