Urbanbike

Recherche | mode avancée

Macro photo et 350D

Vu dans mon jardin…

dans photographie | potager
par Jean-Christophe Courte

image

Avertissement : je ne suis pas photographe ! Graphiste, je cherche régulièrement dans mon environnement des thèmes qui peuvent me servir ensuite dans mon métier. J'ai donc acquis un Canon 350D que j'utilise avec un zoom. Néanmoins, je souhaitais une seconde optique et j'ai opté pour le Canon EF-S 60mm f/2.8 macro USM. Cette nouvelle gamme d'optique EF-S est dédiée aux EOS 300D, 350D et 20D. Inutile de penser à l'ajuster sur d'autres boîtiers.

Comme vous le savez certainement, le Canon 350D n'est pas considéré par Canon comme un boîtier professionnel. Eh oui, un boîtier pro, c'est en métal. Le 350D est lui en vrai plastique, ce qui représente — en passant — 200 grs de moins que le Canon 20D, son équivalent pro.
Après avoir testé des tas de boîtiers pros (lourds et en magnésium ou en aluminium ), j'ai opté pour ce boîtier léger au capteur absolument fabuleux (qui délivre des images de 3456 x 2304 pixels). Et, accessoirement, résolument économique.
Par ailleurs, je me suis équipé de cette nouvelle génération d'optiques dessinée exclusivement pour le numérique. Pour le moment, je n'ai pas de regrets, juste le besoin d'optimiser le rangement de mes images !
Je ne vais pas évoquer plus avant le EF 17-40 mm f/4L USM, un équivalent 28-70 en 24x36. C'est un agréable compagnon de mes escapades urbaines, pas trop lourd (500 grs).

Enfin, après près de deux mois de recherche, j'ai mis la main sur le 60 mm macro chez Shop Photo Versailles.
Laurent Thion, qui était avec moi ce jour là, m'a rappelé que l'important en macro photo c'est la profondeur de champ mais surtout la lumière…!
Or, avec un boîtier numérique, il ne faut pas hésiter à tripler ses images, mitrailler puis à accepter une sélection impitoyable à la fin.
J'avais déjà eu l'occasion de tester un Olympus E1 avec un 50 mm macro et l'expérience m'avait séduit.

Bref, j'ai passé quasiment 24 heures à faire le tour de mon jardin, essayer des prises de vue, recommencer car la lumière n'était pas au rendez-vous, etc. Et redécouvert, à la grande surprise de mon épouse (!!), que les fleurs, c'est un monde superbe. Mieux encore, j'en ai presque oublié mon rhume des foins annuel !

J'ai vite compris l'intérêt de travailler avec un monopode sur lequel j'ai ajouté une tête Manfrotto acquise chez BIP, histoire de ne pas prendre que des photos en mode paysage…! La stabilité est un point essentiel, inutile d'ajouter des bougés aux déplacements naturels des fleurs quand il y a du vent !

Alors ?
Le 60 mm se comporte comme un 96 mm en équivalent 24x36… Du coup, cela devient quasiment une optique à conserver sur son boîtier car c'est parfait pour du portrait, cela ouvre à 2.8, c'est à-dire que dès 3.5, on est à l'optimum, ce qui permet d'éliminer les arrières plan si nécessaire… Et surtout, besoin d'un détail, hop, on est rapport 1/1 en collant l'optique à 9 cm de son sujet (ce qui donne 20 cm par rapport au plan du capteur).
Autre intérêt, l'optique est assez ramassée et ne pèse que 335 grs. Avec un 350D, cela fait moins de 850 grs à trimballer…

Quelques exemples sans prétention aucune.


image

image

image

image

le 15/06/2005 à 08:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Excentriques en sous-sol

Des idées de loisirs

dans ailleurs | potager
par Jean-Christophe Courte

image Certes. En Dordogne, il ya pléthore de grottes… Entre la reconsitution de Lascaux, la grotte de Rouffignac, etc. vous avez de quoi passer quelques jours sous terre.
Les grottes de Maxange viennent d'ouvrir. Elles possèdent le plus beau linéaire d'excentriques, des cristallisations non symétriques créées par un ruissellement ultra lent, que j'ai pu admirer…Et leur découverte récente est l'œuvre du hazard ! En juillet 2000, Angel, un exploitant de carrière de pierre découvre une fente dans la paroi de SA carrière ! Le 15 août 2000, il se faufile dans l'étroit passage qu'il a dégagé et tombe sur un petit ensemble d'excentriques.
Contactant des spéléos locaux, il apprend de leur bouche le nom et la rareté de ces formations géologiques. En dégageant la terre qui obstrue le passage dans les grottes, c'est plus de cent mètres de ces compositions qui sont présentes.
lesgrottesdemaxange.com

le 16/07/2004 à 08:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Jardins de Cadiot

Des idées de loisirs

dans ailleurs | potager
par Jean-Christophe Courte

image En dessous de Sarlat, un peu à l'écart du village de Carlux, au bout d'un labyrinthe de chemins, se trouve un ensemble de jardins étonnant. Certes, vous pouvez visiter d'autres jardins comme ceux du Manoir d'Eyrignac, de l'Imaginaire à Terrasson ou encore de Marqueyssac face à Castelnaud. Mais ici ce sont des jardins à échelle humaine, de ces jardins dont on aimerait avoir une parcelle chez soi tant ils font rêver. Cet ensemble est un travail de près de 40 ans et né à partir de rien. Les propriétaires ont évacué les ronces, les pierres pour construire un enclos riche d'ambiances diverses sur plusieurs niveaux. Et l'on se surprend à s'arrêter, à regarder ici cette végétation constituée de plantes simples, rustiques. Ailleurs, des topieres de buis ou une collection de cloches à légumes en verre…
Les jardins de Cadiot - 24370 Carlux (05 53 29 81 05) Quelques vues de ces multiples jardins…
image
Des cloches en verre…
image
et des "simples"…
image

le 15/07/2004 à 08:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Parc Rahan en dordogne

Des idées de loisirs

dans ailleurs | potager
par Jean-Christophe Courte

image Si vous passez du côté de St Léon sur vézère, hormis la visite d'un très beau village du Périgord, prenez la peine de franchir le pont de métal pour changer de rive. De l'autre côté, au Conquil, se trouve un superbe parcours dans les cîmes ! Accroché par un baudrier et retenu par des mousquetons d'alpinisme à des câbles, vous pourrez vous déplacer pendant plus d'une heure à 15 mètres de haut tout en passant d'arbre en arbre, glisser sur des tiroliènnes jusqu'au sol, vous déplacer dans des filets. Bref, vous prendre pour Rahan ! (Note, c'était le nom de ce Parc avant qu'il change de nom)
Deux parcours sont prévus, un pour les enfants et un autre pour les plus grands (il faut mesurer au moins un mètre cinquante pour être accepté sur ce dernier).

Hormis ces activités, un superbe parcours le long de la vézère vous fera découvrir des abris où nos ancêtres se cachaient durant les périodes agitées.

Le nouveau parc du Conquil

J'ai eu plaisir à voir ma fille faire le parcours 5 à 7 fois à chaque visite.

image
Quand à Jojo, il a fait deux fois le grand parcours seul (il n'y avait pas d'autres personnes le matin à l'ouverture).
image
C'est assez impressionnant de découvrir son gamin dans les cîmes !
image

le 11/07/2004 à 08:29 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?