Urbanbike

Recherche | mode avancée

Photo et iPhone7+ : le retour de Camera+

Couleur, noir et blanc mais aussi macro !

dans ailleurs | dans mon bocal | grospod | nazbrokology | photographie | usages
par Jean-Christophe Courte

Pour mémoire (!!), ce qui est partagé sur cet espace n’a rien d’une quelconque bible, d’une série de préceptes, dogmes, recommandations à suivre impérativement ! Ce ne sont que des réflexions1 sur mes propres usages.

La semaine dernière, j’expliquais pourquoi j’abandonnais mon usage intensif de Provoke Camera, histoire de revenir à un cliché source en couleurs, quitte à traiter une copie de ce dernier dans Provoke. Mais, de plus en plus, revenir à un post-traitement dans BLACK - B&W Film Emulator.

Jusqu’ici, rien n’a changé depuis ces derniers jours !

Cela passe par un retour à l’application native fournie par Apple, Appareil Photo.

Ceux qui me suivent depuis très longtemps connaissent ma facette Photo rapprochée et végétale. Car, même si on se les pêle encore, le printemps est de retour, les petites fleurs sont partout, dans les jardins, les bois mais aussi accrochées aux murs, dans les anfractuosités des trottoirs et des chemins.

Et rien de tel que de passer en mode macro avec son iPhone.

Or il n’y a qu’une seule application qui fait cela très bien et qui propose également quelques beaux outils de post-traitement par la suite, Camera+, l’original, se méfier des imitations !

Du coup, je n’emploie plus que (enfin, j’essaye…) deux applications en ce moment, couple qui répond à mes besoins :

  • Couleur (et post-traitement avec clarté pro)
  • RAW si je le souhaite (JPG et RAW combinés, mais deux fichiers — avec la même numérotation — si vous consultez votre album photo depuis macOS…)
  • Photo rapprochée (macro) qui est enregistrée en JPG
  • Mode Manuel en jouant sur la valeur ISO et la vitesse
  • Usage des deux optiques (6,6 mm à f/2.8 et 4 mm à f/1.8)
  • Absence du mode Live
  • Choix de rendus noir et blanc proches des émulsions argentiques via BLACK

Du coup, chaque fichier capturé pèse autour de 18 À 20 Mo pour ses 3024 par 4032 pixels.

Le seul point auquel j’ai encore du mal à apprécier (…ça se discute à l’usage) est le passage (…ou non) par la zone tampon propre à Camera+, LightBox.

reduc-450

Le passage par cette zone a une incidence sur l’export des clichés… Actuellement, je réfère enregistrer directement dans l’album Photos puis rappeler les images au coup par coup dans Camera+. Ou post-traiter ailleurs, CQFD.

reduc-450

Suite dans une prochaine chronique…


  1. Et parfois, cela génère un coup de fil ou un mail. Récemment, c’est l’ami François Cunéo avec qui j’ai conversé… 

le 03/05/2017 à 11:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Photo : sept facettes appréciables du iPhone 7plus

…avis de simple utilisateur, CQFD

dans ailleurs | dans mon bocal | grospod | groummphh | photographie | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Pas mal d’experts se sont exprimés sur le iPhone et ses capacités photographiques. Je me permets d’ajouter mon avis de simple utilisateur après quelques mois d’utilisation quotidienne du iPhone 7 plus.

Sept caractéristiques (fastoche…!) me font apprécier cet écran… Au point de laisser tranquillement dans une armoire mes boitiers et optiques traditionnelles, pffffff…

  • les deux optiques (même si parfois un poil réservé sur le rendu du télé)
  • la taille de l’écran (j’apprécie sa grande taille)
  • la réactivité de l’ensemble
  • ID touch pour ne plus entrer de code
  • le format RAW des images (même si j’en reviens doucement, pratique mais je suis de plus en plus paresseux…!)
  • l’autonomie générale
  • la taille du stockage des infos, 128 Go sur le mien, ce qui me permet de ne plus me restreindre…

Sur cette dernière caractéristique, il n’y a pas que les clichés qui apprécient d’avoir de l’espace pour s’enregistrer, les applications itou. Ou les fichiers ePub à lire dans le train.

Plus besoin de ne conserver que quelques apps, on peut en embarquer autant que souhaité même si l’idée est quand même de ne conserver que l’essentiel ! Même de ranger sur une page moins accessible ces apps en réserve (avant de les poubelliser au bout de trois mois après m’être rendu compte que, ben, pas utilisées…)

Pratique des deniers mois…

Du coup, après avoir testé pas mal d’applications, je me suis retrouvé à utiliser de facto assez peu celle d’Apple – Appareil Photo – qui est pourtant remarquable, lui préférant jusqu’à présent des produits comme ProCamera, Camera+ (macro indispensable) ainsi que Provoke Camera pour tout ce qui est prise de vue.

Par le post-traitement, trois options qui vont de Snapseed à MaxCurve en passant par BLACK.

Que les choses soient claires : toutes les autres applications fonctionnent, c’est bien ma pomme qui se sent plus à l’aise avec certaines. Ça va sans dire mais c’est mieux en le disant !

Sauf que je remets tout en jeu, explications…!

Révision du Workflow…!

Ayant ramené 90% de photos directement prises en noir et blanc lors de notre dernière sortie, ma petite tribu s’en trouva fort mécontente1 et je le reconnu !

Du coup, gros bémol sur Provoke et retour à une prise de vue conventionnelle en couleurs.

Il est vrai que j’ai tendance à réaliser des images pour me faire plaisir en oubliant que les membres de ma famille aimeraient bien conserver un témoignage colorisé de nos balades.

Appareil Photo et HDR couleur

Bref, je suis reparti seul en balade autour de chez moi et ai procédé à une série de tests. Mêmes scènes photographiées avec mes apps habituelles puis Appareil Photo.

reduc-450

Déjà prendre le soin de désactiver Live. Et essayer de ne pas perdre du temps à allouer les bons réglages à chaque fois… Remarquez que je ne conserve plus le cliché source avant traitement HDR, l’âge assurément…!

Puis Noir et blanc

J’ai donc modifié mon process en prenant mes cliches en couleur (oui, vous l’aviez compris…!).

reduc-450

Puis, dans un second temps, je bascule certaines vues en noir et blanc. Mais en conservant le cliché original source. Et du coup, ce post-traitement se réalise avec BLACK - B&W Film Emulator naguère évoqué sur ce site.

Cela ne m’empêche pas d’alterner avec Provoke car j’apprécie son traitement sur l’instant. Mais en doublant les prises de vue du coup.

Et le RAW…?

Provoke ne fait pas de RAW et cela ne m’a jamais dérangé. Ensuite, si je voulais faire de beaux RAW (hihi…!), je devrais employer une app spécifique (…ce que je peux toujours envisager), voire pousser jusqu’à utiliser LightRoom

Sauf que mes clichés sont avant tout des notes photographiques et non des œuvres (…z)immortelles méritant expo(s), tirage(s) et accrochage(s).

Aussi, ne plus partir dans des process complexes2, ma vie de vieillard est déjà assez compliquée ainsi…!

Je reviendrais sur cela via un cours (prochain…!) de nazbrokology…!


  1. bref, je me suis fait charrier, quasi engueuler ! 

  2. En fait, simplifier et ne me concentrer que sur l’essentiel, la captation la plus ludique possible… 

le 27/04/2017 à 15:15 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

EverClipper, petite app bien pratique

Réducteur | compresseur d’image sous iOS

dans ailleurs | grospod | photographie | pratique
par Jean-Christophe Courte

Très souvent, expédier une image réalisée avec un iPhone 7 plus sur les réseaux sociaux, c’est balancer un visuel de plus de 4000 par 3000 pixels, d’un poids de Mo élevé…! Même avec de la 4G, c’est une image nettement surdimensionnée qui arrive sur Twitter ou Mastodon.

Sans oublier que l’on expédie un cliché entier alors que l’on a souvent besoin que d’une partie de cette image. Et, autre point non négligeable, truffé de métadonnées comme la géolocalisation.

Mon fidèle Reduce - Batch Resize Images and Photos for iPhone & iPad m’a affiché un message d’alerte via iOS dernièrement. En gros, il n’est pas codé comme le demande Apple pour ses prochaines machines. J’ai cherché à nouveau des infos sur cette app via son site et le twitter du developpeur et, rien.

Du coup, j’ai testé pas mal de produits en ce dimanche d’élection, des aux « jolies interfaces, jolies icônes ».

Avant de choisir le plus rustique, EverClipper - Simple photo resizer.

Il existe une version sans publicité, EverClipper Plus - Photo resize, crop, straighten qui est celle que je vais évoquer. Vous pouvez y passer via la version de base au moment souhaité, excellent moyen de vous faire une idée de ce qui suit par vous-même… Côté localisation, c’est japonais ou anglais. Mais facile à comprendre via les visuels mis en place par le développeur.

Ergonomiquement, c’est surprenant mais, je dois le préciser de suite, sacrément efficace !

Prenons comme exemple cette photo — prise à La Ferté-Loupière m’indique les métadonnées… L’original pèse 13,3 Mo pour 3024 par 4042 pixels… Tu m’étonnes que Mastodon tousse…

reduc-450

Si je ne vise que 1024 pixels de large, je passe le cliché à 623 Ko (valeur sur mon Mac). Et c’est bien là où cette app est astucieuse car vous pouvez choisir taille en pixels et le % de compression du JPEG…

Mais reprenons dans le bons sens…

reduc-450

  • À gauche | Choix de l’image (album, ou photo)… Notez que l’accès aux préférences est en bas à gauche, le mode d’emploi à droite (le discret point d’interrogation jaune)…
  • À droite | L’image est affichée avec, en bas, six icônes : Retour à l’écran précédent, réaffichage de l’image originale (…au cas ou les corrections apportées ne conviennent plus), changement de taille, découpage, rotation. Et export…

reduc-450

  • À gauche | en haut, la liste des choix de redimensionnement… Là, je n’ai conservé que celui qui m’intéresse (un seul à 1024) mais en passant par Custom, facile d’activer/désactiver d’autres options (écran de droite)

reduc-450

  • Les deux autres fonctions permettent de tailler dans l’image (le cadenas en bas du premier écran pour libérer le déplacement ou non de la zone). Ou faire tourner l’image (flips)

reduc-450

  • À gauche | Après avoir bien vérifié que vous activé le changement de taille (ou autres), reste à exporter.

Attention : bien vérifier que l’image a été réduite (la première info, celle de la taille d’origine, doit avoir disparu en haut quand on tapote à nouveau sur l’icône de redimensionnement)

  • À droite | Très pratique, l’option de conservation des métadonnées peut être désactivée et donc facile de masquer les infos de géolocalisation dans l’image exportée (pratique !!)

Rappel, il est aussi possible d’exporter l’image réduite depuis l’app en question vers une app comme Camera+ (…et saturer cette dernière un peu plus avec Clarté pro par exemple) mais le véritable souci (!!) est souvent la dernière étape : l’image exportée subit généralement une nouvelle compression sur le réseau social sur laquelle elle déboule.

Par contre, fort pratique pour gérer les visuels d’un blog depuis son iPhone (et/ou iPad) avant d’exporter vers un FTP. Manque juste une option de nommage de l’image du coup.

Bref, à tester de votre côté…

le 24/04/2017 à 11:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Camera+ utilise Touch ID ou corrige dans Photos

Rappels et nouveautés (et inversement…!)

dans grospod | photographie | pratique
par Jean-Christophe Courte

À titre personnel, j’apprécie Camera+ pour quelques petites options qui vont de son outil Clarté Pro à son épatant mode Macro.

Par contre, il est tout aussi évident que l’application a une sérieuse tendance à partir dans tous les sens, ce qui peut totalement perdre l’utilisateur. Ou, au contraire, lui permettre de trouver un flux de post-traitement qui lui convient.

La dernière version ajoute quelques options dont un usage assez intéressant de Touch ID pour retoucher à la volée la dernière image prise …mais à condition qu’elle soit restée dans le volume de stockage de Camera+, c’est-à-dire LightBox. Pour cela vérifiez bien les options des préférences de Camera+.

reduc-450

Et donc choisir directement du type de photo depuis l’icône de l’app (ou depuis le Widget, pour mémoire).

Ou en appuyant sur le petit plus à droite du déclencheur pour atteindre le mode Macro, le format, etc.

reduc-450

Un appui long sur le bouton de gauche affiche d’abord la dernière image prise puis, en insistant encore un chouïa, affiche les options de post-traitement… Je vous fais grâce des explications…

reduc-450

Soit vous partagez de suite. Soit vous partagez après corrections (ici Clarté Pro)

Depuis l’app Photos

Inversement, pour ceux qui préfèrent envoyer directement leurs clichés dans ce pot commun qui est l’album de Photos, il faut se souvenir que pratiquement toutes les applications de photo permettent de retoucher les clichés depuis cet espace et sans lancer l’application de traitement.

reduc-450

À vous de sélectionner la bonne application…!

reduc-450

Et de choisir quels outils de post-traitement vous allez employer…

Bref, deux flux possibles en utilisant bien la même trousse, celle de Camera+ dans l’app ou dans Photos.

Voilà pour clore ce rappel…

le 23/03/2017 à 18:45 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Lightroom 2.7.1 iOS et balance des blancs personnalisée

De l'usage d'une charte de gris

dans grospod | photographie
par Jean-Christophe Courte

Je ne vais pas revenir sur Adobe Photoshop Lightroom for iPhone …qui ne confisque plus les fichiers RAW.

Mais revenir sur une petite option qui vous peut-être échappé, la pipette dans la balance des blancs (NB : on ne se fie pas à mes copies d’écran, c’est juste un rappel de la procédure…!)

reduc-450

En automatique, la balance des blancs fait son boulot en automatique mais vous pouvez corriger cette balance en utilisant la pipette

reduc-450

Il vous suffit parfois d’utiliser la paume de main vers la source de lumière (…ou, si vous l’avez sur vous, une carte de gris neutre) puis de cadrer (proprement…!).

La mienne a dix ans1 et les explications sur l’intérêt de se balader avec un aplat de gris neutre toujours en ligne

En effet, en 2007, j’avais évoqué celle Digi Grey qui, depuis, est prête à l’emploi dans mon porte-feuille.


  1. Le plus simple est de vous rendre dans une boutique photo… 

le 20/03/2017 à 14:15 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Berce commune

Nommer les choses, c'est pas mal du tout…!

dans ailleurs | photographie | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Photographier les végétaux, c’est sympa, mais les identifier, c’est mieux !

Jusqu’à présent, cela ne m’intéressait pas trop, n’ayant pas toujours la patience, le temps, l’énergie voire l’envie. Et puis j’ai ouvert le site compagnon du bouquin de Reeves pour tomber nez à nez avec des structures végétales qui me rappelaient étrangement des plantes que j’avais photographiées…!

Certes, je pense que ma moitié m’avait soufflé leur nom mais j’ai une mémoire volatile et, bref, oublié.

Or dans cet ouvrage, le plus sont ces nombreux clichés d’une même variété à des saisons différentes. Bon sang, mais c’est bien sûr ! L’idée est simple même si cela prend pas mal de place en stockage externe (une partie dans le ePub, l’autre en ligne).

reduc-450

Je peux bien évidemment me planter (…et recevoir un courriel me disant : …ahhh, non, ce n’est pas de la Berce…) mais cela me ravit de croire que je peux enfin reconnaitre une Carotte sauvage, l’herbe à Robert ou encore cette Berce commune qui n’est pas aussi dangereuse que celle dite du Caucase.

reduc-450

Du coup, je revisite mes photos à défaut de voyager et j’essaye d’ajouter quelques tags pour mémoriser cette identification.

Génial vous dis-je !

le 17/03/2017 à 10:45 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

L’Herbier de Malicorne | ePub

Hubert Reeves

dans ailleurs | dans mon bocal | grospod | photographie | potager | voir
par Jean-Christophe Courte

J’aime bien le personnage mais, surtout, la description de son dernier livre avec l’idée de photographier la même espèce végétale à différentes saisons m’a intrigué.

Découvrant que le livre existe en version ePub, hop : J’ai vu une fleur sauvage - L’Herbier de Malicorne s’est retrouvé dans mon iPhone puis dans l’iPad.

Mais où sont les dizaines de clichés par plante ?!

reduc-450

Elles sont bien accessibles en fin d’ouvrage via un mini site dédié et, du coup, j’ai enfin mis un nom sur nombre d’images végétales prises en bretagne !

reduc-450

Je vous laisse, je bouquine !

le 15/03/2017 à 12:40 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?